mercredi 15 septembre - par Mao-Tsé-Toung

13 sept. 2021 - Éric Zemmour lance sa chaîne YouTube !

#EricZemmour #ChaineOfficielle #Cnews
Éric Zemmour lance sa chaîne YouTube !

Publicité


Sortie le 13 sept. 2021

Éric Zemmour


Face à la censure, je lance ma chaîne YouTube !
C'est la fin d'une belle aventure sur CNews. Écrivons la suite ensemble.

 



151 réactions


    • maQiavel maQiavel 21 septembre 17:53

      @yoananda2

      « Tu as l’air de dire que c’est un principe nécessaire pour faire société »

      Je te donne la logique qui a mené à interdire les pratiques de discriminations suivant certains critères (puisque tu m’as posé la question), ce qui m’amène à remonter à ce principe, moi je ne t’ai pas encore donné mon avis personnel à ce sujet. smiley

      La dignité de la personne humaine est un fondement du droit international, en signant Chartes des nations unies, tous les Etats membres y adhèrent. Mais ça ne veut pas dire que tous ces Etats la respectent, ce serait trop facile ça. D’ailleurs, on peut même se demander si en France on la respecte. Ce n’est pas du tout ou rien, il y’a différent degré de respect de ce principe. La Corée du nord ne la respecte pas comme l’Arabie Saoudite qui elle-même ne la respecte pas comme la France etc. Comme n’importe quel principe juridique, il est possible de ne pas le respecter ou de le contourner, c’est une évidence.

      Dans le cas des Etats unis, c’est très compliqué parce que c’est un pays qui a connu la ségrégation raciale jusque dans les années 60 et qu’expliquer la façon dont a évolué le droit demande des connaissances que je n’ai pas. Mais en gros, oui, il y’a officiellement des lois anti-discriminations mais officieusement il y’a des moyens de les contourner. Et les communautés recluses savent très bien faire ça.

      PS : je rappelle que je t’avais demandé de ne pas donner un contenu au mot « dignité » tel que toi tu l’utilises, parce que je vois que tu commences déjà à parler d’être plus ou d’être moins humain ( ce qui n’est pas le sujet), tu es entrain de traduire ce principe dans ton langage et tu lui attribue un contenu qui t’es spécifique ( je commence à te connaitre)


    • yoananda2 21 septembre 19:32

      @maQiavel

      mais c’est une fiction que l’Etat a crée pour que nous puissions en jouir en paix. Si l’Etat s’effondre, la fiction s’évapore, et on va se rendre compte que c’est la force qui permet de posséder un bien.

      100% d’accord (avec le reste aussi). Quand j’ai lu Locke qui définit les "droits naturels" (heu ... j’ai un doute si c’est le mot qu’il utilise) il dit qu’on possède notre corps, et que par extension on possède le fruit de notre travail et que l’état garantit cela. Et quand je l’ai lu j’ai immédiatement tiqué : non, pour moi la seule chose qui garantit "naturellement" que je possède ma maison, c’est que je suis capable de la défendre. Si pour la défendre il me faut un fusil, alors j’ai un fusil. Si pour la défende il me faut des alliés, alors je monte un "club" avec mes voisins. Si pour la défendre il me faut une armée, alors je crée un état.

      Sauf que en France, il s’est passé 2 choses : 1/ on a oublié que c’est la force qui impose les règles et non pas la "dignité", et que c’est arbitraire (je n’ai pas dit idiot ou sans aucun sens), 2/ que l’état nous a désarmé. Pour moi, le point 2 est une rupture de contrat social. Mais bon, ça ça me regarde.

      Je ne sais pas si c’est ce que tu penses, ou si tu t’es juste mis à ma place, mais la, je suis OK avec cette explication "carte sur table", même si c’est une robinsonade et que je ne comprends pas les limites de l’exercice (je veux bien un exemple pour comprendre si jamais), au moins c’est compréhensible pour moi.

      Du coup, l’état décide et je ferme ma gueule ou je vais ailleurs. Mais alors qu’on arrête de me / nous bassiner avec des grands principes, de la "démocratie", et des idéaux qui devraient être partagés par tous. Baratin.

      Je vais rajouter une chose.

      Tout le monde est à peu près d’accord sur la loi qui interdit de tuer. Et bien moi, dans l’absolu, ça me pose plusieurs problème. D’abord 1/ j’ai bien compris l’argument libéral : en réduisant ma liberté de tuer, en fait, je réduis celle des autres, et donc je risque moins de me faire tuer, ce qui maximise mes conditions de vie.

      2/ moi je ne raisonne pas comme ça. Pour moi, mon premier réflexe, c’est me dire : tu me prends pour un con ? j’ai déjà une 100aine de barrières en moi pour ne pas tuer quelqu’un, je n’ai pas besoin d’une pression extérieure, et je suis assez grand pour comprendre l’intérêt qu’il y a de ne pas tuer pour vivre en société. Je trouve ça très infantilisant.

      3/ les animaux sociaux ne passent pas leur temps à se tuer les uns les autres et font société tout comme nous, les loups, les lions, les chimpanzés, les bonobos, les éléphants, etc ... on n’a pas besoin de loi, c’est dans notre nature de nous réfréner de tuer de toute manière.

      4/ pour les humains qui auraient du mal il y a déjà des réponses à cela, même avant qu’on crée des lois, et même avant qu’on ai des civilisations.

      Donc, je suppose que si c’est la, c’est que ça a une utilité, mais bon, n’empêche que j’aime pas qu’on me dise quoi faire. Je suis assez grand pour décider.

      Si déjà la cette loi n’est pas une évidence indiscutable pour moi, tu imagines bien que ne pas avoir le droit de choisir qui je laisse enter dans ma boutique, ma maison ... ben oui, il n’y aura que la force in fine pour me convaincre, et si certains sont assez malin pour créer un état en bullshitant suffisamment de monde pour lever des impôts et payer une armée de neuneus qui leurs obéissent ... ben oui, ils ont été plus fort que moi. Bravo. Ils ont réussi à coaliser les ventres affamés des damnés de la terre pour en faire quelque chose à leur profit.

      Mais après faut pas trop s’étonner que "ho Macron il s’en fou des français il fait carrière" ou Cahuzac ministre anti-fraude qui fraude.


    • yoananda2 21 septembre 19:48

      @maQiavel

      PS : je rappelle que je t’avais demandé de ne pas donner un contenu au mot « dignité » tel que toi tu l’utilises, parce que je vois que tu commences déjà à parler d’être plus ou d’être moins humain ( ce qui n’est pas le sujet), tu es entrain de traduire ce principe dans ton langage et tu lui attribue un contenu qui t’es spécifique ( je commence à te connaitre)

      faudrait que je relise. J’ai du manquer d’attention.

      Dans le cas des Etats unis,

      Je reviens dessus. Tu dis qu’aux USA tu peux tenir des propos racistes, (si j’ai bien compris : ) les juges ne te poursuivront pas, mais par contre la société civile va te boycotter sévère.

      Moi ça, ça me va parfaitement. Je met à la place du raciste (je ne tiens pas de propos considérés comme "racistes", même en privé, je le précise, je parle ici comme je parle dans la vraie vie je suis raciologue, c’est différent, et pro-blanc) : Ça signifie que le rapport de force social ne m’est pas favorable. Soit. Ben alors c’est à moi de me démerder pour changer ce rapport de force, faire bouger la fenêtre d’Overton dans mon sens, être plus malin. Je peux regretter l’époque de l’apartheid en mon fort intérieur (je ne dis pas que c’est mon cas, je me met dans la peau du raciste) ou le rapport de force m’était favorable, mais c’est à moi de me bouger. Si l’état ne s’en mêle pas, ça me va. Que le meilleur gagne. Mais si l’état s’en mêle, comme il est détenteur de la violence légitime, alors, personne ne peut lutter contre lui en définitive, parce que à la fin, c’est celui qui tient le pistolet qui a raison, et c’est tout. Tout les débats n’ont de sens que si on est à armes (je parle des armes réelles) égales. Sinon, c’est celui qui a la plus grosse qui a raison épicétou.

      Si l’état était neutre, vraiment neutre, en France, c’est à dire que son rôle c’est d’avoir une armée pour garantir la sécurité vis à vis des menaces extérieures, et ... à la rigueur une police pour empêcher les meurtres, mais rien d’autre, alors, ça serait (je pense) acceptable (en tout plus que maintenant). Mais au final l’état s’occupe de TOUT, presque tout du moins, on est dans un état totalitaire, puisqu’il s’occupe de l’enseignement, des contrats de mariage, des hôpitaux ou tu naît et meurs, qu’il produit des lois pour la couleur de tes volets et le diamètre du roulot de PQ. 58% du PIB vient du public. L’état fournit le boulot aux multinationales, fabrique les milliardaires, qui possèdent les journaux, qui façonnent l’opinion publique, et qui financent les campagnes des candidats, etc....On est pratiquement à l’inverse de la situation que je décris puisque notre armée sert surtout à vendre des armes, et à envoyer des soldats je ne sais ou sur la planète pour s’occuper de territoires qui ne sont même pas français. C’est le monde à l’envers quand même.

      Quand à la liberté de penser, non, j’estime qu’o n’en dispose pas. C’est un autre sujet, ce serait assez long à expliquer.


    • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 21 septembre 19:51

      @yoananda2

      "Il y a plein de mots qui sont très difficile à utiliser. Nature, réalité et infini, typiquement. "conscience" je trouve que même si on ne sait pas le définir, on sait par expérience ce que c’est. C’est difficile à étudier, mais c’est facile à utiliser. Je trouve."

      De toute façon, par définition, définir, c’est utiliser plusieurs mots pour donner le sens d’un seul mot. La folie "définitionniste" nous entraînerait dans un puits sans fond, car on se retrouverait avec 30 mots à définir en plus à chaque niveau de définition. Le dictionnaire d’une langue ne fonctionne qu’en maillage. Une langue n’est pas une matière dont le mot serait un atome ou une monade. Le mot est un point de croisement de fils sémantique. Le sens est évidemment toujours une intuition. La phrase existe avant le mot. C’est pourquoi il est impossible d’apprendre à parler une langue en commençant par mémoriser son dictionnaire. Nous avons tous appris notre langue maternelle bien avant de découvrir les dictionnaires.

    • yoananda2 21 septembre 20:19

      @Gaspard Delanuit
      tout à fait. Il n’est utile de revenir à la définition d’un mot que si on ne se comprends pas.


    • maQiavel maQiavel 21 septembre 23:38

      @yoananda2

      Lorsque je te lis, un mot me vient à l’esprit : spontanéisme. C’est comme si les humains devraient fonctionner de manière spontanée, c’est-à-dire sans règles formelles, sans normes, sans interdits, sans loi, sans Etat, sans logique sociale supérieure, juste en s’adaptant à des situations, à des contextes, se regroupant et se séparant suivant leurs désirs, migrants vers de nouveaux territoires ou repoussants des migrants sur leurs territoires etc. Et finalement que le meilleur gagne. Si dans ce chaos, tu te fais dominer par ton voisin, qu’il te réduit en esclavage, qu’il te viole, ou qu’il t’égorge c’est qu’il est le meilleur, tu n’avais qu’à être plus fort, ça te va. En gros, le monde the walking dead sans zombies ou celui de Mad max.

      Cet idéal est accompli dans certaines zones de guerre civile. C’est-à-dire des zones où l’Etat n’est tellement plus capable d’exercer ses prérogatives régaliennes qu’il est absent, il ne reste plus que des groupes armés sillonnant le territoire, des groupes d’auto-défense et des fuyards balloté au gré des évènements. Et cet état a aussi existé quelque fois en Europe occidentale par moment. Moi je veux bien admettre que ce soit pour certains une situation meilleure parce que toutes les fictions ont éclaté et qu’au moins il n’y a pas d’hypocrisie. Moi de mon côté, pour avoir un tout petit peu voyagé et visité des pays qui venaient de sortir de ces situations-là, pour avoir vu la souffrance, les cicatrices et les séquelles des gens qui ont vécu ces catastrophes, je n’en veux pas. Je n’en veux pas pour ma famille, pour mes amis, pour mon entourage. En fait, je n’en veux même pas pour les autres humains que je ne connais pas car je ne souhaiterai même pas à mes pires ennemis de vivre ces expériences-là. Ce n’est que mon opinion évidemment, on a le droit de ne pas être d’accord et de désirer ce genre de choses. Mais l’idée que « c’est dans notre nature de nous réfréner de tuer », désolé mais non. Je rajouterai également que dans toutes les communautés humaines, il y’a des lois et des interdits. Même celles qui précédaient les civilisations. Alors bien sûr, elles n’étaient pas écrites mais elles existaient et se référaient à des mythes et croyances animistes. Les seuls moments où les normes n’existent plus et où les fictions ne sont plus fonctionnelles ce sont les périodes de guerres civiles comme décrit plus haut, et les humains ne se réfrènent pas de tuer dans ces conditions particulières.

      Lorsque j’ai parlé de fiction, ce n’était pas péjoratif. Par exemple, je suis bien content de cette fiction qui s’appelle propriété privée qui me permet de jouir de mes biens et d’élever mes gosses dans une relative sécurité. Dans toutes les communautés humaines, on retrouve des mythes. Et même celles qui ont voulu s’émanciper des mythes pour s’ancrer dans le réel se sont mises à construire des mythes sur le « réel ». Et c’est normal, ils ont une fonction anthropologique et permettent la cohésion des groupes humains. Bien sûr, ces fictions ne sont tenables que moyennant la construction de dispositifs protégeant sur le temps long mais … et alors ? Alors oui, bien sûr, c’est la force qui impose les règles mais le plus fort n’est jamais assez fort pour les imposer s’il ne transforme sa force en droit et l’obéissance en devoir. Ce qui signifie qu’il faut croire que ces règles sont légitimes pour qu’elles fonctionnent. Et si on y croit plus, il ne reste que la force pour les maintenir et une fois qu’elle fait face à d’autres forces qui peuvent la défier, c’est l’état de guerre et le vainqueur imposera ses nouvelles règles, construira ses nouvelles fictions et bis repetita.

      Pour moi la question n’est pas de se défaire des fictions, ça n’a aucun sens, mais plutôt de choisir les fictions auxquelles on veut adhérer puisqu’elles ont une manifestation sociale, donc choisir ses mythes, c’est choisir la société dans laquelle on veut vivre. Mais une chose aussi : aucune règle, aucun régime ne fera jamais l’unanimité. Et aucun Etat ne pourra jamais etre neutre. Il faut se débarrasser de cette utopie de la solution parfaite, il y’aura toujours des mécontents, ça fait partie du jeu.


    • yoananda2 22 septembre 00:23

      @maQiavel
      pas tout à fait, mais c’est ma faute.

      C’est comme si les humains devraient fonctionner de manière spontanée

      Non, pas "les humains", mais moi smiley. Je suis conscient (mais je ne l’ai pas dit et tu ne peux pas deviner) que quand je dis "j’ai 1000 freins en moi contre le meurtre", j’ai conscience que ce n’est pas le cas de tout le monde.

      En gros, le monde the walking dead sans zombies ou celui de Mad max.

      Ben non. Le monde ou le plus fort s’impose, c’est celui dans lequel on vit, puisque le plus fort décide de mettre en place un état.

      Le monde de Mad Max ou des Zombis c’est un monde ou la technologie s’est effondrée ; Il peut être avec ou sans état. Rien à voir.

      Cet idéal est accompli dans certaines zones de guerre civile.

      Ce n’est pas mon idéal, sinon j’irais vivre la bas. Mon idéal c’est une population humaine suffisamment "mature" (c’est à dire capable de s’auto maîtriser) pour ne pas avoir besoin d’état pour faire société. C’est l’idéal anarchiste (je crois), mais il est souvent (je crois) confondu avec la guerre civile ... je suppose (ce n’est pas une attaque, ni une insulte) que c’est parce que toi tu n’as pas cette maturité et que tu projettes ce que le monde remplis de "toi" donnerait sans état (tu es chrétien et c’est le même système de contrôle externe à mes yeux).

      Moi je suis yogi, je suis un ascète, je n’ai pas besoin de contrôle social.

      Lorsque j’ai parlé de fiction, ce n’était pas péjoratif.

      Pour moi non plus tant que c’est assumé pour tel. Je met ma main à couper que 50% des français au moins n’ont aucune idée que la "personne" est une fiction juridique.

      Pour moi la question n’est pas de se défaire des fictions, ça n’a aucun sens, mais plutôt de choisir les fictions auxquelles on veut adhérer puisqu’elles ont une manifestation sociale, donc choisir ses mythes, c’est choisir la société dans laquelle on veut vivre. Mais une chose aussi : aucune règle, aucun régime ne fera jamais l’unanimité. Et aucun Etat ne pourra jamais etre neutre. Il faut se débarrasser de cette utopie de la solution parfaite, il y’aura toujours des mécontents, ça fait partie du jeu.

      Oui tout à fait. 100% d’accord. Je redis parce que j’avais cette idée en arrière plan mais je n’ai pas réussit à l’exprimer dans mes messages précédents : j’ai conscience que la majorité des humains ont besoin de fictions et probablement que moi aussi pour celles dont je n’ai pas conscience. Et même si j’en ai conscience, c’est simplement le reflet de ma limite cognitive (n’étant pas omniscient, je fais des "hypothèses de travail" sur la vie après la mort, sur la nature de la conscience, et donc sur les notions de justice / propriété / toussa toussa).

      Bref.

      Oui il faut "choisir ses fictions". Comme tu le sais, je l’ai dit et redit, je récuse totalement, absolument, le péché originel qui reste la base des autres fictions républicaines. Je penses que ce n’est pas toi qui va me contredire, tu es chrétien et républicain, tu as du parfaitement le comprendre. Mais peut être que je me trompe sur ce sujet. Peu importe ça ne change rien.

      Moi mes "fictions" (ou convictions) sont autres. Et donc je suis l’un de ces "mécontents". Je peux donc émigrer aux USA tester d’autres fictions. Je peux aller au Libéria profiter de la guerre civile. Je peux aller en Amazonie vivre avec les animistes ... sauf que ma fiction est ethnique et je n’ai pas envie de mélanger ma lignée avec n’importe qui. Déjà ça limite. Les USA, l’Australie, et d’autres sont possibles. Mais partout je vais retrouver les fictions chrétiennes ... donc la c’est plus problématique.

      Reste la solution du transfuge. Je peux devenir gauchiste en surface pour saboter la république avec des politiques d’immigration de masse et d’humanisme et d’accommodements raisonnables, et puis bien appuyer sur le coté colonialiste du système républicain pour bien faire monter la haine dans l’espoir de provoquer un guerre civile afin de faire tomber la république. Me faire financer par les amerloques comme un young leader, et forger des alliances pour pouvoir à terme avoir une fenêtre d’opportunité pour imposer mes fictions.

      Que le meilleur gagne. On n’en sort pas, même avec l’état ; Ça repousse juste d’un cran le merdier ; L’état à donc bien raison de ne pas me laisser m’exprimer. Il n’y a pas de véritable liberté d’expression sur les sujets qui comptent, pas de liberté de pensée sur les sujets qui comptent.

      Ok tout est clair.

      Quand à la protection de l’état contre la barbarie, je me suis laissé dire que les pires boucheries de l’histoire avaient été faites par ces mêmes états.

      Ou alors, la république lâche du mou et me refile mon ethno-état dans ma baraque ! lol Mais bon, tu m’as répondu. Ça n’arrivera pas.

      On verra qui aura le plus la foi en ses fictions smiley


    • maQiavel maQiavel 22 septembre 12:04

      @yoananda2

      « Ben non. Le monde ou le plus fort s’impose, c’est celui dans lequel on vit, puisque le plus fort décide de mettre en place un état. »

      Sur l’émergence des Etats, il y’a deux grands schémas :

      - Le bandit stationnaire : des groupes sociaux nomades (clans, tributs, hordes etc) passent de villages en villages pour piller et saccager tout ce qui peut l’être. Et puis, à un moment donné, un de ces groupes s’arrête pour un temps au milieu de ses victimes pour une raison ou une autre. Et les chefs de ces groupes comprennent alors qu’ils auraient plus intérêt à ne pas tout prendre mais de s’installer sur place et d’extraire sur le long terme la production du village. Ils se disent alors que s’ils prennent trop, alors les paysans ne seront plus en mesure de produire pour l’année prochaine. Ils sont donc rationnellement incités à limiter le montant des leurs prélèvements de manière à permettre un accroissement dans le temps de la production. C’est le principe de l’impôt. Ils se rendent également compte qu’ils ont intérêt à utiliser une partie du montant des taxes pour fournir des biens publics, à commencer par la défense contre de potentiels agresseurs, ainsi que des infrastructures pour augmenter la productivité. Et évidemment, pour diriger la collectivité ils vont mettre en place tout un système de fictions et de mythes pour légitimer leur position.

      Le bandit stationnaire a beaucoup influencé la littérature anarchiste et a diffusée l’idée de l’Etat construit par des prédateurs. Seulement, les contre exemples à cette configuration là sont plus nombreux. 

      -Les villageois en ont marre de se faire piller, violer, humilier, réduire en servitude par ces groupes de nomades. Ils sont contraints de s’organiser ou de disparaître. Ils vont donc s’agglomérer pour s’organiser en groupe ultra sociaux ralliant un grand nombre de personnes. Ils vont créer des institutions comme des armées pour pouvoir se défendre et une fiscalité pour la financer. Mais comme ce sont des gens issus de communautés différentes, pour construire leur cohésion, ils vont produire des mythes et des fictions pour pouvoir vivre sous une autorité commune. L’Etat va donc naitre en réaction des razzias. C’est la configuration qui est largement plus fréquente. 

      Donc oui, concrètement, parce qu’ils sont réussis à s’organiser, ils sont devenus les plus forts. Mais ils n’ont pas créé les Etats parce qu’ils étaient les plus fort, c’est au contraire parce qu’ils étaient faibles qu’ils étaient dans la nécessité de construire leur puissance collective : l’Etat. 

      « Quand à la protection de l’état contre la barbarie, je me suis laissé dire que les pires boucheries de l’histoire avaient été faites par ces mêmes états. »

      Bien sûr. L’un n’empêche pas l’autre. Ils naissent en général pour faire face à la barbarie mais ensuite ils s’affrontent entre eux, ce qui produit des boucheries.

      « Non, pas "les humains", mais moi . Je suis conscient (mais je ne l’ai pas dit et tu ne peux pas deviner) que quand je dis "j’ai 1000 freins en moi contre le meurtre", j’ai conscience que ce n’est pas le cas de tout le monde. Moi je suis yogi, je suis un ascète, je n’ai pas besoin de contrôle social. »

      Un système politique, ce n’est pas fait pour « toi » mais pour la collectivité. Parce que lorsqu’on fait des lois ( et donc qu’on édicte des interdits), on le fait en prévoyant le pire, pas le meilleur. Nicolas Machiavel écrivait « Quiconque veut fonder un état et lui donner des lois doit supposer d’avance les hommes méchants et toujours prêts à déployer ce caractère de méchanceté  ». Par méchant ici, il faut comprendre : tuer, voler, violer etc.

      La question n’est pas de savoir si lui avait une maturité d’ascète et qu’il projetait ce que le monde remplis de "lui" donnerait sans Etat, il constatait tout simplement que les sociétés d’ascètes ça n’existe pas et que par conséquent, il faut des lois pour se protéger. Juste du réalisme.

       

      « Mon idéal c’est une population humaine suffisamment "mature" (c’est à dire capable de s’auto maîtriser) pour ne pas avoir besoin d’état pour faire société. C’est l’idéal anarchiste (je crois), mais il est souvent (je crois) confondu avec la guerre civile »

      Ton idée « Que le meilleur gagne », ce n’est pas l’anarchisme mais l’anomie. De plus les anarchistes qui ont vraiment réfléchit à un système à mettre en place savent qu’il faut des lois. Des lois produites différemment mais des lois quand même. Et puis les théoriciens anarchistes n’appuient pas leur idéal sur une « auto-maitrise » mais plutôt sur des changements de conditions sociales qui amèneront les humains à changer de comportements, ce sont des matérialistes : pour eux ce sont les conditions matérielles d’existences qui déterminent les comportements.

      Alors, tu vas peut-être me parler des anarchistes de droite, mais ça ce n’est pas vraiment un mouvement politique mais esthétique, et d’ailleurs même s’ils se disent anarchistes, c’est plus une forme d’aristocratisme qu’autre chose. Et lorsque l’anarchisme de droite devient politique, il devient Etatiste, c’est la logique même de cette pensée très portée sur la défense de la propriété privée contrairement aux autres anarchistes qui savent que l’abolition de l’Etat mène inexorablement à l’abolition de la propriété privée ( donc plus de MA maison, MON entreprise etc).

      Pour moi non plus tant que c’est assumé pour tel. Je met ma main à couper que 50% des français au moins n’ont aucune idée que la "personne" est une fiction juridique.

      Pour qu’une fiction soit fonctionnelle, il faut y croire. Si on y crois plus, elle ne sert plus à rien.

      je récuse totalement, absolument, le péché originel qui reste la base des autres fictions républicaines. 

      Bon je ne vais pas entrer là-dedans, car tu as ta propre « traduction » de la République, du christianisme et même du lien entre eux, une traduction qui n’est évidemment pas la mienne. Mais peu importe.


    • yoananda2 22 septembre 12:45

      @maQiavel
      pour l’émergence des états je connais la version "villageoise" (qui est intuitive) mais pas l’autre (qui est "logique" aussi quand on y penses).

      Un système politique, ce n’est pas fait pour « toi » mais pour la collectivité.

      Bien sûr. Mais il doit y avoir un équilibre entre "individu" et "collectif". Dans mon cas perso, comme je suis visiblement une "exception", cet équilibre n’est pas atteint. Évidement on ne va pas tout refaire pour moi. Sauf si je ne suis pas autant une exception que ça. L’avenir le dira smiley J’ai dans l’idée que ça change (et même vite).

      Ton idée « Que le meilleur gagne », ce n’est pas l’anarchisme mais l’anomie.

      Ben alors l’anomie mène à l’état, puisque le "meilleur" imposera l’état (son état à lui) in fine. C’est toujours le meilleur qui gagne, quelque soit le système : le meilleur impose son système.

      Alors, tu vas peut-être me parler des anarchistes de droite

      Non, je n’y connais pas grand chose la dedans. Je connais juste un peu les ancap, anarcho-capitalistes qui sont minarchistes ou pas loin, mais c’est à peu près tout et je ne sais pas s’ils sont "de droite". Je n’ai pas trouvé d’interlocuteur valable pour m’expliquer l’anarchisme correctement, je n’ai que de vagues notions.

      Et lorsque l’anarchisme de droite devient politique, il devient Etatiste

      Y a étatiste et étatiste quand même. La France c’est quand même super-étatiste-centralisé. On est dans un pays communiste à 80% (les 20% restant étant libéral et servant d’excuse pour justifier toujours plus d’étatisme) mais bon, je considère que c’est la volonté actuelle des français. Ils ont ce qu’ils demandent.

      contrairement aux autres anarchistes qui savent que l’abolition de l’Etat mène inexorablement à l’abolition de la propriété privée

      Sauf qu’on devrait pas parler de "propriété privée" mais de propriété "surveillé" et du propriété "supervisée" ou quelque chose comme ça, puisque dans la pratique la propriété vraiment privée signifierait (à mon sens en tout cas) que j’ai le droit de la défendre moi même comme je l’entends. Mais c’est sûr, c’est moins vendeur que "propriété privée".

      Pour qu’une fiction soit fonctionnelle, il faut y croire. Si on y crois plus, elle ne sert plus à rien.

      C’est pour ça que je ne me définis plus comme "français" même si j’ai les papiers pour l’instant (question d’inertie). C’est pour ça que je me contrefou de ce qui se passe en France maintenant. Je ne partage plus le destin des français. Bonne chance à vous, moi je vogue vers d’autres horizons. C’est d’ailleurs marrant quand on fait (pour de vrai) cette démarche, on a vraiment un sentiment de sortir de la caverne de platon. On voit tout un tas de choses qu’on ne voyait pas avant.


    • maQiavel maQiavel 22 septembre 14:25

      @yoananda2

      « Mais il doit y avoir un équilibre entre "individu" et "collectif". Dans mon cas perso, comme je suis visiblement une "exception", cet équilibre n’est pas atteint.  »

      A partir du moment où tu considères que poser l’interdit du meurtre est déjà te prendre pour un con, je ne vois pas comment il pourrait être atteint dans ton cas, très sincèrement. Pour ton épanouissement, il ne faudrait qu’aucun interdit ne te contraigne puisque tu refuses tout contrôle social ( même l’interdit du meurtre). Or, tu ne peux pas vivre dans une collectivité où tout le monde serait contraint par des normes légales … sauf toi … ce privilège serait inacceptable. Et comme il faut des normes pour vivre en collectivité, ça ne fonctionnera jamais pour toi, sauf si tu t’enfuis pour vivre seul dans un espace désert … mais ça non plus tu n’en veux pas puisque tu souhaites mélanger ta lignée et donc vivre dans une société … qui impose des normes. smiley 

      Désolé mais il n’existe pas de solution. Ah si  : que tu sois le grand législateur tout puissant, que tu crées toi-même des normes (donc personne ne t’impose rien puisque c’est toi qui les crée) et les impose aux autres. Mais en creusant un peu, on se rendrait compte que même ça, ça ne fonctionnerait pas puisque des normes s’imposent meme aux despotes qu’ils le veuillent ou non. 

       

      « Ton idée « Que le meilleur gagne », ce n’est pas l’anarchisme mais l’anomie. Ben alors l’anomie mène à l’état, puisque le "meilleur" imposera l’état (son état à lui) in fine. »


      C’est exact. Pour sortir de l’anomie, il faut un Etat qui impose un ordre. Et si cet ordre s’effondre, on replonge dans l’anomie.


      « Sauf qu’on devrait pas parler de "propriété privée" mais de propriété "surveillé" et du propriété "supervisée" ou quelque chose comme ça, puisque dans la pratique la propriété vraiment privée signifierait (à mon sens en tout cas) que j’ai le droit de la défendre moi même comme je l’entends. »


      Si tu entends par propriété une propriété purement privée alors oui, clairement ça n’existe pas et ça ne peut même pas exister en fait puisque comme je l’ai expliqué plus haut, personne ne serait capable de défendre sa possession à lui seul pour toujours. Pour que ce soit plus clair, il faudrait parler de propriété mixte.


      « Y a étatiste et étatiste quand même. La France c’est quand même super-étatiste-centralisé. On est dans un pays communiste à 80%  »


      Là tu exagères quand même. smiley

      Plus haut tu écrivais « 58% du PIB vient du public. » Je t’avais répondu là-dessus ici. Attention, je ne dis pas que l’Etat n’est pas trop présent mais faut pas abuser non plus … smiley


    • yoananda2 22 septembre 16:21

      @maQiavel

      Pour ton épanouissement, il ne faudrait qu’aucun interdit ne te contraigne

      Exactement, et d’ailleurs, j’ai le même soucis avec les lois de l’univers. Je ne vois pas pourquoi la loi de la gravitation s’applique à moi. Je demande une dérogation.

      Plus sérieusement, je fais comme tout le monde, je met de l’eau dans mon vin, mais je ne fixe pas les seuils aux même endroits que la "moyenne" (visiblement), et je compose avec ça. N’empêche qu’au final on est dans une inflation de lois et qu’on en arrive à interdire de "discriminer" ... le truc à la base de la vie quoi, rien que ça. Mais c’est pas grave, c’est juste moi qui ai un problème, les autres dorment tranquillement. (oui je sais on ne m’interdit pas de discriminer mes aliments, juste mes relations sociales, 3X rien)

      Là tu exagères quand même. 

      Chaque fois que c’est possible oui ! lol

      Mais la, non, j’ai justement fait un GROS effort d’auto-modération. J’étais partit pour écrire 99% mais je me suis dit "non t’exagères". lol

      Plus haut tu écrivais « 58% du PIB vient du public. » Je t’avais répondu là-dessus ici.

      Wa pitain ! T’arrives à te rappeler de ce genre de truc et à retrouver le post. Balaise. Je ne m’en souvenais plus. Je suis allé relire l’article viteuf. Je n’adhère pas du tout à l’argumentaire, c’est sûrement pour ça que j’ai oublié et que je conserve cet élément de langage et que je continuerais. Article pas du tout convaincant (s’ils ont raison c’est dommage, c’est mal expliqué).

      Quand un fonctionnaire perçoit son salaire, il le dépense dans le privé ! hamerdalor ! J’y avais jamais pensé.

      Quand on dit 58% c’est une "convention" paske (entre autre) nos dépenses sociales passent via l’état et que les autres font les même dépenses mais c’est compté dans le privé [1] ? mais c’est justement ça le reproche : TOUT (bon ok juste 58%) passe par l’état et "ruisselle" ensuite, parce que tu as une pyramide de dépenses : d’abord étatiques qui irriguent le para-étatique (qui est compté privé par convention), qui arrive ensuite au petit privé en bout de course, et le privé lui, est contrôlé par des centaines ou des milliers de niches fiscales conjointes avec une pression fiscale faite pour te maintenir (c’est calculé pour) au seuil de la noyade, donc t’es obligé d’aller chercher la subvention pour survivre (mais attention hein, sans délit d’initié hein !), et le reste c’est contrôlé par de la norme et du légal.

      Alors oui, je maintient, on est 80% étatisé, et encore, ça c’est quand je suis de bonne humeur, sinon c’est 99%. On est une économie dirigée. La seule différence c’est qu’il n’y a pas d’annonce officielle de plan quinquennal, ça ferait tâche au milieu de l’Europe ordo libérale.

      Tu m’étonnes que les boches veulent détricoter tout ça.

      il faudrait parler de propriété mixte.

      Moi ça m’irait bien. Je préfères quand les choses sont dites sans détour, même si je étais le seul, je trouve qu’infantiliser n’est jamais bon à terme.

      Je trouve, en étudiant certains sujets, que l’usage des mots est souvent fourbe. On va dire "social" au lieu de dire "contrôlé par l’état" parce social ça veut dire "oui c’est un contrôle démocratique" ... contrôle qui n’existe absolument pas dans la pratique, tout est décidé par un cartel de haut fonctionnaires dans ce pays. Une aristocratie public-privée.

      Tiens par exemple l’éducation, en suède je crois. Ok, y a un impôt pour répartir la charge sur ceux qui en ont le plus les moyens et comme c’est (c’était ?) un peuple, ça peut s’entendre. Mais ensuite, on te refile un chèque éducation, et tu en fais ce que tu veux, ce qui permet une saine concurrence entre les écoles et un libre choix pour les parents. Ça c’est bien, ça c’est du vrai social parce qu’on donne vraiment le pouvoir aux gens, et non pas à quelques planificateurs étatiques qui doivent à peine savoir faire un tableau excel dans la pratique.

      Mais non, en France on appelle "social" ce qu’on devrait nommer "étatique", et qui n’a rien à voir. On s’en rends compte quand on compare avec ce qui se fait ailleurs.

      Du coup, si le 58% est une convention pour comparer les pays entre eux, moi, ça me va. Ça reflète bien une certaine réalité.


    • maQiavel maQiavel 22 septembre 17:12

      @yoananda2

      -Sur les 58 % de PIB, le sujet n’est même pas que nos dépenses sociales passent via l’état et que les autres font les mêmes dépenses mais c’est compté dans le privé.

      Ce qu’on contestait sur ce fil, c’est ton expression « 58% du PIB français vient du public. » Expression que tu as répétée ici. La façon dont tu le formule « vient du » t’induit en erreur et te fais conclure maintenant « TOUT (bon ok juste 58%) passe par l’état  ». C’est comme s’il n’y avait que 42 % du chiffre du PIB qui ne passe pas par l’Etat. C’est ça qui est faux.

      58 % du PIB ne vient pas du public. Les dépenses publiques représentent 58 % du PIB. Et comme l’article qu’Orwell avait mis en lien le fait remarquer, selon les mêmes modalités de calcul, les dépenses privées représentent 260 % du PIB, soit plus de 4 fois plus. Alors moi je veux bien qu’on me dise que ces 260 % de dépenses privées ne représentent pas assez et que les 58 % de dépenses publiques représentent beaucoup trop, mais là, avec cette large supériorité de la dépense privée, cette configuration n’est pas celle d’un pays proto-communiste. smiley

      C’est du Français : il suffit de remplacer « représentent » par « vient du », et le sens de la proportion « 58 % » change totalement.

      « Du coup, si le 58% est une convention pour comparer les pays entre eux, moi, ça me va. Ça reflète bien une certaine réalité. »

      Tout à fait, que la dépense publique en proportion du PIB en France est supérieure à celle d’autres pays (et je suis d’accord avec le fait qu’il faudrait les réduire). Pas qu’on se rapproche du communisme (un communisme avec 260 % du PIB en dépenses privées, ce serait chelou quand même smiley ).

      « Je trouve, en étudiant certains sujets, que l’usage des mots est souvent fourbe. »

      Oui, cfr les conférences de Frank Lepage sur la langue de bois.

      « et qu’on en arrive à interdire de "discriminer" ... le truc à la base de la vie quoi, rien que ça (oui je sais on ne m’interdit pas de discriminer mes aliments, juste mes relations sociales, »

      On ne t’interdit pas de discriminer en général tes relations sociales non plus, on ne t’interdit pas de discriminer avec qui tu couches, avec qui tu te lie d’amitié, qui tu invites chez toi etc. On t’interdit de discriminer dans certains contextes spécifiques, selon certains critères. Mais bon, j’entends que pour toi, c’est trop ( en fait à partir du moment où l’interdit du meurtre est déjà questionnable pour toi, je ne vois pas comment il pourrait en être autrement smiley ).

      Mais pour ce qui est de l’inflation de lois, je ne suis pas en désaccord avec toi au fond.


    • yoananda2 22 septembre 18:26

      @maQiavel

      C’est du Français : il suffit de remplacer « représentent » par « vient du », et le sens de la proportion « 58 % » change totalement.

      d’accord. Je vais essayer de m’en souvenir.

      Mais bon, j’entends que pour toi, c’est trop ( en fait à partir du moment où l’interdit du meurtre est déjà questionnable pour toi, je ne vois pas comment il pourrait en être autrement  ).

      Ton commentaire me fait passer pour un sociopathe. Je ne te remercie pas.

      Y a quand même une différence entre m’interdire de tuer (ce que je ne compte pas faire de toute manière) et m’interdire de discriminer mes relations sociales "dans certains contextes spécifiques" (je discrimine mes relations sociales quotidiennement en revanche dans toutes sortes de contextes, comme tout le monde, qu’on l’assume ou non, ET JE ME FAIS DISCRIMINER AUSSI). J’espère quand même que tu ne met pas sérieusement les 2 sur le même plan.

      Je ne suis quand même pas le seul à me plaindre de ces lois de merde.

      N’oublie pas une chose. Il y a l’état d’une part, et la pression sociale d’autre part. La pression sociale n’est pas de la responsabilité de l’état, certes, mais quand elle a le soutient tacite de l’état (ou des juges) elle est décuplée, et du coup, il y a ingérence sur "qui j’invite chez moi" et plein d’autres aspects de ma vie personnelle ou je fais chier personne. Chaque gauchiste peut se transformer en petit kapo de la bien-pensance avec menace judiciaire à l’appui dans n’importe quel contexte.

      Ca ne débouche pas sur une société saine. D’ailleurs, regarde ce qui est arrivé à Dieudo et à l’humour en général. On peut plus faire de blagues sur les juifs, les arabes ou les blondes comme on faisait avant sans qu’il n’y ai une once de méchanceté derrière. C’est un symptôme.

      Bref. Toi t’es du bon coté du bâton, tu t’en branle. C’est ce que je suis obligé de conclure.


    • maQiavel maQiavel 22 septembre 19:13

      @yoananda2

      « Ton commentaire me fait passer pour un sociopathe. Je ne te remercie pas. »

      Franchement, ce n’était pas mon intention. Oui, y’avait un petit smiley ( parce que je trouve ta position surprenante), mais ce n’était pas méchant. En pour moi la question n’est même pas de savoir si tu es un sociopathe. C’est juste que tu as une approche hors du commun. Par exemple, l’interdit de l’infanticide. Toi ton réflexe sera « on me prend pour un con. Je n’ai pas besoin d’un contrôle social de ce genre, je ne suis pas un abruti qui aura envie de tuer ses propres gosses ». Ça provoque une réticence (même si tu es prêt à accepter cette norme). Et c’est étonnant parce que des personnes normales se diraient que même si cet interdit s’applique à elles, ce n’est pas parce qu’on s’imagine qu’elles personnellement vont le faire mais parce que ça existe, il y’a des gens qui tuent des enfants et c’est normal que ce soit empêché, parce qu’ils n’ont pas envie de vivre dans une société où ce serait possible de le faire. Elles ne vont pas le prendre personnellement alors que toi si, ce qui va avoir un impact sur tous les autres interdits. C’est du moins ce qui m’apparait clairement.

      Donc non, je ne mets pas sur le même plan l’interdit de tuer et de discriminer mais je ne vois pas comment une personne qui a déjà un réflexe de défense pour le premier pourrait accepter le second ( et des tas d’autres en fait). C’est tout. Rien de méchant ou de perfide.

      « Bref. Toi t’es du bon coté du bâton, tu t’en branle. »

      Heu … non. Tu parles de Dieudo, à l’époque où Valls a interdit à priori de faire son spectacle à Nice ( je crois), j’étais l’un de ceux qui publiaient le plus sur le sujet ici. D’ailleurs, je me suis toujours opposé aux lois qui pénalisaient l’expression.

      Peut-être que tu veux dire que parce que je ne suis pas raciste, je ne subis pas ces lois comme une personne qui le serait ? Oui, certainement. Mais de l’autre coté, je ne suis pas néolibéral, européiste et plein de choses, et pourtant je subis le néolibéralisme, l’UE, et plein de choses. Cela dit j’admets que tu as une structure mentale tellement particulière que mes aspirations ne seront jamais autant en inadéquation que toi avec ce régime, donc forcément tu subis plus ( après faut pas exagérer non plus, tu n’es pas un opposant en Corée du Nord enfermé dans un camp de travail non plus, n’importe quel opposant d’un régime totalitaire échangerait ta place avec la leur). Mais ce n’est pas pour autant que je m’en branle de certaines dérives. 

       

      « il y a ingérence sur "qui j’invite chez moi" et plein d’autres aspects de ma vie personnelle ou je fais chier personne. Chaque gauchiste peut se transformer en petit kapo de la bien-pensance avec menace judiciaire à l’appui dans n’importe quel contexte. »

      Je ne comprends pas du tout ce que tu veux dire. Parce que je ne pense pas que tu t’imagines que quelqu’un va porter plainte contre toi parce que tu n’invite pas un musulman à diner. Donc je ne vois pas du tout à quoi tu fais référence.


    • yoananda2 22 septembre 20:19

      @maQiavel

      C’est juste que tu as une approche hors du commun.

      ok fair enough.

      Tu parles de Dieudo, à l’époque où Valls a interdit à priori de faire son spectacle à Nice ( je crois), j’étais l’un de ceux qui publiaient le plus sur le sujet ici.

      Oui je m’en souviens, mais défendre Dieudo, même si c’est louable, c’est quand même plus confortable que d’être soi même au prise avec les interdits sociaux imposés par l’état et relayé par une grande partie de la population.

      Parce que je ne pense pas que tu t’imagines que quelqu’un va porter plainte contre toi parce que tu n’invite pas un musulman à dîner.

      Tu rigoles ou quoi ? avec tous les "cons" (je n’aime pas traiter les gens de cons, seuls les comportements le sont à mes yeux mais la, je fais un raccourcis) qu’il y a partout ? Au départ, je pensais que ne pas faire de mal et ne pas vouloir de mal suffisait pour être tranquille. Grave erreur. On est passé de "je pense donc je suis" à "Je discrimine donc je fais souffrir".

      Mais de l’autre coté, je ne suis pas néolibéral, européiste et plein de choses, et pourtant je subis le néolibéralisme, l’UE, et plein de choses.

      ouai ben moi aussi, tout autant que toi figures toi. Sur mon ancien blog j’avais écrit je ne sais pas combien d’articles anti-UE. Ceci dit, il n’y a aucune menace sociale derrière cette opinion, au contraire, c’est le sport national en France, tu ne risque rien à être contre le néolibéralisme. Tu ne vas pas te recevoir une frappe de drone de l’oncle Sam sur la tête.


    • maQiavel maQiavel 22 septembre 21:33

      @yoananda2

      « au prise avec les interdits sociaux imposés par l’état et relayé par une grande partie de la population. »

      « Tu rigoles ou quoi ? avec tous les "cons" qu’il y a partout ? Au départ, je pensais que ne pas faire de mal et ne pas vouloir de mal suffisait pour être tranquille. Grave erreur. On est passé de "je pense donc je suis" à "Je discrimine donc je fais souffrir". »

      « Ceci dit, il n’y a aucune menace sociale derrière cette opinion, au contraire, c’est le sport national en France, tu ne risque rien à être contre le néolibéralisme. Tu ne vas pas te recevoir une frappe de drone de l’oncle Sam sur la tête. »

      -------> En toute transparence, je ne comprends vraiment pas de quoi tu parles mais c’est pas grave, laisse tomber …


    • yoananda2 22 septembre 23:09

      @maQiavel
      ouai on va pas épiloguer 10 000 ans (je serais probablement mort avant). Je penses que l’essentiel à été dit. Micnet qui m’a relancé sur le coté ethno-état n’a pas trop participé (et ça c’est mal ! lol)


  • Clocel Clocel 15 septembre 15:41

    Il n’a pas fini de les emmerder pépère, je me régale d’avance ! smiley


  • levy levy 15 septembre 16:17

    Un grand bonhomme qui fait peur à toute la classe politique.

    Je recommande de l’écouter.


  • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 15 septembre 17:09

    ... le Maq, le Micnet, la Paroisse Dame Pipi & consorts -tous des potes sont des prétendus lettrés qui se la jouent savants !

    Savants

    de quoi ?

    De la chose politique évidemment !

    Ainsi quand un moins-que RIEN, à leurs yeux, comme moi, a osé écrire depuis un moment déjà que le Zemmour -quoique l’on pense de lui, avait toutes ses chances, vu l’obsolescence des autres-, leur porte-parole Micnet a été prompt à réagir avec sa superbe habituelle :

    "Mao me fait pisser de RIRE... sous-entendu : comme d’habitude !"

    L’autre trouducul chef, de la Paroisse (Dame Pipi)NB, grand bavard impénitent , entre autres, le Roi du plussage automatique de source bien connue : un agglomérat de trolls, d’escrocs et de plus que cons d’agora.tv, tous champions de l’hilarité (la grande rigolade) permanente envers -d’après eux- l’imbécilté ambiante des autres (cad tous ceux qui n’apprécient pas tellement leur humour, un peu forcé quand même, du pissage rigolo automatique, façon Dame Pipi

    ), en a remis une couche...


    Un spectacle, à suivre en permanence !


    QUI RIRA BIEN SERA CELUI QUI RIRA LE DERNIER


    CQFD


    • Conférençovore Conférençovore 16 septembre 11:30

      @Moa
      Ferme un peu ta goule petit planqué de trou-de-balle. Tes contributions n’ont rigoureusement aucun intérêt. Elles ne sont que l’expression de ton pathétique besoin de compenser les humiliations qui te sont infligées de temps en temps et à juste titre. Oui "de temps en temps" seulement parce que, d’une, contrairement à ce que tu penses, tu n’es pas le nombril du monde (on s’en branle de toi mon pauvre... faudrait que tu le comprennes : on te colle une petite claque de temps en temps et c’est tout... on te rend service d’ailleurs car cela te permet d’exister un peu, de penser que tu déranges*, etc : il n’est en effet pas difficile de comprendre que comme l’autre pignouf de si-sot, tu n’as pas de vie), de deux, tes posts ne sont que fiel et ressentiment, de trois, ils n’ont tout simplement aucun intérêt dans 99,9% des cas et enfin, de quatre, t’es juste un putain d’autiste incapable de dialoguer avec qui que ce soit (à moins qu’il te conforte dans l’idée saugrenue que tu serais un génie alors que personne ici n’a jamais vu la moindre trace d’intelligence dans tes propos... autant dire que personne n’y crois une seule seconde). Et pour couronner le tout, tu es un énorme lâche. Je n’aimerais pas te croiser dans le monde réel (et tu n’aimerais pas non plus... crois-moi, abruti, parce que autant je suis amour et paix, autant je sais que pour que les choses fonctionnent, il faut parfois sortir la boîte à baffes)

      * lol ! Le mec qui ponctue ses pseudo-articles avec des "Qu’en pensez-vous ?" tellement il est incapable de penser lui-même... et pour après, tenter de se hisser en sorte de juge de paix, de sage... Putain, c’est d’un grotesque ! smiley


    • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 16 septembre 14:00

      Petit rappel :

      https://www.agoravox.tv/actualites/sante/article/les-surdoues-adultes-vus-par-une-49750

      304 438 visites 2 mai. 2015 | 170 réactions | Mao-Tsé-Toung RECORD ABSOLU AgoraVox

      °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
      @Mao-Tsé-Toung

      Autre peit rappel :

      je ne discute pas avec les CONS ; ça les instruit ! (Audiard)

      CQFD

      cqfd


    • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 16 septembre 14:16

      @Mao-Tsé-Toung

      304 438 visites pour un seul article : excusez du peu !

      (demandez* SVP à la racaille trollesque composée de l’agglomérat de trolls, escrocs et autres cons, dont nombreux sont ici présents, quelque exploit qui plaiderait pour leurs affirmations péremptoires faisant de moi, censément, un moins-que-rien, qui serait, ne serait-ce qu’au centième... du mien !)

      Merci d’avance

      CQFD

      *trolls, escrocs et autres cons,

      s’abstenir SVP


    • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 16 septembre 14:37

      @Mao-Tsé-Toung

      Comme l’érudition n’est pas le fort de beaucoup ici :

      agglomérat , nom masculin

      CQFD


    • Conférençovore Conférençovore 17 septembre 15:53

      @Mao-Tsé-Toung
      Ferme ta goule pov’ con


  • micnet micnet 15 septembre 18:46

    Merci et bravo pour cette vidéo absolument fondamentale et de portée historique : "Eric Zemmour lance sa chaîne Youtube !"

    Je suppose que la prochaine vidéo de Mao sur le sujet Zemmour durera seulement 3 secondes et s’intitulera :

    "15 septembre 2021 : Eric Zemmour dit ’bonjour’ sur sa nouvelle chaîne" smiley


    • Norman Bates Norman Bates 15 septembre 19:21

      @micnet

      C’est clair, je croyais m’être connecté par erreur sur le site zemmouravox...
      Si Erich Moïse se fait enlever une verrue plantaire les agoravoxiens auront la primeur de l’information...
      S’il faut un "QI de 160 minimum" pour connaître l’apogée en portant les sacs de courses d’un éditorialiste berbère de l’écurie Bolloré-Rothschild je préfère être et rester bête à bouffer du foin...
      Mais bon, selon ses écrits plus bas c’est Sa Nombrilissime Suffisance qui était la première informée du parcours semé d’étoiles de Moïse...c’est même probablement elle qui s’est téléportée une nuit chez Moïse pour murmurer cette brillante idée à son oreille...


    • micnet micnet 15 septembre 20:01

      @badaboeuf

      Ah la buse BHL qui vient me faire un ptit coucou ! Tu tiens encore à te faire entarter ? smiley
      https://www.dailymotion.com/video/xfczli


    • micnet micnet 15 septembre 20:08

      @badaboeuf

      Tiens au fait ma ptite buse, puisque tu es juif et que le Z te fout la gaule (admire donc le jeu de mots avec ce qui va suivre smiley), que penses-tu donc de son intervention au sujet des victimes juives de Mohamed Merah enterrés en Israël et pas en France ?
      Dis-moi donc mon petit, tu le soutiens aussi sur ce sujet, mmmh ? smiley
      https://twitter.com/paul_denton/status/1437196084498030593


    • micnet micnet 15 septembre 21:05

      @badaboeuf

      "Ton papa était vichychiste et était fan de Pétain et milicien de surcroit."

      Ah ça te fait bégayer ? smiley. Non tu es bien en dessous de la réalité, Pétain n’était qu’un mou qui, en réalité, était un résistant déguisé.
      T’es au courant que c’est la thèse de Zemmour au-moins ? smiley


    • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 15 septembre 23:12

      @micnet

      "que penses-tu donc de son intervention au sujet des victimes juives de Mohamed Merah enterrés en Israël et pas en France ?


      Dis-moi donc mon petit, tu le soutiens aussi sur ce sujet, mmmh ? 

      https://twitter.com/paul_denton/status/1437196084498030593"

      Même si la question ne m’est pas adressée, je pense que Zemmour a parfaitement raison dans ce qu’il dit à ce sujet. En revanche je ne sais pas ce que vous avez compris ou réinterprété. 


    • Norman Bates Norman Bates 15 septembre 23:13

      Si par malheur Moïse devait décrocher...pas sous les coups de boutoir de la censure, hein, mais par exemple si le voile devait se lever sur ses réelles convictions et la nature de son "patriotisme"...
      Manuel Valls pourra reprendre la place et ses discours...omniprésent sur les plateaux TV avec le drapeau français en pin’s il fera un excellent charmeur de poissons rouges...
      C’est compliqué de comprendre que les médias aux ordres sont des armes de propagande et que rien n’est le fruit du hasard.. ?
      Pourquoi le milieu dit alternatif ou la "dissidence" perd toutes les batailles.. ?


    • micnet micnet 15 septembre 23:38

      @Gaspard Delanuit

      Même si la question ne m’est pas adressée, je pense que Zemmour a parfaitement raison dans ce qu’il dit à ce sujet. En revanche je ne sais pas ce que vous avez compris ou réinterprété. 

      Moi aussi, je suis 100% en phase avec ce que dit Zemmour là-dessus puisqu’il dénonce, à travers cet exemple, ce qu’il nomme la "défrancisation" des communautés. Mais comme je soupçonne notre ami troll aux multicomptes d’être de confession juive et d’habiter en Israël (ce qu’il a dit sous un de ses autres pseudos), je voulais simplement savoir si lui aussi était d’accord avec Zemmour sur ce point.


    • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 15 septembre 23:39

      @micnet

      OK, je comprends. 


    • Hijack ... Hijack ... 15 septembre 23:50

      @Norman Bates

      Zemmour te répond !


    • FRANTA 16 septembre 05:32

      @Gaspard Delanuit si on me tuait mon enfant de cette façon c est sur que je fous le camp de ce pays ...faut être malade de faire enterrer mon enfant dans un pays pareil


    • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 16 septembre 07:04

      @FRANTA

      Je comprends ce que vous dites, et il n’est pas question de juger la réaction et la décision des parents dans cette abominable circonstance (la remarque de Zemmour étant plutôt une observation sociologique d’un phénomène général).

      "faut être malade de faire enterrer mon enfant dans un pays pareil"

      Mais des attentats horribles ont malheureusement aussi lieu en Israël, et en plus grand nombre encore. En lisant cette liste infernale, diriez-vous qu’il est plus sensé d’enterrer ses enfants dans ce pays qu’en France ? 

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Chronologie_du_terrorisme_palestinien


    • Conférençovore Conférençovore 16 septembre 12:04

      @Norman Bates
      "Pourquoi le milieu dit alternatif ou la "dissidence" perd toutes les batailles.. ?

      Déjà parce qu’il n’existe pas de "milieu dit alternatif". C’est un amas d’individualités ou de cercles qui dialoguent parfois entre eux mais, politiquement parlant, il n’y a rien. Pour exister politiquement, il faut avoir une représentation réelle. On a beau dire que les partis tradis se sont effondrés (Zemmour le dit bcp en ce moment) et cela a beau être en partie vraie (PCF, PS, UMP en sont des démonstrations), cela ne l’est qu’en partie : c’est d’ailleurs ce que cherche à créer Zemmour. C’est aussi ce que font les autres candidats : Hidalgo fait la tournée des édiles de province en ce moment même, tout comme les autres... et eux il le peuvent parce que ces élus existent : ils tiennent les Mairies de grande ou moyennes villes. Si on observe avec lucidité et par comparaison les "milieux dits alternatifs", on a podzob.
      Sans compter que derrière, il y a derrière les réseaux, les accointances, et sur ce plan-là, la "dissidence" n’existe tout simplement pas. C’est pour cela qu’elle perd toutes les batailles. Il suffit de fréquenter un peu ces cercles (je pense notamment aux royalistes) pour comprendre que le pb est précisément que ce sont juste des cercles et pas des réseaux d’entre-aide, de cooptation (ou alors très peu) et que de toutes façons, nous ne sommes implantés nulle part et quand c’est le cas, pas en nombre. 
      Les réseaux sont ce qui fait qu’au Ministère de l’Intérieur et depuis des décennies, il est quasi impossible qu’un type qui ne soit pas de la truelle accède à la tête de cette institution. Le jour où, comme les autres, nous aurons des types placés un peu partout cela changera un peu mais on en est très loin, même s’il y a des personnes qui font un excellent boulot de réseautage en soum (je ne vais pas en faire une liste ici mais depuis une dizaine d’années il y en a et pas juste d’anciens cadres pique-assiettes du FN...)


    • Conférençovore Conférençovore 16 septembre 12:36

      @badaboeuf
      D’abord tu ne sais de nos vies donc, de base, abstiens-toi sur ce plan. Ensuite, non, il ne "nous" (c’est qui au juste ?) faut pas un bouc-émissaire. Les personnes un minimum équilibrées savent pertinemment que les causes de la dégringolade de la France sont multiples. Ceux qui pensent obstinément que cette dernière est liée à la seule féminisation, à certains membres d’une certaine communauté ou autre explication mono-causale sont en réalité rarissimes. 
      Ensuite, je parle bien de représentation sur un plan politique (dans les institutions, etc) ce que manifestement tu n’as pas capté (ce qui ne me surprend guère). Là, oui, nous ne représentons rien et c’est la cause principale de notre défaite. 


  • alanhorus alanhorus 15 septembre 21:20

    Ah je viens de comprendre, Mao travaille pour CNews.


  • alanhorus alanhorus 16 septembre 00:36

    Zemmour

    comparé à gargamel et àTullius Detritus

    https://www.asterix.com/portfolio/tullius-detritus/

    Et évidemment provax

    WHat else ?Franc-Maçon ? Comme Maon ?


    • albert123 16 septembre 15:09

      @alanhorus

      "Et évidemment provax

      WHat else ?Franc-Maçon ?"


      comme Melenchon en fait


      avec, un PS dont les sénateurs cogite à l’obligation waxxinale et le NPA qui prefère manifester contre les "complotistes antisémites" plutot que pour les libertés des français, la gauche nous offre enfin son vraie visage, celle d’une pute antifrance encore pire que celle que l’on retrouve à sa droite.


  • patoufleur patoufleur 16 septembre 12:25

    J’ai hate de l’entendre dégommer les rouges, ce jour là sera bénit !


  • Serge ULESKI Serge ULESKI 16 septembre 12:42

    « Moi, Zemmour ! Quitte à faire gagner macron… »

     

    On reconnaît les médiocres au fait qu’ils ne s’interdisent aucune ambition ; les locataires de l’Elysée de ces trois derniers quinquennats peuvent leur donner à penser, il est vrai, que tout est possible et permis en ce bas monde dont l’affaissement se confirme jour après jour.

     

    Zemmour n’est que le fils de ses parents car Zemmour ce n’est que la continuation de la guerre d’Algérie par d’autres moyens ; transmission de génération en génération de la haine, on peut déjà prévoir un 3è Zemmour tout aussi revanchard, petit-fils de ses grands-parents car son père y aura travaillé d’arrache-pied, pour sûr !

     

    La France de Hugo, Voltaire, Diderot, Rousseau, Jaurès, Jeanne d’arc, Jean Moulin, de Gaulle mérite tellement mieux ! Surprenant que des médias tels que Cnews, BFM-TV, France culture par procuration avec Finkielkraut, Le Figaro, ne l’aient pas encore réalisé : la décadence touche donc toutes les familles idéologiques manifestement.

     

    Quatre médias qui prétendent l e plus sérieusement du monde « à l’information » se partagent majoritairement l’audience – pour la presse : Le Figaro, le Monde ; la télé : C-news, BFM-TV… trois d’entre eux soutiennent Zemmour mordicus


  • liberty1st liberty1st 16 septembre 16:58

    Face à la censure, Youtube ... LOL


  • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 16 septembre 18:34

    La Bachelot a dit que personne n’avait demandé à Zemmour d’arrêter CNEWS !

    Ce qui est vrai...

    1/

    LA décision du CSA, comme je l’ai écrit arrangeait Z un MAX !

    Il a joué les victimes ; c’était de bonne guerre, cad malin !

    2/

    Z comme un CON il abandonne CNEWS, sa caisse de résonance, a priori, irremplaçable !

    Encore un con conseillé par des tarés... ???

    Pauvre France !

    3/

    la Macronie se frotte les mains !

    4/

    Si Z se rend compte de sa CONNERIE, il doit revenir vite chez CNEWS, ou sinon, aller chez la concurrence : pourquoi pas sur RT par exemple ?

    CQFD

    ...


    • Conférençovore Conférençovore 17 septembre 15:55

      @Mao-Tsé-Toung
      Evidemment que ça l’arrange abruti. Tu ne comprends à ce point rien à la politique ducon ??? Comment est-il possible d’être aussi tarte ?


Réagir