Les derniers commentaires

    "Il n’y avait pas d’étoiles jaunes" à la manif du 10 novembre : Edwy Plenel ment éhontément sur BFM TV


  • maQiavel maQiavel 13 novembre 16:19

    @Joe Chip

    C’est un plaisir de te revoir ici, j’ai craint qu’on ne t’ai définitivement perdu après la censure honteuse dont tu as fait l’objet.

     

    -Les affects et la politique, c’est tout un pan de la philosophie politique qui est discuté depuis des millénaires et sur lequel on pourrait disserter pendant des heures. Pour résumer, ma vision ne consiste pas à faire des ressentis l’alpha et l’oméga de la vie de la cité, c’est une approche dangereuse qui évacue les facteurs, les paramètres, les faits objectivables et qui produit des catharsis menant la cité à la catastrophe. Pour autant, ma vision n’est pas non plus celle d’une cité purgée des affects, des ressentis et des sentiments, c’est là de ma petite perspective une approche naïve qui nait de l’espoir vain d’une réduction définitive de l’irrationnel par le rationnel. Si la nature a donné aux humains l’aptitude faire usage de la raison, il n’en reste pas moins que notre espèce est aussi naturellement irrationnelle, l’esprit humain a la propriété de rendre présent ce qui ne l’est pas et de faire exister dans nos pensées des choses ou des êtres qui n’existent pas, l’homo-sapiens ne peut s’empêcher de mettre le visible en correspondance avec un invisible, de mettre un ici en correspondance avec un ailleurs, un maintenant avec un hier ou un demain en sorte que toute chose vue, sentie ou entendue le renvoie à autre chose. C’est ainsi qu’il est des aspects la vie de la cité qui échappent à l’objectivité et qui relèvent de la subjectivité, qu’elle soit individuelle ou collective (que l’on nomme également intersubjectivité).

     

    -C’est pourquoi je ne peux pas être sur ta ligne lorsque tu écris que la société ne peut pas accepter que certains discours politiques soient basés ou construits sur des "ressentis". Et ce que j’exprime là est aussi valable pour tout le monde. Je ne dénie pas le droit à certains de construire un discours politique à partir du ressenti selon lequel les musulmans sont entrain de prendre le pouvoir, de conquérir le France et de conduire à la guerre civile, j’essaie à mon petit niveau de montrer que ce discours paranoïaque ne se base sur rien qui ne soit objectivable, qu’aucun paramètre ne permet aujourd’hui de croire en ce genre d’hypothèse ( cela étant on ne sait jamais de quoi l’avenir sera fait sur le long terme, tout n’est pas prévisible non plus ), mais cela ne change rien au fait que ce ressenti existe. Idem pour ces musulmans qui ont peur, je ne pense pas non plus qu’ils seront traité de façon similaires aux juifs durant l’épopée nazie, cela me semble une projection paranoïaque et irrationnelle, aucun paramètre objectivable n’atteste de la validité d’une telle hypothèse ( même si encore une fois, on ne sait jamais sur le long terme). Mais ce ressenti là existe.

     

    -Mon propos ici ne consiste pas à valider ces ressentis. Je ne les condamne pas non plus (il est normal que certains essaient de donner aux peurs une expression politique et de construire un discours autour de ces peurs et il est aussi normal de contredire ces discours mais je ne trouve pas pertinent de condamner la peur elle-même ). Je constate leur existence et j’essaie de les comprendre. Et ce faisant, j’arrive à saisir que le contexte mène les uns et les autres à ressentir ce qu’ils ressentent. Il y’a eu des tueries faites au nom de l’islam qui ont mené à des centaines de morts, il existe des réseaux islamistes qui veulent réellement prendre le pouvoir et des conceptions de cette religion très dangereuses, le tout sans parler de pratiques se réclamant de l’islam qui sont de plus en plus visibles. Je peux comprendre que des gens aient peur d’une prise de pouvoir des musulmans et de l’émergence d’une société régie par la charia. De la même manière, il y’a une hostilité de plus en plus grande vis-à-vis certaines pratiques musulmanes qui se répercute sur les musulmans, il y’a des discours guerriers sur une Reconquista qui étaient jusque-là cantonné à certaines mouvances mais qui sont de plus en plus audibles, de plus en plus d’assimilation des individus de confession musulmane à des troupes d’occupation qu’il faudrait combattre et des rhétoriques qui rappellent étrangement la première moitié du siècle passé, je peux comprendre que certains musulmans aient peur de subir un jour un sort funeste. Je ne les valide pas, je ne les condamne pas, je comprends ces ressentis.


    PS : pour ne pas s’attarder sur l’usage du terme « radicalisation », on peut parler de durcissement du discours antimusulman si tu veux.


  • Michel Onfray : « Si la gauche est du côté des gens qui crient "allah akbar" et estime que la théocratie doit faire la loi et non plus la démocratie, c’est problématique »


  • Traroth 13 novembre 16:13

    Si Onfray est du côté des gens qui tirent sur les musulmans, c’est bien plus problématique.

  • "Il n’y avait pas d’étoiles jaunes" à la manif du 10 novembre : Edwy Plenel ment éhontément sur BFM TV


  • Conférençovore 13 novembre 16:05

    @TotoRhino "(tiens, jaunes comme l’étoile de David ?)."

    Non, jaune fluo, comme le putain de gilet de sécurité que nous avons tous dans nos véhicules. Pour rappel, le mouvement GJ est parti du racket fiscal sur l’essence et l’alibi écolo, pas d’une revendication pleurnicharde communautaire à la con... et ça a été un mouvement plus réprimé que n’importe quelle émeute ethnique de banlieue comme il s’en produit quasiment chaque semaine. Ils ont été par ailleurs infiniment plus traînés dans la boue, infiniment plus réprimés que ces petites merdes qui agressent quotidiennement et gratuitement des pompiers, policiers, médecins, etc. Pour comparaison :
     Émeutes de 2005 : 0 blessés (4 morts parmi les non-émeutiers massacrés par des racailles, asphyxiés en tentant d’éteindre des incendies...)
     Mouvement social des GJ : des milliers d’arrestations arbitraires, des centaines de blessés, des dizaines de mutilés, amputés, éborgnés

    Ce qui est déplacé dans cette manif de chialeurs, c’est l’attitude consistant à se présenter en victimes. En France, objectivement, personne n’a été tué parce que musulman (tant mieux, personne ne devrait jamais être atraqué par racisme, haine anti-religieuse ou autre, cela va de soi). L’affiche "l’islamophobie tue" est, en Fr, un mensonge. Ce qui a tué concrètement par centaines, mutilé, traumatisé par milliers, ce sont, en revanche, des centaines d’actes de terreur islamique commis en moins de 5 ans, sans le moindre début de commencement de remise en cause de la oumma.

    Dés lors il est compréhensible que les gens se crispent de voir des connasses arborer une étoile jaune comme s’il y avait une répression anti-musulmane étatique quotidienne.

    Pour rester positif, je dirais que sur 6 millions de muz, il y en a au moins 5 990 000 (probablement davantage en retirant les dhimmis Plenel, Obono et consorts) qui ont eu au moins la décence de ne pas se joindre à ce crachat à la France. C’est le seul bilan "positif" de cette journée d’indignité.

  • Michel Onfray : « Si la gauche est du côté des gens qui crient "allah akbar" et estime que la théocratie doit faire la loi et non plus la démocratie, c’est problématique »


  • Pierre Régnier 13 novembre 16:00

    Les politiciens, les philosophes, à l’exception très rare d’intellectuels comme Michel Onfray, les journalistes et, évidemment, les religieux, s’entêtent à nier les effets de la théologie criminogène dans la société contemporaine.

    Ils participent ainsi à l’aggravation de ces effets : l’augmentation de la criminalité religieuse effective.

    La monstrueuse tricherie langagière qui fait de l’islamophobie une haine des musulmans ou, pire encore, un racisme, n’est que le plus lamentable moyen d’éviter l’indispensable rejet de toute théologie criminogène.

    Celle-ci existe dans les trois plus importantes religions monothéistes mais avec une dangerosité directe plus ou moins importante. Le judaïsme et le (faux) christianisme la justifient pour le monde d’il y a 3000 ans. Pour ces religions, Dieu avait de bonnes raisons de commander aux croyants de massacrer massivement. L’islam justifie la théologie criminogène pour l’époque de sa création, il y a 14 siècles, et pour le monde futur jusqu’à la victoire totale de cette troisième religion.

    Mais ce serait une grave erreur de sous-estimer la responsabilité actuelle des deux premières : en refusant de désacraliser leur propre théologie criminogène le judaïsme et le (faux) christianisme alimentent celle, particulièrement meurtrière aujourd’hui, de l’islam.

  • "Il n’y avait pas d’étoiles jaunes" à la manif du 10 novembre : Edwy Plenel ment éhontément sur BFM TV


  • pegase pegase 13 novembre 15:37

    @pierrot19

    @Laconicus

    Mais mon analyse paraît vous déranger. Auriez-vous des intérêts dans cette manipulation ?

    Laconicus fabrique et vend des étoiles à 5 et 6 branches smiley

  • Michel Onfray : « Si la gauche est du côté des gens qui crient "allah akbar" et estime que la théocratie doit faire la loi et non plus la démocratie, c’est problématique »


  • erQar erQar 13 novembre 15:36

    @louis

    Je pense qu’il est possible de ramener un peu de justice et autant pour vous que pour nous. Seulement les autres ne sont pas d’accord, vous voyez de qui je parle.....

  • Michel Onfray : « Si la gauche est du côté des gens qui crient "allah akbar" et estime que la théocratie doit faire la loi et non plus la démocratie, c’est problématique »


  • zygzornifle zygzornifle 13 novembre 15:26

    Mélenchon a encore envie de descendre dans les sondages ...

  • Julie Graziani = Conformisme bien-pensant ?


  • Conférençovore 13 novembre 15:06

    80% des journalistes/éditorialistes sont de "gauche" en France. Les types les plus à "droite" de Fr pensent que les personnes doivent être acteurs de leur destin et ne compter en permanence sur l’État-providence. Ils choquent la petite prof Ventôse mais sont considérés comme des gens normaux dans la plupart des pays.

    La petite Ventôse n’a pas du beaucoup voyager dans sa vie... En Fr, on a le plus fort taux d’imposition, le plus haut niveau de part du public dans le PIB au monde.

    Écouté sans regarder parce que c’est insupportable : ça minaude, ça joue mal, ça coupe toutes les 3 secondes, c’est dans le "en même temps" en permanence... bref un pur produit d’une époque de... Ouf, le coup fatal qui aurait fait sauter le post à bien failli partir... mais merde... si on peut même plus dire que Dave est un... formidable chanteur hollandais, où va-t’on ?

  • Les riches préparent leur exil climatique !


  • zygzornifle zygzornifle 13 novembre 15:02

    Le réchauffement ne dérange pas ses amis migrants bien au contraire .....

  • Michel Onfray : « Si la gauche est du côté des gens qui crient "allah akbar" et estime que la théocratie doit faire la loi et non plus la démocratie, c’est problématique »


  • louis 13 novembre 14:52

    @erQar
    L’homme est ainsi fait ; pourquoi acheter ce qu’il peut voler ( d’ ou les colonies ) .

  • Les riches préparent leur exil climatique !


  • mmbbb 13 novembre 14:48

    @albert123 il me semble que son parti FI , depuis que melechon ait alle soutenir les " islamistes " , ce week end , ne gagnera pas les elections en 2022 .
    Ce sont les idiots utiles du patronat . 

  • C’était il y a 4 ans, le 13 novembre 2015, l’attentat du Bataclan !


  • Hieronymus Hieronymus 13 novembre 14:12

    bonjour à Tous

    le 13 novembre devrait être un jour de deuil national en mémoire des victimes du terrorisme islamiste et bien préciser ISLAMISTE

    il ne faut pas, il ne faudra jamais oublier ce qui s’est passé cette nuit là !

    l’horreur comme arme politique (cf. guerre d’Algérie) voir aussi article sur "la Guerre civile en France, la stratégie du fossé" :

    https://www.agoravox.tv/actualites/societe/article/vers-la-guerre-civile-en-france-la-83652

    bon oui, je sais, l’instrumentalisation etc.. je ne nie pas du tout sa probabilité à un niveau métapolitique, je vais tacher d’y revenir..

    il n’empêche, des attentats islamistes, ça donne ça :

    https://breizatao.com/2016/07/14/bataclan-testicules-coupees-et-mises-dans-la-bouche-decapitations-pour-proteger-les-musulmans-le-gouvernement-francais-censure-les-tortures-infligees-aux-victimes/?

    Pierre Cassen rappelle un point très important : les premiers tirs des djihadistes surviennent à 21h40 alors que l’assaut des forces de l’ordre n’a été donné qu’à 0h20 presque 3h plus tard !

    Hollande, Valls, Cazeneuve, ne jamais les oublier non plus smiley

  • "Il n’y avait pas d’étoiles jaunes" à la manif du 10 novembre : Edwy Plenel ment éhontément sur BFM TV


  • CoolDude 13 novembre 14:06

    @Garibaldi2

    Il faut être particulièrement stupide, comme vous, pour ne pas savoir qu’il est beaucoup plus difficile de dessiner une étoile à 5 branches qu’une étoile à 6 branches, dite étoile de David, qui est composée de 2 triangles superposés tête-bèche.

    Pour les "Matheux", dans une étoile à 5 branches, le nombre d’or y est présent :
    Si je ne dis pas de bêtise, la longueur d’une branche de l’étoile est Phi fois la longueur d’un coté du pentagramme associé.

    Petit Tuto pour faire une étoile à 5 branches sans rapporteur (juste une règle et un compas) :

    https://www.youtube.com/watch?v=gJAuoZRSbBs

    Tracer une étoile à 5 branches ou un pentagone :

    de Substratum

    Entrainement pour tracer une étoile à cinq branches (pentagramme) ou un pentagone régulier avec un compas et une règle. Niveau élémentaire.

     Vocabulaire utilisé dans la vidéo : diamètre, rayon, centre, cercle, arc de cercle, compas, pointe sèche, branche (pour ces mots voir cette vidéo : https://youtu.be/9cyle-mVLjI ) point, segment, droite, demi-droite, intersection, longueur (pour ces mots voir cette vidéo : https://youtu.be/teOLn0lDo_c )

     Coin des experts : Le pentagramme est plus difficile à tracer qu’une simple étoile à 6 branches car le cercle doit être "segmenté" non pas en 6 parties ( 360°/6, soit 60°) mais en 5 (360°/5, soit 72°), un vrai challenge au compas !

     Précision : Il existe différentes manière de tracer cette figure. J’ai choisi celle-ci car elle est adaptée aux élèves de primaire. Le terme "médiatrice" n’étant pas connu, et le vocabulaire (+ le savoir faire) de base étant encore en cours d’acquisition, j’ai pris le temps d’expliquer chaque étape, faisant une sorte de tuilage entre un vocabulaire spécifique et une explication "pratique". Je crois que faire et entendre en contexte permet de mieux intégrer des termes et des compétences.

    En géométrie, un pentagramme correspond à une étoile à cinq branches. Un « pentacle » fait normalement référence à un pentagramme inscrit dans un cercle même si le nombre de branches peut dépasser le nombre 5.




  • Les riches préparent leur exil climatique !


  • albert123 13 novembre 14:05

    nuance le riche, tout aussi stupide que le pauvre, peut préparer son exil, il en a les moyen lui.

    le pauvre, lui, doit subir le grand remplacement que le gauchiste comme Ruffin lui impose tout en le traitant d’infâme raciste / fasciste / sexiste / homophobe ...

    le seul soulagement auquel le pauvre n’aura même pas le droit c’est que les donneurs de leçon gauchistes à la sauce Ruffin ferment enfin leur grande gueule d’inutiles. 

  • "Il n’y avait pas d’étoiles jaunes" à la manif du 10 novembre : Edwy Plenel ment éhontément sur BFM TV


  • TotoRhino TotoRhino 13 novembre 14:01

    @maQiavel

    +1,

    Je vois ça de loin, car, pour moi, ce sujet n’en est pas un. Ce que je vois, c’est le même traitement délétère de l’information des médias mainstream. Comme d’habitude, on monte en épingle une étoile jaune portée par quelques-uns lors d’une manifestation, et on enfonce le clou en faisant un rapprochement avec celle portée par les juifs lors des déportations. Sachant que cette étoile à 5 branches est similaire à celle du Maroc, quelle est accompagnée d’un croissant lié à la confession musulmane, le rapprochement avec celle de David est franchement bof.

    Même si dans « les quelques » qui l’ont portée ; certains le faisaient pour cette raison, je n’ai qu’une chose à dire : et alors ? Franchement je m’en bas les steaks. Il y a toujours des nazes dans n’importe quelle manif et se focaliser sur eux c’est déjà leur donner trop d’importance et faire ombre au vrai sujet. Car sur 13.000 (ou 15.000, je ne sais plus) manifestants présents ce jour-là, seulement quelques dizaines de pèlerins (si je puis dire) auraient porté cette étoile…

    Tout ceci me rappelle le traitement de l’information liée au gilets jaunes (tiens, jaunes comme l’étoile de David ?). Comme celle du type qui aurait crié un propos antisémite envers Alain Finkielkraut lors d’une manifestation, traitement qui, en fait, n’avait pour seul but que de décrédibiliser le mouvement. Et des exemples comme celui-là, ils ne manquent pas, notamment envers le mouvement des gilets jaunes qui en a payé le plus lourd tribut.

    Alors donner du crédit aujourd’hui à ces « guignols de l’info » qui se trouvent sur BFMTV et consœurs c’est, soit avoir la mémoire courte, soit être d’accord avec cette ligne éditorialiste, soit être un opportuniste. Perso, je ne partage ce que peut dire EP sur certains sujets, mais au quotidien (si je puis dire) il dirige un journal « qui fait le boulot » et, si ce n’est pas le seul, ils sont bien rares de nos jours. Et voir ces médiocres de BFMTV tenter de lui tailler un short, ça me fait bien rire.

    Le but de tout ce remue-ménage est, comme d’habitude, de nous détourner des vrais problèmes et BMFTV est un spécialiste en la matière. Ceci ne devrait être une découverte pour personne ici, mais à lire les commentaires, j’ai des doutes…

    Me concernant, je ne serais jamais allé à une telle manif pour diverses raisons, mais ça ne m’empêche pas de comprendre que certains en ressentent le besoin.

  • Michel Onfray : « Si la gauche est du côté des gens qui crient "allah akbar" et estime que la théocratie doit faire la loi et non plus la démocratie, c’est problématique »


  • erQar erQar 13 novembre 13:59

    @louis

    ces munichois comme vous dites sont bien implanté dans les pays (prétendument) islamiques...J’ai l’intime conviction que pas d’islam en France donc pas de France dans "anciennes" les colonies françaises. 

    http://abnormalreport.canalblog.com/archives/2018/01/05/36018215.html

  • Les riches préparent leur exil climatique !


  • albert123 13 novembre 13:56

    Politique spectacle sauce Ruffin :

    ici une petite pétition, là une petite chanson, puis un énième constat pour exciter les foules mais vis a vis duquel il ne peut ou ne veut rien faire.

    bref Ruffin s’amuse beaucoup comme le reste des guignols qui occupent l’AN, ramassis d’inutiles surpayés.

    les riches sont comme les pauvres, ils ont juste les moyens de concrétiser ce que leurs peurs leur dictent de faire.

    quand au titanic il a bon dos d’en parler le gauchiste, lui qui appartient au camp qui a mis en place toutes les conditions nécessaires aux événements actuels.

    lui qui n’assumant pas ses actes prétend ne pas connaitre le contenu des pétitions qu’il signe (super rassurant par ailleurs).

  • Michel Onfray : « Si la gauche est du côté des gens qui crient "allah akbar" et estime que la théocratie doit faire la loi et non plus la démocratie, c’est problématique »


  • louis 13 novembre 13:40

    Ces Munichois qui refusent de voir la réalité a tous prix , se font complices des massacres futurs et de ceux déjà perpétrés par les islamistes .

    L’islam est une et indivisible il faut que cela ils le comprennent .

  • "Il n’y avait pas d’étoiles jaunes" à la manif du 10 novembre : Edwy Plenel ment éhontément sur BFM TV


  • Joe Chip Joe Chip 13 novembre 13:38

    @maQiavel

    Il faut distinguer trois choses :

    le fait,d’être une victime, qui peut se définir de manière précise
    le fait de se ressentir comme victime, qui est déjà plus problématique (on sait très bien que la plus facile des choses est de s’éprouver comme une victime des autres ou du jeu social)
    — le fait d’appréhender d’être une victime

    Autant le premier état est regrettable et doit être dans la mesure du possible corriger par la société, autant le second peut également se comprendre en tenant compte de certains éléments contextuels ou historiques, autant la crainte de devenir une victime ne peut pas être objectivé sur le plan politique car elle relève d’un mécanisme de projection à caractère paranoïaque. C’est une forme de crainte qui indexe l’avenir sur des éléments purement subjectifs et irrationnels qui peuvent par ailleurs être facilement repris et exploités par les extrémistes de tout bord.
    On pourrait même parler de prophéthie auto-réalisatrice, un peu comme un chômeur qui justifierait le fait de ne ne pas chercher de travail parce qu’il craindrait de ne pas pouvoir en trouver, ou d’une personne qui renoncerait à trouver un partenaire par crainte d’être à nouveau rejeté. Même si ces craintes sont intimement fondées, elles ne sont pas objectives, car bien entendu l’avenir n’est pas écrit à l’avance.

    A un moment la société ne peut pas accepter que certains discours politiques soient basés ou construits sur des "ressentis" solipsistes, non confrontés à la réalité, et c’est valable pour tout le monde. Un pays où chaque groupe social minoritaire plus ou moins identifié pourrait soupçonner le groupe majoritaire de vouloir se livrer à des pogroms ne peut pas connaître la paix. N’importe quel psy pourra t’expliquer qu’un paranoïaque qui se dit victime des autres finira toujours par voir ses craintes se réaliser dans la mesure où son attitude finira irrémédiablement par susciter l’hostilité des autres, validant ainsi à priori son "ressenti" et justifiant le fait de se défendre contre des attaques imaginaires ou des injures mineures.

    On ne peut pas se montrer complaisant et accepter que des musulmans tombent dans la paranoïa en se vivant de manière plus ou moins sincère comme des victimes potentielles.

     
    On vit tout de même une période de radicalisation du discours antimusulman qui assimile ces derniers à des envahisseurs, à des colons, à des troupes d’occupation nazies et j’en passe et le tout ponctué d’appel à la lutte et au combat.


    On vit une période de tension liée à une situation sociale difficile, que l’on retrouve partiellement dans d’autres pays, à la gestion idéologique de la politique migratoire, à l’antiracisme institutionne et à une série d’attentats islamiques qui ont éprouvé l’opinion. Dans ce contexte, il y a des démagogues qui agitent les peurs collectives et se répondent de tous les côtés.
    Je conteste au passage l’utilisation abusive du terme "radicalisation" qui est désormais appliqué à tout et n’importe quoi suite au dévoiement lexical opéré notamment par Oliver Roy, qui postule une "radicalité" pure et politiquement indéterminé qui trouverait de multiples exutoires en fonction du contexte : islamisation, contestation sociale, etc... Les médias accolent ce terme de "radicalisation" à des réalités sociales qui sont souvent en interaction dialectique mais qui ont des ressorts très différents (ex : la pauvreté peut expliquer en partie des parcours sans pour autant les justifier), donnant ainsi l’impression d’une montée généralisée et irrésistible aux extrêmes tout en relativisant les vrais cas de radicalisation (hypothèse par défaut du "déséquilibré").

    Pour ma part, j’y vois clairement un discours normatif porté par la bourgeoisie centriste et macronienne. Toute contestation de l’ordre établi ou de la réalité équivaut à radicalisation : le djihadiste, le gilet jaune, le chômeur, l’écolo, l’étudiant précaire se voient ainsi tous renvoyés à des degrés divers de "radicalité". Je renvoie à l’hystérie de certains commentateurs manquant d’épithètes ridicules pour qualifier Greta Thunberg. Au milieu de tout ça, seule peut prévaloir l’interprétation des gens au pouvoir, réputée sage et rationnelle.

  • "Il n’y avait pas d’étoiles jaunes" à la manif du 10 novembre : Edwy Plenel ment éhontément sur BFM TV


  • maQiavel maQiavel 13 novembre 13:28

    @Conférençovore

    Je ne sais pas pourquoi tu me mets en parallèle avec Obono. Tu dis qu’elle ne parlait pas des victimes des actes de terreur commit au nom de l’islam, ce qui n’est pas mon cas et tu le sais, alors pourquoi me la mentionnes tu comme si tu voulais nous associer ( c’est en tous cas l’impression que ça donne ) ?

  • "Il n’y avait pas d’étoiles jaunes" à la manif du 10 novembre : Edwy Plenel ment éhontément sur BFM TV


  • maQiavel maQiavel 13 novembre 13:19

    @CLOJAC

    « Il doit vous manquer quelques points de QI ».

     

    ------> Ok, je vois à quel type de personnage j’ai affaire.

    Non, moi je suis normal, c’est vous qui êtes supérieurement doué. Vos points de QI sont tellement élevés que vous avez réussi dès votre première réponse à être hors sujet. Je suis impressionné. Vous étiez comme ça à l’école ? Vous sortiez votre livre de biologie en plein cours d’algèbre smiley ? Votre sagacité a du rendre perplexe bien des enseignants. smiley

  • "Il n’y avait pas d’étoiles jaunes" à la manif du 10 novembre : Edwy Plenel ment éhontément sur BFM TV


  • maQiavel maQiavel 13 novembre 13:17

    @Laconicus

    « Ah bon, où ça ? Chez les fous ou chez les idiots ? »

     

    ------> Elle s’est imposée en France. Si pour vous la France c’est chez les fous et chez les idiots, c’est à vous de voir. Ensuite l’expression ne vient pas des journalistes mais de sociologues. Et pour terminer, je ne vois pas l’intérêt de pinailler sur l’usage d’une expression à partir du moment où l’on en précise le contenu, le langage sert à communiquer et comme cette expression me permet d’être compris, c’est tout ce qui m’importe.

     

    « Cela va être très très très difficile à faire passer, comme explication ». 

     

    ------> Elle est pourtant très simple à comprendre. Pour ceux qui sont disposé à écouter et qui cherchent à comprendre évidemment. Pour ceux que ça n’intéresse pas, je n’ai ni l’envie, ni l’énergie, ni le pouvoir de leur faire passer quoi que ce soit contre leur gré.

  • Michel Onfray : « Si la gauche est du côté des gens qui crient "allah akbar" et estime que la théocratie doit faire la loi et non plus la démocratie, c’est problématique »


  • erQar erQar 13 novembre 12:43

    Y a gravement besoin de remettre les ppoint sur les i :

    l’islam est conservateur et anti progressiste(donc voter pour le mariage pour tous et ensuite défendre les musulmans est le résultat d’un cerveau incohérent qui peut être qualifié de problème psychiatrique)

    l’islam est sociale et donc anti capitaliste (donc voter pour des gens qui opprime un peuple avec des taxes (UMPS) voir le sauvetage des banques qui est la quintessence du capitalisme est tout aussi digne d’un cerveau incohérent et donc qualifiable de malade). Je rappelle au musulman la ribâ (usure) et la zakat (taxe sociale)

    l’islam ne peut pas être réduit dans la laïcité française (car les gouvernants du pays qui ont une couleur politique (à majorité athée) ne peuvent pas prétendre être au dessus de l’islam). Un musulman ne peux pas servir deux dieux, il n’y en a qu’un et il est intemporelle......A propos, demander au musulman de mettre le voile dans la sphère privée et ensuite se trimballer en mini jupe dans la sphère publique est le résultat d’un cerveau malade qui demande au musulman un comportement schizophrénique.

    Il y a encore d’autre point, mais avec cela on comprendra que l’islam n’est soluble dans la république et qu’il est une menace pour la doxa en place et que le seul moyen est de l’interdire pour clarifier la position.

    Ce message est aux identitaires, vous pourriez commencer par une pétition et ensuite porter une loi à l’assemblé afin d’interdire la pratique de l’islam en France. il a bien 5 000 000 de personne qui signeront cette pétition...

  • Les riches préparent leur exil climatique !


  • mmbbb 13 novembre 12:43

    Ils ont raison. Ruffin a manisfete avec les muslins , il faut de la place ; son parti veut accueillir la misere du monde , donc quoi de choquant . C est toujours le manque de coherence a gauche ;Vive les riches a bas les les imposteurs de LFI dont Merlenchon qui connait le vouloir vivre ensemble a Paris 

  • Esther Benbassa "a perdu la tête" : Nathalie Loiseau "choquée" par les étoiles jaunes dans la manifestation contre l’islamophobie


  • mmbbb 13 novembre 12:37

    @QAmonBra on lira de tout dans ce media , l improbable est au rendez vous.

     

  • Les rois excommuniés aux sources de la laïcité ! Conférence François-Marin Fleutot


  • llsalv 13 novembre 12:05

    J’ai écouté le positionnement de la problématique par Fleutot que l’assertion de l’auteur résume bien lorsqu’il évoque le "refus des rois de France de l’immixtion du pouvoir religieux dans leur souveraineté temporelle qui est à la source de la laïcité."

    Cette vision me paraît sans fondement. Elle relève d’une confusion épouvantable et, à la limite, avec une telle logique, on pourrait avancer que c’est le Christ lui-même qui avec sa fameuse réponse "rendez à César..." à l’origine du distinguo fait en Occident entre pouvoir spirituel et pouvoir temporel serait à la source de la laïcité. 

    Or, on ne peut soutenir cela, sauf à délirer grave.

    La laïcité me paraît plutôt une arme de guerre inventée dans le contexte d’une distinction déjà clairement établie et incontestée entre pouvoir temporel et pouvoir spirituel. Elle ne saurait tenter de répondre à un objectif déjà satisfait. L’objectif est ailleurs.

    Après avoir décapité le Roi, ce qu’il s’agissait de faire c’est de "décapiter" le pouvoir que l’Eglise (de France) avait sur les esprits afin d’arracher la France à la transcendance chrétienne. Il s’agissait de couper le lien direct instauré entre Dieu et le royaume de France en enlevant à l’Eglise son ascendant, son "primat". Sous couvert d’égalité, il s’agissait de renverser l’ordre des choses (révolution) et de la faire rentrer dans le rang pour la noyer dans le relativisme et la conflictualité des points de vue contradictoires. Adieu donc la belle unité qui fait la force des nations.

    En passant ainsi de la verticale à l’horizontale (comme on peut le faire quand on perd conscience et qu’on se ramasse au sol, allongé de tout son long, face contre terre), la France n’a pas seulement cruellement chuté, elle est entrée dans une chute qui n’en finit pas, une révolution permanente qui, comme les escaliers de Dante, semble la mener toujours davantage au coeur de l’Enfer.

    ...quoique, il me semble que nous allons bientôt toucher le fond ;-( !

  • "Il n’y avait pas d’étoiles jaunes" à la manif du 10 novembre : Edwy Plenel ment éhontément sur BFM TV


  • Joe Chip Joe Chip 13 novembre 11:57

    La graphie à l’intérieur de l’étoile est rigoureusement calquée sur celle de l’étoile jaune historique portée par les juifs durant la guerre. Pourquoi cette graphie en particulier s’il n’existe aucune intention d’établir un rapprochement entre ces deux étoiles ? Ce serait une coïncidence extraordinaire si elle n’était pas signifiante.

    Si l’évidence n’est pas suffisante, on a donc une série d’éléments probants qui démontrent le rapprochement symbolique effectués entre les deux étoiles :

    une étoile identifiée à un symbole d’exclusion raciale dans une manif de protestation contre une soi-disant discrimination à caractère raciale de croyants
    la couleur jaune (merci à SOS racisme)
    — la graphie identique
    — les messages véhiculés dans la manifestation ou autour de la manifestation, faisant allègrement et explicitement le rapport entre la persécution des juifs sous le régime nazi et la soi-disant persécution des musulmans en France en raison de leur religion (pour rappel, les actes antimusulmans sont en diminution nette et globale depuis plusieurs années)

    https://www.gouvernement.fr/bilan-2018-des-actes-racistes-antisemites-antimusulmans-et-antichretiens

    — les dénégations de certains organisateurs de la manif qui ont critiqué cette assimilation en expliquant qu’il s’agissait d’initiatives individuelles ou minoritaires

    En gros, le seul élément qui va à l’encontre de cette interprétation est le nombre de branches qui différencie la forme de l’étoile de David de celle de l’étoile marocaine ou "islamique". Mais précisément, c’est ce qui motive le rapprochement que seules des personnes de mauvaise foi ou des partisans du littéralisme le plus obtus ne veulent pas voir, et je dis ça de manière totalement dépassionnée.

    Le but est bien de suggérer qu’il y a une substitution victimaire à opérer dans l’imaginaire antiraciste entre la figure du juif en tant que victime innocente de la France ou des autorités françaises et la figure du musulman, pas une identification.
    Le bourreau est bien identifié essentialisé et toujours le même l’odieuse France majoritaire au passé raciste, colonial, réduite à Vichy et à la collaboration mais sa victime a changé : les musulmans sont les nouveaux juifs, courant le risque de la stigmatisation quotidienne et de la déportation. On retrouve aussi la même thématique d’assignation identitaire paradoxale, le musulman étant à la fois bafoué dans son identité et renvoyé exclusivement à celle-ci, ne pouvant donc entrevoir aucune forme de reconnaissance dans la République française. Le rapprochement est encore plus évident avec l’image de la petite fille arborant l’étoile jaune fortement connotée dans l’inconscient collectif.

  • "Il n’y avait pas d’étoiles jaunes" à la manif du 10 novembre : Edwy Plenel ment éhontément sur BFM TV


  • Piloun Piloun 13 novembre 11:34

    C’est quand même marrant tous ces gauchistes, traditionnellement farouchement anti catho, bouffeurs de curées invétérés, j’en connais même qui ne mettent jamais les pieds dans un église, même pour un mariage, un baptême ou un enterrement, ils préfèrent attendre dehors à fumer leur clop. Et aujourd’hui ces crétins là défilent avec les pires fanatiques religieux que compte la France, c’est à n’y rien comprendre. Vraiment le gauchisme est un sida mental.

  • "Il n’y avait pas d’étoiles jaunes" à la manif du 10 novembre : Edwy Plenel ment éhontément sur BFM TV


  • pierrot19 13 novembre 11:30

    @Laconicus
    Finalement, c’est vous qui nous faites un numéro de clown. En tout cas, on aura compris que faute de pouvoir discuter, vous tentez de me faire taire.

    Pendant ce temps, la manipulation sur cette affaire d’étoile va bon train.

    Les islamistes peuvent être contents du déchaînement médiatique repris par les commentateurs qui, en commettant un amalgame bien prévisible et très certainement sans s’en rendre compte, mettent en scène le rejet de leur symbole et les présentent ainsi en victimes Car pour rappel, l’étoile à cinq branches représente les cinq piliers de l’islam, et le croissant de lune qui l’accompagne les populations et les territoires musulmans.

    Malheureusement, les médias et les sites de réinformation fourmillent actuellement d’une multitude d’idiots utiles.

  • "Il n’y avait pas d’étoiles jaunes" à la manif du 10 novembre : Edwy Plenel ment éhontément sur BFM TV


  • phan 13 novembre 11:25
    Deuxième vague pour le Grand Remplacement : Opération Dragoon
    Ces frères d’armes ... pardon soldats des colonies accueillis en libérateurs vont très vite sombrer dans l’oubli, c’est plus facile à retenir John Wayne comme nom que Mamadou Traouré !