vendredi 5 juin - par Mao-Tsé-Toung

Traoré/Floyd - Ce samedi 6 Juin à Paris : rassemblements à hauts risques !

Traoré/Floyd - Ce samedi 6 Juin à Paris : rassemblements à hauts risques !

(début de la vidéo : un responsable syndical de la police s'inquiète)

L'Heure des Pros du 04/06/2020

CNEWS

Pascal Praud et ses invités débattent sur les grands thèmes de l'actualité dans #HDPros



137 réactions


  • ezechiel ezechiel 5 juin 17:49

    C’est bien un guerre raciale anti-Blanc qui vient d’être déclenchée aux USA et en France.

    Les sociétés multi-ethniques et multiculturelles ont toujours été conflictuelles, pendant longtemps l’hégémonie de la race blanche préservait la France de la libanisation du territoire et de la dérive en guerre civile.

    Au fur et à mesure que la population devient hétérogène (caucaso-afro-arabo-berbero-turquo—sino française), les relations deviennent de plus en plus tendues et conflictuelles.

    Avec l’immigration de masse, on voit des phénomènes de révolte contre les institutions blanches se produire progressivement en France, où par exemple les Traoré, une famille d’escrocs et de délinquants professionnels en bande organisée multi-récidiviste, qui sévit depuis des années en Seine-Saint-Denis, est parvenue à rassembler toute la racaille de racistes anti-Blancs des banlieues pour venir foutre le bordel dans le nord de Paris mardi soir !
    Les policiers noirs sont même traités de « vendus », parce qu’ils restent aux côté des policiers blancs !


    • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 5 juin 18:57

      @ezechiel
      Merci pour votre contribution !

      Si on écoute attentivement le policier syndiqué, on l’entend dire en substance :
      que si les "banlieues" ont envie de déconner ce samedi, rien ne pourra les arrêter : en tout cas, eux ne sont pas du tout prêts !

      La question qui se pose alors :

      Le couple Macron/Castaner (+ le préfet d’opérette parisien -dont j’oublie le nom-) sera-t-il dans l’obligation de faire comme Trump aux STATES, en, suggérant, pour le moins, l’intervention de l’armée ?


    • Orwell Orwell 5 juin 20:55

      @ezechiel

      MDR Franchement, arrête de parler de ce que tu ne connais pas. C’est gênant.


    • Orwell Orwell 6 juin 00:11

      Mais LOL dans cette bouillie insensée, je n’vais répondre qu’à la controverse des Schmitt noirs. J’vais éclairer vos lanternes de bélîtres en restant au niveau CM2, au-delà j’vous grille vos deux neurones (cumulés).

      Braquer les projecteurs sur le racisme des poulets blancs c rien tilter au film. Le personnage du policiers noir raciste envers sa propre communauté est familier aux states épakeu. Le poulet noir raciste a été conditionné par le système et obéit à certains réflexes : quand vous devenez agent de police, vous devenez l’un des leurs dans la flicaille, vous partagez leur état d’esprit et vous intériorisez une vision du monde. Bourdieu parle d’habitus. Vous devez jouer le même jeu pour gagner des points et faire carrière. Frantz Fanon évoquait un masque, celui qui satisfait le désir raciste de voir l’autre se fondre dans l’imaginaire racial, désirer devenir blanc, faire figure docile pour désamorcer la terreur blanche, sourire, acquiescer, jouer au Noir Banania. Et vous finissez avec la même mentalité mais en pire. Le condé noir est particulièrement violent envers les autres noirs, c pour se laver de tout soupçon et gagner la confiance de ses collègues & de la hiérarchie. Ces cinq dernières années, des policiers ont tué à travers le pays plus de 5 000 personnes, pour la plupart des hommes non blancs et pas armés. Les policiers qui ont tiré sont eux-mêmes souvent des Afro-Américains. On trouve ce schéma dans l’esclave domestique dénoncé par Malcom X comme "The house negro". Les manifestants qui hurlent du" vendu" aux condés noirs le font pour mieux souligner que c un phénomène institutionnel et systémique et pas juste une question de mauvais flics blancs qui dérapent. Mais les fachos bitent rien aux aux phénomènes structurels, vous lisez pas et vous n’observez que c’qu’il vous fait zizir, pouvez pas capter, mais ch’ui pas prof moi, G pas à instruire les fafs, encore moins gratuitement donc ciao


    • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 6 juin 00:43
      CoolDude 5 juin 22:17

      "Ne vous inquiétez pas : Le Préfet Didier Lallement"

      °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
      @Mao-Tsé-Toung

      " Le Préfet Didier Lallement"

       !

      le nom que j’oubliais !
      CoolDude aurait pu écrire :

      "Heureusement que le Préfet Didier Lallement, avec son allure MARTIALE, va effrayer la foule de casseurs éventuels...

      Dormez en Paix Braves Gens ! Macron, Castaner & Lallement

      font front !"


      CQFD


    • ezechiel ezechiel 6 juin 01:00

      @Orwell "Frantz Fanon évoquait un masque, celui qui satisfait le désir raciste de voir l’autre se fondre dans l’imaginaire racial, désirer devenir blanc, faire figure docile pour désamorcer la terreur blanche, sourire, acquiescer, jouer au Noir Banania. Et vous finissez avec la même mentalité mais en pire. "

      Idéologie typique des progressistes gauchistes qui prêchent la haine de la race blanche : même le flic noir devient une pourriture parce qu’il joue au Blanc !
      Vous avez été formé chez les Américains ?


    • maQiavel maQiavel 6 juin 10:18

      « Vous devez jouer le même jeu pour gagner des points et faire carrière. Frantz Fanon évoquait un masque, celui qui satisfait le désir raciste de voir l’autre se fondre dans l’imaginaire racial, désirer devenir blanc, faire figure docile pour désamorcer la terreur blanche, sourire, acquiescer, jouer au Noir Banania. Et vous finissez avec la même mentalité mais en pire ».

      Pourquoi lorsque je lis ce passage, la première image qui me vient à l’esprit, c’est le visage de Jean Messiha ? smiley


    • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 10 juin 10:24

      Si on écoute attentivement le policier syndiqué, on l’entend dire en substance :
      que si les "banlieues" ont envie de déconner ce samedi, rien ne pourra les arrêter : en tout cas, eux ne sont pas du tout prêts !

      °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
      @Mao-Tsé-Toung
      Propos confirmés HIER :
      Castaner "autorise" la manifestation interdite !

      Il fallait y penser !
      La suite au prochain numéro...


  • CoolDude 5 juin 22:17

    Ne vous inquiétez pas : Le Préfet Didier Lallement est à la manœuvre.

    Venez venez par ici les petits, on ne va pas vous nasser...

    N’ayez crainte !


    Ce qui risque de manquer, c’est le Gilet Jaune de securité... Ça aide bien pour le tir !


    • CoolDude 5 juin 22:22

      @CoolDude

      Les gilets jaunes : Des Xénophobes, Antisémites et Racistes UltraViolants !

      Si ça dégénère, j’ai hâte de voir la com gouvernemental à ce sujet.


  • Orwell Orwell 6 juin 00:23

    Pour les demeurés qui "croivent" pas en l’existence du racisme chez les flics et qui qualifient d’antiblancs tous ceux qui le dénoncent, j’vais pas jacter statistiques et discrimination raciale systémique pratiquée par la police, z’etes trop cons pour capter d’façon, écoutez plutôt ceci en entier ici (29min) : https://www.arteradio.com/son/61664080/gardiens_de_la_paix

    En bref un Schmit noir avec 20 piges de service dans la piaule a découvert et dénoncé des conversations privées de ses collègues. Son témoignage est à écouter ci-dessus, entrecoupé de messages audio échangés par ses collègues. Persuadés de l’imminence d’une guerre raciale pour laquelle ils affirmaient stocker des armes, ces condés accablaient d’injures tous les « ennemis de la race blanche » : les femmes (des « putes », même les policières), les Noirs (des « nègres »), les Arabes ( des « bougnoules »), les gens du voyage (des « putain de manouches »), les Juifs (des « fils de pute » qui « dirigent le pays » en compagnie des « gauchistes »), les homosexuels (des « pédés »). Ils s’autoqualifient parfois de "fascistes" ou de "gros fachos".

    Ces gens-là sont exactement à leur place. Penser qu’ils ne le sont pas, qu’ils n’ont rien à faire chez les Schmits, c’est faire la démonstration qu’on a rien bité au film. Le scénario il est simple : c’est l’histoire de la montée du fascisme qui prendra ouvertement le pouvoir quand l’effondrement aura commencé (ils le disent eux-mêmes et appellent ce moment de leurs vœux !). Et comme ce fut le cas par le passé, les premières cibles seront les anarchistes, les militants vraiment de gauche, les LGBT, les handicapés, les chômeurs, et tous ceux qui ne sont pas blancs. 


    • Orwell Orwell 6 juin 00:39

      Des milliers de policiers s’échangent des messages racistes sur un groupe Facebook.

      Dans un groupe Facebook privé, réservé aux forces de l’ordre et qui compte plus de 8.000 membres, des policiers surtout et quelques gendarmes postent de nombreux montages, messages et commentaires racistes et sexistes.

      Pour intégrer le groupe, il faut indiquer aux administrateurs sa promotion à l’école de police ou de gendarmerie, son matricule et rédiger quelques phrases en jargon de « la boîte ». Un filtre qui semble efficace : plusieurs dizaines de profils pris au hasard ont été vérifié et il a été confirmé qu’ils sont bien membres des forces de l’ordre. À l’abri des regards, les condés se lâchent : dans des posts ou en commentaires, on peut lire des centaines de message racistes, sexistes ou homophobes, des appels au meurtre et l’apologie de morts violentes mettant en cause des policiers. Ponctuellement, des fonctionnaires tentent de calmer les ardeurs de leurs collègues mais ces nodocéphales les reprennent promptement "On n’a pas besoin de fragiles dans la boîte. "

      https://www.youtube.com/watch?v=G_aj-Y6cAaA


    • Orwell Orwell 6 juin 00:43

      Magouilles, nazisme et violence : un « policier repenti » se livre.

      "Nicolas a récemment quitté la police. Il venait de commencer sa carrière dans une unité de la gare du Nord, à Paris. Entre références à Hitler et ultravirilisme, il raconte un quotidien marqué par l’ennui, les magouilles et la violence. Et comment la sensation de devenir « agressif et raciste » l’a fait renoncer au métier. « Je suis tombé dans une brigade un peu spéciale, ambiance fasciste, qui prônait le nazisme. Quelques-uns avaient une allégeance à Hitler et les autres étaient complices, sans avoir les mêmes mots mais prenaient quand même bien plaisir à faire des insultes racistes. Ils votent tous Front national et leurs discussions quotidiennes évoluent dans un fourre-tout idéologique avec Marine et les étrangers en tête. Il y a un Guadeloupéen parmi eux. Ça amenait toujours des situations extrêmement gênantes et cependant, lui-même partageait des a priori extrêmement discriminants ». L’ancien policier a fini par comprendre que la culture policière ne s’accommode pas seulement des pratiques violentes et discriminatoires. Elle les légitime et les valorise."

      https://www.mediapart.fr/journal/france/211218/magouilles-nazisme-et-violence-un-policier-repenti-se-livre


    • CoolDude 6 juin 00:52

      @Orwell

      Propos 100% complotiste :
      C’est fou comme ça tombe bien cette histoire.

      Une info chassant une autre.

      https://www.youtube.com/watch?v=VJhSt1kWbLk
      Emmanuel Macron :"La Bête de l’Événement est là, et elle arrive"


      Enfin, un événement... Pour moi, ce n’est pas nouveau comme événement. Mais bon !


    • maQiavel maQiavel 6 juin 10:09

      Je viens de terminer d’écouter l’audio des policiers, polololololo c’est du lourd ! smiley

      Pour trouver des propos comme ceux là sur le net, il faut vraiment aller dans les bas-fonds des réseaux sociaux. C’est-à-dire que même ago bleu ou fdesouche c’est trop mou en comparaison, faudrait aller chercher des sympathisants de Boris Le Lay pour trouver quelque chose d’équivalent. L’histoire des « putes à nègres » m’a fait éclater de rire smiley . Et les mecs ne sont même pas virés, c’est beau. smiley

      Cela dit je me méfie des effets de halo et du biais de disponibilité, j’aimerai bien savoir si ces opinions sont très répandues dans l’institution policière, particulièrement dans la hiérarchie. Ce serait génial si on pouvait avoir une large étude sociologique sur les policiers mais bon je sais bien qu’elle serait extrêmement difficile voire impossible à mettre en place.


    • ZardoZ ZardoZ 6 juin 17:12

      Il faut s’abonner à ton torchon @Orwell, mettre 1 euro pour un article daubé dans une feuille de chou gauchiasse, autant lire "Le Monde" c’est la même merde.


    • ZardoZ ZardoZ 6 juin 17:16

      Quand on voit la tronche du chroniqueur du lien d’Orwell ci dessus , une vraie caricature de gauchiasse bobo branlo pour le coup.

       smiley

  • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 6 juin 10:10

    Deux rassemblements seraient prévus ce jour à Paris

    Le préfet de police de Paris a annoncé vendredi l’interdiction de « deux projets de deux rassemblements statiques devant l’ambassade des Etats-Unis », samedi, pour cause d’« urgence sanitaire ».
    L’appel à se rassembler serait maintenu !


  • rita rita 6 juin 10:24

    Pascal Praud polémique sur tout pour trouver de l’audience ?

    Ses mimique bidons pour faire croire a sa neutralité ne trompent personnes !

    Il sert les gouvernants point barre !

    Un bouffon... smiley


    • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 6 juin 11:04

      Pascal Praud polémique sur tout pour trouver de l’audience ?

      °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
      @rita
      Bien vu ! C’est un spectacle à lui tout seul ! Le gus, avec sa stratégie, doit réussir à avoir des fins du mois rondelettes, sans trop se casser la tête : c’est un malin ; et sur le fond (en politique notamment), personne ne sait ce qu’il pense vraiment !

      L’intérêt de la vidéo : c’est le témoignage du policier ; on va bien voir ce qui va se passer ce soir !

      Merci pour votre contribution


  • Eric_F 6 juin 10:41

    Il y a indubitablement des policiers racistes, la question est de savoir si l’institution policière française est constitutivement raciste, ce qui n’est probablement pas le cas.

    Mais une autre question se pose, les policiers en question étaient-ils racistes avant d’entrer dans la profession, ou est-ce que, confrontés à la délinquance du quotidien, il le sont devenus par constat statistique sur les fauteurs de cette délinquance ?


    • maQiavel maQiavel 6 juin 11:25

      @Eric_F

      C’est une question très pertinente à se poser.

      Mais on peut aussi la renverser. Parce qu’il existe aussi des personnes qui ne sont ni délinquantes ni criminelles mais qui sont persuadés que la police est raciste, c’est souvent lié à de mauvaise expérience personnelle et à l’observation des pratiques policières dans leur milieu.

      Les deux ne seraient d’ailleurs pas contradictoires : est-ce qu’il y’aurait pas une forme d’engendrement réciproque ? C’est-à-dire que confronté à une ethno-stratification de la délinquance et de la criminalité, certains policiers deviendraient racistes, et ce racisme se répercuterait dans leur pratique y compris sur des gens qui ne sont ni délinquants, ni criminels ? Je n’ai pas la réponse et en l’absence d’études sérieuses c’est très difficile d’avoir une opinion éclairée sur le sujet, on ne peut que se fier à nos intuitions et spéculer à partir de nos préjugés … 


    • Zip_N 6 juin 11:35

      @Eric_F

      Est ce que les cons et les fachos ne sont que dans le civil et les policiers le restent t’ils lorsqu’ils deviennent policier ? Ils ont été mal reconditionné ? C’est la question à se poser. Personnellement je partage l’avis de certain, je trouve que c’est mieux les fachos civil d’un coté et les bons policier de l’autre, car si ils se mélangent c’est le bordel pour les retrouver.


    • maQiavel maQiavel 6 juin 15:48

      @Eric_F

      Il y’a aussi une autre hypothèse :

      - La police est garante de l’ordre public et de l’application des lois et détentrices du monopole de la violence d’état. Les individus qui entrent dans la police, sont pour beaucoup des gens qui ont le désir de faire face à la brutalité de la société et de devenir le bras armé de l’État. Donc dès le départ, cette institution va attirer certains types de profils parmi lesquels on retrouvera une surreprésentation d’individus qui défendent des valeurs d’ordre et sécuritaire très compatibles avec les valeurs de droite et d’extrême droite.

      -On n’entre pas dans la police comme dans un moulin, c’est une organisation structurée et très hiérarchisée dans laquelle la relation commandement/obéissance est prégnante. L’adhérant va etre formé pour remplir sa fonction, il doit donc acquérir la sous culture policière et cela va considérablement influencer sa manière d’etre, l’habitus comme dit Orwell plus haut.

      -Ces deux éléments vont déjà avoir un impact considérable sur les relations que vont entretenir les policiers avec leur environnement. Mais en plus des éléments internes à la sous culture de cette profession, il faut rajouter les éléments externes : l’ethno-stratification de la délinquance et de la criminalité, les politiques sécuritaires gouvernementales et les différentes législations d’exception comme l’état d’urgence vont entrainer les forces de l’ordre dans une dynamique de radicalisation de leurs convictions et de pratiques.

      De là, il n’est pas étonnant qu’une majorité de filcs votent RN ( jusqu’à 70 % à certaines élections) et qu’un certain nombres d’entre eux soient franchement racistes. Cette hypothèse n’est d’ailleurs pas contradictoire avec la vôtre.


    • ZardoZ ZardoZ 6 juin 17:04

      @maQiavel

      La police est l’exact reflet de la société, et la société est raciste tout simplement et c’est dans l’ordre naturel. Quand tu as une immigration clandestine de masse, une culture islamique du fond des âges, et des mœurs d’australopithèques de la part de certains d’entre eux, tu ne pas faire autrement que d’être raciste et il est sain et naturel de l’être dans ce contexte précis, c’est le contraire qui est amoral. 
      Dans les années 70 par exemple, il n’y avait pas les tensions actuelles, la montée du racisme dans les conditions de vies actuelles est tout à fait normale et je pense in fine possiblement salutaire 


    • maQiavel maQiavel 6 juin 17:21

      @ZardoZ

      -Bon tu es racialiste et tu donnes ta vision, je pourrais lui opposer la mienne qui est que les australopithèques, le rebus de l’humanité en fait ce sont les racistes et qu’il est sain de lutter contre le racisme. On pourrait tourner en rond comme ça à l’infini en défendant nos valeurs et tout ce qu’on pourra en déduire, c’est qu’elles sont radicalement opposées. Donc pour ça je passe puisque je connais déjà la conclusion avant d’avoir commencé.

      -Mais au-delà de nos convictions personnelles, moi je ne crois pas à cette histoire de société qui serait raciste. La grande majorité des Français, toutes couleurs de peau confondues ne le sont pas. Et on voit bien, rien que sur les choix électoraux que la police n’est pas le reflet de la société, elle en fait partie évidemment mais elle n’en est en rien le miroir.

      -Par ailleurs il est impossible de comprendre l’hostilité pour la police de beaucoup de gens en banlieue, y compris de personnes qui ne sont pas des délinquants sans remonter aux années 60.

       


    • ZardoZ ZardoZ 6 juin 18:02

      @maQiavel

      Tout comme toi je suppose, je ne suis pas raciste envers mon prochain du moment qu’il s’intègre dans notre mode de vie. Par contre je deviens farouchement xénophobe quand un étranger quel qu’il soit essaye de m’imposer son mode vie et sa culture. Et si en plus cet étranger se permet des exactions graves envers mes compatriotes du style égorgement de deux jeunes femmes devant la gare de Marseille, ces jeunes femmes auraient pu êtres mes filles, là je vois rouge et la prochaine racaille si je suis flic, qui tombe dans mon filet, il morflera sévère, crois moi.
      Ça restera un vœux pieux, car dans la société actuelle, les juges protègent les racailles d’origines étrangères, les exemples sont foison. Et la police reçoit les ordres de tabasser du gilet jaunes et/ou des infirmières, mais par contre, laisse pisser le mouton quand il s’agit des "jeunes" de banlieues. Deux poids, deux mesures et certainement pas de la brutalité envers les racailles comme le laisse croire Orwell avec ces liens politiques. 
      Alors la police et la gendarmerie raciste peut être dans les mots mais certainement pas dans les actes.


    • yoananda2 6 juin 18:22

      @maQiavel

      -Bon tu es racialiste et tu donnes ta vision, je pourrais lui opposer la mienne qui est que les australopithèques, le rebus de l’humanité en fait ce sont les racistes et qu’il est sain de lutter contre le racisme.

      ébé putin, faut pas trop que tu ailles vivre en asie, en afrique, maghreb, ou à peu près n’importe ou dans le monde (peu être l’amérique est épargnée ? ça serait surprenant), ou dans le passé, parce que ça pullule de rebus de partout. Alors oui l’occidental plein de thune en général est pas trop mal accueillis, ça peut donner l’illusion.

      Déjà tu peux rayer le Japon de la carte, enfin, les japonais surtout, le pays lui même va très bien. Mébon, je pense que la Chine c’est pas beaucoup mieux. Finalement hiroshima, zont pas fini le boulot à ce compte la...


    • ZardoZ ZardoZ 6 juin 18:47

      Le japon, voilà une société homogène, pas d’immigrés babouins, ni de racailles du magrehbistant chez eux.


    • maQiavel maQiavel 6 juin 19:38

      @ZardoZ

      -Ce que tu me décris dans ton premier paragraphe c’est de la xénophobie. Pour moi, qu’un égorgeur soit étranger ou non, je ne fais pas la différence, c’est un criminel qui mérite la perpétuité mais je comprends ton point de vue selon lequel c’est pire lorsque c’est un étranger, le problème n’est pas vraiment là en fait. Le problème, c’est qui est l’étranger ? Eh bah moi je considère que tous les Français, indépendamment de la couleur de peau sont mes compatriotes, je me contrefiche des origines des uns et des autres. Mais encore une fois, là-dessus, on va tourner en rond à l’infini, tu peux me croire car j’ai l’habitude de ce genre de discussion donc je passe.

      -Pour ce qui est des juges qui protègeraient les délinquants et criminels d’origine étrangère, moi j’ai besoin de preuves. On raconte beaucoup de choses, notamment les droitards gavés aux déclaration syndicales et aux faits divers Fdesouche et autres site mais moi j’ai besoin de plus que ça pour tirer une telle conclusion. Mais je suis tout à fait prêt à croire cette théorie de racisme institutionnel judiciaire contre les autochtones, mais je n’ai jamais rien vu de solide qui aille dans ce sens. Si tu as des éléments solides, du genre des stats qui montrent que les criminels allochtones sont protégés par rapport aux criminels autochtones, moi je prends tout de suite. Si tu n’a pas ça, je n’ai aucune raison de penser que c’est vrai. 

      -Quant à la comparaison entre les révoltes GJ et les révoltes en banlieues, là aussi c’est devenu un lieu commun des réseaux sociaux qui ne prend pas en compte le fait géographique : lorsqu’il y’a des émeutes en banlieue, les banlieusards ne sortent généralement pas de leur quartier contrairement aux GJ qui se rendaient dans des lieux stratégiques des grandes métropoles. Pour te faire comprendre le truc par l’exemple : lorsqu’il y’a des émeutes en banlieue, on n’a jamais vu un président avoir peur au point de se préparer à s’enfuir en hélicoptère. Pourquoi ? Parce que ce ne sont que des pauvres qui s’énervent dans des quartiers de pauvres. Et pourtant avec les GJ, c’est arrivé. Pourquoi ? Parce que c’étaient des pauvres qui sont venu s’énerver aux champs Elysées. Il est impossible de comprendre la violence policière à l’encontre des GJ si on ne comprend pas la crainte qu’ils ont inspirés à l’appareil d’Etat et aux classes supérieures en se rendant dans des zones stratégiques. Donc cette comparaison n’a pas lieu d’être, ce n’est pas du tout le même type de révolte. Les banlieusards qui osent sortir de leurs quartiers pour manifester dans les grandes artères, ce sont des casseurs qui infiltrent un mouvement social déjà constitué et lors des répressions ils prennent aussi cher que tout le monde. Les CRS ne se disent pas "lui il est maghrébin, je lui fous la paix mais lui il est blanc je le défonce". smiley

      Pour finir, avec les GJ, beaucoup de gens ont constaté la brutalisation de l’appareil policier qui peut s’expliquer aussi par les facteurs que j’ai donné plus haut. 


    • maQiavel maQiavel 6 juin 19:42

      @yoananda2

      Bah vois-tu, je suis déjà allé en Amérique latine, en Afrique, très peu en Asie mais quand même un petit peu, et pas en tant que touriste au passage, eh bah non, je n’ai pas constaté que ça pullule de rebus. Mais laissons les expériences individuelles de coté, ça ne veut rien dire.

      Déjà, il ne faut pas confondre la xénophobie et le racisme (je ne vais pas entrer dans des détails historiques sur l’émergence du racisme qui est un phénomène typiquement moderne sinon on y sera encore demain). Le xénophobe qui a peur de l’étranger parce qu’il a toujours vécu replié dans sa communauté ou qui hait l’étranger pour une question de mœurs ou historique, c’est autre chose que le racisme. Rejeter une personne selon des critères culturels ou biologiques, ce n’est pas pareil. Mais évidemment quand on confond les deux comme en sociobio humaine on arrive même plus à faire la différence.


    • maQiavel maQiavel 6 juin 19:59

      Au passage, moi je ne suis ni pro-flic, ni anti-flic, je suis un républicaniste et de cette perspective, ces deux postures n’ont aucun sens. Mais évidemment, quand un pro-flic qui justifie le racisme vous porte la contradiction, forcément en répondant on peut donner l’impression d’etre un anti-flic indigéniste ou je ne sais quoi ( ou inversement sauf qu’il n’y a pas d’anti-flics indigénistes qui me portent la contradiction ici).

      Donc merci à l’avance aux futurs intervenants de ne pas lire mes réponses hors contexte, je connais les gens de ce site donc je désamorce déjà la critique.


    • ZardoZ ZardoZ 6 juin 20:13

      @maQiavel

      En ce qui concerne les banlieues, je parlais pas de révoltes, mais par exemple, les rodéos, les trafics en tous genres, les caillassages, les incendies de bagnoles et divers, les tirs de mortiers de feux d’artifices, les pompiers et médecins pris à partis. 
      Pour ce qui est des jugements relax envers la racaille, il te suffit de faire les recherches dans les journaux régionaux, ou mieux, je te conseille vivement la lecture de la "France Orange Mécanique" et de la "France Interdite" de Laurent Obertone, sur le premier cité, c’est simple ce sont les exactions commises un peu partout en France par la plupart du temps des allogènes et autres racailles immigrées. Et dans le deuxième, justement l’indulgence des juges pour ces mêmes racailles dans certains passages du bouquin, pour des raisons évidemment de basses politiques et plus...
      Il y a un laisser faire certain de la part des autorités pour ne pas sanctionner les délinquants issus de la diversité arabo-musulmane et aussi une volonté politique pour protéger cette même clientèle musulmane qui reste un apport de voix non négligeable pour les ripoux de la raie publique.
      Bien sur, tu connais ma position en ce qui concerne le grand remplacement qui est maintenant avéré et pas simplement un fantasme de complotiste, il suffit de faire un copier-coller de photos ou vidéos d’une grande ville à des écarts d’époque différents, peu importe laquelle, pour s’apercevoir d’une manière très nette de la validité de ce "grand replacement".
      Les pubs à la télé, sur le net, dans les journaux, les affichages 4x3 dans les rues, pour s’apercevoir de la promotion de l’étalon noir avec la femme blanche, jamais le contraire d’ailleurs, ou très rarement.
      Et il est patent que le climat multiculturel tendu est attisé par certains groupes oligarchiques qui ont des intérêts évidents à le faire, par exemple pour tirer le coût de la main d’œuvre vers le bas, et entrainer la casse sociale et entrepreneuriale de la petite et moyenne entreprise, le covid étant un des éléments rajoutè.
       


    • ZardoZ ZardoZ 6 juin 20:31

      Et les infirmières qui se font tabasser, ainsi que les retraités qui défendent leurs droits. Ils menaçaient physiquement le minus de l’Élisée peut être ?. 
      Non, il y a bien deux poids deux mesures, les arabes et les renois on leur fout la paix pour des manœuvres bassement politiciennes et l’autochtone blanc on le fracasse allégrement, il faut qu’il rentre à tout prix dans le rang de la mondialisation et du remplacement pour servir d’esclaves, à défaut les fausses pandémies aident aussi beaucoup. 


    • maQiavel maQiavel 6 juin 20:47

      @ZardoZ

      « En ce qui concerne les banlieues, je parlais pas de révoltes, mais par exemple, les rodéos, les trafics en tous genres, les caillassages, les incendies de bagnoles et divers, les tirs de mortiers de feux d’artifices, les pompiers et médecins pris à partis  ». 

      ------> Donc ça ne change rien à mon argument. Comparer aux GJ n’a pas de sens : faire des rodéos, les caillassages et les incendies de bagnoles de banlieusards ou de flics, ça ne fait pas peur aux classes supérieures et ça ne fait pas flipper un président au point qu’il envisage de fuir en hélico. Le jour où tu auras un mouvement de banlieusards qui feront ça aux champs Elysée sans réponse policière, alors tu pourras me dire qu’il y’a un deux poids deux mesures, je le dirai bien avant que tu me fasses la remarque d’ailleurs. Sinon, la comparaison ne tient pas. 

      « Et les infirmières qui se font tabasser, ainsi que les retraités qui défendent leurs droits. Ils menaçaient physiquement le minus de l’Élisée peut être  »

      ------> S’ils étaient GJ, oui. C’est comme ça que le pouvoir l’a ressenti, c’était pour lui une révolte à mater par tous les moyens, policiers bien sur mais médiatiques aussi. Mais c’est bizarre, vous étiez en France lors de la révolte des GJ ou pas ? Comment ça se fait que vous ne vous rappelez plus du contexte de novembre et décembre 2018 ? On était entré dans une autre dimension là …

      « Il y a un laisser faire certain de la part des autorités pour ne pas sanctionner les délinquants issus de la diversité arabo-musulmane »

      ------> Pas de problème, moi je veux juste des preuves concrètes, pas des affirmations péremptoires.

      J’ai lu « France Orange Mécanique », c’est bourré de fautes, un truc pareil ne serait jamais reçu sur le plan académique et je ne parle pas de l’opinion de l’auteur mais de ses erreurs méthodologiques et interprétations foireuses j’en ai déjà parlé longuement ici donc je ne vais pas m’attarder là-dessus non plus. D’ailleurs, même en supposant que tout soit vrai, il n’y a rien dans ce livre qui montre une discrimination des criminels et délinquants autochtones par rapport aux criminels et délinquants allochtones. Passons.

      « Bien sur, tu connais ma position en ce qui concerne le grand remplacement  »

      ------> Oui, c’est une notion biologique qui ne m’intéresse pas, je me suis aussi longuement exprimé dessus, on ne sera pas d’accord donc passons.

      Pour le reste de ton post ça va un peu dans tous les sens, je ne sais même plus quel est le sujet et pour répondre à tout il faudrait que je ponde pavé sur pavé donc je vais m’abstenir. A la base, je parlais juste de ce qui expliquerait l’éventuelle surreprésentation de racistes dans les forces de police.


    • maQiavel maQiavel 6 juin 21:51

      @Hieronymus

      Oui bon, dès qu’on est pas un fan de Boris Le Lay traitant des noirs de bamboula ou proposant de foutre les musulmans dans des camps de concentration comme toi, on est forcément ce que tu décris, à force on te connait aussi … smiley


    • ZardoZ ZardoZ 6 juin 22:57

      @Hieronymus

      C’est dingue quand même, que JaCouille qui se définit lui même comme un type prétendument intelligent soit gauchiste à ce point et qui plus est, un pro-islamiste républicain (déjà, il y a comme une antinomie), il aime vraiment tant que ça les bamboulas ? Mais c’est dinguueee....  smiley


    • maQiavel maQiavel 6 juin 23:19

      @ZardoZ

      Pro-islamiste ? C’est bien pire, je suis pro-Daech, la république c’est un autre mot pour dire oumma. Je suis dans une faction dédiée à la mise en esclavage des bamboulas mais on veut m’exclure parce qu’apparemment je suis trop gauchiste, et pourtant je leur ai expliqué que ma suprême intelligence dont je me vante tant était nécessaire au groupe, ils n’ont rien voulu savoir …  smiley


    • Orwell Orwell 7 juin 02:02

      @maQiavel

      Jamais bité pq tu parles à des rascards. Ils t’apportent quoi ? Toi tu leur apporte quoi ? ça se termine tjrs en queue de poisson. Ça sert à quoi ? Des débats et des débats, tout ça pq ? 


    • ZardoZ ZardoZ 7 juin 07:30

      C’est bon on a pigé @Orwellien que tu étais un cassos laineux babouchar.


    • yoananda2 7 juin 11:02

      @maQiavel
      en fait, c’est encore plus simple : il n’y a pas ou très peu de racisme quand on a affaire à UNE personne, nulle part ou presque. (sauf au Japon oui, de ce que j’en sais).
      Donc oui, tes expériences perso, osef, c’est pas le sujet.
      Quand on a affaire à des groupes, alors la, presque tous les peuples sont racistes, peut importe comment ils rationalisent ça.
      Quand un rebus rejette une personne, c’est son groupe d’appartenance qu’il rejette, et ça, même les anti-racistes le font (le choix des critères dépends de situations).
      Bref, tu n’as pas vu beaucoup de "rebus" dans ton système, question de circonstance. Les mêmes personnes dans d’autres circonstances, tu les aurait mises au rebus.
      Tu peut dire non, je ne te croirais pas.


    • maQiavel maQiavel 7 juin 12:16

      @Caliméronymus

      « aussi pour mémoire, je n’ai jamais traité les noirs de bamboulas »

      Ah oui, c’est vrai, juste les noirs qui dansaient à l’Elysée smiley

      @Orwell

      Je n’ai pas la prétention à apporter quoi que ce soit à qui que ce soit, je réponds par courtoisie à des personnes qui m’ont abordé sans animosité, c’est tout. Mais il y’a aussi des gens auquel je ne réponds pas parce que j’estime que ce sont des trolls ou que c’est inutile. 

      @yoananda2

      -« Donc oui, tes expériences perso, osef, c’est pas le sujet. »

      Voilà, osef, c’est pour ça qu’il ne faut jamais utiliser des arguments du style « faut pas trop que tu ailles vivre à ceci ou cela » qui font appels aux expériences personnelles même si ce ne sont que des figures rhétoriques, car que j’ai vu ou non du racisme à l’étranger, ça n’aurait rien changé, et lorsque des réponses à des arguments ne changent rien, c’est que ces argument ne valent rien.

      -Autre chose, moi je ne suis pas un adepte de la sociobio humaine comme tu le sais donc je ne pense pas que le racisme soit naturel. Tu as le droit d’y croire mais moi ce n’est pas mon cas, c’est un comportement socioculturel apparu historiquement il y’a peu. Donc ton histoire « les peuples sont racistes », je n’y crois pas du tout. Impossible d’ailleurs de trouver une quelconque justification à une affirmation pareille en dehors de l’idéologie sociobio, c’est même une aberration sur le plan historique.

      Par ailleurs, rejeter une personne pour un groupe d’appartenance, ce n’est pas forcément du racisme. Un vieil alsacien germanophobe qui rejette les allemands dans son petit village ne le fait pas pour des critères biologiques, il le fait parce qu’il est héritier d’une longue histoire d’un conflit avec l’Allemagne. Que cet Allemand soit blanc, noir, jaune ou violet, il n’en a strictement rien à foutre, c’est un Allemand. On peut multiplier les exemples comme ça. Pareil pour ton exemple de l’anti-raciste, celui qui l’est authentiquement ne rejette pas le raciste pour des raisons biologiques mais pour ses opinions, son rejet n’a donc strictement rien à voir avec le racisme. A te lire, on croirait que pour toi, être antiraciste est lutter contre le rejet dans l’absolu, ça n’a rien à voir, même une personne authentiquement antiraciste légitime le rejet, ce à quoi elle s’oppose c’est au rejet selon des critères biologiques découlant historiquement d’un processus de hiérarchisation des races qui est un phénomène qui est apparu avec la modernité, donc il y’a quelques siècles à peine.

      Mais encore une fois, lorsqu’on confond le culturel avec la biologique, on ne peut plus à faire la différence entre le racisme, la xénophobie et d’autres types de rejets qui ont des motivations historiques ou socioculturelles. Donc étant donné ta grille de lecture, il y’a de fortes chances que tu ne comprennes pas mes distinctions. 


    • yoananda2 7 juin 12:26

      @maQiavel
      je les comprends, ça ne veut pas dire que je suis d’accord.


    • ZardoZ ZardoZ 7 juin 12:43

      @JaCouille,

      "@Caliméronymus

      « aussi pour mémoire, je n’ai jamais traité les noirs de bamboulas »

      Ah oui, c’est vrai, juste les noirs qui dansaient à l’Elysée "

      Reconnait quand même mon petit JaCouillet que les danseurs élyséens, méritaient bien le qualificatif de "bamboulas" nous pouvons rajouter "tarlouses" sans dénaturer le produit...

       smiley


    • maQiavel maQiavel 7 juin 13:03

      @yoananda2

      Ah tu vois, là tu me surprends, si tu m’as compris, c’est que tu as pu sortir momentanément de ta grille de lecture sociobio pour embrasser ma perspective, je pensais que ça prendrait plus de temps …

      @ZardoZ

      Mais moi je ne suis pas raciste, donc je ne vais pas dire que des gens méritent le qualificatif de bamboula alors que c’est un terme raciste ( et je ne vais pas commencer à expliquer pourquoi à des adultes, même les gosses de l’école primaire comprennent pourquoi). Mais vous avez le droit de le penser et d’être raciste, je n’en ai strictement rien à cirer tant que ça ne nuit à personne. Toi tu l’assume, y’a pas de problème. C’est juste que notre petit caliméro ne l’assume pas.


    • yoananda2 7 juin 13:24

      @maQiavel

      Ah tu vois, là tu me surprends, si tu m’as compris, c’est que tu as pu sortir momentanément de ta grille de lecture sociobio pour embrasser ma perspective, je pensais que ça prendrait plus de temps …

      mais pourquoi ça te surprends ? ta manière de penser, c’est la manière "standard" en France, c’est la manière qu’on m’a inculquée dans les écoles républicaines, et pas qu’à moi. J’ai fait un "effort" (relatif parce que c’est mon penchant naturel) pour m’en extraire.

      Donc oui (je peux me tromper) j’estime comprendre d’autres points de vues. Ca ne veut pas dire que je sois d’accord, et ça ne veut pas dire que je vais systématiquement faire l’effort de reformuler pour montrer que je comprends, surtout que si on ne se limite pas à une reformulation de surface mais qu’on doit remonter aux pré-supposés paradigmatiques, on s’en sort pas.

      Pourquoi de mon point de vue j’estime que la culture est une "sur-couche" toute mince, un maquillage de la biologie, c’est difficile à expliquer sans expliquer des années de cheminement intellectuel. Mais ça ne veut pas dire que je comprends pas que pour d’autres, et même "les autres" en général, ce n’est pas le cas, c’est ce paradigme ambiant de penser que culture et biologie sont 2 choses différentes, voire opposées.

      Juste, moi, je ne suis pas d’accord avec ça, et donc oui, racisme et xénophobie sont des nuances du même "truc".

      Comme je l’ai dit plusieurs fois, je te le redis, si tu veux me faire comprendre certains trucs (si tu estimes que c’est parce que je ne comprends pas, si on n’est pas d’accord c’est différent) il faut (avec moi du moins) que tu passes par du concret. Hier soir encore j’ai eu une longue discussion avec des amis. Je n’ai compris (je dis bien compris) leur point de vue que quand ils sortit des grands discours théoriques et qu’ils m’ont expliqué avec des cas concrets. J’ai besoin de "saisir" l’épistémologie individuelle pour accepter des idées "contraires" aux miennes (le plus souvent justement quand on parle concret, on voit qu’on n’est pas "contraire" du tout).

      Parenthèse : Ce qui me fait supposer que tous ces débats à la con qui pullulent en France proviennent surtout d’un tropisme vers l’abstraction plutôt que l’action.

      Si tu veux que je pige la différence xénophobie / racisme, il me faut un cas concret (même imaginaire, peu importe). Ce que tu as fait en l’occurrence puisque tu as différencié le gus français qui est hostile aux allemands à cause du contentieux de la 2ème guerre mondiale (xénophobe donc si j’ai bien compris), du gus blanc qui est hostile aux noirs parce qu’ils sont noir (et rien d’autre) (raciste et donc rebus dans ton paradigme).


    • yoananda2 7 juin 13:27

      @maQiavel

      Mais vous avez le droit de le penser et d’être raciste, je n’en ai strictement rien à cirer tant que ça ne nuit à personne.

      on a le droit d’être un rebus tant qu’on ne nuit à personne ? n’est-ce pas contradictoire ? un rebus n’est-il pas nuisible par définition ?

      A moins qu’il ne soit "isolé" du reste.

      Comment tu traites les rebus dans ton petit paradis oups, paradigme républicain ?


    • maQiavel maQiavel 7 juin 14:11

      @yoananda2

      « on a le droit d’être un rebus tant qu’on ne nuit à personne ? n’est-ce pas contradictoire ? un rebus n’est-il pas nuisible par définition ? »

      ------> Bah non, regarde, pour beaucoup de racistes blancs, les noirs sont le rebut de l’humanité mais tant qu’ils restent chez eux, tout va bien. Bah là c’est pareil, j’estime que les racistes sont le rebut de l’humanité mais tant qu’ils ne font pas de leurs convictions un projet politique et que ça reste une question d’opinion et de choix de vie individuel, ils ne constituent pas une menace pour les autres, donc je m’en fiche complètement, ils ont le droit de vivre et penser comme ils veulent. Donc dans mon ignoble enfer ripoublicain affreusement anti-blanc, le raciste a le droit de vivre sa vie comme il l’entend tant qu’il respecte les lois républicaines ( et je précise que je suis pour l’abolition des lois Gayssot et Plenel), tout simplement. L’inverse n’est pas vrai puisque dans le sublime paradis national des racistes, les droits fondamentaux et individuels de ceux qui ne font pas partie de la bonne race sont réduits voire abolis par des lois raciales. 

      « mais pourquoi ça te surprends ? »

      ------> Parce que, lorsqu’on a discuté sur l’islam, j’ai vu que pour toi passer d’une perspective à une autre n’était pas facile tellement elles sont différentes et que ça nécessite un véritable effort personnel. Effort que j’ai moi-même du fournir pour comprendre la perspective essentialiste. Là c’est allé vite. 

      « Ca ne veut pas dire que je sois d’accord, et ça ne veut pas dire que je vais systématiquement faire l’effort de reformuler pour montrer que je comprends, surtout que si on ne se limite pas à une reformulation de surface mais qu’on doit remonter aux pré-supposés paradigmatiques, on s’en sort pas ».

      ------> Je suis d’accord.

      « Pourquoi de mon point de vue j’estime que la culture est une "sur-couche" toute mince, un maquillage de la biologie, c’est difficile à expliquer sans expliquer des années de cheminement intellectuel ».

      ------> Non mais je sais très bien de quoi tu parles, je me suis aussi pas mal plongé dans la sociobiologie humaine donc je comprends. Comme quoi, il est possible de tomber d’accord sur le caractère d’un désaccord. 


    • yoananda2 7 juin 14:21

      @maQiavel

      Bah là c’est pareil, j’estime que les racistes sont le rebut de l’humanité mais tant qu’ils ne font pas de leurs convictions un projet politique et que ça reste une question d’opinion et de choix de vie individuel, ils ne constituent pas une menace pour les autres, donc je m’en fiche complètement, ils ont le droit de vivre et penser comme ils veulent.

      Oui, c’est ton positionnement, mais je penses que ce n’est pas le cas de la république française. Peut être que j’ai tort, et qu’elle acceptes le racisme individuel tant qu’il n’est pas politique. J’en doute fort mais peut-être que je confonds l’idéal républicain et sa mise en pratique, toujours imparfaite, ou peut-être que ce n’est pas la république mais la pression sociale des justiciers sociaux de gauche qui donne cette impression. Ceci dit, avec des histoires comme le mur des cons, je penses que j’ai quand même un peu raison. Le tropisme naturel de la république c’est de faire la chasse aux rebus, y compris s’ils n’ont pas de projet politique. Peut-être que toi à titre individuel tu parviens à faire cette distinction, mais, je pense 1/ que tu ne parviens pas à le faire sans un effort permanent, 2/ le système républicain s’est laissé aller il y a un bon moment déjà.

      L’inverse n’est pas vrai puisque dans le sublime paradis national des racistes, les droits fondamentaux et individuels de ceux qui ne font pas partie de la bonne race sont réduits voire abolis par des lois raciales. 

      Ben oui et alors ? ils n’ont qu’a changer de pays. Tout comme les racistes au sens politique (et individuel aussi in fine) n’ont que 2 options : soit quitter la France, soit prendre le pouvoir.

      que ça nécessite un véritable effort personnel.

      tout à fait, et ça sera "toujours" le cas (peut être un peu moins si en prends l’habitude mais ça sera quand même un effort).

      Non mais je sais très bien de quoi tu parles, je me suis aussi pas mal plongé dans la sociobiologie humaine donc je comprends.

      Oui, c’est un phénomène assez marrant, passé un certain point, même quand tu lis des trucs "contre", ça se transforme en "pour" parce qu’on ne lit plus, on "interprète".

      Comme quoi, il est possible de tomber d’accord sur le caractère d’un désaccord. 

      C’est le grand apport de Men In Black 3 : "let’s agree to disagree". J’ai trouvé cette petite phrase ultra-puissante (ce qui en fait un mème).


    • maQiavel maQiavel 7 juin 15:58

      @yoananda2

      Il y’a aussi des choses avec lesquels je ne suis pas d’accord dans la République actuelle. Je n’ai pas une conception essentialiste de la République non plus comme par exemple la droite nationaliste qui s’imagine qu’elle est d’essence judéo-maçonnique, la république a une histoire mais elle est ce que les citoyens en font. Le racisme individuel pour moi fait partie des libertés individuelles, c’est tout. Mais effectivement, le fait qu’il y’ait des lois qui répriment l’expression raciste peut donner l’impression que ce n’est pas le cas aujourd’hui.

      « Ben oui et alors ? ils n’ont qu’a changer de pays ».

      Bah voilà. C’est pour ça que je te dis que mon idéal républicain n’est pas équivalent à l’idéal politique des racistes. Dans le mien, ils peuvent vivre librement tant qu’ils ne nuisent pas à autrui alors que dans le leur, les Français qui n’ont pas la bonne couleur de peau sont prié de dégager de gré ou de force. Il n’y a pas d’équivalence. C’est pour ça que moi et beaucoup d’autres considérons ces gens-là comme des ennemis inconciliables. Parce que nous justement, nous ne différentions pas les citoyens en fonction de leur « race ».

      que tu ne parviens pas à le faire sans un effort permanent,

      Même pas. Regarde, je discute tranquillement avec des racistes, je n’ai pas envie de leur envoyer la police pour les dégager du pays ou pour les mettre dans des camps. Et encore une fois l’inverse n’est pas vrai car ceux qui font de leur racisme un projet politique doivent envoyer la police chez tous ceux qui ne sont pas de la bonne race pour les mettre dans des camps avant de les dégager.

      Ça montre encore une fois qu’il n’y a pas d’équivalence.


    • maQiavel maQiavel 7 juin 16:32

      @Hieronymus

      Parfois, je me demande si tu utilises tes arguments juste pour t’en sortir ou si tu es véritablement con au point d’y croire toi-même.

      Je n’ai jamais voulu répondre à ta défense parce qu’elle me paraissait trop conne mais dans le doute que tu y crois vraiment, je vais tenter d’expliquer ce que des gamins de 10 ans comprennent sans difficulté. Si un noir désigne son voisin de « sale blanc », c’est une insulte raciste puisqu’elle inclus une couleur de peau. Il ne peut pas se défendre en disant « ah non, je parlais juste de mon voisin, pas de tous les blancs », c’est une défense grotesque. Bah pour « sale noir », ce serait pareil. Et pour bamboula aussi, c’est un mot qui a une histoire et une signification précise, et lorsque tu désignes des noirs en les qualifiant ainsi « ces bamboulas qui se contorsionnent en jeans et en bas résille », c’est raciste, tu ne parles pas d’une danse ou de tambours mais de personnes et prétendre que tu ne désignes pas ainsi tous les noirs mais juste les danseurs ça fait marrer car c’est la défense d’un enfant qui ne comprend pas qu’il a gaffé et à qui il faut expliquer lentement et doucement le sens des mots.

      Maintenant, tu peux prétendre que tu ne savais pas et que tu as utilisé un mot sans connaitre sa signification parce que tu es semblable à un enfant de 7 ans qui a encore beaucoup de choses à apprendre dans la vie mais ce sera difficilement défendable car tu as déjà tenu des propos encore plus outrageusement racistes. Mais encore une fois, tu as le droit d’etre raciste selon moi, c’est ta façon de ne pas l’assumer qui vire à l’absurde. Regarde, zobzob utilise sans complexe le mot bamboula, et après ? Assume-le, ou est le problème ?  smiley


    • micnet micnet 7 juin 17:00

      @maQiavel

      "tu peux prétendre que tu ne savais pas et que tu as utilisé un mot sans connaitre sa signification parce que tu es semblable à un enfant de 7 ans qui a encore beaucoup de choses à apprendre dans la vie"

      -—> C’est probablement ça, il a peut-être confondu avec des gâteaux dont les gosses étaient friands smiley
      https://www.dailymotion.com/video/x7maio


    • maQiavel maQiavel 7 juin 17:26

      @micnet

      Oui, ces petits gâteaux qui se contorsionnent en jeans et en bas résille. smiley

      Le plus drôle, c’est qu’au début, j’avais cru qu’il avait utilisé le mot « bougnoule ». Là il m’est tombé dessus en m’accusant de mensonge et tout le tralala. Dans le doute, je vais vérifier et je constate que c’est le mot « bamboula » qui était utilisé. Et là, il me dit que ça confirme que j’avais menti et il me fait une réponse qui m’a fait éclater de rire comme jamais depuis que j’interviens sur ce site, même les post de Norman ne m’ont jamais autant travaillé les muscles de la mâchoire : « quel est le rapport entre bougnoule et bamboula, aucun ?  ». smiley 

      En fait, si c’était un sketch d’humoriste, ce serait déjà pas mal mais dans ce contexte, le fait que la réponse soit sérieuse et le fait qu’il ne comprenne meme pas pourquoi elle est hilarante amplifie la dimension comique de la chose. J’en pouvais plus, j’étais quasiment à terre.  smiley


    • micnet micnet 7 juin 17:47

      @maQiavel

      "En fait, si c’était un sketch d’humoriste, ce serait déjà pas mal "

      — -> Ah vous ne l’avez pas encore reconnu ? Mais Hieronymus, c’est Elie Semoun, voyons ! C’est pour ça qu’il parle du "déhanché des chanteurs" car il s’y connaît très bien smiley
      https://www.youtube.com/watch?v=wpUxGqrJ83c


    • yoananda2 7 juin 17:57

      @maQiavel

      Ça montre encore une fois qu’il n’y a pas d’équivalence.

      haha, ouai, en théorie, parce que tu n’es pas au pouvoir (à moins que tu ne sois ministre sans nous le dire). Dans la pratique c’est "faux".

      Faux avec une nuance : la femme rend fou, l’homme tue. La république est de polarité yin, les fachos de polarité "yang".

      La république se vante de ne pas envoyer des flics parce qu’elle envoie des psys à la place.

      Pour moi c’est kif kif (à la nuance des polarités près).

      (je caricature, je sais que tu ne seras pas d’accord, inutile de rajouter des nuances ou de dire que c’est absurde, je parle d’essence, et tu nie l’essence des choses)


    • maQiavel maQiavel 7 juin 18:13

      @yoananda2

      Tu me posais la question « Comment tu traites les rebus dans ton petit paradis oups, paradigme républicain ?  ». Donc je te réponds que mon idéal républicain n’est pas équivalent à l’idéal nationaliste des racistes mais comme mon idéal républicain n’est pas réalisé, on est forcément dans la théorie.

      Maintenant dans la pratique, je préfèrerai 1000 fois être un « facho » dans notre République telle qu’elle est qu’être un non blanc dans un régime construit sur mesure par des « fachos ». C’est un choix facile. Et les racistes eux-mêmes trouverait préférable dans leur écrasante majorité leur propre sort dans notre République telle qu’elle est que le sort qu’ils réservent à ceux qui ne sont pas blancs. Et au passage, si tu es gauchiste, bah dans la nation des fachos, t’es dans la merde aussi, peut etre même encore plus que les non blancs en fait. Donc même en considérant la République telle qu’elle est actuellement, il n’y a pas d’équivalence entre les deux projets de société.


    • yoananda2 7 juin 18:24

      @maQiavel
      Ouai, entre charybe et scylla, c’est sur ...

      Ton choix et ta vision découle du paradigme individualiste, d’ailleurs, tu parles souvent du droit des individus.
      Moi, je ne souhaite pas nier l’importance des personnes (c’est compliqué puisque je ne crois pas l’individu), mais, je souhaite que soit aussi reconnu l’existence (au sens biologique, génétique) des peuples et de leur "droits" de peuples, pas uniquement au sens abstrait politique.
      Au sens du droit de défendre sa lignée, ses gènes et ceux avec qui on en partage le plus. C’est une question charnelle, instinctive qui échappe au définitions rigoureuses scientifiques (du moins la science actuelle).

      Du coup, comme j’ai dit, pour moi facho / antifa, c’est la même maladie de la modernité. Moi mon choix c’est pour la société pré-industrielle. Elle ne porte pas de nom ou alors je ne le connais pas. Basée sur la famille, la famille étendue, en cercle concentrique, jusqu’à la nation (délimité par les frontières naturelles) puis la race, puis l’humanité, puis les règnes et puis le cosmos.


    • yoananda2 7 juin 18:38

      @maQiavel

      mais je prends note de ton objection, et dans le fond, je suis d’accord que aujourd’hui, le fascisme d’antan (s’il revenait) ne peux plus exister s’il ne fait pas une place au gauchistes dans son système.

      Et j’ajoute que le gauchisme soviétique ne m’avait pas l’air plus enviable que le fascisme nazi, vu d’ici. La république, comme j’ai dit, c’est pas mieux dans l’absolu, c’est simplement que ça a correspondu mieux à la volonté du peuple à un moment donné (ce que j’entends par la, c’est que la république n’ai pas eu trop d’opposition à gérer somme toute et n’a pas été obligée de trop se radicaliser). Peuple qui n’existe plus selon moi (de manière inévitable à cause du projet républicain), d’ou les problèmes actuels.


    • maQiavel maQiavel 7 juin 18:45

      @Hieronymus

      «  où est ce que j’ai utilisé le terme de bamboula sauf dans ce contexte très précis de cette danse obscène sur le perron de l’Elysée, oui à quel autre endroit, réponds, mais réponds, bordel de merde !!! »

       smiley

      Donc là, je vais faire le pari qu’il le fait exprès, sinon c’est grave, ça voudrait dire que le mec est définitivement con. Bon je sais qu’il est con mais à ce point-là quand même ça dépasserait tout ce que j’imaginais. Parce que ça voudrait dire que le type s’imagine que s’il n’a utilisé le terme bamboula que dans ce contexte, sa phrase ne serait plus raciste. Donc qu’il n’a strictement rien compris à ce que je lui expliqué sur ce mot que même des gosses à l’école primaire comprennent très vite lorsqu’on leur fait de la pédagogie sur le racisme.

      Nan faut pas déconner, il ne peut pas être con à ce point-là, il fait exprès de raconter des conneries pour s’en sortir.


      «  je te redemande puisque tu as formulé une accusation : où est ce que j’ai traité les Arabes de bougnoules »

      Quelle accusation ? Celle où je me suis trompé, que j’ai découvert que tu as dis bamboula et ou tu t’es défendu « quel est le rapport entre bougnoule et bamboula, aucun ? » ou tu parles d’autre chose ? smiley 


      « ce que tu fais avec moi, tu sais parfaitement qu’on pourrait le faire avec n’importe qui d’autre »

      Mais non, je pourrais toujours tenter de le faire avec micnet mais il n’est pas raciste, donc je ne trouverai rien à me mettre sous la dent. Je ne pourrais pas le faire avec zobzob non plus parce qu’il me répondrait « ouais, je suis raciste. Et ?  ». Et ça me clouerait définitivement le caquet. Avec la plupart des gens, je ne pourrai pas le faire, il n’y a qu’avec toi que c’est possible puisque tu tiens des propos racistes que tu n’assume pas.

      «  ce qui est abject c’est que tu ne cesses jamais, JAMAIS »

      Je t’ai déjà donné une voie de sortie à plusieurs reprises : tu cesses avec tes anathèmes à mon encontre et on s’ignore définitivement. Tu as toujours refusé parce que mes opinions t’indisposent fortement. Dans ces conditions, moi je ne peux rien faire …


    • micnet micnet 7 juin 18:50

      @maQiavel

      "Nan faut pas déconner, il ne peut pas être con à ce point-là, il fait exprès de raconter des conneries pour s’en sortir."

      ---> La classe mondiale smiley
      https://www.dailymotion.com/video/x4h0y3l


    • maQiavel maQiavel 7 juin 19:04

      @yoananda2

      Oui je connais ton choix de société. On connait nos divergences. Mais oui, je comprends que de ton point de vue essentialiste, mon paradigme semble très individualiste.

      « La république, comme j’ai dit, c’est pas mieux dans l’absolu, c’est simplement que ça a correspondu mieux à la volonté du peuple à un moment donné  »

      ------> Ah mais moi je ne défends pas l’idée qu’un régime soit meilleur ou pire dans l’absolu, on parle toujours de la perspective de son propre idéal de société. Donc je suis d’accord avec toi : la république n’est pas mieux dans l’absolu. Comme je n’ai pas accès à cet absolu ou du moins comme toutes mes références à l’absolu seraient très facilement contestables, je ne peux rien prétendre de solide à ce sujet …

      « la république n’ai pas eu trop d’opposition à gérer somme toute et n’a pas été obligée de trop se radicaliser »

      ------> Bah la première république, c’était chaud quand même au niveau des oppositions à gérer. Et niveau radicalisation, c’était pas mal non plus …


    • ZardoZ ZardoZ 7 juin 19:42

      @maQiavel

      Je ne suis pas raciste, je peux employer les termes "bamboulas, crouilles, melons, bicots, nègres, troncs de figuiers, bronzés, et ce que tu veux d’autres" ça ne fait pas de moi un raciste.
      Dans mes différentes entreprises, j’ai employé des arabes et des noirs et je n’ai jamais, je dis bien JAMAIS, étais perçu en ayant la moindre once de racisme.
      J’aime parler gras, c’est tout.
      Je vais te prendre un seul exemple, j’adore Frédéric Dard comme auteur et notamment la série des San-Antonio, il ne se gêne absolument pas, par la truculence des mots employés parfois et même très souvent des termes que tu entrevois comme raciste, alors que dans la vraie vie il ne l’était pas du tout, il avait adopté un petit africain... Alors cette théorique purement intellectuelle d’accuser de racisme une personne qui emploie un terme, qui par le biais du politiquement correct est devenu soi-disant raciste, perso je m’en fous comme de ma première chemise.
      Et je continuerai rien que pour emmerder les biens pensants.


    • micnet micnet 7 juin 22:30

      @ZardoZ & MaQ

      "je peux employer les termes "bamboulas, crouilles, melons, bicots, nègres, troncs de figuiers, bronzés, et ce que tu veux d’autres" ça ne fait pas de moi un raciste."

      ---> Pour le coup, je suis d’accord avec Zardoz : on peut parfaitement tenir un propos raciste dans un contexte donné sans être fondamentalement un raciste soi-même ! Par exemple dans le cas de l’humour, quelqu’un peut parfaitement faire des blagues racistes sans être raciste pour autant. Perso, je ne m’en suis jamais privé et je ne me considère pas non plus comme un raciste smiley
      Pour tout dire, et on en revient à nouveau à la liberté d’expression, je pense même que c’est justement le fait de pouvoir rire de tout (et même avec n’importe qui, pourquoi pas) qui permettrait de lutter efficacement contre le racisme primaire or, en voulant museler une certaine forme d’humour comme par exemple empêcher les gens de déconner sur la shoah, les juifs, les noirs ou les arabes (bon sans aller non plus jusqu’à se moquer des franc-comtois parce que y a quand même des limites smiley), on obtient l’effet exactement inverse !
      En fait, plus l’anti-racisme progresse, plus le racisme progresse aussi ! Comme dirait Desproges : étonnant, non smiley
      Enfin concernant Hieronymus et sa fameuse phrase sur les "bamboulas", je pense qu’il s’est un peu ridiculisé en jouant les vierges effarouchées alors qu’il aurait juste dû répondre comme Zardoz : "ben ouais, la phrase est raciste mais ça ne signifie pas que je le sois fondamentalement ! Et j’emmerde tous ceux que ça gêne".
      Cela aurait tout de suite clôt le débat. Mais le fait de dire : "ah mais ’bamboula’, ça n’a rien à voir avec ’bougnoule’ " a plus provoqué l’hilarité à ses dépens qu’autre chose...


    • maQiavel maQiavel 7 juin 22:32

      @ZardoZ


      Un raciste anti-juif par exemple n’est pas une personne qui hait absolument toutes les personnes juives en toutes circonstances et en tous lieux, ça c’est une vision extrêmement caricaturale du racisme. Avec une idée pareille, il devient même impossible d’affirmer que les élites nazies étaient racistes envers les juifs parce que dans les faits, même elles avaient un rapport différentié avec les juifs : certains ont été plus ou moins accepté, d’autres ont été plus ou moins rejeté et il y’en a même qui ont intégré la Wehrmacht. Donc selon cette carricature, quelque part elles n’étaient pas racistes. Et donc, on pourrait dire que comme cette carricature du raciste n’existe pas (ou vraiment à la marge), le racisme n’existe pas. Et les flics qui ont tenus les propos plus haut dans le lien donné par Orwell ne sont pas racistes non plus, c’est juste des mots. Par contre, lorsqu’on déniche des racistes anti-blanc, on ne se demande pas s’ils ont des potes blancs ou des employés blancs mais on se contente de leurs discours sur les blancs. Non mais il faut être sérieux. smiley 

      Le racisme est une représentation mentale. Une représentation mentale, ça se manifeste par des actes mais aussi par des propos. Un raciste anti-noir peut aimer certains noirs, employer des personnes noires, avoir des amis noirs, avoir une femme noire et des enfants noirs et il peut d’ailleurs être noir lui-même ( oui il existe des noirs racistes envers les noirs). Ce ne sont pas ces critères qui vont empêcher d’avoir une conception raciste des noirs. C’est pareil pour toutes les formes de racisme, remplace noir par blanc, juif ou autre et c’est la même logique. Lorsque tu me reprends dans ton premier post pour expliquer que la montée du racisme est « je pense in fine possiblement salutaire », tu montres ta sympathie pour le racisme. Lorsque tu écris « Exact une police forte, débarrassée de la diversité, qui exerce avec une poigne de fer bien typée chilienne des grandes cuvées, une répression féroce dans les quartiers du magrehbistan et des congoïdes. Aimable et serviable avec les européens de souche, ça va de soi  », tu formules un projet de société raciste. Après avoir dit tout ça, tu ne peux pas me dire « Je ne suis pas raciste  », nan mais t’es sérieux zobzob  ? smiley 

      Quand tu emploies les mots « bamboulas, crouilles, melons, bicots, nègres, troncs de figuiers, bronzés, et ce que tu veux d’autres qui a un poids historique et sémantique  » bah oui ça fait de toi un raciste, ce sont des mots qui expriment ta vision raciste des noirs. Non mais j’en reviens pas, c’est dingue ce que j’en sois réduit à expliquer des lapalissades pareilles  smiley , si jamais je suis entrain de me faire troller alors je dis bravo parce que là je ne marche pas, je cours, là ce serait du haut niveau. 

      Mais en supposant que tu sois vraiment sérieux, j’ai une question : qu’est-ce que tu en as à branler d’être raciste ? Ça te pose un problème ? Est-ce que pour toi, c’est important de ne pas l’être ? Si tu n’en a rien à foutre, c’est quoi cette discussion ? Je ne comprends pas en fait … 


    • yoananda2 7 juin 22:37

      @ZardoZ

      Je ne suis pas raciste, je peux employer les termes "bamboulas, crouilles, melons, bicots, nègres, troncs de figuiers, bronzés, et ce que tu veux d’autres" ça ne fait pas de moi un raciste.

      Bien sûr. Il n’y a pas si longtemps encore en France, c’était l’usage, pas en "cachette", mais ouvertement, de traiter les gens ainsi, c’était "bon enfant" et personne n’y voyait le moindre mal, c’était juste la reconnaissances des différences culturelles et génétiques (woa non, trop méchant comme mot maintenant) et basta.

      Puis, le gauchisme, et les snowflakes (les fragiles du coeur) sont arrivés avec leurs safespace, leurs crises d’hystéries envers ceux qui pensent pas comme eux.

      Niaka voir les blagues d’un coluche ou même les inconnus. Impossible de refaire pareil de nos jours.


    • maQiavel maQiavel 7 juin 22:49

      @micnet

      « Par exemple dans le cas de l’humour, quelqu’un peut parfaitement faire des blagues racistes sans être raciste pour autant ». 

      Oui les mots doivent être compris dans un contexte, évidemment. Mais là, c’est autre chose, avec les arguments de zobzob, on pourrait dire que les flics dans l’audio plus ne sont pas racistes puisque ce ne sont que des mots. D’ailleurs, on pourrait aussi dire que certains militants indigénistes qui tienent aussi des propos gratinés envers les blancs ne sont pas non plus racistes puisque ce ne sont que des mots. 


    • maQiavel maQiavel 7 juin 23:00

      @yoananda2

      « c’était juste la reconnaissances des différences culturelles et génétiques (woa non, trop méchant comme mot maintenant) et basta ».

      Donc, utiliser des mots infériorisant qui font références à des différences génétiques chez les noirs, ce n’est pas du racisme ? Supposons. Alors renversons la perspective. Est-ce qu’il existe des discours racistes anti-blanc en France ? En fait, tous les médias qui parlent de racisme anti-blanc racontent des conneries, ça n’existe pas en réalité, ce sont juste des mots qui relèvent de la reconnaissance de différences et basta. Donc en fait, les gens qui disent que le racisme anti-blanc n’existe pas ont raison, non ?


    • micnet micnet 7 juin 23:04

      @maQiavel

      Oui concernant les flics, ça me paraît effectivement difficile de faire passer leurs propos pour de l’humour en effet. Et c’est d’autant plus grave que c’est en tant que "flics" qu’ils se sont exprimés et même pas en tant que citoyens lambdas...
      Là je mettais surtout en avant le registre de l’humour et je pensais en particulier aux humoristes des années 80, comme Coluche, Desproges et Le Luron qui balançaient des blagues racistes en veux-tu en voilà qu’ils ne pourraient plus faire aujourd’hui sans risquer des procès en cascades. Et pourtant il ne vient à l’idée de personne de considérer ces mecs là comme racistes, bien au contraire. 
      Et je suis persuadé que cette liberté de ton d’alors permettait aussi de lutter bien plus efficacement contre le racisme ordinaire qu’à notre époque où l’on n’a plus le droit de rire de grand chose...


    • yoananda2 7 juin 23:05

      @maQiavel
      enfin quand même pour moi il est clair que tu es beaucoup plus pré-occupé par le racisme "résiduel" chez quelques français (donc blancs majoritairement pour encore quelques années) que chez les autres peuples (des autres pays) qui le sont beaucoup plus ... (tu me diras : tu ne vis pas et discute pas avec eux).
      Les blancs sont clairement parmi les moins racistes de la planète (sinon on n’aurait pas ce genre débat qui ferait rigoler environ 7 milliards de personnes à mon avis), mais, pas encore assez à ton goût.
      Tu ne t’échines pas autant à détecter le crime-pensée de racisme ou le micro-racisme (encore un beau concept) chez les anti-blancs ou les marrons du forum.
      Je sais ce que tu vas me répondre, mais la, je te fais un procès d’intention.
      Pourquoi ?
      Parce que c’est simple : tu ne vas pas titiller les "autres" comme tu titilles certains. Donc tu peux toujours me dire "oui mais les autres ne disent rien de tendancieux" ... hahaha ste blague !
      J’ai constaté ce biais (dont je ne connais pas le nom) très souvent. Le biais de gentillesse mutuelle. Tant qu’on ne va pas bousculer certains, on ne sait pas ce qu’ils ont dans le bide.
      Et basta.
      (même biais que tu as avec l’islam sur lequel tu ne postes jamais (à ma connaissance) de critique alors que c’est pas la matière qui manque, y compris chez les islamettes du forum si tu daignais les prioriser un poil sur ta chasse au racistes)
      Essaye une fois ou deux, tu pourrais découvrir des choses smiley


    • micnet micnet 7 juin 23:07

      @maQ

      Pour le dire encore plus simplement : Si des Boris Le Lay ont pu émerger, c’est à cause de toutes ces lois et de toutes ces associations antiracistes qui ont fait un mal considérable à notre pays en renforçant le communautarisme et les tensions qui vont avec !


    • yoananda2 7 juin 23:10

      @maQiavel
      tu parles de moi ou tu parles des racistes en général ou du discours des flics ? je peux pas te répondre la même chose en fonction de ce dont tu parles.


    • yoananda2 7 juin 23:12

      @maQiavel

      avec les arguments de zobzob, on pourrait dire que les flics

      ha mais moi j’ai compris qu’il parlait de Hiernonymus et son bamboula par des flics ...

      mais comme je lis le fil de commentaire, j’ai peut être mélangé plusieurs discussions et inféré sur le mauvais contexte.


    • yoananda2 7 juin 23:22

      @micnet

      Si des Boris Le Lay ont pu émerger, c’est à cause de toutes ces lois et de toutes ces associations antiracistes qui ont fait un mal considérable à notre pays en renforçant le communautarisme et les tensions qui vont avec !

      ouai enfin, à moins de faire du conspirationisme de base, c’est à dire d’affirmer que ces lois ont émergées POUR faire monter le racisme, c’est quand même un poil plus compliqué que ça ...


    • micnet micnet 7 juin 23:28

      @yoananda2

      "à moins de faire du conspirationisme de base, c’est à dire d’affirmer que ces lois ont émergées POUR faire monter le racisme"

      ---> Non, je ne dis pas ça non plus. Par contre, oui pour moi c’est clairement le communautarisme et le multi-culturalisme (que je distingue du "multi-ethnicisme") encouragés par ces associations antiracistes qui sont à l’origine d’un racisme de ressentiment chez les FDS qui n’a cessé de grandir depuis plus de 30 ans.
      Et là-dessus, je suis complètement sur la ligne de Zemmour qui déplore à juste titre, selon moi, l’abandon de l’assimilation à la française pour les nouveaux arrivants.


    • yoananda2 7 juin 23:37

      @micnet

      Et là-dessus, je suis complètement sur la ligne de Zemmour qui déplore à juste titre, selon moi, l’abandon de l’assimilation à la française pour les nouveaux arrivants.

      je penses que Zemmour n’est plus sur cette ligne, il a compris qu’on ne pouvait plus assimiler. (il me semble en tout cas, je ne le suis plus tellement pour être catégorique)

      En ce qui me concerne, l’assimilation n’a pas été abandonnée, elle n’a simplement jamais fonctionné (parce qu’elle a mis de coté le coté racial et à considéré que c’était un simple problème culturel). Elle n’a pas été abandonnée non plus dans les faits parce qu’il y a toujours des milliards dépensés dans les politiques urbaines et dans l’assistanat social.


    • micnet micnet 7 juin 23:43

      @yoananda2

      "En ce qui me concerne, l’assimilation n’a pas été abandonnée, elle n’a simplement jamais fonctionné (parce qu’elle a mis de coté le coté racial et à considéré que c’était un simple problème culturel) "

      ---> L’assimilation fonctionnait très bien jusque dans les années 80, c’est à dire en gros jusqu’à l’arrivée de la gauche socialiste au pouvoir et tout particulièrement depuis la création de SOS-racisme en 1985. Nos dirigeants n’ont alors plus fait que baisser leur froc face aux revendications communautaires d’où le merdier auquel on assiste aujourd’hui.
      Sinon oui, tu as parfaitement raison de préciser que l’assimilation est le contraire même du racisme puisqu’elle repose précisément sur une recherche d’indifférenciation des individus dans l’espace public.


    • maQiavel maQiavel 7 juin 23:49

      @micnet

      Je pense aussi, surtout à cette conjonction entre les lois antiracistes et les associations qui peuvent se porter civile et toucher un pactole après chaque procès, c’était la meilleure façon de renforcer le racisme, c’est délirant.

      @yoananda2

      Réponse au post du 7 juin 23:05 

      Donc je ne vais pas m’attarder au procès d’intention puisque tu donnes toi-même les réponses ( et bonnes en plus), donc je passe car c’est une question de ressentis personnels que je ne peux pas contrôler. 

      Par contre ceci m’intéresse : « tu ne vas pas titiller les "autres" comme tu titilles certains » et aussi ceci « ta chasse au racistes ». Donc peux-tu me dire qui sont les racistes que je chasse ou que je vais systématiquement titiller ? S’il te plait, ne me cite pas Hieronymus. Parce qu’avec lui, c’est autre chose, c’est lui qui, à la base est venu me faire je ne sais combien de procès en islamisme et c’est moi qui, en position de légitime défense, après en avoir pris plein la tronche, ait décidé de répliquer sans concession en lui faisant un procès en racisme ( qui est d’ailleurs facile à faire vu les propos tenus par le personnage). Pour le reste, il y’a des tas de gens qui expriment des propos racistes ici, je n’en ai strictement rien à battre. Qu’est ce que j’en ai à foutre que les gens soient racistes ? Même zozob, je ne lui ait jamais fait de procès en racisme, c’est lui qui est venu me contredire sur Hieronymus, ce qui exige ma mise au point sur le racisme. Est-ce que toi, je t’ai déjà fait un procès en racisme ? Et pourtant toi tu m’en a déjà fait en allogénisme ou je ne sais quoi et malgré tout je me suis abstenu, je me suis contenté d’ironiser, c’est pour dire le recul que je peux avoir même lorsque je me fais titiller.

      Donc non, je ne vais pas titiller les autres, y compris les racistes, chacun dit ce qu’il veut je m’en contrefiche mais lorsqu’un raciste vient me titiller alors il faut s’attendre à une réplique franche et directe, ce n’est pas moi qui suis en croisade, il y’a au contraire des gens qui sont en croisade contre moi, ce qui est compréhensible d’ailleurs vu les propos que je tiens ici et qui vont à l’encontre des opinions dominantes du site, c’est normal. Mais c’est aussi normal que je réplique. Mais après, on est des humains donc je peux donner toutes explications rationnelles et vérifiables que je veux, au fond ça reste une question d’impression transmise et je n’ai aucun contrôle sur ce que mes propos peuvent faire sur le cerveau des autres, surtout si on a des opinions radicalement opposées. C’est à eux de voir l’environnement et le contexte dans lequel je m’exprime, s’ils ne le peuvent pas, moi je ne peux rien faire … 


    • yoananda2 7 juin 23:50

      @micnet

      L’assimilation fonctionnait très bien jusque dans les années 80

      ben non. Tu n’as pas écouté ce que j’ai dit, ou pas compris. Il n’y avait pas de composante "raciale" jusque dans les années fin 70, parce que 1/ l’immigration était surtout européenne (même race) et pour celle qui était de race différente, le volume était trop faible pour que la composante raciale n’intervienne.

      Tu peux assimiler un individu, pas un peuple (j’utilise ces mots dans ton sens à toi, pas dans le mien, pour faciliter la communication).

      L’assimilation de peuple ça n’a jamais fonctionné.

      Je vais le dire autrement : quant tu assimiles un individu, tu finis par l’assimiler racialement (ses gênes finissent par se "diluer" et ses descendants finissent par changer de race), ça, ça fonctionne.

      C’est ce que j’explique depuis des lustres : comme on refuse le réel, on se plante. Si on l’acceptes, on arrête de se cogner sur le même mur. (le réel c’est quand on se cogne). L’assimilation doit être aussi génétique pour fonctionner, comme ça a toujours été le cas par le passé. (avant que la technologie ne perturbe tous les rythmes naturels)


    • micnet micnet 8 juin 00:02

      @yoananda2

      Bon, j’aurais peut-être effectivement dû le préciser dès le départ mais quand j’évoque l’assimilation, il s’agit bien entendu d’une assimilation "culturelle". Cela n’a aucun sens de parler "d’assimilation raciale", tu ne peux pas demander aux gens de changer de couleur de peau ou de patrimoine génétique...

      "Tu peux assimiler un individu, pas un peuple (j’utilise ces mots dans ton sens à toi, pas dans le mien, pour faciliter la communication). "

      ---> Oui, je suis bien d’accord ! Tout dépend du "nombre" et il me paraît clair que l’assimilation ne marche qu’en dessous d’un certain plafond d’individus.

      "quant tu assimiles un individu, tu finis par l’assimiler racialement (ses gênes finissent par se "diluer" et ses descendants finissent par changer de race), ça, ça fonctionne. "

      ---> Alors là faut que tu m’expliques tout ça smiley ! Qu’est-ce que tu entends par "changer de races" ? A part le métissage pour que les gènes se "diluent de génération en génération" comme tu dis, je ne vois pas mais je croyais que tu étais contre, non ? Et sinon, rassure-moi, tu ne veux quand même pas "bricoler génétiquement" des générations d’individus, si ?
      Bref effectivement là j’ai besoin d’une explication de texte de ta part sur cette notion "d’assimilation génétique" car c’est la première fois que j’entends ça smiley !


    • yoananda2 8 juin 00:04

      @maQiavel

      Donc peux-tu me dire qui sont les racistes que je chasse ou que je vais systématiquement titiller ?

      Oui c’est vrai tu as raison, my bad. Mais je n’en démord pars même si j’ai mal ciblé le "truc". Explique moi pourquoi tu as des conversations fleuve qui tournent toujours un peu autour des même sujets.

      Tu pourrais très bien avoir des conversations animées avec les islamettes, avec, les païens (puisque tu dis être chrétien), avec tout un tas d’autres personnes et d’autres sujets.

      Mais non.

      Depuis que je te connais, et quasi chaque fois que je te lis (que tu parles avec moi ou d’autres) c’est toujours le même "binz", tu t’en prends aux droitards, pseudo-identitaires, crypto-racistes. Y a quand même un point commun qui émerge même si je n’ai pas le talents de certains pour le décrire avec des mots.

      On dirait que pour toi la menace principale c’est avant tout certains blancs, français qui ont le je ne sais quoi qui te dégoûte viscéralement, et que tu ne vois jamais chez les autres peuples (ou cultures). Jamais. Ou alors tu le gardes pour toi ou sur d’autres lieux d’échange chépa.

      C’est parce que dans ton esprit tu essayes d’équilibrer un truc chez "les tiens" ? (je dis ça parce qu’il me semble que tu dis "les autres pays/peuples je m’en fou")


    • Laconicus Laconicus 8 juin 00:09

      @micnet
      "Cela n’a aucun sens de parler "d’assimilation raciale", tu ne peux pas demander aux gens de changer de couleur de peau ou de patrimoine génétique..."

      Y’en a qu’ont essayé... 
      https://img.20mn.fr/0D0vVAvVT3yirHMd1WCCKg/960x614_saga-michael-jackson-12.jpg

      Ouais, je suis d’accord, c’est pas une réussite !  smiley


    • micnet micnet 8 juin 00:13

      @Laconicus

      "Y’en a qu’ont essayé...smiley

      https://www.youtube.com/watch?v=gNI9a-K1JoU


    • yoananda2 8 juin 00:19

      @micnet

      tu ne peux pas demander aux gens de changer de couleur de peau ou de patrimoine génétique...

      mais si. (cf ci dessous)

      Et sinon, rassure-moi, tu ne veux quand même pas "bricoler génétiquement" des générations d’individus, si ?

      non, c’est l’inverse justement, je refuse le bricolage que la société essaye de faire.

      Qu’est-ce que tu entends par "changer de races" ?

      Je vais t’expliquer t’inquiètes smiley

      Bon, déjà, petit aparté pour faire un "pont" entre nos paradigmes. Evidement je ne parle pas de changer de couleur de peau (ou de race) d’une personne. Comme je l’ai dit, "mon" "identité" n’est pas "l’individu", donc "je" ne suis pas "moi" ! lol

      hum ... je crois que je vais perdre tout le monde la. lol

      Reprenons avec le langage classique.

      Pour moi une race c’est un organisme stochastique organisé autour d’une attracteur étrange composé de multiples cellules (qu’on appelle des personnes ou des individus en langage courant), et qui est la manifestation organique d’un pool génétique particulier. Si tu veux, la race est le phénotype d’un pool génétique comme la personne est le phénotype d’un génome (et probablement d’un microbiome aussi mais laissons ça de coté).

      Donc, moi quand je parle d’assimilation au sens "biologique" ou racial, je parle d’une lignée, pas d’une personne. Je dis, si je prends le cas d’un noir en france, (ou d’un magrébin en chine, ce que tu veux peu importe) qu’il y a assimilation si lui se métisse avec une blanche, que leurs gosses se métissent à leur tour avec des blancs, etc ... disons à la louche qu’au bout de 3 ou 4 génération, l’assimilation s’est faite. (je prends un cas simple bien sûr dans la pratique ça peut être plus compliqué)

      Je dis que avant (avant les avions, les bateaux, les vaccins et l’anti-racisme) ça se faisait "naturellement", c’est à dire que le volume était trop faible pour que tu aies des noirs qui restent entre noir indéfiniment en France. Ils finissaient assimilé (au sens culturel, mais surtout au sens racial).

      Je dis que l’assimilation de peuples ça a toujours terminé en guerres, en sécession ou autre forme de séparation politique ou territoriale.

      Je dis qu’en France on a voulu faire de l’assimilation sans prendre en compte la race, donc le volume de monde (assimiler en nombre des italiens ça ou des espagnols ou des allemands en France, pas pas trop  de soucis, puisque même race) et donc que ça n’a jamais marché.

      En gros, plus t’es éloigné en terme racial, plus le volume max assimilable d’un coup est faible, au point d’être une poignée pour des noirs en france, et des milliers pour des italiens.

      Comme on a décrété que la race c’était caca, que ça n’existait pas, ben du coup on n’a pas voulu voir que ça allait merder à un moment. Et donc, on se retrouve avec le merdier actuel. Mais dès les années 80 ça ne marche plus parce que ça n’a jamais marché.

      Est-ce que c’est plus clair ? (je ne dis pas que tu dois être d’accord, mais il m’a semble que mes propos n’était pas compris)


    • Laconicus Laconicus 8 juin 00:25

      @yoananda2
      "parce qu’il y a toujours des milliards dépensés dans les politiques urbaines et dans l’assistanat social."

      Vous voulez probablement dire "dans l’assistance sociale". L’assistanat social n’est pas la condition de ceux qui sont assistés socialement mais le statut professionnel d’assistant de service social. L’assistanat, au sens général, concerne la catégorie professionnelle des assistants (parlementaires, universitaires, réalisateurs, etc.) :
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Assistant

      Ou peut-être voulez-vous dire que ce sont les assistants sociaux qui coûtent cher (et pas les assistés sociaux), héhé ! 


    • Laconicus Laconicus 8 juin 00:26

      @micnet
      Voilà ! 

        smiley

    • micnet micnet 8 juin 00:40

      @yoananda2

      Et bien je pense avoir (à peu près) compris même si je ne suis pas aussi calé que toi en biologie ni en génétique des populations, loin s’en faut (tu vois, il m’arrive à mes heures perdues d’être modeste mais rassure-toi ça ne dure jamais très longtemps smiley.

      Je reviens sur la remarque suivante :

      "moi quand je parle d’assimilation au sens "biologique" ou racial, je parle d’une lignée, pas d’une personne. Je dis, si je prends le cas d’un noir en france, (ou d’un magrébin en chine, ce que tu veux peu importe) qu’il y a assimilation si lui se métisse avec une blanche, que leurs gosses se métissent à leur tour avec des blancs, etc ... disons à la louche qu’au bout de 3 ou 4 génération, l’assimilation s’est faite. (je prends un cas simple bien sûr dans la pratique ça peut être plus compliqué) "

      ---> Voilà, donc tu en passes bien par du métissage entre les FDS et les nouveaux arrivants de "races différentes" ! Sauf que moi j’ai cru comprendre qu’au-travers de ton paradigme tu étais contre toute forme de métissage (je crois même me souvenir qu’à titre personnel, tu ne pourrais jamais vivre avec une ’non-blanche’). Peut-être que je me suis trompé dans ce cas et que tu es tout de même pour une forme de métissage à petite échelle si je comprends bien ?

      "Je dis que l’assimilation de peuples ça a toujours terminé en guerres, en sécession ou autre forme de séparation politique ou territoriale."

      ---> Je suis d’accord avec toi là-dessus et l’assimilation ne peut fonctionner qu’à partir d’un nombre limité d’individus et non pas à l’échelle d’ un peuple entier, c’est évident. D’ailleurs Zemmour insiste beaoucoup sur cette notion de nombre. Ce qui pose le problème de l’immigration de masse qui empêche de fait une assimilation réussie.
      Mais là où on ne sera pas d’accord je pense (j’en suis même sûr), c’est que le problème reste "culturel" d’après moi et non racial et que si on ne peut assimiler un peuple, c’est précisément parce qu’un peuple n’abandonne pas sa culture d’origine facilement. Autrement dit, je pense que s’il y a conflit entre FDS et musulmans rigoristes, c’est non pas pour des raisons ethniques mais bien à cause de la force théologico-politique du dogme islamique.


    • yoananda2 8 juin 00:47

      @Laconicus

      Ou peut-être voulez-vous dire que ce sont les assistants sociaux qui coûtent cher (et pas les assistés sociaux), héhé ! 

      Oui oui, c’est bien ça que je voulais dire. (je parle de ceux dont le boulot spécifique est d’aider l’assimilation, dans le contexte de cette discussion)


    • ZardoZ ZardoZ 8 juin 00:50

      @micnet

      Je suis un mec de cette époque, j’écoutais les Lurons, Desproges, Coluche dans les années 70, je lisais ado des San Antonio, bien pour ça que j’aime les blagues racistes ou pas, le JaCouille il ne comprend que le politiquement correct, c’est un jeune mec d’aujourd’hui formaté à la langue de bois et surtout il ne sait absolument pas quand je déconne, il prend mes propos pour argent comptant tout le temps. Le second degré il connait pas, il est mono-intello, chez lui il n’y a qu’un hémisphère qui fonctionne et encore celui qui lui reste bugue assez souvent, je trouve.


    • maQiavel maQiavel 8 juin 01:12

      @yoananda2

      « Explique moi pourquoi tu as des conversations fleuve qui tournent toujours un peu autour des même sujets  ».

      Je vais te répondre que ça ne dépend pas de ma volonté. Je tiens beaucoup de propos contre le néolibéralisme par exemple, si un néolibéral venait me contredire avec la même verve que les anti-islam lorsqu’ils me contredisent sur l’islam, peut etre que mes conversations tourneraient autour de ce sujet. Idem pour les questions de relatons internationales, de souveraineté, d’histoire et je passe. Bizarrement, là ça fait moins réagir que lorsque j’aborde les questions d’identité, de sécurité ou d’immigration. Pourquoi ? J’ai mon hypothèse : parce que ce que je dis sur ces sujets est plus en rupture avec les opinions dominantes du site et que ces questions concentrent les affects de façon plus viscérales. Peut etre que je me trompe mais alors, je n’ai pas d’ autres explications.

      « On dirait que pour toi la menace principale c’est avant tout certains blancs, français qui ont le je ne sais quoi qui te dégoûte viscéralement, et que tu ne vois jamais chez les autres peuples (ou cultures). Jamais. Ou alors tu le gardes pour toi ou sur d’autres lieux d’échange chépa ».

      Je ne critique jamais les cultures et les peuples (y compris la culture française et le peuple français évidemment), ce n’est vraiment pas mon style, j’ai beaucoup de respect pour les cultures. Mes critiques sont toujours politiques. J’ai un rejet pour la mouvance « identitaire », je considère clairement cette famille comme des ennemis politiques, surtout depuis que j’ai constaté une radicalisation du discours « identitaire ».  Et ça je ne m’en suis jamais caché, je l’assume parfaitement. Mais il ne faut pas confondre : lorsque je critique cette mouvance, je ne critique pas la France, les blancs ou la culture française. De la même manière, lorsque je critique le CRIF, je ne critique pas les juifs, le judaïsme ou la culture juive. Je critique des mouvances communautaires qui sont sur un terrain politique. Mais évidemment, lorsque je critique le CRIF, ça fait moins réagir que lorsque je critique les « identitaires » et leurs relais. Pourquoi ? Peut etre parce qu’il y’a plus de sympathisants de cette mouvance ici. Ce serait marrant que des sympathisants du CRIF me tombent dessus mais je n’en vois pas.

       Est-ce que ces « identitaires » ce sont les seuls ennemis ? Non, il y’en a d’autres beaucoup plus dangereux ici et maintenant. Mais personne ne va me sauter à la gorge sur ce site lorsque je vais dire que les US sont pour moi la plus grande menace sécuritaire au monde, que les néolibéraux et leur darwinisme social sont la grande menace pour l’Etat social ou que les frères musulmans sont à surveiller étroitement, au contraire, sur le dernier point, les anti-islam radicaux vont me trouver trop mou et donc ça va encore partir dans l’autre sens, c’est-à-dire que je vais me retrouver à l’opposer à leur propos, ce que va encore me mettre aux yeux de certains dans la posture pro-islam. Le contexte encore une fois.

      Donc moi mon explication est là : le contexte dans lequel je m’exprime fait plus réagir sur certains sujets plutôt que d’autres. Mais encore une fois, on est des humains, et la plupart d’entre nous fonctionnons quasi essentiellement aux affects et aux émotions, je peux donner toutes les explications rationnelles que je veux, il n’en reste pas moins que ce qui compte, ce sera l’impression transmise, c’est comme ça que les humains fonctionnent. Et face à des sympathisants identitaires, je ne pourrais jamais donner une autre impression que celle que je te donne. Mets-moi face à des gens plus pondérés sur la question identitaire et tu verras que je te donnerai une toute autre impression. Au contraire, ce sont ceux qui sont conformes aux opinions dominantes ici qui passeront pour de véritables fous furieux. Moi dans la moyenne de la société française, je suis plutôt pondéré en fait. L’extrémiste sur la question identitaire ce n’est pas moi. Mais dans cet écosystème agoravoxien qui n’est en rien représentatif de la France, je suis un extrémiste individualiste islamopute anti-blanc, anti-France, anti-flic ou je ne sais quoi. Donc le point commun : ceux qui me portent la contradiction. 


    • yoananda2 8 juin 01:13

      @micnet

      Sauf que moi j’ai cru comprendre qu’au-travers de ton paradigme tu étais contre toute forme de métissage (je crois même me souvenir qu’à titre personnel, tu ne pourrais jamais vivre avec une ’non-blanche’). Peut-être que je me suis trompé dans ce cas et que tu es tout de même pour une forme de métissage à petite échelle si je comprends bien ?

      ha oui pardon, j’ai oublié de répondre sur ce point.

      Je ne suis pas contre le métissage à titre individuel (il l’est toujours tu me dira ... d’une certaine manière c’est vrai). Je suis contre la propagande pro-métissage, qu’on voit partout dans les pubs notamment, qui voudrait que c’est la nouvelle norme les couples inter-raciaux, que les femmes noires se font harceler par des hommes blancs (putain lol, le niveau d’inversion de la réalité est juste incroyable).

      Je suis contre l’importation de migrants par wagons (et donc l’injonction qui va avec d’anti-racisme, mais ça ne veut pas dire que je suis hostile aux autres races ou que j’estime la mienne plus pure ou supérieure. Bien sûr c’est ma préférée, mais ça, c’est autre chose).

      Je ne suis pas hostiles aux autres races, mais aux autres races imposées "chez moi" et encore plus aux races non coopératives imposées, s’il faut être "précis" ! Y a quand même quelques nuances importantes à apporter vu qu’il y a moins de 100 ans il y avait un racisme institutionnel qui déforme encore le débat actuel. Le trauma n’est pas digéré.

      Après si un blanc voyage en afrique qu’il y trouve l’amour, fait des gosses métisses, fait chier personne, c’est sa vie. Je dis pas que je serais jouasse non plus hein. Si c’est une belle blonde à gros sein, ça me fera particulièrement chier, c’est vrai, mais je respecterais.

      Vois tu moi, non, je ne peux pas vivre avec une non blanche, et j’ai envie (hyppothèse, je ne raconte pas ma vie privée) que mes descendants me ressemblent, le plus "longtemps" possible (et pour ça il faut une culture pour assurer la transmission des valeurs inter-générationnelle), si je puis dire, donc qu’ils puissent être blanc eux aussi, donc qu’ils ne vivent pas dans une CULTURE ou le métissage soit la norme, ou l’anti-racisme la norme, ou l’on fait jouer tes gosses avec ceux d’autre race pour les habituer très tôt, ou ça devient compliqué de trouver une femelle non anti-raciste, ou tu ne peux pas discriminer à l’embauche, etc...

      Tout ça c’est selon moi des effets de la modernité, secondé par une politique. Les 2 ne me conviennent pas.

      Et dans l’absolu, ça me ferait chier que je sois le seul non métissolâtre du pays, mais, si on ne me l’interdisait pas, si c’était le choix des autres, sans qu’il n’y ait de propagande ou d’agenda d’homme nouveau, alors, ben why not, si les blancs voulaient disparaître en se métissant et qu’ils l’assument ainsi, ben ça serait leur choix (pas le mien) ...

      Mais la, vois tu, je n’ai pas l’impression que c’est un projet blanc de disparaître par submersion migratoire. Je dirais que ce sont des forces extérieures qui l’imposent (je ne parle pas de complot, de juif ou quoi, mais de forces extérieures)

      Peut-être que je me suis trompé dans ce cas et que tu es tout de même pour une forme de métissage à petite échelle si je comprends bien ?

      Je suis pour ce que je perçois (à tort à raison) pour le métissage "naturel", c’est à dire, en petite proportion de la population, comme ça s’est toujours plus ou moins fait (hors guerres la c’est encore autre chose, faudrait parler des stratégies sexuées de reproduction, laissons ça de coté). Si dans la pop française, je sais pas moi, 0.5% décident de se métisser ben alors, why not .. peut-être que 1% ça va encore, je sais pas ou est le seuil, mais j’estime qu’il y en a un.

      on ne sera pas d’accord je pense (j’en suis même sûr), c’est que le problème reste "culturel" d’après moi et non racial

      parce que tu fais une différence entre les 2. Différence classique, surtout en France à notre époque. Presque tout le monde la fait. Moi pas. Je vois la culture comme une stratégie de survie de la race (ou plutôt de l’ethnie pour être plus précis). Donc je comprends ce que tu veux dire, et fondamentalement je ne suis pas si en désaccord que ça, mais ça procède d’une vision chrétienne qui sépare la matière et l’esprit à la base (la culture et la biologie dans le cas d’espèce). Ce que je ne fais pas (plus) puisque je prétends être dans une vision unitaire smiley (ou thermodynamique en l’occurrence même si il y a encore du boulot pour "formaliser" tout correctement : la thermo unit le vivant et l’inerte déjà, c’est pas mal, mais en plus, aussi l’information et la matière .. l’information ce n’est pas la conscience, mais ça s’en rapproche)

      Capiche ?


    • yoananda2 8 juin 01:28

      @maQiavel
      ok je comprends et je suis presque entièrement d’accord.

      je suis un extrémiste individualiste islamopute anti-blanc, anti-France, anti-flic ou je ne sais quoi.

      Oui parce que les seules fois ou tu exprimes du dégoût, (pas des critiques mais du dégoût) quoi que tu dises par ailleurs pour le justifier, c’est envers des blancs qui défendent des blancs (avec quelques nuances bien sûr). (en tout cas supposés tel puisqu’on ne sait pas qui es qui ici, donc on parle de ceux qui s’affichent pour tel)

      Tu pourras justifier de toutes les manières que tu veux, c’est ce qui restera in fine, non pas dans l’esprit de tes "contradicteurs" ou lecteurs, mais dans leurs tripes.

      Le néolibéralisme est une production "blanche" en l’occurrence (même si je le déplore et je ne suis pas le seul je pense).


    • yoananda2 8 juin 01:43

      @maQiavel

      Je vais te répondre que ça ne dépend pas de ma volonté

      j’ajoute que si quand même un peu, tu pourrais très bien aller débattre ailleurs (peut être que tu le fais, mais je ne t’ai jamais croisé ailleurs, sur les sites "libéraux" par exemple ou je suis allé leur porter la contradiction je ne t’ai jamais vu, ou sur des sites muzz ou je ne sais ou ... moi je suis allé porter la contradiction partout ! lol bon le web est grand, possible que je ne t’ai pas croisé ailleurs par hasard, mais, j’ai quand même l’impression que tu te cantonnes à "ici" non ?)


    • yoananda2 8 juin 01:52

      @maQiavel
      dernière chose ton dégoût tu l’exprimes bien à propos de personnes, et non pas de leurs idées, ce sont les racistes qui te dégoûtent et pas le racisme.
      Et ça, inutile de te dire ou ça mène.


    • Laconicus Laconicus 8 juin 02:02

      @yoananda2
      "parce que tu fais une différence entre les 2. Différence classique, surtout en France à notre époque. Presque tout le monde la fait. Moi pas. Je vois la culture comme une stratégie de survie de la race (ou plutôt de l’ethnie pour être plus précis). Donc je comprends ce que tu veux dire, et fondamentalement je ne suis pas si en désaccord que ça, mais ça procède d’une vision chrétienne qui sépare la matière et l’esprit à la base (la culture et la biologie dans le cas d’espèce)."

      Est-ce que cela signifie que vous pensez (sans même savoir comment le prouver, ce n’est pas la question) que, par exemple, Jean-Sébastien Bach n’aurait pas pu être chinois ou africain et composer ce qu’il a composé, pour des raisons physiologiques et non pas seulement culturelles ? Et de même, que le jazz n’aurait jamais pu naître en l’absence de cordes vocales, d’oreilles, de mains biologiquement africaines (et peut-être même de cellules sanguines africaines) ? Je pose la question pour vérifier que je comprends bien. 


    • micnet micnet 8 juin 08:30

      @yoananda2

      "Je ne suis pas contre le métissage à titre individuel (il l’est toujours tu me dira ... d’une certaine manière c’est vrai). Je suis contre la propagande pro-métissage, "

      ---> Oui, nous sommes d’accord sur le fait que la propagande pro-métissage est néfaste comme on l’a d’ailleurs évoqué sur un autre fil (moi je considère même que c’est une autre forme de racisme). Sinon, je note que tu n’es pas contre du métissage individuel et ponctuel. 

      "Je suis contre l’importation de migrants par wagons (et donc l’injonction qui va avec d’anti-racisme, mais ça ne veut pas dire que je suis hostile aux autres races ou que j’estime la mienne plus pure ou supérieure. Bien sûr c’est ma préférée, mais ça, c’est autre chose)."

      ---> J’entends bien et c’est la raison pour laquelle je te qualifie de racialiste et non pas de raciste.

      "qu’ils ne vivent pas dans une CULTURE ou le métissage soit la norme, ou l’anti-racisme la norme"

      ---> C’est marrant parce que je suis aussi d’accord avec toi là-dessus mais pour des raisons différentes : pour moi l’antiracisme ou le métissage imposé (ou même suggéré) sont tous deux des formes de racisme que je déplore au même titre que les autres racismes. Or toi c’est au nom du racialisme blanc que tu n’en veux pas.

      "Mais la, vois tu, je n’ai pas l’impression que c’est un projet blanc de disparaître par submersion migratoire. Je dirais que ce sont des forces extérieures qui l’imposent (je ne parle pas de complot, de juif ou quoi, mais de forces extérieures)"

      ---> Là aussi ça demanderait un petit développement de ta part. Qu’entends-tu par "forces extérieures" ? Est-ce à dire que tu crois en une forme de destinée, ou de fatalité, qui entraînerait l’occident à sa perte ou du moins à son déclin ? (là on rejoint un peu l’approche traditionaliste)

      "Je vois la culture comme une stratégie de survie de la race (ou plutôt de l’ethnie pour être plus précis). Donc je comprends ce que tu veux dire, et fondamentalement je ne suis pas si en désaccord que ça, mais ça procède d’une vision chrétienne qui sépare la matière et l’esprit à la base (la culture et la biologie dans le cas d’espèce).  "

      ---> Ah ces chrétiens, ils sont décidément responsables de tout smiley. Et bien vois-tu tu te trompes complètement car précisément, le dogme chrétien de l’incarnation (=Dieu fait homme en JC) proclame au contraire l’unité de la matière et de l’esprit via ce dogme. Sinon, oui tu es cohérent dans le fait de penser que la culture n’est que le prolongement de la race. D’ailleurs entendons-nous bien, je ne prétends pas de mon côté que les races n’existent pas, j’estime simplement qu’elles ne sont pas déterminantes dans le développement d’une civilisation ou d’une nation. Je suis même persuadé qu’une religion a beaucoup plus d’impact qu’une ethnie dans le devenir d’une communauté (ex : cas des USA où le protestantisme est très marqué alors que les individus sont multi-ethniques)


    • micnet micnet 8 juin 08:45

      @ZardoZ

      En fait, je n’ai découvert Coluche, Le Luron ou Desproges que sur le tard car j’étais gosse dans les années 80 mais je me suis vite aperçu du fossé entre eux et les "comiques" d’aujourd’hui...
      D’ailleurs aujourd’hui, en dehors du cas Dieudonné qui reste à part, je constate que Jean-Marie Bigard, l’un des rares comiques qui continue de défier le politiquement correct, est très populaire. Pratiquement tout le show-biz lui est rentré dedans pour certaines de ses blagues "misogynes", notamment une sur le viol, or je suis persuadé qu’il ne lui viendrait pas une seule seconde à l’idée d’agresser (même verbalement) une femme, bien au contraire. Par contre, je note que les véritables agresseurs des femmes appartiennent très souvent au camp de la gauche bien-pensante progressiste (DSK, Denis Baupin, Polanski...). De même, je ne pense pas que ceux qui déconnent sur le racisme soient les pires racistes, loin de là.


    • micnet micnet 8 juin 09:01

      @yoananda2 & MaQ

      Désolé mais je me permets d’interférer un peu dans votre échange smiley.

      "parce que les seules fois ou tu exprimes du dégoût, (pas des critiques mais du dégoût) quoi que tu dises par ailleurs pour le justifier, c’est envers des blancs qui défendent des blancs (avec quelques nuances bien sûr). (en tout cas supposés tel puisqu’on ne sait pas qui es qui ici, donc on parle de ceux qui s’affichent pour tel) "

      ---> Yoananda2, je pense que si MaQ te donne cette impression, c’est tout simplement parce qu’agoravox est aujourd’hui majoritairement composé d’identitaires pro-blancs. Perso, j’ai commencé à commenter sur avox en 2013 et j’ai pu constater l’évolution depuis. A l’époque, il était à la mode d’être "antisioniste" à la mode soralienne. Aujourd’hui, Soral étant en grande perte de vitesse, il est beaucoup plus tendance d’être identitaire tendance FDS. Par ailleurs, tu sembles reprocher à MaQ une certaine agressivité mais tu sembles complètement occulter l’agressivité que lui et d’autres subissent de la part de certains ici. Toi tu es globalement respectueux dans les échanges mais ce n’est pas le cas de tout le monde loin s’en faut (je pense notamment à l’autre imbécile qui traite tous ceux avec qui il est en désaccord d’islamoputes. Et je ne développerai pas non plus le cas de Hieronymus qui préfère s’en prendre en général aux personnes plutôt qu’aux idées...). 
      Donc oui à un moment donné on a beau être super-patient, lorsqu’on nous colle des baffes, on finit par en distribuer aussi et si MaQ emploie des mots forts comme "dégoût", c’est sans doute parce qu’il s’est aperçu qu’on ne pouvait pas discuter de façon nuancée avec tout le monde sur ce site.


    • yoananda2 8 juin 09:35

      @Laconicus

      Est-ce que cela signifie que vous pensez (sans même savoir comment le prouver, ce n’est pas la question) que, par exemple, Jean-Sébastien Bach n’aurait pas pu être chinois ou africain et composer ce qu’il a composé, pour des raisons physiologiques et non pas seulement culturelles ? Et de même, que le jazz n’aurait jamais pu naître en l’absence de cordes vocales, d’oreilles, de mains biologiquement africaines (et peut-être même de cellules sanguines africaines) ?

      Question intéressante. J’avoue ne jamais me l’être posée. Je ne sais pas trop, mais que je dirais que oui, intuitivement, qu’il y a une forme de "résonance" entre la production culturelle et la biologie, si je puis m’exprimer ainsi, que c’est une manifestation de l’identité "raciale".

      De ce que j’en connais, c’est l’impression que ça me donne.

      Une manière de falsifier ça serait, peut-être (faut voir) si vous me disiez que à l’inverse, une production culturelle d’une race aurait été adoptée majoritairement par une autre race. Je sais pas moi, mettons que le classique soit plus apprécié par les chinois que les européens ... ?

      La, je penses que ça me poserait question (sans présupposer de la réponse à ce stade).


    • yoananda2 8 juin 09:43

      @micnet

      Est-ce à dire que tu crois en une forme de destinée, ou de fatalité, qui entraînerait l’occident à sa perte ou du moins à son déclin ?

      C’est plus compliqué que ça mais "oui". J’ai une vision systémique, donc pour moi, il y a des forces systémiques qui interviennent. Et puis, il est possible qu’il n’y ai des forces surnaturelles aussi.

      Ah ces chrétiens, ils sont décidément responsables de tout

      Pas les chrétiens, non, le christianisme, l’idéologie (que je réifie).

      Je suis même persuadé qu’une religion a beaucoup plus d’impact qu’une ethnie dans le devenir d’une communauté

      Moi je penses que c’est la technique qui a plus d’impact. Je suis adepte de la théorie des big gods. (théorie qui "démontre", autant que faire se peut) que les religions dont tu parles émergent à cause d’une contexte technologique bien particulier (les centres urbains, pour faire simple) et non l’inverse. Bon en vrai, c’est un poil plus compliqué, il y a co-évolution, donc ces histoires d’oeuf et de poule n’ont pas vraiment de sens, mais voila, tu connais mon opinion sur le sujet.

      Pour moi, clairement, je l’ai dit plusieurs fois ici, la civilisation occidentale s’est développée malgré le christianisme et non pas grâce à lui. Au moins pour une grande part. (c’est jamais tout noir tout blanc, mais si la balance doit pencher d’un coté, c’est celui la). Mais je conçois que ça se discute.


Réagir