samedi 5 juin - par Hijack ...

Dr Byram Bridle : "La protéine Spike est elle-même toxique et dangereuse pour l’homme" ...

Publicité

Le Dr Byram Bridle, immunologiste et virologue dont on pourra lire ici le CV, pense que la protéine Spike (traduite « protéine de pointe » dans la vidéo ci-dessous) qui permet au coronavirus d’infecter le corps est aussi, par ailleurs, une protéine dangereuse pouvant provoquer des complications cardio-vasculaires en raison de son impact sur le sang. L’inoculer, par le biais des vaccins à ARN messager, serait donc dangereux et expliquerait les cas de thromboses et autres complications relevées dans la littérature médicale.

 

Le Dr Byram Bridle est interrogé ici par Alex Pierson qui officie sur la radio canadienne Global News Radio 640 Toronto en tant qu’animatrice de son propre talk-show du soir, « ON Point with Alex Pierson ».

 



200 réactions


  • Hijack ... Hijack ... 5 juin 13:10

    Quoi  !!! On nous aurait menti ???

     smiley


  • CoolDude 5 juin 13:43

    Intéressant...


    Je pensais que c’était le système immunitaire qui se trompait. Ma compréhension du problème étant que si une protéine Spike, bref un antigène se collait à une cellule saine, le système immunitaire allait forcement "attaquer" cette cellule, etc... Et au final ce tissus.


    L’idée que la protéine Spike soit elle même de base toxique pour certains tissus et intéressante et doit facilement se tester.


    Sinon, penser que l’on va jamais la retrouver dans la sang... Je trouve ça quand même cela bien optimiste.


  • eau_du eau_du 5 juin 14:02

    A lire :

    .

    .

    "Nous avons fait une erreur". Dans une interview récente avec la journaliste Alex Pierson, le professeur Byram Bridle, spécialiste en immunologie virale, déclare que ces nouvelles recherches et travaux l’ont mené à faire des découvertes importantes sur le virus et en particulier la protéine Spike. Cette protéine est celle qui a fait l’objet de nombreux travaux notamment sur les vaccins à ARN messagers. Dans le cadre de son interview, le professeur Bridle prend les devants pour expliquer les éléments de sa découverte ainsi que les conséquences notamment pour la vaccination en cours...

    Byram Bridle, canadien, est un immunologiste viral passionné par l’amélioration de la vie grâce à deux voies de recherche (1) la conception et à l’optimisation de nouvelles biothérapies pour le traitement des cancers et (2) sur l’étude des réponses de l’hôte aux virus et autres stimuli inflammatoires. 

    Il est donc tout à fait normal que dans le cadre de ses travaux, il se soit penché sur le coronavirus et il déclare :

    « Jusqu’à récemment, nous n’avions jamais pensé que les protéines Spike pouvaient être toxiques ! Les vaccins ARNm qui ont été testés pour la première fois sur des animaux et dont les études n’ont jamais été rendues publiques, montrent que les nanoparticules d’ARNm ne restent pas localement au site de ponction dans le tissu musculaire, comme supposé et revendiqué par les fabricants, mais vont dans les organes à des concentrations parfois dramatiques, où ils sont transférés de cellules en cellules et absorbés en continu. »

    Les chercheurs du groupe du Pr Bridle ont donc découvert que la protéine Spike du vaccin est une toxine et crée des dommages cardio-vasculaires (le coronavirus a une protéine Spike qui permet d’entrer dans le corps). On croyait que l’injection dans l’épaule restait localisée. Mais une étude a observé où va la protéine après : dans le sang, s’accumule dans le foie, les ovaires. C’est pourquoi on l’utilise en thérapie génique vaccinale, on la fabrique, notre système la détecte et se défend contre elle, en théorie.

    En pratique, on a découvert que la protéine pose problème : 13 jeunes ont reçu la thérapie génique Moderna et on a observé que la protéine Spike est passée dans leur sang chez 11 des 13 jeunes. En passant dans le sang, elle peut se lier aux récepteurs de nos plaquettes pouvant provoquer coagulation, caillots, problème neurologique. Ce qui explique tous les effets secondaires graves que l’on a pu observer (thromboses et autres caillots).


  • sls0 sls0 5 juin 14:17

    Pas très convaincu Alex Pierson qu’on entend à la fin.

    Comme je suis vacciné et non mort, moi non plus.

    Ce docteur s’occupe du cancer chez les animaux, c’est un docteur vétérinaire.

    Qu’en pense les médecins non vétérinaires du cancer chez les animaux ?


    • mac1 5 juin 14:32

      @sls0
      Le patron de Pfizer n’est -il pas vétérinaire ?
      Vous semblez beaucoup moins gêné quand un nutritionniste habitué à fréquenter les plateaux télé, vient nous donner son avis sur la question...
      Moi, je ne suis pas vacciné et non mort de la Covid, qu’est-ce que ça prouve ?


    • sls0 sls0 5 juin 14:46

      @mac1
      Le patron de Pfizer aurait fait les beaux arts que ça irait aussi. Son boulot c’est de faire tourner la boutique et non de faire des études scientifique hors de sa compétence.
      On peut faire passer qui on veut sur les plateaux TV, je n’ai plus de télé depuis 1987.
      Qu’est-ce que ça prouve que je suis vacciné et non mort ? Rien, pas plus que des cas de morts vaccinés.
      Des cas pris hors d’un ensemble donc non représentatifs.
      Un mort vacciné n’est pas un mort du vaccin, on oublie pas le taux de 9,1 pour mille de décès en France. Plus il y aura de vaccinés, plus il y aura de morts vaccinés. Le vaccin ne rend pas immortel, il y a toujours le taux de 9,1 pour mille qui sévit. Surtout que jusqu’à maintenant on a vacciné surtout les vieux, les plus mortels des candidats.


    • mac1 5 juin 15:00

      @sls0
      Il faut arrêter de prendre les gens pour des imbéciles, la médecine vétérinaire n’a rien a envier à la médecine animale en matière de vaccination et si Bourla est à ce poste, ce n’est vraisemblablement pas parce qu’il à fait l’ESSEC.
      Qui pense encore que ce sont exclusivement des médecins, qui pour la plupart ne sont que des praticiens, qui font l’ensemble de la recherche médicale ?


    • sls0 sls0 5 juin 15:34

      @mac1
      Tu pourrais développer cette phrase : "la médecine vétérinaire n’a rien a envier à la médecine animale"
      J’ai des doutes sur le sens.
      Le sujet c’est la crédibilité de Byram Bridle et non celle d’Alvértos Bourlá.


    • mac1 5 juin 15:41

      @sls0
      Développez plutôt sur la crédibilté de Bryam Bridle au lieu de vous contenter de dire que c’est un vétérinaire.


    • mac1 5 juin 15:49

      @sls0
      Sinon, le sujet n’est pas la crédibilité de Byram Bridle mais celle des vaccins contre le covid, c’est vous qui voulez nous emmener sur ce terrain là...


    • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 5 juin 16:49

      @sls0

      "Le patron de Pfizer aurait fait les beaux arts que ça irait aussi."

      Non, ça n’irait pas. 

    • Djam Djam 6 juin 15:26

      @sls0
      Vous oubliez juste un détail... pourtant de taille...

      Dans toutes les expérimentations, les labos utilisent des fioles contenant du placebo et d’autres des agents actifs.
       
      Comme l’objectif premier était de faire le plus vite possible pour profiter de "l’opportun covid" et faire un colossal profit en peu de temps, on entrepris de gonfler au maximum la paranoïa collective, pour refourguer les produits chimériques depuis longtemps trafiqués en labos.
      (Fort Detrick au USA est l’un des lieux où on manipule des coronavirus depuis des années ; mais au fait... dans quel but ??)

      Rappelons au passage que des adeptes de la religion vaccinale on en a plein le pays ! Dressés à l’évangile pasteurien où toute surface, fut-elle nos corps, devrait être intégralement aseptisée, les français, qui adorent rien tant que de faire la leçon au reste du monde (suivez mon regard...), ne peuvent plus imaginer que l’on puisse curer un organisme autrement que par l’évangile vaccinal. Non, y peuvent pas, ça les rend hystériques smiley

      Parmi les les français, arrogants mais toujours in fine collabos (c’est aussi une de leur spécificité), une partie à reçu un placebo. Ce sont ceux qui disent, tout fiers : "mais moi, môssieur, me suis fait vacciné et je n’ai strictement aucun effet secondaire !!". Ben oui, gros nigaud, tu as juste eu le bol de recevoir un placébo ! les autres, ceux qui, jeunes ou pas, ont a souffrir d’effets peu enviables, ont bien reçu la merdasse en fiole.

      Après une bonne année d’injection à un maximum de gogos, en usant de toutes les menaces et culpabilisations possibles, les labos feront l’étape finale ; celle qu’ils auraient du faire avant de piquer à tout va. Les lots étant tous codebarrés, des équipes feront ce qu’elles ont toujours fait : elle éplucherons les résultats "effets / pas d’effets"enregistrés après collecte comme le recommande les distributeurs. Chaque piqué a rempli une fiche sur laquelle est noté par le piqueur la série numérique de la fiole. On sait que dans la plupart des cas (j’ai pas dit "tous" !), si effets indésirables il y a, le piqué les expliquera à son toubib, lequel les répertorie et les transmets au canal labo. 

      Comme pour le moment les labos ne peuvent pas encore tirer de conclusion intéressante pour eux, ils ont donc tout intérêt à ce que le bla bla se poursuive partout comme une cacophonie bien utile pour poursuivre le gros commerce. La santé, les labos n’en rien à faire. Tous provisionnent des sommes très importantes en prévision des énormes indemnités qu’ils savent qui leur pendent au nez. Et tous m’ont assuré qu’il était plus rentable pour leur boîte d’agir ainsi plutôt que de renoncer à sortir régulièrement un "nouveau produit" censé être révolutionnaire. 

      Je rappelle juste à l’occasion que j’ai bossé pendant des années pour la plupart des laboratoires mondiaux... j’ai eu "la chance" d’assister à de nombreuses réunions avant lancement de nouveaux produits et ce que j’ai entendu me permet d’affirmer, entre autre ici, que les débats de ces labos n’ont jamais évoqué la santé des personnes mais exclusivement du bénéfice, des marges et de la concurrence. Jamais je n’ai vu une personne travallant pour ces labos sortir d’une réunion en s’inquiétant de leur discours... et ce, tout simplement parce que qu’ils savent qu’ils sont une industrie visant un profit maximal et pérenne et que la question santé ne conerne que les toubibs qui prescrivent !

      Le seul endroit où j’ai vu s’affronter d’un côté des grands chirurgiens et autres spécialistes du soin médical et de l’autre une brochette de jeunes diplômés technocrates missionnés pour refonder la gestion... c’était à l’APHP ! Les premiers étaient furibards d’avoir en face d’eux des mecs dont le logiciel mental évoquait l’exclusive rentabilité que "devait assurer tout hôpital français". Des gens qui veulent soigner face à des gens qui veulent transformer le monde en machine à cash sans limite.

      Oui, j’ai entendu dans ce milieu des réflexions et vu des comportements qui font apparaitre les donneurs d’alerte pour des soldats pas très méchants. Une fois qu’on a compris que le "nouveau monde Schwabien" est un monde où seul le commerce intégral est admis avec sa finalité d’un profit maximal, on sort des débats stériles sur machin à raison et machine est complotiste. 

      Mais je rappelerai ici encore une fois ô combien ceux qui s’entêtent depuis des mois, voire des années, à se positionner comme détenteur de vérité avec, bien entendu, le mépris pour autrui qui va avec, ont une impossibilité structurelle à se regarder dans un miroir en se demandant si des fois ils ne se seraient pas trompé...


    • Vulpes vulpes Vulpes vulpes 6 juin 19:00

      @Djam
       

      Merci pour votre article.

      Je ne sais pas si vos affirmations sont basées sur du concret ou sur votre intuition, mais votre scénario est plausible.

      ceux qui s’entêtent depuis des mois, voire des années, à se positionner comme détenteur de vérité avec, bien entendu, le mépris pour autrui qui va avec

      J’ai remarqué également ce trait qui relie tous les délégués de Pfizer sur Avox. À cela j’ajouterai l’absence d’empathie et de dialogue véritable, l’arrogance et le ton condescendant, l’intérêt pour les virgules et les détails, plus que sur la vision d’ensemble, et, bien sûr, la primauté du modèle informatique sur le réel.

       


    • Conférençovore Conférençovore 8 juin 04:50

      "Comme je suis vacciné et non mort, moi non plus."

      Est-il possible d’être aussi con ? Je ne le pensais pas initialement et puis... SiSot a débarqué et j’ai dû me rendre à l’évidence : oui, c’est possible. 


  • mac1 5 juin 14:26

    On attend les remarques de Siso, bubu et autres qui vont probablement nous dire que ce type n’y connaît rien...


    • mac1 5 juin 14:41

      @mac1
      L’un d’eux m’a coupé l’herbe sous le pied, le temps que je publie mon premier commentaire (voir ci-dessus). C’est un peu comme les mouches du vinaigre...


    • sls0 sls0 5 juin 14:49

      @mac1
      9 minutes entre mon commentaire et ton commentaire, pas rapide pour taper deux lignes. Enlève tes gants de boxe, ça ira plus vite.


    • mac1 5 juin 15:03

      @sls0
      C’est très simple, je suis allé vérifier le CV de Bourla, entre deux...
      Ceci dit, je ne suis pas très à l’aise avec le clavier, un peu comme un dys, ce qui ne veut pas dire que je suis analphabète...


    • sls0 sls0 5 juin 15:17

      @mac1
      Normalement le cheminement c’est étude des commentaires, réflexion ensuite écriture.
      Comme ton fonctionnement c’est propagande et dénigrement tu sautes les deux premières étapes.
      D’où ton commentaire stupide qui tombe mal.


    • mac1 5 juin 15:20

      @sls0
      Vous croyez que l’agressivité donne du poids à vos arguments ?
      Dénigrement, vous dites, mais que faites vous dans votre premier commentaire ?
      C’est un vétérinaire, donc il n’y connaît rien ?
      En matière de propagande, les connaisseurs jugeront...


    • sls0 sls0 5 juin 15:39

      @mac1
      Dans mon premier commentaire j’ai écrit :

      Ce docteur s’occupe du cancer chez les animaux, c’est un docteur vétérinaire.

      Qu’en pense les médecins non vétérinaires du cancer chez les animaux ?

      Un constat suivi d’une question que d’autres partageront peut être. Où est le dénigrement ?


    • mac1 5 juin 15:44

      @sls0
      Ah oui, vous avez dit ça comme ça ?
      Pas juste pour dire qu’il n’avait qu’à ce cantonner à son domaine, plutôt que de s’occuper de médecine humaine ?


    • sls0 sls0 5 juin 15:50

      @mac1
      Stop, la méthode complotiste du mille-feuilles argumentaire m’indispose. (me fait chier en bon français).
      Je ne perds plus mon temps avec ces conneries.


    • mac1 5 juin 15:57

      @sls0
      Une manière de plus de ne répondre à rien, on a l’habitude avec vous..
      Vous vous prenez pour qui ?


    • Hijack ... Hijack ... 5 juin 15:59

      @sls0

       Que penseront les cordonniers (voire les les apiculteurs ou les scaphandriers) de ton avis sur ce sujet ? Là est la question !

      Cela étant, un docteur vétérinaire et un docteur humain, malgré un cursus différent et que les 2 ont le titre de docteur, leurs formations sont très différentes :

      Aujourd’hui, les passerelles de formations entre la médecine vétérinaire et la médecine humaine sont inexistantes. Même si les deux professions ont un titre de "docteur" : six ans pour un médecin généraliste, sept dont deux années de classes préparatoires pour les vétérinaires.
      .

      Autant dire, qu’il est évident qu’en général, un vétérinaire connaît moins la médecine pour l’homme que le vétérinaire ... mais un bon vétérinaire sortant du lot (il y en a dans toutes les professions) peut aisément donner des leçons au généraliste classique qui ne se fie que sur ce qu’il a appris, que ce que les instances médicales le contraignent à penser et prescrire ... sur tel ou tel problème médical précis touchant l’homme. 


    • mac1 5 juin 16:01

      @sls0
      Vous en seriez pas un peu caractériel sur les bords ?
      Sinon, si ça vous ennuie de venir ici, surtout allez voir ailleurs, mais ne comptez pas sur moi pour cesser de vous commentez quand vous assénez vos certitudes comme parole d’évangile...


    • CoolDude 5 juin 16:09

      @Hijack ...

      Il faut rappeler aussi que les vaccins à ARN sont déjà employés en médecine vétérinaire. Ce qui fait qu’ils possèdent déjà de bon retour d’expériences sur le sujet.


    • mac1 5 juin 16:19

      @CoolDude
      Mais non, siso va encore sous-entendre qu’ils n’y connaissent rien..
      Parce que l’humain est un animal tellement différents des autres qu’il n’est ,sans doute, pas sensible aux virus des pangolins et des chauves souris ?
      Il est vrai qu’il y a une grosse différence avec les humains, des milliards à embourber par le biais des systèmes santé, mais ça , cela pourrait être taxé de complotisme...


    • Hijack ... Hijack ... 5 juin 16:38

      Oups ! Correction ci-dessus (que d’aucuns auront rectifié automatiquement ...)
      .

      Autant dire, qu’il est évident qu’en général, un vétérinaire connaît moins la médecine pour l’homme que le généraliste  ...


    • Hijack ... Hijack ... 5 juin 16:41

      @CoolDude

      Je n’en étais pas sûr ... et c’est bon à savoir.

      Qui n’a pas entendu, en cas de besoin, que les vétérinaires ont tjrs pratiqué avec succès des soins d’urgence très délicats.


    • mac1 5 juin 16:45

      @Hijack ...
      Autant dire, qu’il est évident qu’en général, un vétérinaire connaît moins la médecine pour l’homme que le généraliste 

      Bien sûr mais, c’est un peu une lapalissade mais en l’occurrence, on parle de la vaccination qui peut aussi bien être du domaine animal que du domaine humain...


    • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 5 juin 16:55

      Il est de toute façon moins risqué d’être soigné par un homme de l’art qui prend l’homme pour un animal que par un technicien qui prend l’homme pour une machine. Et puis comme ce virus semble être le fruit d’une noce entre un pangolin et une chauve-souris... 


    • Hijack ... Hijack ... 5 juin 18:25

      @mac1

      Oui, c’était une lapalissade volontaire vu le niveau auquel il faut se placer pour expliquer certaines choses très simples.

      Il est évident, que la vaccination d’un animal suit le même processus que la vaccination humaine, vaccination ou simple prise de sang etc ... mais parfois, certaines évidences ne le sont pas pour tous.


    • Hijack ... Hijack ... 5 juin 19:24

      @sls0

      Rhooo ... eh bien, tu sais ce qu’il te reste à faire ! Donner à Byram W. Bridle

      la leçon qu’il mérite. Tu as son CV dans l’article ... montre lui de quel bois tu te chauffes et explique lui comment il doit comprendre l’immunologie ... nom d’un complotiste ! Fais ton devoir ...


    • bubu12 5 juin 20:30

      @mac1

      On attend les remarques de Siso, bubu et autres qui vont probablement nous dire que ce type n’y connaît rien...

      Je ne connais pas ce monsieur, je ne me suis pas penché sur ses travaux, ce que je sais par contre mais c’est qu’il est le seul pour le moment à tenir ce discours. 


    • mac1 5 juin 21:51

      @bubu12
      Seul selon vos sources...
      Plein de médecins et de chercheurs ont de doutes mais il est certain qu’ils ne vont pas passer dans des médias achetés...


    • bubu12 5 juin 22:01

      @mac1

      Plein de médecins et de chercheurs ont de doutes

      ah oui ou ca ? 

    • mac1 5 juin 22:14

      @bubu12
      Montagnier, Henrio Caude, Foucher , tous ceux du conseil scientifique indépendant et bien d’autres qui ont peur de se faire taper sur les doigts...

      Je sais Montagnier n’a eu que le prix Nobel et vous allez me dire qu’il est trop vieux et qu’il n’y connaît rien aux virus ?
      Vous pourrez vous exciter comme vous le voudrez mais quand il y a des doutes, je passe mon chemin...
      D’ailleurs, il semblerait que la vidéo ne soit plus disponible, comme si les diffuseurs se prenaient pour des comités de lecture, c’est dire s’ils sont confiants...


    • bubu12 5 juin 22:20

      @mac1

      D’accord donc vous avez 3 noms à me citer quoi. Vous êtes aux courant qu’il y a des milliers d’autres chercheurs qui ne partagent pas leurs avis ?

      Et sinon depuis quand avoir eu un prix Nobel empêche de se tromper ?


    • mac1 5 juin 22:29

      @bubu12
      Avec des raisonnements comme ça on ne va pas loin. Vous savez très bien qu’il y en a plus que trois, rien qu’en France. Regardez la liste des médecins du conseil scientifique indépendant, ils ne sont déjà pas seulement trois.
      Après Raoult, Péronne voire Toussaint ne sont pas spécialement des pro vaccins covid, si je ne m’abuse...et ça n’est que pour le France...
      Désolé mais la bateau fuit malgré la censure qui visiblement continue à sévir ce soir...
      Concernant le prix Nobel, je préfère me fier à son avis qu’à celui d’un nutritionniste qui passe beaucoup de temps sur les plateaux télé ou à un neurologue qui semble avoir passé autant de temps à faire de la politique que de la médecine...


    • mac1 5 juin 22:35

      @bubu12
      J’ajoute que le Japon (petite puissance technologique ?) y croit sans doute tellement au vaccin qu’il n’a vacciné, à ce jour, qu’à peine 9% de sa population. Probablement les plus vieux et fragiles car pour les autres, il y aurait largement doute...


    • bubu12 6 juin 11:05

      @mac1

      Avec des raisonnements comme ça on ne va pas loin

      c’est en basant sur l’avis d’une minorité de scientifique qu’on ne va pas loin... En plus il faudrait peut être déjà qu’ils prouvent ce qu’ils avancent non ?


      Après Raoult, Péronne voire Toussaint ne sont pas spécialement des pro vaccins covid, si je ne m’abuse...


      le sujet c’est la soit disant dangerosité de la protéine Spike, pourquoi vous me parlez de gens qui n’ont jamais abordé ce sujet ?

      Concernant le prix Nobel, je préfère me fier à son avis qu’à celui d’un nutritionniste qui passe beaucoup de temps sur les plateaux télé ou à un neurologue qui semble avoir passé autant de temps à faire de la politique que de la médecine...

      je vous parle de chercheurs, vous me parlez d’un nutritionniste, il y a comme un problème effectivement

    • mac1 6 juin 12:19

      @bubu12
      "je vous parle de chercheurs, vous me parlez d’un nutritionniste, il y a comme un problème effectivement

      "
      Ce n’est pas faute si certains, sous couverts d’être médecins, viennent défendre le vaccin dans une spécialité qui ne semble pas être la leur.

      "le sujet c’est la soit disant dangerosité de la protéine Spike, pourquoi vous me parlez de gens qui n’ont jamais abordé ce sujet ?"
      Ces médecins se montrent assez prudents sur le vaccin par manque de recul, le problème éventuel de la protéine Spike pourrait très bien en faire partie.

      "Un minorité de scientifique "
      Vous avez des chiffres précis sur le sujet, pas des sondages payés par big pharma ?
      Quel est le pourcentages de médecins qui se taisent, ou suive le mouvement pour ne pas faire de vagues ?

      Etre dans la minorité ne veut pas forcément vouloir dire avoir tord...


    • mac1 6 juin 12:24

      @mac1
      Etre dans la minorité ne veut pas forcément vouloir dire avoir tort...


    • CoolDude 6 juin 12:39

      @mac1

      Etre dans la minorité ne veut pas forcément vouloir dire avoir tord...



      Bubu est un psy qui a dût sécher ses cours de psychologie sociale sur les influences inter-groupes...
      Et il confond opinion majoritaire avec Vérité ce qui est grave !

      Avec lui, on aurait jamais découvert "ses copains" les américains !


    • CoolDude 6 juin 12:43

      @bubu12

      Vous êtes aux courant qu’il y a des milliers d’autres chercheurs qui ne partagent pas leurs avis ?



      Non !

      Vous pourriez me les citer ?


    • CoolDude 6 juin 12:58

      @Hijack ...

      Je n’en étais pas sûr ... et c’est bon à savoir.



      J’avais lu un article sur les vaccins à ARN concernant ce qu’ils nomment l’interférence immunitaire et la paralysie immunitaire induitent par ce genre de vaccin... Et ça concernait les vaccins vétérinaires.

      Pour info, la compréhension du problème, c’est que ce genre de technique déclanche une réponse immunitaire trop spécifique, trop exclusif via des anticorps... Mais ceci se paie par un déficit des autres cellules immunitaires (Macrophage, lymphocyte T, etc...).

      Et le système immunitaire est comme aveuglé.

      Ceci "pourrait" expliquer pourquoi suite à la vaccination, il y a une recrudescence d’Herpes (Là, on va dire que ça passe encore), mais aussi de Zona, etc... Et une question serait de savoir ce qu’il en est pour une personne porteur d’un COVID, car on sait maintenant qu’il y a plusieurs variants.


    • bubu12 6 juin 12:58

      @mac1

      Etre dans la minorité ne veut pas forcément vouloir dire avoir tort...

      ce n’est pas ce que j’ai dit ! simplement la vous avez des gens qui affirment des choses sans le prouver. Le consensus scientifique ca vous parle non ?

    • bubu12 6 juin 13:01

      @CoolDude

      Et il confond opinion majoritaire avec Vérité ce qui est grave !

      je ne confond rien du tout. En science quand vous êtes le seul à affirmer quelque chose sans pouvoir le prouver ca ne vaut rien c’est tout.

      Je parle de science et vous d’opinion, je comprends mieux le problème maintenant smiley


    • CoolDude 6 juin 13:21

      @bubu12

      Je parle de science et vous d’opinion, je comprends mieux le problème maintenant

      Vous niez qu’il existe des cas de thrombose atypique, de myocardite, etc... C’est ça ?



    • CoolDude 6 juin 13:36

      @bubu12

      Et parlons science, Monsieur le Psy...

      Le Boson dit de Higgs (ou plutôt de Brout-Englert-Higgs), n’a été que confirmé expérimentalement qu’en 2012, pourtant ce Boson Scalaire à était théorisé en 1964 et son modèle massivement transmit.


    • mac1 6 juin 13:49

      @bubu12
      " Le consensus scientifique ca vous parle non ?

      "
      Et bien justement, il n’y en a pas sur le vaccin, tout simplement parce qu’il n’y a pas eu assez de temps...


    • mac1 6 juin 13:54

      @bubu12
      Ce n’est pas aux scientifiques qui émettent des doutes de prouver les choses mais aux labos de prouver que leur truc n’est pas dangereux sur le long terme. L’ont-ils fait ? Pourquoi ont-ils mis autant de gardes-fous pour se dédouaner en cas de problème ? Parce qu’il y avait urgence avec cette nouvelle peste noire qui a décimé la moitié de l’humanité ?


    • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 6 juin 14:26

      @bubu12

      "@mac1  Etre dans la minorité ne veut pas forcément vouloir dire avoir tort...

      ce n’est pas ce que j’ai dit ! simplement la vous avez des gens qui affirment des choses sans le prouver. Le consensus scientifique ca vous parle non ?"

      Un consensus peut-il être minoritaire ? 

    • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 6 juin 14:29

      @mac1

       "Pourquoi ont-ils mis autant de gardes-fous pour se dédouaner en cas de problème ?"


      La réponse est dans la question : pour se dédouaner en cas de problème. Ils auraient eu tort de s’en priver puisqu’ils ont réussi à vendre leur produit ainsi. 


    • bubu12 6 juin 15:02

      @mac1

      Et bien justement, il n’y en a pas sur le vaccin, tout simplement parce qu’il n’y a pas eu assez de temps...

      Ben si et c’est pour ca que les vaccins ont été autorisés et que les gens se font vacciner. Vous en pensez ce que vous voulez mais la majorité des scientifiques et des organismes sont d’accord.

      Ce n’est pas aux scientifiques qui émettent des doutes de prouver les choses mais aux labos de prouver que leur truc n’est pas dangereux sur le long terme. L’ont-ils fait ?

      ah bon donc des scientifiques peuvent raconter n’importe quoi sans preuves, c’est bien votre monde smiley

      les labos ont effectués les différentes phases comme pour n’importe quel vaccin, c’est la phase de pharmacovigilance qui permet de voir les effets indésirables rares et on est en plein dedans.

      Que des scientifiques émettent des doutes c’est très bien, mais il ne suffit pas de dire des choses, il faut de la matière derrière ! 


    • Djam Djam 6 juin 15:27

      @mac1
      Ben oui, ce serait dommage de leur enlever leur joujou de la semaine smiley


    • mac1 6 juin 16:02

      @bubu12
      Ce n’est pas parce que vous le dites que c’est vrai !
      "C’est pour ça qu’ils ont été autorisés"
      en voilà une preuve scientifique qu’elle est bonne !

      Vous n’avez aucune preuve qu’une majorité de scientifiques sont d"accord et quand bien même, ça ne veut rien dire...

      Des scientifiques peuvent-ils raconter n’importe quoi sans preuves ?
      Je n’en sais rien mais ils peuvent parfois se gourer et peuvent même mettre des médicaments dangereux sur le marché que l’on retire après, ça s’est déjà vu...


    • CoolDude 6 juin 17:29

      @mac1

      "C’est pour ça qu’ils ont été autorisés"



      Ce n’est pas une AMM conditionnelle ?


    • bubu12 6 juin 17:44

      @mac1

      en voilà une preuve scientifique qu’elle est bonne !

      parce que vous pensez qu’une AMM même conditionnelle ne repose sur rien ?

    • Vulpes vulpes Vulpes vulpes 6 juin 18:08

      @PFIZE®baba

       

      bubu12 : ce que je sais par contre mais c’est qu’il est le seul pour le moment à tenir ce discours.

      le sujet c’est la soit disant dangerosité de la protéine Spike

      simplement la vous avez des gens qui affirment des choses sans le prouver.

      En science quand vous êtes le seul à affirmer quelque chose sans pouvoir le prouver ca ne vaut rien c’est tout.

       

      Avez-vous vécu dans une grotte ces derniers mois ???

       

      Circulating SARS-CoV-2 Vaccine Antigen Detected in the Plasma of mRNA-1273 Vaccine Recipients

       Clinical Infectious Diseases, ciab465, https://doi.org/10.1093/cid/ciab465

       

      The S1 protein of SARS-CoV-2 crosses the blood–brain barrier in mice

       Nature Neuroscience volume 24, pages 368–378 (2021)

       The novel coronavirus’ spike protein plays additional key role in illness

      Salk researchers and collaborators show how the protein damages cells, confirming COVID-19 as a primarily vascular disease

       

      The SARS-CoV-2 spike protein alters barrier function in 2D static and 3D microfluidic in-vitro models of the human blood–brain barrier


       SARS-CoV-2 Spike Proteins Disrupt the Blood-Brain Barrier, Potentially Raising Risk of Neurological Damage in COVID-19 Patients

      October 29, 2020

       SARS-CoV-2 Spike Protein Elicits Cell Signaling in Human Host Cells : Implications for Possible Consequences of COVID-19 Vaccines

      by Yuichiro J. Suzuki1,* [OrcID] and Sergiy G. Gychka

      Vaccines 2021, 9(1), 36 ; https://doi.org/10.3390/vaccines9010036

       

      SARS-CoV-2 binds platelet ACE2 to enhance thrombosis in COVID-19

       Journal of Hematology & Oncology volume 13, Article number : 120 (2020)

       Thrombosis after covid-19 vaccination

      BMJ 2021 ; 373 doi : https://doi.org/10.1136/bmj.n958 (Published 14 April 2021)

       The SARS-CoV-2 spike protein disrupts the cooperative function of human cardiac pericytes - endothelial cells through CD147 receptor-mediated signalling : a potential non-infective mechanism of COVID-19 microvascular disease

      Elisa Avolio, Monica Gamez, Kapil Gupta, Rebecca Foster, Imre Berger, Massimo Caputo, Andrew Davidson, Darryl Hill, Paolo Madeddu

      doi : https://doi.org/10.1101/2020.12.21.423721

       SARS-CoV-2 Spike Protein and Lung Vascular Cells

      by Sri Jayalakshmi Suresh and Yuichiro Justin Suzuki

      J. Respir. 2021, 1(1), 40-48 ; https://doi.org/10.3390/jor1010004

       Complete protection by a single dose skin patch delivered SARS-CoV-2 spike vaccine

      Authors : Christopher L.D. McMillan1,, Jovin J.Y. Choo1,, Adi Idris2, Aroon Supramaniam2,Naphak Modhiran1, Alberto A. Amarilla1, Ariel Isaacs1, Stacey T.M. Cheung1, Benjamin Liang1,Helle Bielefeldt-Ohmann1,4,5, Armira Azuar1, Dhruba Acharya2, Gabrielle 5 Kelly2, Germain J.P.Fernando1,3, Michael J. Landsberg1,4, Alexander A. Khromykh1,4, Daniel Watterson1,4, Paul R.Young1,4, Nigel A.J. McMillan2, David A. Muller1,*

       COVID-19 alters human genes, explaining mystery behind coronavirus ‘long haulers’

      April 28, 2021

       “Vaccine-Induced Covid-19 Mimicry” Syndrome :

      Splice reactions within the SARS-CoV-2 Spike open reading frame result in Spike protein variants that may cause thromboembolic events in patients immunized with vector-based vaccines

      Eric Kowarz, Lea Krutzke, Jenny Reis, Silvia Bracharz, Stefan Kochanek, Rolf Marschalek

      DOI :10.21203/rs.3.rs-558954/v1

       

      SARS-CoV-2 Spike Protein Impairs Endothelial Function via Downregulation of ACE2

      Yuyang Lei, Jiao Zhang, Cara R Schiavon, Ming He, Lili Chen, Hui Shen, Yichi Zhang, Qian Yin, Yoshitake Cho, Leonardo Andrade, Gerry S Shadel, Mark Hepokoski, Ting Lei, Hongliang Wang, Jin Zhang, Jason X-J Yuan, Atul Malhotra, Uri Manor, Shengpeng Wang, Zu-Yi Yuan, John Y-J Shyy

       PMID : 33300001 PMCID : PMC7724674 DOI : 10.1101/2020.12.04.409144

       


    • Vulpes vulpes Vulpes vulpes 6 juin 18:11

      @PFIZE®baba

      bubu12 : parce que vous pensez qu’une AMM même conditionnelle ne repose sur rien ?

       

      Pourriez-vous préciser TROIS études indépendantes (sans lien avec PFIZE®) démontrant les effets de l’injection génique expérimentale PFIZE® pour la Covid-19™ sur la diminution :

       

      1. du nombre de cas graves

      2. du nombre d’hospitalisations

      3. du nombre de décès

      4. de la transmission ???

       


    • Vulpes vulpes Vulpes vulpes 6 juin 18:23

      @PFIZE®baba

       

      bubu12 : parce que vous pensez qu’une AMM même conditionnelle ne repose sur rien  ?

       

      Un petit mot bubu sur le purpura thrombopénique immunologique ? 

       

      l’analyse d’un cas de purpura thrombopénique immunologique avec rechallenge positif, même s’il avait été constaté avant normalisation de la formule plaquettaire, avait déjà été considéré comme un élément fort en faveur d’une possible responsabilité du vaccin et transmis à l’échelon européen où un signal similaire était en cours d’investigation.

       

      Enquête de pharmacovigilance du vaccin Pfizer – BioNTech Comirnaty, Rapport n°14 : période du 16 avril 2021 au 29 avril 2021, CRPV de Bordeaux, CRPV de Marseille, p. 23

       

      Nourrisson de 5 mois décédé 2 jours après que sa mère allaitante reçoive la deuxième injeXion PFIZE® - parmi les symptômes : purpura thrombopénique immunologique 

       

       

      Dr. Gregory Michael, a 56-year-old obstetrician and gynecologist in Miami Beach, received the vaccine at Mount Sinai Medical Center on Dec. 18 and died 16 days later from a brain hemorrhage, his wife, Heidi Neckelmann, wrote in a Facebook post.

      Shortly after receiving the vaccine, Dr. Michael developed an extremely serious form of a condition known as acute immune thrombocytopenia, which prevented his blood from clotting properly.

      Doctor’s Death After Covid Vaccine Is Being Investigated

       

       

      One day after receiving her first dose of Moderna’s Covid vaccine, Luz Legaspi, 72, woke up with bruises on her arms and legs, and blisters that bled inside her mouth. She was hospitalized in New York City that day, Jan. 19, with a severe case of immune thrombocytopenia — a lack of platelets, a blood component essential for clotting.

      The same condition led to the death in January of Dr. Gregory Michael, 56, an obstetrician in Miami Beach whose symptoms appeared three days after he received the Pfizer-BioNTech vaccine. Treatments failed to restore his platelets, and after two weeks in the hospital he died from a brain hemorrhage.

      It is not known whether this blood disorder is related to the Covid vaccines. More than 31 million people in the United States have received at least one dose, and 36 similar cases had been reported to the government’s Vaccine Adverse Event Reporting System, VAERS, by the end of January. The cases involved either the Pfizer-BioNTech or Moderna vaccine, the only two authorized so far for emergency use in the United States.

       

      A Few Covid Vaccine Recipients Developed a Rare Blood Disorder

       


    • Vulpes vulpes Vulpes vulpes 6 juin 18:32

      @PFIZE®baba

       

      bubu12 : ce que je sais par contre mais c’est qu’il est le seul pour le moment à tenir ce discours.

       

      Mais, bubu, il n’est pas le seul, car il s’agit d’une publication PFIZE® !?

      Que se passe-t-il ? Vous n’avez plus accès aux documents du siège ??

      Tenez, la version originale [JP] et la traduction [EN]

       
      C’est le tableau 2.6.5.5B PHARMACOKINETICS : ORGAN DISTRIBUTION.

       

      Bonne lecture !!!

       


    • CoolDude 6 juin 18:54

      @Vulpes vulpes

      Apparemment, ce document date du 29 janvier 2021...
      La date de l’AMM conditionnelle pour ce vaccin, le 12 janvier 2021.


    • mac1 6 juin 19:04

      @bubu12
      Mais je gens font ce qu’ils veulent, pour moi une AMM conditionnelle n’est pas une AMM, il n’y a pas assez de recul pour je j’accepte la vaccination. Je n’aime pas les choses faites dans l’urgence poussées par des gouvernements qui agissent dans tous les sens. Bref, je n’ai pas confiance et à moins qu’on soit définitivement dans un régime totalitaire, la médecine n’a pas à être imposées aux citoyens, on a même le droit de na pas toujours la prendre au sérieux et ne pas y avoir recours.


    • mac1 6 juin 19:07

      @mac1
      Désolé pour les fautes de frappe...


    • Vulpes vulpes Vulpes vulpes 6 juin 19:10

      @CoolDude

      Apparemment, ce document date du 29 janvier 2021...

      La date de l’AMM conditionnelle pour ce vaccin, le 12 janvier 2021.

       

      Oui, mais pensez-vous que Pfizer a appris seulement le 29 janvier 2021 que les LNP de ses injections se retrouvent dans les ovaires des souris ?

      Quant aux autorités sanitaires françaises, je crois qu’elles suivent les recommandations de l’Agence européenne du médicament, auxquelles je ne fais aucune confiance.

      De toute façon, tous ces essais sur les animaux auraient dû être faits, et analysés, avant la mise sur le marché de l’injection génique expérimentale Pfizer !


    • mac1 6 juin 19:19

      @Vulpes vulpes
      Mais non, à croire Bubu, entre les lignes, tout s’est fait dans la règle de l’art et on devrait faire confiance les yeux fermés à l’agence européenne du médicament.
      Un agence qui est sans doute influencée par aucun lobby et c’est probablement pour des raisons purement scientifiques qu’elle refuse le vaccin russe ?


    • Norman Bates Norman Bates 6 juin 19:42

      @mac1

      C’est exactement ça ! bubu la praline a entièrement raison...
      Il y a un progrès remarquable dans l’univers médico-scientifique depuis la découverte du bacille "Pompafric"...avant, il fallait au bas mot au minimum 3 à 5 ans avant d’élaborer un vaccin...la recherche, les essais, tout le tralala...c’était l’ancien monde...c’est fini tout ça, toutes ces lenteurs administratives inutiles, les laboratoires potentiellement incriminés en cas de bug...
      Aujourd’hui place au vaccin du nouveau monde, tout va plus vite...ça clamse aux quatre coins de la planète, y a urgence, il faut se précipiter, vendre au plus vite...comme avec le Remdesivir...l’ivermectine non, l’hydroxychloroquine non plus, c’est...pas pareil...pourquoi.. ? ah je ne sais pas...
      Le bonheur est dans la seringue, seule issue pour sortir du bordel, de l’hécatombe...même si ça reste en phase expérimentale, selon le PDG de Pfizer...sans doute un complotiste, le gars...il faut piquer, piquer encore, piquer toujours, faire des p’tits trous, des p’tits trous...la liberté retrouvée est là, le resto, l’avion, tout est là...tendre le bras c’est tendre vers le bonheur, il faut le croire...
      Les ados aussi, les enfants aussi, les nourrissons aussi...pour ces derniers cela ne fait qu’un 12ème vaccin, à force, hein, ça passe inaperçu...
      Vaccinez, vaccinez, il en restera toujours quelque chose...peut-être pas grand monde mais "quelque chose" oui...


    • bubu12 6 juin 20:25

      @Vulpes vulpes

      Donc votre preuve c’est un rapport de toxicologie sur des rats, sauf que apparemment vous ne comprenez pas le but d’un rapport de toxicologie, vous êtes fascinant d’incompétence.


    • bubu12 6 juin 20:30

      @mac1

      Mais je gens font ce qu’ils veulent, pour moi une AMM conditionnelle n’est pas une AMM, il n’y a pas assez de recul pour je j’accepte la vaccination.

      Du coup si l’autorisation de mise sur le marché devient standard ca va être ok pour vous ? 



    • CoolDude 6 juin 20:49

      @Vulpes vulpes

      Oui, mais pensez-vous que Pfizer a appris seulement le 29 janvier 2021 que les LNP de ses injections se retrouvent dans les ovaires des souris ?


      Rooohhh... Qu’entendez vous par la Monsieur le COMPLOTISTE !? Ils étaient au courant, mais non rien dit !

      Petite remarque : Ce doc. est censé être CONFIDENTIEL ! Il peut tomber sous le coup de la fameuse loi sur le secret des affaires.


    • CoolDude 6 juin 20:54

      @bubu12

      Donc votre preuve c’est un rapport de toxicologie sur des rats, sauf que apparemment vous ne comprenez pas le but d’un rapport de toxicologie, vous êtes fascinant d’incompétence.



      Déjà de quelle preuve parlez vous ?

      Après c’est un rapport de pharmacocinétique pas de toxicologie.
      (Un problème de Jaja, de lunette ou d’incompétence ?)


    • CoolDude 6 juin 21:01

      @CoolDude

      Rooohhh... Qu’entendez vous par la Monsieur le COMPLOTISTE !? Ils étaient au courant, mais non rien dit !

      Sinon, j’ai déjà entendu dire (surement d’autres complotistes) que cette protéine S aller se loger dans les ovaires car ils possèdent le récepteur adéquat... Et ça sans avoir fait aucun test au préalable !


    • Vulpes vulpes Vulpes vulpes 6 juin 21:15

      @PFIZE®baba

      bubu12 : Donc votre preuve c’est…

      bubu12 : ce que je sais par contre mais c’est qu’il est le seul pour le moment à tenir ce discours.

      le sujet c’est la soit disant dangerosité de la protéine Spike

      simplement la vous avez des gens qui affirment des choses sans le prouver.

      En science quand vous êtes le seul à affirmer quelque chose sans pouvoir le prouver ca ne vaut rien c’est tout.

       

      Avez-vous vécu dans une grotte ces derniers mois ???


      Circulating SARS-CoV-2 Vaccine Antigen Detected in the Plasma of mRNA-1273 Vaccine Recipients

       Clinical Infectious Diseases, ciab465, https://doi.org/10.1093/cid/ciab465

       

      The S1 protein of SARS-CoV-2 crosses the blood–brain barrier in mice

       Nature Neuroscience volume 24, pages 368–378 (2021)

       The novel coronavirus’ spike protein plays additional key role in illness

      Salk researchers and collaborators show how the protein damages cells, confirming COVID-19 as a primarily vascular disease

       

      The SARS-CoV-2 spike protein alters barrier function in 2D static and 3D microfluidic in-vitro models of the human blood–brain barrier

       

       SARS-CoV-2 Spike Proteins Disrupt the Blood-Brain Barrier, Potentially Raising Risk of Neurological Damage in COVID-19 Patients

      October 29, 2020

       SARS-CoV-2 Spike Protein Elicits Cell Signaling in Human Host Cells : Implications for Possible Consequences of COVID-19 Vaccines

      Vaccines 2021, 9(1), 36 ; https://doi.org/10.3390/vaccines9010036

       

      SARS-CoV-2 binds platelet ACE2 to enhance thrombosis in COVID-19

       Journal of Hematology & Oncology volume 13, Article number : 120 (2020)

       Thrombosis after covid-19 vaccination

      BMJ 2021 ; 373 doi : https://doi.org/10.1136/bmj.n958 (Published 14 April 2021)

       The SARS-CoV-2 spike protein disrupts the cooperative function of human cardiac pericytes - endothelial cells through CD147 receptor-mediated signalling : a potential non-infective mechanism of COVID-19 microvascular disease

      doi : https://doi.org/10.1101/2020.12.21.423721

       SARS-CoV-2 Spike Protein and Lung Vascular Cells

      by Sri Jayalakshmi Suresh and Yuichiro Justin Suzuki

      J. Respir. 2021, 1(1), 40-48 ; https://doi.org/10.3390/jor1010004

       Complete protection by a single dose skin patch delivered SARS-CoV-2 spike vaccine

      Authors : Christopher L.D. McMillan1,†, Jovin J.Y. Choo1,†, Adi Idris2, Aroon Supramaniam2,Naphak Modhiran1, Alberto A. Amarilla1, Ariel Isaacs1, Stacey T.M. Cheung1, Benjamin Liang1,Helle Bielefeldt-Ohmann1,4,5, Armira Azuar1, Dhruba Acharya2, Gabrielle 5 Kelly2, Germain J.P.Fernando1,3, Michael J. Landsberg1,4, Alexander A. Khromykh1,4, Daniel Watterson1,4, Paul R.Young1,4, Nigel A.J. McMillan2, David A. Muller1,*

       COVID-19 alters human genes, explaining mystery behind coronavirus ‘long haulers’

      April 28, 2021

       “Vaccine-Induced Covid-19 Mimicry” Syndrome :

      Splice reactions within the SARS-CoV-2 Spike open reading frame result in Spike protein variants that may cause thromboembolic events in patients immunized with vector-based vaccines

      DOI :10.21203/rs.3.rs-558954/v1

       

      SARS-CoV-2 Spike Protein Impairs Endothelial Function via Downregulation of ACE2

       PMID : 33300001 PMCID : PMC7724674 DOI : 10.1101/2020.12.04.409144

       

      Pourriez-vous préciser à quelle preuve vous faites référence ???

       


    • bubu12 6 juin 21:16

      @CoolDude

      ouai super confidentiel comme doc 
      tout est dans le rapport de l’EMA : https://www.ema.europa.eu/en/documents/assessment-report/comirnaty-epar-public-assessment-report_en.pdf


    • Vulpes vulpes Vulpes vulpes 6 juin 21:33

      @PFIZE®baba

      bubu12 : Donc votre preuve c’est un rapport de toxicologie sur des rats

       

      On se demande bien pourquoi il n’y a pas d’autre ?!

      Apparemment, les autorités sanitaires et PFIZE® considèrent qu’ils ne sont pas nécessaires !!!

       

      Circulez, bons citoyens, et aller vous faire injecter des produits PFIZE® gratuitement dans le vaXinodrome le plus proche !

       

      Heil Μπουρλά  !

       


    • mac1 6 juin 21:34

      @bubu12
      Peur être que ce sera OK mais pour l’instant c’est trop tôt et je demande à voir....Je ne suis pas antivax mais prudent comme devrait l’être tout scientifique, même si je travaille dans un tout autre domaine scientifique...


    • bubu12 6 juin 21:40

      @Vulpes vulpes

      tout est dans le rapport de l’EMA mais comme d’hab vous ne comprenez pas ce que vous lisez


    • mac1 6 juin 21:52

      Ah, si c’est dans un rapport de l’EMA, alors on peut dormir tranquilles !


    • Vulpes vulpes Vulpes vulpes 6 juin 22:05

      @PFIZE®baba

       

      bubu12 : tout est dans le rapport de l’EMA mais comme d’hab vous ne comprenez pas ce que vous lisez

       

      Un test sur des souris et des rats sur 48 heures, où on découvre qu’à la fin 21,5% du produit injecté se trouve dans le foie, 1,03% dans la rate, 0,106% dans les glandes surrénales et 0,095% dans les ovaires !?

      C’est sûr ! PFIZE® et les autorités sanitaires ont raison d’affirmer que les preuves sont suffisantes pour vaXiner quelques centaines de millions d’individus innocents !!!

      D’ailleurs, à ce sujet, pour justifier un peu cette campagne globale de vaXination, auriez-vous les références de TROIS études indépendantes (sans lien avec PFIZE®) démontrant les effets de l’injection génique expérimentale PFIZE® pour la Covid-19™ sur la diminution :

       

      1. du nombre de cas graves

      2. du nombre d’hospitalisations

      3. du nombre de décès

      4. de la transmission ???

       

      D’ailleurs, encore une fois, votre affirmation initiale est FAUSSE  !!!

       

      Le Assessment report / Comirnaty / Common name : COVID-19 mRNA vaccine (nucleoside-modified) Procedure No. EMEA/H/C/005735/0000 ne contient pas l’intégralité de SARS-COV-2 mRNA Vaccine (BNT162, PF-07302048) 2.6.4 / Overview of Pharmacokinetic Test


    • bubu12 6 juin 22:07

      @mac1

      1. les infos n’ont rien de confidentielles puisqu’elles sont dans le rapport de l’EMA
      2. il est utilisé des doses ramenées en fonction du poids chez le rat qui étaient 500 fois supérieures à celles contenues dans une dose de vaccin

      Que vous soyez prudent est tout à fait compréhensible mais n’allez pas croire n’importe quoi


    • Vulpes vulpes Vulpes vulpes 6 juin 22:13

      @CoolDude
       
      Voyez-vous, les autorités sanitaires et Pfizer sont certains que cette protéine S disparaît magiquement quelques heures après l’injection miraculeuse, mais pas avant de vous offrir trois merveilleux mois d’immunité partielle et entièrement gratuite !
       
      Il suffit d’y croire !
       
       


    • bubu12 6 juin 22:15

      @Vulpes vulpes

      C’est marrant d’oublier de préciser que les rats ont eux droit à 500X la dose ?
      Vous êtes malhonnête


    • CoolDude 6 juin 22:29

      @bubu12

      Merci pour ce lien vers ce document daté du 19 Février 2021 qui référence la pharmacocinétique du 6 Juillet 2020...
      La toute dernière version en date semble être du 12 février 2021...

      Je rappelle que l’AMM Conditionnelle date du 12 janvier 2021, mais ce n’est pas grave. Effectivement, on ne fait n’importe quoi... Il y a du solide !

      Sinon que pensez vous de la phrase suivante :
      "There was an increase ( 2x) of pre-implantation (embryonic) loss (9.77%, compared to control 4.09%) although this was within historical control data range (5.1%-11.5%)."

      Bon, rassurez vous... Avec un rappel tous les ans, on atteindra les 100%.


    • Vulpes vulpes Vulpes vulpes 6 juin 22:32

      @PFIZE®baba

      Ce qui très intéressant est de savoir que cet unique test a été réalisé sur 42 (QUARANTE-DEUX) RATS !

      Heureusement que ce produit n’est pas vendu par une entreprise criminelle multirécidiviste !? Sinon on aurait pu se poser des questions !!!


      bubu12 : Vous êtes malhonnête

      Quelles sont les preuves qui vous font arriver à cette conclusion ?

       


    • Vulpes vulpes Vulpes vulpes 6 juin 22:35

      @PFIZE®baba

      bubu12 : parce que vous pensez qu’une AMM même conditionnelle ne repose sur rien ?

       

      Pourriez-vous préciser TROIS études indépendantes (sans lien avec PFIZE®) démontrant les effets de l’injection génique expérimentale PFIZE® pour la Covid-19™ sur la diminution :

       

      1. du nombre de cas graves

      2. du nombre d’hospitalisations

      3. du nombre de décès

      4. de la transmission ???

       


    • bubu12 6 juin 22:50

      @Vulpes vulpes

      Un test sur des souris et des rats sur 48 heures, où on découvre qu’à la fin 21,5% du produit injecté se trouve dans le foie, 1,03% dans la rate, 0,106% dans les glandes surrénales et 0,095% dans les ovaires !?

      C’est sûr ! PFIZE® et les autorités sanitaires ont raison d’affirmer que les preuves sont suffisantes pour vaXiner quelques centaines de millions d’individus innocents !!!


      il est utilisé des doses ramenées en fonction du poids chez le rat qui sont 500 fois supérieures à celle contenues dans une dose de vaccin. Cette information vous a échappé ou c’est volontaire de votre part de ne pas le préciser ?

      Vous êtes malhonnête et c’est loin d’être la première fois


    • Vulpes vulpes Vulpes vulpes 6 juin 23:02

      @PFIZE®baba

       

      bubu12 : il est utilisé des doses ramenées en fonction du poids chez le rat qui sont 500 fois supérieures à celle contenues dans une dose de vaccin. Cette information vous a échappé ou c’est volontaire de votre part de ne pas le préciser ?

       

      Vous vous prenez pour qui, vous, PFIZE®bubu ???

       

      Chaque intervenant sur Agoravox.tv présente les informations qui l’intéressent de la façon qui lui est propre.

      Si ces informations ne vous conviennent pas vous n’avez qu’à fournir les vôtres, et personne ne vous empêche de le faire !

       

      D’ailleurs, j’attends toujours de votre part les informations concernant au moins TROIS études indépendantes (sans lien avec PFIZE®) démontrant les effets de l’injection génique expérimentale PFIZE® pour la Covid-19™ sur la diminution  :

       

      1. du nombre de cas graves

      2. du nombre d’hospitalisations

      3. du nombre de décès

      4. de la transmission ???

       


    • CoolDude 6 juin 23:10

      @Vulpes vulpes

      Je pense qu’il confond pharmacocinétique et toxicologie.
      Ici les résultats sont exprimés en pourcentage... Et il parle dose !
      Un expert, je vous dis !


    • Vulpes vulpes Vulpes vulpes 6 juin 23:49

      @PFIZE®baba

       

      bubu12 : tout est dans le rapport de l’EMA mais comme d’hab vous ne comprenez pas ce que vous lisez

       

      Levothyrox : les experts judiciaires éreintent Merck et les autorités sanitaires

       

      Levothyrox, l’incroyable légèreté du fabricant et des autorités

      Une expertise judiciaire, rendue publique ces jours-ci, met en cause Merck et l’Agence du médicament lors de l’arrivée en 2017 de la nouvelle formule de ce médicament pour la thyroïde utilisé par plus de 3 millions de personnes en France. Elle a provoqué des milliers d’effets secondaires.

       


    • Hijack ... Hijack ... 6 juin 23:57

      @CoolDude

      D’ailleurs, c’est une erreur d’appeler ces trucs à ARN, vaccins, car ça n’en est pas, ce serait plutôt des thérapies géniques, distribués sans attendre une période test comme cela se fait pour tout produit médicamenteux, pour en connaître les résultats réels ou leurs effets secondaires à court, moyen ou long terme.


    • bubu12 7 juin 07:27

      @CoolDude

      Je pense qu’il confond pharmacocinétique et toxicologie.


      Ici les résultats sont exprimés en pourcentage... Et il parle dose !

      Un expert, je vous dis !

      donc pour vous il n’y a pas de rapport entre pharmacocinetique et toxicologie ? et et les résultats sont exprimés en pourcentage donc la dose n’a pas d’importance ?

       smiley smiley
      on sent l’expert effectivement, à se demander si vous avez lu autre chose qu’un tableau dans le document


    • bubu12 7 juin 07:40

      @Vulpes vulpes

      Chaque intervenant sur Agoravox.tv présente les informations qui l’intéressent de la façon qui lui est propre.

      d’accord donc c’était volontaire de ne pas indiqué la dose reçue. Merci de confirmer que vous êtes malhonnête !

    • Vulpes vulpes Vulpes vulpes 7 juin 09:28

      @PFIZE®baba

       

      bubu12 : d’accord donc c’était volontaire de ne pas indiqué [sic] la dose reçue. Merci de confirmer [1] que vous êtes malhonnête [2] !

       

      [1] Je vois que chez Pfizer vous réécrivez les principes de base de la logique ! Bon courage !!

      [2] Pourriez-vous préciser quelle devait être ma réaction après être accusé de malhonnêteté par un menteur, complice d’une bande d’assassins ?

       

      À ce sujet, que pensez-vous de tous les innocents (personnes en bonne santé, avec un risque très faible de mourir à cause de la Covid-19™) tués par l’injection génique expérimentale PFIZE® ?

       


Réagir