vendredi 31 juillet - par Mao-Tsé-Toung

Didier Raoult porte plainte contre Martin Hirsch pour dénonciation calomnieuse

Didier Raoult porte plainte contre Martin Hirsch

CNEWS

•30 juil. 2020

Lors de son audition dans le cadre de la Commission d'enquête de l'Assemblée Nationale, Didier Raoult a comparé les taux de décès dans les hôpitaux de réanimation à Paris.(et à Marseille)

Publicité

Ses déclarations ont suscité l'indignation de Martin Hirsch, à la tête de l'Assistance publique des hôpitaux et à Paris (l'AP-HP). Le professeur Didier Raoult a annoncé qu'il portait plainte ce jeudi 30 juillet contre le directeur de l'AP-HP, pour dénonciation calomnieuse.

 


Didier Raoult règle ses comptes avec Martin Hirsch

koi de neuf ?

•30 juil. 2020

Dès que la limite est dépassée. L'éminent professeur marseillais Didier Raoult a déposé plainte devant le procureur de Paris François Molins, selon le journal La Provence pour dénonciation calomnieuse et diffamation, à l’encontre de Martin Hirsch, directeur général de l’Assistance publique des Hôpitaux de Paris.

C’est son avocat, Brice Grazziani, qui a déposé la plainte ce mercredi 29 juillet. Martin Hirsch a en effet dépassé les bornes et sali l'image du patron de l'Institut Hospitalo-Universitaire Méditerranée infection à Marseille, il a accusé le professeur marseillais de "faux témoignage sous serment". Le célèbre infectiologue ne supporte pas que Martin Hirsch l’accuse d’avoir menti devant la commission d'enquête parlementaire sur la gestion de ..., et qu’il demande aux députés d'engager des poursuites disciplinaires à son encontre devant la cour de justice.

En effet, À la fin du mois de juin dernier, Didier Raoult a provoqué beaucoup de remous lors de son audition devant la commission d'enquête de l'Assemblée nationale sur la gestion de .... Le microbiologiste avait alors cité un taux de mortalité très élevé de quarante-trois pour cent, des ... dans les services de réanimation de l’Assistance publique des Hôpitaux de Paris, et avait par opposition parlé d’un taux de seize pour cent au sein des services de réanimation à l'Institut Hospitalo-Universitaire Méditerranée infection. Une autre révélation qui en a étonné plus d'un : le professeur avait évoqué ensuite le premier patient chinois mort à Paris, alors fiévreux, présente des ..., en provenance de Hubei et âgé de 80 ans, renvoyé chez lui, par la suite.

Le directeur général de l’Assistance publique des Hôpitaux de Paris avait alors envoyé une lettre à Richard Ferrand, président de l’Assemblée nationale, et à Brigitte Bourguignon, présidente de la commission d'enquête de l'Assemblée nationale, écrivant : "Ces déclarations, qui mettent gravement en cause l’Assistance publique des Hôpitaux de Paris, faites sous serment par Didier Raoult, me semblent s'apparenter à un faux témoignage". Début juillet, il avait contesté les faits et arguments avancés par le virologue marseillais. Le conseiller du professeur indique qu’au moment où Martin Hirsch écrit sa lettre à Richard Ferrand et Brigitte Bourguignon, il sait bien qu’il va pouvoir répondre aux députés en commission d'enquête les jours qui suivent.

"Et il ne trouve rien de mieux à faire que d'écrire à Richard Ferrand, pour demander de traîner Didier Raoult devant un tribunal pour un délit passible de 5 ans de prison et 75 000 euros d'amende " confie l'avocat de Didier Raoulr à nos confrère, avant d’affirmer que " l'éminent professeur a été fortement malmené depuis le début de la crise sanitaire, mais tant que cela reste de l'ordre du débat scientifique, il n'a jamais rien dit. Là, la limite a été dépassée. D'autant que les chiffres qu'il a avancés sont issus de données épidémiologiques et scientifiques de l’Assistance publique des Hôpitaux de Paris, et de L'Assistance publique Hôpitaux de Marseille. Il ne voulait pas laisser passer cela".



121 réactions


    • Le Peps 6 août 10:04

      @JL
      Ok, donc, une dénonciation à tort, ça n’existe pas ? Puisque tout dénoncé est coupable. J’ai du mal avec cette logique.

      Et arrêtez avec vos questions insolentes type "vous savez ce que c’est ?", dans la vraie vie, vous n’oseriez pas .....


    • JL 6 août 10:32

      @Le Peps
       
       
       Si vous voulez la vraie vie, ne venez pas ici. 
      Apparemment, c’est avec la logique en général que vous avez du mal.


    • JL 6 août 10:38

      @mmbbb
       
       il faut en finir avec ces conneries : j’ai rencontré des tas d’artisans ou de compagnons qui n’en foutaient pas une ; et quand ils sont payés aux pièces, c’est la qualité du travail qui lasse à désirer.
       
      La France est le pays où les malfaçons dans le domaine de la construction sont un cancer. Je ne connais personne ayant fait construire ou acheté sur plans qui n’ait pas eu de problèmes de malfaçons.
       
       https://www.mieuxvivre-votreargent.fr/immobilier/2020/08/05/immobilier-neuf-les-malfacons-se-multiplient/


    • Le Peps 6 août 15:57

      @JL
      Bon, ben je vais m’adapter.
      "Hey trou de balle, ta logique de merde tu te la mets bien profond et tu fais l’avion."

      Et rien à faire dénonciation calomnieuse, c’est possible et je t’emmerde gros tas de merde.

      J’ai bon là ?


  • thierry3468 31 juillet 10:59

    Il suffit de comparer le parcours des 2 hommes pour comprendre lequel des 2 mérite le respect.Hirsch n’est qu’un méprisable opportuniste qui a l’habitude de nager en eaux troubles.Il se permet de donner des leçons de médecine au professeur Raoult alors qu’il n’est qu’un scribouillard.


    • louis 31 juillet 15:34

      @thierry3468
      Hirch , un haut fonctionnaire dont on ne savait que faire , la place de directeur se trouvant libre il a donc était recasé là .


    • vesjem vesjem 1er août 10:01

      @louis
      oui, il existe d’innombrables hauts fonctionnaires, mais, chose curieuse, c’est à lui qu’ "on" a donné ce poste de pouvoir prestigieux et extrêmement bien payé (pour le travail fourni)


  • Pyrathome Pyrathome 31 juillet 12:20

    article 226-10 du Code pénal :

    « La dénonciation, effectuée par tout moyen et dirigée contre une personne déterminée, d’un fait qui est de nature à entraîner des sanctions judiciaires, administratives ou disciplinaires et que l’on sait totalement ou partiellement inexact, lorsqu’elle est adressée soit à un officier de justice ou de police administrative ou judiciaire, soit à une autorité ayant le pouvoir d’y donner suite ou de saisir l’autorité compétente, soit aux supérieurs hiérarchiques ou à l’employeur de la personne dénoncée, est punie de cinq ans d’emprisonnement et de 45.000 € d’amende.

    La fausseté du fait dénoncé résulte nécessairement de la décision, devenue définitive, d’acquittement, de relaxe ou de non-lieu, déclarant que le fait n’a pas été commis ou que celui-ci n’est pas imputable à la personne dénoncée.

    En tout autre cas, le tribunal saisi des poursuites contre le dénonciateur apprécie la pertinence des accusations portées par celui-ci ».

    L’article 226-11 dispose que « lorsque le fait dénoncé a donné lieu à des poursuites pénales, il ne peut être statué sur les poursuites exercées contre l’auteur de la dénonciation qu’après la décision mettant définitivement fin à la procédure concernant le fait dénoncé ».

    Hirsh va se prendre la porte de l’AP HP dans la tronche....car tout ce qu’a dénoncé Raoult est parfaitement correct et facilement vérifiable !

    Il a bien fait de porter plainte contre cette abjecte saloperie....


    • sls0 sls0 1er août 04:02

      @Pyrathome
      Si Hirsh mis en cause bénéficie au final d’un non-lieu, d’une relaxe ou d’un acquittement, et qu’il convainc de plus la justice qu’il y a de la mauvaise foi dans tout ou partie de la plainte. Raoult peut être condamné selon le même article employé par Raoult.
      Ca c’est au pénal.

      En cas de retour de manivelle il y a aussi :

      1) La condamnation à une amende civile d’un montant maximum de 15 000 euros : Article 177-2 du Code de Procédure Pénale

      « Lorsqu’il rend une ordonnance de non-lieu à l’issue d’une information ouverte sur constitution de partie civile, le juge d’instruction peut, sur réquisitions du procureur de la République et par décision motivée, s’il considère que la constitution de partie civile a été abusive ou dilatoire, prononcer contre la partie civile une amende civile dont le montant ne peut excéder 15 000 euros.

      Le ministère public dispose en effet de la possibilité de solliciter le juge par voie de réquisitions aux fins de lui voir prononcer une amende civile dont le montant ne peut excéder 15 000 euros, lorsqu’il estime abusive ou dilatoire la constitution de partie civile – étant précisé que le juge n’est ni obligé d’accéder à la demande ni obligé de motiver spécialement sa décision.

      2) Le versement de dommages et intérêts au profit de la personne visée par la plainte

      – Deux fondements possibles :

      a) Voie pénale : Art. 91 du Code de procédure pénale

      « Quand, après une information ouverte sur constitution de partie civile, une décision de non-lieu a été rendue, la personne mise en examen et toutes personnes visées dans la plainte, et sans préjudice d’une poursuite pour dénonciation calomnieuse, peuvent, si elles n’usent de la voie civile, demander des dommages-intérêts au plaignant dans les formes indiquées ci-après.

      L’action en dommages-intérêts doit être introduite dans les trois mois du jour où l’ordonnance de non-lieu est devenue définitive. Elle est portée par voie de citation devant le tribunal correctionnel où l’affaire a été instruite. Ce tribunal est immédiatement saisi du dossier de l’information terminée par une ordonnance de non-lieu, en vue de sa communication aux parties. Les débats ont lieu en chambre du conseil : les parties, ou leurs conseils, et le ministère public sont entendus. Le jugement est rendu en audience publique.

      En cas de condamnation, le tribunal peut ordonner la publication intégrale ou par extraits de son jugement dans un ou plusieurs journaux qu’il désigne, aux frais du condamné. Il fixe le coût maximum de chaque insertion.

      L’opposition et l’appel sont recevables dans les délais de droit commun en matière correctionnelle.

      L’appel est porté devant la chambre des appels correctionnels statuant dans les mêmes formes que le tribunal. L’arrêt de la cour d’appel peut être déféré à la Cour de cassation comme en matière pénale.

      Lorsqu’une décision définitive rendue en application de l’article 177-2 a déclaré que la constitution de partie civile était abusive ou dilatoire, cette décision s’impose au tribunal correctionnel saisi dans les conditions prévues aux alinéas précédents. »

      b) Voie civile : Article 1382 du Code civil

      • Le paiement des frais d’expertises qu’elle aurait sollicitées durant l’instruction : Art. 800-1 du Code de procédure pénale

      « Nonobstant toutes dispositions contraires, les frais de justice criminelle, correctionnelle et de police sont à la charge de l’Etat et sans recours envers les condamnés.

      Toutefois, lorsqu’il est fait application des articles 177-2 ou 212-2 à l’encontre de la partie civile dont la constitution a été jugée abusive ou dilatoire, les frais de justice correspondant aux expertises ordonnées à la demande de cette dernière peuvent, selon les modalités prévues par ces articles, être mis à la charge de celle-ci par le juge d’instruction ou la chambre de l’instruction. Le présent alinéa n’est pas applicable en matière criminelle et en matière de délits contre les personnes prévus par le livre II du code pénal ou lorsque la partie civile a obtenu l’aide juridictionnelle. »

      J’espère pour lui que la plainte de Raoult est solide et c’est ni moi ni pyrathome qui pourra le dire et en plus ce n’est pas sur agoravox TV qu’il cherchera ses éléments pour rendre justice.

      On oublie pas que du coup ça validerait automatiquement la plainte pour parjure devant la chambre si Raoult n’a pas gain de cause.


    • sls0 sls0 1er août 05:16

      @sls0
      Cela dit Hirsh c’est une salope de haut fonctionnaire qui détruit l’hôpital, je n’ai aucune considérations pour lui. Un carriériste de la pire espèce.
      Mon but n’est pas de le défendre.


    • mmbbb 1er août 09:03

      @sls0 HIRSCH s en prend a ce professeur pour la simple raison que celui-ci devant la commission parlementaire a demonte l organisation du système de sante francais .

      Par défaut , Hirsch a ete mis en cause .

      J ai regarde la séance de cette commission. Ce fut tres instructif d ecouter ce " charlatan " . Pour un " charlatan " il sait étayer un propos et a une bonne connaissance de son sujet 

      RAOULT ne plait pas , il rentre dans le lard !

      Les seuls chiffres a retenir : en point PIB l Allemagne et la France consacre 11 % a leur systeme de sante 
      En France plus de 30 000 morts en Allemagne pres de 9 500 morts L Allemagne a su gerer cette crise comme une " grippe saisonnière " .

      La est le seul point de comparaison utile ! 

      Il est évident que la polémique envers se professeur est la pour masquer l incurie francaise .

      La démarche de Hirsch rejoint celle du VRP de LMREM de ce media , TESLIER scientifique certes mais le séide de MACRON , un leche cul qui lui fait perde la raison . Le même procédé grossier . 

      Quant a l ancien ministre, Xavier Bertrand , témoignant aussi devant cette même commission , il a mis en exergue l entiere responsabite du politique ! 

      Il n a pas eu de langue de bois, et il ne sait pas défausser sur Raoult .

      Raoult a eu raison de porter plainte pour diffamation . 


    • vesjem vesjem 1er août 10:07

      @sls0


      oui, il existe d’innombrables hauts fonctionnaires plus qualifiés, mais, chose curieuse, c’est à lui qu’ "on" a donné ce poste de pouvoir prestigieux et extrêmement bien payé (pour le travail fourni)


    • mmbbb 1er août 12:38

      @vesjem le mal francais , il y a pléthore d administratifs au sein du systeme de santé francais 

      Beaucoup de medias l ont montre . 

      Exemple , 3 semaines pour monter un hopital de 35 places , en Allemagne , requisition des gymnases A Mulhouse epicentre de cette cris , il y a plusieurs grands complexes sportifs dont des gymnases !

      j ai honte de ce pays ! 


    • sls0 sls0 1er août 15:43

      @mmbbb
      Si Hirsch s’en prend à Raoult c’est que Raoult en amont a donné des chiffres qui faisaient passer l’APHP pour des branleurs. Hirsch à contesté ces chiffres.
      Tout a fait entre nous. En cas d’épidémie pour avoir des chiffres justes à ce niveau il faut souvent attendre 6 à 12 mois. Je ne me prononcerai pas sur le sujet avant d’avoir des chiffres corrects.

      Un peut léger quand même Raoult, il a pris des chiffres vieux de 2 mois pour l’APHP et les a comparé à des chiffres invérifiables.
      Très difficile à comparer ces chiffres, où il y a une forte concentration, à l’hôpital on ne garde que les cas les plus graves d’où une forte mortalité. Où il y a moins de pression on garde aussi des malades pour éviter la propagation.
      Trop de facteurs de confusion pour que la règle de trois soit applicable.

      C’est vrai que Hirsch c’est foutu une paire de fois de Raoult qui a une assez haute idée de sa personne, il doit être légèrement en colère suite à ce crime de lèse majesté. La colère est très mauvaise conseillère. La pique devant les députés vis à vis de l’APHP n’était pas là par hazard, la plainte c’est certainement aussi sous le coup de la colère. Comme je l’ai écris plus haut, il prend des risques, la dénonciation calomnieuse c’est à employer avec des précautions, c’est la plainte à retour de manivelle.
      C’est un peu l’arme absolue des maires et fonctionnaires. On y réfléchie à deux fois avant de porter plainte contre un maire, un dossier mal ficellé et on ce retrouve devant les 5 ans de la dénonciation calomnieuse.
      On a sorti cette loi pour calmer les plaintes abusives. Les 5 ans ont un effet dissuasif.
      Si on emploie cette loi et que ça parait abusif ça fait mal le retour de manivelle.
      Mon propos n’est pas de dire qui a tord ou raison je ne sais pas, mon propos est de dire la dénonciation abusive est dangereuse et on a intérêt à avoir du solide. Pas de condamnation de l’autre partie et ça revient dans la tronche.
      Faire chier la justice avec un article de loi censé éviter qu’on la fasse chier, il y a des limites. Un bon dossier ça marche, mal ficellé c’est le coup de massue.
      Hier par curiosité j’ai essayé de trouver les chiffres au 22 juin, j’ai rien trouvé. J’ai comme l’impression que des deux cotés les dossiers risquent d’être léger vu que ça se bagarre sur des chiffres introuvables.
      Le doute profite à l’accusé. Non condamnation de l’accusé et la machine se met en route.

      Pour la différence du nombre de morts c’est la réactivité qui compte. Plus on agit tôt sur de l’exponentiel plus c’est efficace.
      Italie : confinement progressif entre le 8 mars (366 morts) et le 10 mars (631 morts)
      France : confinement le 17 mars (175 morts).
      Royaume-Uni : confinement le 24 mars (508 morts).
      Allemagne : confinement progressif entre le 16 mars (17 morts) et le 22 mars (94 morts).
      Voilà le pourquoi de la différence de morts


    • xbrossard 6 août 23:09

      @sls0

      "Si Hirsh mis en cause bénéficie au final d’un non-lieu, d’une relaxe ou d’un acquittement, et qu’il convainc de plus la justice qu’il y a de la mauvaise foi dans tout ou partie de la plainte. Raoult peut être condamné selon le même article employé par Raoult.

      ":et si ma tante en avait, ce serait mon oncle


  • Giordano-Bruno 31 juillet 12:46

    Bravo !


  • Nainconnu 31 juillet 15:07

    Il était temps que quelqu’un s’occupe de cette petite ordure de M.Hirsch ... Encore une trouvaille de Sarkozy  !


  • JL 1er août 15:10

    "dénonciation calomnieuse" est un oxymore !!! »

     

    Une formule menteuse ! C’est comme ça aussi que le Système médiatique nous ment. Ne répétons pas ses mensonges.


  • Scalpa Scalpa 2 août 21:55

    https://www.youtube.com/watch?v=RduzGVOkpxY

    Virus quand tu nous tiens.


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 2 août 22:02

      @Scalpa

      "Mohammad Iqbal Adil, diplômé au Pakistan, travaille au NHS depuis près de 30 ans. Il a été suspendu (pour 12 mois) du registre en juin par un tribunal des ordonnances provisoires après avoir affirmé dans des vidéos sur les plateformes de médias sociaux et dans des entretiens en ligne que le nouveau coronavirus avait été orchestré par l’élite pour contrôler le monde."
      https://www.bmj.com/content/370/bmj.m2714


    • Scalpa Scalpa 3 août 14:23

      @Qaspard Delanuit
      Ca peut paraitre evident mais pas pour tout le monde.


Réagir