lundi 11 mars 2019 - par Celine

Étienne Chouard reconnaît son "erreur" sur Walter Hallstein

Après avoir mis en cause l'affirmation de François Asselineau, selon laquelle l'Union européenne aurait des origines nazies, la journaliste Aude Favre est allée à la rencontre d'Étienne Chouard, qui avait repris à son compte cette allégation.

Présentation de la vidéo par Aude Favre :

Comme démontré dans mon dernier WTFake, RIEN ne prouve que Walter Hallstein était un "Nazi" (il n'était pas membre du parti et n'adhère pas à l'idéologie puisqu'il fait état de positions critiques sur le national-socialisme, en présence même des nazis).

RIEN ne prouve qu'il était proche d’Hitler.

RIEN ne prouve qu'il ait « conçu une Nouvelle Europe » pour le Führer.

Encore MOINS QUE RIEN ne prouve qu'il aurait ressorti un tel plan d'idéologie nazie après la guerre pour construire l'Union Européenne… MAIS !!

La propagande simpliste, biaisée et mensongère de M. Asselineau tourne tellement bien, que son ami Etienne Chouard l’a reprise, dans une vidéo qui a fait plusieurs centaines de milliers de vues…

Différence de taille : Contrairement à M. Asselineau qui fait l’autruche quand on déterre des documents qu’il a sciemment occultés au grand public, Etienne Chouard, lui, a l’intelligence et l’humilité de reconnaître qu’il a été victime d’un « biais de confirmation » sur cette affaire Hallstein.

"Il faudrait prendre la peine de reconnaître cette erreur là". Bravo !

Il m a également avoué n'avoir aucune trace de travaux d'idéologie nazie qu'aurait conduits Walter Hallstein sur l'Europe (travaux qu'il aurait, selon M. Asselineau, repris par la suite pour aider à construire la future Union européenne).

Je le remercie vivement de m’avoir accordé ce court entretien lors d’une conférence sur le Référendum d’Initiative Citoyenne. M. Chouard est un homme dont la logique me paraît très dangereuse (« pas de preuve = preuve »), mais qui est par ailleurs extrêmement gentil et à l’écoute, ce qui est loin d'être le cas de tout le monde. Merci à lui !



155 réactions


  • Belenos Belenos 11 mars 2019 11:12

    Remarquable honnêteté intellectuelle d’Étienne Chouard. 

    D’ailleurs, il vaudrait bien mieux se concentrer sur le caractère factuellement anti-démocratique de l’UE, ici et maintenant, qui est démontrable, plutôt que d’essayer de la maudire symboliquement en lui cherchant des origines sinistres, avec des arguments branlants et de toute façon sujets à d’infinis débats archéologiques et biographiques. 

    La vraie question est celle de savoir si l’UE contribue MAINTENANT à la liberté politique et à la prospérité des peuples qui la composent, point barre.

    Or, la réponse à cette question est indépendante du nombre de "nazis", de "fascistes", de "communistes", "d’agents de la CIA", "d’illuminatis", de "Reptiliens", de "démons", "d’anges" ou "d’aliens" qui auraient éventuellement participé à sa conception il y a fort longtemps. L’intention exacte des différents fondateurs, bonne ou mauvaise, nourrie de telle ou telle idéologie, est non seulement impossible à établir clairement mais elle est surtout d’importance nulle dans le combat qui est engagé à présent.

    Bref, cette discutaille sur l’impureté originelle de l’UE ne vole pas plus haut que le plafond intellectuel ordinaire des antifas : n’imitons pas ces débiles mentaux. C’est une diversion. C’est de la merde. 


    • gaijin gaijin 11 mars 2019 12:52

      @Belenos
      " elle est surtout d’importance nulle dans le combat qui est engagé à présent.

      "
      pas du tout ....le travail historique d’ asselinau repose sur les faits ...et on peut être sur que chaque virgule sera l’objet de débat de manière a discrédibiliser l’ensemble
      les faits ne comptent pas ...seuls comptent les slogans multirépétés : l’europe c’est le bien .....
      l’histoire , les faits c’est compliqué ne cherchez pas a comprendre répétez juste l’europe c’est bien et ça finira par devenir vrai ....
      ( et si ça ne marche pas c’est que vous n’avez pas assez répété ....)


    • Belenos Belenos 11 mars 2019 14:39

      @gaijin
      Pourquoi dites-vous "pas du tout", pour ensuite dire la même chose que moi ?  smiley


    • pegase pegase 11 mars 2019 18:56

      @Belenos
      -
      Il enseignait le nazisme et leur doctrine à la con, alors on peut ergoter en prétendant qu’enseigner le nazisme ce n’est pas être un nazi soi même, mais là vous ne croyez pas que ça va un peu loin ? 

      C’est comme si vous enseigneriez le révisionnisme et le négationnisme de la Shoah, tout en prétendant que vous n’êtes pas vous même révisionniste et négationniste  smiley


    • Norman Bates Norman Bates 11 mars 2019 19:17

      @pegaz la tremblote

      "C’est comme si vous enseigneriez le révisionnisme et le négationnisme de la Shoah, tout en prétendant que vous n’êtes pas vous même révisionniste et négationniste"

      C’est marrant...dans son infinie cohérence gros nigaud n’applique pas ce principe à lui-même...il célèbre sa "pauvre petite Rachel" qui va bourrer le crâne et culpabiliser nos enfants, il pleurniche sur commande et justifie les lois liberticides, mais promis, il n’est en rien le petit télégraphiste zélé de la secte communautaire qui souille et dirige la France avec sa propagande shoatique...
      Bref, il fait du BHL et du Valls sans le savoir... smiley


    • Belenos Belenos 11 mars 2019 19:29

      @pegase
      "Il enseignait le nazisme et leur doctrine à la con, alors on peut ergoter en prétendant qu’enseigner le nazisme ce n’est pas être un nazi soi même, mais là vous ne croyez pas que ça va un peu loin ?" 

      Tous les enseignants du Reich enseignaient le nazisme quand l’Allemagne était nazie (ils étaient surveillés de près par tout le monde y compris les élèves). A la fin de la guerre qu’auriez-vous souhaité que l’on fit de ces gens ? Les brûler, les jeter à la mer ? Ils ont été réemployés selon leurs compétences au service d’autres doctrines. C’est la seule manière de sortir d’un cauchemar sans entrer dans un autre et cela fait partie de la résilience d’une nation. 


    •  Saladin Saladin 12 mars 2019 03:55

      @pegase C’est vrai qu’elle devrait continuer ses travaux de recherches à Auschwitz cette femme admirable, je suis sùr qu’elle nous apprendrait des choses.


    • gaijin gaijin 12 mars 2019 09:04

      @Belenos
      parce que je ne pense pas que l’importance soit nulle ....le combat de chaque virgule doit être gagné .......
      l’enjeu c’est de sortir un maximum de monde des slogans pour les amener a un autre stade .


    • Belenos Belenos 11 mars 2019 21:03

      @Zatara
      "Et alors ? Ou lisez-vous que l’UE est nazi dans le titre de cette conférence ?" 
      Dans le titre de cette conférence.  smiley


    • Belenos Belenos 11 mars 2019 22:27

      @Zatara
      "dites voir, si on remplace nazi par communiste dans cette phrase, est ce que vous y verriez une commission européenne communiste pour autant ?"

      Le sens de la phrase serait le même avec tout ce qui sent le souffre (donc avec communiste dans un contexte diabolisant le communisme). Ca marche si on remplace par franc-maçon, sataniste, illuminatis ou scientologue. 


    • Belenos Belenos 11 mars 2019 23:01

      @Zatara
      "ah... c’est donc le côté suggestif qui vous irrite... et c’est un peu bizarre de vous voir faire une allergie sur ce seul cas."

      Je vous stoppe tout de suite, parce que vous partez sur une mauvaise piste : il n’est pas question de moi, je n’ai pas d’allergie et rien ne m’irrite sur ce fil.


    • Belenos Belenos 11 mars 2019 23:09

      @Zatara
      De mon côté, je ne vois pas de suggestion (cad Hallstein nazi = commission européenne nazi)

      Et si par exemple vous voyez un article qui a pour titre "Le prêtre de la paroisse surpris la main dans le slip de l’enfant de choeur", vous n’y verrez aucune allusion à une possible agression pédophile puisque ce n’est pas écrit noir sur blanc : c’est juste une main dans un slip, et peut-être qu’il cherchait ses clés de voiture, en fait, et que c’est cela que l’article raconte, hein ? 


    • maQiavel maQiavel 11 mars 2019 23:29

      @Belenos

      -Il faudrait donc trouver des mesures prises par Walter Hallstein quand il travaillait pour l’UE qui soient identiques à celles qu’il aurait prises pour un projet européen sous l’égide du parti nazi.

       

      ------> Il faudrait tout simplement trouver les similitudes entre le projet de nouvelle Europe et l’UE. Et elles existent (voir la vidéo de « Penseur Sauvage). C’est pour ça que je dis que la pièce du puzzle qui manque, c’est la participation de Hallstein à ce projet.

       

      Sinon, il y’avait des nazis qui étaient contre le nationalisme (car la nation était pour eux un obstacle à l’union de la race aryenne) , d’autres qui étaient dans une logique d’alliance avec les autres « race » contre les juifs et même certains qui prônaient un libertinage associant des pratiques homosexuelles ( quand on connait l’ admiration de beaucoup de nazis pour Sparte on comprend , il y’avait d’ailleurs une quantité non négligeable d’homosexuel dans la SA , et de manière générale plus on montait dans la hiérarchie plus il y’en avait ). Les nazis étaient capables de dire tout et son contraire sur un sujet (et d’ailleurs, ce ne sont pas les seuls). Même sur les juifs, quand on commence à lire certains textes, on s’étonne. 

       

      Le point : moi je ne crois pas en l’existence ontologique des idéologies, je ne pense pas que ce soient des êtres qui existent en eux-mêmes, indépendamment des individus dans une sorte d’arrière monde. Ou du moins pour être précis, je suis agnostique vis-à-vis de cette croyance. Donc, cette méthode qui consiste à voir des racines par similitude idéologique avec un universel qui réside on ne sait ou , si ce n’est peut-être que dans sa propre tête, je ne la valide pas. Et de toute façon, ce n’est pas ce que fais FA puisqu’il ne parle pas des racines idéologiques entre UE et régime nazi , ce qui aurait pu donner lieu à des spéculations floues et interminables sur la nature des idéologies européistes et nazies. Il parle de quelque chose de très concret en partant de l’activité politico-juridique supposée d’un haut fonctionnaire dans la construction du même projet pour deux structures différentes. S’il s’agit de le réfuter, la question idéologique est donc hors sujet. 

       

      Mais prenons la chose à l’envers, disons que l’idéologie nazie soit importante. Dans ce cas , quel est le sujet ? Parce qu’on est plus dans la réfutation des propos de FA là …


    • Belenos Belenos 11 mars 2019 23:46

      @maQiavel
      "la question idéologique est donc hors sujet." 

      Je ne crois pas une seconde que cette question soit hors sujet pour Asselineau. Sa conférence sur ce sujet n’a rien d’un exposé d’universitaire, il y met tout le ton d’un militant qui condamne une idéologie. Mais laquelle exactement ? Celle d’une anti-france représentée par la CIA recyclant d’anciens nazis et relayée par des agents et des traîtres infiltrés.  smiley
      https://pbs.twimg.com/media/B7GY3ZgCAAANoiA.png


    • Belenos Belenos 11 mars 2019 23:49

      @Zatara
      "Quand on lit un tel titre, on sait pertinemment que le mec le cachait."

      Qu’il cachait quoi, concrètement ?


    • Belenos Belenos 11 mars 2019 23:51

      @maQiavel
      "moi je ne crois pas en l’existence ontologique des idéologies"

      En ce qui me concerne, leur existence phénoménologique me suffit. 


    • maQiavel maQiavel 11 mars 2019 23:54

      @Belenos

      D’accord je comprends, vous pensez que c’est ce qu’il sous-entend. Moi je n’entends pas ce sous-entendu, je ne pense pas que son propos soit qu’il existe une continuité idéologique entre régime nazi et UE (continuité politique oui , de toute évidence ). Peut-être que vous avez raison, je n’en sais rien , il faudrait tout simplement lui poser la question directement pour en avoir la certitude. Dans tous les cas il ne l’a pas dit.

       


    • Mahler 11 mars 2019 23:56

      Je suis tout de même un peu surpris que certains voient d’un aspect presque neutre et sans allusion le fait qu’Hallstein aurait été nazi et qu’Asselineau ne fait aucun sous entendu sur l’idéologie nazie dans l’UE. Quand des gens font la remarque que le Fn a été crée par d’anciens nazis c’est juste pour signaler un rappel historique, il n’y a pas de tentative de filiation idéologique dans leur rappel ?

      Quant au fait qu’il aurait été Nazi, comme je l’ai dit l’allemagne en a recyclé pour élaborer et diriger son futur modèle post 45. La France s’est vu récupérer d’anciens fonctionnaires vichystes etc. On ne peut pas se débarrasser de tous les talents et zigouiller tout le monde. Dans le cas de l’Allemagne c’est encore plus à prendre en considération compte tenu de l’aspect totalitaire qu’a été le régime. 


    • Belenos Belenos 11 mars 2019 23:57

      @maQiavel
      "il y’avait d’ailleurs une quantité non négligeable d’homosexuels dans la SA "

      Qui ont été massacrés en quelques jours par les nazis. 


    • Mahler 12 mars 2019 00:01

      @maQiavel
      ". Moi je n’entends pas ce sous-entendu, je ne pense pas que son propos soit qu’il existe une continuité idéologique entre régime nazi et UE " La démarche n’est à mon avis pas anodine, pas un hasard si asselineau insiste tant sur le Hallstein nazi et tout le reste derrière et que même dans son erreur il persiste. On est vraiment dans son trip de Vade Retro Europa Satanica.


    • Mahler 12 mars 2019 00:10

      @Zatara
      "En effet, le plus fou, c’est d’imaginer que personne n’a ouvert sa gueule vu le passif du bonhomme. Ou terrifiant, au choix." Mais son dossier(si vraiment il était nazi) n’a rien de particulièrement fou fou et horrible compte tenu du contexte et de l’époque. Toute l’Allemagne a été nazifiée, ce n’est pas pour rien qu’il y’a eu une campagne de dézanification après la guerre. Que je sache Hallstein n’a pas participé à la Shoah, ni à d’autres crimes contre l’Humanité. On fait comment si l’ensemble d’un peuple a été nazi. En 1940 quand Hitler poutre la france il est au sommet de sa popularité, l’Allemagne entière est derrière lui. Le Nazisme s’est bien mieux greffer en Allemagne idéologiquement que le bolchevisme en Russie.


    • Mahler 12 mars 2019 00:13

      @Zatara
      Il ne l’a pas fait que sur sa conférence, mais aussi dans des vidéos d’entretiens(pour les avoir toute regardées je sais de quoi je parle) quand le sujet revenait. La durée n’est d’ailleurs pas un argument, Monnet et Schuman il y reste pas longtemps sur la vidéo, pourtant il en fait des dossiers, le rappelle souvent, et si il en parle ce n’est pas anodin, ça a une importance capitale dans sa démarche intellectuelle et argumentative.


    • Belenos Belenos 12 mars 2019 00:14

      @maQiavel
      "D’accord je comprends, vous pensez que c’est ce qu’il sous-entend. Moi je n’entends pas ce sous-entendu"

      A 3 minutes de cette vidéo (dont l"image fixe est assez parlante) Asselineau conclut :
      "De Gaulle savait très bien à quoi s’en tenir avec Walter Hallstein : un NAZI (temps de silence) recyclé par les Etats-Unis pour détruire les pays d’Europe et les placer sous l’autorité d’un empire dictatorial."

      Donc je ne sous-entends pas, j’entends clairement ce qui est dit.

      Pas moins, ni plus, ni autre chose. 



    • Mahler 12 mars 2019 00:19

      @Belenos
      ""De Gaulle savait très bien à quoi s’en tenir avec Walter Hallstein : un NAZI (temps de silence) recyclé par les Etats-Unis pour détruire les pays d’Europe et les placer sous l’autorité d’un empire dictatorial." C’est d’ailleurs ce genre de propos qui décrédibilisent Asselineau aux yeux de beaucoup et le font passer pour un personnage fantasque et extrémiste aux yeux beaucoup. Je suis surpris qu’il ne l’ait pas vu.


    • Belenos Belenos 12 mars 2019 00:23

      @Zatara
      "Son passé..."

      Mais le passé de toute l’Allemagne est nazi. Les grands-parents ou les arrières grands-parents de tous nos amis allemands ont été des nazis. Le mot "nazi"  national-socialiste était alors utilisé avec la même banalité que "démocrate" aujourd’hui. Pour le grand public, ça voulait dire être pour une meilleure société, tout simplement. Seules les idéologues et les cadres du parti en avaient une définition théorique plus précise. 


    • Mahler 12 mars 2019 00:33

      @Zatara
      "Montrez concrètement un sous entendu d’Asselineau sur l’UE nazi. D’autres part, ce genre de sous entendu (que je n’ai jamais entendu chez Asselineau) est bien présent chez Todt par exemple (un CSOJ parmis d’autres)... Et personne n’a relevé.  " Voir la phrase que Belenos a relevé plus haut. Je ne sais pas si vous savez comment fonctionne asselineau mais il est totalement idéologique, il a voue une "haine" farouche à l’idée d’Europe qui est le mal incarné, et cette UE j’en parle même pas. La logique de Hallstein nazi c’est de prouver encore une fois que décidement l’UE c’est de la merde en boite, sur tous les plans.

      "Montrez concrètement en quoi le FN a produit ou répandu une idéologie nazi" Mais vous savez lire ? Je parle de personnes qui font ce genre de remarque, et que la remarque n’est pas anodine. Je faisais une comparaison. Je n’ai jamais dit que le Fn était nazi.

      "Donc, vous suggérez qu’il faudrait d’autant plus les excuser, car le totalitarisme impose un redoublement de la présomption d’innocence ? P.tain, lire ce genre de connerie quand on voit que le type embrigadait des jeunes au niveau idéologique, c’est fabuleux...." Non mais quand on veut faire la paix avec l’Allemagne et établir de bonnes relations, faut savoir aller de l’avant et ne pas se focaliser sur cette période. Mettre au ban des nations l’Allemagne et l’humilier pendant des années n’auraient pas été la solution. Vous vouliez faire quoi de sa population ? L’exterminer ? Elle n’a pas suffisamment souffert sous les bombardements et la destruction du pays ? combiné à une forte épuration ethnique qu’elle a aussi subite. L’exemple des jeunes est mauvais car pour le cas Hallstein et des fonctionnaires allemands anciens nazis faisant tourner leur république ils n’étaient pas aussi fanatiques, la jeunesse est plus manipulable. Y’a des variations dans la soumission à idéologie. Puis comme je l’ai déjà dit c’est quoi être nazi ? Beaucoup soutenait le régime à l’instant T(avant que le visage soit de plus en plus ténébreux) par nationalisme, par revanche contre le traité de Versailles, car hitler redressait l’allemagne etc. Tout le monde ne s’appelait pas Heydrich ou Himmler. Et dans le cas de Hallstein on est très loin de ces deux zigotos. Maintenant si un pays veut se redresser on ne peut pas exterminer ses talents. Heureusement qu’un De Gaulle ne faisait pas preuve de rancœur et de sectarisme idéologique car sinon il aurait été difficile de construire quelque chose avec l’Allemagne.


    • Belenos Belenos 12 mars 2019 00:33

      @Zatara
      "Montrez concrètement un sous entendu d’Asselineau sur l’UE nazi." 

      Pas besoin de sous-entendu. Asselineau déclare de vive voix que les Etats-Unis ont utilisé les compétences juridiques d’un nazi ayant travaillé à un projet de destruction des nations d’Europe au bénéfice du Reich, afin de faire cette fois-ci de l’Europe un espace mou dominé non pas par l’Allemagne, bien entendu, mais pas les Etats-Unis. 


    • Belenos Belenos 12 mars 2019 00:38

      @Zatara
      "Moi, je ne comprends pas ce qui vous choque ici"

      Ce qui me choque ?? Il n’y a rien qui me choque, de quoi parlez-vous ?


    • Mahler 12 mars 2019 00:40

      @Zatara
      "on parlera toujours des éléments actifs du régime, militaire, industriel, politique...." Pourquoi un industriel serait forcément plus répréhensible qu’un ouvrier ? L’industriel faisait du commerce et faisait tourner sa baraque comme il le fait dans n’importe quel régime. Y’en a eu de vrais salauds nazis mais c’était une minorité par rapport à la totalité des capitalistes allemands. Il pouvait lui aussi tout comme le prolo soutenir le régime, etre nationaliste, voir même détester les "juifs accapareurs"(tout comme le prolo). A ce compte là on peut même reprocher aux ouvriers d’avoir fabriquer des obus pour le compte du régime et permis de lancer la machine de guerre.


    • Belenos Belenos 12 mars 2019 00:41

      @Zatara
      "Ne jouez pas avec les mots seulement quand ça vous arrange."

      Quand ça m’arrange ? Pourquoi quelque chose "m’arrangerait" ? Je ne suis pas concerné personnellement, je vous le répète. Essayez de formuler les choses de manière impersonnelle, sinon, on ne va pas pouvoir communiquer. 


    • Belenos Belenos 12 mars 2019 00:47

      @Mahler
      "Mettre au ban des nations l’Allemagne et l’humilier pendant des années n’auraient pas été la solution." 

      Et d’autant moins que c’était ce qui avait été fait à la fin de la première guerre mondiale et que cela avait contribué à la formation de l’esprit revanchard... et du nazisme ! On n’allait pas encore recommencer la même erreur tragique. 


    • Belenos Belenos 12 mars 2019 01:07

      @Zatara
      Je réponds simplement à MaQ qu’asselineau ne sous-entend pas seulement mais qu’il dit clairement que l’UE est un projet dictatorial étasunien dans lequel les compétences d’un juriste nazi à organiser une dictature ont été exploitées. 


    • Belenos Belenos 12 mars 2019 01:08

      @Zatara
      "Premièrement, si, vous êtes concerné personnellement"
      Non. 


    • Belenos Belenos 12 mars 2019 01:09

      @Zatara
      "Donc le paragraphe sur tout-le-monde-en-allemagne-il-est-nazi est de l’ordre du superflu et de la perte de temps."

      Non. 


    • Belenos Belenos 12 mars 2019 01:13

      @Zatara
      Walter Hallstein n’était ni un simple ouvrier ni un dignitaire du parti. Sa situation était celle du fonctionnaire de niveau intermédiaire comme il en existait des milliers. 


    • Belenos Belenos 12 mars 2019 01:26

      @Zatara
      L’UE est une construction technocratique, un empire théorique, abstrait, administratif, qui ne correspond à aucun peuple réel et qui, par conséquent, ne peut pas être démocratique ni même politique. C’est l’incarnation d’un projet intellectuel sans âme. Son vide politique en fait la proie des agents d’influence, en particulier de la haute finance mondiale qui peut ainsi faire de l’Europe un espace juridique propice à son expansion et sa suprématie. 


    • Belenos Belenos 12 mars 2019 01:33

      @Zatara
      "mais je sous estime surement votre omniscience... "

      Il ne s’agit pas de cela, mais vous imaginiez plus haut des réactions émotionnelles ou d’agacement là où il n’y en avait pas. Je n’ai rien personnellement contre Asselineau, par exemple (au contraire). Je n’ai pas d’adversaire sur ce fil, nous essayons simplement de nous comprendre les uns les autres et de comprendre l’histoire tout en se posant des questions de stratégie politique. Sur le fond, personne ici n’est un farouche défenseur de l’UE et personne n’est un nazi non plus. 


    • Belenos Belenos 12 mars 2019 09:41

      @Zatara
      "Pardon mais c’est encore du superflu..."

      Ce n’est pas superflu, d’abord parce que ce pourrait n’être pas le cas (il suffirait que certains habitués pro-européens du forum interviennent) et ensuite pour expliquer qu’il n’y a pas lieu d’en faire une affaire personnelle. 


    • Belenos Belenos 12 mars 2019 10:31

      @Zatara
      "... mais vous regrettez ce qui s’apparente fort à un anti américanisme primaire... j’ai bon ?"

      Ce n’est pas exactement l’antiaméricanisme primaire mais plus généralement la tendance à la "terrible simplification" qui est constante sur internet, du fait du caractère non-dialectique de ce mode de communication, si l’on excepte les forums. Vous pouvez vous exprimer pendant des heures et des jours sur Internet sans aucun contradicteur, à travers des blogs et des vidéos. Cela conduit à élaborer des constructions intellectuelles potentiellement paranoïaques dans lesquelles on s’enferme. Or, le concert parfois grinçant des nations est un enchevêtrement complexe et ce n’est pas parce qu’on en tient un fil qu’on détient a le secret de la pelote géopolitique mondiale. Le mental humain est ainsi fait qu’il est tentant de tout ramener à une unique incarnation du Mal (CIA, nazisme, Franc-Maçonnerie, Jésuite, Illuminatis, juiverie), mais c’est plus complexe que ça. Il est donc préférable de tenir des propos prudents dans la forme, même si on pense avoir compris quelque chose d’important. L’Union Européenne est très probablement la résultante de plusieurs influences mais aussi d’erreurs, d’illusions et d’incompétences. Les Etats-Unis y ont évidemment pris leur part et dans leurs intérêts (c’est logique), mais cela ne fait pas de l’UE leur simple créature. Si nous considérons le rôle de la France, Mitterrand avait tort et Séguin avait raison, par exemple. C’est là une différence de doctrine qui tient au fait que Séguin avait une vision de la France là où Mitterrand en avait une théorie. Et cela n’est pas du au fait que Mitterrand aurait été vendu aux Etats-Unis. Je dirais même que cette tendance à l’abstraction (très marquée chez Hegel et tous ceux qui s’en inspirent) est bien plus européenne qu’américaine. Tout n’a pas été inoculé par la CIA. Il y a une perversion proprement européenne dans l’Union Européenne. 


    • Belenos Belenos 12 mars 2019 10:57

      @Zatara
      La vidéo du Penseur Sauvage est bien faite. J’aime bien les "points" qu’il distribue, avec les gueules qu’il faut pour les illustrer.  smiley


    • Mahler 12 mars 2019 11:10

      @Zatara
      "je peux comprendre sans problème cette haine de l’UE. Et je pense que l’Europe s’est faite coloniser par l’UE, sans un seul coup de canon. Mais on s’en fou de moi. Non le problème, c’est de savoir en quoi ça poserait un quelconque problème.... Personne n’est contre l’Europe, l’Europe existe de fait. Pas besoin de l’UE pour s’entendre. L’UE n’est qu’une technostructure taillé pour les multinationnales et la finance. Le reste, c’est de l’enculage de mouche idéologique." Moi non plus je n’aime pas l’UE(j’en suis pour sa sortie, pour ça que j’ai voté Asselineau aux présidentielles) mais ça ne justifie d’aller dans la surenchère et que cette haine conduise à des dérives. Les dérives sont évidentes avec asselineau, ça lui fait détester toute idée d’Europe qu’il voit partout(sa conférence sur l’Histoire de france où des pays européens coalisés contre la france révolutionnaire deviennent l’Europe) et n’en voir qu’un simple continent et tout le reste serait artificiel(pas étonnant qu’asselineau soit autant clément envers l’islam par exemple). Il pense les français plus proches de pays maghrébins que des pays latins d’Europe. Or on a plus à se rapprocher de l’Espagne, de l’Italie et du Portugal que du maroc. Sinon oui l’UE sert les intérêts des classes dirigeantes des différents pays, mais faut savoir que même sans l’UE ça sera toujours une réalité. Jamais les classes populaires n’ont eu le pouvoir, que ce soit sous l’ancien régime où à partir de la révolution française.


    • maQiavel maQiavel 12 mars 2019 14:43

      @Belenos

      Votre message de 00:14 m’a fait rire , particulièrement vos petites parenthèses « (dont l’image fixe est assez parlante) » et « (temps de silence) ». smiley smiley

       

      Je n’ai pas lu tous les commentaires du fil donc je vais peut-être dire des choses qui ont déjà été dites ou précisées mais je réitère : je n’entends pas la même chose que vous. Ce que moi j’entends et qui cadre selon moi à l’ensemble de la conférence que j’avais suivi il y’a des années, c’est que cette « Europe », des élites impériales nostalgique de l’empire romain tentent de la refourguer aux peuples européens depuis plus de 1500 ans. On peut selon FA donner les formes qu’on veut à ce projet mais les fond reste le même : la destruction des peuples et des nations. Et comme il ne peut y avoir de « démocratie » et de « souveraineté » sans nation, il en déduit que c’est un projet dictatorial (après , on peut donner beaucoup de contenu au mot « dictature » mais chez FA , il signifie absence de démocratie et de souveraineté ). C’est dans ce fil narratif, que l’on peut contester (mais avec lequel je suis personnellement d’accord) que vient s’insérer l’affaire Walter Hallstein.

      Autrement dit , selon FA , ce n’est pas parce que les Nazis se sont à leur tour emparé de ce projet qu’il est devenu dictatorial. Ce projet est pour lui dictatorial par essence ( ce n’est donc pas étonnant que les nazis l’aient récupéré). Et l’affaire Hallstein montre le ridicule de ces européistes qui parlent d’une Europe démocratique puisque ce projet a même été promu par un régime national socialiste qui était foncièrement anti-démocratique et qu’en plus il existe des passerelles entre ce régime et l’UE telle que nous la connaissons. Sans même parler du fait qu’il soit un outil instrumentalisé par l’empire américain.

       

      C’est vraiment ce que j’ai compris et entendu, je ne pense pas être de mauvaise foi lorsque je vous dis ça. Quand je dis que je n’entends pas dans son discours de sous-entendu sur une continuité idéologique avec le nazisme, je suis sincère. Et c’est parce que je ne l’entends pas que je trouve ces histoires de filiation idéologique hors sujet.

      Mais peut être avez-vous raison et que vous entendez ce que je suis incapable d’entendre. Mais dans tous les cas , il faut contredire une personne sur ce qu’elle dit vraiment et non sur ce qu’on pense qu’elle sous-entend.


    • maQiavel maQiavel 12 mars 2019 14:58

      @Mahler

      « Quand des gens font la remarque que le Fn a été crée par d’anciens nazis c’est juste pour signaler un rappel historique, il n’y a pas de tentative de filiation idéologique dans leur rappel ? »

       

       ------> La différence, c’est qu’ils disent très clairement que le FN est un parti nazi et d’extrème droite pour cette raison. FA ne tient pas ce discours pour l’UE.

       

      « Quant au fait qu’il aurait été Nazi, comme je l’ai dit l’allemagne en a recyclé pour élaborer et diriger son futur modèle post 45  ».

       

       ------> Et il y’a évidemment dans la RDA et la RFA des racines nazies tout à fait profondes. Et d’ailleurs si on va plus loin et qu’on s’informe sur la quantité de scientifique nazis qui ont été recyclé dans l’ensemble du monde occidental et parfois même dans le bloc de l’est , on se rend compte que ces racines sont beaucoup plus tentaculaires qu’on se l’imagine. La Nasa par exemple a des racines nazies, c’est une évidence.

      Un régime qui a aussi imprégné l’histoire ne peut pas ne pas avoir laissé de racines, c’est une question de bon sens. De la même manière que le régime soviétique en a laissé énormément.


    • maQiavel maQiavel 12 mars 2019 15:26

      @Belenos

      « Les Etats-Unis y ont évidemment pris leur part et dans leurs intérêts (c’est logique), mais cela ne fait pas de l’UE leur simple créature ».

       

       ------>  Dans l’ordre politique, on sera d’accord avec le fait que les simples créatures n’existent pas, ça c’est une vision qui découle d’une conception paranoïaque des processus historiques, même un agent manipulé par des services de renseignements n’est pas un zombie dénué de volonté qui serait contrôlé de A à Z par un marionnettiste tout puissant. Lorsqu’elle concerne une collectivité de plusieurs millions d’âmes, cette logique paranoïaque devient grotesque. C’est ce que j’ai souvent répété sur ce site concernant Daech et les paranoïaques du grand complot me tombaient dessus systématiquement parce que je ne voulais pas réduire cette structure à une simple machination atlanto-sioniste.

       

      Une fois qu’on a dit cela, on peut avancer tranquillement et dire que si dans l’ordre politique, les « simples créatures » n’existent pas, les « créatures » existent. Une entité politique peut être le produit d’un plan, d’un projet, de la stratégie d’une autre entité politique dont elle sert les intérêts, de façon intentionnelle ou pas (souvent c’est une combinaison des deux). Dans ce jeu, l’enjeu pour le créateur est de garder la main sur la créature parce que souvent (pas tout le temps mais ça arrive) , l’enjeu pour cette dernière , c’est d’ échapper à cette emprise.

      La thèse selon laquelle l’UE est une créature américaine est pour moi aussi évidente que le pacte de Varsovie était une créature soviétique. Ce qui est drôle, c’est que l’affirmer aujourd’hui, alors qu’il y’a quelques décennies c’était une lapalissade, c’est passer pour un délirant. A croire que si c’était les soviétiques qui avaient gagné la guerre froide, on traiterait aujourd’hui de complotiste ceux qui affirmeraient que le bloc de l’est était sous domination soviétique. smiley


    • Belenos Belenos 12 mars 2019 15:42

      @maQiavel
      Oui mais c’est pas pareil parce que l’Amérique était du coté du "monde libre" et donc elle avait intérêt à ce que l’Europe aussi soit libre. D’ailleurs la preuve que ça a marché, c’est que nous ne sommes pas tombés dans le bloc communiste. Nous sommes donc libres grâce à l’oncle Sam (et à Dieu). 

       smiley

    • Belenos Belenos 12 mars 2019 16:03

      @maQiavel
      "La Nasa par exemple a des racines nazies, c’est une évidence."

      Dit comme ça, ce raccourci n’a pas beaucoup de sens. Il est même comique. On peut dire que la Nasa a des racines allemandes dans la mesure ou la culture scientifique et technologique allemande a contribué aux réalisations de cette agence spatiale (ceci est facile à démontrer, ne nous perdons pas dans ces détails).

      Mais l’influence du nazisme sur les orientations de la Nasa, je ne vois pas. Si l’un des membres fondateurs de la Nasa avait été féministe, diriez-vous aussi que la Nasa a des racines féministes ? 

      Mais peut-être que je ne comprends pas bien ce que vous voulez dire. Qu’appelez-vous des "racines nazies" ?  smiley


    • Belenos Belenos 12 mars 2019 16:04

      @Zatara
      "Dites pro-UE"

      Oui. 


    • Belenos Belenos 12 mars 2019 16:12

      @Zatara
      "parce que pro-européens ne veut strictement rien dire."

      Mais si. Cela peut vouloir dire : privilégier une forme continentale d’association. Ce qui n’est pas une bonne idée selon François Asselineau, qui s’appuie pour exprimer cela sur une déclaration de Sri Aurobindo. Ecoutez bien cette vidéo à partir de 5 minutes, c’est intéressant. 
      https://www.youtube.com/watch?v=b9bbmBlZ9ck


    • maQiavel maQiavel 12 mars 2019 16:26

      @Belenos

      « Mais l’influence du nazisme sur les orientations de la Nasa, je ne vois pas. Si l’un des membres fondateurs de la Nasa avait été féministe, diriez-vous aussi que la Nasa a des racines féministes ? »

       

      ------> On en revient à la question idéologique qui pour moi n’a aucun intérêt. C’est le régime dont il est question ici, soit une entité historique très concrète et non pas de l’abstraction de l’idéologie nazie qui pouvait d’ailleurs aller dans tous les sens.

       

      Lorsque je dis que la Nasa a des racines nazies, je ne dis pas que l’idéologie nazie a contribué à la Nasa, ce serait absurde d’affirmer une chose pareille. Ce que je dis par contre, c’est que des scientifiques allemands qui ont participé aux programmes d’armement du régime nazi ont prolongé leurs recherches dans les programmes de la Nasa et ont même été très important dans la constitution de la structure.


    • Belenos Belenos 12 mars 2019 16:33

      @maQiavel
      "Mais peut être avez-vous raison et que vous entendez ce que je suis incapable d’entendre. Mais dans tous les cas , il faut contredire une personne sur ce qu’elle dit vraiment et non sur ce qu’on pense qu’elle sous-entend."

      Je suis parfaitement d’accord avec ça mais il existe des cas limites dans la communication verbale, surtout à l’oralité, parce que nous ne faisons pas des mathématiques pures. Et plus particulièrement quand on touche au symbole de pestilence absolue qu’est le nazisme ainsi qu’à quelques zones maudites bien connues et dont on fait le compte sur les doigts d’une seule main. Même la loi sur la liberté de la presse considère qu’une accusation par sous-entendue constitue une accusation objective (elle est traitée juridiquement au même degré). Sinon, il serait facile de lancer publiquement des accusations ignobles sans preuve pour pourrir la vie de nos ennemis (par exemple faire un site Internet intitulé : "Monsieur Untel, le directeur d’école qui aime un peu trop les petits enfants") et se protéger en prétendant ne rien avoir clairement énoncé et n’être pas responsable de l’interprétation qu’ont font les gens. 


    • maQiavel maQiavel 12 mars 2019 16:45

      @Belenos

      « symbole de pestilence absolue qu’est le nazisme »

       

       

      ------> Il va falloir qu’on arrive à se débarrasser de ça, ça devient insupportable.

      Il y’a quelques années, j’aidais un de mes neveux à réviser un chapitre sur la seconde guerre mondiale. J’étais effaré du fait que les considérations politiques, géopolitiques, économico-financiers du conflit étaient évacués de la matière au profit d’une perspective moralisante mettant les méchants nazis et l’extermination des juifs au centre de la guerre. Lorsque certains disent que la seconde mondiale est un détail de la shoah, c’est vrai.

       

      Moi je n’ai pas honte d’étudier le régime nazi comme n’importe quel régime , que ce soit le régime soviétique , le régime impérial japonais , le régime américain ou pour revenir aux temps plus anciens aux régimes romains , helléniques ou mongols. Ce qui est étrange, c’est que plus on s’éloigne de la défaite du régime nazi, plus son étude devient irrationnelle.  smiley


    • Mahler 12 mars 2019 16:51

      @maQiavel
      "--> La différence, c’est qu’ils disent très clairement que le FN est un parti nazi et d’extrème droite pour cette raison. FA ne tient pas ce discours pour l’UE." Oh si il dit bien que l’UE est un "fascisme bleu" (confère sa conférence sur les 10 raisons de quitter l’UE), et fait que dire qu’en France la vraie extrême droite est au pouvoir.

      " Et il y’a évidemment dans la RDA et la RFA des racines nazies tout à fait profondes. Et d’ailleurs si on va plus loin et qu’on s’informe sur la quantité de scientifique nazis qui ont été recyclé dans l’ensemble du monde occidental et parfois même dans le bloc de l’est , on se rend compte que ces racines sont beaucoup plus tentaculaires qu’on se l’imagine. La Nasa par exemple a des racines nazies, c’est une évidence." Il n’y aucune racine nazie dans la RFA, et même la RDA(encore que là le modèle s’est crée sur un régime assez semblable sur bien des points), la RFA c’est construire contre le modèle nazi justement. Ce n’est pas pour rien que l’Allemagne devient une république fédérale et met fin à son régime centralisateur. Vous faites une grosse erreur à mon avis c’est de nier l’aspect idéologique dans un régime comme le nazisme. Dans ce genre de régime totalitaire l’idéologie est monolithique(dans le sens qu’il y’en a pas plusieurs), elle est poussée à son paroxysme, est affirmée de manière franche et se doit de tout régir. Elle n’est absolument pas subtile. La Nasa n’a aucune racine nazi, vu que le nazisme n’a rien apporté à la Nasa, on a eu des scientifiques allemands mais leur idéologie nazie n’a joué en rien du tout.


    • Belenos Belenos 12 mars 2019 16:53

      @maQiavel
      "Lorsque je dis que la Nasa a des racines nazies, je ne dis pas que l’idéologie nazie a contribué à la Nasa, ce serait absurde d’affirmer une chose pareille."

      Ah, vous me rassurez. 

      "Ce que je dis par contre, c’est que des scientifiques allemands qui ont participé aux programmes d’armement du régime nazi ont prolongé leurs recherches dans les programmes de la Nasa et ont même été très important dans la constitution de la structure."

      Oui, cela est bien connu. Mais je trouve incongru d’exprimer cette évidence en disant "la Nasa a des racines nazies". Mais bon, si vous vous faites habituellement bien comprendre des gens en communiquant de cette manière... 

      Question : si des scientifiques russes ayant participé aux programmes spatiaux du régime soviétique avaient prolongé leurs recherches dans les programmes de la Nasa et avaient eu un rôle important dans la constitution de cette structure, vous diriez de même que la Nasa a des racines soviétiques ? De même, une entreprise française fondée en partie par des Cubains aura selon vous des "racines castristes" ? C’est juste pour savoir si ça marche avec toutes les qualification des régimes des pays dont viennent les personnes qui contribuent à un projet, dans votre façon de communiquer. 


    • Mahler 12 mars 2019 16:54

      @maQiavel
      "Moi je n’ai pas honte d’étudier le régime nazi comme n’importe quel régime , que ce soit le régime soviétique , le régime impérial japonais , le régime américain ou pour revenir aux temps plus anciens aux régimes romains , helléniques ou mongols. Ce qui est étrange, c’est que plus on s’éloigne de la défaite du régime nazi, plus son étude devient irrationnelle" Oui mais ça c’est l’absolu des Historiens, mais dans notre société vivant encore en réaction du nazisme, un homme politique qui invoque le nazisme ne le fait par pureté historique, surtout dans une conférence qui va parler de l’UE.


    • Belenos Belenos 12 mars 2019 17:16

      @maQiavel
      "Ce qui est étrange, c’est que plus on s’éloigne de la défaite du régime nazi, plus son étude devient irrationnelle."

      Oui et la France est en pôle position du grand délire à ce sujet. Il semblerait qu’une société a toujours besoin d’un diable incarné en quelque forme tangible. Sans doute pour se rassurer sur le fait qu’elle n’est pas mauvaise, il lui faut mettre à distance une figure du Mal. Il n’est alors plus possible de raisonner dans cette zone. C’est bien pour cela qu’il n’est pas évident de déterminer si Asselineau se situe en dehors de ce paradigme, comme le serait un chercheur totalement affranchie de la mythologie courante à ce sujet. Vous pensez que oui, moi je n’en suis pas sûr du tout. Quant aux médias qui s’empareront de l’affaire, il est certain qu’ils seront dans la fantasmagorie habituelle et qu’ils l’utiliseront contre Asselineau personnellement et contre toute opposition à l’UE en général. La conclusion déjà écrite sera qu’Asselineau est un nazi qui veut détruire la démocratie européenne dont l’UE est l’unique rempart que nous devons tous chérir.  smiley  

      "Dans l’affaire du « détail », la cour d’appel de Versailles condamne J.M. Lepen le 18 mars 1991, à verser un total de près d’1,2 million de francs aux associations parties civiles pour banalisation de crimes contre l’humanité et « consentement à l’horrible »."
       https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Marie_Le_Pen#Condamnations_judiciaires


    • Belenos Belenos 12 mars 2019 17:20

      Il y a un truc qui m’inquiète sur ce topic, c’est que je suis suis d’accord avec tout ce que dit Mahler alors que c’est un abominable marxiste aux yeux rouges qui mange des bébés vivants (comme tous les marxistes). Il va falloir que j’aille me faire exorciser, on n’est jamais trop prudent.  smiley


    • Belenos Belenos 12 mars 2019 17:28

      @maQiavel
      "Il va falloir qu’on arrive à se débarrasser de ça"

      Vous voulez proposer une solution finale, hein !! 

      https://www.youtube.com/watch?v=udVbe7eYTVI


    • maQiavel maQiavel 12 mars 2019 17:36

      @Mahler

      « Oh si il dit bien que l’UE est un "fascisme bleu" (confère sa conférence sur les 10 raisons de quitter l’UE), et fait que dire qu’en France la vraie extrême droite est au pouvoir ».

       

      ------> Ah , là vous voyez , vous me donnez un élément que je n’avais pas ( ou que j’avais occulté). Mais il dit ça à cause de Hallestein ? Ou alors il le dit comme il peut dire qu’on assiste à une fascisation de la macronie ? 

       

      Sur les racines, cfr ce que je dis plus haut, dire que « X » a des racines nazies ne veut pas dire que « X » est nazi mais qu’il plonge ses racines dans le régime national-socialiste. Ça ne veut pas dire qu’on néglige l’idéologie, ce n’est tout simplement pas la question.

       

      Sinon, de manière générale sur le fait idéologique lui-même, je pense que nous avons une divergence radicale. Parce que ce que je vois bien que vous attribuez aux régimes « totalitaires » un monisme idéologique qui pour moi relève d’une illusion constructiviste faite à postériori et qui pose de gros problèmes de biais méthodologiques mais ce serait trop long à expliquer, on y reviendra un jour.


    • maQiavel maQiavel 12 mars 2019 17:38

      @Belenos

      « C’est juste pour savoir si ça marche avec toutes les qualification des régimes des pays dont viennent les personnes qui contribuent à un projet, dans votre façon de communiquer ». 

       

      ------> Mais évidemment, c’est pour ça que je parle plus haut dans ce fil des racines bismarckiennes du Japon de l’ère de Meiji ou de racines du Reich allemand dans la politique soviétique. C’est pour ça également que j’avais répondu à Malher que si Hallstein avait travaillé dans un régime bolchévique à une intégration européenne et qu’il avait poursuivi ce travail pour la construction européenne, on dirait alors que l’UE a des racines bolchéviques. Mais évidemment, comme le bolchévisme n’a pas la même pestilence symbolique, ça ferait moins jaser.

       

      Donc pour répondre spécifiquement à vos questions, si des scientifiques russes ayant participé aux programmes spatiaux du régime soviétique avaient prolongé leurs recherches dans les programmes de la Nasa et avaient eu un rôle important dans la constitution de cette structure, je dirai bien évidemment que la Nasa a des racines soviétiques.

      Si une entreprise pharmaceutique française est conçue, élaborée, construite par un directeur qui avait participé au programme pharmaceutique du régime castriste et qui poursuit des projets issus de ce programme pour son nouveau laboratoire, je dirai que cette entreprise pharmaceutique a de toute évidence des racines castristes.


    • Belenos Belenos 12 mars 2019 17:52

      @maQiavel
      "si des scientifiques russes ayant participé aux programmes spatiaux du régime soviétique avaient prolongé leurs recherches dans les programmes de la Nasa et avaient eu un rôle important dans la constitution de cette structure, je dirai bien évidemment que la Nasa a des racines soviétiques. "

      Eh bien moi je ne m’exprimerais pas ainsi parce que cette manière de dire les choses prête à confusion. 


    • Mahler 12 mars 2019 18:04

      @maQiavel
      "Ah , là vous voyez , vous me donnez un élément que je n’avais pas ( ou que j’avais occulté). Mais il dit ça à cause de Hallestein ? Ou alors il le dit comme il peut dire qu’on assiste à une fascisation de la macronie ? "

      C’était en 2011 donc encore sous l’ère Sarkozy, non il parlait de l’Europe et de son fonctionnement qui aurait été prise de contrôle par une "bande de fascistes bleus". Du coup on comprend mieux pourquoi deux ans plus tard(me semble que c’est en 2013 la conférence parlant de Hallstein) on parle des "racines nazis" de l’UE actuelle, il y’a une continuité de cette UE là dans la logique asselinienne. 

      " Sur les racines, cfr ce que je dis plus haut, dire que « X » a des racines nazies ne veut pas dire que « X » est nazi mais qu’il plonge ses racines dans le régime national-socialiste. Ça ne veut pas dire qu’on néglige l’idéologie, ce n’est tout simplement pas la question." Sauf que le régime nazi se base tout de même sur un "positivisme juridique" assez important, même si des pans de l’ancien système allemand demeurent, les nazis veulent changer de fond en comble la société, et le droit sur bien des points est l’élaboration matérielle de cette idéologie, idéologie bien plus importante dans sa façon de structurer une société qu’une démocratie libérale. Suffit de voir que on brûle des auteurs en Allemagne nazie(idem en URSS où pleins de libres sont interdits). On peut dire ce que l’on veut de nos démocraties, on en est pas encore là. On peut encore lire du Mauras, si notre pays aurait été soviétique ça n’aurait pu être le cas.

       


    • Belenos Belenos 12 mars 2019 18:12

      @Mahler
      "si notre pays aurait été..."

      Houuu, elle pique les yeux et les oreilles, cette faute !  smiley


    • Mahler 12 mars 2019 18:22

      @Belenos

      Ah oui effectivement, mea culpa "si notre pays avait été". Défaut quand j’ecris sur ordi ou téléphone, je vais vite sans forcement me relire avant de poster. Helas sur AVox on ne peut pas éditer ses anciens coms...


    • Belenos Belenos 12 mars 2019 18:43

      @maQiavel
      "D’ailleurs, si je devais aller plus loin, ma conception de ce régime est qu’il s’inscrivait parfaitement au sein d’un occident fondamentalement raciste et impérialiste."

      Comment ça, vous voulez insinuer que les nazis ne sont pas des extraterrestres ?? C’est pas aussi puni par la loi, ça ? 


    • Mahler 12 mars 2019 18:48

      @Belenos
      "C’est pas aussi puni par la loi, ça  ? " Non car il parle d’occident raciste, c’est totalement admis par le politiquement correct. Chacun sait que l’homme blanc hétéro ciscgenre est un nazi potentiel.


    • Belenos Belenos 12 mars 2019 18:54

      @Mahler
      C’est vrai, et encore plus s’il porte un gilet jaune ! 
      https://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/seul-en-scene-a-milan-bhl-traite-80924


    • maQiavel maQiavel 12 mars 2019 19:25

      @Belenos

      « Eh bien moi je ne m’exprimerais pas ainsi parce que cette manière de dire les choses prête à confusion  ». 

       

       

      ------> Moi, je ne trouve pas du tout que ça prête à confusion, quand on dit que la phalange romaine a des racines républicaines, ça ne veut pas dire qu’elle était imprégnée d’idéologie républicaine (et de fait sous l’empire elle ne l’était pas du tout ) , ça veut tout simplement dire que cette formation puise ses origines du régime républicain.

       

      Mais ce que je crois, c’est que des termes comme « soviétique » et surtout « Nazi » sont tellement marqués affectivement que lorsqu’on les utilise, ça part dans tous les sens …


    • maQiavel maQiavel 12 mars 2019 19:28

      @Mahler

      « non il parlait de l’Europe et de son fonctionnement qui aurait été prise de contrôle par une "bande de fascistes bleus". »

       

      ------> Voilà, moi je ne trouve pas pertinent de faire un lien avec ce qu’il dit de de Hallstein. De la même manière, si dans deux ans , il découvre que Macron a fait partie d’un groupuscule néofasciste dans sa jeunesse , établir un lien avec ce qu’il dit maintenant de la fascisation de Macron ne sera pas pertinent , car il parle de cette fascisation dans le cadre de la répression des GJ. Là il parlait surement des fascistes bleus dans un cadre qui n’a rien à voir. Bref …

       

      « les nazis veulent changer de fond en comble la société »

       

      ------> Mais peu importe ce que des acteurs prétendent vouloir dans des discours et des écrits, ce qui compte c’est ce qu’ils font réellement. Au cours de la révolution française, à un moment, on retrouve une tendance qui consiste à vouloir faire table rase du passé. Mais dans la réalité concrète faire table rase est matériellement impossible, les ruptures et les commencement absolus dans les faits ça n’existe pas, même lorsqu’émerge un régime qualitativement différent par rapport à celui qui le précède , la rupture n’est jamais totale , on construit toujours du nouveau à partir de quelque chose d’ancien et ces révolutionnaires qui voulaient tout changer étaient naïfs de croire qu’ils auraient pu faire table rase de plus d’un millénaire d’histoire.

      Il en est ainsi également pour les nazis. Le « rupturalisme » ( c’est comme ça que se nomme cette conception typiquement révolutionnaire ) est une conception avant tout métaphysique qui est à déconstruire et qu’on ne peut prendre au sérieux quand on analyse les faits , c’est pour ça que les révolutionnaires ont de gros soucis de bon sens …

       

       

      « Sauf que le régime nazi se base tout de même sur un "positivisme juridique" assez important »

       

      ------> Attention, vous dites certainement ça parce que vous êtes tombé sur des nazis positivistes et vous en avez déduit que c’était extensible au régime nazi mais non , le régime a fonctionné dans un autre paradigme juridique qui était très particulier qui a cherché à chambouler les concepts et les théories juridiques issues du XIX siècle et qui n’avait pas grand-chose de positiviste en réalité.

      Il y’aurait beaucoup à dire là-dessus et c’est un sujet que je trouve passionnant mais mon commentaire est déjà trop long , en tous cas, c’est là l’illustration qu’il faut faire très attention aux écrits et aux discours , voir en ce régime une matérialisation d’une idéologie monolithique peut mener à de gigantesques contre sens ….


    • Belenos Belenos 12 mars 2019 20:30

      @maQiavel
      "Mais ce que je crois, c’est que des termes comme « soviétique » et surtout « Nazi » sont tellement marqués affectivement que lorsqu’on les utilise, ça part dans tous les sens … "

      Oui. Et donc cela prête à confusion.


    • Belenos Belenos 12 mars 2019 20:32

      @Zatara
      "C’est marrant de voir que c’est le "phénoménologiste" qui fait du phénomène un absolue idéologique"

      Je ne sais pas de quoi vous parlez et c’est dommage car j’aime aussi me marrer.


    • Belenos Belenos 12 mars 2019 20:42

      @Zatara
      "Qu’est ce qui fait que, dans notre société, la poupoulasse, globalement, est incapable de dépasser la logique de l’affect immédiat, la logique du réflexe d’horreur et de haine lié aux nazis."

      Pour certains que j"ai connus, le fait de s’être fait tabasser à mort, d’avoir subi des tortures génitales et d’avoir été envoyés pendant 5 ans dans un camp de travail dont ils sont revenus handicapés. Les gens sont parfois rancuniers. 


    • Belenos Belenos 12 mars 2019 21:43

      @Zatara
      Pour beaucoup de Français à partir de 40 ans, c’est encore une expérience vivante racontée par les parents et les grands-parents qui en ont soufferts directement. 


    • Belenos Belenos 12 mars 2019 22:37

      @Zatara
      Si, par exemple, votre femme ou votre fille était victime d’un viol, vous auriez juste de la haine pour le violeur et pas envie d’écrire une thèse distanciée sur une approche sociologique et historique du viol. Les familles qui ont été victimes d’une manière ou d’une autre du nazisme en France (et dans bien d’autres pays) ont la même réaction. Et cela inclut toutes les victimes "ordinaires" de la guerre.

       


    • Belenos Belenos 12 mars 2019 22:40

      "Il s’agit de voir autre chose que cette image du croquemitaine derrière le nazisme."

      Il s’agit peut-être de cela pour un chercheur mais pas pour la plupart des gens qui n’ont aucune raison de chercher autre chose que ce qu’ils ont vu eux-mêmes où ce que le récit familial leur a transmis. 


    • Belenos Belenos 12 mars 2019 22:52

      @Zatara

      Je répondais simplement à votre questionnement :

      "Qu’est ce qui fait que, dans notre société, la poupoulasse, globalement, est incapable de dépasser la logique de l’affect immédiat, la logique du réflexe d’horreur et de haine lié aux nazis." 


    • Belenos Belenos 12 mars 2019 22:56

      @Zatara

      Je répondais simplement à votre questionnement :
      "Qu’est ce qui fait que, dans notre société, la poupoulasse, globalement, est incapable de dépasser la logique de l’affect immédiat, la logique du réflexe d’horreur et de haine lié aux nazis." 


    • Belenos Belenos 12 mars 2019 22:58

      @Zatara
      "Vous vous attendiez à ce que Asselineau raconte l’histoire de sa famille pour parler de nazisme, plutôt que de construction de l’UE ?"

      Non. Vous avez perdu le fil de la discussion. 


    • Belenos Belenos 12 mars 2019 23:01

      @Zatara
      c’est quoi le projet, tenter de me faire passer pour un psychopathe amateur de Reich ?

      https://www.youtube.com/watch?v=ZXJWO2FQ16c


    • Belenos Belenos 12 mars 2019 23:26

      @Zatara
      "Je crois que vous percevez le message d’asselineau depuis une conception théorique et absolue, qui vous renvoie immédiatement à l’affect... là où, comme l’a très bien exprimé maQ, il ne s’agit absolument pas de joué avec les affects mais bien de décrire avec précision, sans même chercher la controverse."

      Il n’y a rien qui me "renvoie immédiatement à l’affect". J’observe l’effet que le message a sur le public ordinaire, celui auquel Asselineau s’adresse en publiant ses conférences sur Youtube. 


    • Belenos Belenos 12 mars 2019 23:27

      @Zatara
      "Au contraire"

      Non pas au contraire. Vous avez perdu le fil en oubliant que vous aviez posé une question à laquelle je répondais. 


    • Belenos Belenos 12 mars 2019 23:49

      @Zatara

      Des hordes d’antiricains plutôt, puisque Asselineau nous explique que même le savoir faire juridique nazi a été réemployé par l’Empire étasunien. 


    • Belenos Belenos 13 mars 2019 00:00

      @Zatara
      De toute façon, c’est les Ruskofs qui sont derrière toutes ces théories conspi ! Notre président nous a bien prévenus (le vrai, pas le gourou de ce groupuscule sectaire !)


    • Belenos Belenos 13 mars 2019 01:06

      @Zatara
      La situation que vous décrivez a existé en Amérique, avant l’indépendance, mais c’était surtout le royaume de Grande-Bretagne qui était considéré comme l’oppresseur. Il y avait alors de l’autre côté de l’Atlantique chez les colons un sentiment qu’on pourrait désigner par l’expression d’antibritanisme carabiné. 
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_d%27ind%C3%A9pendance_des_%C3%89tats-Unis


    • maQiavel maQiavel 13 mars 2019 09:33

      Une petite vidéo savoureuse.  Voir aussi la première question de Ruth Elkrief.

       

      Les journaleux passent d’un extrême à l’autre avec une facilité déconcertante. D’abord ils vous traient de complotiste et ensuite face aux évidences, ils vous disent « Ah mais tout le monde sait ça ». smiley


    • Belenos Belenos 13 mars 2019 10:28

      @maQiavel
      La première vidéo est effectivement une friandise. Dans la seconde, la journaliste est toujours pressée de couper la parole à l’invité exactement au moment où il dit l’essentiel en réponse aux questions posées, et dès le début de l’émission (ce n’est donc pas parce qu’elle est pressée par le timing). On a l’impression que c’est ce qu’ils apprennent le mieux dans leurs écoles de journalisme, parce qu’ils font tous la même chose de manière systématique. L’épreuve "coupage de parole" dot avoir un fort coefficient dans les examens. 


    • Gollum Gollum 13 mars 2019 10:43

      @maQiavel

      Fabuleux le retournement de veste : on savait ça depuis toujours... Aucune honte les mecs.. smiley

      Et après ils voudraient, exigent même, un respect dû à la profession. À la profession oui, sans problème, mais à des tartuffes pareils, là non. smiley

      Malheureusement seuls ceux qui fréquentent le web connaitront l’abyssale ignominie de ces gens..

      Faudrait trouver un moyen d’informer en masse mais comment faire ?


    • Belenos Belenos 13 mars 2019 11:28

      @Zatara
      "Et si je devais simplifier, je dirais qu’il y a un côté affect et radicale tout comme il y a un côté analytique et froid."

      C’est certain. Et il convient de considérer l’énoncé d’Asselineau dans le contexte de son énonciation. Comme le dit Mahler plus haut, le mot "nazisme" n’a pas du tout la même signification (je ne parle pas d’interprétation mais bien de signification) dans une thèse d’histoire que dans un discours politique. C’est d’ailleurs la même chose pour d’autres mots dont la signification est très différente selon le registre et le contexte : bourgeois, capitalisme, race, liberté, etc. Aucun historien ne s’exprimerait dans son université comme un chef de parti plein de conviction cherchant à convaincre son auditoire de ce qui est vérité et de ce qui mensonge, de ce qui est bon et de ce qui est mauvais. A l’inverse, Asselineau ne peut pas se contenter dans le rôle qui est le sien de produire une analyse distanciée dénuée d’affect comme il le ferait s’il donnait un cours à des étudiants. On ne pas le lui reprocher, il faut simplement en tenir compte. 

      Et surtout, Zatara, il ne faut pas inverser les choses en prétendant que ce sont les personnes mesurant la portée affective de son message qui font des interprétations affectives.


    • Belenos Belenos 13 mars 2019 11:29

      @Gollum
      "Faudrait trouver un moyen d’informer en masse mais comment faire ?"

      On ne fait pas boire l’âne qui n’a pas soif (vous le savez bien).


    • PumTchak PumTchak 13 mars 2019 11:38

      @maQiavel

      Et à la deuxième vidéo, de Villiers a mis le feu sur le plateau d’Elkrief.
      Vous devriez les éditer toutes les deux dans un article.

      Pour ma part, j’ai trouvé cette vidéo sur les manipulations visuelles de Aude Favre concernant la carte de membre de Hallstein.
      https://www.youtube.com/watch?v=rm6pN-T0M4c

      De toute façon, elle n’est pas à la hauteur. Et peut-être que son historien Shonwald qu’elle a rencontré, ne l’est pas non plus.
      Ici de Villiers présente ce registre administratif comme celui d’une inscription à une organisation professionnelle nazie, plutôt qu’au parti NSDAP lui-même, comme Shonwald le certifie dans son ouvrage.

      Les bonnes feuilles du bouquin de Villiers :
      https://www.crashdebug.fr/loisirss/73-livres/15732-europe-j-accuse-par-philippe-de-villiers-le-figaro


    • Mahler 13 mars 2019 12:50

      @maQiavel

      La première vidéo a été supprimée (comme par hasard )


    • Belenos Belenos 13 mars 2019 13:08

      @Zatara
      "Mais je me refuse à une soumission qui donnerait à l’affect une quelconque priorité, même sous le prétexte d’un "quand dira-t-on" condescendant. C’est une vision féminine, un carcan, un cancer de la pensée qui fait de la rancœur le sujet principal... On évolue pas dans le crêpage de chignon, aussi justifié qu’il soit... "

      Ben oui, ça me semble évident, mais pourquoi dites-vous ça et à qui ? 


    • maQiavel maQiavel 13 mars 2019 14:54

      Ah ben oui , la première vidéo que j’ai mit en lien a disparue , fantastique …


    • maQiavel maQiavel 13 mars 2019 15:22

      @Belenos

      Je ne connais pas le coefficient du cours de "coupage de parole" mais le pire , c’est peut-être qu’ils ne coupent pas leurs invités avec la même vigueur …


    • Belenos Belenos 13 mars 2019 15:27

      @maQiavel

      Oui, il leur faut aussi apprendre à reconnaître "les cerveaux malades" à qui il faut couper la parole. 


    • Hieronymus Hieronymus 13 mars 2019 15:42

      @maQiavel
      vidéo que j’ai mit en lien


      toujours fâché avec les conjugaisons, y a une 2ème faute mais moins grave plus loin, par contre celle-là elle heurtait l’oreille
      (du fait de cette remarque, je viens d’en reprendre pour 3 ans de purgatoire avec lui, 3 ans ou plus, voir...)
      pas de smiley, rester sobre .. et modeste


    • maQiavel maQiavel 13 mars 2019 17:00

      @Hieronymus

      Oui je fais des fautes, je le sais, tout le monde le sait, je me fais moi-même des remarques parfois, donc pourquoi ferais-je de ta correction une affaire personnelle  smiley  ? Cette capacité d’inversion est hors du commun, comme si tout le monde partageait ta successibilité exacerbée. Le mec qui se vexe le plus facilement sur ce site, c’est toi, moi je suis un gars très plutôt cool en fait , j’ai même envie de te dire merci pour ta correction …


    • maQiavel maQiavel 13 mars 2019 17:03

      *susceptibilité


    • Gollum Gollum 13 mars 2019 17:37

      @maQiavel

      ta successibilité exacerbée

      ta susceptibilité exacerbée ô grand délinquant en orthographe ! smiley

      Mais comme je sais que tu n’es pas susceptible je me suis permis. smiley smiley


    • Gollum Gollum 13 mars 2019 17:39

      Ah zut j’avais pas vu la correction... désolé. smiley


Réagir