lundi 17 mai - par Callaway

Tous surveillés : une étape a été franchie avec la "pandémie"

Interviewé par Salomé Saqué de la chaîne Youtube Blast, Olivier Tesquet (journaliste) constate les avancées inquiétantes en matière de non-respect de la vie privée et de surveillance généralisée, officiellement mises en avant pour lutter contre le Covid-19.

 



10 réactions


  • Simple citoyenne Simple citoyenne 17 mai 10:23

    Bonjour, où disons plutôt que, grâce à la "pandémie" celle-ci a aidé à franchir une étape mondiale dont aucun despote n’aurait même rêvé même sous le couvert de la violence et de la terreur afin de mater les plus récalcitrants. La pandémie a tout de même arrêté les "gilets jaunes" au bout de deux ans, ça il faut le faire quand même non  !



  • Zero9 Zero9 17 mai 14:21

    L’oligarchie n’aurait pas d’existence sans la connerie des gueux, jamais vu un ramassis de rampants comme aujourd’hui, a se demander si les maitres du monde n’ont pas raison.


  • sls0 sls0 17 mai 15:23

    Pendant 9 ans j’étais presque un fantôme, à l’étranger c’est possible mais j’ai quand même eu le fisc américain qui s’est intéressé à moi dans le cadre du enquête générale, je n’étais pas visé particulièrement.

    Maintenant je suis en France, là je m’aperçois que c’est fini de jouer les fantômes. Quand je dis en France, je me suis aperçu que c’est européen.

    On peut continuer à jouer les fantômes si on ne tombe pas malade, si on est non imposable, si on a pas besoin d’électricité, ect...

    La surveillance de masse, si le traitement est humain ça ne pose pas trop de problème, il y a trop à voir.

    Par contre du croisement de fichier avec de l’ IA ou le bon algorithme là ça devient sérieux.

    C’est à nous à laisser de traces "normales" sans relief.

    Se cacher dans le moyen, pour le hors moyen on ne laisse pas de traces si possible.

    Ca ne sert à rien de ce cacher, ça fait bizarre. On montre du neutre.

    Quand on voit les accrocs au réseaux sociaux qui aiment bien donner leur avis sur tout, ça s’expose pas mal quand même, souvent ceux qui se plaignent de la surveillance sont ceux qui s’exposent le plus.


    • Yakaa Yakaa 18 mai 10:35

      @sls0

      "Quand on voit les accrocs au réseaux sociaux qui aiment bien donner leur avis sur tout, ça s’expose pas mal quand même, souvent ceux qui se plaignent de la surveillance sont ceux qui s’exposent le plus."


      Faut l’encadrer celle là...
      Remplacez "au réseaux sociaux" par "commentaires compulsifs sur Ago TV" et toute ressemblance avec un nombriliste auto-satisfait et spécialiste de tout sera bien sûr totalement fortuite...  smiley  smiley  smiley

    • Joe Callagan Joe Callagan 18 mai 11:52

      @Yakaa

      Énorme ! 

      Il y a vraiment des fois où je me demande si on n’a pas en réalité affaire à un troll de niveau intergalactique qui se fout bien de notre gueule. C’est pas possible autrement... smiley smiley smiley 


    • mac1 18 mai 13:07

      @sls0
      Si on vient commenter ici, c’est parce que c’est encore légal et non interdit.
      Que l’on soit surveillé, c’est bien fâcheux et surtout illégal et on a le droit de le dire ici ou ailleurs.
      Après que les autorités assument et déclarent clairement que l’on est dans un régime totalitaire, si c’est le cas, et chacun prendra ses responsabilités.


  • Vulpes vulpes Vulpes vulpes 17 mai 18:37

    Merci pour la vidéo !

     

    Comme on le précise bien, l’histoire est assez ancienne, mais ce qui change aujourd’hui est l’acceleration du déploiement et sa généralisation !

    Nous sommes apparemment les derniers humains à connaître le sens des moments intimes et les zones blanches  !

     

    « Heil Gates ! »

     


  • Tchakpoum 18 mai 07:34

    Une "expérience" sera conduite pour détecter le port du masque avec des caméras intelligentes pendant le concert à venir d’Indochine.

    Elle sera conduite sous l’autorité de l’AP-HP (coucou, Martin), avec un virologue qui conduira une étude clinique. J’adore cette médecine... Avec peut-être un Ordre des Virologues à venir, pour maintenir la guerre sans fin contre le covid.

    https://www.usine-digitale.fr/article/datakalab-va-detecter-le-port-du-masque-des-spectateurs-du-concert-test-pour-le-covid-19.N1093219

    La société Datakalab ayant déjà engagé des partenariats avec la RATP, la SNCF... 

    Ladite société fabrique de l’argent en transformant les émotions humaines en données marketing avec des moyens technologiques : https://www.ladn.eu/entreprises-innovantes/case-study/datakalab-le-labo-de-toutes-les-emotions/

    Les co-fondateurs, Franck Tapiro a été conseiller de Nicolas Sarkozy, Anne-Marie Gaultier a construit son parcours professionnel en baignant parmi les multinationales chères à notre pays.

    La Tradition a enseigné la nécessité, auprès de la caste des gueux, les Igigi, de détruire les outils techniques de servitude pour les seigneurs Anunnaki. L’avenir est peut-être au luddisme.

    Belle conclusion d’Olivier Tesquet dans l’interview quand il dit qu’il manque les mots, les concepts pour comprendre et expliquer le nouveau monde qui prend forme. J’essaie moi-même de démontrer, mais sans y arriver, que le vrai et ultime pouvoir est dans le langage, qui indique le sens des choses qui se passent. Et ça, Macron l’a compris. Il y aurait un urgent travail de linguistique à fournir, des nouveaux Saussure. Contre celui des virologues.

    Une exemple, avec un autre sujet, mais sur le langage : Darmanin qui va aller manifester du côté des policier en colère contre la politique du gouvernement (de la sienne, donc) :

    https://mobile.twitter.com/BFMTV/status/1394297037475262464

    Lorsque l’on dit qu’il fait n’importe quoi, manifester contre lui-même, qu’il dit n’importe quoi, mélanger l’hostilité d’une partie de la société contre eux, les GJ, les agressions, le terrorisme, le flic tué de Rambouillet. Il est le contraire de l’imbécile : il va les accompagner pour mieux détruire les raisons aux malheurs qu’ils veulent dénoncer de la politique conduite dans le pays et rendre indigente toute velléité de contestation.

    Le jour où les mots n’auront plus de sens, nous aurons gagné : Joseph Goebbels.


  • microf 18 mai 17:27

    Un proverbe dit ceci : lorsqu´on n´a pas encore passer l´autre rive, il ne faut jamais se moquer de celui se noit "

    Ce proverbe ratrappe aujourd´hui les pays Européens, pays qui hier, se moquaient des pays Communistes, aujourd´hui, ce qui les arrive et qui va les arriver en matière de surveillance sera même pire que ce qui se passait dans les pays Communistes.


  • Simple citoyenne Simple citoyenne 19 mai 08:30

    Gloire, en ce jour du 19/05/2021 les despotes autorisent à sortir aux terrasses des restaurants etc... le titre du livre "Bonheur l’insoutenable" va à ravir à la situation, merci à l’un des auteurs sur Agoravox de nous avoir parlé de ce livre. N’oubliez pas, il fait beau, faites des bébés c’est ( presque) autorisé !


Réagir