jeudi 4 février 2016 - par wendigo

Théorie du dédoublement de l’espace et du temps

Cette Théorie a été découverte par le physicien Jean-pierre Garnier-Mallet docteur en mécanique des fluide en 1988 ; elle vient s'appuyer sur la théorie de la relativité en la complétant. Son principe n'est pas nouveau puisque les anciennes civilisation la connaissaient déjà. Elle est très intéressante et explique pas mal de choses, que son inventeur vous explique dans la vidéo, mais que vous pourrez compléter avec vos expériences personnelles.

 

 



85 réactions


  • medialter medialter 4 février 2016 12:03

    Absolument grotesque. Ce mec confond tout. Le "rêve accélère le temps" ... Huuuuuuuuummmm à supposer, mais le passage à l’état de double n’est pas un rêve. Si mon double regarde mon corps physique entrain de dormir, je suis dans le même temps, et la relativité n’a rien à foutre là-dedans. Le sujet du double est beaucoup trop sérieux pour être mise dans les pattes d’un scientifique. Je ne comprends absolument pas ce délire de vouloir intégrer dans le champ scientifique, qui se limite à la mesurabilité et à la reproductibilité, des domaines qui n’ont rien à y foutre et qui lui échapperont complètement, à moins d’assister à des tremblements de terre épistémologiques, ce qui n’est pas demain la veille.


    • Heimskringla Heimskringla 4 février 2016 13:19

      @medialter

      C’est quoi ta théorie sur les sorties du corps ?


    • wendigo wendigo 4 février 2016 13:41

      @medialter
       Pour vous qu’est ce que le temps ? quelle définition lui donnez vous ?
      Plus simple confirmez moi qu’il existe bien !
      Mais c’est vrai que peu bien venir foutre la relativité dans tout cela .............. sauf si le temps est une donnée relative.
      Pour info, la théorie Eisntein-Poincarré (puisque visiblement ici seul compte l’inventeur et non l’invention, vu les tissus de conneries que j’ai pu lire dernièrement sur ce forum à ce sujet. Ou des imbéciles se battent plus pour savoir qui en est bien le père ... je me demande si ces gens se posent la même question quand ils ont le cul dans leur bagnole au sujet de qui a inventé la roue ... passons) n’est qu’un B.A.BA , un premier pas ; bien présomptueux est celui qui se targue d’avoir tout compris alors qu’il n’a fait qu’un premier pas et encore pas très assuré.
      Moi le jour où j’ai appris à marché, je ne prétendais pas savoir courir, ça ne m’est venu que bien longtemps après. Mais je reconnais que je suis un imbécile.
      Mais si vous avez tout compris à la relativité restreinte, alors vous allez pouvoir m’expliquer le mécanisme exacte et précis du principe d’intrication quantique, qui visiblement se fout de l’espace et du temps.
      Maintenant quand je ferme les yeux le soir et que je les rouvre 8H après, étrangement je n’ai pas l’impression qu’autant de temps s’est passé, mais quand je rêve (ce qui ne dur pas plus que quelques instants) , j’ai l’impression que des heures, voir des jours entier se passent .... mais en quelques secondes !
      Donc là j’observe un double niveau temporel, d’un coté le temps me parait très court et d’un autre il me semble très long.

      Une autre chose, des expériences ont été réalisées pour voir à quelle vitesse de réaction entre l’oeil, le cerveau et le doigt ... en faisant défiler des photos aléatoire les sujets devaient cliquer sur un bouton chaque fois qu’un même motif apparaissait à l’écran et le résultat a été plus que surprenant, puisqu’il s’est avéré que le cerveau envoyait l’information avant l’apparition des images à l’écran. Vous avez une explication à cela ou c’est aussi grotesque pour vous ?
      Allons restons logique nous ne savons rien et nous ne devons réfuter aucun piste, surtout quand cette dernière est logique, trop de scientifique et autres inventeur ont été traité d’imbéciles par le passé, alors qu’aujourd’hui ils sont considérés comme des génies.
      Sinon, malgrés tout mon palabre, je suis impatient de lire votre définition scientifique du temps et la confirmation qu’il existe bien !


    • Zip_N 4 février 2016 14:02

      @wendigo

      Le temps que nous définissons est entièrement lié a la présence d’étoiles.


    • gaijin gaijin 4 février 2016 15:11

      @medialter

      " Absolument grotesque."

      tout a fait c’est toujours les cas avec les théoriciens ......

      " Je ne comprends absolument pas ce délire de vouloir intégrer dans le champ scientifique, qui se limite à la mesurabilité et à la reproductibilité, des domaines qui n’ont rien à y foutre"

      c’est une question de pouvoir ( au mauvais sens du terme smiley ) la science vit sur l’hallucination aristotélicienne science = vérité non science = illusion et le postulat que la science peut tout expliquer ( ou pourra plus tard .....)
      comme tout ça commence a craquer de toute part ( d’une part sous la pression de la réalité de la vie des gens et d’autre part de la découverte de la fin de la causalité linéaire ) ils essaient de se raccrocher aux branches comme ils peuvent .....


    • robin6 4 février 2016 15:50

      @medialter :

      Je vous conseille de lire "la science des extraterrestres" d’un certain Eric Julien qui sous un abord en apparence peu sérieux vous expliquera le pourquoi du comment.


    • calem 4 février 2016 16:00

    • medialter medialter 4 février 2016 16:46

      @wendigo
      "Pour vous qu’est ce que le temps ? quelle définition lui donnez vous ?"

      *

      Je n’en donne aucune, je me contente d’adopter celle de la physique

      *

      "Mais si vous avez tout compris à la relativité restreinte, alors vous allez pouvoir m’expliquer le mécanisme exacte et précis du principe d’intrication quantique, qui visiblement se fout de l’espace et du temps"

      *

      Mais mon pauvre ami, vous êtes complètement à côté de la plaque. L’intrication tient du modèle standard de la physique des particules, et la rr n’est que la conséquence de l’invariance de c dans un référentiel galiléen. La rr n’est même pas gravitationnelle, et Dieu sait si les cosmologues s’arrachent les cheveux pour tenter d’unir le modèle gravitationnel au modèle quantique. Vous mettez en regard 2 choses qui n’ont absolument rien à voir l’une avec l’autre.

      *

      "Maintenant quand je ferme les yeux le soir et que je les rouvre 8H après, étrangement je n’ai pas l’impression qu’autant de temps s’est passé"

      *

      Simple effet psychologique de perception. C’est comme lorsque je conduis et que ma voiture est arrivée à destination sans que je m’en rende compte, comme si elle avait roulé seule. Faut être sacrément allumé pour mettre de la relativité là-dedans smiley

      *

      "trop de scientifique et autres inventeur ont été traité d’imbéciles par le passé, alors qu’aujourd’hui ils sont considérés comme des génies"

      *

      Oui, c’est toujours l’argument donné par les farfelus. Le souci, c’est qu’il y a un génie par million, et une théorie par personne en cette déliquescente période de cacophonie. Ne vous leurrez pas ; 99,9% des délires sortent des poubelles et resteront dans les poubelles


    • medialter medialter 4 février 2016 16:52

      @Heimskringla
      "C’est quoi ta théorie sur les sorties du corps ?"

      *

      Je n’en ai pas en propre, il existe une abondante littérature sur le sujet depuis la nuit des temps, chacun peut choisir ce qui lui semblera le plus conforme, par rapport à son expérience ou son intuition. Pour ma part, c’est Castaneda qui me semble aujourd’hui avoir traité le sujet du double de la manière la plus cohérente et la plus expérimentable. Mais je ne le conseille pas, car il induit un paradigme extrêmement violent


    • medialter medialter 4 février 2016 16:59

      @robin6
      Eric Julien est un escroc. Ceci étant, introduire le double dans le débat ufologique est très pertinent. De nombreux chercheurs américains ont publié des études très poussées dans le domaine, qui convergent vers l’idée que beaucoup d’abductions ne se passent pas sur le plan physique (tout en ayant des effets désastreux sur le plan physique)


    • maQiavel maQiavel 4 février 2016 17:27

      Je ne comprends absolument pas ce délire de vouloir intégrer dans le champ scientifique, qui se limite à la mesurabilité et à la reproductibilité, des domaines qui n’ont rien à y foutre et qui lui échapperont complètement, à moins d’assister à des tremblements de terre épistémologiques,

      Sur le principe, je suis totalement d’accord avec merdaterre (c’est assez rare pour être signalé). Je ne comprend pas non plus cette obsession à vouloir légitimer par la science moderne des phénomènes qui dépassent son champ d’expertise. smiley

      C’est quoi ta théorie sur les sorties du corps ?

      Cette tendance à absolument vouloir théoriser est aussi étonnante quand il s’agit de spiritualité. 

      J’ai l’impression que cette tendance à intellectualiser le rapport à la spiritualité est une caractéristique des sociétés de l’écrit, ça me rappelle ce sage Sioux dont j’ai oublié le nom qui disait en gros que les Européens accordaient trop d’importance aux systèmes abstraits au détriment de l’expérience directe avec le divin. 

      C’est comme si théoriser dans un système de savoir abstrait la sortie du corps legitimait l’existence de la sortie du corps. En quelque sorte, la théorie légitime la pratique... 

      On pourrait faire le parallèle avec l’expérience directe de la douleur et sa théorisation neuro -physiologique, la seule différence est que tout le monde ressent la douleur, donc on ne questionne pas son existence comme on peut le faire pour la sortie des corps... 


    • gaijin gaijin 4 février 2016 17:54

      @calem
      oui pas mal c’est en tout cas exactement mon point de vue : le temps c’est l’énergie nécessaire a déplacer un objet dans l’espace

      reste la deuxième partie de la question : comment sortir de là ?


    • Heimskringla Heimskringla 4 février 2016 18:29

      @medialter

      Intéressant, j’ai fait moi même l’expérience d’une sortie du corps donc ce sujet m’intéresse beaucoup. 

      Je vais faire mes recherches au sujet de Castaneda pour voir ce qu’il raconte. 

      Merci pour ta réponse. 


    • Heimskringla Heimskringla 4 février 2016 18:38

      @maQiavel

      Je suis d’accord avec ton point de vue, je voulais juste avoir l’avis de "merdaterre" sur ce sujet car je le trouve très souvent intéressant. 

      D’ailleurs tu en penses quoi des sorties du corps maQ ? 


    • Heimskringla Heimskringla 4 février 2016 18:41

      @medialter

      Si tu as des liens à me proposer n’hésite pas. D’avance merci.


    • wendigo wendigo 4 février 2016 18:51

      @gaijin
      tout a fait c’est toujours les cas avec les théoriciens ......

       Si les théoriciens sont selon vous deux, "grotesque", alors que pensez de vous, qui pour écrire cela vous servez des fruits de leurs travaux ? Ayez au moins le respect de vos conviction et évitez tout ce qui est issu des esprits grotesques, je ne vous dirais pas de retourner à vos silex, puisque la taille de ces derniers est aussi sortie de cerveau grotesques.
       Back to the tree mes braves, back to the tree !

      Hé oui, avec un seul neurone en état de marche, il est aisé de voir que toute découverte a pour origine une théorie !

      ...

      Sinon, pour ce qui vous concerne, vous théoriser quand ? vos lobes frontaux en ont ils les capacités au moins pour ainsi critiquer les autres ?
      Inutile de me répondre vous l’avez déjà fait depuis longtemps !


    • maQiavel maQiavel 4 février 2016 18:55

      @Heimskringla
      Oui, c’est un phénomène intéressant. 

      D’ailleurs tu en penses quoi des sorties du corps maQ ? 

      Je voulais juste pointer cette tendance à la théorisation pour légitimer l’existence de phénomènes, la vérité est que je n’aime pas trop parler de sujets comme ceux là en public , c’est un terrain glissant et on passe rapidement pour un délirant, mais si un jour on se rencontre, je te donnerai mon opinion là dessus avec plaisir... smiley


    • gaijin gaijin 4 février 2016 19:07

      @wendigo
      j’ai jamais eut besoin d’eux pour savoir cela 

      " Hé oui, avec un seul neurone en état de marche, il est aisé de voir que toute découverte a pour origine une théorie ! " 

      non revoyez votre histoire de la pensée ( zut ça a pas été théorisé par vos prêtres* ) avec deux neurones vous sauriez que c’est l’observation du réel qui est a l’origine des découvertes ( au moins jusqu’au 19 ème siècle ) la pensée vient après le vécu pas l’inverse .....

      * les positivistes contien


    • Zip_N 4 février 2016 20:28

      @medialter

      "quelle définition lui donnez vous ?" * Je n’en donne aucune"

      La physique existe pas sans espace astrophysique. La définition universelle du temps fonctionne et nous est accessible avec le composant astrophysique qui sont les étoiles solaires en mouvement galactique. Le mouvement de la galaxie maintient certainement le soleil en fonction, le soleil tourne dans un mouvement de rotation spirale de la galaxie. Si une cellule regardait une fleur des miliards de fois plus grand qu’elle, elle il y verrait certainement, comme nous, un univers pixelisé.


    • wendigo wendigo 4 février 2016 20:35

      @medialter
      Mais mon pauvre ami, vous êtes complètement à côté de la plaque. L’intrication tient du modèle standard de la physique des particules, et la rr n’est que la conséquence de l’invariance de c dans un référentiel galiléen. La rr n’est même pas gravitationnelle, et Dieu sait si les cosmologues s’arrachent les cheveux pour tenter d’unir le modèle gravitationnel au modèle quantique. Vous mettez en regard 2 choses qui n’ont absolument rien à voir l’une avec l’autre.

      Ouais, ..... ou peut être que je met en regard deux choses dont vous, vous ne voyez pas la relation, c’est au choix.
      Sinon, revenons en à nos mouton, pour l’intrication alors, selon vous le temps et l’espace, à prendre en considération ou pas ?

      Simple effet psychologique de perception. C’est comme lorsque je conduis et que ma voiture est arrivée à destination sans que je m’en rende compte, comme si elle avait roulé seule. Faut être sacrément allumé pour mettre de la relativité là-dedans

       Ha non, puisqu’en voiture c’est votre conscient qui est aux commandes (du moins j’espère pour vous) alors que quand vous rêvez, c’est votre inconscient qui est le maître, ne confondez pas distraction et niveaux psychologiques (je voudrais voir le résultat si on testait une personne sous hypnose au volant . m’est avis que ce sont les gendarmes qui factureraient l’analyse) .... dommage mais bien tenté. Notre inconscient est à une autre échelle temporelle. Les rêves prémonitoires, vous en avez fait souvent au volant ? comment les expliquez vous ceux là ?
      Tentez vous à l’hypnose en vous chronométrant vous serez très surpris !

       Oui, c’est toujours l’argument donné par les farfelus. Le souci, c’est qu’il y a un génie par million, et une théorie par personne en cette déliquescente période de cacophonie. Ne vous leurrez pas ; 99,9% des délires sortent des poubelles et resteront dans les poubelles

       Arguments typiques du misonéiste de base, svp, changer de disque on dirait les USA voulant justifier leurs prochaines guerre !


      Bon et bien mon cher, le mieux aurait été de vous faire un mode opératoire plus précis, d’abord regarder et comprendre ce qui est dit dans la vidéo, de bien y réfléchir à tête reposée, et éventuellement, après une bonne nuit dessus , peut être intervenir, car aucun de vos argument ne tient la route, car si vous ne faites pas dans la confusion entre "conscient et inconscient", vous reconnaissez vous arracher les cheveux en vous obstinant tenter d’unir des choses qui de toutes évidence ne peuvent l’être par des moyens conventionnels et qui pourtant SONT et le tout avec des arguments archaïques dont le passé nous prouves qu’ils ne ridiculisent que celui qui en fait usage. Mon pauvre ami, le futur ne vous tend pas les bras et le présent semble vous ignorer, je comprend donc votre réticence à envisager une telle théorie ! Heureusement il vous reste aristote si ça vous tentes smiley



    • maQiavel maQiavel 4 février 2016 20:38

      Je tiens tout de même à préciser que je n’ai fait en aucun cas la critique de la vidéo (je n’intervient d’ailleurs que très rarement sur les articles de la rubrique science et technique), j’ai simplement fait une remarque générale sur une phrase de medialter pour souligner une certaine tendance que je trouve excessive et mauvaise qui consiste à absolument chercher à théoriser et à faire valider par la science moderne des phénomènes qui dépassent son champ d’expertise. 

      Pour le reste, j’espère ne pas être crétin au point de rejeter en bloc toute théorie ou toute tentative de théorisation, ce n’est pas du tout ce que j’essaie de dire, c’est juste une petite précision au cas où mon commentaire serait mal interprété... 

       


    • medialter medialter 4 février 2016 20:53

      @Heimskringla
      Si tu as des liens à me proposer n’hésite pas

      *

      Castaneda, c’est l’Himalaya. Rien que pour comprendre l’oeuvre et la digérer, c’est 10 ans minimum. Car le double y est imbriqué dans des concepts qui sont inextricablement entrelacés entre eux. Tout ça pour dire que même s’il y avait un lien, je ne le donnerais pas. C’est du tout ou rien. Bonne chance smiley


    • medialter medialter 4 février 2016 21:01

      @wendigo
      "Sinon, revenons en à nos mouton, pour l’intrication alors, selon vous le temps et l’espace, à prendre en considération ou pas ?"

      *

      Rarement vu une rigidité intellectuelle aussi cadavérique. Attend, je prends un mégaphone :

      L’ESPACE-TEMPS RELEVE DU MODELE STANDARD GRAVITATIONNEL. L’INTRICATION DU MODELE STANDARD QUANTIQUE. ILS SONT INNNNCOOOOOOOMPAAAAAAAAATIIIIIIIIIIIIIBLEEEEEEEEEEEEEES

      Programme de Terminale Scientifique. Un bon conseil, reprends quelques études, je comprends mieux que n’importe quel gogo peut te faire avaler n’importe quoi.


    • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 4 février 2016 21:04

      wendigo (---.---.---.211) 4 février 13:41
      "@medialter
      Sinon, malgrés tout mon palabre, je suis impatient de lire votre définition scientifique du temps et la confirmation qu’il existe bien ! "
      °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

      @wendigo

      Bonjour,
      je me suis intéressé au sujet, le jour où sans lecture préalable , qui aurait pu me conditionner, j’ai vécu, ou cru avoir vécu, une "restriction" du temps de 15 minutes environ : l’été au centre de Paris, il y a une dizaine d’années, vers 19 heures, en présence de quelqu’un !

      Croyez-vous la chose possible ?!

      Merci

      CQFD 


    • wendigo wendigo 4 février 2016 21:48

      @Zip_N

      Ca c’est la vision Newtonienne, mais pas la version unanime, pour la bonne et simple raison qu’il ni a pas de définition unanime, le temps reste toujours un mystère, selon Einstein ce n’est qu’une illusion persistante . Selon Rovelli, les horloges ne mesurent pas le temps, c’est le temps qui est défini par ce que mesurent les horloges ... et donc il n’existes toujours pas ...
      En fait, il ni a rien qui définissent réellement le temps au niveau physique. Il y a plus de théories que de certitudes le tout baignant dans un grand flou.
       Voila.
      Donc je suis heureux que ce grand mystère ait trouvé sa réponse sur le forum d’agoravox Tv.
      A vous tous "mercy", vous avez résolu une grande énigme par votre consensus unanime et formel.


    • wendigo wendigo 4 février 2016 22:08

      @Mao-Tsé-Toung

       Qu’est ce que vous voulez que j’en sache ?
      Vous posez la question au plus con d’entre nous, ou au plus honnête ce qui de nos jours revient au même, puisque je ne pourrais pas vous définir ce qu’est le temps et que je ne sais pas ce que vous entendez par "restriction temporelle", vous êtes sur que ce jour là vous n’avez pas mis le controle parentale par inadvertance ? smiley
      Sur un autre sujet plus "paranormal" il existe ce genre de phénomène dans les témoignages concernant les triangles des Bermudes et du dragon, où des pilotes prétendent avoir fait en quelques dizaines de minutes des parcoures demandant plusieurs heures, ceci corroboré par les tours de controle , je sais qu’il existe une légende urbaine du coté d’un quartier de Marseille, où des gens prétendent en avoir été victimes.
      Mais je veux bien lire votre histoire et ce que vous appelez "restriction temporelle", je ne réfute rien et je reste curieux.


    • wendigo wendigo 4 février 2016 22:19

      @medialter

      ET L’EQUATION "WHEELER - DEWITT" CA TE CAUSE ??


    • wendigo wendigo 4 février 2016 22:42

      @gaijin

      la pensée vient après le vécu pas l’inverse .....

       Ha oui vraiment ?

      Alors quand vous dessinez un cercle, vous le dessinez sans en avoir eu l’idée avant ?!
      Expliquez moi votre manière de procéder alors, je ne pige pas !
      La pensée prime sur toutes choses, car sans elle la chose ne peut être ou être faites et il en va de même pour ce qui est de l’univers, il ne vous es pas visible que tout notre univers est superbement bien organisé ? et selon ce que vous dites, ce serait un coup du hasard, une coincidence de cette taille ?
      Non le hasard n’a pas sa place, pour une telle précision, la pensée est impérativement l’origine de tout.


    • wendigo wendigo 4 février 2016 22:57

      @maQiavel
      j’ai simplement fait une remarque générale sur une phrase de medialter pour souligner une certaine tendance que je trouve excessive et mauvaise qui consiste à absolument chercher à théoriser et à faire valider par la science moderne des phénomènes qui dépassent son champ d’expertise.

       Oui, je comprend mais il faut aussi voir que sans théorie, on fait du surplace . D’ailleurs qu’est ce que la théorie sinon juste emettre une idée, ce n’est pas une force de loi comme la science semble le confondre aujourd’hui.
      La théorie de garnier mallet, ne pensez pas que je la gobe la gueule en urinoir, non, elle me sert juste à réfléchir de mon coté sur un sujet plus ou moins proche. Je trouve certaines choses interessantes, mais pas dans sa globalité ; il y a une certaine logique, et pas mal de conneries selon moi , mais justement cela reste SELON MOI, à ma propre estimation que je sais ne pas être celle des autres.
      Mais de là à faire comme médialter rejeter en bloque sous le titre "grotesque", non désolé, j’estime que toute idée, même les plus connes, ont une parcelle de choses judicieuses.
      Mais je vous contredis sur un point, ce n’est pas la tendance à théoriser qui est mauvaise, mais la tendance à imposer des théorie comme force de loi ! Et qui sommes nous pour dire "c’est comme cela et pas autrement" surtout qu’un sciècle plus tard, la dites loi est mises à mal par une nouvelle théorie qui passera elle aussi à la trappe plus tard sauf cas rare.
      Et le fait de généraliser et cataloguer, de porter un jugement catégorique que je trouve tout aussi mauvais .
      Qui plus est quand de suite derrière médialter vient nous parler de voyage astrale (c’est peut être aussi niveau terminal S, allez savoir) ..... manquait plus qu’il nous parle nécromancie.


    • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 4 février 2016 23:55

      @wendigo

      Je vous posais la question à vous en particulier seulement ; quant à vos connaissances sur le sujet je n’ai aucune raison de les anticiper, aussi ce que vous avez répondu me "convient" tout à fait et vous en remercie sincèrement !

      Je n’aime pas beaucoup lire ! Par contre les témoignages personnels parfois sont des jalons inattendus vers une nouvelle vision des choses ! Entendu que pour ma part je n’ai jamais idéalisé ce que j’ai fait dans ma vie, m’évitant par là même toute vanité déplacée : cela est un constat chez moi, pas un but !

      En ce qui concerne le "paranormal" j’ai toujours eu un œil bienveillant bien que j’eusse toujours constaté qu’il se mouvait toujours au milieu d’une très forte densité de hurluberlus et de charlatans dont l’observation critique mais objective revêt parfois un grand intérêt pour moi : je fais des arrêts sur image sur des personnages énigmatiques ! ce qui est commun dans la circonstance c’est de se précipiter sur la littérature pour chercher une réponse ; ce n’est pas mon cas : je cherche en moi-même un écho qui me rapprocherait d’eux : ce qui se partage bien, ce n’est pas par des lectures communes, mais lorsqu’on communique au travers du mème vécu !

      Quant à l’expression : "restriction temporelle", je n’ai pas trouvé mieux ; j’explicite la chose, invraisemblable pour tout rationaliste pur et dur, d’une contraction du temps, d’environ un quart d’heure ! Ce que vous rapportez des "triangles des Bermudes et du dragon" serait de la même famille de phénomènes a priori !

      Merci

      CQFD


    • gaijin gaijin 5 février 2016 09:38

      @wendigo
      " Alors quand vous dessinez un cercle, vous le dessinez sans en avoir eu l’idée avant ?!"

      quand je dit le " vécu vient avant la pensée " il faut l’entendre dans le cadre de la notion de découverte ( ce qui était le cadre de notre discussion )
      quand je fais un cercle je ne le découvre pas je l’ai appris et dans ce cadre la pensée bien sur est avant. ( il y aurait a dire la dessus mais ça serait un autre sujet )
      comment le cercle a été découvert ? (ce que je vais dire va vous plaire car c’est une théorie smiley ) le cercle a été découvert juste après le feu : la lumière fait un cercle et autour du feu les gens se mettent en cercle ( c’est structurellement la meilleure solution pour que tout le monde en soit proche )

      ainsi est née la corrélation lumière-cercle-esprit-communauté qui est a la base de toutes les cultures humaines ...........

      bien sur on peut théoriser sans avoir vécu et si on est cohérent arriver a quelque chose ..........mais pas dans les sujets qui touchent au vécu

      la question du double, du rapport du psychisme au temps ne peut pas être théorisée correctement si on n’a pas une expérience vécue de la question le problème c’est que comme dit médialter plus haut il faut la moitié d’une vie pour simplement commencer a comprendre 


    • medialter medialter 5 février 2016 10:44

      @wendigo
      Wheeler-Dewitt ? Tu vas nous mettre ça avec le double, hein ? smiley Le Wendi il n’a même pas le niveau terminale, il met en regard de l’intrication et de l’espace-temps, et il tourne du cul en me montrant du BAC+15 smiley Je te l’ai dit, va relire la fable "la grenouille et le boeuf", retourne à l’école, Wheeler-Dewitt, c’est comme la gravité quantique euclidienne, la gravité quantique à boucles, la théorie des cordes. Ce ne sont que des théories (nécessaires à l’avancement des sciences) entre scientifiques de haut niveau qui s’écharpent, il est loin d’est sûr que déjà une seule soit confirmée par les mesures. Ca s’enseigne de manière préliminaire au niveau du Master, et l’obtention préalable du BAC est évidemment nécessaire smiley


    • Zip_N 5 février 2016 12:08

      @wendigo

      "En fait, il ni a rien qui définissent réellement le temps au niveau physique."

      Vous êtes sourd à tout le monde, je comprend pas comment vous souhaiter trouver ?je vais vous le répéter ce qui définit le temps c’est l’astrophysique
      car il y a pas de physique x sans astre x. ok ?
       


    • Zip_N 5 février 2016 12:21

      @wendigo

      "Selon Rovelli, les horloges ne mesurent pas le temps, c’est le temps qui est défini par ce que mesurent les horloges ... et donc il n’existes toujours pas ..."

      Le temps définit en 1er ce que mesure l’horloge, est une évidence, sans temps il y a pas d’horloge en second ! et donc il existe encore ! si vous en êtes toujours à des irraisonnements, je comprend mieux vos difficultés.


    • wendigo wendigo 5 février 2016 12:44

      @medialter

       Merci médialter de nous confirmer que vous ne panez rien, comme toutes personnes rejetant tout dans l’instant sans prendre le temps de réfléchir, mais par contre vous venez nous parler de" voyages astraux", qui pour vous n’est pas théorique mais concret.
      Pouvez vous me démontrer mathématiquement que les voyage astraux sont une réalité ?
       Vous réfutez les théorie, mais acceptez le paranormal ....
      Je ne vois pas ce que je peux discuter avec un gugus qui n’a pas le niveau de ce qu’il affirme !
       Un con qui passe son temps sur agora à critiquer, vous me faites penser à ces rater de la vie qui déversent leur fiel pour se croire exister ... un de ces troll névrosé.
      Mais vous avez raison, je n’ai pas que bac+15.
      Maintenant bac + ou pas, quand on parle de physique on en parles jusqu’au bout ou on la ferme ! Qui plus est quand on aborde un sujet aussi délicat que le temps.
      Mon seul regret c’est d’avoir faillit à mon éthique, je n’ai pas pour habitude d’instruire les con, ce que malheureusement il me semble que je viens de faire avec vous.
       Sinon, pour être aussi catégorique, avez vous eu connaissance de mon CV, pour ainsi vous exprimer sur mon cas aussi gaillardement ?
      Allez donc faire vos voyages astraux visiblement vous n’êtes bon qu’à cela.


    • ZardoZ ZardoZ 5 février 2016 12:53

      @Heimskringla

      Les sorties hors du corps, c’est de la pipe, ça se passe juste dans l’intrant-crânien. Les types qui pratiquent ce truc new âge se font berlurer, c’est comme la vie après la mort. Il n’y a rien et on sera tous chocolat. 


    • wendigo wendigo 5 février 2016 12:56

      @Zip_N

      "Selon Rovelli, les horloges ne mesurent pas le temps, c’est le temps qui est défini par ce que mesurent les horloges ... et donc il n’existes toujours pas ..."

      Le temps définit en 1er ce que mesure l’horloge, est une évidence, sans temps il y a pas d’horloge en second ! et donc il existe encore ! si vous en êtes toujours à des irraisonnements, je comprend mieux vos difficultés.

       Quel est votre problème, la compréhension de texte ou une déficience cognitive ? Je vous cite Rovelli et vous me l’attribuez à moi (Merci pour cet honneur) Pourtant vous citez mot pour mot mon message qui commence par "selon Rovelli" .....
      SVP, tentez au moins d’être cohérent si vous voulez faire dans la manipulation, parce que là vous passer pour ce que vous êtes en l’affichant ouvertement.

      Pour info et si vous n’avez pas tout lu, je citais plusieurs avis de plusieurs physiciens, mais pas le miens qui lui se rapproche de Simon Saunders. Allez, grattez un peu, vous dormirez moins bête un jour peut être !


    • Zip_N 5 février 2016 14:35

      @wendigo

      Le temps mesure l’horloge en 1er et en second l’horloge mesure le temps. L’horloge est un mathématique. Il est dans un paradoxe structurel et vous aussi, parce qu’avec une erreur tout le scénario change de sens et de propriétés et dégénère.


    • wendigo wendigo 5 février 2016 15:38

      @Zip_N

       Ce qui fait de vous un joli paradoxe.
      Sur ce bonne journée j’ai plus instructif à faire qu’à philosopher avec l’incarnation du vide .


    • Heimskringla Heimskringla 6 février 2016 09:58

      @ZardoZ

      "Les sorties hors du corps, c’est de la pipe, ça se passe juste dans l’intrant-crânien. Les types qui pratiquent ce truc new âge se font berlurer, c’est comme la vie après la mort. Il n’y a rien et on sera tous chocolat. "


      C’est ma première idée sur le sujet.


  • Hieronymus Hieronymus 4 février 2016 13:22

    c’est pas un peu redondant cet article ?
    voyez les commentaires dans le fil suivant :
    http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/jean-pierre-garnier-malet-le-51781


    • wendigo wendigo 4 février 2016 13:54

      @Hieronymus

       Ca ne serait pas le premier sujet redondant, malheureusement tous les intervenants ici n’y passent pas leur journée ou leur vie pour savoir si tel ou tel sujet a déjà été déposé.
      Et vu le sujet en question, nous pouvons dire que à l’instar de l’espace et du temps , la théorie Garnier-Mallet répond bien à ce principe de dédoublement.
      Merci de nous le faire remarquer . smiley


  • Maître Cube 4 février 2016 14:46

    Tout ce qu’on peut dire sur cette théorie, c’est qu’elle n’est pas falsifiable.


  • yoananda yoananda 4 février 2016 15:22

    J’ai lu son bouquin et je l’ai contacté par email à une époque.

    Ce n’est pas une théorie scientifique, ce sont des élucubrations. De la spéculation si on veut être gentil et qu’on est de bonne humeur. Comme dit très justement Maître Cube, ce n’est pas falsifiable, donc, non scientifique.
    Donc déjà c’est louche de la part de quelque qui met en avant ses compétences dans le domaine.
    Dans ses stages payant (et très cher) Garnier Mallet apprends comment sauver le monde avec une technique toute conne de Nidra Yoga (yoga du rêve).
    C’est juste une arnaque de plus en somme ...


  • wendigo wendigo 4 février 2016 19:17


     Héééé ouais .........
     les grands esprits sont à l’oeuvre, non comptant de ne pas savoir à quoi sert une théorie, ils s’affirment !

     Les personnes les plus intelligentes sont celles qui ont vu cette vidéo et qui ne s’exprime pas !
    Une théorie n’a jamais été faites pour s’imposer comme force de loi, mais juste pour exprimer une idée, servant aux autres à réfléchir.
    Ici nous pouvons constater, que certains ne prennent même pas le temps de réflexion (comme toujours et toujours les même) que le fond leur importe peux et qu’il ne comprennent absolument pas à quoi sert une théorie .... ce qui ne les empèche pas de se prendre pour grand savant, se sentant le devoir de porter la critique, et ce, le cabas vide.
    Combien des contributeur ici a déjà émis une théorie ? combien ici ont déjà publié et combien on répondu à ma question sur la véracité du temps ?
    Réponse Nibe, néant , nada ; ça passe sa vie à faire des commentaire sur agoravox tv,( et toujours dans la critique négative) ce qui ne laisse pas beaucoup de temps à autre chose, comme penser, s’interroger, réfléchir, ou s’instruire.
    Ca critique, ça critique, mais ça n’établit rien, pire ça critique certaines choses, mais ça se comportes comme elles !
    Quand je lis les commentaires sur les sujet "relatifs" à la physique ici, je me poses pas mal de questions sur le niveau réel de connaissance de certains, je n’y participe pas, je ne voudrais pas flooder de telles merveilles de savoir. Surtout quand les convictions antisémites prennent le pas sur la science elle même. Einstein avait raison, l’homme n’est pas encore prêt, quoi que je serais plus radical que lui, pour moi le sapiens est bien trop con pour comprendre et surtout bien trop égocentré. Mais passons.
    Personnellement, la théorie garnier mallet, je m’en fout, mais elle me permet de réfléchir, compiler avec d’autres "théorie" et constats pour me permettre d’avancer sur d’autres points.
    Visiblement dans ce système la "théorie" n’est pas très charlie, cela relève de la libre pensée tant prônée, mais tellement interdite. Et quand je lis sur agora toutes ces critiques du système par des personnes qui se comportent exactement comme lui, je pourrais en rire, si je ne voyais pas la tragédie où cela nous mènes.
    Enfin, merci à tous, grâce à vous j’ai pu contempler l’infini et le néant unifiés.
     Je remercie ceux qui on lu cette vidéo et qui ont eu l’intelligence de la prendre pour ce quelle est, une simple idée émise n’engageant que son inventeur, mais nous permettant d’ouvrir notre champ de réflexion personnel.


    • herve_hum 5 février 2016 00:58

      @wendigo

      Vous voulez une définition du temps ?

      très facile, le temps est la mesure de toute chose !

      Sans le temps, vous ne pouvez pas mesurer un espace, c’est impossible.

      L’espace est indéfinissable par lui seul, il faut y ajouter le temps pour le définir.

      Cela veut dire que le temps est, relativement à l’espace, son unité quantique.

      Si on reprend l’image d’un canevas sur lequel sont posés les corps stellaires, alors, le temps est chaque maille du canevas, ou pour un plateau quadrillé aux bords infini, le temps est chaque case.

      Mais là où ça devient intéressant, c’est quand on y ajoute certains ingrédients et qui permet de développer le principe de relation de causalité de l’Univers en lieu et place du principe de causalité d’Aristote.

      Ici, c’est une révolution conceptuelle d’une portée supérieure à la découverte scientifique de l’héliocentrisme par Copernic et Galilée, car elle touche les fondamentaux du cogito humain, le faisant passer du géocentrisme appelé pour le coup anthropocentrisme ou égocentrisme pour d’autres, à l’héliocentrisme, c’est à dire, où l’humain n’est le centre que de sa propre pensée et non de l’Univers.

      C’est à dire, que la conscience repose sur sa propre réalité et non sur celle de l’humain, qui, malgré les avancés de la science dans la connaissance de notre environnement, continu de se penser comme la conscience de l’Univers.

      L’Univers obéit au principe de relation de causalité et nul ne peut s’en affranchir sans se précipiter dans le néant.

      La preuve ? Eh bien, si l’humanité poursuit dans son entêtement à nier le principe de relation de causalité, la théorie du principe dit que nous allons vers l’auto destruction très rapidement maintenant, car le niveau de dissociation de relation de causalité ou autrement appelé, dissonance cognitive ou encore déni de réalité est tel, qu’il n’est plus soutenable en l’état.

      Ce haut niveau de dissociation est la marque que l’humain doit mettre sa conscience en phase avec sa connaissance acquise de manière urgente. L’analyse de l’évolution au regard du principe, indiquant que nous devons changer de dimension de conscience d’être, car le refus signifie le choix de la négation, donc de l’oubli, donc de la destruction.

      Mais le temps, c’est la mesure de toute chose et non pas l’humain qui n’est la mesure que de lui même !!!

      Bon, le développement du principe de relation de causalité, fait passer du monde simpliste d’Aristote, au monde complexe de l’Univers.

      Mais pour l’instant, j’avoue échouer à le faire percevoir. c’est ça le problème, les gens veulent connaître la vérité, mais à condition qu’elle colle à la leur propre, or, c’est évidemment impossible. La condition pour connaître la Vérité, c’est de s’y plier, de s’y soumettre et non de prétendre la connaître avec l’ambition de la soumettre, car c’est impossible. Sauf dans l’imaginaire des humains, car leur permettant de s’affranchir de tout principe, lois ou règles, mais tout en voulant en conserver les avantages et l’usage....

      Bref, ils veulent la vérité pour le mensonge. La relation de causalité pour la dissociation.

      Et avec cela, l’humain se veut humble, mais d’une prétention supérieure à Dieu.

      Bon, on peut continuer toute la nuit ainsi, et souhaitons qu’Einstein avait tort en disant que la connerie humaine est infini, souhaitons qu’elle ait son temps à vivre, donc à pouvoir se mesurer !


    • wendigo wendigo 5 février 2016 08:15

      @herve_hum
       Très intéressant , votre définition me plait, car elle intègre une donnée qui n’est jamais prise en compte ni en considération dans le physique .... la psyché humaine !
       C’est cet oublie, ou plutôt ce mépris inconscient.
      Pour définir le temps il faut d’abord définir l’espace, mais temps et espace ne sont que des perceptions de la psyché humaine. Nos sens ne sont que des "capteurs" transmettant des info sous forme électro-chimique et électromagnétique que notre cerveau va traiter , analyser et interpréter, le temps lui ne sera là que pour donner un sens, une stabilité aux flux d’informations et au traitement logique du découlement des choses et ainsi stabiliser la psyché humaine pour quelle ne sombre dans la folie.
      Car à bien y réfléchir, tout cet univers qui nous entour n’existe prioritairement que dans notre tête, si on nous coupe de nos sens (tous) que nous reste t’il de cet univers ? rien, juste une notion temps inutile et aliénante. (je ne prétend pas pour autant que l’univers n’existe pas ... quoi qu’en poussant le bouchon plus loin, la question peut se poser)
      J’ai toujours estimé que la donnée "psyché" devrait être intégrée à toutes les science de façon prioritaire, à toutes équation. Car si on y réfléchit correctement et honnêtement, sans la pensée rien n’éxiste. C’est bien la "masse manquante" , non manquante à l’univers, mais à NOTRE bonne compréhension de celui ci. Le temps joue aussi un rôle de fusible, car je pense pas que le cerveau humain puisse encaisser l’intégralité de ce qu’est l’univers réel, un tel flux de données lui serait dangereux pour ne pas dire létale.
      Mais comme vous le dites si bien, l’égocentrisme narcissique de l’homme lui interdit de voir, que cet univers se présente à lui comme lui veut bien le voir, comme lui PEUT bien le voir.
      Mais le temps hors de notre esprit, existe t’il ? Nous ne le saurons jamais, puisque nous ne pouvons pas voir le monde qu’avec notre esprit.
      Maintenant Einstein avait raison, mais il avait tort en même temps et vous le reconnaissez implicitement .... car dans un espace infini, soutenue par un temps lui même infini, cette volonté obscène de ne pas vouloir comprendre cela ne peut qu’être à la même échelle. Mais là où il avait tort, c’est qu’il généralisait beaucoup trop, oubliant que tous les hommes ne sont pas des clones et qu’une partie savent encore ouvrir les yeux.
      Merci Hervé en tout cas, pour ce message matinal, vous avez "sublimé" mon petit déjeuné, par votre vision cohérente et logique et surtout humble. Ce qui ici devient un rare luxe dans notre monde psychotique.
      Et je pense que Jung et Einstein dans leurs conversations devaient voir les choses comme nous le faisons sans pour autant nous croire de leur niveau, enfin je parle pour mon cas, car personnellement je sais que je suis un idiot, qui passera sa vie à apprendre pour mourir bête.
      Merci encore !


    • Zip_N 5 février 2016 12:56

      @herve_hum

      Le temps existe est l’univers est un être organique, ou alors le temps n’existe pas et l’univers est une chose inerte ! C’est la température (lumière d’activité) qui calcule et détermine le temps qu’on a, qu’on est. La température a elle seule peut déterminer la mesure du temps : que se soit corporel, extracorporel ou stellaire. La température la plus proche de l’histoire que l’on connaît est le soleil.


    • Zip_N 5 février 2016 13:08

      @wendigo

      "temps et espace ne sont que des perceptions de la psyché humaine"

      Vous croyez que les animaux ne perçoivent pas le temps et l’espace, vous en savez des choses !

      "tout cet univers qui nous entour n’existe prioritairement que dans notre tête, si on nous coupe de nos sens (tous) que nous reste t’il de cet univers ? rien"

      "J’ai toujours estimé que la donnée "psyché" devrait être intégrée à toutes les science de façon prioritaire"

      Pour vous oui, cela serait une bonne chose quand vous professez . Pour les autres c’est secondaire.


    • ZardoZ ZardoZ 5 février 2016 13:23

      @Zip_N

      Les animaux ne peuvent pas percevoir le temps.

      Exemple : j’ai quitté mon chien depuis 10 minutes, je reviens il me fait la fête, je quitte mon chien pour une journée, il me fait la fête, je quitte mon chien pour quinze jours, il me fait la fête. Dans les trois cas il me fera la fête à mon retour .

      Les animaux se guident avec leurs flairs et leurs instincts, le temps n’existe pas et pour cause.

      Le temps est une notion "consciente" les animaux n’ont pas conscience d’eux même, comment pourrait il avoir conscience d’un temps qui n’existe que dans nos têtes d’humains formatés.


    • Zip_N 5 février 2016 13:26

      @wendigo

      Je ne lis pas les liens qui ne sont pas argumentés. Laissez le pour les autres.


    • Zip_N 5 février 2016 13:32

      @ZardoZ

      Oui ils perçoivent le temps, votre brave chien ne comprend pas le temps que vous lui imposez, mais il comprend le sien. Le temps existe puisque les animaux s’arrêtent lorsqu’il fait nuit eux aussi, ils en ont bien conscience eux aussi.


    • Zip_N 5 février 2016 13:35

      Zardo,

      Moralité : faites la fête avec votre chien et arrêtez de regarder votre montre.


    • ZardoZ ZardoZ 5 février 2016 13:45

      @Zip_N

      La nuit et le jour sont des cycles, le chien où tout autre animal , ne compilera pas ces cycles pour en faire une observation du temps. Temps qui n’existe pas.

      Prendre comme référent la chaleur ou lumière du soleil ne dissocie pas le temps, par contre il confirme bien que dans l’univers tout est un cycle perpétuel.

      Les étoiles naissent, meurent , une extension donnera lieu à une autre extension etc...


    • Zip_N 5 février 2016 13:53

      @ZardoZ

      "Les étoiles naissent, meurent"

      Ils appellent cela le temps.


    • wendigo wendigo 5 février 2016 14:06

      @Zip_N
      Je ne lis pas les liens qui ne sont pas argumentés. Laissez le pour les autres.

       Inutile de le préciser puisque visiblement vous ne lisez pas grand chose, ce qui n’est pas un problème vu vos aptitudes à comprendre ce que vous lisez !


    • Zip_N 5 février 2016 14:14

      @wendigo

      J’ai pas besoin de lire pour vous, vous lisez bien mieux pour moi !


    • Zip_N 5 février 2016 14:17

      Zardo, 

      votre chien ne sait pas encore aussi bien que vous qu’il irait dans un chenil si il ne vous faisait plus la fête et qu’il vous mordrait après vos 3 mois d’absence ?


    • wendigo wendigo 5 février 2016 15:43

      @Zip_N
      J’ai pas besoin de lire pour vous, vous lisez bien mieux pour moi !

       Oui très certainement parce que je comprend ce que je lis, ce qui fait toute notre différence.
      Enfin pour être tout à fait franc, vous je ne vous lis pas, je prend vos écrits pour un test de rorschach ....


    • gaijin gaijin 5 février 2016 15:58

      @wendigo
      Les personnes les plus intelligentes sont celles qui ont vu cette vidéo et qui ne s’exprime pas ! "

      oui c’est plus facile d’avoir raison sans contradicteur ......

      " Une théorie n’a jamais été faites pour s’imposer comme force de loi"

      ben tient sauf dans le monde réel bien sur

      et c’est toute la question : le rapport au réel

      vous parlez a un moment de paranormal ......mais le paranormal n’existe pas il n’ y a que le réel et l’irréel en faisant passer la théorie avant le vécu ( car vous disqualifiez les gens qui vous parlent de vécu ) c’est vous qui êtes dans l’irréel ...


    • Zip_N 5 février 2016 17:30

      @wendigo

      J’aurais au moins appris que vous comprenez ce que vous lisez, c’est déjà une bonne avancée smiley


    • Zip_N 5 février 2016 18:07

      @wendigo

      J’en connais d’autres qui vont aimer vos liens de salades, en attendant laissez moi faire mon choix et les autres le leur ! je sais que ça vous ennuie et que vous préféreriez choisir et vous exprimer seul à ma place, vous aimeriez même que je vous remercie pour votre humilité et générosité, et bien non je ne le fais pas. Plaisez vous, offrez vous des fleurs, allez chez le coiffeur et achetez vous une couronne !


    • herve_hum 6 février 2016 10:27

      @wendigo

      lisez votre réponse à mon commentaire et ensuite, relisez mon commentaire, vous verrez que vous dites exactement le contraire de ce que j’écris.

      Vous êtes l’archétype de l’humain contemporain, inversant le sens de la relation de causalité entre le contenant et le contenu ou entre la création et le crée.

      Que l’on croit ou non en Dieu n’importe pas, ce qu’on ne peut que constater, sauf à faire dans le déni de réalité, c’est que l’humain est crée par le processus de création de l’Univers, nous sommes donc la conséquence de cette création et non la cause.

      En tant qu’être doué de conscience (je fais une grosse entorse au principe, mais c’est pour rester compréhensible) nous pouvons penser être le but de cette création, mais en aucun cas en être l’origine causale, seulement donc la finalité causale.

      La différence est de forme duale, binaire, donc, en opposition de phase. C’est à dire, que si nous ne sommes pas à l’origine du processus de création (on peut y voir Dieu, peu importe) alors, c’est que le temps, l’espace, la matière (espace-temps) la conscience (résonance de l’espace-temps créant la matière) ne dépendent pas de nous, mais nous d’eux.

      Bref, désolé de vous le dire, mais peu importe que l’humain réfléchisse l’Univers, celui ci existait avant, pendant et après. De plus, celui ci existe sans besoin de la présence de la pensée humaine. La seule chose que nous pouvons penser pour relever notre égo en tant qu’humain, c’est de considérer que l’Univers tend à nous créer et donc, comme Zardo avec son chien, trouve que la vie est mieux avec de la compagnie, plutôt que seul.

      Et peut être même de penser qu’il vaut mieux être mal accompagné, que pas accompagné du tout. Sauf si l’Univers se met à penser que finalement, il vaut mieux vivre seul que trop mal accompagné. Evidemment, je caricature !

      L’arrogance suprême de l’humain est de croire pouvoir s’affranchir et dépasser le principe de relation de causalité, alors que ce principe domine tout l’Univers. Mais après tout, on s’amuse aussi de son chien qui montre de la personnalité, enfin, tant qu’il ne mord pas !

      Bref, vous n’êtes, potentiellement le maître, que de votre propre espace-temps ou des êtres que vous dominez, mais pas de ce qui vous domine pour être la condition de votre propre existence. L’humain est tel le chien de Zardo qui penserait que c’est lui qui commande Zardo en toute circonstance, même quand Zardo l’enferme ou l’attache (nous sommes mortels et très fragile, pour ne pas dire totalement vulnérable, vis à vis de notre environnement cosmologique) Absurde, et pourtant, c’est votre raisonnement vis à vis de l’Univers !

      Pour s’en sortir indemne, il faut faire une petite opération sur sa psyché pour se désintoxiquer. Le problème, c’est que si certains se désintoxiquent, voyant les dégats causés par la drogue, d’autres au contraire, augmentent la dose pour maintenir l’effet psychotrope. Alors arrive un moment et nous y arrivons, où soit le drogué tue la personne saine, soit cette dernière réussit à forcer le drogué à se désintoxiquer.

      Cette petite opération, consiste à réaliser que le fait de réfléchir l’Univers par sa conscience est la preuve, in vivo, que c’est seulement une conscience qui nous le permet, car, on ne peut réfléchir qu’une image de la réalité, donc, notre conscience réfléchir l’image de la réalité consciente.

      Ce n’est pas contre intuitif, c’est contre égocentrique, donc, passer de la pensée géocentrique à la pensée héliocentrique.

      Sauf qu’à ce moment là, vous ne pouvez faire autrement que d’agir en conscience vis à vis de la création, de la conscience créatrice.... Et là, on ouvre une boite de pandore. Mais rassurez vous, je ne vais pas l’ouvrir devant vous, ici même !


    • wendigo wendigo 6 février 2016 22:27

      @herve_hum

       Non mon chère, je vous encourage VOUS à relire nos deux contributions et vous pourrez constater si vous avez l’esprit large quelles ne se contredisent pas , mais se complémentent.
      Le Ying n’est pas l’antithèse du yang, mais sa complémentarité.
      Je le répète, je suis un imbécile, j’ose commettre le sacrilège ultime d’essayer de voir au plus large et de ne pas rester sur une idée fixe, mais de la faire évoluer. Ce que vous écrivez, je le vois comme loin d’être idiot, cela ne voulant pas dire que je vous accorde pouvoir d’omniscience .
      Voyez vous, personne ne connait la vérité si tant est qu’il y en ait une, mais c’est par le partage des idées dans le respect et la sagesse que les choses peuvent et doivent s’en approcher.
      Vous pensez par vous même et le faites voir et comprendre, la taille de vos interventions en est la preuve.
      Je trouve vos idée intéressantes et pas fondamentalement incompatibles avec les miennes qui elles ne sont pas arrêtées.
      Vous pensez avoir raison ? moi je n’en sais rien, mais je constate que vous intégrez la notion de psyché, notion qui est trop souvent oubliée voir méprisée, c’est ici où je suis d’accord avec vous, mais je n’en reste pas moins libre penseur, comme vous l’êtes et nous pouvons être d’accord sur des formes, des bases ou le fond sans pour autant l’être sur les trois. Mais au moins vous avez été le seul au moment de ma réponse a avoir eu une réaction cohérente, logique et posée, sans verser dans la critique primaire et le rejet instantané.
      Maintenant, comme dis plus haut, relisez nous, faites l’analyse des deux, vous semblez en avoir les capacités et voyez par vous même quel jus de logique il en découlera.
      Désolé je n’est pas pu lire votre dernière intervention complètement ce soir, une migraine ne me permettant pas de le faire, mais ce sera chose faites demain, car vous m’êtes très intéressant et j’ose le dire enrichissant.


    • herve_hum 7 février 2016 01:35

      @wendigo

      Vous écrivez,

      "Car à bien y réfléchir, tout cet univers qui nous entour n’existe prioritairement que dans notre tête, si on nous coupe de nos sens (tous) que nous reste t’il de cet univers ? rien, juste une notion temps inutile et aliénante. (je ne prétend pas pour autant que l’univers n’existe pas ... quoi qu’en poussant le bouchon plus loin, la question peut se poser)
      J’ai toujours estimé que la donnée "psyché" devrait être intégrée à toutes les science de façon prioritaire, à toutes équation. Car si on y réfléchit correctement et honnêtement, sans la pensée rien n’éxiste. C’est bien la "masse manquante" , non manquante à l’univers, mais à NOTRE bonne compréhension de celui ci."

      j’écris le contraire.

      La question de l’existence de l’Univers ne se pose pas, seule la notre est posé !

      C’est cela "l’égocentrisme narcissique", le fait que ces humains, dont vous avouez faire partie, se croient le centre de l’Univers en raison de sa psyché ou pour moi, de notre supposé intelligence à utiliser la matière comme outil, sans réaliser qu’on ne fait qu’obéir aux lois intérieures à la matière (je fais de grosses entorses au principe pour rester compréhensible).

      La complexité extrême du cerveau ou de la psyché n’y fait rien, le principe directeur originel reste toujours celui qui s’impose, sauf quand il plonge dans le néant.

      Ce principe directeur premier, c’est donner sens à l’existant. Toute forme de vie en est le témoin et la preuve de cette recherche de sens, par sa volonté de vivre en se reproduisant et en évoluant.

      Mais on peut faire le même constat pour le cosmos avec les étoiles et les planètes gravitant autour.

      Cette vérité n’a rien de nouvelle, elle est connu depuis l’époque égyptienne et grecques, pour le moins.

      Voir large, c’est voir cette opposition entre ce que vous écrivez et ce que j’écris.


    • wendigo wendigo 7 février 2016 08:07

      @herve_hum

       Bon allez mon grand , vous allez lire ce que j’ai écris hier en bas de cette page et vous arrêtez vos élucubrations, visiblement vous pensez que j’affirme que la pensée est uniquement humaine ... alors vous avez du mal lire ou mal comprendre. Mais jusqu’à preuve du contraire et à notre connaissance (déclarée au grand publique) l’humain est le seul animal à se creuser les méninges sur l’univers l’espace et le temps. Je ne met pas l’homme au centre, mais je le met dans la position d’une pièce d’un tout, mais qui est la seule à réfléchir à ce tout au point de tenter de se l’expliquer par le biais des maths, de la philo etc etc.... maintenant si vous avez connaissance d’une autre espèce pratiquant la chose (espèce connue du grand publique) alors dites le.
      Non comptant de vous dire que nous sommes les seuls à réfléchir à toutes ces conneries , nous sommes les plus con pour ne pas comprendre que nous oublions dans nos réflexion, la PENSEE, qui n’est pas uniquement inhérente à l’humain , mais vu que nous sommes les seuls à se prétendre malin, à pratiquer les sciences jusqu’au stade de la recherche fondamentale, ne pas prendre cette donnée Universselle et primordiale en compte relève de la connerie. tout comme aller imaginer que l’univers n’existe que parce que notre petit cerveau l’imagine (comme j’ai pu le lire sur cette page) là c’est du narcissisme à l’état brut.

      J’estime que la PENSEE est une énergie universelle, quelle n’est pas le propre de l’homme qu’elle imprègne tout et toutes choses et être, qu’elle est même à l’origine même des multivers et de leur fonctionnement, mais que la psyché humaine se sert de cette Pensée universelle pour concéptualiser et quantifier le monde qui l’entour et que le temps est une notion créée par notre psyché pour ne pas que nous devenions fou.
      Les autres animaux eux aussi ont cette notion, mes cheveaux sont réglés comme des pendules, mon chien est mieux réglé qu’une pendule ... mais ils ne me donnent pas l’impression d’avoir quelque chose à foutre de la physique, du pourquoi et du comment des choses, la notion temps leur sert autrement et il ne cherche pas à se l’expliquer.
      Le temps n’existe pas et c’est pour cela qu’inconsciemment nous le qualifions de "notion".
      Maintenant il ne faut pas confondre psyché avec pensée (il ne faut pas confondre trou du cul et pastille à la menthe !) et quand je parle de "psyché humaine", ce n’est pas pour nous placer au centre de l’univers, mais parce qu’en tant qu’humain, je ne vais pas parler aux nom des autres, car là c’est aussi du narcissisme. Mon chien est autant que moi impacté par la pensée, mais il n’en fait pas le même usage, il n’en a pas la même vision, je n’ai pas à parler en son nom, c’est à lui de le faire et personne d’autre.
      Donc oui je suis d’accord avec vous, peut être parce qu’à votre différence je fais l’effort de vous lire et de vous comprendre.
      Je suis un être humain, autant dire un individus complexe, mais qui a compris une chose, que deux oppositions font toujours parti d’un même et unique tout.
      Et vous ?


    • herve_hum 7 février 2016 10:57

      @wendigo

      Moi je veux bien me tromper, sauf si c’est mon interlocuteur qui m’induit en erreur.

      Alors s’il faut bien lire, il faut aussi bien écrire et savoir admettre avoir pu prêter à confusion. Ce qui m’arrive aussi d’ailleurs. Tout comme le fait de savoir lire n’est pas une preuve de bien comprendre le sens de ce qui est lu. Ce qui m’arrive aussi.

      Par exemple, j’écris, comme vous mais c’est l’évidence, que l’humain réfléchit l’Univers, mais il ne peut le faire qu’au travers de son imaginaire et non dans la réalité. Dans cette dernière, il est strictement limité par le principe de relation de causalité ou si vous préférez, par les lois universelles. Bref tout ce qu’il fait ne vaut que pour lui même et franchement, c’est comme voir une tempête dans un verre d’eau. Pour la fourmi prise dedans, c’est certainement terrible, mais au delà !?

      Certes, tout est connecté, du plus simple atome à la plus lointaine étoile de galaxie la plus éloigné de cet univers (car on ne peut affirmer qu’il y en ait qu’un seul au delà de l’horizon). Mais cette même connexion implique que notre égo est une pure illusion.

      Le temps existe bel et bien en lui même, mais s’il était absolu de la même manière que l’espace, la vie ne pourrait pas exister, seul subsisterait un état immuable. La théorie de la relativité intrique le temps à l’espace et ce, parce que le temps étant la mesure de toute chose, elle est d’abord la mesure de l’espace (voir mon premier commentaire).

      Mais le temps évolue en fonction de l’espace, l’un et l’autre donnant ce que vous semblez appeler la pensée, mais qui est surtout définit comme la conscience. la pensée étant plutôt lié à la psyché animale et plus particulièrement, humaine. Bon, je ne vais pas développer la différence entre la pensée et la conscience, mais vous serez mieux compris et prêterez moins à confusion en parlant de conscience, car c’est le terme utilisé, parce qu’il peut être étendu à l’universel, au contraire de la pensée qui est relié à la psyché, sauf pour vous ! Si vous voulez convaincre les gens de troquer la conscience pour la pensée, il faut pouvoir montrer que c’est mieux ainsi.

      Enfin, la distinction entre pensée et psyché n’est pas aussi évidente qu’un trou du cul et une pastille à la menthe. Encore que vous auriez écrit suppositoire, je me serai posé la question, mais là !

      Pour ce qui est de votre dernière question, vous avez raison, et ce "tout" qui intègre deux oppositions, c’est la conscience seule qui le peut, la pensée ne le pouvant qu’en passant par la conscience car elle cherche surtout à penser à l’intérieur d’un sens, à le développer, non à conscientiser l’opposition.

      Si vous voulez, la pensée doit baigner dans un état de conscience pour exister, alors que la conscience doit faire résonner deux nature d’êtres (opposées et donc complémentaire à la fois) pour exister. Au niveau primordial, les deux natures d’êtres résonné sont l’espace et le temps. Mais pour comprendre comment cela fonctionne, là, c’est au delà du commentaire, car c’est d’une subtilité extrême et pourtant tout ce qu’il y a de plus tautologique en soi.


    • pegase pegase 7 février 2016 22:37

      @ZardoZ

      Et il va bien ton chien ? C’est une fifille ? j’arrive pas à voir, la photo est trop petite , moi c’est mâle...

      ... c’est plus pénible que les fifilles smiley 

      3 plaintes au cul à cause de ce fichu animal smiley putain de bestiole, mais c’est fou comme je l’aime et on s’aime tout les deux ....

      tiens voilà la belle Tabata du Val d’Anzin, seule chienne française sacrée 1ère Auslese en Allemagne ...

      https://www.youtube.com/watch?v=SHVPRcqatWc

      excusez pour le HS  smiley 


    • ZardoZ ZardoZ 9 février 2016 12:43

      @pegase

      Non c’est un mâle , il est coupé , c’est un berger belge , un chien étonnant, intelligent et super gentil comme son maître .

      Sauf que le maître il n’est pas coupé, loin de là même ! smiley


  • ZardoZ ZardoZ 5 février 2016 12:57

    Le temps n’existe tout simplement pas, c’est juste une notion humaine.

    Dans la nature, pas de temps , juste des cycles.


    • Zip_N 5 février 2016 14:01

      @ZardoZ

      Je pense que les oiseaux connaissent mieux les temps que vous ! ils expriment a merveilles leur mélodies. Si le temps existe pas, le temps des verbes est faux
      et le temps du solfège est faux aussi. Vous vous êtes déja posé la question
      si vous étiez juste ?


  • Zip_N 5 février 2016 13:47

    Zardo, vous ne comprenez pas le temps mais votre chien il comprend bien le temps le matin suivant quand vous tardez à regarder votre montre pour aller le sortir.


  • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 5 février 2016 15:05
    Zip_N (---.---.---.195) 5 février 13:32
    "Le temps existe puisque les animaux s’arrêtent lorsqu’il fait nuit eux aussi, ils en ont bien conscience eux aussi."
    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
    "Le temps existe " —> to be, or not to be !

    ... l’ontologie est la mère de la métaphysique : elle s’intéresse à l’être des choses ! 
    La question se réduit ici à savoir si le temps est un étant comme tout autre étant -en parlant comme Heidegger-, et par conséquent de savoir si les mêmes lois s’y appliquent !

    Donc cet approche nous amène vite à une tchatche sans fin :
    ... en effet le temps est-il être ou étant ?!... et s’il est être, quel est son "étant" ?
    ... etc, etc

    L’approche que j’ai faite par l’observation des pigeons, d’un pigeon particulier, qui a squatté mon balcon pendant DEUX ANS m’a informé davantage que toutes ces tchatches : pour dormir il nous quittait tous les soirs, moi et son amoureuse restauratrice d’en face qui lui faisait tous les jours de petits plats, rien que pour lui : tous les soirs, sauf le dernier -je ne savais pas que c’était le dernier- sa tristesse qu’il me communiqua, était insupportable : probablement il partait pour mourir !

    SimpleSanTete, en la circonstance le bien nommé, ne s’est pas du tout intéressé au tableau "correspondant" que je lui ai présenté -prétexte que j’ai entendu- : sa voiture l’attendait- bon, je veux bien... ainsi va le monde !

    CQFD CQFD



  • Zip_N 5 février 2016 17:47

    Oui mao,

    Je connaissais pas être ou étant je connaissais être ou avoir, c’est magnifique ce que les pigeons vous ont communiqué, un roman d’amour entre eux et vous.


    • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 5 février 2016 18:04
      Zip_N (---.---.---.99) 5 février 17:47

      "Oui mao,

      Je connaissais pas être ou étant je connaissais être ou avoir, c’est magnifique ce que les pigeons vous ont communiqué, un roman d’amour entre eux et vous."

      °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

      @Zip_N

      Vous tenez à assumer votre connerie en la transférant sur autrui ; problème : votre cifelle est à la fois trop connue et trop grosse à la fois !

      Merci quand même

      CQFD


  • Zip_N 5 février 2016 18:12

    Mao ,

    Assumer ma connerie ? vous parlez de laquelle ? la connerie ??? je vous offre une couronne monseigneur ? 

    Pqfd


    • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 6 février 2016 10:26

      Zip_N (---.---.---.99) 5 février 18:12

      "Mao ,

      Assumer ma connerie ? vous parlez de laquelle ? la connerie ??? je vous offre une couronne monseigneur ? "

      °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

      @Zip_N

      Bonjour,

      ne vous fâchez pas camarade, je suis parti d’une de vos fulgurances, donc ce n’était pas pour vous rabaisser que je l’avais placée en exergue... !

      Comprenez que j’eusse interprété votre suite -réponse- comme n’étant pas à la hauteur de la fulgurance : en effet j’aurais préféré, au risque pour moi de provoquer chez vous une franche hilarité, et donc de vous marrer grave tout le WE, accompagné ou pas de quelques coyotes, trolls en tête, sortis du bois AVox, pour profiter de l’aubaine... !

      Il y avait de quoi dans mon texte ; de quoi tenter l’aventure... au risque pris par vous, c’est normal pour tout rieur, d’être -décidément ce verbe être- de la risée générale... !

      to be, or not to be ?!

      J’aurais pu vous expliquer les 4 voies que nous donne Heidegger pour dévoiler -le dévoilement, c’est la vérité "vraie" selon les grecs- l’être des choses : n’oublions pas son livre majeur dont je parle souvent : "sein und zeit" qui cultive quand même, dans ses limites, autrement, que les bavardages proposés en permanence sur AVox par les uns et les autres !

      Évidemment, que pour celui qui veut dépasser la tchatche banale du genre café du commerce en parlant de l’existence du temps ; vous en conviendrez donc, avec moi, que l’apport de MH peut s’avérer ici décisif !

      Merci et bon WE quand même !

      CQFD


    • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 6 février 2016 14:01

      @Mao-Tsé-Toung
      parler de l’existence du temps —>excusez du peu !

      ... sans érudition !

      ... sans références donc !

      ... sans méthode évidemment !

      prenez un instant pour vous rendre compte que même au café du commerce on ne sort pas de pareilles conneries !

      Essayez de sortir sur le sujet 10/20 LIGNES pour voir !

      Merci

      CQFD


  • Jean Keim Jean Keim 6 février 2016 06:33

    D’où nous viennent nos idées ?

    On pourrait commencer par ça, quand à dire que le temps n’existe pas, il faut prendre le temps de le dire smiley


    • wendigo wendigo 6 février 2016 22:58

      @Jean Keim

       J’ai toujours imaginé le cerveau humain comme une éponge filtrant une pensée générale à tout l’univers (ce qui serait à l’origine des goûts et dégoûts, qui nous différencient) cette pensée générale pourrait être l’inconscient collectif, l’éponge filtrant cette dernière serait l’inconscient individuel et notre conscience juste celui qui est là pour mettre en application dans le concret les fragment de ce flux retenus par l’éponge.
      Cela pourrait alors expliquer comment un si petit volume peut enfermer une telle capacité de traitement, d’informations , puisque pensée et mémoire ne seraient que des flux d’ondes inhérentes à tout l’univers et non à juste nos 1500 petits malheureux centimètre cube de matière spongieuse.
      Ceci pourrait alors nous expliquer ces histoires de champ morphique, synchronicités et autres extravagances .
      Mais je reconnais être assez basique dans mes raisonnements, très enfantin aussi, c’est mon coté fleur bleu ... fée clochette.
      Mais pourquoi ne serions nous pas comme des brins d’ADN de l’univers, renfermant l’intégralité de celui-ci tout en le composant dans notre infime particularité .
      Une autre réflexion, (si l’on admet que le temps existe bien au niveau fondamental) alors si le temps est infini, que l’univers est infini et qu’il se trouve dans un multivers infini lui aussi, est ce que j’existe réellement , ne serions nous pas juste qu’un rêve ? puisque je ne suis rien dans une telle échelle dimensionnelle ..... pas même une petite particule élémentaire.
      Mais alors, si je ne suis qu’un rêve, suis-je sur que l’univers, le temps et les multivers existent bien , ne serais je pas en train de les rêver ?
       Oui je l’admet, cela rejoint de façon plus complexe le "rêve du papillon" de Tchouang tseu .
      Mais bon, l’univers, je le vois le constate ; mais le temps lui .... le futur n’est qu’un espoir, le présent qu’une illusion trop courte pour être fugace et le passé qu’un souvenir, alors comment puis-je affirmer qu’il existe puisque je ne peux l’appréhender ? Alors je me retourne vers la logique et quoi que je fasses je n’arrive pas à le quantifier .
       Je vous affirme qu’il est chiant d’être con, haa comme les gens qui ne se posent pas autant de question peuvent être intelligents !
       smiley


    • Jean Keim Jean Keim 7 février 2016 08:41

      @wendigo
      Je ne sais pas vraiment si votre questionnement s’adresse à moi ou s’il est un soliloque.

      Je pense (attention à cette expression car elle est redoutable) qu’il y a bien une conscience collective qui est inconsciente si elle n’est pas perçue et que la pensée est commun à tous les êtres humains comme processus et individuelle dans son déroulement.

      Si la vie n’est qu’un rêve - il m’est arrivé de rêver que je dormais et que je rêvais - alors se pose la question : qui ou quoi rêve ?

      Mon chemin de vie m’apprend de plus en plus que ce que nous imaginons être n’est qu’un assemblage plus ou moins homogène et/ou plus ou moins hétéroclite de souvenirs, l’ego n’est rien d’autre qu’un artefact et que peut être ne sommes-nous rien de ce que la pensée peut imaginer.

      Le temps (psychologique ?) est pensé et donc pensée et la réalité, dans notre monde, du temps chronologique est difficile à nier.


  • riton09 8 février 2016 02:49

    Bon, on va se calmer, tous ! Et, reprendre nos esprits. Ce scientifique (puisque s’en est un), dont on dit, qu’il a découvert en 1988, puis validé par ses pairs (peut-être pas tous), la théorie du dédoublement. qui vient compléter la théorie de la Relativité universelle d’Einstein.


    Pour ma part, je ne suis pas : ni chercheur, ni scientifique émérite. Juste un citoyen qui intéressé et curieux se pose des questions. Des questions "ras du sol", plutôt rationalistes, auxquelles, personne, je dis bien, (y compris les personnes brillantes intellectuellement ) ne répondent clairement. 

    Tout cela ne reste que des théories, "manipulées", pour arriver à un résultat qui paraît plausible. Exemple même : la théorie de la Relativité. Elle théorise : le temps, et l’espace, par rapport aux masses célestes (planètes, étoiles, pour les plus petites) galaxies et amas galactiques, pour les plus grandes (voire autres choses encore inconnues pour nous), qui par gravitation, et champs magnétiques, tordent les deux. Çà ! nous pouvons dire, que c’est plausible, et même, acquit. 

    Par contre tous cela doit être ramené à la taille je dirais "humaine". Nous pensons pour le temps : pico ou nano-secondes, secondes, minutes, heures, puis années lumières, Unité astronomique...Sauf que pour ces deux dernières références au temps, nous les mélangeons allègrement aux dimensions(longueurs, espace ) lorsqu’on ne peut plus les compter en Kilomètres. D’où une certaine confusion, distorsion, bienvenue, pour les scientifiques, car on ne sait plus si l’on parle temps, ou dimensions, ou espace, ou temps qu’il faut pour parcourir l’espace (distances dans et hors de notre champs mesurable). 

    Toujours est-il, et j’en suis convaincu, même si le temps : est tordu, ralenti, accéléré ...etc, c’est un fait intangible il passe... Celui qui dit le contraire est à la limite de la folie. Car restons rationnels mathématiquement parlant. Simplement en prenant en référence un instant T(début du décompte du temps a...qui passe, à partir d’un point A) et jusqu’à un point B (hors des limites de notre univers, par exemple). Et ce n’est pas parce que ce temps serait ralenti ou mieux accéléré, pendant qu’il passe (et ce même dans un futur proche ou lointain), qu’il serait annulé, par le temps qui passera au retour du point B. En fait, ils s’ajoutent... Celui passé, temps a, avec le temps b, qui est en train de passer en retour, vers l’instant T du point A. Et ce n’est pas qu’une vue de l’esprit. 

    Où alors ils faudrait déjà (juste,par un calcul arithmétique simple), que ce temps b soit au moins deux fois plus rapide que le temps a (mis à l’aller), pour annuler ce dernier et pouvoir dire qu’en fait, le temps et l’espace n’existent pas... c’est une Lapalissade puisqu’on ne se serait pas aperçu de ces déplacements dans le temps et dans l’espace cosmique.

    Et là, l’écueil est insurmontable. Nous ne pouvons que théoriser sans solution. Et il n’y en aura jamais... Parce que, la vitesse de la lumière (en référence dans notre dimension) est indépassable... Tous ceux qui disent pouvoir démontrer (par équations, théorie) qu’elle peut être dépassée (au moins, en doublant sa vitesse), sont des charlatants, doublés d’illuminés. Voilà le seul dédoublement auquel on peut croire. Heureusement Einstein et ses collègues, se sont arrêté un peu avant. Ils avaient compris par l’observation et déduction, qu’il fallait rester raisonnable. 

    Pour le reste, des siècles et des siècles vont s’écouler paisiblement pendant, dirais-je, des milliards d’années encore. Espérons le, avant qu’un cataclysme cosmique hors de notre univers, vienne bouleverser le bel agencement, dans lequel nous vivons et gravitons...En parlant de la Terre, de ses "sœur"planètes et autres satellites, (lunes) ainsi que de "notre" étoile, "le Soleil", qui pour l’instant, nous éclaire et nous réchauffe judicieusement. 

    Il y a ailleurs, juste des éléments qui existent, sont là, on les voit, qui se frottent, se mélangent parfois, fusionnent après explosion, et sur lesquels le temps et l’espace n’ont pas de prise. 

    A un instant T, où après un déséquilibre créé par, un ?, ces, événement(s) cataclysmique(s) , tout sera bouleversé, pulvérisé, et disparaîtra (ne sera plus tel que nous le voyons). Puis avec le temps, l’équilibre sera retrouvé et l’ordre des choses (autrement ?) reprendra ses droits. Un point c’est tout. 

    Et dans cette fatalité, éternelle ? Point de Dieu ! et par ailleurs, nous n’avons pas besoin, non plus, de théories...Euclidiennes, ou du même tonneau... Pour nous prouver quoi ?, rien du tout ! . Ca ne sert à rien ! juste à faire fumer le cerveau de tous les chercheurs scientifiques en Astrophysique, pour le sujet qui nous concerne. 

    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 8 février 2016 03:18

      @riton09

      "Un point c’est tout. "

      C’est le titre du livre dans lequel vous exposez votre théorie cosmogonique et qui laissera les chercheurs du monde entier muets d’admiration devant votre génie pendant 2 ou 3 siècles ?   smiley


Réagir