dimanche 19 avril - par Simple citoyenne

Tchernobyl : Kiev dans une épaisse fumée tandis que le feu repart !

Le 17/04/20 RTL Tchernobyl : le panache de fumée de l'incendie a touché la France. voir la carte plus bas

Le 17/04/20 Incendie de Tchernobyl : Kiev dans une épaisse fumée tandis que le feu repart

Source : La capitale ukrainienne était enveloppée ce vendredi 17 avril d’une épaisse fumée provenant notamment des feux de forêt dans la zone d’exclusion de Tchernobyl, le niveau de pollution en matinée à Kiev étant classé parmi les pires au monde. Kiev, qui compte plus de 3 millions d’habitants, a été frappée jeudi soir par une tempête de sable provoquée par des rafales de vent, avant de plonger dans un énorme nuage de fumée avec une forte odeur de brûlé.

17/04/20 Le Ouest France (  À lire aussi, un article très intéressant du même site date du 16/04/20 Ce que l’on sait du gigantesque incendie autour de la centrale nucléaire de Tchernobyl )

Le 17/04/20 Tchernobyl : le panache de fumée de l'incendie a touché la France



4 réactions


  • ZardoZ ZardoZ 19 avril 18:00

    La totale !


  • Simple citoyenne Simple citoyenne 19 avril 18:17

    En voyant le panache de fumée "on" peut imaginer, qu’en 1986, la catastrophe ne s’est évidemment pas arrêtée aux frontières !


    • sls0 sls0 20 avril 17:25

      @Simple citoyenne
      Mais ça ne s’est pas arrêté à la frontière, toutes les centrales nucléaires l’ont vu, dans les 4-6h les journaux locaux étaient au courant et publiaient les chiffres.
      En général il y a que des cons devant une télé, c’était un message pour les cons.


  • sls0 sls0 19 avril 18:28

    Les capteurs en France sont ultra sensibles ça mesure le μBq/m3.
    Pas sûr qu’ils détectent quelque chose vu les mesures ukrainiennes. Ils vont certainement tirer sur les filtres une semaine ensuite pousser la mesure une semaine, il trouveront peut être quelque chose dans le bruit de fond.

    Sur place il ont mesuré les cendres, on peut y planter des légumes, pour la France vu la distance....
    La majorité de la radioactivité est dans le sol ce qui pose un problème vis à vis des nappes phéatiques.
    C’est vrai que des déchets ont été enterré à la mords moi le noeud mais le feu ne peu les atteindre.
    La centrale par elle même est dans une partie déboisée et est aux normes européennes de confinement, le feu ne devrait pas poser de problèmes.

    Quand j’écris que ça ne devrait pas poser de problème c’est coté radionucléïdes, en particules fines c’est autre chose.



Réagir