jeudi 14 novembre - par Albar

Répression syndicale : licenciés pour l’exemple

"Avec Madame Pénicaud, l’inspection du travail est considérée comme de la piétaille dont il faut se débarrasser parce qu’elle gêne les employeurs. L'inspection du travail est là contre les patrons voyous, pour faire respecter le droit du travail républicain, l’État de droit dans l’entreprise."



2 réactions


  • QAmonBra QAmonBra 16 novembre 22:57

    Merci @ l’auteur pour le partage.

    Pour avoir été dans une autre vie un syndicaliste de terrain, (BTP) je peux témoigner d’une dégradation constante du droit du travail au profit des employeurs, quelle que soit la faction politique au pouvoir.

    La clique à Macron est probablement le terminateur en la matière, bon courage aux camarades encore en activité. . .


    • CoolDude 16 novembre 23:15

      @QAmonBra

      Il ne s’attaque pas juste qu’à la politique de l’emploi !

      Exemple : les gilet jaune s’offusquent... C’est personnel mais c’est toute la SS qui nous tape dessus ! On cautise... Et rien en retour !!!

      Des gens décident... Qu’ils ne doivent rien !

      Sauf, que sans nous... Ils ne sont rien !


Réagir