mercredi 28 septembre - par Mao-Tsé-Toung

"Repeupler les campagnes avec des migrants" : un pas de plus vers le grand remplacement ?

26 sept. 2022

Publicité

SudRadio #BERCOFF_DANS_TOUS_SES_ETATS
« Repeupler les campagnes avec des migrants, c’est le nouveau projet d’Emmanuel macron » L. Chalard


Sud Radio

Avec Laurent Chalard, géographe au European Centre for International Affairs.



6 réactions


  • Étirév 28 septembre 11:15

    D’après « Lecture Françaises » d’avril 2001, à partir de 1989, le bureau des Nations Unies du Haut-Commissariat pour les réfugiés a été la centrale qui a orchestré les migrations de masse des musulmans nord-africains en Europe et des slaves des pays de l’Est. Ainsi a-t-il été assigné à la France un quota de 24 millions d’émigrants qui en effaceront littéralement le visage et l’histoire. Les États ont même changé leurs lois pour accepter un afflux massif et rarement contrôlé d’extra-communautaires sur leurs territoires.
    On comprend que, afin de transformer le modèle d’assimilation culturelle et d’adoption totale de la culture française selon la République « Une et Indivisible », qui « assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion », par un multiculturalisme, libéral, forcé, diviseur et communautaire, selon le modèle anglo-saxon, et conduisant à toute une kyrielle de malheurs sociaux, culturels, économiques et politiques, individuels ou collectifs, l’action antiraciste est l’une des sphères d’action du mondialisme.
    NB : SOS Racisme », est une association créée en 1984, dont on trouve l’origine dans des cercles proches du Parti socialiste ; ses fondateurs et parrains sont (entre autres) Julien Dray, Bernard-Henri Lévy, Marek Halter et Harlem Désir. Le nom de l’organisation, en lui-même, est un paradoxe, presque une provocation : « SOS racisme ». Appelle-t-on le mal au secours ? Serge Malik, l’un des fondateurs du mouvement (qui en démissionnera), a écrit un livre intitulé « Histoire secrète de SOS Racisme » dans lequel il dénonce une instrumentalisation politique de l’antiracisme à travers « SOS Racisme ».
    BLOG


    • sirocco sirocco 28 septembre 14:03

      @Étirév
      "Ainsi a-t-il été assigné à la France un quota de 24 millions d’émigrants..."

      Ça c’était au début du siècle. Mais depuis, une flopée d’événements sont venus grossir ce chiffre en raison des flux incessants de migrants (toujours en cours) qu’ils ont générés : guerres en Afghanistan, en Syrie, au Soudan, en Érythrée... sans oublier la loi sur le rapprochement familial, le chômage endémique dans les pays d’Afrique et d’Europe de l’est (aujourd’hui, la simple absence d’envie de bosser suffit...), l’irrésistible attrait des allocations sociales françaises versées sans contrepartie...

      S’il n’y avait que 24 millions de migrants en France aujourd’hui, on aurait l’impression que le pays est désert !


  • Globulard 28 septembre 13:42

    Aie , aie aie , Dame pipi qui se croyait à l’abris de l’immigration , va devoir subir les chances pour la France dans son trou perdu . Espérons que le prix du grillage , des piquets , du fil barbelé n’explose pas , va y avoir un max de boulot , sans compter les miradors et leurs éclairages énergivores . 


  • sirocco sirocco 28 septembre 13:45

    Comme je le dis depuis des mois, le grand remplacement est déjà réalisé en France. Ça crève les yeux.

    C’est quoi le grand remplacement en France ?...C’est quand le nombre total de personnes "issues de l’immigration" (= dont les grands-parents maternels et paternels ne vivaient pas tous déjà en France) dépasse le nombre d’autochtones (= dont tous les grands-parents vivaient déjà en France).

    Et c’est le cas. Rappelons qu’en Ile-de-France, les naissances "issues de l’immigration" excèdent largement les naissances autochtones depuis 2019 !

    Inutile de brandir les chiffres complètement bidonnés de l’INSEE ou de telle ONG financée par Soros pour prétendre le contraire.

    D’ailleurs rien n’est plus simple que de le constater : il suffit de mettre le nez dehors n’importe où en France, de marcher dans la rue, de se poster à l’entrée d’un supermarché ou d’un collège, que sais-je encore.

    C’est marrant : personne ne vient jamais contester mes propos après le "test dans la rue" !


    • yoananda2 28 septembre 22:43

      @sirocco

      Comme je le dis depuis des mois, le grand remplacement est déjà réalisé en France. Ça crève les yeux.

      Choupiné. Je le dis depuis 2015, et d’autres depuis bien plus longtemps encore (le camp des saint, c’est les années 70 je crois).

      Je dis que vu la pyramide des ages, les derniers blancs naîtront dans 100 ans. Dans 100 ans + 80 ans, il n’y aura plus aucun blanc sur la planète.

      Dans 40 ans je pourrais dire que j’avais 50 ans d’avance, mais au fond, tout le monde s’en branle parce que ça ne changera rien à l’affaire.

      C’est quand le nombre total de personnes "issues de l’immigration" (= dont les grands-parents maternels et paternels ne vivaient pas tous déjà en France) dépasse le nombre d’autochtones (= dont tous les grands-parents vivaient déjà en France).

      Mais non tu n’y est pas du tout. Ca c’est juste un symbole. Le grand remplacement c’est le jour ou tu met en place une politique d’immigration de masse ... le jour tu passes le seuil symbolique des 50% ce n’est que la conséquence inévitable.

      De plus, ce qui compte, ce n’est pas le nombre de personnes, mais la proportion des nouveaux nés.

      Si, disons que la aujourd’hui, il y a 20 africains en France, et 80 français, t’es d’accord qu’on a 20% d’africains (appelons un chat un chat, c’est pas une question d’immigration qui n’est qu’un statut civil mais de race) on est loin de ton seuil magique des 50%, ok ?

      Ouai, sauf que si tes 20 africains font 51 gosses, et tes 80 français font 49 gosses, bah en fait, ta population future, tu la connais déjà et elle est majoritairement africaine ...

      j’ai beaucoup simplifié mais tu vois l’idée ?

      C’est dans les maternités qu’il faut regarder. Et c’est même plus pointu que ça en fait, il faut regarder encore plus en détail, il y a un autre chiffre encore plus important mais je préfères pas en parler ... lol ...

      Bref, dans les maternités actuelles on est à autour de 40%, peut être 35%, peut-être 45%. Sauf que c’est un chiffre en augmentation rapide. Donc en fait, on est déjà a 50%.

      J’avais expliqué tout ça lors de l’élection de Macron. J’avais dit : vu les chiffres, 10 ans de Macron, bah c’est foutu, on sera au seuil des 50% dans les maternités. Donc en 2015 c’était déjà plié le grand remplacement.

      Du coup je n’en parle plus, (sauf exception pour ce post) car c’est déjà fait, la France est déjà un pays un pays d’Afrique, c’est juste que les gens le savent pas.

      La balle est déjà sortie du fusil, c’est trop tard maintenant. Ca sert plus à rien de le dénoncer. A rien du tout. C’est trop tard.

      Faut s’occuper d’autres sujets.


  • yoananda2 28 septembre 22:33

    C’est très simple : les vieux meurent, les campagnes sont massivement désertées. Les blancs font comme on leur dit : ils ne font plus de gosses. Donc faut peupler tous ces villages abandonnés ; Donc il faut du migrant par charter, par wagon, par porte container, peu importe, mais il faut du migrant.

    Le papy doom = l’afrique qui se déverse en France.

    pas plus compliqué que ça.


Réagir