jeudi 2 mai - par phan

Réchauffement climatique - Climat Le Film - La Froide Vérité

Publicité

"Ce film démontre que l'alerte climatique est une terreur inventée sans fondement scientifique.
Il montre que les études mainstream et les données officielles ne soutiennent pas l'affirmation selon laquelle nous assistons à une augmentation des phénomènes météorologiques extrêmes - ouragans, sécheresses, vagues de chaleur, incendies de forêt et tout le reste.

iI n'y a aucune preuve que des niveaux de CO2 modifiés (ils ont changé de nombreuses fois) dans le passé aient jamais "alimenté" le changement climatique."


 



14 réactions


  • JL 2 mai 13:37

    très intéressant probablement, mais la traduction de Intergovernmental Panel On Climate Change

    par GIEC  Groupe International d’Experts du Climat m’a fait interrompre le visionnage.

    La première chose à savoir et à dire quand on conteste la doxa climatique c’est ceci :

     Le GIEC — qui n’est absolument pas composé d’experts du mais de délégués des différentes pays , sert essentiellement aux nations à défendre leur bout de gras national face aux implications qu’induira l’adoption au niveau mondial, d’un réchauffement prétendument du au CO2 anthropique.

     

    Le sujet dont s’occupe cet organisme international qui, à l’instar de la plupart des institutions internationales, n’est pas le climat, mais le prétendu changement du climat. Nuance. 

     

    Dès lors, toute contestation de la réalité dudit changement ou à sa supposée causes, est interdite.


  • Ouam Ouam 3 mai 01:16

    bercoff hier

    https://youtu.be/OAA-2GI4oFk?t=2552

    les ecrocologistes se reconnaitrons


    • pemile pemile 3 mai 12:36

      @nono le simplet

      En parlant de record, dans quelques minutes nos deux derniers posts représenteront 100% de l’activité du site depuis 12 heures !


    • nono le simplet nono le simplet 3 mai 13:58

      @pemile
      s’il n’en reste que deux nous serons ceux là smiley


    • nono le simplet nono le simplet 3 mai 14:29

      @pemile
      je suis au plus fort de mon activité jardinage ... à travers les gouttes ... j’essaye de nouvelles techniques comme le BRF ...l’arrosage par eau de pluie uniquement (j’ai renoncé au puits trop fortement pollué et trop profond .. 30m) ...
      on en apprend tous les jours ... ce matin j’ai appris que la famille des solanacées (poivrons, piments) étaient des plantes vivaces ... n’ayant pas encore repiqué mes plants je vais les repiquer dans des pots de 10-15 l que je vais enterrer dans le jardin et rentrer à l’automne ... on peut les garder au moins 3 ans parait-il et avoir une récolte toute l’année ... on peut les tailler et faire des boutures ... incroyable !
      je suis un peu en retard vu la fraicheur de la mi avril mais j’ai dèjà quelques tomates de la taille d’un petit pois ... dont une en extérieur ! 
      des nouvelles techniques de conserves trouvées ici et là à tester ...
      je te ferai des photos ... si tout fonctionne bien ... mais, par mail, pas sur le site ...
      et comme j’ai d’autres activités ... maçonnerie ... 2 murs de pierres sèches à réparer ... un autre de 5m à construire chez moi avec des pierres récupérées à quelques km et l’accord de mon propriétaire ...
      le mois de mai va être très chargé ...


    • Ouam Ouam 3 mai 18:24

      @nono le simplet
      Ouais ca va finir en deux n(h)aines rouge smiley


  • JPAGO 3 mai 14:29

    Pour ceux qui s’intéressent aux choses sérieuses, les récentes videos youtube sur l’évolution actuelle du Soleil et ses expulsions massives de Plasma avec un maximum fin 2024 début 2025 pour le cycle en cours de 11ans, pouvant bombarder fortement la Terre, comme par exemple en 1859 ou cibler le Canada comme dans les années 1980, sont particulièrement utiles à consulter.

    Il y a tellement de satellites en orbite qu’il pourrait y avoir un sacré coup de balai si cela arrive.


    • Ouam Ouam 3 mai 18:27

      @JPAGO
      En principe c’est protégé un minimum contre ce genre de champs
      (je cause des gros sats ici pas des petits)
      par contre brouillages et interférences certainement


    • JPAGO 3 mai 18:39

      @Ouam Certainement, mais quand les champs induits sont énormes et les bombardements particulaires très énergétiques massifs peu d’électronique résiste. Il y a aussi des désordres positionnels éventuels à contrôler. On sera fixé l’année prochaine si la Terre se trouve au mauvais endroit au mauvais moment.


    • Ouam Ouam 3 mai 19:13

      @JPAGO
      Ca dép^pends du blindage, si les Suisses y ont participé (l’equipe scientifique) il y a des chances que cela resiste, c’est les seuls qui font vraiment attention et depuis des années à ce type de problemes, tu a meme des normes sur le sujet, y compris en milleu terrestre cad sur terre alors tu penses bien que en hate altitude ben...

      Pour les désordrres positionnels la tu a raison mais si le sat n’est pas vide tu peut repositionner ensuite (si ca part pas au nirvana bien tentendu)


  • JPAGO 4 mai 14:09

    Blindage, pourquoi pas. Dans quels domaines énergétiques et quels types de rayonnements, particulaires, photoniques, etc.. ? sachant que toute interception peut ne pas être complète ou se transformer en d’autres rayonnements encore plus agressifs pour l’électronique embarquée. Des robots envoyés sur terre pour explorer les zônes à forte radioactivité de centrales nucléaires endommagées y ont été mis HS. Rien que par résultat final purement thermique, je me souviens à Saclay à l’époque du Co60 d’une vitre au plomb de 30cm d’épaisseur complètement fendue thermiquement par irradiation photonique par simple accumulation malencontreuse de deux tout petits petits containers chargés sortis de un an d’irradiation en pile atomique. Au niveau des circuits intégrés il y a des astuces de fabrication pour évacuer les excès de potentiel de claquage par effet zener par exemple, mais il y a des limites En matière de courants induits, il y a l’exemple de la foudre qui tombe juste à côté d’un voilier : toute l’électronique est détruite. Curieusement un avion foudroyé peut mieux s’en sortir par cage de Faraday. Pour les humains il y a des limites de doses (par exemple pour les photons 1,2 Mev potentiellement mortels à partir de 3500 rads corps entier). Les astronautes en sont conscients et si possble on les rapatrie avant que cela tourne mal.



Réagir