samedi 12 mai - par Simple citoyenne

Quand les États-Unis négociaient secrètement un accord avec l’Iran !

Est-il possible que les États-Unis se soient tout "simplement" retirés de l'accord sur le nucléaire iranien parce que celui-ci n'était plus à leur avantage ? C'est évidemment la question qu'il est possible de se poser ?

En 2013 sous Obama et Hollande, deux articles qui "semblent" passés " inaperçus " l'un de rue 89 , qui soulignait l'empêchement soudain par la France, de l’accord intérimaire qui devait être conclu à Genève, d’une durée de six mois avant la conclusion d’un accord définitif, et un autre article, celui du point.fr, qui interpellait sur l'attitude des  États-Unis qui négociait secrètement avec Téhéran un accord sur le nucléaire.

Rue 89 en 2013 « Kerry est arrivé avec un texte que nous n’avions jamais vu »

Ainsi les États-Unis avaient été pris la main dans le pot de confiture par Fabius le ministre des affaires étrangères de l'époque, qui a dû faire stopper net, l'accord qui devait être conclu à Genève sur le nucléaire iranien au risque de toutes les polémiques.

Ce que l'on risquait de reprocher à Fabius en 2013 lors de cette rupture, on risque peut-être aussi de le reprocher maintenant à Trump en 2018, alors qu'il est clair que les enjeux sont des intérêts, oui, mais pas pour celui qu'on croit.

Je cite, rue 89 en 2013. En prenant le risque, seule parmi les six pays présents aux négociations avec l’Iran, de bloquer l’accord, la France a pris un triple risque :

  • celui d’apparaître alignée sur Israël et son Premier ministre, Benyamin Netanyahou, qui a multiplié par avance les critiques de l’accord sur la table à Genève, qualifié de « cadeau à l’Iran » ; François Hollande est attendu dans quelques jours en visite officielle en Israël.
  • celui de torpiller un apaisement global avec l’Iran, amorcé depuis l’élection d’un « modéré », Hassan Rohani, à la présidence de la République islamique en juin, en remplacement du « radical » Mahmoud Ahmadinejad.
  • celui de renforcer l’aile dure du régime iranien, qui a initialement critiqué l’ouverture en direction de l’Occident du président Rohani, avant de recevoir une injonction du « Guide » Ali Khamenei de laisser faire le nouvel élu. Un échec de cette ouverture leur donnerait raison.

Trump " s'est dit ouvert, en revanche, à l'éventualité d'un nouvel accord avec l'Iran sur ce délicat chapitre : "

"On" peut donc légitimement se poser la question, celle citée ci-dessus, "est-il possible que les États-Unis se soient tout "simplement" retirés de l'accord sur le nucléaire iranien parce que celui-ci n'était plus à leur avantage ?" visiblement la réponse pourrait être pourquoi pas, surtout quand Trump annonce en mai 2018 et après le retrait des États-Unis de cet accord, , je cite " Il s'est dit ouvert, en revanche, à l'éventualité d'un nouvel accord avec l'Iran sur ce délicat chapitre :

Trump fauteur de troubles ou un véritable homme d'affaires ?

Alors le sérail américain d'où Trump ne vient pas, dit-on, pourra toujours pleurer les soi-disant mauvaises manières de Trump, oui et alors qu'ils pleurent et après ! car n'oublions pas que Trump, au risque de paraître fou et fauteur de troubles, sait parfaitement ce qu'il fait, car c'est avant tout un homme d'affaires malin et très intelligent, et qui a été élu parce que : l'Amérique d'abord.

Chaîne youtube du site Le Monde



16 réactions


  • Vraidrapo 12 mai 14:02

    Merci de ce rappel. La mémoire est un outil efficace pour maintenir le cap face aux manipulations. En principe, ce serait aux journalistes d’assurer la besogne mais, j’ai bien peur que le métier ne soit dévoyé. Il suffit d’examiner la liste des propriétaires de medium...


    • Simple citoyenne Simple citoyenne 12 mai 14:55

      @Vraidrapo ; en effet, c’était aux journalistes de rappeler cet épisode, incroyable qu’ils ne le fassent pas ! Mais leurs intérêts ne sont pas ceux de nos concitoyens.


  • aldous aldous 12 mai 16:56

    pour le moment la verite est ailleurs donc une monde inverse ou la verite c’est la mensonge est la mensonge est la realite.


    • Simple citoyenne Simple citoyenne 13 mai 09:13

      @aldous l’énième coup de com des communicants de Macron, c’était qu’il aille se faire applaudir au congrès américain majoritairement composé de républicains qui préfèrent l’allure policée d’un Macron en rapport à leur président Trump, et sa brusquerie. Et ce coup de com de la part de l’équipe Macron, "on" pourrait par exemple, voir ça, comme ça, "Tu vois Trump, je viens chez toi, au congrès, faire un super discours et je suis ovationné, c’est ce que veulent voir les élites de ton pays et le bobo new-yorkais, je suis un peu le président qu’ils auraient voulu avoir et toi, Trum, personne ne peux te voir en peinture chez toi."

      En gros, il est probable que l’équipe Macron, a voulu humilier Trump chez lui, dans son pays, entre un Macron à l’air policé et la brusquerie de Trump, pour lui mettre la pression face au congrès américain qui n’aime pas leur président Trump.

      Entre un Trump brusque où l’Amérique compte avant tout et un Macron policé, où la France n’existe pas, l’adage s’applique à merveille à Macron," Trop poli pour être honnête".


  • Simple citoyenne Simple citoyenne 13 mai 09:26
    Le New York Times n’a jamais été dupe du cinéma Macron ! Bravo !

    Une tribune du New York Times étrille Emmanuel Macron, qui "sera encore un autre président français raté"

    Une tribune écrite par un universitaire et publiée sur un blog du New York Times épingle Emmanuel Macron. Rédigée par Chris Bickerton, professeur de politique européenne à l’université anglaise de Cambridge, elle montre la désilution du journal de référence aux Etats-Unis, qui en mai voyait Emmanuel Macron comme "un nouvel espoir pour l’Europe".

    Selon son auteur, si à l’étranger Emma­nuel Macron a contri­bué à restau­rer l’image de la diplo­ma­tie française en se posant en égal de Donald Trump et de Vladi­mir Poutine, "en France, c’est une autre histoire". 

    Read more at http://www.atlantico.fr/pepites/tribune-new-york-times-etrille-emmanuel-macron-qui-sera-encore-autre-president-francais-rate-3159191.html#RQup0WJdoGIDsj3b.99



  • maQiavel maQiavel 13 mai 10:17

    Je n’arrive pas à comprendre le sens de cet article.

    Il est évident que les États-Unis se sont retirés de l’accord parce qu’il n’était plus à leur avantage. Et évidemment qu’ils veulent le renégocier dans de meilleurs termes, la Maison Blanche a fait savoir dans un communiqué qu’il y’a un délai pour le désengagement de l’accord, ce qui laisse la place à diverse négociations particulièrement sur le développement de l’arsenal balistique iranien ainsi que sur la politique étrangère iranienne et le renforcement du croissant chiite. Les yankees ne s’en cachent même pas, ils le disent ouvertement , tout cela s’intègre dans une stratégie plus générale d’endiguement de l’Iran. 

    Mais quel est le rapport avec le fait que la France au moment des négociations ait cherché à bloquer l’accord en jouant au néocons de service ? Peut être que ça vient de moi et que je suis un peu fatigué mais je ne comprends ou vous voulez en venir exactement Simple citoyenne …


    • Simple citoyenne Simple citoyenne 13 mai 11:19

      Bonjour maQiavel ; le sens de cet article est justement ce que vous avez su saisir ma Qiavel  ; et que nos concitoyens( pas tous naturellement) mais qui ne suivent pas tous l’actu ou la politique étrangère, eux sont complètement affolés grâce à la complicité des médias mainstreams qui jouissent et se subsistante de la peur de nos concitoyens, alors qu’ils savent ce pourquoi Trump a stoppé net l’accord.

      Je reprends ce qu’a dit ci-dessus "Vraidrapo" "Merci de ce rappel. La mémoire est un outil efficace pour maintenir le cap face aux manipulations. En principe, ce serait aux journalistes d’assurer la besogne mais, j’ai bien peur que le métier ne soit dévoyé. Il suffit d’examiner la liste des propriétaires de medium..."

      Il a visé juste, mais bien sûr que les journalistes le savent, mais cela est-il dans leurs intérêts de le rappeler ?

      maQiavel lisez bien tous les commentaires affolés de nos concitoyens et certains articles qui vous disent, s’étonner de la décision " folle" de Trump, qui semble prise sur le vif et qui pourrait mener à une guerre mondiale ; or, si vous regardez l’article ci-dessus, vous pouvez voir, que l’osque Fabius a pris la même décision 2013, celle de stopper net l’accord sur le nucléaire iranien car les USA étaient en train de négocier un accord nucléaire secret avec Téhéran et qu’ils ont été pris la main dans le sac par les Français, le risque des conséquences et les polémiques de cet arrêt brutal par les Français, sont les mêmes que celles que Trump se mange maintenant, c’est dans l’article relisez si vous le souhaitez, mais ça, qui à l’heure actuelle va vous le dire dans les médias mainstreams, personne ! La mémoire n’est pas dans leurs intérêts, leur intérêt à eux, c’est de monter la tête aux citoyens, en particulier contre Trump, alors que Trump, n’a fait qu’appliquer l’intérêt des USA, comme la France a voulu faire appliquée elle-même ses intérêts en 2013, 

      Il est clair que les enjeux sont des intérêts, oui, mais jamais pour celui qu’on croit, c’est-à-dire, que les intérêts ne sont jamais pour l’intéressé lui-même, l’Iran. C’est pourtant clair, tant que les intérêts des Occidentaux ne sont pas dans cet accord, l’Iran pourra toujours attendre très longtemps sur un quelconque accord, car il n’est pas pour elle l’accord.

      Voilà. L’article est aussi un rappel de ce qui s’est passé en 2013.


    • maQiavel maQiavel 13 mai 11:31

      @Simple citoyenne
      D’accord , je comprends un peu mieux. 


    • pegase pegase 13 mai 19:25

      @maQiavel


      Ce sont surtout des sanctions économiques contre la France et l’Europe, déguisées en sanctions militaro-géo-politiques ...

      https://www.huffingtonpost.fr/2018/05/08/renault-et-psa-pourraient-etre-touches-apres-la-decision-de-trump-sur-liran_a_23430244/

      En gros ils imposent un blocus dont ils sont les seuls à en définir les limites, évidemment dans le sens de leurs intérêts, et contre nos intérêts ...

      Ce n’est pas la première fois !


    • Simple citoyenne Simple citoyenne 13 mai 20:03

      Hello pegase ; la France peut toujours attendre la solidarité allemande, elle n’en a jamais eu depuis l’euro, et n’en aura jamais. l’Allemagne va la jouer solo comme d’habitude et elle est déjà entrain d’appeler ses entreprises
      à partir d’Iran. En plus les USA font une pierre deux coups concernant les sanctions économiques contre les Européens, en particulier contre l’Allemagne !

      Je cite un commentaire déposé à la suite d’un article : " l’Allemagne est tellement excédentaire, qu’elle est harcelée par les États-Unis, dit Coralie Delaume, les États-Unis qui visent ses excédents commerciaux..."



    • pegase pegase 13 mai 21:07

      @Simple citoyenne

      Hello pegase ; la France peut toujours attendre la solidarité allemande, elle n’en a jamais eu depuis l’euro, et n’en aura jamais. l’Allemagne va la jouer solo comme d’habitude et elle est déjà entrain d’appeler ses entreprises


      Ce n’est pas moi qui va vous contredire !


  • Vraidrapo 13 mai 10:21
    Le New York Times n’a jamais été dupe du cinéma Macron ! Bravo !

    Les 84% de français qui n’ont pas voté µicron au premier sont, ai moins, aussi perspicaces que le NYT. Ils méritent aussi des "Bravi".

    • Simple citoyenne Simple citoyenne 13 mai 10:30

      @Vraidrapo Suite de la critique NY 2017 "La critique cible aussi le programme économique du président. "La politique économique de M.Macron favorise les employeurs par rapport aux salariés et ébrèche ce qui reste de l’État-providence français", note l’universitaire, alors qu’en matière de lutte contre le chômage, les expériences d’autres pays montrent que des résultats peuvent s’obtenir, mais au prix de nouvelles inégalités. "Dans le marché du travail haute­ment déré­gle­menté de la Grande-Bretagne, les niveaux records d’emplois existent paral­lè­le­ment à la faible produc­ti­vité, à la stag­na­tion des salaires et à la proli­fé­ra­tion de contrats à court terme. Est-ce ce futur que la France veut ??"



  • Hieronymus Hieronymus 14 mai 12:47

    p’tain, mégapanne ou je sais pas quoi

    le site était totalement inaccessible jusqu’à midi !

    personne a noté ?


    • Simple citoyenne Simple citoyenne 14 mai 12:53

      Bonjour Hieronymus ! Absolument !


    • Simple citoyenne Simple citoyenne 14 mai 14:56

      @Hieronymus "on" a la réponse, Le problème serait d’ordre national.

      Vous rencontrez des difficultés à aller sur Internet ou à téléphoner ? Ce lundi matin, de nombreux internautes et sites spécialisés font état de problèmes affectant les principaux opérateurs français. La suite


Réagir