jeudi 2 avril - par Simple citoyenne

Psychose : Pour pousser une infirmière à partir de son logement, un propriétaire lui coupe tout !

Les médias sont-ils les grands responsables de cette "psychose" qui semble s'emparer de concitoyens ? En plus de se prendre pour des experts en tout, voir la vidéoLes Médias contre le Professeur RAOULT " à force de compter les morts, ils terrorisent la population !

Et dire que : Coronavirus : "il y a un boom d'audience de la télévision"

Coronavirus : des propriétaires coupent l'eau et le chauffage à la famille d'une infirmière

Près de Montpellier, des propriétaires ont forcé la famille de leur locataire infirmière à partir du logement en coupant l'eau, le chauffage et la télévision.

Source : "Vous pouvez mourir mais pas chez nous." En pleine crise du coronavirus, la France unie prônée par Emmanuel Macron a du plomb dans l’aile. Il y a toujours ces nombreux messages anonymes de voisins demandant aux infirmières de déménager. Mais un cran supplémentaire a été franchi près de Montpellier avec ces propriétaires pour le moins indélicats. Ces derniers ont décidé de couper l’eau, le chauffage et même la télé à la famille d’une infirmière. La suite

Voir ci-dessous !



17 réactions


  • louis 3 avril 05:44

    C’est le même genre de personnes qui dénonçaient les résistants pendant l’occupation Allemande , donc rien d’étonnant d’en retrouver aujourd’hui pendant l’occupation du covid-19 .

    Il faudrait les identifier grâce a l’écriture , a l’ ADN , et les tondre a la fin de la pandémie .


  • wendigo wendigo 3 avril 06:56

    Ils sont marrant ces médias, d’un coté ils attisent les peurs et quand les effets de celles ci se font sentir, ils bottent en touche en larmoyant sur les victimes .... qui sont en fait leurs propres victimes !


    • Simple citoyenne Simple citoyenne 3 avril 07:31

      Bonjour @wendigo On appelle ça, les Pompiers Pyromanes. A un moment il faudra qu’on les arrête.


  • Simple citoyenne Simple citoyenne 3 avril 07:50

    On hallucine ! Confinement : la Suède, l’exception européenne au confinement

    Pas de psychose en suède !


  • MAZIG 3 avril 09:24

    LAMENTABLE !

    Ce proprio agit exactement comme les collabos des années 40 qui dénonçaient les résistants , car pour moi le personnel de santé sont les résistants du moment qui méritent le respect et la reconnaissance.


  • pegase pegase 3 avril 10:47

    Elles peuvent toutes venir chez moi, même infectées covid19 smiley

    même pas peur ...


  • Qamarad Qamarad 3 avril 11:52

    Il est temps d’instaurer un crédit social à la française : les nuisibles et parasites d’en bas doivent dans ce genre de cas se voir sucrer leurs droits sociaux pour une durée qui reste à déterminer par la loi, et saisir la propriété qu’ils louent. C’est la moindre des choses pour un pays civilisé que de punir de la sorte ce genre d’insecte.


    • yoananda2 3 avril 12:01

      @Qamarad
      tu confirmes ce que je pensais à propos du revenu universel : c’est un moyen de contrôle social et non une émancipation des aliénations capitalistes comme le disent ses thuriféraires.


    • louis 3 avril 13:34

      @yoananda2
      Ce n’était peut être pas le but initial de la proposition , mais effectivement , il n’y a pas loin de la coupe aux lèvres .


    • yoananda2 3 avril 13:51

      @louis
      la main qui donne est au dessus de la main qui reçoit.
      C’est l’outil ultime je pense de contrôle des peuples. La crise du corona est une aubaine dans la mesure ou il ne va même pas y avoir le choix que de filer de l’argent "gratuit" à tout un tas de personnes au chomage technique à cause du confinement.


    • Mr.Knout Mr.Kout 5 avril 17:40

      @yoananda2

      "la main qui donne est au dessus de la main qui reçoit" Cette phrase est vrai et fausse à la fois. Quand on regarde les rapports entre producteurs et capitalistes on est en droit de se demander qui donne et qui reçoit.



    • yoananda2 5 avril 17:54

      @Mr.Kout
      les capitaliste "donne" (prête) son capital. Le prolétaire "donne" sa force de travail.


  • jack Mandon jack Mandon 5 avril 16:31

    « Malheur à toi, pays dont le roi est un enfant, et dont les princes mangent dés le matin »

    La vérité est un moment de l’enfance, mais celle-ci murit, évolue, se transforme…à moins qu’elle ne s’attarde dans l’enfance au point de se complaire dans l’oedipe, s’emporter contre l’autorité du père ou du sage, le massacrer, épouser sa propre mère et se crever les yeux, ou ceux des peuples innocents en souffrance. En synthèse épouser l’imposture paranoïaque.

    Malheur à toi, pays dont le roi est un enfant…Ecclésiaste 10 :16


  • Guit’z 6 avril 15:08

    Complètement givrée la gonzesse au téléphone... se mettre dans un tel état de désespoir, et se répandre chez Bourdin... je la trouve aussi affligeante à sa manière que ceux dont elle se plaint. L’hystérie, c’est vraiment la caractéristique la plus saillante des mœurs et de la culture actuelles.


    • sheryl1 7 avril 13:31

      @Guit’z tu as raison quoi, que le personnel médical dorme sous les ponts et qu’il soit traité comme les juifs en 40, pas de quoi se plaindre et avoir peur. pfff. toi tu dois vivre chez papa et maman... je te souhaite d’être également un jour traité comme un pestiféré. moi c’est ton commentaire que je trouve affigeant (et minable)


  • sheryl1 7 avril 13:34

    et bientôt une étoile jaune pour le personnel médical et ça ne dérangera pas la masse des abrutis par la propagande, pas plus que les collabos en 40 qui dénonçaient sans gêne les juifs, les communistes, et les résistants


Réagir