jeudi 4 mars - par News

Pour résister, ne soyons pas lâche, soyons des hommes !

Aujourd'hui on va parler d'un monsieur très important, un héros, dans une histoire de détermination...

 



13 réactions


  • sls0 sls0 4 mars 14:38

    La peur de perdre ses biens, son confort dans les pays riches.

    La recherche de quoi manger au présent occupe beaucoup l’esprit chez les pauvres dans les pays pauvres.

    Deux excuses pour mettre sa détermination de coté.

    Dans les pays pauvre la subsistance c’est la seule chose qui occupe l’esprit, j’ai vu des révoltes quand le minimun ne permet plus de nourrir ses gosses. Pas d’idées révolutionnaires, de la révolte pour combler un besoin basique : bouffer.

    Chez nous changer c’est un inconnu qui risque de bousculer notre confort, nos habitudes. Si cet inconnu nous privait de notre voiture et notre télévision grand écran dont on paie les traites ?

    Dans les pays pauvres j’ai vu de la révolte, un pauvre n’a rien à perdre à part sa vie, c’est du hard. Le trou il s’en fout il aura à bouffer.

    Il y a encore peu j’étais dans un pays pauvre, pas de confinement, le gouvernement avait peur des réactions.

    Depuis peu je suis dans un pays riche. Les réactions c’est derrière son écran et son clavier, c’est moins risqué pour la voiture et la télé grand écran.

    Personnellement je m’en fous, pas de télé et de voiture. J’ai un beau meublé, j’ai rien à moi. Ça me plait pas ? Je vais dans un endroit où ça me déplait moins, où il y a du pauvre si possible, c’est vrai qu’ils n’ont pas toujours conscience du monde de merde mais ils sont plus couillus et solidaires.

    En plus ils ne vous regardent pas de travers si vous n’êtes pas du style à cumuler en achats compusifs.

    Si vous voulez voir de la détermination, payez donc des études dans des pays pauvres, il faut pas les pousser.

    La détermination chez nous a disparu avec les prêts à la consommation, on a échangé notre liberté contre une indenture, un esclavage volontaire pour avoir tel un enfant tout et tout de suite.

    Je me rappelle une phrase d’un réfugié politique zaïrois dans les années 80 : vous les européens vous travaillez comme des malades pour rembourser les prêts qui ont servit à acheter des choses pour impressionner les autres qui en général en ont rien à foutre ce qui ne les dérangent pas de faire de même.


    • juanyves 5 mars 11:23

      @sls0 Mon vieux tu te répète inlassablement :"Il y a peu j’étais dans un pays pauvre, un pays sous-développé, un pays du tiers-monde, maintenant je suis de l’autre côté en France sans télé,sans voiture, libre de toutes manipulations, donc mon avis est LA REFERENCE. Je raconte n’importe quoi mais c’est parole de Dieu, vous m’avez reconnu n’est ce pas ? C’est moi qui vous au créé et c’est MOI qui vous guide par ma parole divine. Ce que disent les autres, je rectifie toujours pour que vous ne soyez pas trompé, et je suis très rapide pour être avant tout le monde à vous enseigner la vérité".
      Moi je pensais que Dieu enseignait plutôt l’humilité, j’ai du me tromper..


    • Clorocoquine Clorocoquine 5 mars 14:16

      @sls0
      "Dans les pays pauvres j’ai vu de la révolte, un pauvre n’a rien à perdre à part sa vie, c’est du hard."

      -> En France, pays riche (mais plus pour longtemps) un pauvre qui se révolte peut y perdre un oeil ou toutes ses dents en une seconde, au hasard d’une balle de LBD tirée dans foule. C’est du soft ? 

      Gwendal, 28 ans : "Je n’ai plus peur de perdre quoi que ce soit, ils m’ont déjà tout pris"
      "C’est à Bannalec, petite ville du Finistère à mi-chemin entre Quimper et Lorient, que nous rencontrons Gwendal L., 28 ans. Sous ses lunettes teintées, l’œil gauche ne voit plus. Le 19 janvier dernier, le Breton était à Rennes pour l’acte 10 du mouvement. En fin de journée, il a été atteint "par un tir de LBD ou une grenade, on ne sait pas encore". L’impact du projectile a fracturé le plancher orbital et l’a crevé sur deux centimètres. Les médecins ont réussi à éviter l’énucléation. "C’est plus facile à supporter que s’il y avait un trou à la place de l’œil, mais il n’est plus fonctionnel du tout", explique Gwendal. Sa pupille et son iris ont comme fusionné. Et si aujourd’hui l’œil n’est plus douloureux, neuf mois plus tard, les conséquences vont bien au-delà du physique."
      https://www.franceinter.fr/je-ne-retrouverai-jamais-ma-vie-d-avant-un-an-apres-deux-gilets-jaunes-blesses-a-l-oeil-temoignent


  • Ouam 4 mars 22:42

    @sls0

    Sérieux, tu joue veritablement au beauf ou tu est réelement un beauf ?

     

    Apres tu te plains que tout le monde ou bcp te tombent sur le poil ..

     

    Mais tu lis de temps en temps ce que tu rédiges ?

     

    Alors non les populations pauvres peuvent aussi naviguer dans le futile et l’impressionnable, defois j’arrive meme à douter vu tes ponsifs éculés que tu a cotoyé des populations plutot démunies.

     

    Je vais prendre un exemple verifiable par tous, concernant le pays (la Fr) et les gens souvent assez démunis (cad les immigrés exploités par le grand patronnat)

    Que fonts t’ils lorsqu’ils rentrent "au bled" et la bien sur je ne généralise pas mais bcp le fonts, ils rament des tonnes de conneries sans bcp d’interet finalement ou alors pas plus d’interet que les memes d’ici (cad les locaux) se procurent...

     

    Comment donc expliques tu cela ?

    Comment expliques tu, vu que tu cause d’alimentation que le slogan de nombreux gilets jaunes etais le 5 du mois est la fin du mois ? (bref l’assiette vide)

     

    "La détermination chez nous a disparu avec les prêts à la consommation,

    "

    Encore une fois non c’est le petit bout de la lorgnette que tu percois, le mvt des gilets jaunes n’a pas été stoppé par cela, les 3/4 au point ou ils en etaient n’en avaient cure, cad dans la merde ou un peu plus encore ne les changeais plus guere, et ceci au passage, les bobos alter-mondialistes privilégiés (comme toi(*)) n’en avaient pas pris conscience avant d’etre dans le "coeur" de la révolte pupulaire qui à été partriculierement importante, et le seul moyen d’arreter cela, tous ou presque le savent, cad un embastilage massif et totalement arbitraire de la population, des tabassages en regle jusqu’a des mutilations graves et diverses et ce sans aucune raison justifiée de pret ou de loin.

    D’ailleurs meme Jerome Roidriguez à eu la chance (enfin si l’on peut dire sigh) d’avoir eu sa mutilation cad la perte d’un oeuil filmé miraculeusement par un autre GJ, et la preuve archi démontrée que le pouvoir en place essaimais la terreur et l’arbitraire.

     

    Alors s’il te plais, non plutot je t’en supplie ssl0, arrete de faire ton petit bougeois islamo gauchiste et si tu a un peu de respect envers ton peuple, c’est envers lui que tu dois aide, c’est lui (enfin ses institutions) qui t’on soigné, eduqué etc...

     

     

    Merci aussi d’arreter d’insinuer à longueur de post qu’ici les gens sonts archi favorisés, tu est d’un ridicule déconcertant ou alors nous ne vivons pas sur la meme planete "France", d’ailleurs tu cause de la France c’est ou, depuis combien de temps, etc... que tu y a tu vécu ?.

     

    (*) Oui parce que ces gens, tu sais ceux qui ne sonts rien comme le dis celui pour qui tu à veau-té, eux ne peuvent pas se permettre de parcourir la planete par monts et par vaux, ils n’en onts pas du tout les moyens, le saisis tu ? le comprends tu ?, j’ai la vague impression que non au vu de tes propos en regle générale.


    • yoananda2 4 mars 23:11

      @Ouam
      ha mais dans sa logique ssl0 le privilégié a fait de grands sacrifices pour mériter sa liberté dont il ne fait rien de grand si ce n’est juste jouir et juger ceux que le système lui désigne.
      si tu le lui fait remarquer, il se réfugie dans de la psychologie de comptoir. La remise en question est hors de question pour lui.


    • Conférençovore Conférençovore 5 mars 10:05

      @Ouam
      "Merci aussi d’arreter d’insinuer à longueur de post qu’ici les gens sonts archi favorisés, tu est d’un ridicule déconcertant ou alors nous ne vivons pas sur la meme planete "France", d’ailleurs tu cause de la France c’est ou, depuis combien de temps, etc... que tu y a tu vécu ?."

      Si tu me permets, je vais t’expliquer. sslow est un ancien cadre de la SNCF, du moins c’est ce qu’il raconte mais je trouve que son propos correspond en tous points avec cette condition, donc je pense qu’il dit la vérité ou qq’chose qui s’en rapproche fortement.
      Selon l’un des principes marxistes (pas que), tous autant que nous sommes parlons de là où nous nous situons, en termes de condition économico-sociale, familiale, environnementale, selon que l’on est employé, fonctionnaire, cadre ou entrepreneur, retraité, étudiant (avons-nous des parents qui nous aident ou pas), etc. Cette condition est, non pas totalement déterminante (chacun peut s’en extraire pour considérer le point de vue des autres) mais disons prépondérante pour expliquer les propos des uns ou des autres. Par exemple, ayant été entrepreneur mais également cadre sup et employé de base, je comprends parfaitement les difficultés du petit commerçant (le fait qu’il fasse du black parce qu’avec les taxes démentielles, travailler 70h/semaine pour récolter à peine un smic tout en sachant que tu auras une retraite moindre qu’un type qui a débarqué hier et n’a jamais cotisé un centime, c’est insupportable), la condition d’un petit patron de PME mais aussi celle précaire de l’employé et même d’un cadre sup dans une boîte qui peut te virer à tout moment pour tout un tas de raisons. J’ai également bossé avec des sslow (pas pour la SNCF mais d’autres grosses boîte étatisées) : pendant des années, j’ai été confronté à cette mentalité de mecs dont le salaire est garanti à vie, leur insouciance, le fait qu’ils soient persuadés d’avoir un taf normal alors qu’ils ont une condition très particulière de quasi fonctionnaires (je généralise bien sûr).

      Ici, en l’occurrence, quand tu es retraité, probablement depuis l’âge de 55 ans, avec des moyens confortables pour vivre (y compris en Fr), càd entre 2K et 4K/mois, sans enfant, tu as une condition de "riche". Pas de millionnaire, certes, mais tu fais partie des 10-20% des Français très à l’aise et des 2% sur cette planète qui n’ont plus à travailler (sachant qu’en plus tu as passé toute ta vie dans une boîte où tu ne risquais jamais le licenciement... c’est un confort phénoménal). Sans compter que quand tu es retraité sans enfants à charge, bah en fait , avec tes 2-3000 balles par mois, tu as de l’argent de poche à foison, du moins largement de quoi t’acheter un petit prestige d’homme généreux dans un pays du 1/3 monde.

      Voilà de là où parle sslow. Il méprise crânement ces Français besogneux, ces gens qui achètent des écrans plats sans même comprendre que, eux, n’ont pas les moyens de payer des billets d’avion à leur petite famille pour aller passer 2 semaines en République Dom (qui est pourtant une destination accessible). Pour eux, au mieux, c’est la Tunisie et encore... une fois tous les 5 ans. Alors il les méprise parce qu’il ne comprend pas leur "conservatisme" de réflexe, le fait qu’ils soient aux aguets en permanence et qu’ils doivent scruter les comptes tous les jours pour vérifier qu’ils ne basculent pas dans le rouge parce qu’ils auraient oublié le prélèvement auto de l’assurance hab pour l’année. Et leur écran plat, bah c’est un moyen de se distraire, certes pas le plus sain, mais c’est comme ça : la misère culturelle est aussi une donnée du pb (il y a des familles où l’on est pauvre mais il y a un vieux piano où l’on peut apprendre aux gosses, des échecs, des livres et d’autres où l’on va au plus simple et le plus simple c’est Hanouna et cie...). Il ne comprend pas que pour ces gens, l’écran plat surdimentionné acheté sur le bon coin à 150 balles fait le job (vs. les vacances à 3 000 boules qu’ils ne pourront de toutes façons pas se payer). Et puis leur bagnole, comme tu l’as dit, et le chrome qu’ils ont dessus, bah c’est surtout un moyen de travail la plupart du temps, surtout à la campagne où il n’y a pas de bus, pas de gares (elles ferment) et à part les kékés qui font du tuning (et encore, c’est passé de mode), cela ne fait plaisir à personne de payer un cetelem de merde pour rembourser une clio merdique. Mais tout cela, pour un type qui a eu un salaire garantie à vie dès qu’il est entré à la SNCF et qui n’a pas un minimum d’intelligence sociale, est incompréhensible pour une raison toute simple : il n’a jamais été confronté à cette situation. De même, le choix cornélien de devoir se chauffer ou se nourrir, un truc qui n’existe pas sous les tropiques où, au pire, si tu n’as nulle part où dormir bah c’est dehors (et il fait 22°), ce genre de "choix" lui échappe totalement. Lui, il rentre chez toi, il voit un écran plat et c’est réglé : il ne se demande pas ce que cela fait de vivre l’hivers dans un logement où il fait 12° parce que payer 150 balles par mois en chauffage, pour de plus en plus de gens, c’est un luxe qu’ils ne peuvent pas se permettre et un sacrifice qu’ils doivent faire (ou alors il faut aller à la soupe pop mais là c’est la déchéance sociale : bcp de gens préfèrent galérer qu’avoir recourt à cette aide pour miséreux).

      Alors du haut de sa condition, il fait ses comparaisons minables : pauvres d’ici (qu’il ne comprend pas donc) et pauvre d’ailleurs sans même comprendre que des pauvres, chez nous, au sens de vrais pauvres, il y en a des millions. Ah c’est sûr qu’ils peuvent avoir un écran plat dans leur salon et un portable à 50 balles dans la poche, mais dans les placards, il y a davantage de paquets de pâtes que de confits de canards en boîte et dans le frigo, la viande, les bons frometons et les fruits se font rares au profit des steaks surgelés eco+, les pâtes à tartiner et autres merdes à petit budget.
      Il ne bite pas que le fait que le mec de classe moyenne en voie de déclassement, s’inquiète de perdre le peu qu’il a pour la simple raison que si le vent tourne, il n’aura pas cette rente confortable et à vie du sslow, rente qui est payée notamment par ce prolo de classe moyenne qu’il méprise. Et comme il est en plus un xénophile maladif, au lieu de regarder ce pauvre-là, juste à côté de chez lui, d’essayer de comprendre la condition des "siens", il préfère regarder celui sous les tropiques qui a l’air plus joyeux, plus détaché, parce que sa condition à lui, c’est certes la misère mais au moins au soleil (et c’est moins pénible, comme le chantait Aznavour, qu’au fin fond du Berry ou dans les Ardennes). sslow est en pâmoison devant cette misère des tropiques, ce très relatif (moi aussi j’ai habité dans des pays pauvres... sa vision à la Tintin au Congo est pathétique : les gens rêvent de matériel, de l’écran plat parfois avant même le frigo ou la machine à laver... même ça, ça lui échappe) et il y trouve un moyen de survalorisation de lui-même facile à comprendre : donne 10 balles à un Fr pauvre et il pourra se payer deux kébabs. Donne 10 balles à un Togolais et il a de quoi bouffer toute la semaine voire plus s’il se démerde bien. Evidemment, pour qq’un qui recherche la reconnaissance sociale, le second choix est bien plus intéressant. 
      A cette xénophilie délirante s’ajoute une haine très palpable des "siens". Je mets des guillemets parce qu’il m’a un jour répondu qu’il ne savait pas ce que cela signifiait "les nôtres". Sa condition d’être déraciné et riche le détache de toute appartenance à un corps social et humain occidental. Lui est un citoyen du monde qui toise ces Français au sang pourri et leurs putains d’écrans plats et clios. Voilà la mentalité du sslow. 


    • Tchakpoum 5 mars 11:46

      @ tous du fil

      Ajoutons sa mentalité de parvenu. Le vrai bourgeois (si on peut encore utiliser ce concept de plus en plus indéfinissable), est discret. Si on met de côté les sociopathes, qui sont nombreux aussi, le bourgeois a la décence de ne pas insulter le populo avec l’étalage de ses provisions financières, que le populo n’a pas. sls0 aime montrer ses trophées (j’ai fait, j’ai vu, j’habite un chouette meublé que je paye même pas, etc…), il les astique pour déclencher l’envie, s’amuser de la jalousie, espérer l’admiration, monnayer son aumône de quelques jouissances personnelles.

      Il est aussi un parfait produit d’étude du boomer, né avec l’abondance en fabrication après guerre, ingrat à la génération précédente qui a connu les drames de la guerre et les privations de la vie, le dur labeur peu pécunieux. Le gauchisme, en tout cas le sien, c’est jouir, pas protéger. Défendre sa patrie, préserver son pays, comme l’on fait les résistants de la génération des parents de sls0, c’est devenu facho. Non seulement cette génération parasite, ces boomers, a dilapidé le patrimoine commun constitué et préservé jusqu’aux années 70/80, (pays souverain, biens communs, population préservée), mais elle explique à la génération suivante, à qui il ne lui reste que des ruines et les violences montantes de ces destructions, que ce sont des peines à jouir et des connards pénibles qui dérangent leur vie douce. Sls0, c’est Cohn Bendit, y compris la vulgarité de ses phrases et son plaisir au mépris insultant. Et ces profiteurs seront chiants jusqu’à leur mort.


    • sls0 sls0 5 mars 13:38

      @Tchakpoum et les autres.
      Oh p’tit bohomme, je paie 350€ par mois pour mon meublé, dans le coin c’est pas cher.
      Je me déplace en train que je paie.
      A 18 ans je bossais, la seule différence c’est que je préparais en parallèle via la promotion ouvrière un diplôme d’ingénieur.

      Oui, j’ai aucun bien donc je suis libre.
      Je fais partie des papyboomers c’est vrai, comme j’ai vécu avec le minimum nécessaire je n’ai plus gaspillé fin des années 80 le rapport Meadows m’ayant ouvert les yeux, je n’ai pas trop honte.
      Toi tu sur-consommes et mon style de vie te fait chier car il me rend libre contrairement à toi prisonnier de ta sur-consommation.
      Tu ne bougeras jamais parce que tu auras trop peur de perdre, c’est moi risqué de l’ouvrir sur un forum.

      Bien sûr que je dérange, du vrai poil à gratté un type qui est libre car il n’a rien à perdre.
      Le futur n’est pas merveilleux ? Comme je me contente de peu et que je vis d’une façon rustique ça ne me dérange pas.
      Les générations qui viennent ne pourront pas trop me jeter la pierre à cause de mon gaspillage. Pour certains que j’ai aidé à être résilient et à avoir un savoir je crois avoir été bénéfique. Du fric j’en ai trop autant que ça serve.
      Ce que tu penses j’en ai rien à foutre déjà que tu déformes pas mal.
      Tu fais quoi pour les générations à venir ?
      Pourquoi tu accumules ?
      Pourquoi tu n’as pas passé tes soirées pendant 5 ans à apprendre pour avoir un boulot intéressant ?


    • albert123 5 mars 15:22

      face à un com’ aussi caricatural comment ne pas lâcher un bon gros :

      "ok boomer"


    • Hijack ... Hijack ... 5 mars 16:07

      @sls0

      Liberté, dis-tu ??? Je suis surpris ... Tu peux être ce que tu veux (je ne mets pas en doute la description d’une partie de ta vie au jour le jour), probablement content de toi même etc ... mais une chose est certaine, que tu n’as pas (d’après tes dires et réactions) les "symptômes" d’un homme libre ... quand je dis libre, c’est à dire aussi bien physiquement, matériellement, intellectuellement que >>> mentalement/psychologiquement, les 2 derniers te faisant défaut. Tu es peut-être, intelligent, résilient, combatif etc ... ce sont des qualités humaines primordiales à mon sens, mais il te manque ta liberté de penser ; tu crois penser, mais tu t’es fixé une limite à ne pas dépasser et, j’en suis certain, à l’insu de ton plein gré. /// Je ne lis pas tous tes commentaires, mais comme je le fais souvent, je lis d’abord très vite fait en diagonale les commentaires avant même de voir qui les a rédigé (c’est très utile), je reviens ensuite lire ceux qui ont attiré mon attention ... mais les tiens (que je ne peux jamais lire au bout) vont systématiquement dans le sens de la bienpensance, répétant sans t’en rendre compte, du "vu à la tv" ... même si tu n’en a pas de tv, c’est donc pire que si tu en avais. 

      On peut-être un grand sportif, mais si on se fixe intérieurement une limite (un record que d’aucuns pensent infranchissable par ex.) ... seuls ceux se foutant des records historiques réussissent à battre ces records, qui plus est venant de sportifs peu connus ou médiatisés ... exemple certes basique, mais simplement pour me faire comprendre.

      Un homme libre d’esprit, doit sans souci se remettre en question en cas de constante contradiction, mais avant ça ... aller chercher au bout du bout. Faire semblant d’être sûr de soi n’est pas une solution. Croire que tu déranges non, je ne crois pas que tu puisses déranger qui que ce soit ; tu dois peut-être agacer certains ... ou faire se poser des questions (c’est mon cas). Quelqu’un qui dérange serait un gars qui exposerait des idées révolutionnaires, rarement entendues, originales, sortant du lot etc, bousculant des idées reçues ... ce n’est surtout pas ton cas, tu fais absolument tout à fait le contraire. Voilà !


    • yoananda2 5 mars 16:28

      @Tchakpoum
      oui, le pire dans tous ça c’est que ce jouisseur profite du travail et des sacrifices des générations précédentes en leur chiant dans la gueule, et en se torchant avec les suivantes.


    • Tchakpoum 5 mars 21:20

      @sls0

      Toi tu sur-consommes et mon style de vie te fait chier car il me rend libre contrairement à toi prisonnier de ta sur-consommation.

      Pauvre ruine. Tu ne sais même pas où j’habite et ce que j’y fais. Alors tu te sens obligé d’inventer. Ton ego dégueule à longueur de tes commentaires. Je ne fais que te retourner tes dégueulis. Et tout ce que tu sais faire c’est de me demander de comparer avec ma vie. Comparer, voir la bite de l’autre. Boomer un jour, boomer toujours, ton matérialisme plat, morne. T’as pas pigé que t’as sorti ta bite tout seul, comme un con, encombré, encombrant, moqué, ? Tu racontes ta liberté et t’en fais rien, tu t’emmerdes, t’as que des histoires à rajouter de vieux sans famille, depuis ton super meublé.

      Eh ben continue, Chienchien, ce que tu sais faire : qu’as-tu fais de ta journée fabuleuse ? C’étaient des grues cendrées, cette fois ? T’as transféré tes photos dans ton nouvel ordinateur ? Dans ton super meublé ? Je vais raconter ça à ma femme, ça la rend joyeuse tes histoires. Et puis on ira chercher des burgers au MacDo, qui se trouve à 240 km de la maison, pour faire les super-consommateurs, comme tu dis. Et on fera l’effort de les bouffer à la plage, à 1,8 km de chez nous, celle où on met la senne, et en délaissant les crabes cette fois-ci. Pas besoin du pick-up pour y aller.

       

      Et puis tiens, boomer, la jolie p’tite roulée, que t’as choisie pour l’interview de Gaël Giraud, allez, tu l’as pas ratée. Voilà la vie qui l’attend :

      https://resistancerepublicaine.com/2019/10/07/encore-une-journaliste-agressee-a-paris-salome-saque-raconte-son-histoire/

      et l’école d’aujourd’hui devenue, qu’elle raconte :

      https://www.youtube.com/watch?v=LCYVXLEQLZg

      Mais on sait ta réponse : c’est parce qu’elle est froussarde, elle a peur de l’inconnu, de l’étranger, pas débarrassée de son privilège de blanche, moi je sais, je peux lui expliquer. Moi je, a pas peur la mort, a déjà vu des macchabées.

      Elle a fait quoi ta génération ? Les vieux peuvent se faire les petites jeunes, des cuisses bien lisses, ma foi… Tu nous as suffisamment vantés tes exploits, t’en es content. La jeunesse, c’est fait pour en profiter, après elle se démerdera avec ce qui lui restera pour faire sa vie à son tour. La morale, c’est catho, facho, France moisie qui pue. Protéger ? Protéger quoi ? Maintenant, c’est fun, on est libres. Bah, les gentilles racailles, qu’il ne faut pas éduquer non plus, puisque ça les stigmatise, ils ont bien compris vos leçons, ils ont le droit aussi à la fête. T’es d’accord hein ? Allez, top là !


  • Hijack ... Hijack ... 5 mars 16:28

    J’approuve à 100 % les dires et conseils de cet homme ... paroles qui certes, peuvent paraître enfantines ou naïves, mais ce n’est que la vérité.

    Vérité qui concerne tout le monde, mais d’autant plus les pays occidentaux, les pays arabes et africains (l’Extrême Orient bizarrement, bcp moins)  : Les hommes au fil des années qui passent perdent toutes valeurs qui font d’un homme un Homme, de même que les femmes, qui ont laissé quelque part leurs valeurs féminines de vraies Femmes, que recherchent les vrais hommes et inversement.

    Les hommes sont devenus peureux, fainéants, partisans du moindre effort, donnant plus de valeur à l’homme riche ou important qu’à l’homme simple, mais de valeur ...


Réagir