mercredi 21 septembre - par Le Glaude

PLAINTE - Virginie Joron envisage une procédure pénale contre Ursula Von Der Leyen

PLAINTE - Virginie Joron envisage une procédure pénale contre Ursula Von Der Leyen

Virginie Joron nous a accordé une interview, consacrée au rapport de la Cour des Comptes européenne sur le processus d'achat de vaccins contre le COVID par la Commission. Elle en pointe les remarques assassines sur les dysfonctionnements de la Commission. La députée européenne annonce une possible procédure pénale auprès du Parquet européen contre la présidente de la Commission.

 



6 réactions


  • jacqcroquant 21 septembre 17:44

    En France not’e gouvernement porte plainte pour moins que ça. Un rapport "bidonné" de IGAAS suffit pour envoyer au tribunal un professeur en épidémie de renommée mondiale. On se demande que font les autres Euro députés ainsi que nos députés Français. Ils sont encore en vacances et ils dissertent sur la gifle qui ébranle la NUPES et toute la classe politique et médiatique est en émoi. Pendant ce temps nos vieux préparent leurs deltoïdes et tancent les plus jeunes pour qu’ils se vaaaaccinent pour qu’ils soient tous prooootégéééés ! 


    • Le Glaude Le Glaude 21 septembre 18:00

      @jacqcroquant
      .
      .
      " la Gifle qui ébranle la NUPES "
      .
      .

      Violences sexuelles ....... « J’ai mis du temps à comprendre que c’était une agression , parce qu’il était de GAUCHE »
      .
      .

      Lorsqu’Inès a rencontré Éric, il la suivait sur les réseaux depuis quelques années pour son contenu militant*. « Il a commencé à me parler et à me montrer tout ce que j’aurais pu chercher chez un homme. C’est quelqu’un qui avait une compréhension des codes militants, des théories militantes, du féminisme, du consentement, de tout en fait… »

      .

      Avant de se voir, il lui fait même remplir un document Excel contenant une liste de pratiques sexuelles sur lesquelles Inès doit noter « oui », « non », ou « je ne sais pas » afin de savoir quels actes peuvent être pratiqués ou non. Ils parlent également à l’écrit et à l’oral des actes qui pourraient déclencher un traumatisme psychologique.

      .

      Mais quand Éric vient chez elle, il ne respecte pas les accords préalables. Le lendemain, Inès tente de lui parler du fait que son consentement a été outrepassé à plusieurs reprises, mais son partenaire se braque. « Il a commencé à me dire qu’il avait l’impression d’avoir passé une super soirée, que j’étais en train de tout gâcher. Il ne voulait pas entendre parler de viol. Pour lui, mon agression est une relation sexuelle que j’aurais mal vécue », se rappelle Inès.

      .

      Elle ne verra plus jamais l’homme après cette soirée et mettra fin à leur relation. Un an plus tard, il conçoit finalement avoir commis une agression sexuelle et accepte une proposition de justice restaurative, processus qui répare l’ensemble des répercussions d’une infraction en dehors de la justice pénale par un échange entre victime et agresseur. Mais Inès abandonne très vite cette possibilité : « J’ai eu des retours de militantes comme quoi il utilisait ça pour se dédouaner, pour continuer à évoluer dans le milieu militant, à tel point qu’il a été invité à un événement sexe-positif sur le consentement en tant que participant. »

      .

      La jeune femme est encore sous le choc. « J’ai mis énormément de temps à comprendre que c’était une agression, surtout parce qu’il était de gauche. Pour moi, il était impossible que quelqu’un qui en sait autant sur le consentement puisse m’agresser. » Elle regrette que « les hommes de gauche avalent beaucoup de théorie, mais ne la mettent jamais en pratique ».

      .

      Comme Inès, Louise et Marie* racontent avoir tendance à davantage faire confiance aux personnes ayant les mêmes convictions. […]

      .

      .[…] Louise aussi se sentait en confiance au début, au regard des valeurs que l’homme semblait partager avec elles. Mais elle s’est rapidement ravisée. « J’ai pris l’habitude de me méfier de tout homme cis hétéro », témoigne-t-elle dans un rire jaune. […]

      .
      https://basta.media/Violences-sexuelles-agressions-sexisme-dans-les-mouvements-de-gauche-militants-partis-politiques

      .


    • Globulard 21 septembre 20:58

      @Le Glaude
      Sais tu vieux crouton que tu n’as pas le droit d’exploiter l’image de Louis de Funès sur les réseaux sociaux , sans l’accord de ses ayants droit . Tu enfreins la loi et encoure une condamnation lourde !!!


    • Ellen Ripley Ellen Ripley 23 septembre 22:51

      @Le Glaude

      Article très intéressant sur la face cachée du gauchisme. De mon côté j’ai trouvé une vidéo du conseiller conjugal personnel d’Adrien Quatennens : 

      https://www.youtube.com/watch?time_continue=28&v=OtWdD4eM4TY&feature=emb_logo


  • alanhorus alanhorus 21 septembre 23:34

    https://www.youtube.com/watch?v=X59KmSmK9mY

    La famille Von der Leyen aux manettes de l’UE


    #VonDerLeyen aurait touché 2% des 36 milliards d’€ versés à #Pfizer pour l’achat (forcé) des vaccins européens.

    720.000.000€ de rétro-commissions !


    https://twitter.com/elcascador1603/status/1571959513950961665?s=21&t=ug3QqNXdsyHkIkpZewRyWQ

    la vidéo complète :

    https://youtu.be/X59KmSmK9mY


    https://odysee.com/@Freres-Dissidents:3/-il-ne-faut-pas-chercher-l%27apaisement:8

    ursula von der leyen " il ne faut pas chercher l’apaisement "


    https://odysee.com/@Fifi:5/h9hhvxRQNkVGmr1L:a

    Qui est Ursula Von der Leyen

    Didier Maisto, nous explique qui est Ursula Von der Leyen



  • Ellen Ripley Ellen Ripley 23 septembre 22:43

    Ursula von der Pfizer doit être jugée et châtiée pour ses horribles crimes. 


Réagir