mercredi 28 avril - par Super Cochon

Passeport Covid - une prison à ciel ouvert ! .... Le SOS désespéré d’une israélienne

Publicité

Passeport Covid - Le SOS désespéré d'une israélienne

En Israël, il y a maintenant deux catégories de personnes, les "vaccinés" qui ont le droit de retrouver une vie quasi normale (aller au restaurant, musées, cinémas, shopping, etc ...), et les non-vaccinés" qui ne sont autorisés à sortir de chez eux que pour trois raisons (faire leurs courses, le pharmacien, le médecin). Ceux qui refusent la "vaccination" sont considérés comme des criminels par les Médias .

Aujourd'hui, un grand nombre d’israéliens avouent qu'ils se font vacciner uniquement pour pouvoir voyager à nouveau et se déplacer librement afin de rendre visite à leurs familles et leurs amis.

Cette campagne de vaccination ILLÉGALE, car encore en Phase 3, ce qui signifie que la population est considérée légalement comme Cobaye Humain, et que l'on découvrira les effets secondaires qu'en 2023. Elle enfreint ainsi la Loi pour ne pas avoir respecté les procédures élémentaires de sécurité de base avant toute commercialisation. Cette expérience illégale rend coupable la Firme Pharmaceutique Pfizer et le Gouvernement Israélien de violation du Code de Nuremberg, les Avocats Ruth Makhacholosky et Aryeh Suchowolski ont déposé plainte auprès de la Cour Pénale internationale (CPI) du Tribunal de La Haye qui a accepté de poursuivre pénalement le Gouvernement Israélien.

 

https://odysee.com/@STOP_Masques_Vaccins_National:2/Ilana-Rachel-Daniel

 



125 réactions


  • JL 28 avril 11:59

    ’’Cette campagne de vaccination ILLÉGALE, car encore en Phase 3’’

     

    « Ces vaccins ne disposent que d’une AMM conditionnelle, ce qui signifie officiellement que la pharmacovigilance associée devrait être rigoureuse et sans failles.

     
     Le gouvernement n’a rien mis en place pour assurer une pharmacovigilance digne de ce nom, et la labos n’y trouvent aucun intérêt, bien au contraire.
     

    « Quels que soient les effets indésirables, la logique de la culture de la vaccination vs l’inculture de la pharmacovigilance imposera la vaccination. avec à la clé la plus grave crise sanitaire de tous les temps. »

     

    Par Me Di Vizio, dans cette brillante interview


    • bubu12 28 avril 14:38

      @JL

      ce qui signifie officiellement que la pharmacovigilance associée devrait être rigoureuse et sans failles.


      oui et c’est grâce à la pharmacovigilance que l’on a découvert le risque très rare de thrombose pour les vaccins à adénovirus. 


    • JL 28 avril 15:17

      @bubu12
       
       
       Sacrée pharmacovigilance :
       
       5% à peine, des effets indésirables sont signalés
       

       « 70% d’effets indésirables avec Pfizer » Didier Raoul, là, à 8’10"


    • JL 28 avril 15:28

      @JL
       
       « 70% d’effets indésirables avec Pfizer (c’est une statistique) » Didier Raoul, là, à 8’10"

      qui déclare n’avoir jamais vu ça.
       
       5% de 70%, ça ferait 3,5 %.
       
      Il n’y a même pas 3,5% d’effets indésirables signalés.


    • Tchakpoum Tchakpoum 28 avril 15:32

      @JL

      https://www.mondialisation.ca/wp-content/uploads/2020/11/IMG-20201127-WA0011.jpg

      Et on sait que les effets secondaires et la mortalité (en partie cachés, des témoignages s’accumulent confirmant votre diapositive présentée) vont augmenter avec les populations piquées de plus en plus jeunes. Comme la santé immunitaire est meilleure au fur et à mesure qu’on est plus jeune, les réaction immunitaires avec le vaccin sont aussi de plus en plus brutales. De toute façon, c’était déjà renseigné dans l’étude Pfizer soumise à la FDA zunienne qui a donné son aval et donc ouvert toutes les portes des autorités sanitaires du monde.


    • Vulpes vulpes Vulpes vulpes 28 avril 15:43

      @JL
       
      Merci pour les liens. C’est très intéressant !
       


    • Super Cochon Super Cochon 28 avril 20:08

      .
      BIG PHARMA Démasqué
      .
      .

      Debriefing avec Xavier Bazin, journaliste scientifique et auteur de ce nouveau livre "Big Pharma Démasqué", aux éditions Guy Trédaniel.

      .

      240 pages d’un livre sur la crise, de la chloroquine à la face noire du système de santé. Le livre est structuré en quatre grands chapitres... dont trois scandales. Le scandale numéro un est la diabolisation de l’hydroxychloroquine qui se conjugue en cinq actes. Pour suivre, le second scandale est celui de l’omertà sur la prévention et les remèdes naturels comme la vitamine D. Le lecteur plonge ensuite dans le scandale de l’obsession coûteuse pour la vaccination généralisée - imprudente comme écrit l’auteur. 

      .

      Pour fini, Xavier Bazin explique comment "Big Pharma" manipule la science, les autorités et les médias.

      .

      Un debriefing audio qui permet de comprendre l’analyse de l’auteur en détail sur la crise avec quelques touches personnelles. Le livre est préfacé par le Dr Eric Menat qui dit de l’auteur : 

      .

      Xavier Bazin nous livre ses réponses factuelles et nous montre avec talent et sans langue de bois les raisons de ces décisions qui n’ont pas été des erreurs pour tout le monde.


      .
      https://www.francesoir.fr/videos-les-debriefings/big-pharma-demasque-debriefing-de-xavier-bazin

    • bubu12 28 avril 20:56

      @JL

      « 70% d’effets indésirables avec Pfizer » Didier Raoul, là, à 8’10"

      ah ben si Saint Raoult le dit...

      https://www.cdc.gov/vaccines/acip/meetings/downloads/slides-2021-01/06-COVID-Shimabukuro.pdf

      donc la dessus on voit par exemple que 70% c’est les douleurs au point d’injection, des gens qui ont mal à l’épaule après un vaccin, ce scoop ! 

      Sinon dans l’article dont il parle (dans Nature), il est dit que 70% des participants ont reporté une réaction comme mal de tête, fièvre, frisson. Encore une fois, très étonnant après avoir eux un vaccin...

      Sinon concernant la phase de pharmacovigilance, je vous partage ce billet de blog d"axel Kahn : https://axelkahn.fr/pharmacovigilance/


    • micnet micnet 28 avril 21:01

      @bubu12

      je vous partage ce billet de blog d"axel Kahn

      Ah bien tiens en parlant d’Axel Kahn smiley


    • Super Cochon Super Cochon 28 avril 21:32

      .
      .
      Bientôt 10.000 morts et 2 millions d’effets secondaires susceptibles d’être liés aux « vaccins » contre la Covid-19

      .
      .

      Le premier tableau ci-dessous recense le nombre «  d’effets indésirables susceptibles d’être liés à l’utilisation  » des «  vaccins  » Moderna, Pfizer et Astra Zeneca dans l’Union européenne, mis à jour le 24 avril 2021 (www.adrreports.eu/fr/search_subst.html#). Les critères de classement sont ceux du site officiel européen European Medicines Agency / EudraVigilance. Tout ce qui suit peut être vérifié en suivant les indications détaillées données dans mon précédent article : https://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/les-vaccins-contre-la-covid-19-232177.

      .
      .
      https://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/bientot-10-000-morts-et-2-millions-232627


    • Vulpes vulpes Vulpes vulpes 28 avril 22:15

      @bubu12
       

      March 8, 2021

      Acute Allergic Reactions to mRNA COVID-19 Vaccines

       Results

      Of 64 900 employees who received their first dose of a COVID-19 vaccine, 25 929 (40%) received the Pfizer-BioNTech vaccine and 38 971 (60%) received the Moderna vaccine. At least 1 symptom survey was completed by 52 805 (81%).

      Acute allergic reactions were reported by 1365 employees overall (2.10% [95% CI, 1.99%-2.22%]), more frequently with the Moderna vaccine compared with Pfizer-BioNTech (2.20% [95% CI, 2.06%-2.35%] vs 1.95% [95% CI, 1.79%-2.13%] ; P = .03) (Table 1). Anaphylaxis was confirmed in 16 employees (0.025% [95% CI, 0.014%-0.040%]) : 7 cases from the Pfizer-BioNTech vaccine (0.027% [95% CI, 0.011%-0.056%]) and 9 cases from the Moderna vaccine (0.023% [95% CI, 0.011%-0.044%]) (P = .76).

       

      Herpes zoster following BNT162b2 mRNA Covid-19 vaccination in patients with autoimmune inflammatory rheumatic diseases : a case series

       

      between Dec. 14, 2020 and April 8, a total of 68,347 total adverse events were reported to VAERS, including 2,602 deathsan increase of 260 over the previous weekand 8,285 serious injuries, up 314 since last week.

      https://www.medalerts.org/vaersdb/findfield.php?TABLE=ON&GROUP1=CAT&EVENTS=ON&VAX=COVID19

       

      Details from an unpublished Israeli Health Ministry report into the side effects of the Pfizer-BioNtech vaccine have raised concerns that there could be a link between the second shot and several dozen cases of myocarditis, an inflammation of the heart muscle, particularly in men under 30

      Israel said probing link between Pfizer shot and heart problem in men under 30

       

      Dr. Jerry L. Spivak, an expert on blood disorders at Johns Hopkins University, who was not involved in Dr. Michael’s care, said that based on Ms. Neckelmann’s description, “I think it is a medical certainty that the vaccine was related.

      “This is going to be very rare,” said Dr. Spivak, an emeritus professor of medicine. But he added, “It happened and it could happen again.

       Doctor’s Death After Covid Vaccine Is Being Investigated

       

      Thrombocytopenia following Pfizer and Moderna SARS‐CoV‐2 vaccination

       


    • sls0 sls0 28 avril 22:50

      @Super Cochon
      Sur le premier lien il est écrit avant d’accéder : 

      • Les informations présentées sur ce site web ne reflètent aucune confirmation d’un lien potentiel entre le médicament et le(s) effet(s) observé(s).

      Et je n’ai pas trouvé les vaccins covid, il n’y a que des médicaments.

    • Super Cochon Super Cochon 29 avril 00:50

      @sls0
      .
      .
      Lien censuré , et effacé ! ........ les graphiques ont disparues pour faire place à une page neutre inaccessible à toutes recherches sur une Clause de non-responsabilité des médicaments .
      .
      .
      T’es arrivé trop tard !
      .
      .
      .


    • Super Cochon Super Cochon 29 avril 01:02

      @sls0
      .
      .
      Cliquer sur ce lien , puis sélectionner la lettre C pour chercher ensuite les différents liens Covid-19 .
      .

      http://www.adrreports.eu/fr/search_subst.html
      .
      .


    • ZardoZ ZardoZ 29 avril 09:14

      @micnet

      Vacciné au sérum physio comme tout les autres qui font surtout pas ce qu’ils disent.


    • vesjem vesjem 29 avril 09:23

      @JL
      bubu est un agent de propagande ; faut le laisser causer seul


    • sls0 sls0 29 avril 09:38

      @Super Cochon
      Merci beaucoup pour la lettre C.
      J’ai divisé le nombre de signalements par le nombre de vaccins utilisés et ça donne :
      Pour Moderna, 0,027% de signalements.
      Pfizer, 0,056% de signalements.
      Astra zeneca, 0,038% de signalements.
      Un rougeur ou une thrombose c’est un signalement mais ils ne font pas la différence. Les signalements de thrombose c’est une à deux douzaines dans le monde, il risque d’avoir plus de signalement de rougeurs ou fièvres passagères.


    • ezechiel ezechiel 29 avril 13:31

      @micnet
      Je n’avais pas vu ça, très bon !
      "Je suis Axel Kahn vous ne me reconnaissez pas ?". "J’ai été vacciné parmi les premiers, donc je n’ai pas besoin de faire un test PCR, laissez-moi passer""

      Axel Khan, éminent généticien, semble ignorer que le vaccin n’empêche pas la contamination par le virus, il est juste censé en diminuer les effets secondaires graves.
      Être vacciné ne vous dispense pas de faire un test PCR.


    • Super Cochon Super Cochon 29 avril 19:14

      @sls0
      .
      .
      " J’ai divisé le nombre de signalements par le nombre de vaccins utilisés et ça donne "
      .
      .
      ______________________________________________________________
      .
      .
      DONC ....... 10.000 morts et 2 millions d’effets secondaires pour les FAUX vaccins !
      .
      .
      T’as raison de minimiser les morts et les effets secondaires graves des "vaccins" en les rapportant au nombre de gens qui ont reçu cette injection ! ....... MAIS pas de chance pour toi S.à.M , les faits rapportés et comptabilisés sont eux aussi minimisés !
      .
      .
      .
      LOL !
      .
      .


    • JL 30 avril 08:30

      @bubu12
       
       ’’70% c’est les douleurs au point d’injection, des gens qui ont mal à l’épaule après un vaccin, ce scoop ! ’’
       
      Il faut être d’une mauvaise foi sans limite pour affirmer une chose pareille : jamais, au grand jamais dans l’histoire de la pharmacovigilance pour des vaccins, il n’y a eu de signalement pour des douleurs que même un placébo produirait. Et quand c’est un peu plus qu’un placebo on leur dite que c’est normal, c’est la preuve que le vaccin fait effet !
       
      Par ailleurs, pour ce qui concerne les effets plus graves, des effets vraiment indésirables, la plupart des vaccinés volontaires auraient honte de s’en plaindre : ils auraient l’impression de trahir leur foi en la vaccination. En outre ils risqueraient de dissuader leurs proches hésitants de se faire vacciner, ce qu’ils ne veulent surtout pas.


    • bubu12 30 avril 09:00

      @JL

      Il faut être d’une mauvaise foi sans limite pour affirmer une chose pareille 

      j’invente rien c’est ce que dit le rapport et l’article sur lequel Raoult s’appuie...

      la plupart des vaccinés volontaires auraient honte de s’en plaindre : ils auraient l’impression de trahir leur foi en la vaccination. En outre ils risqueraient de dissuader leurs proches hésitants de se faire vacciner, ce qu’ils ne veulent surtout pas.

      Vous avez lu ca dans le marc de café ?

    • JL 30 avril 13:06

      @bubu12
       
       ’’’’70% c’est les douleurs au point d’injection, des gens qui ont mal à l’épaule après un vaccin, ce scoop ! ... c’est ce que dit le rapport et l’article sur lequel Raoult s’appuie...’’
       

       Argument construit fallacieusement, typique d’un individu rompu aux méthodes de fabrication d’ignorance.
       


    • bubu12 30 avril 13:36

      @JL

      argument fallacieux ? mais vous savez lire ? c’est écrit en toutes lettre dans le rapport du CDC et dans l’étude que Raoult met en avant dans la vidéo, incroyable


    • JL 30 avril 13:51

      @bubu12
       
       https://odysee.com/@Sylvain%C2%AELAPORTE:6/Ma-vid%C3%A9o123:7


  • rogal 28 avril 13:13

    Que penser de cet article e Glilad ATZMON, repris par plusieurs sites ?

    https://reseauinternational.net/rapport-catastrophique-sur-la-vaccination-en-israel/


  • sls0 sls0 28 avril 13:23

    De l’apartheid au pays de l’apartheid, les palestiniens ça fait 50 ans ans qu’ils subissent l’apartheid.

    Cette vidéo date du 16 mars où il y avait 20 fois plus de cas de covid par jour.

    C’est un peu stupide de sortir cette vidéo aujourd’hui alors qu’il est démontré que le pari du vaccin a presque éradiqué le covid en Israël. La moyenne des morts sur les deux dernières semaines est de 4 morts par jour. Les morts peuvent intervenir jusqu’à 28 jours après l’infection.

    La lutte contre le covid a été particulièrement pénible à cause des ultra-orthodoxes, pour mettre des batons dans les roues il sont tops.


  • medialter medialter 28 avril 13:45
    "Le SOS désespéré d’une israélienne"

    *

    Les petits sont entrain de découvrir qu’ils sont les sacrifiés des gros ... Ou peut-être même n’en sont-ils pas encore conscients, parfois la réalité est si ravageuse que même victime de son impact, on se refuse toujours à en tirer les conclusions par confort de pensée et engagements d’une vie. L’histoire se répète


    • vesjem vesjem 29 avril 09:35

      @medialter
      je crois que la pourriture qui a organisé cette merde mondialisée , a voulu prouver au monde par cette vaccination de masse en israel, qu’il pouvait avoir confiance dans ses vaccins à ARNm ;
      c’est un gage d’honnêteté et de confiance feinte, de vacciner sont propre peuple (dont il se fout royalement) ;

      le but du jeu étant de réduire drastiquement le nombre et le pouvoir du monde occidental, pour repartir sur des bases mieux contrôlables que sont les pays pauvres émergeants

      l’oligarchie n’appartient à aucun peuple, ni pays, même s’il s’en trouve qui sont vaccinés au sécateur


  • albert123 28 avril 15:42

    On appréciera le bon mot de Dupont Moretti qui au sujet de la question de la vaccination obligatoire des prisonniers a affirmé que ceux ci n’ont pas à être considérés comme des cobayes.


    • sirocco sirocco 28 avril 15:46

      @albert123
      Avez-vous plus de détails sur la vaccination obligatoire des prisonniers en France ?


    • sirocco sirocco 28 avril 15:47

      @albert123
      Avez-vous plus de détails sur la vaccination obligatoire des prisonniers en France ?


    • albert123 28 avril 20:30

      @sirocco

      non et elle n’est pas au programme si on écoute le garde des sceaux

      a voir si du coté du citoyen lambda elle sera au programme, puisqu’il est déjà un cobaye actuellement 


  • sirocco sirocco 28 avril 15:43

    Supposons que Pfizer fabrique des vaccins à la composition différente selon les clients (les pays) auxquels ils sont destinés.

    Dans ce cas, et pour toutes sortes de raisons (que vous connaissez parce qu’elles sont évidentes, cherchez bien...) Israël aura reçu les vaccins les plus anodins, les moins dangereux.

    Imaginons que les Iraniens aient acheté des vaccins à Pfizer (ce qu’ils se sont bien gardés de faire), la composition aurait-elle été la même que pour les Israéliens ?...


    • Tchakpoum Tchakpoum 28 avril 16:04

      @sirocco

      Pas bête.

      Si en 2018 on racontait ce qui allait se produire en 2020, personne n’y aurait cru. Ce plan sanitaire sanitaire mondial est plus monstrueux que tout ce qu’on aurait pu imaginer. De même, sans doute, Pfizer et les organisateurs de ce plan sanitaire, sont pire que tout ce qu’on peut imaginer.


    • bubu12 28 avril 20:20

      @sirocco

      Supposons que Pfizer fabrique des vaccins à la composition différente selon les clients (les pays) auxquels ils sont destinés.

      quel serait l’intérêt ?

    • vesjem vesjem 29 avril 09:41

      @sirocco
      tu as sans doute raison ; 2 poids 2 mesures
      tout comme les fausses vaccinations devant caméra de nos ministres
      les incarcérés ont dû avoir leur "dose" pour mieux les tracer ; mais chut, rien ne se divulgue


    • vesjem vesjem 29 avril 09:42

      @bubu12
      t’es trop ignare pour comprendre


    • bubu12 29 avril 09:48

      @vesjem

      merci pour votre argumentation de grande valeur


    • berphi 29 avril 11:02

      @sirocco

      Si vous pensez que selon sa formule de fabrication, un vaccin qui n’aurait pas effectué de phase III avant sa mise sur le marché est plus ou moins dangereux, je vous suggère de réviser votre point de vue. Pfizer est un principe à ARN m qui n’a JAMAIS été testé en phase III. Les Israéliens n’échappent pas au grand jeu de la roulette russe mondiale lancé par Pfizer.


    • bubu12 29 avril 12:30

      @berphi

      l’essai de phase 3 est publié depuis un moment...


    • berphi 29 avril 13:12

      @bubu12

      Une phase 3 dure entre trois et cinq ans, Le covid est apparu en 2019... Vous voyez ce qu’ils peuvent en faire de leur publication ?
      D’autre part, sans que vous fassiez un abus de langage, Pfizer n’est pas un vaccin mais une solution ARN qui demanderait peut-être (le doute) un aménagement de cette phase 3 compte tenu des effets qui ne seront véritablement identifiés ou pas qu’ après un certain laps de temps de plusieurs années.


    • micnet micnet 29 avril 13:18

      @berphi

      « une solution ARN qui demanderait peut-être (le doute) un aménagement de cette phase 3 compte tenu des effets qui ne seront véritablement identifiés — ou pas — qu’ après un certain laps de temps de plusieurs années.« 

      Je plussoie ce commentaire de bon sens, ravi de vous relire smiley


    • berphi 29 avril 13:33

      @micnet

      Je pressentais que vous partagiez cet avis  smiley et je m’efforce à présent de passer plus souvent. 


    • Pyrathome Pyrathome 29 avril 13:58

      @berphi

      On ne peut qu’approuver ce raisonnement logique ! 
      Conclusion  ?
      Ceux qui consentent à se faire piquouser sont des cobayes à leur insu !


    • berphi 29 avril 14:39

      @Pyrathome

      Pour répondre à votre question : de toute évidence. Mais. Est-on certains qu’ils s’agissent de cobayes quand l’UE a mise en place, en 2019, une protection financière destinée aux laboratoires participants à la course au vaccin en cas de responsabilité juridique. En d’autres termes, que cela ne fonctionne ou non, quelles que soient les conséquences, ça ne leur (les labos) coûterait pas grand chose. 


    • bubu12 29 avril 14:40

      @berphi

      oui et j’imagine que vous savez pourquoi c’est étalé sur plusieurs années d’habitude ? Jamais des vaccins n’ont été testé sur autant de patients en phase 3.

      une solution ARN qui demanderait peut-être (le doute) un aménagement de cette phase 3 compte tenu des effets qui ne seront véritablement identifiés  ou pas  qu’ après un certain laps de temps de plusieurs années.

      c’est à cela que sert la phase de pharmacovigilance non ?
      .

    • micnet micnet 29 avril 16:16

      @bubu12

      Précision importante : depuis le début on se focalise essentiellement sur les risques à court terme des vaccins dits « génétiques » et effectivement les résultats actuels semblent montrer un risque assez minime. Mais quid des résultats sur le « long terme » (sur les 5 ou 10 ans, voire davantage, à venir) ? Est-ce qu’on a effectué une véritable analyse de risques associée à ces vaccins de type nouveau pour lesquels nous n’avons pas, par définition, de retours d’expérience ? Et ce n’est pas la pharmacovigilance qui pourra les détecter. Je pense par exemple aux risques potentiels de recombinaison virale dont parle Christian Velot dans la vidéo que j’ai postée à ce sujet.


    • berphi 29 avril 17:58

      @micnet
      Mais quid des résultats sur le « long terme » (sur les 5 ou 10 ans, voire davantage, à venir) ? 

      La question se pose nécessairement sachant que cette solution ARN propose un mécanisme immunologique nouveau qui diffère totalement des autres procédés vaccinaux. La classe scientifique se déchire encore sur cette question puisque certains parlent de 12 à 18 avant de voir l’apparition de troubles sévères (autres que celui d’une recombinaison virale) et période à laquelle ni Israël ni le Royaume Uni ne sont encore parvenues pour avoir commencer le campagne vaccinale il y a seulement six mois.


    • bubu12 29 avril 19:31

      @berphi

      La classe scientifique se déchire encore sur cette question puisque certains parlent de 12 à 18 avant de voir l’apparition de troubles sévères (autres que celui d’une recombinaison virale)

      c’est pas vraiment l’impression que j’ai, qui exactement annonce l’appariation de trouves sévères dans les 12 à 18 mois ? ils se basent sur quoi pour affirmer ca et donner un délai ? 

    • berphi 29 avril 20:25

      @bubu12
      ils se basent sur quoi pour affirmer ca et donner un délai ? 

      Sur les mêmes raisons que celles qui ont décidées de fixer la durée d’une phase III de l’étude d’un vaccin, sur une période de trois ans au minimum à cinq ans. Ou, si vous préférez, 24 mois à 60 mois. Au cas où cela vous aurait échapper, ils n’a pas été décidé d’improviser un délai de phase III, ces raisons sont fondées sur des résultats et le constat que des effets secondaires pouvaient apparaître durant cette longue période. Quand certains évoquent un risque de recombinaison virale, d’autres évoquent un possible conflit immunitaire : anticorps ARN m versus macrophages M2. Mais tous espèrent se tromper sur ces deux finalités.

      Wait and see



    • berphi 29 avril 20:27

      aurait échappé (ça m’a échappé ^^)


    • bubu12 29 avril 21:02

      @berphi

      Sur les mêmes raisons que celles qui ont décidées de fixer la durée d’une phase III de l’étude d’un vaccin, sur une période de trois ans au minimum à cinq ans.

      Je repose la question mais vous savez pourquoi c’est si lent en temps normal ? vous pensez que le suivi des patients de l’essai se fait sur 3ans ???

      Quand certains évoquent un risque de recombinaison virale, d’autres évoquent un possible conflit immunitaire

      oui d’accord mais je vous demandais qui sont les spécialistes qui évoquent cela

    • Vulpes vulpes Vulpes vulpes 29 avril 22:11

      @bubu12
       

      REG 174 INFORMATION FOR UK HEALTHCARE PROFESSIONALS

      NAME OF THE MEDICINAL PRODUCT : COVID-19 mRNA Vaccine BNT162b2 concentrate for solution for injection

       

      4.6 Fertility, pregnancy and lactation

      Pregnancy

      There are no or limited amount of data from the use of COVID-19 mRNA Vaccine BNT162b2.

      Animal reproductive toxicity studies have not been completed. COVID-19 mRNA Vaccine BNT162b2 is not recommended during pregnancy.

      For women of childbearing age, pregnancy should be excluded before vaccination. In addition, women of childbearing age should be advised to avoid pregnancy for at least 2 months after their second dose.

      Breast-feeding

      It is unknown whether COVID-19 mRNA Vaccine BNT162b2 is excreted in human milk. A risk to the newborns/infants cannot be excluded. COVID-19 mRNA Vaccine BNT162b2 should not be used

      during breast-feeding.

      Fertility

      It is unknown whether COVID-19 mRNA Vaccine BNT162b2 has an impact on fertility.

       

      No data on the COVID-19 mRNA Vaccine BNT162b2 are available on vaccine placental transfer or excretion in milk.

       


    • bubu12 29 avril 22:46

      @Vulpes vulpes

      ca serait bien de lire vos propres liens : 

      4.6 
      Fertility, pregnancy and lactation

      Pregnancy

      There is limited experience with use of the COVID-19 mRNA Vaccine BNT162b2in pregnant women. Animal studies do not indicate direct or indirect harmful effects with respect to pregnancy, embryo/foetal development, parturition or post-natal development (see section 5.3). Administration of the COVID-19 mRNA Vaccine BNT162b2 in pregnancy should only be considered when the potential benefits outweigh any potential risks for the mother and foetus.

      Breast-feeding

      It is unknown whether the COVID-19 mRNA Vaccine BNT162b2 is excreted in human milk.

      Fertility

      Animal studies do not indicate direct or indirect harmful effects with respect to reproductive toxicity (see section 5.3).

      En Amérique du nord les femmes enceintes se font deja vacciner depuis un moment, et en France c’est conseillé à celle qui sont à risque


    • Vulpes vulpes Vulpes vulpes 29 avril 23:04

      @bubu12
       

      bubu12 : En Amérique du nord les femmes enceintes se font deja vacciner depuis un moment, et en France c’est conseillé à celle qui sont à risque


       
      Mais, bubu12, c’est TOUT SIMPLEMENT CRIMINEL !!!
       
      Encore une fois, vous ne lisez pas les publications officielles !!!
       
       

      19 February 2021 / EMA/707383/2020 Corr.1*1 / Committee for Medicinal Products for Human Use (CHMP) / Assessment report Comirnaty / Common name : COVID-19 mRNA vaccine (nucleoside-modified) / Procedure No. EMEA/H/C/005735/0000

      p.115

      Missing information

      Use during pregnancy and while breast feeding

      Use in immunocompromised patients

      Use in frail patients with co-morbidities (e.g. chronic obstructive pulmonary disease (COPD), diabetes, chronic neurological disease, cardiovascular disorders)

      Use in patients with autoimmune or inflammatory disorders

      Interaction with other vaccines

      Long term safety data

       

    • Vulpes vulpes Vulpes vulpes 29 avril 23:07

      @bubu12
       

      Comirnaty’s Death Count

      Official government statistics from 12 countries : US, India, Brazil, Argentina, India, Chile, France, Germany, UK, Austria, Italy, Denmark and Russia, which was collected and analyzed as of April 19, 2021, show that in total there have been 2,485 deaths among Pfizer/BioNTech COVID vaccine recipients. Which in turn corresponds to a simple average death rate across the 12 countries of 39.4 deaths per 1 million doses administrated for Pfizer - some three to five times higher than that for AstraZeneca and Johnson & Johnson jabs. 

       

    • Vulpes vulpes Vulpes vulpes 29 avril 23:10

      @bubu12 

      Is Pfizer Quietly Targeting Other Vaccines, While Holding Back on Its Own Safety Record ? 
       
       

      The worst wave of Pfizer deaths was registered in Norway, where the number of fatalities per 1 million administered doses hit 143In the US 1,134 people lost their lives after receiving a jab of Comirnaty, as per data provided by the CDC Vaccine Adverse Event Reporting System (VAERS). The latter is more than 20 times higher than the numbers for the Johnson & Johnson vaccine. Data from Mexico’s Ministry of Health also shows significantly more side effects for Pfizer than AstraZeneca or other vaccines (as of April 17, there were 2.08 cases of serious adverse events per 100,000 doses for Pfizer vs 1.56 cases for AstraZeneca, and for cases supposedly attributed to vaccination the difference is even starker – 2.62 vs 0.38 per 1,000 doses).



    • Super Cochon Super Cochon 30 avril 07:21

      @bubu12 ........ Web-propagande pour Pfizer

      .
      .
      "En Amérique du nord les femmes enceintes se font deja vacciner depuis un moment, et en France c’est conseillé à celle qui sont à risque "
      .
      .
      _________________________________________
      .
      .
      Conseillé par Pfizer ! ........ qui prend les populations pour des Cobayes !
      .
      .
      Tes employeurs de Pfizer vont se retrouver devant le Tribunal de La Haye pour violation du Code de Nuremberg !
      .
      .


    • Super Cochon Super Cochon 30 avril 07:33

      @Vulpes vulpes
      .
      .
      TRADUCTION
      .
      .

      La pire vague de décès chez Pfizer a été enregistrée en Norvège , où le nombre de décès pour 1 million de doses administrées a atteint 143 . Aux États-Unis , 1 134 personnes ont perdu la vie après avoir reçu une dose de Comirnaty, selon les données fournies par le CDC Vaccine Adverse Event Reporting. Système (VAERS). Ce dernier est plus de 20 fois plus élevé que les chiffres du vaccin Johnson & Johnson. Les données du ministère mexicain de la Santé montrent également beaucoup plus d’effets secondaires pour Pfizer que pour AstraZeneca ou d’autres vaccins (au 17 avril, il y avait 2,08 cas d’événements indésirables graves pour 100000 doses pour Pfizer contre 1,56 cas pour AstraZeneca , et pour des cas supposément attribués à vaccination , la différence est encore plus marquée - 2,62 vs 0,38 pour 1 000 doses).
      .
      .
      Quand le vaccin-poison ARNm va commencer à agir , ainsi que le HIV dans les mois qui viennent , les gens mourront par millions !
      .
      .


    • bubu12 30 avril 07:52

      @Super Cochon

      Conseillé par Pfizer ! ........ qui prend les populations pour des Cobayes !

      .oui bien sur pfizer prend les decisions à la place des autorités de santé smiley

    • bubu12 30 avril 07:54

      @Vulpes vulpes

      Encore une fois, vous ne lisez pas les publications officielles !!!

      dixit le mec qui ne lit même pas ses propres liens, avec super cochon vous faite un beau duo

    • berphi 30 avril 10:17

      @bubu12

      oui bien sur Pfizer prend les décisions à la place des autorités de santé


      On peut s’interroger de savoir comment cette firme pharmaceutique condamnée à une amende de 2.3 milliards de dollars en 2009 — Une paille semble-t-il ! (amende qui ne semble pas l’avoir affectée dans ses activités) — puisse encore bénéficier de la confiance de l’OMS et des états, de surcroît, sur un produit qui n’a pas rempli les conditions complète d’une phase III exigée avant une mise sur le marché, firme qui bénéficie également d’un soutient financier des états membres de l’UE, décision votée en 2019, en cas de responsabilité juridique. 


    • bubu12 30 avril 13:47

      @berphi

      On peut s’interroger de savoir comment cette firme pharmaceutique condamnée à une amende de 2.3 milliards de dollars en 2009 — Une paille semble-t-il ! (amende qui ne semble pas l’avoir affectée dans ses activités) — puisse encore bénéficier de la confiance de l’OMS et des états

      effectivement, je suis d’accord avec vous sur ce point, mais ca ne veut pas dire que le produit (le vaccin) est mauvais. Au passage c’est BioNTech

      qui a conçue le vaccin, Pfizer distribue et fabrique je crois.

      sur un produit qui n’a pas rempli les conditions complète d’une phase III exigée avant une mise sur le marché,

      il faut croire que ce n’est pas l’avis du CDC et des agences gouvernementales dans le monde. Comme je l’ait dit, les phases 3 sont longues habituellement pour des raisons qui n’ont pas de rapport avec la durée de suivie des patients. 

    • Guepe maçonne Guepe maçonne 30 avril 14:06

      @bubu12

      Non , il ne comprends pas pourquoi les études de phase III sont plus longues normalement, c’est normal, avant le covid, il n’avait jamais lu d’études cliniques.

      Il ne sait pas comment ça marche et il n’a aucune envie de comprendre, juste un prétexte pour cracher sur le vaccin.


    • berphi 30 avril 15:40

      @ Guepe maçonne

      Des médecins plus qualifiés que vous ne l’êtes également, ne partagent pas votre avis sur la phase III. 

      Pensez-vous vraiment qu’un effet secondaire, comme le développement d’une allergie par exemple, puisse se manifester ,uniquement dans la période des trois mois suivant la vaccination ? (Je crois que nous sommes plusieurs à lire avec attention votre très grand avis de grand spécialiste)


    • bubu12 30 avril 15:52

      @berphi

      une réaction allergique ca ne met pas des mois à arriver hein.

      Si vous voulez parler d’effets secondaires rares comme par ex les thromboses avec astra zeneca vous auriez pu suivre les 20k patients de la phase 3 pendant 3 ans vous n’auriez rien vu parce que c’est le genre de truc qui arrive pour 1 patient sur 100 000 par ex. C’est le nombre de patients qui compte, pas la durée du suivi, c’est à ça que sert la phase de pharmacovigilance.


    • Guepe maçonne Guepe maçonne 30 avril 16:12

      @berphi

      Vous ne savez pas non plus comment fonctionne une allergie.... Si vous réfléchissez un peu , vous allez y répondre tous seul à votre question.


    • berphi 30 avril 16:47

      @bubu12

      L’avenir le dira. Votre principe de certitude absolue sur l’efficacité d’un produit de nouvelle génération comme l’ARN m m’épate sans effet secondaire, sans phase III (encore expliqué par des médecins sur BFM  c’est dire..).

      Mais peut-être aurons-nous l’occasion d’en reparler. Parce qu’autant une position anti vaccinale est stupide mais celle que vous partagez avec guepe maçonne n’est pas plus glorieuse dans cette même certitude absolue. Que la notion de doute ne vous traverse pas l’esprit me surprend quelque peu.

      Bien à vous

      @ guepe maçonne

      Arrêtez vous un peu de jouer les morticoles, et de dire des bêtises ; vous n’êtes pas médecin et ne maîtrisez strictement rien. Et buvez frais...


    • Guepe maçonne Guepe maçonne 30 avril 17:07

      @berphi

      J’en sais plus que vous quand même.

      Vous n’avez pas le monopole du doute d’ailleurs. On en a ,c est pour ça qu’on est allé lire ces études et qu’on a observés l’effet de la vaccination en Israël notamment. Y a déjà des effets secondaires observées mais Bénin pour l’instant : fievre, fatigue,....

      L’effet se voit déjà en France d’ailleurs si on regarde la mortalité dans les EHPAD avant et après vaccination.

      Et il faut aussi mettre en rapport la dangerosité du virus face au vaccin. Indéniablement en faveur du vaccin actuellement.

      Maintenant, c est vrai qu’on se met pas à délirer sur d’hypothétiques allergies survenant des années plus tard, my bad.


    • Guepe maçonne Guepe maçonne 30 avril 17:17

      @bubu12

      Surtout que les effets à long terme se voit surtout dans les traitements chroniques , ou sur une longue durée , pas vraiment sur 1 ou 2 prises.

      Et contrairement à ce que pense certains, oui , on peut parfois ne pas attendre la fin de la phase III.

      C’est par exemple le cas d’un médicament contre la mucoviscidose , ivacaftor, sur certaines formes génétiques rares, qui a eu un effet spectaculaire sur les patients traités. On a pas entendu la fin de la phase III car c’étaient assimilés à une perte de chance pour les patients devant l’efficacité du Médoc. En France, il a eu droit à une ATU en attendant la fin de la phase III

      C’est le même raisonnement ici.


    • micnet micnet 30 avril 17:26

      @berphi

      autant une position anti vaccinale est stupide mais celle que vous partagez avec guepe maçonne n’est pas plus glorieuse dans cette même certitude absolue. Que la notion de doute ne vous traverse pas l’esprit me surprend quelque peu.

      Voilà, vous êtes bien sur agoravox smiley ! Vous avez remarqué que, quelque soit le sujet, celui qui se permet de douter provoque immédiatement des réactions assez épidermiques et ce quelques soient le lieu et l’époque. Concernant Bubu12 et Guepe maçonne, ils expriment eux-mêmes un avis minoritaire sur ce site (et sont aussi souvent pris à partie) mais ils sont effectivement tout aussi épris de certitudes sur "la science" de manière générale et, à partir du moment où une majorité de scientifiques s’expriment sur un sujet, et bien rideau, nos amis estiment que "la science a parlé" et qu’il n’y a pas lieu de se poser plus de questions ! Guepe n’aime pas que je dise ça mais je maintiens que c’est une attitude plus religieuse que scientifique. Or le doute est, normalement, le fondement de toute approche scientifique.
      D’ailleurs les questions que vous soulevez relèvent du bon sens le plus élémentaire : on a développé des vaccins d’un genre tout à fait nouveau sur lequel nous n’avons absolument aucun retour d’expérience à une vitesse record et en plus on se fait engueuler lorsqu’on demande si tous les risques ont bien été pris en compte (notamment sur le long terme, j’insiste). J’avoue que je suis aussi surpris que vous de voir autant de certitudes s’exprimer sur un tel sujet, surtout que les "scientifiques" n’ont franchement pas fait la démonstration depuis un an d’avoir une démarche très coordonnée. En revanche, ils ont été particulièrement bien coordonnés pour défiler sur les plateaux TV...


    • berphi 30 avril 17:28

      Pour juger de la dangerosité interactive d’un produit, et compte tenu du spectre très large que la pharmacologie propose actuellement, cela ne se torche pas en six mois. Changez de lecture, c’est urgent.


    • berphi 30 avril 17:32

      @micnet

       smiley

      J’ai pensé à vous, vous m’aviez averti.
      Croyance binaire de la plus belle eau, c’est tout à fait ça


    • Guepe maçonne Guepe maçonne 30 avril 17:33

      @berphi

      Vous avez lu les études sur les vaccins, notamment Pfizer ?


    • Vulpes vulpes Vulpes vulpes 30 avril 17:34

      @Super Cochon
       
      Merci pour la traduction !
       


    • Vulpes vulpes Vulpes vulpes 30 avril 17:34

      @Gaspard Delanuit
       
      Merci pour le lien !
      C’est intéressant !
       


    • Guepe maçonne Guepe maçonne 30 avril 17:40

      @micnet

      On a un recul bien plus grand maintenant avec des centaines de millions des vaccinés dans le monde.

      Y a eu des dizaines et des dizaines de vaccins proposés. La plupart ont été refusés grâce aux études scientifiques et non par la croyance. Ceux qui restent sont ceux qui ont vus leur efficacité démontrés par les études, avec absence d’effets secondaires démontrés.

      Un effet à long terme, ça se voit dans les traitements chroniques surtout.

      Et ceux très rares , ne se voient que dans les études de phase IV. Rarement dans ceux de phases III.

      Vous avez lu vous aussi les études disponibles sur les vaccins approuvés.


    • berphi 30 avril 17:41

      @Guepe maçonne

      Passez-nous vos études de chez Pfizer, je vous en prie, ne vous privez pas
      (qu’on se marre un peu, le WE s’annonce beau.)


    • micnet micnet 30 avril 17:54

      @Guepe maçonne

      On a un recul bien plus grand maintenant avec des centaines de millions des vaccinés dans le monde.

      Question très simple : qu’est-ce qui vous garantit que parmi ces "centaines de millions" de vaccinés dans le monde aujourd’hui en bonne santé, certains ne développeront pas des pathologies non anticipées faute d’avoir effectué une véritables analyse de risques digne de ce nom ?


    • Guepe maçonne Guepe maçonne 30 avril 17:58

      @berphi Vous marrer ? Et vous venez faire des leçons de binarité en prévoyant déjà vous " marrer " sur des études que vous avez pas lues.

      J’avais déjà posté celle là ici par exemple :

      https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33301246/

      @micnet

      À quel type de maladie vous pensez et sur quelle échelle de temps ?


    • Guepe maçonne Guepe maçonne 30 avril 18:04

      @micnet

      Et d’ailleurs , c est quoi aussi des " analyses dignes de ce nom" ?


    • micnet micnet 30 avril 18:13

      @Guepe maçonne

      À quel type de maladie vous pensez et sur quelle échelle de temps ?

      Par exemple des maladies auto-immunes mais aussi (et surtout) des pathologies consécutives à de potentielles recombinaisons virales entre le matériel génétique du vaccin et un virus extérieur de même nature. Quant à l’échelle de temps, disons d’ici 5 à 10 ans.
      Si vous ne l’avez pas déjà vu, je vous recommande de regarder la vidéo que j’ai postée la semaine dernière (voir surtout à partir de 29’50)
      https://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/quels-sont-les-risques-de-89351


    • Vulpes vulpes Vulpes vulpes 30 avril 18:20

      @micnet
       

      De l’analyse de ces données publiques, il en ressort que :

      • Ces vaccins ont reçu une Autorisation de Mise sur le Marché conditionnelle, valide un an au lieu des 5 ans pour les AMM standards. Les études en cours et planifiées doivent être finalisées pour l’obtention de l’AMM standard.
      • Les essais cliniques, même s’ils ont été planifiés, ne sont pas terminés et certains n’ont pas encore commencé. Selon les vaccins, les échéances définitives sont prévues entre 2022 et 2025 (cf. tableau ci-dessus).
      • Aucune donnée n’est disponible concernant l’interchangeabilité d’un vaccin COVID-19 d’un laboratoire avec les autres vaccins COVID-19 des autres laboratoires pour compléter le schéma de vaccination.

      Conclusion

      • En conclusion, l’AMM conditionnelle européenne obtenue dans 30 pays sur la base d’études incomplètes et/ou bibliographiques et d’études à venir, permet de comprendre en quoi l’administration du vaccin COVID-19 en 2021 est une procédure d’investigation à grande échelle. 
      • Les personnes qui se font vacciner dans le cadre d’études encore en cours ou à venir (tels que les enfants, les femmes enceintes, et toutes les populations ciblées dans les tableaux présentés dans les EPAR) entrent donc dans des protocoles de recherche et d’expérimentation.
      • Avant de se faire vacciner, chacun est en droit de demander toutes les informations utiles à son consentement éclairé, y compris la notice du médicament (cf. annexes de l’Autorisation de Mise sur le Marché, liens fournis en annexe 6 en fin de ce documents). De plus, un principe de précaution doit primer avant même l’obtention dudit consentement.
       

    • Guepe maçonne Guepe maçonne 30 avril 18:33

      @micnet

      Quels types de maladies auto-immunes ? Si c’est lié au vaccins , ça aurait déjà dû se voir sur les millions d’injectés.

      En gros , il y a peur d’un nouveau virus vaccinal comme avec celui de la polio.

      Pour ma part, non je n’y crois pas. En plus , je vous pas trop ce que ça changerait car il suffirait de poursuivre la vaccination pour rester immunisée.

      Si il y avait des recombinaisons possible entre les adenovirus vaccinaux et ceux "sauvages" , on aurait déjà dû l’observer en plus, les adenovirus, ça circule constamment.

      Et ensuite , aucune étude clinique ne peut démontrer ça. Même sur 5 ou 10 ans.

      Et d’ailleurs, vous restez sur les effets secondaires des vaccins , toujours non observés mais vous oubliez aussi les effets du covid , bien observable actuellement.

      Et deuxio, vous ne parlez pas aussi de l’efficacité du vaccin contre le covid.


    • Guepe maçonne Guepe maçonne 30 avril 18:39

      @micnet

      D’ailleurs , vous pensez qu’il aurait alors du attendre au moins 5 ans avant de vacciner ?


    • Vulpes vulpes Vulpes vulpes 30 avril 18:40

      @Guepe maçonne
       

      Guepe maçonne : J’avais déjà posté celle là ici par exemple : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33301246/

       

      “Suspected covid-19”


      All attention has focused on the dramatic efficacy results : Pfizer reported 170 PCR confirmed covid-19 cases, split 8 to 162 between vaccine and placebo groups. But these numbers were dwarfed by a category of disease called “suspected covid-19”—those with symptomatic covid-19 that were not PCR confirmed. According to FDA’s report on Pfizer’s vaccine, there were “3410 total cases of suspected, but unconfirmed covid-19 in the overall study population, 1594 occurred in the vaccine group vs. 1816 in the placebo group.

      With 20 times more suspected than confirmed cases, this category of disease cannot be ignored simply because there was no positive PCR test result. Indeed this makes it all the more urgent to understand. A rough estimate of vaccine efficacy against developing covid-19 symptoms, with or without a positive PCR test result, would be a relative risk reduction of 19% (see footnote)—far below the 50% effectiveness threshold for authorization set by regulators. Even after removing cases occurring within 7 days of vaccination (409 on Pfizer’s vaccine vs. 287 on placebo), which should include the majority of symptoms due to short-term vaccine reactogenicity, vaccine efficacy remains low : 29% (see footnote).

      If many or most of these suspected cases were in people who had a false negative PCR test result, this would dramatically decrease vaccine efficacy. But considering that influenza-like illnesses have always had myriad causes—rhinoviruses, influenza viruses, other coronaviruses, adenoviruses, respiratory syncytial virus, etc.—some or many of the suspected covid-19 cases may be due to a different causative agent.

      But why should etiology matter ? If those experiencing “suspected covid-19” had essentially the same clinical course as confirmed covid-19, then “suspected plus confirmed covid-19” may be a more clinically meaningful endpoint than just confirmed covid-19.

      However, if confirmed covid-19 is on average more severe than suspected covid-19, we must still keep in mind that at the end of the day, it is not average clinical severity that matters, it’s the incidence of severe disease that affects hospital admissions. With 20 times more suspected covid-19 than confirmed covid-19, and trials not designed to assess whether the vaccines can interrupt viral transmission, an analysis of severe disease irrespective of etiologic agent—namely, rates of hospitalizations, ICU cases, and deaths amongst trial participants—seems warranted, and is the only way to assess the vaccines’ real ability to take the edge off the pandemic.

      There is a clear need for data to answer these questions, but Pfizer’s 92-page report didn’t mention the 3410 “suspected covid-19” cases. Nor did its publication in the New England Journal of Medicine. Nor did any of the reports on Moderna’s vaccine. The only source that appears to have reported it is FDA’s review of Pfizer’s vaccine.

       

    • Vulpes vulpes Vulpes vulpes 30 avril 18:43

      @Guepe maçonne
       

      Guepe maçonne : J’avais déjà posté celle là ici par exemple : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33301246/

       

      The 371 individuals excluded from Pfizer vaccine efficacy analysis

      Another reason we need more data is to analyse an unexplained detail found in a table of FDA’s review of Pfizer’s vaccine : 371 individuals excluded from the efficacy analysis for “important protocol deviations on or prior to 7 days after Dose 2.” What is concerning is the imbalance between randomized groups in the number of these excluded individuals : 311 from the vaccine group vs 60 on placebo. (In contrast, in Moderna’s trial, there were just 36 participants excluded from the efficacy analysis for “major protocol deviation”—12 vaccine group vs 24 placebo group.)

      What were these protocol deviations in Pfizer’s study, and why were there five times more participants excluded in the vaccine group ?  The FDA report doesn’t say, and these exclusions are difficult to even spot in Pfizer’s report and journal publication.

       

    • micnet micnet 30 avril 18:52

      @Guepe maçonne

      En gros , il y a peur d’un nouveau virus vaccinal comme avec celui de la polio.

      Pour ma part, non je n’y crois pas


      Voilà, vous êtes bien dans la "croyance", merci de confirmer smiley.

      Pour préciser les choses, je ne suis pas un "anti-vaccin" et je dirais que le fait d’avoir développé des vaccins "classiques" rapidement, c’est à dire ceux pour lesquels nous avons tout de même un certain recul, était probablement une bonne chose.

      En revanche, pour les nouveaux vaccins dits génétiques (type Pfizer ou Astra), effectivement on a quelque peu shunté des étapes, alors oui sur le court terme on a beaucoup de vaccinés qui, pour l’instant, montrent une situation en apparence plutôt maîtrisée mais quid d’ici 5 ans ? Ni vous ni moi n’en savons rien.

      Donc pour répondre à votre question, vu le peu de recul qu’on a, oui j’estime effectivement qu’on a été trop vite en besogne et qu’il aurait fallu avoir au-moins 5 ans de pharmacovigilance pour ce type de vaccins. Alors peut-être que je m’inquiète pour rien et que tout ira très bien au final (et sincèrement je le souhaite) mais peut-être pas...


    • berphi 30 avril 19:03

      @Guepe maçonne
      Vous en êtes dans la certitude absolue que la phase III de cette solution est effectuée, de son efficacité dénuée d’effets secondaires sur du long terme ; des intervenants vous indiquent des extraits prouvant le contraire, je suis en droit de m’interroger sur la fiabilité de vos sources, non ?


    • Guepe maçonne Guepe maçonne 30 avril 20:30

      @micnet

      J’ai fait exprès d’utiliser le mot croire, j’étais sur que vous alliez rebondir smiley

      Après, c’est vous meme qui vous placer dans le champ de la croyance. Les effets secondaires n’ont pas été observés, sur les études en cours, ni en réel, avec la vaccination massive. On ne peut démontré que ce qui existe.

      On peut toujours imaginer les mécanismes les plus complexes pouvant donner tous les effets secondaires possibles. Tant qu’ils n’ont pas été observés, on reste dans le domaine de la croyance.

      Si on remets tout ça dans la balance, on a d’un coté  :
      -Un virus mortel dont les conséquences, aussi bien directe et indirectes, sanitaires comme économique et sociales ne sont pas plus à démontrés.
      -Un ( plusieurs memes ) vaccins permettant efficace à plus de 90/95 % dans les études cliniques , et observés déjà si on regarde l’évolution de l’épidémie dans les EHPAD en France, ou meme en Israel, royaume uni, bhoutan,....
      -Des effets secondaires bénins : fièvre, asthénie, fatigue,..
      -Des effets secondaires hypothétiques de maladie auto immunes, de recombinaison génétique ou d’allergie x mois après,.... pour l’instant toujouts non observés malgré plus d’une centaines de millions ( si ce n’est les quelques thromboses avec l’astra, et encore, le lien est encore non prouvé).

      Bah dsl, mais moi je trouve que l’attente d’un minimum 5 ans, face à une maladie qui a déjà tué 102 000 personnes ( 60 000 je crois au début de la campagne en France ) et infligés des séquelles a d’autant plus de personnes, alors qu’on a un produit très efficace, tout ça dans l’attente d’effets secondaires totalement spéculatifs, sans un début de preuve et d’observations, je trouve ça abusé.
      Il y a avait des vaccins plus classiques, notamment le vaccin russe, mais ce sont ceux à adénovirus qui ont été les premiers approuvés et les plus efficaces.

      (surtout qu’encore une fois, ce n’est pas un traitement chronique, donc il y a encore moins de chance de voir des effets à long terme).

      Je l’ai déjà cité avec l’exemple de la mucoviscidose, mais oui, on peut faire aussi des procédures accélérés si il y a un bénéfice majeur.

      Il y a avait des vaccins plus classiques, notamment le vaccin russe, mais ce sont ceux à adénovirus qui ont été les premiers approuvés et les plus efficaces.

      Maintenant, bon, si ça vous inquiète, je le comprends, d’autant plus que tout ce qui a trait à la recherche génétique est mal vu, j’en tire pas les memes conclusions simplement.

      @ berphi

      Vous parlez de Vulve ? Il ne cite pas mon article mais son blog pourri.
      .
      Moi, je vous cite PubMed, référence mondiale dans la recherche médicale, et la publication des chercheurs qui ont eux memes testés le vaccin.

      C’est vous meme qui m’avez demandez leur étude, vous allez maintenant vous défiler en vous cachant derrière un copié collé de super Groin Groin et de son cousin vulvaire ?
      Pensez un peu par vous meme. Je peux vous macher le travail si vous préférez sinon , dites " je ne sais pas lire ces études, je ne sais pas de quoi je me parle, en conséquence, je me tais sur ce sujet."


    • bubu12 30 avril 20:58

      @micnet et berphi

      en fait que vous ayez des doutes et des interrogations ne me choque pas du tout. Sauf que se poser des questions et affirmer des choses fausses c’est diffèrent. Et je le redis concernant l’histoire de la phase 3 vous vous trompez berphi, il n’y a jamais de suivie de patients sur 3 ou 5 ans. Les phases 3 durent longtemps en temps normal car il faut des financements, trouver des volontaires, passer devant les comités d’ethique, etc, vous vous rendez bien compte que ces étapes prennent moins de temps en période de pandémie quand tout le monde se met à bosser sur la même chose et qu’énormément d’argent est dispo. De toute façon c’est le nombres de patients qui permet de voir le plus d’effets secondaires, pas la durée du suivie. 
      et l’utilisation d’ARN ce n’est pas vraiment nouveau, voir ici par ex : : https://www.franceinter.fr/societe/vaccins-utiliser-l-arn-messager-n-est-pas-nouveau-c-est-savoir-le-fabriquer-qui-est-nouveau

      l’histoire des recombinaisons de votre vidéo de Velot, il dit lui même qu’il estime cette chance a un cas sur 10millions ou un cas sur 100 millions. Et c’est son avis à lui. Personnellement ca ne m’empêchera pas de me faire vacciner. Maintenant chacun est libre de faire ce qui lui plait. Je ne dis pas qu’il faut balayer les questions, mais vous imaginez le pire et à vous écouter on a validé les vaccins comme ca sans test, ce n’est pas vrai.


    • berphi 30 avril 21:56

      @Guepe maçonne

      Merci de votre réponse.

      Dites-nous, s’il vous plaît. Comment vous positionnez-vous quand le gouvernement, devant les résultats catastrophiques de l’astrazeneca (cf 70% du personnel soignant de l’hôpital de Périgueux) , se voit obliger d’arrêter la campagne vaccinale avec ce produit pour lui préférer le Pfizer quand tous les feux des études fournies concernant l’astrazeneca étaient supposées au vert ?


    • micnet micnet 30 avril 22:10

      @Guepe maçonne

      J’ai fait exprès d’utiliser le mot croire, j’étais sur que vous alliez rebondir 

      Sérieux z’êtes trop fort mais j’ai plutôt l’impression que c’est vous qui cherchez à rebondir sur ce coup là smiley smiley

      c’est vous meme qui vous placer dans le champ de la croyance. Les effets secondaires n’ont pas été observés, sur les études en cours, ni en réel, avec la vaccination massive. On ne peut démontré que ce qui existe.

      Vous inversez la problématique, en gros vous me dites que "puisqu’on n’observe pas d’effets significativement graves depuis le début de la vaccination, c’est que tout va bien". Et moi je vous dis à l’inverse qu’on n’a aucun recul quant aux effets à moyen et à long terme. Encore une fois, je ne vous dis pas que ça va forcément merder à un moment ou à un autre, je déplore simplement le fait qu’on soit parti sur une technologie nouvelle de vaccin basée sur l’injection de matériel génétique dont on ne connaît rien et qu’on découvre en live. 
      Honnêtement, comment pouvez-vous affirmer avec un tel aplomb que tout va super-bien alors que cela fait quoi, à peine 6 mois qu’on a démarré la vaccination de masse dans le monde entier ? Certes, j’admets ne pas être quelqu’un de super-optimiste de nature mais de là à conclure aussi rapidement, ça me sidère. En fait, j’ai l’impression que vous raisonnez à l’instant t uniquement.

      Bah dsl, mais moi je trouve que l’attente d’un minimum 5 ans, face à une maladie qui a déjà tué 102 000 personnes ( 60 000 je crois au début de la campagne en France ) et infligés des séquelles a d’autant plus de personnes, alors qu’on a un produit très efficace, tout ça dans l’attente d’effets secondaires totalement spéculatifs, sans un début de preuve et d’observations, je trouve ça abusé.


      Attention, je redis que l’attente des 5 ans n’aurait dû, d’après moi, ne s’appliquer que pour les vaccins dits génétiques mais pas de pbs pour les vaccins classiques ayant un retour d’expérience sur ces derniers.


    • micnet micnet 30 avril 22:22

      @bubu12

      De toute façon c’est le nombres de patients qui permet de voir le plus d’effets secondaires, pas la durée du suivie

      Sur quoi vous basez-vous pour affirmer que la durée n’a aucune importance à partir du moment où le nombre est suffisant ? Ce n’est pas une question piège mais, intuitivement, j’ai du mal à comprendre comment on peut identifier des risques pathologiques à moyen ou à long terme si on n’applique pas une durée de suivi minimale. A nouveau, je m’étonne qu’on puisse conclure que tout va bien alors que la vaccination de masse n’a démarré il y a à peine 6 mois...

      l’histoire des recombinaisons de votre vidéo de Velot, il dit lui même qu’il estime cette chance a un cas sur 10millions ou un cas sur 100 millions

      Oui mais vous oubliez juste ce qu’il dit ensuite ; même si le ratio n’est que de 1/1000000 ou 1/100000000, ce faible ratio de gens contaminés par un virus recombiné à cause du vaccin pourra à son tour contaminer les autres personnes et pour peu que ce virus recombiné soit aussi contagieux que le Covid mais en plus virulent, alors là ce ne sera plus la même. 
      En résumé ce que craint Velot, c’est qu’on puisse recréer une nouvelle pandémie mondiale à cause de ce type de vaccins et, soyons honnêtes, personne au sein de la communauté scientifique n’a réfléchi sérieusement à ce risque...


    • Guepe maçonne Guepe maçonne 30 avril 23:04

      @micnet

      Par ce que c’est le cas tout simplement, plus de 60 % de la population israélienne est vacciné.

      Ce n’est pas de l’optimisme , c est du pragmatisme. Le covid fait bien trop de dégâts et pas seulement sanitaires , mais aussi économiques.

      Vous restez fixé sur les effets secondaires hypothétiques en oubliant son effet principal , et avant tout , la raison pour laquelle sa distribution a été accéléré. La question de la commercialisation ou non d’un médoc ne repose pas uniquement sur les effets indésirables. Il y a même de nombreux médicaments qui ont des effets indésirables très graves.

      Et d’ailleurs, la surveillance du médoc se poursuit à travers la phase IV , qui est la celle permettant la détection des eis rares. Et je le répète, des eis à long terme, c est dans les traitements chroniques que l’on voit ça surtout. Pas aiguës.

      Vous pensez vraiment qu’on va pouvoir tenir 5 ans de cette façon encore sans vaccins ?

      @berphi.

      Vous deviez de sujet maintenant.... Astra zenaca continue toujours d’être administrer , même en France. Car quelques dizaines de thromboses ne contrebalance pas les effets positifs du vaccin , à savoir fournir une protection contre le covid.

      D’ailleurs , aucune étude de phase III n’aurait pu le détecter car beaucoup trop rare. On est sur un effet indésirable ( non prouvé encore j’insiste) de l’ordre de 1 sur 100 000 , voir 1 million. Les études de phase III , c est de l’ordre du milliers de patients. Comme l’a dit bubu, trouver 40 000 patients, c est exceptionnel.

      Ensuite bubu vous a aussi clairement répondu sur ce qu’était une phase III et j’insiste , vous ne comprenez pas ce que c’est.

      C’est typiquement le genre d’Eis détectés dans des études de Phase IV. Et c’est grâce à cette surveillance d’ailleurs que ces thromboses ont pu être détectés, loin du cliché qui voudrait qu’on vaccine sans surveillance.


    • bubu12 30 avril 23:05

      @micnet

      Sur quoi vous basez-vous pour affirmer que la durée n’a aucune importance à partir du moment où le nombre est suffisant ? Ce n’est pas une question piège mais, intuitivement, j’ai du mal à comprendre comment on peut identifier des risques pathologiques à moyen ou à long terme si on n’applique pas une durée de suivi minimale. A nouveau, je m’étonne qu’on puisse conclure que tout va bien alors que la vaccination de masse n’a démarré il y a à peine 6 mois...

      ce n’est pas que la durée n’a aucune importance je me suis peut être mal exprimé, mais en phase 3 vous n’avez pas de suivi sur de grandes périodes, c’est la phase 4 de pharmacovigilance qui le permet, on à un nombre énorme de patients qui permet de voir des effets très rares, c’est ce qui s’est passé pour les thromboses ces derniers temps par exemple.

      Oui mais vous oubliez juste ce qu’il dit ensuite ; même si le ratio n’est que de 1/1000000 ou 1/100000000, ce faible ratio de gens contaminés par un virus recombiné à cause du vaccin pourra à son tour contaminer les autres personnes et pour peu que ce virus recombiné soit aussi contagieux que le Covid mais en plus virulent, alors là ce ne sera plus la même. 

      à mon avis vous devriez être plus inquiet du risque de recombinaison entre le Sar-Cov2 et un autre virus, plutôt que du possible risque de recombinaison entre un ARNm qui code une protéine de surface (donc juste une partie du génome du virus) et un autre virus. 

      personne au sein de la communauté scientifique n’a réfléchi sérieusement à ce risque...

      Vous allez vite en besogne la smiley


Réagir