jeudi 11 mai - par hase

NON À LA TAMBOUILLE

Mélenchon chez Bourdin

 

 

Les législatives vues par Mélenchon ; quelques mises au point : des alliances perverses, des tambouilles infâmes ? non, restons unis autour du programme !

 

De belles entourloupes, ambiguïtés et incompréhensions en perspective !

 

Je vous laisse juges

 

 



10 réactions


  • fred fred 11 mai 10:24

    NON À LA TAMBOUILLE pour le roi de l’embrouille ?


  • Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 11 mai 10:31

    Mélenchon, la voiture balais du mondialisme dans le théâtre caricatural politique français, allons mes amis insoumis, nous partons conquérant car dans 5 ans il faudra voter Hollande pour faire barrage à Macron.
    .
    Exclusif : à 2 minutes 33, le secret effroyable de la véritable signification de la pyramide du Louvres, on a échappé au pire, quoique...
    https://www.youtube.com/watch?v=1yKay8HDjPU


  • Qiroreur Qiroreur 11 mai 11:06
    M. Mélenchon ne veut pas de tambouille et c’est à son honneur. Ces histoires d’appareils sont en effet minables. Dommage que 99% de l’interview porte là-dessus.

    Le problème avec cet homme est qu’il lance une fléchette sur la carte de France et décide que c’est chez lui. "Je suis partout chez moi en France" explique-t-il. On ne peut pas s’empêcher de faire un parallèle avec un autre individu. Le citoyen du monde Atali prend les pays pour des hôtels, Mélenchon considère les circonscriptions de même, de simples "escales" dans son odyssée personnelle. L’insoumis, cet éternel déraciné reste, à son niveau personnel, cohérent avec son idée de la France. Heureusement qu’il y a des enracinés dans ce pays sans quoi on aurait du mal à faire vivre les campagnes qui font la richesse de notre territoire.

    • Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 11 mai 11:27

      @Qiroreur
      Mélenchon est un africain qu’il y retourne, REMIGRATION !!!!! smiley


    • hase hase 11 mai 11:48

      @Qiroreur
      Je pense qu’un député par circonscription, c’est trop, et si l’on s’en tient à leur rôle de pouvoir législatif, la relation entre un député et ses électeurs n’a pas lieu d’être, on sait trop ce qu’il en est des petites corruptions et marchandage.

      Les députés devraient être issus des partis en lice aux présidentielles. Dans ce sens que Mélenchon soit à Marseille, Le Pen dans le Pas de Calais n’a aucune importance ; cette hypocrite organisation mène Royale en Charentes Maritimes, Montebourg en Bresse, etc.

      Mais dans la mesure où les électeurs tiennent ( ce qui est à voir) à leur député de chez eux chez eux, ce parachutage,oui, a quelque chose de choquant.

      C’est pourquoi je crois qu’il faudrait changer tout cela : que les députés qui proposent et votent les lois, soient, tous, à l’Assemblée pour ce faire ; qu’aucune loi ne se vote dans une salle au quart pleine, au mieux. Mais qu’il y ait, soit nos conseillers généraux, soit un autre relai dans les circonscriptions...en tout cas un lien qui permette de palper le pouls des gens !

      Les lois votées sont applicables sur tout le territoire ; qu’elles viennent de la Drôme ou de l’Aisne ne représente aucune espèce d’importance pour nous. Et l’on voit bien que le PS au pouvoir avec sa majorité à l’Assemblée faisait ce qu’il voulait. L’important, c’est le contre pouvoir or la personnalisation fait que les gens votent bien souvent pour les mêmes !


    • Qiroreur Qiroreur 11 mai 11:57

      @Gaston Lagaffe
      L’hostellerie algérienne laisse à désirer (en revanche rien à dire concernant la marocaine) et Jean-Luc s’est embourgeoisé au fil de sa carrière. 30 piges au PS, ça laisse des traces (et quelques 0 sur le compte en banque) question exigence sur le room-service. 


    • Qiroreur Qiroreur 11 mai 12:03

      @hase
      "Mais dans la mesure où les électeurs tiennent ( ce qui est à voir) à leur député de chez eux chez eux, ce parachutage,oui, a quelque chose de choquant."

      Dans ma région d’origine, on a également un parachuté et je peux te dire qu’une bonne partie des gens l’ont mauvaise.

      Sinon, je suis d’accord avec le reste. Je dirais même qu’il devrait être interdit de voter des lois sans une large majorité (au moins 80%) de présents. Ceci dit ça ne change plus grand chose vu que les lois votées sont très largement des transcriptions de directives européennes. Donc il nous faut des gens qui veulent en sortir (ou au moins proposent de renégocier même si c’est quasiment perdu d’avance)


    • Et Hop ! 11 mai 14:42

      @hase : MLP proposait de réduire l’assemblée de 200 députés et le sénat de 100. 

      Je pense que c’est encore trop, 100 députés et 100 sénateurs suffiraient, 1 par département. On ne peut pas discuter dans une assemblée de 700 personnes, c’est beaucoup trop.

      Seuls les candidats ayant été 10 ans conseiller municipal dans une commune du département devraient pouvoir être candidat.

      Vous avez raison, les députés devraient assister à toutes les séances sans exception, et comme pour un salarié, une absence injustifiée devrait provoquer une retenue de salaire. Ca diminuerait le nombre de nouvelles lois.

      Il faudrait d’ailleurs leur fixer comme objectif de supprimer 2 lignes de lois pour chaque ligne ajoutée.


    • hase hase 11 mai 14:54

      @Et Hop !
      Moi je pensais un député par un pour cent de votes, par candidat ; donc cent députés ; nous aurions 23 pour Macron, 21 pour Le Pen, 20 pour Fillon, 20 pour Mélenchon etc..

      Au lieu de trois tours, on ne pourrait en faire qu’un ! vu que c’est toujours le mieux placé au premier tour qui gagne !


Réagir