mardi 16 août - par phan

Mon véritable adversaire, c’est le monde de la finance

La Toile d’Araignée : Le Second Empire Britannique

La Toile d’Araignée : Le Second Empire Britannique, est un film documentaire de Michael Oswald qui montre comment la Grande-Bretagne est passé de son statut de puissance coloniale à celui de puissance financière mondiale. Au lendemain du démembrement de cet empire colonial, les intérêts financiers de la City de Londres ont créé un réseau de juridictions offshore secrètes qui ont fait main basse sur les richesses mondiales et les ont dissimulées derrière une toile aux ramifications complexes reliant des iles offshore. Aujourd’hui, près de la moitié de la richesse mondiale offshore serait ainsi cachée dans des juridictions secrètes britanniques. La Grande-Bretagne et ses juridictions sont ainsi devenues l’intermédiaire principal et incontournable dans le monde de la finance internationale. Comment en est-on arrivé à cette situation, et quel est son impact réel sur le monde actuel ? La Toile d’Araignée mène l’enquête afin d’apporter des réponses à ces questions.

 

Les Princes du Yen : Les banques centrales et la transformation de l'économie

Publicité

« Les Princes du Yen : Les banques centrales et la transformation de l'économie » est un documentaire révélant comment la banque centrale du Japon, appelée communément Banque du Japon, a transformé l’organisation de la société japonaise pour répondre aux attentes de puissants groupes d’intérêts, et comment cette transformation a été menée de façon à maintenir les citoyens dans l’ignorance.
Ce documentaire est inspiré du livre du Professeur Richard Werner, chercheur associé à la Banque du Japon durant la crise des années 90, au moment où le marché boursier a chuté de 80% et les prix de l’immobilier de 84%. Il révèle la véritable cause de ce profond bouleversement de l’histoire récente du Japon. 
« Parce que le seul pouvoir qui perdure est celui qu’on ne voit pas. »

 

Mainmise sur 97% : Comment l’argent est-il créé ?

Peu de gens connaissent précisément l’origine de l’argent en circulation dans l’économie, qui le crée et quelles sont les implications de cette création monétaire. Le débat manque de précision, il est souvent biaisé tant les enjeux sont considérables. Pourtant l’argent gouverne l’activité économique partout dans le monde, ainsi est-il primordial de comprendre en profondeur notre système monétaire et de répondre avec clarté aux questions qu’il pose.
Mainmise sur 97% présente un ensemble de recherches conduites avec rigueur. Tout ce qui est établi sur la véritable nature de notre système financier peut être vérifié dans les moindre détails. Il dévoile et explique des aspects très peu connus du fonctionnement interne du système monétaire dans le monde occidental, ainsi que ses conséquences sociales tant à l’échelle locale que mondiale.
 



2 réactions


  • juanyves juanyves 16 août 23:34

    One more time : la City c’est le cerveau des paradis fiscaux.

    Tout cet argent ne sont que des numéros sur des ordinateurs depuis la non-convertibilité du dollar en or. Là est le talon d’achille.

    Ça éclaire sur l’énorme danger de la dédollarisation du monde => effondrement du système financier et perte d’actif énorme ne dollar ou livres stockés sur des disques durs sans possibilité de conversion en or. D’où la conversion effrénée en patrimoines fonciers, agricoles vu que les patrimoines industriels se sont délocalisés où ils veulent dédollariser.

    Prochain arrêt : Ukraine Taiwan. Parler de guerre proxy c’est pour cacher le véritable enjeu : le controle de la finance mondiale et des flux financiers.

    Alea Jacta Est on a pas fini de discuter du sexe des anges.


  • juanyves juanyves 16 août 23:48

    L’argent c’est l’énergie et les matières premières, le reste c’est juste de la valeur ajoutée et on ne peut l’ajouter que si on controle la matière première. La main d’oeuvre c’est aussi de l’énergie, le savoir-faire c’est de la valeur ajoutée.
    Quand on a de l’énergie et des matières premières et que l’on a de la maind’oeuvre prête à travailler et que l’on a acquis du savoir-faire, le dollar ne sert plus à rien on peut le remplacer par autre chose et là la finance s’écroule : c’est juste du vent.
    La Russie + la Chine + les autres BRICS c’est tout ça et simplement la mort du dollar et des flux financiers basés sur le dollar ou la livre ou l’euro.

    No way back : Alea Jacta Est. Nul besoin de grands discours, de masturbations intellectuelles ou de grandes conférences d’experts plato TV.


Réagir