mardi 26 mai - par Mao-Tsé-Toung

Lundi 25 Mai 2020 - 4000 patients traités (Pr Didier Raoult) VS Big Data : qui croire ?

Récente vidéo du Pr Didier Raoult, après publication d'une étude internationale qui infirmerait le bienfait de son traitement ! Très remonté, il répond du tac au tac..

Lundi 25 Mai 2020 - 4000 patients traités (Pr Didier Raoult) VS Big Data : qui croire ?

Publicité

IHU Méditerranée-Infection

Bulletin d'information scientifique de l'IHU - Nous avons le droit d'être intelligents !
Pr Didier Raoult, Directeur de l'IHU Méditerranée Infection

4000 patients traités VS Big Data : qui croire ?

 



48 réactions


  • Toutatis 26 mai 10:06

    Il faut croire les deux. A moins de supposer que les résultats de Raoult ou ceux de l’étude sont truqués, une conclusion s’impose, vu la divergence extrème des résultats : ce n’est pas le même type de malades qui est traité dans les deux cas. Donc il est idiot d’utiliser les résultats de l’étude pour contredire ou approuver Raoult.


    • Super Cochon 26 mai 14:22

      Les résultats de cette étude commandés par Bi-Pharma est mensongère !
      .
      .
      L’hydroxychloroquine est un médicament vendu sans ordonnance depuis 50 ans qui coûte 10 centimes la pilule ! ....... Pas besoin d’être médecin pour comprendre que que si l’hydroxychloroquine représentait un immense danger cardiaque pour ceux qui l’absorbent , il y aurait eu des millions de morts à cause de ce médicament , puisque des millions de personnes prennent plusieurs comprimés d’hydroxychloroquine chaque jour en Afrique contre le paludisme ! 
      .
      .
      Combien de morts à l’IHU de Marseille du professeur Raoult grâce à son traitement à base d’hydroxychloroquine ?
      .
      .
      .

      REPONSE ............ Zéro mort à cause de l’hydroxychloroquine !


    • bob87 26 mai 18:51

      @Toutatis
      Il faut s’acheter un cerveaux et l’allumer 30 secondes...
      Conflit d’intérêt outrancier...
      Et l’étude ne résiste pas à 5 secondes d’analyse statistique... C’est biaisé dans tout les sens et financé par.... bill gates !!!!!!!


    • CoolDude 26 mai 20:00

      @bob87

      ce n’est pas le même type de malades qui est traité dans les deux cas.



      C’est sur qui si vous donnez de la chloroquine à des personnes qui ont une pathologie cardiaque, etc...




    • bubu12 27 mai 01:14

      @Super Cochon

      La Chloroquine a des effets secondaires, des effets cardiaques avec allongement du Qt. Le Qt, c’est une mesure sur l’ECG, ça mesure le temps que met le signal électrique qui fait battre les ventricules/auricules de votre cœur. Plus il est long et plus votre cœur risque de perdre le contrôle et de se mettre à battre n’importe comment. Ce qui mène à l’arrêt cardiaque. La Chloroquine a ce genre d’effets indésirables et l’Azithromycine auquel l’associe le protocol Raoult aussi.<br /><br />Donc arrêtez de dire partout que ce médicament est sans risque, c’est de la malhonnêteté. Meme si le risque est faible, il existe, ça suffit pour être plus mesuré non ?


  • louis 26 mai 10:23

    Ce qui m’intéresse chez Raoult c’est son protocole qui a l’avantage d’exister et dont il ne cache pas les effets secondaires et qui par la ne peut être appliqué a tous les malades ou alors avec de grandes précautions dixit un de ses professeur dans une interview télé au début de l’épidémie .

     J’aimerais que tous ces scientifiques qui critiquent le protocole Raoult mettent le leur en comparaison en indiquant les résultats et en même temps ses effets secondaires graves .


    • pierrot19 26 mai 22:00

      @louis

      Bien au contraire, le problème avec le Pr Raoult, c’est justement qu’il minimise les effets délétère de son traitement, et qu’il n’a produit aucune étude permettant d’orienter sa prescription afin d’y faire face (ce qu’on fait pourtant habituellement lorsqu’on développe un médicament). La plupart des études indépendantes qui ont tenté de démontrer son intérêt en évaluant a postériori son rapport bénéfice/risque se sont heurtés à des résultats décevants, qui ont poussé certaines autorités médicales à en interdire la prescription chez certaines populations à risque.


    • Et Hop ! 27 mai 13:13

      @pierrot19 : " il n’a produit aucune étude permettant d’orienter sa prescription afin d’y faire face (ce qu’on fait pourtant habituellement lorsqu’on développe un médicament) "

      Raoult ne développe aucun nouveau médicament, il n’a donc pas plus à prouver l’inocuité de l’hydrochlorochine et de l’azitromycine, que celle de l’aspirine et du doliprane qui sont aussi prescrites aux malades du covid19 sans avoir une AMM qui l’autorise.

      Il a traité 4 000 personnes, il a publié les statistiques, elles prouvent qu’il y a 0 % de décès dûs à des effets indésirables de l’hydrochloroquine, et qu’il y a considérablement moins de morts que dans la moyenne des populations non traitées avec ces deux médicaments.

      Ce n’est pas une expérimentation qui n’a pas lieu d’être pour un médicament aussi ancien, c’est une statistique qui est parfaitement probante.


  • Zip_N 26 mai 10:31

    Premièrement à Marseille il y a moins de maladie cardiovasculaire que dans le nord de la France et ils ont pas de traitement médicaux spécifique pour vivre plus longtemps. A Marseille le coeur et la santé est plus résistante mais pourquoi ils ne le disent pas ?

    En 2 mois l’équipe du professeur aura fait 10000 électrocardiogrammes pour 4000 patients malade du coronavirus, je ne compte pas les autres pathologies cardiaques examinées. cela fait 166 électrocardiogrammes par jour, Une moyenne de 20 à l’heure. Ca fait beaucoup. Pour savoir si c’est vrai il faut savoir combien ils ont d’électro cardiogramme et combien d’examen ils peuvent réaliser à l’heure.


    • louis 26 mai 10:47

      @Zip_N
      Je suis allé passer un électrocardiogramme pour une opération , je puis vous assurer que ma place n’a pas eu le temps de chauffer , ni celle de la personne qui est passée après moi .


    • Zip_N 26 mai 10:58

      @louis

      Quelle est la durée de l’examen ?


    • louis 26 mai 11:23

      @Zip_N
      je n’ai regardé exactement mais je dirais en gros 10mn .


    • Zip_N 26 mai 12:35

      @louis

      10 minutes pour vous et 3 minutes pour Mao, Avec Mao c’est 3 fois plus rapide. Si Mao divise par 3 la réalité protocolaire il pourrait y avoir des problèmes à sa conclusion. Les chiffres semblent lui être secondaire pour établir un résultat.


    • Zip_N 26 mai 12:37

      @louis

      10 minutes pour vous et 3 minutes pour Mao, Avec Mao c’est 3 fois plus rapide. Si Mao divise par 3 la réalité protocolaire il pourrait y avoir des problèmes à sa conclusion. Les chiffres semblent lui être secondaire pour établir un résultat.


    • Vraidrapo 28 mai 09:49

      @Zip_N

      A Marseille le coeur et la santé est plus résistante mais pourquoi ils ne le disent pas ?


      C’est une question de régime alimentaire. L’alimentation provençale est plus proche du régime crétois. Depuis le temps que les reportages TV le rapportent... ça devrait être enregistré dans les cerveaux. Entre l’huile d’olive et la cuisine au beurre ou à la crème fraiche, y’ a pas photo !


  • Zip_N 26 mai 10:55

    Si les coeurs sont plus résistant a Marseille et dans le sud, il y a naturellement moins de victime et plus de guérison que dans le nord. 

    Si a Marseille leur coeurs supportent mieux le traitement à la chloroquine c’est parce que leur coeur est plus résistant ce qui créer moins de décès et moins de complications, c’est si difficile à comprendre ?


    • louis 26 mai 11:29

      @Zip_N
       Si c’est le cas , vous avez raison , puisque la difficulté avec la chloroquine ce sont les problèmes cardiovasculaires du malade .


    • Super Cochon 26 mai 14:50

      @Zip_N
      .
      .
      .
      Les coeurs des gens qui vivent à Marseille sont plus résistant que dans le reste de la France ! .......... T’as pas l’impression de passer pour un con en disant ça ?


    • Zip_N 26 mai 19:00

      @Super Cochon

      Ce sont les chiffres qui le disent. Le con et l’animal c’est vous. Ouvrez les yeux et arrêtez de gémir ! Dans le sud les coeurs sont plus résistant que dans le nord ! Gardez vos conseils d’intelligence pour vous, vous en avez pas assez pour le partager.

      La carte de mortalité cardiovasculaire.


    • Zip_N 26 mai 21:03

      Coronavirus et mortalité cardiovasculaire suivent presque la même courbe de décès par région. Les mortalités suivent une courbe inférieure à la moyenne nationale dans les départements de l’est, sud est, sud, sud ouest, ouest. En forme de fer à cheval.


    • Vraidrapo 28 mai 09:53

      @Zip_N
      Hé oui, en Provence on consomme moins de cochonnailles qu’en Alsace ou en Bretagne par exemple et surtout moins de beurre/crème fraiche (Couign Hammam, Flameküche etc...)


  • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 26 mai 12:04

    Pour information : un(e) infirmier(e) met 3/4 MINUTES à tout casser pour un ECG :

    n’inventez pas les pbs, là où il en a pas  ; donc SVP !

    Le pb que certains devraient se poser est pourtant simple :

    Ok, les ennemis de Raoult prétendent que qqe part il choisit ses malades, donc il suffit de demander à l’ARS du coin (anti Raoult

    parait-il) de publier tous les cas traités à Marseille par Raoult

    & les "autres" lieux (hôpitaux ?) pour faire le point qui s’impose !

    Pourquoi tous les ennemis de Raoult

    n’exigent-ils pas cette mise au point ?

    (et les mainstream que foutent-ils ? au lieu de nous informer !)


    That’s the question que tout le monde devrait se poser !

    CQFD

    Merci pour votre contribution


    • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 26 mai 12:07

      @Mao-Tsé-Toung
      donc SVP,

      n’inventez pas les pbs, là où il en a pas !


    • Toutatis 26 mai 13:10

      @Mao-Tsé-Toung
      En plus de ça, si l’institut de Raoult refoule des malades, il doit bien y avoir des témoignages de cela.


  • mac1 26 mai 14:03

    28432 décès en France et 269 en Corée du sud, ce jour. L’avis de tous ces comités scientifiques para-gouvernementaux, je m’en balance. Bon nombre des personnes mortes en France, l’on été à cause d’une politique désastreuse depuis des années et qui continue sous ce gouvernement.

    Si c’était la peste noire, la Corée du sud n’aurait pas en aussi peu de morts, donc les causes sont à chercher ailleurs...


  • Pyrathome Pyrathome 26 mai 14:38

    Bjr,

    Tout le monde semble oublier les déclarations faites par le directeur de the Lancet en 2016
    https://criigen.org/un-aveu-choquant-de-lediteur-de-the-lancet/


    • Super Cochon 26 mai 14:52

      @Pyrathome
      .
      .
      Merci pour l’information !
      .
      .
      Un aveu choquant de l’éditeur de The Lancet , la revue médicale la plus estimée au monde , a été pratiquement ignoré par la grande presse et les médias dominants . Le Dr Richard Horton, rédacteur en chef de The Lancet, a récemment fait une annonce disant qu’un nombre scandaleux de publications d’études sont au mieux , peu fiables, quand elles ne sont pas complètement mensongères , en plus de frauduleuses.


    • Garibaldi2 27 mai 09:55

      @Pyrathome

      Le problème avec votre lien sur les déclaration de Richard Norton, c’est qu’aucun site qui en fait état ne donne une url permettant de lire le texte original de William F. Engdahl, qui est censé avoir écrit l’article original dans New Eastern Outlook.

      Donc, à vous de faire le boulot et de trouver cette url en fouillant dans : https://journal-neo.org/archive/

       !!!

      Merci.


  • gerfran 26 mai 16:14
    Dr Philippe Douste-Blazy. Le rédacteur en chef du Lancet : 
    "Les laboratoires pharmaceutiques nous font accepter des papiers qui font dire ce qu’ils veulent."
    25 mai 2020

    • bubu12 27 mai 01:07

      @gerfran
      que Douste-Blazy apprenne a lire une étude déjà, les erreurs qu’il a fait en commentant l’étude sont indigne d’un médecin 


    • Garibaldi2 27 mai 09:57

      @bubu12

      Merci de préciser quelles erreurs.


    • bubu12 27 mai 14:00

      @Garibaldi2
      copier coller de la page d’un medecin :

      Concernant les dires de Douste-Blazy sur BFMTV, ce qu’il se passe, et cela en dit très long sur l’état de nos politiques et leurs compétences depuis des décennies, ce médecin cardiologue ne sait en fait pas lire une étude.

       Pourquoi :
      Il affirme que les patients dans l’étude du Lancet sont bien plus graves (ils auraient besoin d’oxygène).

       Pourquoi il affirme ça ?
      Parce qu’il confond deux termes :
      (Cf Tableau 2 de l’étude Lancet)
      - Baseline Disease Severity = La sévérité des malades recrutés dans l’étude AVANT les traitements
      - Outcomes = Le résultats sur l’état de santé des patients APRES le traitement et à la fin de l’étude.

       Que dit Douste-Blazy sur Twitter et BFMTV ?
      « Il n’a pas dû vous échapper que le groupe sous HCQ était beaucoup plus grave avec en particulier 20% des patients ayant besoin d’oxygénothérapie contre 7% dans le groupe témoin. C’est ce que reconnaissent les auteurs en demandant un essai. Merci de me le faire préciser. »

       Et dans le tableau de l’étude :

       ? Le groupe HCQ avec Azithromycine avant traitement = Saturation en oxygène dans le sang < 94 % = 10.5 %

       ? Le groupe contrôle sans traitement = Saturation en oxygène dans le sang < 94 % = 9.5 %
      On est donc très proche à l’origine entre les deux groupes.

       ? Le groupe HCQ avec Azithromycine après traitement = Recours à une ventilation artificielle pour aider à respirer = 20 %

       ? Le groupe contrôle sans traitement = 7,7 %
      Donc un écart de 13 points !!!!

       Conclusion : Mr Douste-Blazy, représentant politique français, ancien ministre de la santé et médecin, est incapable de lire une étude en anglais.


    • Garibaldi2 28 mai 09:44

      @bubu12

      Il n’y a pas DES erreurs de Douste mais UNE erreur, parce qu’il a dû lire l’article en diagonale. Il a d’ailleurs reconnu s’être trompé.

      L’étude a posteriori mentionne que des patients ont été traités par l’association hydroxychloroquine + un autre macrolide que l’azythromicyne :

      Macrolides include only clarithromycin and azithromycin.

      Table 2 : Patient demographics and characteristics by treatment group

      Mais nulle part il n’y a de ventilation entre ces 2 macrolides.

      Je trouve que les durées d’hospitalisation en soins intensifs sont plus courtes que celles dont on nous a parlé dans les médias.

      Dans l’étude il est indiqué : ’’Le délai médian entre l’hospitalisation et le diagnostic de COVID-19 était de 2 jours (IQR 1–4).’’.

      Là, le bât blesse car Raoult précise bien que son traitement doit être administré dès que le patient est détecté positif, d’où ses tests à grande échelle, et non diagnostiqué covid-19, ce qui est plus tardif.

      Allez lire l’étude :

      https://www.thelancet.com/action/showPdf?pii=S0140-6736%2820%2931180-6

      et vous verrez que ses données et ses résultats sont loin d’être aussi clairs qu’on le dit. Et où sont les données brutes ?


  • rogal 26 mai 20:54

    Quand se décidera-t-on à nationaliser ces soi-disant laboratoires ? On en profiterait pour examiner la pourriture que recèlent leurs entrailles.


    • Et Hop ! 27 mai 13:24

      @rogal

      Il y a les mêmes cabales, peut-être même pire, dans le secteur public, surtout dans la recherche universitaire.

      Lévy était directeur de l’INSERM, Salomon est fonctionnaire, etc..

      Il faut arrêter la corruption en appliquant la règle déontologique qui interdit à un médecin de recevoir le moindre argent ou avantage d’un pharmacien ou d’un laboratoire pharmaceutique.

      Il faut punir en France les 500 coupables les plus en vue, ceux qui sont au conseil de l’Ordre des médecins, au Ministère, etc. 

      Seuls les médecins salariés en tant que chercheurs ont le droit de recevoir de leur laboratoire de l’argent, mais dans ce cas ils n’ont plus le droit de prescrire.

      Il faut aussi interdire le financement de la recherche publique par des entreprises privées, elle doit être financée sur le budget de l’État.


  • Pyrathome Pyrathome 27 mai 01:47

    Lancet, c’est pas une étude, c’est une farce  !

    ça va chauffer pour certains.......

    http://www.francesoir.fr/societe-sante/la-science-de-la-pandemie-science-collaborative-acte-2

    .......

    ME : Nous avons tout analysé, à 300 cela a été assez rapide, on s’est partagé le travail

    Mais tout semblait questionnable, la méthodologie, l’échantillonnage, les méthodes statistiques utilisées. Par exemple :

    • la quantité d’hydroxychloroquine donnée, comment peut-on donner de telle quantité (1.2g)
    • la sélection n’a pas été aléatoire
    • des patients ont reçu de l’hydroxychloroquine alors qu’ils n’auraient jamais dû en recevoir de par leurs conditions cardiaques. C’est à minima une erreur médicale de donner un tel médicament à des patients souffrant d’une condition cardiaque.
    • on a voulu nous faire croire que c’était des patients qui venaient juste d’être diagnostiqués alors qu’ils ont reçus le traitement 2 jours après être allés à l’hôpital ; Cela faisait sûrement donc pas loin de 10 jours qu’ils avaient le Covid.

    La science médicale commande que l’on prenne tous ces facteurs en considération

    Ceci n’est pas de la science, c’est une instrumentalisation de la science

    Nous étions tous choqués car c’est cela qui détruit la réputation de la science.

    FS : Mais à quelle fin ?

    ME : En France, vous avez pu identifier les opposants à l’hydroxychloroquine comme étant des membres du gouvernement ou en grande partie dans les élites, et le peuple qui est pour.

    Au Brésil, c’est vraiment différent, il y a une corrélation directe entre les opposants à l’hydroxychloroquine et les opposants au pouvoir en place. 

    De plus, outre la partie politique, nous avons pu relier cette étude à de gros labos pharmaceutiques.  J’ai juste entendu un des membres du groupe parler de liens entre une société qui fabrique les « ventilateurs » et qui aurait contribué à cette étude.

    Il y a trop de biais induits par ces gens

    FS : et sur les traitements ?

    ME : Nous n’avons pas compris cette volonté de ne pas tester la bithérapie contre les autres traitements. 

    Ce n’est pas de la médecine ni de la science.

     

    De plus le professeur Regis Andriolo, PhD (professeur d’université et chercheur dont la spécialité est la médecine fondée sur les preuves au Brésil), nous confirme que l’étude publiée dans The Lancet est extrêmement pauvre. Dans ce document, nous avons des variations énormes d’échantillonages entre les patients traités (à l’hydroxychloroquine ou chloroquine), par rapport au groupe de contrôle :

    + 13% de patients coronariens 
    + 18% d’insuffisance cardiaque
    + 10% plus de diabétiques
    + 16% plus hypertension
    + 10% de MPOC en plus
    + 12% plus de fumeurs
    + 14% plus de personnes avec PaO2 <94%
    Avec en plus la question du surdosage de chloroquine, avec une moyenne quotidienne de 765 mg et des variations substantielles de co-intervention entre les groupes.

    Il n’existe pas de méthode statistique pour corriger ces distorsions de scénario.

    Si tel était le cas, nous n’aurions plus besoin des études randomisées, elles auraient même été abolies.

    Il est bien connu que les tentatives d’approximation des études d’observation aux études randomisées, en utilisant des moyens statistiques artificiels, tels que les scores de propension, sont de véritables pièges.

    Il y a une grande irresponsabilité des personnes impliquées.

     ..........................


  • Garibaldi2 27 mai 10:18

    Il n’est pas toujours bon d’avoir raison trop tôt :

    « Toutes ces expériences aboutissent aux mêmes résultats : la présence de bactéries dans un milieu où l’on cultive des moisissures est pour ces dernières une cause de destruction rapide, quand bien même ces moisissures auraient eu le temps de s’accoutumer au milieu nutritif avant l’apport des microbes. (...). En résumé, la lutte pour la vie entre les moisissures et les bactéries semble tourner au profit de ces dernières. (...). Dans toutes les expériences qui précèdent, ce que nous constatons, c’est le résultat brutal de la lutte ; les moisissures disparaissent ; mais rien ne dit qu’avant de périr elles n’aient porté une atteinte quelconque à la virulence des microbes et peut-être à leurs propriétés pathogènes. Dans le but de voir si en effet il en résultait une diminution dans la virulence des microbes, nous avons inoculé à des cobayes des cultures de microbes pathogènes, simultanément avec des cultures de moisissures. (...) D’où peut venir cette concurrence vitale entre les champignons et les bactéries ? Est-ce que les produits toxiques fabriqués par les microbes sont un poison pour les moisissures ou bien les conditions d’existence pour ces deux espèces végétales, si semblables sur bien des points, diffèrent-elles en d’autres points que, selon les cas, telle ou telle espèce l’emportera ? (...) L’antagonisme existe d’une façon très nette entre les moisissures et les microbes ; la victoire appartient le plus souvent aux bactéries, non parce que ces dernières sont favorisées par leurs toxines, mais parce qu’elles ont une activité vitale, végétative et reproductrice, beaucoup plus grande que les moisissures et qu’elles s’approprient très rapidement les substances nutritives au détriment des moisissures. (...) Enfin, de même que dans ces derniers temps on a publié des faits très intéressants d’association microbienne, il y aurait peut-être lieu de rechercher s’il n’existe pas de pareilles associations entre les moisissures et de celles-ci avec les bactéries pouvant intéresser soit le médecin, soit l’hygiéniste. (...) Il semble, d’autre part, résulter de quelques-unes de nos expériences, malheureusement trop peu nombreuses et qu’il importera de répéter à nouveau et de contrôler, que certaines moisissures (Penicillum glaucum), inoculées à un animal en même temps que des cultures très virulentes de quelques microbes pathogènes (B.coli et B.thyphosus d’Eberth), sont capables d’atténuer dans de très notables proportions la virulence de ces cultures bactériennes (...) On peut donc espérer qu’en poursuivant l’étude des faits de concurrence biologique entre moisissures et microbes, étude seulement ébauchée par nous et à laquelle nous n’avons d’autre prétention que d’avoir apporté ici une très modeste contribution, on arrivera, peut-être, à la découverte d’autres faits directement utiles et applicables à l’hygiène prophylactique et à la thérapeutique. »

    Extrait de la thèse de Ernest Duchesne qui a découvert la pénicilline 32 ans avant Alexander Fleming !


  • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 27 mai 12:28

    CAC 40 : 4688 + 1,78%

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

    Optimisme basée sur quoi ?


    • Et Hop ! 27 mai 13:27

      @Mao-Tsé-Toung

      Ca a beaucoup baissé, il y a un moment où ça s’arrête de baisser et ça recommence à fluctuer.


    • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 27 mai 19:20

      Et Hop ! 27 mai 13:27

      "@Mao-Tsé-Toung

      1/

      Ca a beaucoup baissé,

      2/

      il y a un moment où ça s’arrête de baisser et ça recommence à fluctuer."

      °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
      @Et Hop !
      1/
      Nous savons ça : j’avais donné ici les chiffres en direct (et c’était amplement mérité vue la CATA attendue)
      2/
      ça

      a relativement beaucoup remonté ; c’est ça l’anomalie !
      Vous ne croyez pas ?

      Merci pour votre contribution


    • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 27 mai 19:38

      @Mao-Tsé-Toung
      Voyons l’onde-pilote du CAC :

      le DJ : 25 250

      KIF KIF bourricot :

       Décroissance estimée pour la France en 2020 :
      8 % (BCE, Lagarde) au mieux !!!
      (chiffres de l’inse)
      % très optimisme en plus qui ne justifie nullement le CAC de ce jour !

      CQFD


    • Vraidrapo 28 mai 10:09

      @Mao-Tsé-Toung
      Il y a une majorité de menteurs, bluffers dans le monde de la Bourse.
      C’est ce qui est implicitement admis dans les mises en garde répétées adressées à tous les particuliers investisseurs, par les organismes financiers Sté de Bourse ou Banque. Pour s’immiscer dans le Jeu, faut être très-très prudent et convaincus de cette réalité.

      L’optimisme que tu évoques, a été expliqué par un seul commentateur " c’est le faible volume des échanges qui a fait croitre l’indice", d’autant de Londres et NY étaient en férié... Cette information, il fallait la saisir à la volée ou examiner en détail les transactions.
      C’est une lapallissade de déclarer que c’est le gagne pain des journaleux du Business. Faut pas attendre de leur part, le souhait d’un après-Covid différent : sans croissance, sans pollution industrielle, sans optimisation fiscale etc, etc...


    • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 28 mai 10:42

      @Vraidrapo
      Ok mais je ne prends ces derniers indices que comme exemples ! Ils ont quoique il en soit trop remonté ; c’est le moins que l’on puisse dire !
      Je ne serais pas étonné QUE quand le bluff des QE (en veux-tu ; en voila) sera terminé, que ces indices s’écroulent d’au moins 50 % !!!

      Merci pour votre contribution


  • Julot_Fr 27 mai 13:59

    Une analyse des motivations respectives donne une réponse. Big pharma cherche le profit (ce qui explique les synergies avec big agro sur l’utilisation de pesticide). Raoult souhaite faire sont boulot, il ne se fait pas de commission sur le medoc employé


    • Julot_Fr 27 mai 14:01

      De mémoire un traitement Remsidivir revient a 400€, celui par HCQ revient a moins de 1€


  • xbrossard 27 mai 16:03

    Le big data a beaucoup d’avantages pour les dirigeants du monde :

    il écrase l’argumentaire sous la puissance du nombre : "regardez, j’ai 100 millions de résultats alors que vous n’en avez quelque uns"

    il rend flou toutes les conditions d’entrée :"on ne connaît pas le critères de retenu des données mais comme il y a des millions de données, les erreurs s’équilibrent"

    il transforme la science en croyance (un peu comme "le Marché" et l’IA) :"on ne sait pas vraiment comment le résultat a été trouvé, mais l’algorithme lui le sait"

    et surtout :

    il permet d’imposer et d’agir avec un très petit nombre de personnes. S’il avait fallu obtenir l’assentiment de tout les médecins pour valider leur mesures, on aurait du discuter, convaincre, blablabla... bref être démocratique. Alors que là, des dirigeants ordonnent à quelques informaticiens/mathématiciens d’analyser des millions de données pompés on ne sait où, on fait dire ce qu’on veut et on peut même convaincre ces même informaticiens de dire ce qu’on a envie de dire


    • Julot_Fr 27 mai 17:14

      @xbrossard

      C’est plus simple, Depuis qu’ils ont refilé leur boulot, notre souveraineté a l’ue, les états font la médecine à la place des médecins qui ne suivent plus que des procédures.. Comme big pharma controle les crétins comme Macron, par personne interposées ils impose le médoc qu’ils souhaitent... sauf quand papi Raoult fait de la résistance


    • Vraidrapo 28 mai 10:19

      @xbrossard
      Personne n’interdit au Pr Raoult de contrer la Publi du Lancet.
      Il a eu assez de temps-micro pour ce faire. Même cette crotte de Pujadas a réussi à obtenir un entretien, quelle belle occasion de démolir la Publi.
      Je n’ai pas écouté l’entretien mais, je ne pense pas que Raoult ait critiqué le Lancet ni les 3 études précédentes révélées sur une autre chaine par un des médecins.
      Aujourd’hui, mon sentiment est que l’HCQ est inefficace.
      Juridiquement, le gouvernement français aurait pris un gros risque en l’interdisant de facto, si l’efficacité pouvait être prouvée par la suite... par la Chine par exemple.


Réagir