mercredi 16 septembre - par JOVTOD

Les Gilets Jaunes, deux ans plus tard... (reportage à la manif du 12 septembre)

Le temps passe et l'infiltration des antifas et des groupuscules "d'extrême-gauche" ne fait que se renforcer.
Détruisant un peu plus, à chaque manifestation, ce beau mouvement que fut celui des Gilets Jaunes.



6 réactions


  • Claire29 Claire29 16 septembre 20:12

    Les antifas soutenus par la FI font la loi dans une manif des sympathiques GJ ! voilà ce qui arrive à un mouvement qui n’a pas voulu être représenté par un leader et a laissé les plus intelligents se faire insulter et menacer par quelques extrémistes qui les ont fait fuir, c’est consternant !


  • ged252 17 septembre 07:35

    Ce qu’ils appellent fascistes ou fachos, ce sont simplement des français de souche, des gens qui défendent la France et les français, des gens qui défendent leurs intérêts en tant que français, donc des gens qui sont contre l’immigration.

    En face c’est l’anti France, des Kazars

    .

    Ces gens-là ne supportent pas le fait que les français soient chez eux en France, vivent comme ils le veulent, disent ce qu’ils veulent, regardent ce qu’ils veulent.

    .

    Il y en a un qui dit : Coquerel est l’ami de tous les antifas du monde


  • ged252 17 septembre 07:40

    Ceux qu’ils appellent antisémites ce sont les gens qui disent publiquement que les juifs sont les ennemis des français, ou ceux qui disent qu’ils sont les responsables de l’immigration.

    .

    Aujourd’hui c’est Vincent Lapierre, il y a 30 ans c’est Le Pen qui subissait la même chose.

    .

    On paie le manque de courage des français.


  • ged252 17 septembre 07:43

    Les antifas "tiennent" la rue, ou sont les français ?

    .

    L’extrème gauche avec leurs fadas comme Mélenchon, Coquerel, Guarido ont bien compris cela, il faut tenir la rue


  • panpan panpan 17 septembre 13:30

    Ces abrutis ne sont pas des anti-fa, mais des gocho-fa ou encore néo-fa, ils sont pour un pouvoir totalitaire et museler toute opinion différente de la leur.

    " Et les fascistes de demain se feront appeler anti-fascistes..."


  • Hijack ... Hijack ... 17 septembre 19:42

    Je ne reconnais plus les G.J du début !

    La majorité (notamment ceux qui étaient désignés comme chefs) se sont laissés embourber avec l’affaire "chouard" ... n’ont trouvé aucune réponse et se sont aplatis, preuve qu’ils ne sont pas encore au point. Dommage !


Réagir