vendredi 22 février - par Simple citoyenne

Le Venezuela ferme sa frontière avec le Brésil et envisage de fermer celle avec la Colombie !

Source RT "Le président vénézuélien Nicolas Maduro a ordonné la fermeture de la frontière avec le Brésil et menacé de fermer celle avec la Colombie, d'où l'opposant Juan Guaido veut tenter de faire entrer l'aide humanitaire américaine.

[...] Une décision prise alors que les tensions sont toujours vives sur cette question, l'opposant pro-américain Juan Guaido ayant fait vœu de voir l'aide humanitaire américaine être acheminée dans le pays coûte que coûte. Plus tôt dans la journée, celui qui s'est auto-proclamé président par intérim – et a été reconnu comme tel par une cinquantaine de pays – avait quitté Caracas pour se rendre avec des partisans à 900 kilomètres de là, dans l'Etat de Tachira, à la frontière avec la Colombie. De son côté, le président vénézuélien ne cache pas ses soupçons sur l'objectif de cette aide humanitaire, qu'il considère comme un cheval de Troie pour justifier l'intervention militaire évoquée par Washington."

Source RT - Avec AFP

Venezuela : après avoir refusé celle des USA, Maduro annonce l'arrivée d'aide humanitaire de Russie



4 réactions


  • mat-hac mat-hac 22 février 13:46

    Le Brésil et la Colombie sont donc pro-USA.


  • Hijack ... Hijack ... 22 février 13:50

    Bravo à Maduro et ses soutiens (plus les manifs en Argentine etc ... ) ... Merci à la Russie pour son aide, également la Chine dont l’aide doit être en route. Si ce n’était 2 puissances, Russie et Chine, le très humain oncle Sam ... aurait interdit toute aide humanitaire.
    .

    Quant à Gaido ... c’est un gogol, qui, quoi qu’il arrive, les USA le jetteront et le laisseront à son pauvre sort.

    La fermeture des frontières avec la Colombie et le Brésil, dont les gouvernement sont soumis à l’impérialisme US ... est une excellente chose.


  • Simple citoyenne Simple citoyenne 22 février 18:42

    Le Venezuela et ses voisins peuvent-ils survivre à la guerre qui s’annonce ? par Thierry Meyssan

    La crise qui déstabilise le Venezuela, comme celles qui commencent au Nicaragua et à Haïti, doit être analysée pour y faire face. Thierry Meyssan revient sur les trois hypothèses interprétatives et argumente en faveur de l’une d’entre elles. Il évoque alors la stratégie des États-Unis et la manière de l’affronter.


Réagir