samedi 10 novembre 2018 - par hase

Le tango de l’âme

Si nous ne sommes pas obligés de parler sérieusement, si je ne me crois pas obligée de vous passer du Mélenchon, si on peut faire connaître des œuvres, d'art, alors, je vous donne à voir et écouter cette courte vidéo.

L'érotisme, qui n'a rien à voir avec le porno, la vulgarité, la frustration et autres joyeusetés plus ou moins saines, est une muse comme les autres qui inspire le poète, bien sûr, mais l'écrivain aussi, le musicien, le chorégraphe...

C'est chanté par Césaria Évora accompagnée par l'orchestre de Goran Bregovic.

 

 



4 réactions


  • La mouche du coche 10 novembre 2018 11:41

    Ce n’est pas très érotique. Le tango traditionnel l’est lui mille fois plus, et en plus il est beau, ce qui n’est même cas le cas ici. smiley


    • hase hase 10 novembre 2018 12:09

      @La mouche du coche
      Ben ça alors !!! il y a une danse,il y a une œuvre d’art !!

       smiley

    • lejules 10 novembre 2018 16:04

      @La mouche du coche
      merci du lien ! magnifique


    • Belenos Belenos 12 novembre 2018 06:13

      Le tango traditionnel (qui ne remonte quand même pas non plus à l’Antiquité) et le tango moderne peuvent être tous deux beaux et émouvants. Il n’y a pas besoin de les comparer. L’art "moderne" est de peu d’intérêt quand il est techniquement nul et prétentieux, mais ce n’est pas le cas de la chorégraphie de cette vidéo même si le style en est plus libre. Les deux vidéos sont donc appréciables. 


Réagir