mardi 16 août 2016 - par wendigo

Le primate aquatique .... et si ?

C'est en 1960 que Sir Alister Hardy, océanologue émet l'hypothèse que l'homme serait d'origine aquatique, d'où ses différence physiques avec ses cousins velus. Cette théorie expliquerait, peut être, le chainon manquant, que l'on cherche sur terre sans le trouver.
Je laisse Eliane Morgan vous en faire un bref exposé :

 

 



47 réactions


  • wendigo wendigo 16 août 2016 15:15

     Ca fait un moment que je réfléchis à cette hypothèse et elle me semble désormais la plus crédible de toutes les théories proposées.
    Une chose que l’on ne fait pas remarquer dans cette thèse, c’est la forme de nos pieds, qui tiennent moins de la forme de mains que de celle de palmes. Les mains ne seraient pas une gène pour la bipédie et au contraire seraient un gros point fort pour toutes nos activités. (imaginer un maçon quadrupède par exemple). Mais dans le domaine aquatique, des pieds en forme de mains seraient un handicap, moins performantes que nos pieds au pouce non opposable.
    Une autre chose, les animaux savent tous nager, qu’ils aiment l’eau ou non, ils se démerdent tous tant bien que mal, mais ils ne pratiquent qu’une seule forme de nage, l’homme lui en a autant que le bon dieu peut en bénir (crawl, papillon, brasse, indienne, dit du "petit chien" , la planche ...).
     Si l’on regarde la musculature de l’homme elle n’atteint tout son potentiel que dans un seul milieu, l’aquatique. Les autres grands singes, ont une forme de tonneau, sapiens lui a une forme de fuseau très hydrodynamique. L’homme est autant gracieux dans l’eau qu’il a l’air con dans un arbre ... (ne mettez pas un chimpanzé à l’eau si vous cherchez l’esthétique ou la grasse)
     Et puis il y a l’histoire des crocs .... pourquoi somme nous le seul primate à ne pas en avoir ? parce qu’on ne chasse pas sous l’eau avec sa bouche ? Ha ben ouais c’est pas con, sauf si on aimes la noyade ....
    Quelle a été la première destination des premiers congés payés ? Pas la montagne ou la savane, ni même la forêt, non c’était la Baule .... (au moins l’homo-sapiens n’a pas le mal du pays.)
    Pour ce qui est de se détendre, idem, quel est le fond sonor principalement utilisé pour la méditation ? oui, le bruit des vagues.
    Enfin, l’idée que mes ancêtres se soient branler les noix sur un récif un brin de varech entre les dents les palmes en éventail, m’inspire plus que celui qui bouffe sa banane dans son baobab


    • wendigo wendigo 16 août 2016 15:17

      @wendigo

       "un maçon quadrumane" je voulais écrire, mais vous aviez compris je pense.


    • lemi1 (---.---.55.52) 19 août 2016 11:04

      @wendigo
      ouais qu’est-ce t’as contre les maçons ? Bouffon.

      et si on descendait des sauterelles ?

      peut-être que le chaînon manquant est encore en l’air et va retomber bientôt !

      Tu auras bien l’air malin, tu imploreras le pardon pour avoir mal pensé, mais pas de pitié pour ceux qui n’ont pas la science infuse.


  • Piloun Piloun 16 août 2016 16:24

    C’est aussi la thèse d’Yvette Deloison dans son essai La préhistoire du piéton. Livre intéressant et bien écrit.

    Réponse de Frédéric Delavier à cette théorie :

    https://www.youtube.com/watch?v=6mTEGH-gMfQ 


    • wendigo wendigo 16 août 2016 18:52

      @Piloun

       Ouais ...delavier ..... le pire est que dans cette vidéo que vous avez posté, il se contredit sans même le savoir, que se soit sur les surface graisseuses que sur la biomécanique et le physionomie des muscles de l’épaule et dorsaux. si on l’écoute nous aurions lancé des objets toute la journée durant des milliers d’années. (mais nagé ...non, c’est pas possible, il ne veut pas !)
      Il a compris au moins qu’on ne parles pas de primate aquatique d’eau douce , mais de mer ?
      Avec ses années de fonte il va bien nous parler un jour de celle des glaciers.


    • Piloun Piloun 16 août 2016 20:44

      @wendigo
      Je n’en sais foutre rien, j’avoue mon inculture totale dans ce domaine. Le mieux serait que tu en discute avec lui. Je sais que, pour avoir déjà parlé avec lui d’Histoire(c’est un passionné du livre Les origines de la France contemporaine de Hyppolite Taine), c’est un garçon ouvert à la discussion et à la contradiction. Sur la question de l’évolution je trouve juste qu’il a une certaine compétence, sans prendre non plus pour argent comptant ce qu’il dit, mais bon son regard n’est pas inintéressant, même plutôt pertinent sur certains points.


    • wendigo wendigo 16 août 2016 22:44

      @Piloun
      Un type qui d’entrée de jeu commence par traiter l’autre de con, j’ai du mal à croire qu’il soit si ouvert que ça !
      Il est vrai que j’ai eu l’occasion de l’entendre sur les évolutions morphologiques, il a des idées qui tiennent la route, sauf que sur des thèses nouvelles avant d’insulter les autres on prend le temps de réfléchir, car même du derniers des abrutis peut sortir une idée géniale. D’ailleurs s’il l’avait pris ce temps de réflexion il se serait rendu compte de ses propres contradictions.
      Et au lieu de focaliser sur l’usage et l’usure des mains, il aurait du se concentrer sur l’évolution du pieds.
      Maintenant je serais curieux de savoir si la graisse abdominale appelée plus couramment "brioche" est une bonne chose pour la station verticale au niveau centre d’équilibre, une graisse interne comme celle des autres primates me semblerait plus appropriée, mais je ne suis pas spécialiste dans ce domaine pas plus que bedonnant pour être catégorique. Par contre il est clair qu’elle devient intéressante pour ce qui est aide à la flottaison comme pour tous les autres mammifère aquatiques de type cétacés et autre pinnipèdes.
      Quand on veut contester de façon intelligente la moindre des chose est de rester poli, on en est que plus crédible.


    • Piloun Piloun 16 août 2016 23:32

      @wendigo
      Le seul moyen de le savoir est d’en discuter avec lui^^


    • Piloun Piloun 17 août 2016 09:00

      @wendigo
      Plus j’y réfléchis plus je trouve cette théorie complètement conne en fait. Ca ne me semble pas très sérieux et en plus je n’ai pas de temps à perdre avec toutes ces conneries.


    • wendigo wendigo 19 août 2016 18:50

      @Piloun

       Comme je vous comprend .....


  • gaijin gaijin 16 août 2016 16:26

    génial
    il y a donc des scientifiques qui tiennent compte des faits !
    j’avais déjà entendu parler de cette théorie mais maintenant ce qu’il faudrait c’est un début de piste de savoir non pas pourquoi a un moment donné on est retournés dans l’eau
    mais pourquoi on n’y est pas restés .....that is the question !


    • Carmella (---.---.138.218) 16 août 2016 17:29

      @gaijin
      Bonjour gaijin,ce qu’il faudrait c’est un début de piste de savoir non pas pourquoi a un moment donné on est retournés dans l’eau
      mais pourquoi on n’y est pas restés .....that is the question !

      Parce que l’eau, c’est humide ! hahaha Et que nous avions besoin du "sec" pour créer une terre nouvelle à partir de cieux nouveaux smiley Merci pour votre lien et à Annick de Souzenelle smiley


    • wendigo wendigo 16 août 2016 19:24

      @gaijin

       c’est une bonne question, qui peut avoir des tas de bonnes raisons naturelles, comme le climat, la concurrence, une pénurie de bouffe .... l’une des plus raisonnable reste "notre intelligence". Sur terre nous sommes des maîtres, mais dans les océans, nous sommes du gibiers. Face à un léopard un groupe sapiens a ses chances la force gravitationnelle, nous permet de lui jeter des trucs de loin à la gueule par exemple, mais face à un requin plus rapide, plus lest plus adapté par des centaines de millions d’années d’évolution, nous n’avions même pas la possibilité de nous réfugier dans un arbre.
      En fait deux options s’offrait à nous, rester sur les plages sans dépasser les bouées (où la famine peut se faire sentir), soit faire ce que nous avons fait, revenir sur terre pour nous faire des manteaux en peau d’ennemi.


    • gaijin gaijin 17 août 2016 10:34

      @wendigo
      mais a l’époque possible d’un passage par le monde marin on était aussi du gibier sur terre et il faut se rendre compte qu’une telle modification morphologique a pris des centaines de milliers d’années ....largement de quoi comprendre que les requins étaient méchants ....


    • wendigo wendigo 19 août 2016 18:38

      @gaijin

       Oui, on pourrait même parler d’un bon million d’années. Mais il ne faut pas voir l’homme aquatique comme un animal des grands fonds ; mais plus un mode à la polynésienne avec une plus grande partie du temps dans l’eau.
      Maintenant je vous laisse juste voir la différence entre un prédateur terrestre et un prédateur marin .... face à un léopard un groupe peut lui lancer des pierres, des lances ou aller au corps à corps, mais avec un requin par exemple, oublier les pierres, les lances et imaginez juste le corps à corps. De plus un léopard ne se déplace pas en 3D sans appuis (arbres rochers) ou sans faire un bond ; le requin lui un coup de queue, une inclinaison du corps et il monte il descend il vous faire une vrille à la verticale en bref il se déplace en 3D, il est taillé pour le meurtre à 100%, c’est un poisson donc ne comptez pas avoir le même tissus émotionnel que chez le léopard.

      Une question, vous si je vous donne le choix aujourd’hui d’aller chasser soit le léopard soit le requin, laquelle des deux situation vous semble la plus sure ? hé oui, je me vois personnellement pas trop dans l’idée d’aller taquiner le requin disons qu’aujourd’hui encore il ne nous laisse presque aucune chance alors chez papi notre ancêtre qui ne devait pas trop bien maîtriser la taille du silex je n’ose imaginer son choix.
      Maintenant ce que je disais plus haut, si on ne s’éloigne pas des bouées, on cours moins de risque, le temps que le requin finisse de digérer un membre du groupe, le reste à le temps de regagner la rive et là de lui jeter des cailloux pour se donner courage et bonne conscience.
      Mais de là a nous voir faire le fière à bras au milieu de l’océan, faut savoir arrêter les vues de l’esprit. On peut très bien être aquatique en restant dans le pédiluve. Aquatique n’imposant pas une certaine quantité d’eau pour barboter, mais juste de l’eau. Nous devions être un singe des hauts fond si vous préférez . smiley


  • Hieronymus Hieronymus 16 août 2016 18:20

    que faites vous dans cette théorie des primates ? gorille, chimpanzé, orang outan ?
    je suis assez partisan de la bipédie initiale et je ne crois pas que l’homme soit un singe "redressé" ou ayant descendu des arbres
    par contre cette théorie de l’origine aquatique me laisse perplexe, trop d’obstacles et trop de contradictions
    aussi les primates ne sont pas des singes "évolués" mais plutôt des formes humaines dégénérées ou ayant régressé, à preuve l’étrange ressemblance entre les foetus humains et les foetus de chimpanzés les premiers mois, ensuite ceux-ci régressent


    • wendigo wendigo 16 août 2016 19:11

      @Hieronymus

       Haa bon, les grands singes régressent ..... désolé de vous le dire , mais les grands singes ont au moins phase évolutive en plus de l’homme (ils naissent bipède et c’est vers l’âge de deux ans que leur trou occipital s’oriente vers l’arrière du crane pour les amener à la posture quadrupède et leur apporter la puissance nécessaire pour monter aux arbres. ce seraient donc des "humains évolués" et non l’inverse.
      Maintenant que nous aillons des ancêtres communs avec les grands singes ok cela ne fait aucun doute, mais si nous sommes des primates aquatique, c’est que durant un certains nombre de millénaire (le temps des modifications génétiques nécessaire à la perte des crocs , des poils, des mains postérieur se transforment en palmes primitives, que notre masse graisseuse se porte vers l’exterieur ...etc etc) les grands singes de leur coté ont aussi fait leurs petites évolutions. le monde ne s’est pas arrêté de tourné pour eux.
      Maintenant quels obstacles voyez vous dans cette théorie ?


    • Carmella (---.---.138.218) 16 août 2016 19:21

      @Hieronymus
      Bonjour Hieronymus,

      Cette info de chez "wiki" fournit une autre contradiction :

      Pour demeurer dans des eaux peu profondes, il est utile d’avoir des membres inférieurs nettement plus longs que les membres supérieurs, comme c’est fréquemment le cas chez les oiseaux aquatiques. Les jambes humaines ne correspondent pas entièrement à ce modèle

      N’y aurait-il que les "tops modèles" aux longues jambes qui proviendraient de la "classe" marine ?  smiley

       smiley smiley smiley


    • wendigo wendigo 16 août 2016 19:46

      @Carmella

      Et la taille des jambes d’une baleine ils en disent quoi ?

       Oui, ils oublient aussi de parler de la taille du cou. smiley
      J’aime bien leurs comparaisons sur wiki avec les oiseaux, les castors .... ils nous font grâce de la guêpe tisserande c’est déjà ça. Mais bon c’est wiki.


    • Carmela (---.---.138.218) 16 août 2016 19:54

      @wendigo
      Bonjour wendigo,

       Oui wiki, ça allège la physionomie ! smiley Parce qu’aller rendre compte sur l’ambriongénèse de l’homme Atlantide, c’est vachement plus long à trouver ahaha !


    • Carmela (---.---.138.218) 16 août 2016 20:20

      @Carmela
       oups, le "n" en trop


    • wendigo wendigo 16 août 2016 20:50

      @Carmela

      oui mais l’embryogenèse de l’homme de l’atlantide est plus facile trouver je pense que la parthénogenèse des sirènes.
      Culture médiatique des temps modernes oblige ..... Ils ont donc plus vite fait de vous comparer un grand primate hominidé avec un ténébrion géant de Madagascar . le culte de la connerie fait rage sur ce site, surtout wiki France ...


    • Carmela (---.---.138.218) 16 août 2016 21:39

      @wendigo
      Remarquez, je nage tout au temps en pleine confusion, ne serait-ce qu’avec la gram-mer, (ambriongénèse) smiley Elle se situe où l’échelle des valeurs de notre vraie humanité ? smiley


    • wendigo wendigo 16 août 2016 22:51

      @Carmela
      elle doit se situer en dessous de la ceinture si j’en juge par le niveau intellectuel de nos congénères. S’ils ne pensent pas au sexe ils réfléchissent avec leur cul. En bref ils ont le niveau de flottaison stable.
      Pour la grammaire ortho et autre mise en page, j’accorde plus d’intérêt au fond qu’à la forme. Les cons ont souvent une bonne orthographe, c’est la seule science à leur hauteur.


    • Hieronymus Hieronymus 16 août 2016 22:52

      @wendigo
      sur les primates en fait vous dites la même chose que moi : ce sont des hominidés qui ont regressé vers le stade animal si d’abord ils se montrent bipèdes avant de devenir quadrupèdes

      l’homme ancêtre aquatique ?

      ça me parait peu concevable sur le plan de la morphologie, les êtres qui sortent de l’eau passent d’un milieu où ils sont portés (poussée d’Archimède) à un milieu où il faut se porter, énorme contraste et performance à résoudre pour un être non habitué à la pesanteur .. et une telle créature opterait d’emblée pour la station verticale, la plus difficile et qui demande le plus d’effort ?

      il y a des exemples de poissons, de batraciens et de reptiles qui passent de l’eau à la terre ferme mais c’est alors presque toujours en rampant qu’ils le font

      autre question : celle de la respiration

      on ne voit pas vraiment chez l’homme les vestiges d’un organe respiratoire situé sur le sommet de la tête comme c’est le cas des cétacés, avec le nez devant de face situé sous les yeux et la boîte cranienne, l’être humain n’a pas tellement une morphologie adaptée à la vie sous l’eau ou à la surface de celle ci


    • RIC13 (---.---.12.126) 16 août 2016 23:56

      @Hieronymus

      lit Zacharya stichin est tu saisira l origine de humanité si tu veux savoir d ou l on vient


    • wendigo wendigo 17 août 2016 00:08

      @Hieronymus

      une régression au niveau animal ...... il ne vous vient pas à l’idée que c’est l’humain qui régresses ? L’évolution ne se soucis pas de savoir si on joue aux pokémon go pour faire de nous des évolutions. Maintenant ce n’est pas parce qu’une autre espèce ou branche de la famille a un autre mode de communication, d’autres pôles d’intérêts, une autre culture que la notre qu’il faut y voir une "régression" et ce n’est pas à nous, l’animal le plus con de la création qu’il appartient de porter un tel jugement !
      Maintenant quand on dit "aquatique" on devrait dire "semi aquatique" ce serait en effet plus juste et aussi plus facilement abordable , le primate aquatique chassait et ramassait des coquillages, mais vivait une partie du temps sur terre, d’où la station verticale. si nous avons passé 10 ou 100 milles ans à raison de 70% de notre temps à faire trempette, nous nous sommes adapté par les modifications exprimées dans la vidéo et plus haut. Ce qui fait toujours de nous un chasseur cueilleur , mais aquatique, on ramassait du varech à défaut de pissenlits et on braconnait la sardine à la place de mammouth , il n’a jamais été question de nous prendre pour des dauphins, mais juste de fréquenter le même bac à sable. on parles homo sapiens amphibie pas de la petite sirène.

      Maintenant il est vrai qu’à voir les gros culs de nos contemporains qui tiennent plus du veau marin qu’autre chose, la confusion puisse se faire.
       


  • sls0 sls0 16 août 2016 19:22

    Et la génétique ? On fait une croix dessus ?
    Du grand n’importe quoi !


    • wendigo wendigo 16 août 2016 19:39

      @sls0
      Pourquoi voulez vous faire une croix sur la génétique ? Expliquez nous où la génétique coincerait ?


    • sls0 sls0 16 août 2016 23:54

      @wendigo
      Il y a des cours sur youtube, ça devient usant de ré-expliquer des choses que l’on voit au collège et au lycée.


    • wendigo wendigo 17 août 2016 00:16

      @sls0

       Ben justement ça permettrait de savoir si vous y êtes aller, non parce qu’à ce niveau de réflexion, m’est avis que si on devait parler génétique ce serait au moins niveau maîtrise.
      Maintenant attendu que personne n’a creusé dans cette direction, pensez vous que cela serait déjà enseigné au lycée ?
      Vous me voyez content de voir que vous avez trouvé la page youtube qui devrait vous être utile, vous faites au moins cet effort.


    • sls0 sls0 17 août 2016 16:03

      @wendigo
      Voilà ce qu’ils ont à l’école, pas besoin de maitrise.

      Si vous voulez y foutre votre nez dans du plus complet, on peut récupérer les données brute ici. Pour le trie j’ai employé R, très utile pour une étudiante en médecine chez moi pour faire le profile génétique pour la sensibilité génétique au diabète localement.

      Je ne sais pas si les poissons sont sensibles au diabète et franchement j’en ai rien à foutre.


    • wendigo wendigo 19 août 2016 17:46

      @sls0

       Juste une question, vous avez compris au moins de quoi il s’agissait ? Je ne vois pas ce que les poissons viennent foutre dans un sujet concernant des primates (vous savez faire la différence entre les deux au moins).
      Maintenant je ne vois quel gène nous empêche de nous tremper le cul pendant 100 000 ans, ni quel marqueur le révélerait et s’il y en avait bien un, comment le savoir si cette voie n’est toujours pas explorée ?
      Vous avez cependant raison sur un point, ce n’est pas au niveau maîtrise que vous devez reprendre les cours mais niveau CM2, voir CM1 en cas de redoublement.


  • Scalpa Scalpa 16 août 2016 23:52

    Dauphin qui fait le dos fin

    ne retombe pas forcement sur ses nageoires
    comme le chat sur ses coussins germains.

    • RIC13 (---.---.12.126) 16 août 2016 23:57

      @Scalpa
       ???????


  • sls0 sls0 17 août 2016 00:22

    La brave petite vieille qui nous sort sa théorie, elle est connue et reconnue comme dramaturge, c’est tout.
    Elle a profité de sa notoriété pour sortir ses fantasmes.
    Jim moore qui lui au moins a fait des publications scientifiques à fait un site en réponse ce qui m’évite de perdre mon temps.

    Il ne faut pas oublier que le chainon manquant c’est les créationnistes qu’il l’on inventé dans le cadre de leur stratégie de dénigrement du monde scientifique qui involontairement met à mal la bible. L’évolution et l’archéologie sont leur bêtes noires.


    • zzz999 17 août 2016 08:23

      @sls0

      "Il ne faut pas oublier que le chainon manquant c’est les créationnistes qu’il l’on inventé"

      Seriez vous en train de prétendre que la théorie de l’évolution n’a jamais parlé de la nécessité de formes transitionnelles, qui font pourtant massivement défaut dans toutes les espèces ? Sinon pourquoi Jay Gould a une époque se serait fendu de sa théorie des équilibres ponctués pour expliquer cette absence de formes transitionnelles ?


    • Carmela (---.---.178.244) 17 août 2016 19:21

      @zzz999

      Bonjour,

      Je pencherai aussi pour la théorie du mode d’évolution par équilibres ponctués (intenses activités évolutives séparées par de longues périodes stagnantes)

      D’une part parce que je m’y retrouve smiley

      Ce site présente bien "les classiques" de l’évolution hominidé. toutefois, certaines lignées semblent évoluer plus graduellement. L’exemple de la taupe y figure smiley

      http://www.hominides.com/html/theories/theories.php 

      Si on mesure la "magie" qu’est l’écoulement du temps selon notre espace d’ observations, le champ du "manifestable" semble infini... 


    • Heptistika Heptistika 17 août 2016 19:21

      @zzz999

      .

      Faudrait arrêter de gober les copier-coller de la mouche du coche, le ponctualisme s’oppose au gradualisme phylétique au niveau de la forme, mais pas au niveau du fond.

      .

      Ce sont les créationnistes justement qui insistent (faute de comprendre réellement le sujet) sur l’importance divine qu’auraient les "formes transitionnelles" et le "chaînon manquant", car depuis les travaux de Darwin il y a la génétique qui a changé lourdement la donne, il serait peut-être temps que les copier-colleurs professionnels et prosélytes commencent un peu à s’y mettre...


    • zzz999 18 août 2016 08:47

      @Heptistika

      Seuls les faits comptent, toute théorie scientifique voit mesurer sa pertinence dans ses prédictions, hors les équilibres ponctués sont bien nés justement pour essayer d’expliquer pourquoi l’une des prédictions fondamentales (les formes transitionnelles) a toujours été si peu probante, le reste n’est que blabla.


    • zzz999 18 août 2016 10:12

      @zzz999
       "OR les équilibres ponctués" et non "Hors les équilibres ponctués" mais tout le monde aura rectifié.


    • zzz999 18 août 2016 10:16

      @Heptistika

      Répondez moi intelligemment à cette humoristique et roborative remise en cause de la conceptions évolutioniste des choses : 

      http://gestadei.bb-fr.com/t246-une-preuve-de-l-inanite-de-l-evolutionnisme

      Sur ce, pour ma part, je ne veux pas forcément opposer création ou évolution : pourquoi n’y aurait-il pas les deux en fait ?


    • Heptistika Heptistika 19 août 2016 06:28

      @zzz999

      .

      "Répondez moi intelligemment"

      .

      - Commencez déjà par proposer de l’intelligent grain à moudre et non une énième démonstration des sempiternels épouvantails fallacieux trouvés partout sur la toile. Votre scarabée Brachinus a déjà été démystifié au point qu’une simple recherche google vous aurait suffit à trouver toutes les réponses à vos questions. Certes c’est en anglais, il est possible que vous ne compreniez pas. Mais, soit dit entre nous, ce n’est pas comme si de quelconques preuves irréfutables servies sous votre nez sur un plateau d’argent pouvaient suffire à ébranler la barrière encéphalique de votre dissonance cognitive et autres biais de confirmation, n’est-ce point ? smiley

      .

      Vous trouvez amusante l’espèce de diatribe traduite avec google et remplie à foison de fausses idées, de grossiers sophismes et de fallacies que vous avez mis en lien ? Voilà qui en dit plus long sur la vacuité de votre sens de l’humour que sur votre analphabétisme en matière de théorie de l’évolution, pourtant manifeste s’il en est ! smiley

      .

      Voilà à quoi peut ressembler un discours réellement intelligent sur la question de l’évolution et du créationnisme et prenez-en de la graine. ( exemple 1) ( exemple 2) ( exemple 3 )

      .

      Et Voilà à quoi ressemble de l’humour capable de faire rire aux éclats des millions de personnes, et pour encore de nombreuses générations !

      .

      Sls0 et votre serviteur avons tenté en vain de vous aiguiller sur le sujet de la génétique, que vous avez bien entendu balayé d’un revers de main car il gène ( sans jeu de mots ) beaucoup trop les tenants du dessein intelligent. Aussi, permettez-moi quand-même d’insister quelque peu en vous proposant cette petite vidéo, en français cette fois, qui saura je l’espère vous éclairer sur le pourquoi cela fait un bail que les questions des "formes transitionnelles" ou du "chaînon manquant" sont caduques.

      .

      Les créationnistes dévots sont des épéistes critiquant la baïonnette alors que nous en sommes au sabre laser... Réveillez-vous !


    • wendigo wendigo 19 août 2016 18:05

      Chacun défend son clochet sans même se rendre compte qu’ils font tous parti d’une même église.
      Une évolution ponctuée n’empêche en rien une évolution constante ; l’évolution n’empêche pas la création, (je dirais même qu’elle l’explique)
       Aucune n’est vraie aucune n’est fausses, et toutes sont complémentaires ; je suis le seul à le voir ou bien ?
      Que les cycles géologiques, les cycles solaires, les incidents solaire, du champ magnétique terrestre, les sursaut gamma en province de notre système solaire, les passages de comètes, les éruptions volcaniques, les hausses, les baisses de température etc etc, tous ces petits incidents de la vie forge l’évolution de façon ponctuelle et aléatoire c’est un fait, c’est vérifié, mais cela n’empêche en rien une évolution douce de tous les jours.
      Tous les jours on évolue on apprend et puis parfois un accident nous fait faire un bon plus important. c’est plus que logique et parfaitement compatible. Nous ne vivons pas dans un milieux stable et linéaire (dont seul les banquiers et industriels rêvent) mais dans un monde en perpetuel mouvement.
      Il faudrait peut être avoir les idées plus large, car je suis sur que vos références seraient certainement d’accord les unes avec les autres.
      Foutez le feu à sa forêt et créer lui une bonne famine et vous verrez si le chimpanzé ne se trouvera pas une vocation de pêcheur de crevettes et de là il progressera tendrement dans l’amélioration de cette nouvelle activité ! des trucs comme ça on en a des preuves sur des millions d’années, alors svp engueulez vous pour des trucs qui en valent la peine. 


  • Stof44 (---.---.133.171) 18 août 2016 22:19

    Bon, elle passe les 3/4 du temps à passer pour une victime et on s’en fout. Pour le reste, il faut dire que c’est une théorie certes intéressante, mais franchement légère telle que présentée.
    L’autre théorie concernant l’absence de poils c’est la sudation liée à la bipédie + la disparition des parasites (sélection sexuelle, toujours en cours).
    Courir sur deux pattes ne permet pas de courir très vite, par contre nous pouvons courir longtemps, très longtemps, en particulier avec un bon système de refroidissement (sudation). Donc nos ancêtres ont largement pratiqué la traque de leur proie jusqu’à épuisement de cette dernière.
    Concernant la graisse sous-cutanée, elle concerne principalement les populations à peau claire, donc vivant dans les régions froides. Chez les Africains, la graisse se dépose surtout sur les fesses, et au Moyen-Orient, plutôt sur les hanches, pour éviter un trop grand réchauffement.
    Après, je suis tout à fait disposé à penser que nos ancêtres ont vécu à moitié dans l’eau, pêchant et mangeant des coquillages et crustacés (riches en oméga 3 qui favorisent le développement cérébral), et pourquoi pas en pratiquant le contrôle de la respiration. Mais j’aurais tendance à penser que celà a été marginal ou secondaire. D’ailleurs, même si nous affectionnons la présence d’un point d’eau, nous nous sommes développés dans presque tous les biotopes.


    • wendigo wendigo 19 août 2016 18:22

      @Stof44

       Oui mais justement concernant la sudation, nous sommes le seul primate qui se le permet. Théorie non valide.
      L’absence de parasites ? allez passer deux trois nuits à la belle étoile ça devrait suffir pour vous répondre.
      Le poil est un parfait élément pour la vie en pleine nature, c’est d’ailleurs pour cela que nous l’avons remplacé par des vêtements smiley
      hé oui, c’est con de perdre ses poils si c’est pour mettre ceux des autres à la place, c’est con mais c’est surtout illogique et la nature ne fait que dans la logique, son truc à elle c’est "action réaction", si nous n’avons pas de poils c’est donc que durant un certain temps assez long nous n’en avons pas eu besoin, deux choses l’une soit nous vivions sous terre et alors nous devrions être aveugle cqfd, soit nous avons fait trempette dans un milieu humide salin et iodé. (ou passé en machine à 90° avec javel)
      Reste après la théorie du croisement génétique avec des ET, mais là je vous laisse divaguer en paix.
      Le poil ça protège des agressions extérieures (chaleur, froid, ronces, parasites, bactéries en tous genre) très pratique donc sur terre dans un milieu aéré, par contre dans l’eau le poil devient un handicap, il freine à la natation, retient tout un tas de saloperies ...etc. Et nous étrangement nous nous habillons sur terre et nous nous sommes nu (ou presque) dans l’eau. Si nous devions être logique, cela nous indiquerait que l’eau est l’élément pour lequel nous avons été adapté. Ne venez pas me parler mode et coquetterie, c’est venu après avec le temps.
      En d’autres termes, la théorie de l’homme "semi-aquatique" (ce sera plus compréhensible comme cela je pense) est la seule qui explique de façon logique notre manque de pilosité. Mais l’histoire de la sudation s’annule d’elle même ! (action réaction)


  • taco (---.---.199.26) 1er octobre 2016 05:37

    j’ai eu dans ma jeunesse un singe certhopitèque "moustak", celui ci c’est révélé un nageur 

    d’exception mais aussi un plongeur capable de capturer crabes et crevettes sous l’eau
    L’hypothèse aquatique n’est pas sans mérite si l’on considère les réflexe de nage
    et d’apnée des nouveaux nés, mais cela infirmerait l’hypothèse des cousins velus avec bémol, si les grand singes sont de piètre nageurs certains petits sont très doués et presque aquatiques. Peut être descendons nous d’un "petit" singe plutôt que du chimpansé

Réagir