jeudi 19 novembre - par Le Canard républicain

Le confinement et le couvre-feu sont-ils responsables de la baisse de l’intensité de l’épidémie ?

Mercredi 18 novembre, sur LCI, une analyse à écouter...

Copie

Publicité

« La mathématique est une science dangereuse : elle dévoile les supercheries et les erreurs de calcul. » Galilée

----------------

LIRE AUSSI...

- Les affirmations de Macrondamus


- Modèles de l’Institut Pasteur : des prévisions sans doute trop alarmistes

---------------

https://www.lecanardrépublicain.net

Nous suivre sur : Facebook | Twitter | YouTube



53 réactions


  • sls0 sls0 19 novembre 11:43

    « La mathématique est une science dangereuse : elle dévoile les supercheries et les erreurs de calcul. » Galilée

    Elle est bien cette phrase.

    A l’époque de Galilée, c’était pas trop la mode des stats, depuis il y a une autre phrase à la mode : Méfiez vous des facteurs de confusion.

    Une épidémie est caractérisée par son R0 au début que l’on appelle R effectif par la suite.

    Le Re c’est la caractéristique de la pente de l’épidémie, cerise sur le gâteau c’est aussi la transmissibilité x nombre de contacts x la durée de la période infectieuse.

    On a la puissance de l’épidémie et on a les critères pour diminuer sur cette puissance.

    La détection intervient 1 semaine après l’infection, l’entrée en réanimation 2 semaines et la mort 3 semaines. Ce décalage temporel fait que ce sont des facteurs de confusion, s’en servir pour faire des corrélations est stupide.

    Quand on regarde la courbe du Re on voit que le couvre feu a été efficace, le Re descendait franchement. Le confinement a augmenté la pente, il a fait gagner 2 à 4 jours, ça fait cher payer pour 2 à 4 jours.

    Il y a le site qualitisimo, son boulot c’est l’analyse de risque santé. Ils maitrisent.

    Sur cette page on a le suivi de Re, on peut voir que les deux actions gouvernementales efficaces ont été le premier confinement, dans la méconnaissance du moment c’était la solution.

    https://www.qualitiso.com/coronavirus-analyse-des-risques/

    La deuxième action c’est le couvre feu en zone à forte incidence ou Re élevé.

    Le reste comme le déconfinement ça été des loupés.

    Le deuxième confinement a un impact faible pour un cout social très élevé.

    La mutation du virus est à la mode dans les médias, ça augmente l’audience. Aucune preuve, que de la spéculation. Alors que depuis 1924 on sait que le Re c’est la transmissibilité x le nombre de contacts x la durée d’infectiosité. Un siècle qu’on a la réponse, on explique un peu et les gens comprennent. Non les médias doivent amener du flou pour faire de l’audience. 

    Les décideurs qui réagissent depuis des décennies aux dires des médias qui sortent plein de conneries pour faire de l’audience.

    Lutter comme une épidémie ce n’est pas écouter les délires des médias, ce n’est pas écouter les rumeurs, c’est écouter les épidémiologistes qui parleront de Re.

    La Corée du sud à laissé les rènes du pays aux épidémiologistes.

    En Chine les actions du gouvernement ont été faites en fonction des conseils d’épidémiologistes.

    En Slovaquie avec une prévalence de plus de 500/100000 il ont voulu faire dans l’efficace.

    En un weekend toute la population a été testé. Pour les testés négatifs, fin de confinement.

    Pour les positifs, direction l’hôtel pour 10 jours et test hebdomadaire.

    Ils ont mis les moyens, 1000 sites de tests avec 8 personnes par millions d’habitants. Réponse en moins d’une demi-heure et ensuite le sésame ou l’hôtel.

    En Chine c’est du même style.

    Et chez nous ? Ca discute.


    • hocagi@1shivom.com 20 novembre 06:32

      @sls0
      oui c’est correct, sauf que les tests que la france a achetés sont parmi les moins fiables. Le covid19 et sa gestion sont en France et pas mal de pays occidentaux faisant partie de l’otan, que politique, sauf l’Allemagne qui restera un pays fort, on devrait pouvoir corréler les courbes du nb de morts covid avec celle de la dépendance à l’otan et donc big pharma et finance essentiellement américaine, bien que décomplexée et sans frontière, il n’existe pas de vaccin pour se prémunir des vendus ....


    • Super Cochon 20 novembre 13:06

      @sls0
      .
      .
      Laisse tombez tes comptabilités bidon du Covid !
      .
      .
      Taux de mortalité ........ 0,5 % ....... sur ces 0,5 % , 80 % ont plus de 75 ans !
      .
      .
      .
      99,5 % de chance de ne pas mourir du Covid !
      .
      .



    • CoolDude 20 novembre 14:41

      @sls0

      La détection intervient 1 semaine après l’infection, l’entrée en réanimation 2 semaines et la mort 3 semaines. Ce décalage temporel fait que ce sont des facteurs de confusion, s’en servir pour faire des corrélations est stupide.



      C’est la théorie de base...

      Sauf que dans le pratique, quand on regarde les chiffres, les courbes (l’avez vous fait ?), ceux qui en meurent ne semble pas passer par la casse "hospitalisation" et vont directement en Réa en meurt assez rapidement !!!

      Ma théorie :
      Les courbes montrent, en faite l’inverse. En gros :
      2 semaines après le pic épidermique (afin de test positif), c’est le pic des décès ! (Les fragiles ++)
      3 semaines après, c’est le pic en réanimation... (Les fragiles +)
      4 semaines le pic des hospitalisations ! (Les fragiles)

      La durée de séjour est proportionnelle à la susceptibilités des malades.
      Plus c’est grave, plus le séjour est court (Un malade doit rester en réanimation ou en soin intensif le moins longtemps possible... Et les plus fragiles n’y font pas de vieux os !).

      Sinon entre le jour de la contamination et le résultat du test, il peut se passer bien 2 semaines !

      Bref, il y a une autre phrase à la mode :


      Il y a une différence entre la théorie et la pratique.

      Le theorie (le bon sens dit) nous impose une logique d’une progression : Test positif -> hospitalisation, soin intensif ou réanimation puis décès !

      Les courbes disent : Test positif, c’est soit un décès rapide, soit les soin intensif ou réanimation, soit l’hospitalisation...

      Et soin intensif, c’est soit un décès rapide, etc...

      Résultat :
      Dans l’ordre des événements : Taux de positivités, Taux de Décès, Taux de Réanimation, Taux d’Hospitalisation.

      Qu’est ce qu’une exponentiel et l’intérêt de l’usage de l’échelle logarithmique dans c’est cas là :
      https://youtu.be/I3JkQ7quGG8?t=2942
      Les Mardis de l’Espace des sciences ?
      https://www.espace-sciences.org/confe...
      Il existe des dizaines de millions d’exoplanètes dans notre galaxie... aucune civilisation extraterrestre n’a déjà réussi à conquérir la Voie Lactée. L’astrophysicien Aurélien Crida propose une conférence sur ce paradoxe, dit de Fermi.

      Et les données Covid sont sur le site Gouvernemental Geodes.

      Grace à cela :

      On y apprend, ce que je viens de dire précédemment.
      +
      Que pour l’acte II, une première vague a commencé fin juin chez les 30-70 (pas chez les plus jeunes...


      Qu’une seconde vague a commencé le 14 juillet chez les 30-70 (pas chez les moins de 30...
      Et les moins de 30 ont suivie, mais n’ont pas été un facteur aggravant pour les + 60 (même pente depuis le 14 juillet).

      Etc...
      Etc...


    • CoolDude 20 novembre 14:49

      @CoolDude

      La théorie :
      Dans une épidémie type le nombre de cas qui prend suit la règle suivant : R(n+1)=R0*R(n) = R0^(n+1).

      Le nombre de cas prend donc la forme d’une exponentiel : a*exp(b*t+c),
      "t" étant la variable temps.
      b=ln(R0)

      On peut la mettre sous la forme exp (b*t + c + ln(a) )...
      Plus généralement : exp (A*t + B)

      Le nombre décès, etc... est en théorie proportionnel :
      => P*exp (A*t + B)

      = exp(A*t + B + ln(P))

      En échelle Logarithmique :
      ln( exp (A*t + B) ) => A*t + B
      ln( exp(A*t + B + ln(P) ) = A*t + B + ln(P)

      A=ln(R0)

      En gros des droites parallèles.

      Si elle ne le sont pas : problèmes, etc...

      On en déduit le R0...
      Les dates d’apparitions des événements...
      Le taux de létalité !

      1,5% pour l’épidémiquement qui a commencé au 14 juillets pour l’ensemble de la France, contre 0.5% à Marseille.

      Bref, il faut mieux utiliser des échelles Logarithmique dans ce cas et les Français peuvent le comprendre.

      PS : Sls0+0, arrêtez d’user de termes que vous ne connaissez pas il y a six mois... Et que vous ne maitriser pas. C’est peut être confus dans votre tête mais ce n’est pas un facteur de confusion au sens statistique.


    • mat-hac mat-hac 20 novembre 18:04

      Ça confirme que tout le monde a le coronavirus, puisque les métropoles baissent avant.


  • méditocrate méditocrate 19 novembre 11:48

    Donc les chiffres confirment que ça ne sert à rien, que le virus vit sa vie confinement ou pas. On met l’économie productive à terre dans le pays et j’imagine que dans la suite de l’émission on passe à un autre sujet 2mn plus tard... ?


    • sls0 sls0 19 novembre 13:56

      @méditocrate
      Non depuis l’antiquité on sait que séparer les malades des gens sains et très efficace. Sur terre dans des lazzarée et en mer la quarantaine du bateau.
      C’est du confinement.
      Le confinement tel que fait cette fois ci empêche la circulation des gens, OK.
      Sinon c’est un lazzarée de la taille d’un pays ou sont confinés les gens malades et sains. On est loin dela notion de lazzarée d’origine.
      Le couvre feu empêche la circulation des gens plus à risque, ça un impact.
      Dans le flou du début le confinement a fait effet. J’étais dans un pays à couvre feu et circulation restrainte entre les villes ça a marché aussi.

      On dit que le virus circule, on diminue la circulation des porteurs du virus et le Re descend. Avec les gestes barrières et la diminution des contacts c’est pas mal.
      Les chinois ont confiné, oui mais qu’une province, pas un pays.

      Sur de l’exponentiel il faut être très réactif, après le déconfinent début juillet le Re est passé au dessus de 1. De légères actions dans les zones à risques auraient suffit. Si on réagit fin septembre c’est sûr que c’est un peu tard avec un Re de 1,5.


    • méditocrate méditocrate 19 novembre 17:07

      @sls0
      Non à quoi ? Si je vous suis, quand vous dites on est loin du lazzarée d’origine, vous considérez vous aussi que la quarantaine n’est pas possible à grande échelle. Et que le confinement n’est pas une quarantaine puisqu’on ne sépare pas les malades des gens sains.
      Ralentir la circulation des individus à risque ne fait que ralentir la diffusion pas la stopper. Sauf à espérer la ralentir assez longtemps pour que le virus devienne moins viral. Mais c’est surement l’inverse qui se produirait puisque trouvant peu de cibles, seules les souches les plus contaminantes se reproduiraient logiquement, c’est une hypothèse qui se défend.
      D’ailleurs toute technique de confinement stricte/quarantaine ne pourrait fonctionner qu’en fermant les frontières pendant un moment pendant et après.
      Rien ne vous permet d’affirmer que la gaussienne que l’on a vécu est due au confinement et non au cycle naturel du virus, vous faites une affirmation gratuite sur ce point. D’ailleurs si le ralentissement par le confinement ou couvre feu avait fonctionné on aurait une gaussienne écrasée, le virus se serait reproduit plus lentement plus longtemps. Hors le seul pays à ma connaissance ou une courbe montre cette forme est la Suède (?)
      Enfin le Re est surement un bon indicateur de la dynamique du virus vous avez raison, mais je doute fortement des protocoles de dépistage français qui ont créés un nombre exceptionnel de cas... Le professeur Caumes le 25 octobre sur la base de ce R nous prévoyait un cataclysme dans les 15 jours, idem pour le président qui prévoyait une version bien plus dure et 400 000 morts. Voilà, voilà... Heureusement ils se trompaient.


    • CoolDude 20 novembre 15:33

      @sls0

      Si on réagit fin septembre c’est sûr que c’est un peu tard avec un Re de 1,5.



      Le Re est + de l’ordre de 1,05... Mais bon.

      Bref, c’est très très très lent.

      Cette nouvelle épidémie a débuté mi-juillet et entre le mi-juillet et le début octobre, ça fait plus de trois mois pour passer 10 morts/jour à 500 morts/jours !

      Avec un Re de 1,5 en 10 jours, c’est fait.

      Il serait bien que vous révisez vos chiffres avant de les balancer comme ça sans réfléchir.


    • hocagi@1shivom.com 22 novembre 15:55

      @sls0
      t’as un problème avec les surfaces mon garçon, la superficie de la France égale à celle d’un bateau , vas falloir sérieusement que tu révises tes maths ... cours du soir avec ta maitresse ?


  • Norman's mum Norman’s mum 19 novembre 12:04

    Certains, spécialistes ou pas, parlent aussi de l’immunité collective...celle-ci ne me concerne pas, moi je prône l’immunité putréfactive...c’est un chemin de croix, je l’admets, et en outre nullement choisi dans mon cas...

    Pourtant je fais l’objet de tentatives de contamination quasiment chaque jour...mon vaurien, mon incapable, mon dépravé, mon matricide de fils est à l’affut de tout cluster déclaré pour se rendre illico sur place et se frotter à tout ce qui bouge pour devenir véhicule du corona...l’autre fois il revenait d’un EHPAD, je ne vous raconte pas le bouquet garni en terme d’odeurs...je suppose qu’il n’a pas hésité à poursuivre sa récolte virale à la morgue...

    Ensuite il est bizarrement proche de moi, aux petits soins...avec toujours des grains de poivre au creux de la main qu’il inhale, discrètement croit-il, pour déclencher un tonitruant éternuement et me couvrir d’une flaque de miasmes..."oh pardon maman, je dois faire une allergie"...

    Une allergie à sa pauvre mère, oui.. ! une pauvre mère que ce vaurien veut achever avec un virus après l’avoir sérieusement dégradée avec un space cake à la strychnine...en ce funeste jour sur la table de travail de la maternité je n’ai pas vu passer entre mes cuisses un fils honnête et reconnaissant mais un apprenti chimiste sans scrupule...

    Quand je pense que j’ai failli lui donner le prénom "Gilles"...Gilles Bates...


    • ZardoZ ZardoZ 19 novembre 13:02

      @Norman’s mum

      Rais ou mieux Retz aurait été parfait la mère !


  • Pyrathome Pyrathome 19 novembre 14:29

    Cette étude clos définitivement le débat, les masques sont totalement inutiles et même DANGEREUX

    https://www.acpjournals.org/doi/10.7326/M20-6817


    GAME OVER


  • ZardoZ ZardoZ 19 novembre 18:54

    Étude danoise sur l’incidence du port et du non port du masque portant sur plus de 3000 participants.

    Résultat : Le masque ne sert à rien, c’est juste un effet placebo.. Un de plus ! 

     smiley

    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 19 novembre 22:28

      @ZardoZ

      J’ai lu l’intégralité de l’étude et les conclusions ne sont pas aussi simples quand même. De toute façon, c’est l’exemple même d’une étude peut-être bien conduite mais complètement aberrante dans son principe même. En effet, l’approche statistique (parfois utile) ne devrait pas intervenir là où elle induira inévitablement des agents de confusion beaucoup plus potentiellement trompeurs qu’un raisonnement direct relevant de la logique fondamentale. Par exemple, il n’y a pas besoin de statistiques pour savoir si des conducteurs aux yeux bandés risquent plus ou moins de provoquer des accidents que des conducteurs aux yeux non bandés. On pourrait pourtant faire sur cette question des études scientifiques qui coûteraient des fortunes et à partir desquelles d’interminables débats pourraient avoir lieu. Ce serait juste complètement con. Heureusement qu’on ne fait pas cette connerie. Mais on en fait pour la Covid-19. 

      Donc, je vais vous énoncer moi-même gratuitement et immédiatement les deux principaux énoncés dont la vérité est hautement probable, concernant le masque :

      1. Le masque ne peut pas vous protéger d’un danger non présent, donc il ne vous servira à rien si vous êtes suffisamment éloigné de toute source de contamination, par exemple dans une rue ordinaire (où il n’y a pas une foule de passants au coude à coude). Et il ne vous permettra de protéger personne non plus si vous êtes dehors et assez loin de tout le monde pour ne pas envoyer sur qui que ce soit des gouttelettes sorties de votre nez ou de votre gorge. Prétendre le contraire de ce que je dis là, c’est être un con qui dit des conneries. 

      2. Porter un masque sera relativement (pas absolument) protecteur pour vous si vous êtes très proche d’une personne infectée qui tousse, crache, éternue, postillonne, et qui vous envoie sur la gueule plein de gouttelettes sorties de son organisme infecté par le virus, ce qui peut se produire si vous êtes médecin, mais aussi si vous vous retrouvez dans un transport en commun à une heure de pointe ou dans une file d’attente de cafétaria. Il vaudrait mieux aussi pour vous dans ces cas que vous portiez des lunettes et que le malade (si ce n’est pas votre patient alors que vous êtes dentiste ou ORL, évidemment) porte lui-même un masque pour limiter un tant soit peu l’arrosage. Prétendre que dans ces situations particulières, un masque ne sert absolument à rien, c’est là aussi déblatérer des conneries, comme Sibeth. 

      3. Bien entendu, les choses sont moins évidentes dans les situations intermédiaires, qui réclament un comportement adapté et proportionné. "Etre capable d’adopter un comportement proportionné en fonction de chaque situation particulière", c’est l’autre nom de l’intelligence. Et aucune étude statistique ne remplacera l’intelligence qui permet de nuancer. Le con restera uniformément con en toutes circonstances, en tentant de suivre des modèles, soit tout blancs, soit tout noirs. Le con est sans nuance. Si le con fait de la science, il fera de la science un usage dans le meilleur des cas  méthodique sur la forme, mais complètement con sur le fond. Exemple de comportement nuancé : je mets un masque pour rendre visite à un ami qui est immunodéprimé (avec un système immunitaire très amoindri) même si je ne me sens pas malade, parce que le rapport bénéfice-risque m’indique que c’est un moindre mal. Je n’ai pas besoin, pour faire cette estimation, de certitude. C’est le con qui veut toujours des certitudes et qui perd son temps et use celui des autres à chercher à en établir d’impossibles et le plus souvent de fausses. Si j’étais un con, je ne pourrais penser qu’en termes de blanc certain ou de noir certain. Je ne pourrais pas agir en tenant compte des nombreuses nuances de gris de l’existence que m’indique ma boussole.  
       

       


    • ZardoZ ZardoZ 20 novembre 09:11

      @Qaspard le navigateur déboussolé,

      A trop suivre les nuances de gris, ta boussole tourne comme une toupie matelot.

      Le jour n’est pas prêt à poindre dans ton crâne d’œuf !

       smiley

    • pegase pegase 20 novembre 15:14

      @Qaspard Delanuit
      -
      La seule protection qui vaille c’est la tenue NRBC ou NBC de l’armée,

      qui a connu ça ici dans ce forum ?

      qui connait son utilisation et s’est entrainé avec en situation réelle ? 

      Tout le reste c’est du blabla sans intérêts aucun, leurs masques chirurgicaux c’est pipeau, seul les FFP2 sont un petit peu protecteurs, trop cher pour en porter et le changer 2 fois par jour ... et de toutes façons vos vêtement sont eux aussi immaculés de postillons, crachats et chiures de mouches contaminées ....

      Donc à quoi bon ?

      Le mieux qu’il y a à faire, et je persiste en en ce sens, c’est de mener une politique massive visant à renforcer nos défenses immunitaires ..

      Mais comme les éborgneurs LREM veulent seulement toucher leurs bifetons de gilead et de Pfizer, ça ne se produira jamais !


    • pegase pegase 20 novembre 15:27


      En fait il y a de la place pour créer un nouveau lobby !

      Celui consistant à renforcer nos défenses immunitaires smiley

      chiche on s’y met ?


    • ZardoZ ZardoZ 20 novembre 17:13

      @pegase

      Exact, c’est même notifié sur les boites que ça protège que dalle, en fait les masques c’est bon pour les poussières, le matelot au dessus raconte n’importe quoi, comme bien souvent.


    • bubu12 20 novembre 17:31

      @ZardoZ

      toujours pas compris que les masques servent à arrêter les gouttelettes ...


    • ZardoZ ZardoZ 20 novembre 19:06

      @bubu le psy du Québec,

      C’est cela oui... Les gouttelettes, par le nez aussi peut être ?
      C’est vrai que l’humain éternue en permanence et exsude consécutivement les fameuses gouttelettes.

      Guignol ! 

       smiley

    • bubu12 20 novembre 19:19

      @ZardoZ

      ok relis ton message et essaye de comprendre pourquoi tu es un gros crestin, parce que la il n’y a pas d’autre mot


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 20 novembre 21:42

      @ZardoZ

      "C’est vrai que l’humain éternue en permanence"

      Pas en permanence... mais ça arrive, non ? Surtout quand on est malade.

    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 20 novembre 21:51

      @pegase

      "et de toutes façons vos vêtement sont eux aussi immaculés de postillons"

      Vous ne pensez pas qu’il est moins dangereux de recevoir une charge virale postillonnée sur son pull que de la recevoir directement sur le visage, proche de la bouche ou même dans la bouche ? Vraiment ? smiley


    • pegase pegase 21 novembre 16:31

      @Qaspard Delanuit
      -
      On vivait comme ça avant non ?

      de plus à vouloir se soustraire à tout prix de notre environnement viral et bactérien, nos défenses immunitaires vont s’affaiblir ....C’est l’inverse qu’il faut faire, il faut converser régulièrement avec des personnages comme Isabelle Mergaux smiley

      https://www.youtube.com/watch?v=X0KaB4ckn3k


    • pegase pegase 21 novembre 16:33

      Le bourdon ne meure pas, il chante plus aigu smiley


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 21 novembre 16:43

      @pegase

      "On vivait comme ça avant non ?"

      Non, pas pendant les épisodes épidémiques. C’est ce que j’explique plus haut : l’intelligence, c’est l’adaptation aux circonstances. On prend un parapluie quand il pleut, sans se dire : "Houlala, notre peau ne saura plus bien réagir à l’eau de pluie si on se protège de tout comme ça". Un peu de bon sens, que diable ! 

    • pegase pegase 21 novembre 16:52

      @Qaspard Delanuit
      -
      Mauviette,

      moi je prends mon bec de corbeau bourré d’ail frais, et ça marche bien, tout le monde s’écarte sur mon passage smiley


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 21 novembre 19:09

      @pegase

      Ah vous voyez bien que vous sortez masqué, donc.  smiley


    • Super Cochon 22 novembre 07:36

      @bubu12
      .
      .

      " toujours pas compris que les masques servent à arrêter les gouttelettes ... "
      .
      .
      .

      FAUX ! ....... il suffit de mettre sa main devant son masque quand on éternue bien fort pour se rendre compte que la paume de main est humide ! ........ donc , des micro gouttelettes passent à travers le masque !
      .
      .
      .


  • BA 20 novembre 10:18

    Mardi 17 novembre 2020 :


    Aux États-Unis, la « troisième vague » se confirme et inquiète.


    Le nombre de nouveaux cas quotidiens continue d’augmenter très fortement aux États-Unis. New York, durement frappée par la première vague, tente d’enrayer la tendance, tandis que Chicago se confine.


    D’un côté de l’océan comme de l’autre, la lutte contre le virus responsable de la covid-19 reste actuellement une course sans fin. Après deux fortes hausses des contaminations et décès observées depuis mars, les États-Unis connaissent de nouveau une augmentation forte et rapide de l’activité du virus. De quoi pousser plusieurs États à opter pour des restrictions fortes, alors que Donald Trump a exclu tout confinement à l’échelle nationale.


    Depuis le 3 novembre, pas moins de 100 000 nouveaux cas confirmés ont été recensés chaque jour, d’après les données de l’université Johns-Hopkins. Sur les sept derniers jours, le nombre moyen de dépistages positifs quotidiens s’approche même des 150 000. La troisième vague est non seulement là, mais elle est massive.


    La covid-19 a causé 252 555 morts aux Etats-Unis.

    Les cas de contamination sont au nombre de 11 717 953.


    https://www.letelegramme.fr/monde/aux-etats-unis-la-troisieme-vague-se-confirme-et-inquiete-17-11-2020-12657801.php


    • ZardoZ ZardoZ 20 novembre 13:22

      @BAbla donne tes pronostics sur la 4eme et 5eme à venir !

       smiley

    • Pyrathome Pyrathome 20 novembre 14:15

      @ZardoZ
       

      Il prend ses pronostic dans Paris Turf ?  smiley


    • CoolDude 20 novembre 15:41

      @ZardoZ

      Il y a surtout un Vaccin à vendre !


    • pegase pegase 20 novembre 17:32

      @ZardoZ
      -
      C’est exactement ça, les prévisions de Nostradamus, ils anticipent déjà sur une troisième vague, une quatrième et ce sera éternel smiley

      on se croirait dans Xfiles smiley 

      Complètement à la masse, et c’est nous les complotistes ..


    • pegase pegase 20 novembre 17:35

      @Pyrathome
      -
      C’est un virus qui attaque la santé mentale smiley

      Terrifiant !


    • CoolDude 20 novembre 18:39

      @BA

      Nouveaux cas, ne veut pas dire nouveaux morts...

      En France, si on regarde bien les chiffres, elle confirme la théorie du Pr Raoult. Il y a eut clairement deux variants en circulation.

      Un qui a commencé mi-juin et qui a atteint son pic début septembre (le nombre de nouveau cas n’a plus augmenté pendant 3 semaines) et qui a fait augmenté le nombre de cas positif considérablement mais sa létalité était très faible voir nul...

      Et un qui est apparu mi-juillet qui est toujours en cours avec une létalité cette fois notable.

      Conclusion : les tests n’ont pas discriminé les deux coronavirus entre eux. Et entre ces 2 coronavirus apparemment, ce n’est pas le même game.

      Le faite qu’il y ait plusieurs variants, ça fout le bordel, car chaque variant n’a pas la même létalité. Et pour connaitre sa létalité, il faut attendre au moins 3 semaines.


  • rinbeau rinbeau 20 novembre 18:52

    aussi sur que un + un font deux et qu’assis confortablement sur l’axe des abscisses où courent les mois, les jambes dans le vide, le dos légèrement courbé bien apposé aux ordonnées où s’élèvent des décès, je contemple cette ligne funeste infinie qui grimpe sur le monde mathématique.. Mais je ne vois toujours pas de morts dans les rues en dessous de mon trône. 


    • Sentero Sentero 21 novembre 17:11

      @rinbeau
      .
       je ne vois toujours pas de morts dans les rues
      .
      ==================================================
      .
      Est-ce que vous croyez vraiment que pendant la grippe espagnole les rues étaient jonchées de cadavres ??? smiley
      .
      .


    • rinbeau rinbeau 21 novembre 19:33

      @Sentero

      OUI !

      Un témoignage parmi tant d’autre malgré la désinformation systématique déjà à l’œuvre à l’époque.

      "Les enfants tombent un à un derrière leur pupitre comme si on les avait empoisonnés", raconte le docteur James Niven de Manchester

      "On enterre de nuit les morts de la journée pour éviter la contagion des paniques"


    • rinbeau rinbeau 21 novembre 19:35

      @Sentero

      OUI !

      Un témoignage parmi tant d’autre malgré la désinformation systématique déjà à l’œuvre à l’époque.

      "Les enfants tombent un à un derrière leur pupitre comme si on les avait empoisonnés", raconte le docteur James Niven de Manchester

      "On enterre de nuit les morts de la journée pour éviter la contagion des paniques"


    • rinbeau rinbeau 21 novembre 19:36

      @Sentero

      Erreur de saisie pardon !


    • Sentero Sentero 22 novembre 21:18

      @rinbeau
      .
      Je ne vois rien dans vos sources qui indiquent que les gens tombaient morts dans les rues... et pourtant la grippe espagnole était une pandémie beaucoup beaucoup plus mortelle que le Covid... donc si même la grippe espagnole n’a pas jonché les rues de cadavres comment voulez-vous qu’avec les moyens ambulanciers et hospitaliers actuels cela puisse être le cas avec le Covid ???
      .
      Votre comparaison n’a tout simplement aucun sens...
      .
      Par exemple j’ai vécu un an dans un pays d’Afrique de l’Ouest où le paludisme fait des ravages (60 % des décès, à peu près 150 000 morts par an du paludisme)... et bien figurez-vous que je n’ai JAMAIS vu un seul mort dans la rue  !!
      .
      Bref si vous croyez qu’une épidémie majeure va forcément se voir avec des cadavres dans les rues c’est qu’il y a un problème...


  • BA 22 novembre 10:48

    Vendredi 20 novembre 2020 :


    L’INSEE vient de mettre à jour son graphique sur le nombre de décès en France, quelle que soit la cause de la mort. La courbe jaune représente le nombre de morts en 2020. Nous pouvons comparer avec le nombre de morts en 2019 (courbe rouge) et avec le nombre de morts en 2018 (courbe bleue).


    Sur ce graphique, nous pouvons voir qu’il y a eu bien plus de morts en 2020. L’INSEE écrit : « Au total, entre le 1ᵉʳ mars et le 9 novembre 2020, 447 649 décès ont eu lieu en France en 2020, soit 10 % de plus qu’en 2019 (+ 42 200 décès), et 9 % de plus qu’en 2018 (+ 37 700 décès). »


    Nous pouvons voir que la première vague de COVID-19 a duré deux mois, du 1er mars 2020 jusqu’au 30 avril 2020.


    La deuxième vague a commencé environ le 20 octobre 2020 : c’est parfaitement visible sur le graphique ci-dessous :


    https://www.insee.fr/fr/statistiques/4923977?sommaire=4487854#graphique-figure1_radio1


  • xbrossard 22 novembre 22:32

    une vague qui revient tout les hivers, ce n’est pas une xème vague, c’est une vague saisonnière.


Réagir