mardi 16 décembre 2014 - par Masque de mort

« La voie virile »...

Qu’est-ce que la « masculinité » ? 
Introduction de Jack Donovan à son livre « La voie virile »...

 

 

Depuis un certain temps, la société occidentale a déclaré la guerre à la virilité...

 

Qu’est-ce qu’un homme ? 
Comment fonctionne-t-il ? 
Quelles valeurs l’animent depuis toujours ? 

Pour Jack Donovan, ces valeurs éternelles sont : Force, Courage, Maîtrise et Honneur. 
Depuis un certain temps, la société occidentale a déclaré la guerre à la virilité : théorie du genre, féminisme, mondialisme, déracinement. 
Jack Donovan relève le défi. Il balaie l’échiquier d’un poing rageur. 
Son projet : détruire cette civilisation pour libérer les hommes afin qu’ils retrouvent leur vraie nature. Il nous invite à accomplir un vrai « retour aux sources »…

 

Scriptoblog / Le Retour aux Source

 



113 réactions


  • Vla l'Jean Vla l’Jean 16 décembre 2014 14:53

    Tous de PD, même au FN !  smiley


  • Vla l'Jean Vla l’Jean 16 décembre 2014 14:53

    des.. ....


  • Éric Guéguen Éric Guéguen 16 décembre 2014 14:57

    Encore un chauve ?


  • maQiavel maQiavel 16 décembre 2014 14:57

    Quand on parle de virilité aujourd’hui, certains y voient l’apologie du patriarcat et le vœu de retourner en arrière en ce qui concerne le droit des femmes.

    Soyons clair : à part certains débris ultra réactionnaires, tout le monde est aujourd’hui en faveur de l’égalité des droits entre homme et femme. Cet argument là n’a aucun sens évidemment.

    En ce qui me concerne le matriarcat m’intéresse de plus en plus, j ai beaucoup aimé les explications de Frédéric Mariez. Cette « voie virile »n’est pas en contradiction avec le matriarcat, si on établit les bonnes médiations, il apparait clairement que les deux peuvent être liés. Je ne vais pas m’étendre là-dessus.

    Et d’ ailleurs le fait que les féministes en général deviennent hystériques dès que l’on évoque le matriarcat est très révélateur, car cette structure familiale établit une réelle distinction entre les sexes. Observez bien les militantes féministes lorsque vous leur parlez de maternité, c’est assez surprenant, elles considèrent que l’enfantement est une dégradation insupportable de la condition de la femme. C’est dingue.

    Évelyne Sullerot dans un entretient à agence info libre expliquait que dans une réunion de féministe ou elle expliquait que les hommes et les femmes sont différents génétiquement, certaines lui ont hurlé dessus « crache tes chromosomes ».Quelle horreur. smiley


  • maQiavel maQiavel 16 décembre 2014 14:59

    Une question : pourquoi les féministes en général deviennent folles dès que l’on évoque le terme virilité ? N’est ce pas étrange ?

    Personnellement j’aime la féminité, je suis littéralement en contemplation devant elle, je l’ adore , beaucoup d’hommes se reconnaîtrons dans ce que je dis. La raison est simple : j’aime les femmes, qu’elle soit épouse, mère, fille ou sœur.

    Mon hypothèse est que les féministes en général, celle de l’avant-garde en particulier ne mène pas leur combat par amour des femmes mais par détestation des hommes.

    On ma expliqué, je ne l’ai pas vérifié encore, que le féminisme puise en réalité ses sources dans la frustration sexuelle. Cette frustration crée chez elles une haine du genre masculin. Elles essaient alors par tous les moyens de convertir d’autres femmes qui n’ont pas ce problème, en inventant une éternelle lutte entre les sexes. Ça devient un peu comme un mauvais virus mental qui se propage. Et on peut noter aussi, particulièrement aux Etats unis, que les mouvements féministes étaient portés par des lesbiennes. Bizarre !

    A force de détester les hommes, elles en arrivent même à détester les femmes, car détester la différence entre les sexes, c’est détester son propre sexe. Une lutte politique qui n’a pas pour moteur l’amour mais la haine aboutit forcément à ce genre de perversion et c’est ce qui explique que les féministes sont souvent bêtes et méchantes.

    Je parle évidemment des féministes en général, pas toutes, j’apprécie particulièrement certaines féministes comme Louise Michel. Par ailleurs, il y’a aussi des féministes hommes complètement à la masse …


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 16 décembre 2014 15:05

      Une autre question, attenante :
      Pourquoi, dès qu’il est question de virilité, recourir en premier lieu (sur une couverture de livre, par exemple...) à la panoplie du parfait GI du dimanche, aux aigles, aux têtes de mort et tout le toutim, soit tout ce qui, précisément, en constitue la caricature ?
       
      PS : Attention MaQ, Lord Conchita va rappliquer, je vous l’annonce.


    • maQiavel maQiavel 16 décembre 2014 15:14

      Vous le savez bien Gueguen , la virilité est associé au combat , la voie virile est aussi associée à la voie du guerrier.

      Observez bien : les quatre valeurs masculine que l’auteur donne ( courage , force , maîtrise et honneur ) font partie de la panoplie des valeurs guerrières que l’ on trouve dans toutes les cultures , civilisations ou époques (tiens tiens , là je ne suis pas relativiste smiley ).
      La virilité , ce n’ est pas que cela évidemment mais c’est l’image qu’ on en a , l’auteur du livre pour des raisons de marketing joue sur l’ inconscient collectif ...

      Le danger est évidemment est de réduire la virilité au combat , ce serait caricatural mais j’imagine , après visionnage de la vidéo , que le monsieur ne tombe pas dans ce travers ...

    • Éric Guéguen Éric Guéguen 16 décembre 2014 15:22

      La force (si ce n’est pas la force d’âme mais la force physique) et l’honneur me semblent en effet intimement liées à l’idée de virilité.
      En revanche, la maîtrise... c’est assez flou. Quant au courage, je vais faire mon petit troll moderniste, mais il ne me paraît nullement l’apanage de l’homme. Là on reste, comme vous le disiez, dans l’inconscient collectif.

      Exemple : face à un danger encouru par son enfant, il faut voir par exemple combien une femme peut devenir... un homme !!


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 16 décembre 2014 15:24

      Mais bon, cela dit, je n’ai pas lu le bouquin et peut-être ne me référé-je pas à la définition que l’auteur donne de ces quatre "vertus".


    • maQiavel maQiavel 16 décembre 2014 15:45

      @Gueguen

      -Mais bon, cela dit, je n’ai pas lu le bouquin et peut-être ne me référé-je pas à la définition que l’auteur donne de ces quatre "vertus".

      ------> Moi non plus je parle d’ après mon interprétation.

      -Quant au courage, je vais faire mon petit troll moderniste, mais il ne me paraît nullement l’apanage de l’homme. Là on reste, comme vous le disiez, dans l’inconscient collectif.

       

      ------> C’est une remarque importante.

      Le fait est que les valeurs viriles sont partagées par les hommes et par les femmes et il en est de même des valeurs féminines. Nous sommes des androgynes à polarité, soit masculine, soit féminine, mais c’est bien ces polarités qui fondent notre complémentarité. D’ailleurs remarquez : les femmes deviennent viriles lorsqu’ elles sont en face d’hommes qui ne le sont pas, instinctivement, elles complètent le manque.

      De plus ces vertus ne sont que des principes, on peut vivre le courage, la force, la maitrise de soi, et l’honneur de différentes manières car elles peuvent prendre plusieurs formes. Le courage intellectuel n’est pas le courage physique et il existe même plusieurs formes de courage intellectuel,  moral ou physique.

      -En revanche, la maîtrise... c’est assez flou.

      ------> Je pense qu’il s’agit de maitrise de soi et rationalité, opposée à l’immédiateté, l’impulsivité, l’émotivité féminine.

      Si on regarde bien, l’une des raisons pour lesquelles les valeurs féminines (qui ont leur importance sinon nous vivrions dans un monde de robot froid, quelle horreur) sont si promue, c’est qu’elles correspondent assez bien à la société de consommation.

      PS : Attention il arrive. smiley


    • pegase pegase 16 décembre 2014 15:46

      Par maQiavel (---.---.---.140) 16 décembre 14:59 

      Une question : pourquoi les féministes en général deviennent folles dès que l’on évoque le terme virilité ? N’est ce pas étrange ?

      ============================


      C’est une ultra minorité de mal baisées ..Ici elles veulent un homme qui sait construire un chalet avec des tronc d’arbres, un homme qui part bucheronner seul dans la forêt pour le bois de chauffage .. Un homme qui se lève à 5h du matin pour peller la neige, un homme qui est capable de changer le moteur du tracteur, capable de faire une vidange, de changer l’embrayage dans la neige, un homme capable de ramoner la cheminée ... et pas que la cheminée d’ailleurs smiley 


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 16 décembre 2014 15:51

      J’ai tendance, pour ma part, à considérer l’humanité dans son ensemble et, au sein de celle-ci, à voir des êtres plus ou moins courageux, plus ou moins posés, plus ou moins intelligents, plus ou moins rationnels, etc. Ainsi je gagne des points vis-à-vis des critères de la moraline en vigueur. Mais j’en perds au moins autant car je suis en même temps convaincu de l’innéité d’une partie au moins de ces capacités en chacun. smiley)


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 16 décembre 2014 15:53

      @ Pégase :
       
      ... mais également un homme capable de changer une couche, de préparer à manger, de passer la serpillère et de faire les courses sans rien oublier.

      Bref, elles veulent un homme-à-tout-faire.


    • maQiavel maQiavel 16 décembre 2014 15:57

      @Pégase


      Oui ,c’ est pourquoi je dis plus haut que cette voie virile n’est pas en opposition avec le matriarcat car lorsqu’elles sont libres de choisir, les femmes d’elles mêmes choisissent les hommes virils …

      Je parle en général bien sur, en général bien sur, mais c’est ancré dans nos cerveaux archaïques, un homme choisira une femme féminine et une femme un homme masculin …

      L’éducation dans les sociétés traditionnelles cultive ces pôles masculins et féminins …


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 16 décembre 2014 16:00

      Ah MaQ, j’ai oublié de dire que sur la consommation, je suis à 150% d’accord avec vous. La femme est bien meilleure consommatrice que l’homme, donc bien meilleure citoyenne selon les critères de notre régime politique actuel.

       

      Des magasins entiers de chaussures ou de vêtements leur sont dédiés. De sacs à main également. Bien plus que pour les hommes (surtout les sacs à main... si Conchita se pointe pas avec ça...). Et puis il y a l’homosexuel, qui est l’avenir de l’homme, de quoi en faire une femme comme les autres. En moyenne, l’homosexuel prend davantage soin de lui, se fringue avec plus de goût, consomme mieux quotidiennement. Tout n’est pas perdu pour nous autres, péquenauds poilus.


    • pegase pegase 16 décembre 2014 16:12

      A mon avis c’est complètement lié à l’environnement,


      Les féministes sont des nénettes qui bénéficient du confort de la ville, une vie complètement déconnectées de la réalité que subissent la plupart des ménages ...Quelles viennent donc exposer leurs idées à la campagne dans des régions au climat hostile comme Mouthe dans le Jura (thermo frisant les -40°en hiver), histoire de faire rire les paysans locaux qui vivent essentiellement de la production laitière ..

      https://www.google.fr/search?q=mouthe&biw=1320&bih=1039&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ei=pUmQVK3rM4GvU62tg9AM&sqi=2&ved=0CDgQsAQ


      Une bonne expérience serait des les déporter en Sibérie, à coup sûr elles se chercheraient un homme viril comme un ours smiley

    • pegase pegase 16 décembre 2014 16:43

      Par Éric Guéguen (---.---.---.224) 16 décembre 15:53 

      @ Pégase :
       
      ... mais également un homme capable de changer une couche, de préparer à manger, de passer la serpillère et de faire les courses sans rien oublier.

      Bref, elles veulent un homme-à-tout-faire.

      =========================


      Tu ne peux pas pousser la neige avec le tracteur, traire les vaches, bucheronner dans la forêt et en plus préparer à manger pour toute la famille .. Il y a des choix à faire !


      En l’occurrence ces tâches incombent toujours aux hommes justement parce que ce sont des tâches difficiles et rébarbatives, un homme est plus adapté au travail physique, bien que certaines femmes font aussi ce genre de boulot souvent suite au décès de leur mari .. L’un peut faire le travail de l’autre, là n’est pas le problème, c’est plutôt une histoire de rendement, un homme est plus fort musculairement parlant..


      Les russes cultivent plutôt la virilité ..

      Enorme ! Un russe a un message pour Obama et tous ses caniches.

      https://www.youtube.com/watch?v=RnkQxpcBtes


    • pegase pegase 16 décembre 2014 16:56

      Oh la vache .. Une famille russe avec un homme viril, il est vrais qu’on a plus l’habitude de voir ça chez nous .....

      https://www.youtube.com/watch?v=azWlVthe9lg


    • cassia cassia 16 décembre 2014 17:08

      C’est vrai qu’il est vachement viril, le gros Assélineau, le technocrate raté des bureaux ministériels !!!
      Sinon tu es capable Péqase de prendre tes sources autre part que dans ta secte UPR ?


    • Soralien Raie Noire 16 décembre 2014 17:15

      Il a une voix passablement efféminée le gros rond de cuir has been sur le retour. Il me penser à un de ces lèche cul du roi à la chaussette trouée qui se pend dans une forêt dans le film Ridicule de Patrice Leconte, le baron de Guéret. Même gueule, même charisme.

      Même fin ?

      .

      Asselineau, c’est bizarre, mais je l’imagine mal brosser la couenne à un porc ou se rouler dans le fumier pour gagner sa croûte.


    • pegase pegase 16 décembre 2014 18:07

      Par cassia (---.---.---.100) 16 décembre 17:08 

      C’est vrai qu’il est vachement viril, le gros Assélineau, le technocrate raté des bureaux ministériels !!!
      Sinon tu es capable Péqase de prendre tes sources autre part que dans ta secte UPR ?

      =============================


      Tu as tes roudoudous la mégère du FN ? 


      A moins que ce soit les effets post ménopause smiley 


    • ZardoZ ZardoZ 16 décembre 2014 18:08

      Et oui Monsieur Ouille, heureusement que tu peux pisser sur l’évier de la cuisine, sinon il te resterait quoi donc ?
       


    • pegase pegase 16 décembre 2014 18:12

      Par Raie Noire (---.---.---.217) 16 décembre 17:15

      Asselineau, c’est bizarre, mais je l’imagine mal brosser la couenne à un porc ou se rouler dans le fumier pour gagner sa croûte.

      ===========================


      Physiquement tu ne serais pas capable de tenir une conférence comme lui .. A un point que je me demande s’il se dope .. 


      C’est d’ailleurs ce que les gens lui font remarquer à l’issue de ses conférences, souvent à 3 ou 4 heures du matin !


    • Soralien Raie Noire 16 décembre 2014 19:01

      Chacun son truc, lui c’est l’endurance des muscles de la langue, moi c’est les muscles du reste du corps, je me demande combien d’heures (de minutes) le conférencier pourrait me suivre sur la voie campagnarde et je ne me dope qu’au vin rouge, combien de verres pour le terrasser le monsieur aux mains de velours ?


    • cassia cassia 16 décembre 2014 19:41

      Les effets de la ménopause, ce n’est pas encore pour moi !
      Mon bébé se porte d’ailleurs très bien !
      par contre pour tes problèmes de prostate Péqase je te conseille huile de pépins de courge !


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 16 décembre 2014 22:30

      "Personnellement j’aime la féminité, je suis littéralement en contemplation devant elle, je l’ adore , beaucoup d’hommes se reconnaîtrons dans ce que je dis. La raison est simple : j’aime les femmes, qu’elle soit épouse, mère, fille ou sœur."


      Je confirme.

      La femme est un objet d’adoration pour l’homme viril, et c’est - malheureusement pour elles - ce que ne comprennent pas les féministes haineuses. 

      Cependant MaQ, je crois que ce qu’elles détestent le plus, ce n’est pas "l’homme", mais la Femme en elle. Elles détestent "l’homme" parce que celui-ci les renvoie à leur féminité refoulée. Une féministe hargneuse est avant tout en conflit avec la mère, avec sa mère, avec la Mère du monde, avec ce qu’on appelle en tantrisme "la Déesse". 

      J’ai du mal à concevoir une société heureuse qui ne prenne pas la forme d’une communauté en adoration devant la Femme. 

      L’Homme ne peut pas être "adoré". L’homme est fait pour l’action qui ne se regarde pas agir. Dès qu’un mec se regarde dans le miroir en train d’agir, il devient un peu tapette. 

    • pegase pegase 16 décembre 2014 22:44

      Ôooh comme c’est mimi, un gentil petit bébé FN pro atlantiste, pro européiste et pro sioniste ... c’est vraiment mignon ! 


      Tu vas l’inscrire au camp d’entrainement Otpor Canvas financé par la CIA ? Avec les gentils petits partisans de Svoboda faisant le salut nazi tout les matin au lever du drapeau ...C’est bien, il aura des copines femens pour jouer ..

      Son parrain Soros lui enverra un plug anal gonflable pour sa noël smiley

    • pegase pegase 16 décembre 2014 22:58

      Par Qaspard Delanuit (---.---.---.12) 16 décembre 22:30 



      La femme est un objet d’adoration pour l’homme viril, et c’est - malheureusement pour elles - ce que ne comprennent pas les féministes haineuses. 

      =======================


      Le italiens téléphonent à leur mama plusieurs fois par jour .. Il y a effectivement une adoration de la femme chez les ritals, et elles leur rendent bien, j’ai pu le constater lors de quelques virées en Italie .. Les français aussi, mais dans une moindre mesure ... 


    • cassia cassia 16 décembre 2014 23:08

      Pour ta prostate, l’huile de pépins de courges c’est pas mal mais en revanche pour ton radotage c’est plus compliqué, disons que dans ton cas je dirais même que c’est désespéré !
      Apparemment à l’UPR, on aime bien les vieux croulants qui radotent les conneries du gourou, comme ils disposent de peu de moyen cela leur fait l’économie d’un mégaphone smiley


    • Joe Chip Joe Chip 16 décembre 2014 23:42

      C’est sûr que pour s’infliger 5 ou 6 heures de conférence de la diva souverainiste et entendre 300 fois les mots "CIA", "FN"’ et "SECTE MOON", il faut avoir subi un entraînement particulier.


    • pegase pegase 17 décembre 2014 00:25

      Par cassia (---.---.---.100) 16 décembre 23:08 

      Pour ta prostate, l’huile de pépins de courges c’est pas mal mais en revanche pour ton radotage c’est plus compliqué, disons que dans ton cas je dirais même que c’est désespéré !

      =================================


      Désolé, je ne suis pas assez vieux pour ça !


      Qu’est ce que tu radotes ? je n’y suis même pas à l’UPR, je n’ai pas eu besoin d’eux pour apprendre que le FN est complètement voué au système, j’avoue avoir été un peu long à la détente, il m’a fallu fouiller pendant plus d’un an, et pendant ce temps là, comme toi je pensais qu’Asselineau racontait des balivernes, malheureusement pour toi il dit la vérité !


    • pegase pegase 17 décembre 2014 00:28

      Par Joe Chip (---.---.---.96) 16 décembre 23:42 

      C’est sûr que pour s’infliger 5 ou 6 heures de conférence de la diva souverainiste et entendre 300 fois les mots "CIA", "FN"’ et "SECTE MOON", il faut avoir subi un entraînement particulier.

      =================================


      Et tu continues à croire que le FN va changer quelque chose ? Soit vous êtes des malades ou des inconscients, ou encore des nazis convaincus, ça crève les yeux qu’ils sont des traitres !


    • Joe Chip Joe Chip 17 décembre 2014 02:37

      Tiens si on critique Asselineau on est de facto un frontiste et un nazi convaincu, non mais là c’est pas la prostate, je crois qu’il est temps de remettre ta camisole et de prendre tes cachets.


    • Soi même 17 décembre 2014 14:42

      Il faut dire entre Asselineau et Soral, cela la même différence en le bœuf et le taureau et ce n’est pas forcement celui qui est le plus chauve qui est le taureau, juste un bémol adresser à la Cathy qui visiblement à oublier les dentelles et les charretières dans ces propos !


  • CyQlotron CyQlotron 16 décembre 2014 15:26

    Zemmour à encore quelques efforts à faire mdrr ^^^


    • Vla l'Jean Vla l’Jean 16 décembre 2014 15:51

      C’est vrai qu’il pourrait au moins faire de la muscu et se faire tatouer les biceps...


  • gerfaut 16 décembre 2014 15:49

    Ha le neuneu ricain, il ne faut pas lui demander grand chose, ils sont tellement simples ces ricains face à des questions complexes qu’ il en sont effrayants. 


    La virilité se comprend dans son utilité par rapport à la féminité. Il ne faut pas trop chercher à rationaliser car mettre des mots là-dessus c’ est déjà y perdre.

    Cet homme a les attributs de la virilité en surface, mais il n’ arrête pas de se balancer d’ un pied sur l’ autre, j’ ai demandé à des femmes, elles n’ apprécient pas cela, ce type a l’ air instable, bien sûr il faudrait le connaitre pour en être sûr. Donc il a faux, pas sottes les filles.

  • Sonya V... Sonya Vardikula 16 décembre 2014 15:51

    Jack Donovan, le roi du binaire...
     
    1) L’homme fort et courageux et efficace et honorable
    VS
    2) L’homme faible et lâche et inapte et indifférent
     
    Jack vous propose de choisir la bonne voie, 1 ou 2, y a pas d’autre choix... Un indice : Jack a forcément tous les attributs qui correspondent à la bonne voie.
     
    1 ou 2 : un homme fort (physiquement) et lâche, ça n’existe pas !
    1 ou 2 : un homme faible (physiquement) et honorable, ça n’existe pas !

    etc
     
    Eh oui, ça se passe comme ça dans le royaume du binaire ! smiley
     


    • Allexandre 16 décembre 2014 20:31

      Exactement ce que je voulais écrire. Comme beaucoup d’Etatsuniens, il ne peut raisonner que dans le manichéisme le plus affligeant. Il est baraqué comme un lutteur, musclé à souhait, mais peut-être anabolisé aussi ? Toujours impressionnant pour les autres de parler de virilité quand on a des pecs et des biceps aussi gros. Il a juste oublié de nous expliquer le dicton "c’est la femme qui porte la culotte". Il faut qu’il revienne en deuxième semaine. Cela dit, c’est un bogosse !


    • Joe Chip Joe Chip 16 décembre 2014 22:54

      Pour voir une musculature "naturelle" et fonctionnelle, il faut plutôt regarder les rugbymen, les haltérophiles, les boxeurs et les gymnastes. Ils ne sont pas du tout taillés comme ce gars dont la musculature n’est pas vraiment équilibrée : pas beaucoup de pectoraux et d’épaules (muscles difficiles à hypertrophier) mais des trapèzes, des deltoïdes latéraux (côté de l’épaule qui apporte la carrure) et des gros bras pour faire illusion (effet "porte-manteau"), des petits muscles plus facile à faire "gonfler". 

      Une photo à la lumière crue du jour et sans gonflette et l’effet est de suite moins saisissant :

      http://www.jack-donovan.com/axis/wp-content/uploads/2012/08/SPEAKINGJD.jpg&nbsp ;

      En avalant de la testostérone, des hormones de croissance et des stéroïdes, il est possible de se construire une carrure de déménageur en deux ou trois mois d’entraînement intensif. C’est ce que font les acteurs hollywoodiens qui prennent parfois 10 ou 15 kilos de muscles pour un rôle de super héros (wolverine, thor, etc.)

      Il y a aussi des trucs bien connus des vendeurs d’ebook et de méthodes miracles : faire un régime drastique pendant quelques jours, suivi d’une séance de muscu et consommer immédiatement des sucres rapides (rebond glycogénique) ce qui va engorger temporairement les fibres musculaires et donner cet effet "musclor" qui se dissipe en quelques heures.

      C’est la densité musculaire qui fait la "bonne" musculature.


    • Soi même 17 décembre 2014 14:49

      Heureusement qu’il ne propose pas la musclu du lingam, car combien de féministes fondraient ?


    • Sonya V... Sonya Vardikula 17 décembre 2014 22:53

      Un homme fort et courageux et efficace et honorable, sera le premier à être envoyé au casse-pipe au moindre grabuge. Si il passe à la casserole avant d’avoir procréé, ses gènes de "superman" ne serviront qu’à nourrir les asticots...

       
      "Superman" aura d’ailleurs très certainement été envoyé se faire tuer par un homme faible et lâche et inapte et indifférent, dont les "qualités" correspondent en tout point à celles des dirigeants de nos "belles démocraties" occidentales. Qui plus est, le dirigeant, faible et lâche et inapte et indifférent, lui, n’aura que l’embarras du choix pour transmettre ses gènes. smiley 



    • Frida Frida 17 décembre 2014 23:07

      un homme faible et lâche et inapte et indifférent, dont les "qualités" correspondent en tout point à celles des dirigeants de nos "belles démocraties" occidentales. Qui plus est, le dirigeant, faible et lâche et inapte et indifférent, lui, n’aura que l’embarras du choix pour transmettre ses gènes. 

      ----
      c’est une remarque parmi tant d’autres sur le discours (abstraction faite de la forme)...
      en tout cas, Hollande a bien assuré la transmission de ses gênes...., et pas Soral...
      comme quoi...

      j’aime bien écouter parler les hommes de la féminité et de la virilité...
      heureusement que certains ont relevé le niveau...


  • gerfaut 16 décembre 2014 16:04

    Un journaliste a demandé à B. Bardot ce qu’ elle portait pour dormir, elle a répondu "des bras d’ homme". Que dire de plus ?


    Certaines vont venir ici faire les malignes face à la virilité, s’ en moquer... mais on sert aussi à quelque chose lors de leurs moments de fragilité.

  • cassia cassia 16 décembre 2014 16:09

    Entièrement d’accord avec ce Jack Donovan !
    La société souffre d’un déficit cruel d’hommes virils.


    Sinon en matière de virilité, j’ai bien aimé la réponse de John (nomade Patriote) à ce cher Salim Laïbi !
    http://www.dailymotion.com/video/x2bnf5h_reponse-de-john-nomade-patriote-a-salim-le-libre-penseur_fun?from_related=related.page.ext.gravity-only.5f8eaa4dc0927439331fdd46c44b2a16141874097

    • Soralien Raie Noire 16 décembre 2014 17:07

      Si tu es en manque de virilité dissidente à l’ancienne, y a t’il moyen de te faire voir ma bite en gros plan sur fond de bûcheronnage intensif en milieux rural bien rustique et fleurant bon la sueur du mâle nourri au poulet fermier ?
      .
      Hehe pas mal la vidéo réponse du nomade patriote mais presque, il est sympa ce petit gars, j’aime bien, plein de positif émane de sa personne.


    • cassia cassia 16 décembre 2014 17:11

      Non cela ne m’intéresse pas !
      J’ai mieux à faire !
      Eh puis les gars qui passent leur vie derrière un ordi sur leur clavier, je ne trouve pas cela très viril smiley


    • cassia cassia 16 décembre 2014 17:15

      Sinon contente que tu aies apprécier la vidéo de nomade !
      J’aime bien les gens qui savent prendre de la distance avec humour pas comme ce coincé de la braguette de Salim !
      L’humour c’est finalement très viril !


    • Soralien Raie Noire 16 décembre 2014 17:19

      Je ne passe pas ma vie derrière un clavier, la vie à la campagne ne me le permet pas, je suis comme Hijack pour ça, ça me prend une ou deux nanoseconde pour poser mes commentaires, pour le reste mes muscles sont à l’oeuvre pour mon grand oeuvre smiley
      .
      Oui j’ai de la sympathie pour Nomade Patriote
      .
      LLP j’en ai déjà dit assez sur ce non sujet et sous divers pseudos pour m’attarder d’avantage sur ce publicitaire pour pneus michellin, loukoums divers et régimes Mac Donald’s.


  • Joe Chip Joe Chip 16 décembre 2014 16:15

    Encore un qui a redécouvert l’eau chaude. Après le féminisme pathologique, les Américains veulent nous refourguer le marketing du masculinisme et du néotribalisme. Ce "code viril" n’a rien de nouveau, on le retrouve - exacerbé - en France tout au long du XIXème siècle.

    Perso, j’ai coupé quand Musclor commence à parler des zombies et de la défense de la tribu sur fond de braises rougeoyantes. Il faut savoir qu’aux USA il n’est pas rare que les mecs prennent de la testostérone de synthèse et de l’hormone de croissance, et je ne parle pas seulement des acteurs. Mâchoire exagérément carrée, voix caverneuse, musculature (trop) saillante, sont souvent des indices de dopage hormonal. En outre, wikipedia nous apprend que ce type est lui-même un gay qui définit son attraction pour les hommes par son attirance pour "Mars". Il ne se définit pas comme homosexuel, mais "androphile". Là encore ce n’est pas neuf, ce type d’homosexualité masculiniste a toujours existé dans les milieux masculins fermés. De nombreuses publications nazies exhibaient une esthétique homo-érotique (corps dénudés mis en scène avec le naturisme, jeunes éphèbes aryens, etc...). La fascination de certains homosexuels pour l’esthétique nazie et son exaltation de la jeunesse virile est bien documentée également. Le milieu gay "hardcore", à ce que j’en sais, est d’ailleurs assez impitoyable de ce point de vue, opérant une sélection exclusive sur la jeunesse et la force.

    Bref cette exacerbation virile me semble être un "symptôme du symptôme". Nos grand-pères ne s’interrogeaient jamais sans doute sur leur "virilité". Si la virilité symbolique a été tellement exacerbée en France durant le XIXème siècle, surtout au sein de l’aristocratie, c’est précisément parce que le pays avait subi un déclassement majeur en 1815 et que l’aristocratie, en proie à une décadence interne (bien décrite par Huysmans), n’avait plus qu’à investir un certaine imaginaire guerrier et masculiniste de plus en plus détaché de la réalité.... 


  • un primate un primate 16 décembre 2014 16:39

    C’est vrai que la vidéo n’est pas très convaincante. Le gars donne l’exemple d’une attaque de zombies (?). Le bouquin est peut-être moins manichéen.


    Sur la question de la virilité, il me semble que tout dépend du type de société.

    Dans les sociétés primitives ou anciennes, encore en contact avec la nature, en butte à la prédation et à la guerre, l’homme se devait d’être un guerrier, cad, une brute (appelons un chat un chat !). 

    Aujourd’hui, dans nos fourmilières technocratiques, non. 
    Il en faut, pour aller se faire péter le caisson sur le "théâtre des opérations", loin, si possible, du coeur des cités ou pour faire la police, etc. Ce type est recruté parmi les classes d’en bas, aux origines exotiques.

    Sinon, l’androgynie est de mise. La féminisation est le premier pas d’une société 100% féminine (ou à 99%), à l’image des sociétés d’insectes.

    Rambo n’est qu’un fantasme, un fantôme. Conchita est l’avenir.

    Je dis ça en essayant d’être objectif. Je n’exprime vraiment pas un souhait personnel.

    A moins que les sociétés technocratiques s’écroulent totalement et qu’il y ait un retour aux conditions de vie d’un lointain passé ! Ce qui reste possible.

    • un primate un primate 16 décembre 2014 16:45

      Pour ce qui est du présent, je pense que l’homme actuel est à mi-chemin entre le guerrier primitif et "la femme, avenir de l’homme", mi-mâle alpha mi-tarlouze.




    • gerfaut 16 décembre 2014 17:04

      Parce que tu crois qu’ il y a un avant et un après ? L’ Histoire est tragique. Le chaos reviendra. Un guerrier est une brute ? Non, il répond à la situation en attendant mieux.



    • Soralien Raie Noire 16 décembre 2014 17:09

      C’est pas parceque Mylène Farmer a fait des émules inversées que l’on doit obligatoirement tous se transformer en Vincent McDoom défraîchi et postuler pour témoigner dans confessions intimes sur nos doutes quant à savoir si on est une fille dans un corps de mec et vice versa... Portez vos couilles les mecs, manquerait plus qu’on doive avoir honte d’avoir une bite.


    • un primate un primate 16 décembre 2014 17:14

      Le guerrier, une brute ? Ben oui. J’exagère un peu, je le sais. Il y a eu des guerriers poètes. Il y a eu des guerriers philosophes. Depuis quelques décennies, on nous vend l’image d’un guerrier plein de sagesse, image qui vient surtout de la culture d’extrême Orient. C’est très joli (surtout au cinéma) mais bon... il s’agit essentiellement de se battre, de tuer ou d’être tué au combat. Les brutes y sont prédestinées.


      L’histoire ? Le chaos ? L’avant, l’après ? Je ne suis pas sûr de saisir ta vision de l’histoire. 

    • un primate un primate 16 décembre 2014 17:25

      @ la Raie,


      Je viens de relire Le Meilleur des mondes. Ça m’a rendu très pessimiste. Je crois que le pire est à venir. Que nos conceptions actuelles ne pèsent pas lourd face à l’évolution des sociétés humaines.

      La féminisation est un processus en cours inéluctable. Je vois les sociétés d’un futur plus ou moins lointain comme les sociétés d’insectes (fourmis, abeilles, termites) où il n’y a plus qu’un seul sexe, c’est-à-dire qu’il n’y a plus de sexe. La reproduction se fera par des processus technologiques.

      Bon, j’espère me tromper. En attendant, tu peux t’amuser avec ta bite. Cela ne te concerne pas encore.

    • gerfaut 16 décembre 2014 17:28

      L’ histoire du monde, c’ est paix-guerre-paix-guerre-paix-guerre-paix, etc... et tu crois que c’ est terminé ? Ce n’ est pas ma vision du monde. C’ est juste comme ça.


    • Soralien Raie Noire 16 décembre 2014 17:34

      Suis assez rétrograde là dessus, mais je crois que ce n’est pas un mal dans le fond de rester mâle, même si j’accepte la part de féminité qui est en moi et qui se traduit par une sensibilité que m’ont apportée les femmes qui m’ont élevé, oui j’ai été élevé par des femmes, ce qui me permet parfois, de les comprendre (j’ai dit parfois) et j’ai pas encore eu la tentation comme Philippot d’aspirer des balles de golf à travers un tuyau d’arrosage, je peux regarder un mec à poil sans transpirer à grosses gouttes et sans vaciller sur mes jambes devenues subitement flasques et molles, pendant qu’une excitation étrange m’annhihile toute pensée objective et renvoyant le libre arbitre au vestiaire.
      .
      Par contre il n’en est pas de même quand une paire de seins, de fesses ou de cuisses passe à la portée dangereuse de mon regard de vieux macho en rut, là, je ne réponds plus de rien, ha si, à une question, ai je une capote sur moi, mais pas toujours.


    • Soralien Raie Noire 16 décembre 2014 17:36

      Je pense que je serais bouffé par les asticots avant que l’humanité devienne asexuée, donc la baise à l’ancienne dans la paille sèche d’une grange ou au détour d’un champ de tournesol a encore, pour ma part quelques belles années devant elle.


  • Soralien Raie Noire 16 décembre 2014 17:28

    N’empêche que c’est vrai que quand on va en ville et de constater l’impressionante masse de clones de 20-30enaires habillés tous pareils, chemise à carreaux, lunettes carrées, barbe taillée, on se dit bordel, dans quel pays de lopettes suis je donc tombé ? Tous des Cypriens. C’est viril ça ? Ou pas ? De mon temps les chemises à carreaux c’était pour les bûcherons pas pour les métrosexuels à la Caron.


  • ZardoZ ZardoZ 16 décembre 2014 18:27

    Voilà des gars qui ont pas l’air viril à voir mais eux ce sont des vrais guerriers, pas comme la lopette de la vidéo ci dessus.

    Moines Shao-Lin


  • Hijack ... Hijack ... 16 décembre 2014 19:25

    Du basique et rien que du normal, que bcp ont assimilé depuis l’enfance. Le problème, comme l’explique le gars, c’est la sté féminisée ... n’est-il pas, Mr Belkacem ? ou jusqu’à Fourest ? 

    .
     Les gènes des tares ou qualités se perpétuent par transmission, mais à une condition, que le récepteur soit apte à assimiler ce ou ces gènes. La preuve, 2 ou 3 frères peuvent être totalement différents tout en ayant reçu strictement la même éducation.
    .
    Une chose aussi, chaque homme, si à un moment de sa vie (depuis la petite adolescence) doit s’il veut vivre sa vie, affronter tout ce qui peut lui faire obstacle, une peur ou appréhension de l’eau ... devenir un excellent nageur amoureux de l’eau / avoir peur des chiens ... apprivoiser tous les gros chiens (pas les caniches hein) que l’on rencontre, pareil pour le vide, combattre sa peur ou son vertige ... Apprendre à se défendre, n’est pas apprendre à agresser plus faible, comme nous le voyons souvent dans les rues, les transports. Enfin, ceux qui ont plus de 40 balais ont bien remarqué, que l’homme de tous les jours (je parle même pas des cas dans certains qui se reconnaissent ici) a peur de lui-même, alors, comment dans ce cas protéger quelqu’un qui se fait agresser, sa femme, les siens ??? Enfin, ne pas se fier aux apparences, bcp de petits trucs intérieurement, se déguisent en hommes ... mais bon, tant que ça reste entre eux et eux.


    • Hijack ... Hijack ... 16 décembre 2014 20:44

      Où, ai-je parlé de moi ??? ... sous-trollum !
      .
      Mais bon, faut pas te sentir visé ... adresse toi au gars de la vidéo ! J’ai rien dit, en plus ... si jamais j’écris un bouquin sur ce que je pense sur ce sujet, je te déconseille formellement de le lire ... (je rigole).


    • Hijack ... Hijack ... 16 décembre 2014 22:06

      Hé le clone de la RAiE (multicomptes), tu as exactement le même comportement, le même discours, les mêmes manières d’une donzelle en furie ... j’entre pas dans les détails, mais ce doit pour origine, des frustrations extrêmes, ménopause douloureuse- ou, si tu es un semblant d’homme ... je te plains sincèrement.
      Même Fourest a plus de dignité que toi.


    • Hijack ... Hijack ... 17 décembre 2014 00:57

      T’ain, tout ça pour moi ??? Tu dois être la Raie ... pas de doute !
      .
      J’espère que tu écris, te fais au moins rire, j’ai juste vu que tu me cites ... Je pensais Moualek au top du ridicule, de la merdouille à se mettre à plat ventre pour baver sur ce qu’il admire ... là, sur Avox.Tv, les limites ont été dépassées.

      .
      Qui a dit que la connerie n’a pas de limites ...  ???
      .
      Je ne sais pas ce que fais la modération à laisser passer autant de sous-trolls multi comptes, ces sous-trolls étant bien plus néfastes que les vrais trolls qui au moins font leur travail.


  • lupus lupus 16 décembre 2014 22:08

    on parle virilité, on a le dos tourné et le petit philippot perd sa rondelle ! et un sphincter qui lâche en pleine campagne .... s’est emmerdant smiley


    • pegase pegase 16 décembre 2014 23:05

      Le FN devient un parti vraiment pas fréquentable .... Ils bouffent à tout les râteliers, du lobby LGBT aux nazis de Svoboda en passant par la CIA, sans parler du lobby dont il ne faut pas parler !


  • Scalpa Scalpa 16 décembre 2014 22:30

    C"est pas la fausse couche du moche qui se prend pour une vache folle.


  • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 17 décembre 2014 00:23

    Ce fil de discussion sur la virilité est en train de partir en couille. 


    • Joe Chip Joe Chip 17 décembre 2014 02:44

      Bah étant donné qu’on a un topic sur la virilité-vraie-authentique-des-hommes-d’avant-à-l’ancienne deux ou trois fois par mois, il faut bien dédramatiser un peu.

      En plus celui-là est écrit par un homosexuel bodybuildé chasseur de zombies et préfacé en français par Piero San Giorgio, alors c’est la fête smiley)


    • pegase pegase 17 décembre 2014 02:50

      Normal pour un débat sur la virilité..



      A propos de virilité, le célèbre fabricant français Leborgne fabriquant les meilleurs haches d’abatage et les meilleurs outils, a été racheté en 2007 par fiskars, un finlandais en collant rose smiley

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Fiskars

      En Mai 2007, Fiskars rachète l’entreprise Savoyarde Leborgne qui fabrique depuis presque deux siècles des outils à main pour les chantiers. Son outil industriel de métallurgie lui a permis de fournir les outils pour le creusement du canal de Suez, et la société qui produit toujours en France bénéficie à présent d’une excellente reconnaissance dans le monde du BTP et de la construction.


  • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 17 décembre 2014 10:22

    "la virilité est associé au combat , la voie virile est aussi associée à la voie du guerrier.

    Observez bien : les quatre valeurs masculines que l’auteur donne ( courage , force , maîtrise et honneur ) font partie de la panoplie des valeurs guerrières que l’ on trouve dans toutes les cultures , civilisations ou époques (tiens tiens , là je ne suis pas relativiste  )."

    MaQ, peut-être que le relativisme (ou la relativité) n’est pas une caractéristique virile, justement. smiley

    Je trouve intéressant de chercher les "vraies" critères de la virilité. 

    Je prétends que les critères ultimes doivent être peu présents chez une femme et même contraires à la féminité. Or, ce n’est pas le cas de trois de ceux que vous énoncez : courage, force et honneur conviennent aussi très bien à la femme. 

    Je dis que les qualités viriles sont les suivantes :

    La sobriété = l’homme n’en fait pas trop, il parle uniquement avec la quantité de mots qu’il faut, il ne s’exhibe pas, il ne fanfaronne pas, il aime s’habiller avec discrétion et non comme un oiseau des îles, il utilise sa salle de toilette pour être propre.

    Et la sobriété serait détestable chez une femme. Une femme ne peut pas avoir une seule paire de chaussures comme un homme.

    La maîtrise de soi = l’homme viril maîtrise son éjaculation, il peut se retenir de pleurer, il ne se bagarre pas pour rien, il ne se met pas en colère pour rien, quand la femme cherche à l’énerver il reste calme.

    Et une femme qui se maîtrise systématiquement ne peut plus s’abandonner, elle devient raide et sèche. Nous aimons que la femme crie quand elle jouit, qu’elle ne puisse pas se maîtriser. 

    L’objectivité = l’homme viril sait appréhender les objets sans les confondre avec ses représentations, c’est pourquoi la forme de la femme est pour lui "l’objet" de son adoration, alors que la femme rêve d’être aimée en tant que sujet (ce qui est vraiment un signe de manque d’objectivité !  smiley )

    La femme associe ce qu’elle imagine avec ce qui se produit objectivement. Elle trouve que son bébé et son amant son beaux parce qu’elle les aime, alors que souvent les deux sont fort laids objectivement (surtout les bébés qui sont moches comme des asticots fripés).

    L’aventure = L’homme viril aime l’aventure, il s’ennuie vite au même endroit, il veut aller voir plus loin, c’est lui qui fait avancer le monde mais aussi qui lui fait prendre des risques. 

    La femme utilise son courage pour défendre sa sécurité et celle de sa famille. Une femme aventurière est une mauvaise ménagère et une salope. 

    • Éric Guéguen Éric Guéguen 17 décembre 2014 10:53

       smiley  smiley  smiley  smiley  smiley
       
      "Je prétends que les critères ultimes doivent être peu présents chez une femme et même contraires à la féminité."
       
      Exact. Exemple le plus symbolique de la virilité : le fait de se gratter les noix le matin, au réveil. À part Conchita et ses "copaines", très peu de femmes y sont enclines.


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 17 décembre 2014 11:39

      En effet, si votre copine d’une nuit alcoolisée, rencontrée la veille dans une boîte de nuit obscure, se livre au matin à ce rituel en vous demandant si elle peut vous emprunter votre rasoir, envisagez de ne pas prolonger la relation.  smiley


    • maQiavel maQiavel 17 décembre 2014 12:42

      @Qaspard

      -Ce fil de discussion sur la virilité est en train de partir en couille. 

      ------>C’était prévisible, cela fait partie des inconvénients du net. Mais l’avantage, c’est que chacun peut se créer sa propre bulle internet en choisissant ses interlocuteurs et en orientant le débat à sa guise, ce que vous faites d’ ailleurs, en revenant sur le sujet. Chacun est maitre de son internet et il en fait ce qu’il veut. En ce qui me concerne, c’est un espace de discussion du quel on peut apprendre des autres.

      Revenons au sujet et à vos remarques :

      je crois que ce qu’elles détestent le plus, ce n’est pas "l’homme", mais la Femme en elle. Elles détestent "l’homme" parce que celui-ci les renvoie à leur féminité refoulée. Une féministe hargneuse est avant tout en conflit avec la mère, avec sa mère, avec la Mère du monde, avec ce qu’on appelle en tantrisme "la Déesse". 

      ------>Il y’ a encore quelque temps, je n’aurai pas compris ce que vous dites. Je ne prétends pas non plus comprendre totalement car c’est quelque chose de nouveau pour moi mais je vois ou vous voulez en venir.

      Mais ce conflit avec la Déesse Mère me semble différent du patriarcat  qui a livré une guerre sans merci à la souveraineté féminine primordiale. Certes le but est le même càd empêcher la réunion avec l’énergie féminine en vue de la réalisation de l’unité, mais les moyens sont différents.

      Peut être que le féminisme est l’émanation moderne de l’aspect dévoyé du culte de la Déesse mère tout comme le patriarcat traditionnel est aspect dévoyé du culte de la substance masculine du Divin.

      -J’ai du mal à concevoir une société heureuse qui ne prenne pas la forme d’une communauté en adoration devant la Femme. 

      ------>Pareil.

      -L’Homme ne peut pas être "adoré". L’homme est fait pour l’action qui ne se regarde pas agir. Dès qu’un mec se regarde dans le miroir en train d’agir, il devient un peu tapette. 

      ------> Excellente remarque. C’est tout à fait vrai.

      -peut-être que le relativisme (ou la relativité) n’est pas une caractéristique virile, justement

      ------> Mais vous savez dans ma perception des choses, comme je l’ai dit plus haut, nous sommes des androgynes à polarité, soit masculine, soit féminine, je n’ai donc aucune honte de ma part de féminin smiley , et d’ailleurs ce serait névrotique de la redouter ( je crois que les homosexuels refoulés qui font dans le virilisme caricatural sont un peu dans ce cas ).

      Après il faudrait voir ce qu’est le relativisme, en ce qui me concerne, je ne renie pas qu’il puisse exister des absolus.

      Concernant la description que vous faites des qualités viriles, c’est très intéressant … 


    • pegase pegase 17 décembre 2014 13:32

      La virilité est superbement incarnée par Charlton Heston, dans le film "la fièvre de l’or" . Il joue le rôle d’un vieux mineur isolé dans les rocheuses, donnant la réplique à la toute jeune et très belle kim Bassinger ...


      Pull grosse maille élimé, barbe en bataille, casque de mineur, hache, dynamite, tout y est ! 

      https://www.youtube.com/watch?v=V-Yx7pCNMWg
      https://www.youtube.com/watch?v=jg_EtiQcMKs

      la cascade de l’avion était en fait un vrais accident, ils ont gardé la séquence pour le film.


    • Joe Chip Joe Chip 17 décembre 2014 15:16

      En l’occurrence, je partage l’avis de Gerfaut exprimé plus haut, il y a certains sujets dont on perd un peu la substance en cherchant à la définir trop précisément, et la virilité en fait partie :

      Il ne faut pas trop chercher à rationaliser car mettre des mots là-dessus c’est déjà y perdre.

      Le net regorge aujourd’hui de sites et de publications masculinistes censées enrayer le déclin de la virilité dans le monde occidental. A mon avis, ce soi-disant déclin est surtout lié à des causes environnementales ("oestrogénisation" de l’eau potable et des matières plastiques, par exemple). En 50 ans, la quantité de spermatozoïdes par éjaculation a diminué de moitié aux Etats-Unis. Le nombre de bébés nés avec des micro-pénis est en augmentation. A l’inverse, la puberté féminine est de plus en plus précoce, les petites filles ont parfois une conscience aiguë de leur féminité avant l’âge de 10 ans. Le volume moyen de la poitrine féminine a augmenté dans la plupart des pays développés, les fabricants de soutien-gorges proposent désormais en série des grandes tailles qui étaient auparavant uniquement proposées sur commande ou par des sociétés spécialisées (ne me demandez pas comme je sais tout ça). A celles (et ceux) qui s’en réjouiraient, il faut signaler que ces perturbateurs hormonaux expliquent aussi l’explosion des cancers du sein, liée à un taux élevé d’oestrogènes.

      On peut tergiverser, il y a une composante physique (hormonale et génétique) importante dans la virilité comme dans la féminité. La part culturelle consiste simplement à encadrer cette partie pulsionnelle et à la dévier vers les fins supérieures de la vie civilisée, ce qui implique un certain "corsetage" donnant lieu à des codifications viriles parfois très différenciées en fonction des cultures. La sobriété évoquée par Qaspard est virile dans le monde occidental bourgeois mais cela n’a pas toujours été le cas, on a même connu des périodes de l’histoire où les hommes de pouvoir portaient des tenues chatoyantes et des robes d’une complexité invraisemblable.   
      Les prisons sont remplies de types agressifs chargés de testostérone qui n’ont aucun contrôle pulsionnel, aucune maîtrise, et dont personne ne nierait pour autant la virilité, sinon la masculinité. Les Américains mènent beaucoup d’études sur ce sujet qui ne sont pas possibles dans notre pays en raison de certains préjugés sociologiques tenaces (influence jugée prépondérante du milieu). Selon ces travaux, les "leaders" présenteraient souvent des traits communs avec les sociopathes (indifférence pour le résultat négatif de leurs actions, manque d’empathie, manipulation charismatique, etc.) et les femmes, naturellement attirées par les hommes présentant un taux élevé de testostérone, auraient tendance à se caser dans la durée avec des hommes moins "virils" mais qu’elles jugeraient - intuitivement - plus stables et moins enclins à les abandonner avec un gosse sur les bras pour aller disséminer leur gênes dans la nature (comportement "originel" du mâle humain). Zemmour rappelle bien que le mariage, contrairement à l’idée reçue, est une institution plutôt matriarcale visant à attacher l’homme à son foyer et à l’éducation des enfants.

      Et d’autres données intéressantes établissant une corrélation chez la femme entre l’appétit sexuel et le taux de testostérone. En gros, plus une femme est masculine et plus ses besoins sexuels - notamment la quête de partenaires multiples - seraient élevés. Tout cela tend à montrer que la théorie du genre n’est pas entièrement infondée, biologiquement parlant, et qu’il existe bien une variabilité hormonale au sein de la division des sexes, la vraie question étant celle du cadre social que l’on cherche à instituer autour de cette réalité biologique.
      Quand je vois une Farida Belghoul, je ne peux pas m’empêcher de lui trouver un côté hommasse, une voix grave qui porte, et un comportement pas vraiment féminin, sans parler de sa recherche délibérée de défi viril ("Soral t’as pas de couilles").


Réagir