vendredi 2 avril - par LUCA

La technocratie nazie a-t-elle inspiré le management moderne ?

Publicité

 

Natacha Polony reçoit Johann Chapoutot pour "Libres d’obéir : le management, du nazisme à aujourd’hui" (Éd. Gallimard). Comment la technocratie nazie a-t-elle pensé l'organisation de l'administration allemande et inspiré le management moderne ?

 

Source : Marianne



4 réactions


  • Super Cochon Super Cochon 2 avril 18:38

    .
    .
    Sur le plan industriel , financier , émancipation des Classes pauvre c’est une réussite , et c’est indiscutable . Hitler à réussi à sortir l’Allemagne d’une Crise économique de la République Weimar en seulement 2 ans .

    .
    .

    Sous la République Weimar , il fallait une brouette de billets pour acheter une baguette de pain !

    .
    .


    • sls0 sls0 2 avril 19:06

      @Super Cochon
      L’Allemagne ce n’est pas le seul pays à être sorti de la crise mais c’est le seul pays où le dirigeant a écrit ton livre de chevet : mein kampf.


    • Buk100 Buk100 3 avril 15:12

      @Super Cochon

      Le chômage ? Il a certes disparu à la fin des années 30. Suite à l’essor industriel, en partie celui de l’industrie d’armement et des fourniture diverses à l’armée. Ajoutons-y en vrac les emplois "libérés" par les Allemands juifs et attribués aux "Aryens", la conscription massive qui envoyait des centaines de milliers de jeunes au service militaire, les retirant ainsi du marché du travail ou encore l’énorme machine bureaucratique nazie qui vient se greffer au déjà immense corps des fonctionnaires d’Etat, et qui recrute à tour de bras. Bref, la baisse du chômage est en partie artificielle.

      Le redressement économique ? Une Allemagne dix fois plus endettée en 1940 qu’en 1933 et la planche à billet qui tourne joyeusement. Une Allemagne au bord du gouffre, dans l’obligation de s’étendre et envahir ses voisins pour mettre la main sur des devises et de l’or. 

      En somme, un miracle économique axé sur l’idée d’une guerre nécessaire et programmée. Très exaltant, en effet !

      PS : sous la République DE Weimar, l’économie se porte plutôt bien de 1923 à 1929. En 1928, le NSDAP recueille encore 2,5 % des voix. En 1930, il en recueille 18. Entre les deux, une certaine crise de 1929 qui va généraliser au monde entier l’utilisation de la brouette pour aller acheter sa baguette.


    • Super Cochon Super Cochon 4 avril 06:27

      @Buk100 ........ c’est FAUX !
      .
      .

      Le National Socialisme inventa l’Étalon-Travail
      .
      .
      Se relevant à peine de la crise hyperinflationniste de 1923 et affaiblie par les réparations fixées par le Traité de Versailles , l’économie allemande fut l’une des plus durement touchée. La fuite des capitaux a vidé les caisses de l’État qui, bien qu’à la tête d’un pays muni de solides industries, compte en 1933 six millions de chômeurs. C’est alors que, tournant le dos à l’étalon-or, et fort de l’idée que le travail étant « la source universelle de toutes les richesses, il est donc naturel qu’il soit la commune mesure des biens qu’il a créés », le régime national-socialiste invente l’étalon-travail , qui permet de remettre en route la machine économique et d’assurer à l’ouvrier « cette indépendance matérielle sans laquelle la liberté politique et la dignité de la personne humaine ne sont que des mots ». Parallèlement, il met en place un système de troc avec d’autres pays, souvent ses voisins, échangeant des produits agricoles et des matières premières contre des biens manufacturés allemands. Parce que le Reich fait le constat qu’il n’a pas assez de ressources pour échapper seul à l’économie de marché et à la finance internationale, il invite les autres pays européens à former ensemble un seul marché intérieur, un seul « espace vital économique », jetant les bases d’une union européenne au bénéfice des populations et non à celui du capital, sur le modèle de cette révolution allemande qui « par un paradoxe surprenant, […] aura fait entrer dans la réalité quotidienne à la fois le vieux rêve du socialisme et la plus profonde aspiration du christianisme ancien ».
      .
      .
      https://kontrekulture.com/produit/la-revolution-europeenne/


Réagir