mercredi 3 mai 2023 - par Le Glaude

La Monnaie Numérique permettra de CONTRÔLER les activités de chaque personne

Cette simulation permet de montrer les répercussions TOTALITAIRES de ce nouveau Système Monétaire Numérique, qui n'est ni plus ni moins qu'un Système de Contrôle Social. Celui-ci interdira les achats non souhaités par le Gouvernement, et les déplacements non autorisés. En regardant cette courte vidéo, il est simple de comprendre l'utilité des 15-minutes-City que les Médias-aux-ordres tentent de faire passer pour un progès environemental et économique .

 

 



4 réactions


  • Le Glaude Le Glaude 3 mai 2023 11:19

    .
    Le FMI souhaite utiliser les MNBC pour SURVEILLER les habitudes d’achat des consommateurs

    .
    .

    CITATION du Directeur Adjoint du FMI , Bo Li , et Gouverneur de la Banque Centrale d’Indonésie

    .

    • « Avec les MNBC, on peut contrôler précisément ce que peuvent et ne peuvent pas détenir les gens. Mais on peut aussi programmer les usages de l’argent, par exemple le restreindre à des achats de nourriture. »

    .
    .

    Des monnaies numériques de banque centrale (MNBC) qui ne seraient accessibles que si l’on prouve qu’on est un bon citoyen ? C’est l’éventualité évoquée par le Fonds Monétaire International (FMI), qui juge qu’un système de crédit social comme celui utilisé en Chine pourrait être particulièrement utile. On revient sur cette perspective dystopique.

    .
    .

    Des MNBC utilisées pour surveiller leurs détenteurs ?

    .
    L’intervention a eu lieu dans une réunion du FMI appelée « Les MNBC pour l’inclusion financière : risques et récompenses ». Elle faisait intervenir plusieurs invités, dont la Reine Maxima des Pays-Bas, le gouverneur de la Banque centrale d’Indonésie ou le directeur adjoint du FMI, Bo Li.

    .

    C’est ce dernier qui a expliqué sa vision des MNBC. Il a salué leur aspect programmable, expliquant que cela permettait de contrôler comment les personnes utilisaient leur argent :

    .

    « Avec les MNBC, on peut contrôler précisément ce que peuvent et ne peuvent pas détenir les gens. Mais on peut aussi programmer les usages de l’argent, par exemple le restreindre à des achats de nourriture. »

    .

    Cette idée peut déjà faire hausser quelques sourcils. Mais la programmabilité pourrait être utilisée de manière encore plus poussée, en surveillant notamment les habitudes d’achat des consommateurs.

    .

    La Chine comme modèle

    .

    Bo Li a donné un exemple particulièrement parlant : celui du crédit social utilisé en Chine, notamment pour les souscriptions à des offres de crédit :

    .

    « Je vais vous donner un exemple. En Chine, ces données de transaction peuvent être utilisées par des fournisseurs de service pour des souscriptions de crédit. »

    .

    C’est-à-dire que les fournisseurs de crédit pourraient observer les habitudes des consommateurs. Par exemple, selon Bo Li : « Combien de café je bois chaque jour, où je l’achète, est-ce que j’utilise Uber tous les jours, à quelles heures de la journée je travaille ».

    .

    Toutes ces données seraient surveillées pour déterminer si la personne « mérite » un crédit. Une perspective assez glaçante, qui a cependant été encensée par les autres invités présents à cette réunion.

    .

    Notre vie privée contre un crédit

    .

    Selon la directrice des innovations de la BRI, l’idée pourrait être reprise par différents pays :

    .

    « C’est un très bon exemple de comment différents pays prendront des directions différentes afin de servir leurs sociétés dans leurs espaces numériques. […] Il peut être bon de donner un peu de sa vie privée en échange de sa sécurité. »

    .

    C’est là un grand risque des MNBC. Ces monnaies numériques programmables contrôlées par les banques centrales peuvent être utilisées pour empêcher les citoyens d’utiliser leur argent comme bon leur semble. Jerome Powell et Christine Lagarde ont par ailleurs récemment confirmé que les projets de « e-euro » et « e-dollar » ne proposeraient pas d’anonymat.

    .

    On ne peut donc que considérer avec méfiance des projets de monnaies numériques qui pourraient potentiellement brider leurs détenteurs, et être invasifs pour leurs vies privées.

    .
    https://cryptoast.fr/fmi-mnbc-surveiller-habitudes-dachat-consommateurs/


    • Le Glaude Le Glaude 3 mai 2023 14:00

      .
      La BCE fait de l’Euro numérique une monnaie PROGRAMMABLE !
      .
      .
      Le caractère programmable de l’Euro numérique permet de contrôler les dépenses individuellement , organiser des rationnements , imposer des Pass Sanitaires , des Pass Carbone , ou empêcher de payer ceux qui ne sont pas conformes et ne suivent pas les ordres et les règles du Gouvernement ........

      Mais bien sûr , ils ne vont pas vous prévenir qu’ils sont en train de fabriquer la muselière pour vous mater.
      .
      .


    • Le Glaude Le Glaude 15 juillet 2023 11:24

      .

      ARTICLE

      .
      Le Directeur Général adjoint du FMI salue la capacité des CBDC à contrôler ce que les gens achètent !

      .
      .
      ...... Un contrôle central de ce que les gens sont autorisés à acheter , et de qui est autorisé à dépenser.

      .
      https://www.anguillesousroche.com/technologie/bo-li-directeur-general-adjoint-du-fmi-salue-la-capacite-des-cbdc-a-controler-ce-que-les-gens-achetent/

      .
      .


  • wendigo wendigo 6 mai 2023 09:29

     Pas grave il restera le troc, retour aux fondamentaux de l’humanité. C’est ce que j’aime chez les humains, leur capacité à détourner les conneries qu’on leur impose .


Réagir