lundi 10 janvier - par tobor

L’emmerdeur persiste et signe

Publicité

L'argument invoqué est tout simplement ahurissant sortant de la bouche d'un adulte : "C'est la faute aux soignants !" Des soignants covidistes lui auraient confié qu'ils refusaient de prendre en charge les non-vaccinés. Et là, le président, le boss se serait senti la larme monter à l’œil : "Oh, les pauvres non-vaccinés, je ne peux en laisser six millions se faire volontairement exclure pour qu'ils/elles finissent par crever sur les trottoirs". Alors il s'est dit qu'il fallait agir. Or il n' a qu'une seule vraie maîtrise dans la vie et ça beaucoup de monde a eu le temps de s'en rendre compte : emmerder le monde. Alors, pour sortir les non-vaccinés de ce mauvais pas qui flaire les heures-les-plus-sombres, il va tenter d'exceller dans sa discipline. Peut-être qu'à force d'emmerder les gens, ils vont finir par l'aimer, par comprendre qu'il veut leur bien ? Peut-être cette stratégie très très oblique jouera les boomerang pour l'envoyer balader dans les poubelles de l'histoire ?

Là où le bât blesse, c'est que "les soignants qui lui ont dit qu'ils ne soigneraient pas les non-vaccinés" auraient dû être sérieusement rappelés à l'ordre et au serment qu'ils ont prêté pour pouvoir exercer. Si aucune autorité n'est foutue de rectifier ce tir et qu'on préfère parler du terme charretier de la bouche d'un officiel, c'est le complet délitement du système de santé qui se pérennise...

En attendant, il a plutôt la cote chez les mauvais, ils/elles apprécient chaque émulsion totalitaire de la part des collègues avant de proposer chacun/e son propre numéro, ridicule, grotesque et qui vire au tragique de ce côté-ci du guignol !



Par l'emploi de la première personne "J'ai très envie de les ...", il renforce l'idée du président-roi-chef-seul décideur*, comme s'il eut pu décider à la place de "...leur foutre la paix" ! Au fil de déclarations méprisantes du genre, il semble de plus en plus évident qu'il s'agit en fait d'un épouvantail destiné à être haïs par le peuple, éventuellement jetés en pâture à la foule (?) Macron incarne un George Bush junior à la française qui en appelle à une succession par une minorité autrefois opprimée, la mystérieuse femme prophétisée par le mage Attali-les-mauvais-tuyaux ?

( * Le cinéma hollywoodien impose cette idée du Président-tout puissant et omnipotent, n'en démord pas depuis ses débuts au point d’apparaître en pure bourrage de crânes, comme pour masquer le fait qu'il n'en va pas du tout ainsi et que nos démocraties sont en réalité complètement biaisées)

 



7 réactions


  • sls0 sls0 10 janvier 12:10

    Peut on chiffrer les soignants qui lui ont dit qu’ils ne soigneraient pas les non-vaccinés ? Y en a t’il vraiment ? Des soignants je n’en connais pas des milles et des cents mais le peu que je connais n’ont pas ce discours.

    personnellement je n’y vois qu’une manoeuvre électorale.


  • juanyves juanyves 10 janvier 15:29

    Et les effets secondaires du vaccins, qui les payent : les patients, le fabricants ou les non-vaccinés ?


    • juanyves juanyves 10 janvier 15:34

      @juanyves
      J’oubliais, les vaccinés malades qui paye ? Pour un défaut de fabrication il y a une garantie du fabricant. On peut très bien imaginer des soignants non-vaccinés (il n’y en a plus on les a viré pour ne pas avoir de problème ....) qui refusent de soigner des malades vaccinés ou des malades à cause du vaccin.


  • Zero9 Zero9 10 janvier 16:16

    Je me demande si devant le peloton d’exécution il va penser printemps.


  • Pyrathome Pyrathome 10 janvier 21:53

  • Zolko Zolko 10 janvier 21:55

    un citoyen, c’est des droits et des devoirs, et en premier des devoirs

     

    il n’y a personne pour lui dire que c’est faux ? Il n’y a AUCUN devoir en tant que citoyen, à part respecter les lois. AUCUN !!!!

    Quant-à cette idée que ma liberté de na pas me faire vacciner s’arrête là où d’autres POURRAIENT être infectés et mourir, il suffit de penser aux voitures pour voir que c’est faux : chaque fois qu’on conduit une voiture on court le risque de tuer quelqu’un. Et pourtant, on le fait.


    • Zolko Zolko 11 janvier 21:09

      @Zip_N

      Les gens dangereux comme vous ... votre voiture

       
      comment connaissez-vous ma conduite et ma voiture ? Oui, je sais, il ne faut pas nourrir les trolls, mais j’ai craqué.

Réagir