samedi 12 février - par sls0

L’arnaque de la crise ukrainienne ou à qui profite le crime

Publicité

Une analyse de la chaîne YouTube Terra bellum 17 minutes.

Pour les USA le principal c'est qu'il n'y ait pas d'entente entre l'Europe et la Russie et chaque fois qu'une guerre ravage l'Europe c'est tout bénéfice pour les USA.

Avec un petit rappel de la fabrication de l'ennemi par Pierre Conesa, 9 minutes.

 



18 réactions


  • Conférençovore Conférençovore 12 février 14:48

    Terra Bellum, excellente chaîne. Merci de partager ici (put..., je ne pensais jamais écrire un truc pareil... smiley )

    D’après Bidet, les Russes seraient à deux doigts d’envahir l’Ukraine. Les journalopes de France Intox, Europe Chien et cie sont au taquet là-dessus depuis ce matin...


    • Le Glaude Le Glaude 12 février 18:04

      @Conférençovore
      .
      .
      " L’arnaque de la crise ukrainienne ou à qui profite le crime "
      .
      .

      Mort de rire ! .......... sls0 devient COMPLOTISTE !
      .
      .
      .


    • Le Glaude Le Glaude 12 février 18:11

      @Conférençovore
      .
      .
      .
      il ne se passera RIEN ! ........ ça fait des années que ça dure !
      .
      .
      Si Poutine voulait réellement envahir l’Ukraine , il l’aurait fait depuis longtemps et n’aurait pas attendu la Propagande mensongère des FAUX-journalistes Occidentaux ! ........ Face aux nouvelles technologies de la Russie , l’Europe et les USA ne font pas le poids !
      .
      .
      ARTICLE
      .
      .

      Tsahal - Des complexes Russes ont désactivé les Systèmes de défense aérienne et de défense Antimissile d’Israël
      .
      .
      https://planetes360.fr/tsahal-des-complexes-russes-ont-desactive-les-systemes-de-defense-aerienne-et-de-defense-antimissile-disrael/
      .
      .


    • Le Glaude Le Glaude 12 février 18:16

      @Conférençovore
      .
      .
      Tu veux d’autres preuves que l’UE-USA sont à la ramasse face aux Nouvelles Technologies Russe ?
      .
      .
      ARTICLE
      .
      .
      Un Destroyer Britannique qui a fait irruption dans les eaux territoriales Russes ne peut plus naviguer
      .
      .

      Un destroyer lance-missiles britannique qui a fait irruption dans les eaux territoriales russes avait besoin de réparations complexes.

      .

      Après que le destroyer lance-missiles de la Royal Navy de Grande-Bretagne « HMS Defender » a envahi les eaux territoriales russes en juin de l’année dernière et a failli couler, on a appris que le navire n’était plus adapté non seulement pour remplir les missions de combat assignées, mais aussi pour effectuer de longs trajets. Selon la publication Standard, cela est dû à une panne de la centrale électrique, cependant, à en juger par certains rapports, le navire devra peut-être également remplacer son équipement électronique. Cela peut être dû à l’utilisation par l’armée russe de puissants moyens de suppression électronique.

      .

      «  Les six destroyers modernes de type 45 de la Royal Navy sont actuellement amarrés au port à une époque de tensions accrues avec la Russie. Les destroyers lance-missiles souffrent de problèmes de moteur et sont actuellement en cours de rénovation. Lundi dernier, le destroyer HMS Dragon a été aperçu en train d’entrer à Portsmouth, rejoignant le HMS Defender, le HMS Diamond et le HMS Duncan. Le HMS Dauntless et le HMS Daring sont amarrés à Birkenhead pour les mêmes raisons  », a déclaré dans le message de l’édition britannique.

      .

      Cependant, les experts ont noté que les problèmes liés à l’utilisation du destroyer britannique HMS Defender ont commencé après que le navire britannique a envahi ces eaux.

      .

      «  Le 23 juin 2021, le ministère russe de la Défense a signalé qu’un de ses navires de guerre avait tiré des coups de semonce sur le destroyer de la marine britannique HMS Defender après son entrée dans les eaux territoriales russes de la mer Noire. Ensuite, le Kremlin a accusé l’entrée du destroyer HMS Defender dans les eaux territoriales russes près de la péninsule de Crimée de « provocation » et a mis en garde contre de dures mesures de représailles », note des journalistes de Soha.

      .

      Les experts notent que la Russie a définitivement utilisé ses propres moyens de répression contre le navire britannique. Jusqu’à présent, on ne sait pas avec certitude si le fait de l’échec de ce destroyer est lié aux événements survenus l’année dernière.

      .
      .
      https://planetes360.fr/un-destroyer-britannique-qui-a-fait-irruption-dans-les-eaux-territoriales-russes-ne-peut-plus-naviguer/

      .
      .


    • Le Glaude Le Glaude 12 février 18:23

      @Paroissien de dame P
      .
      .
      " Propagande mensongère des FAUX-journalistes Occidentaux "
      .
      .
      Lire et comprendre ........ c’est pas dans tes compétences intellectuelles !
      .
      .
      .
      LOL ! ....... la géopolitique , c’est pas fait pour toi , retourne à ta place à la rubrique Sport !
      .
      .
      .


    • Le Glaude Le Glaude 12 février 18:35

      @Paroissien de dame P
      .
      .
      Retourne à ta niche 12 de QI ! ........... LOL !
      .
      .


    • Le Glaude Le Glaude 12 février 18:39

      @Paroissien de dame P
      .
      .
      Écoute Soixante-huitard ...... t’as ni l’intelligence , ni l’age , ni les couilles de faire la guerre à la Russie , alors retourne devant ta Télé !
      .
      .
      .
      LOL !
      .
      .


    • Le Glaude Le Glaude 12 février 19:20

      @Paroissien de dame P
      .
      .
      Contrairement à toi , je suis pour la Paix ! ....... Toi , t’es juste un planqué qui pousse les autres à la guerre , mais qui n’a pas les couilles de la faire !
      .
      .
      .
      LOL ! ........ Met tes chaussons , et retourne devant ton poste de Télé  !
      .
      .
      .


  • juanyves juanyves 12 février 15:40

    L’irak c’était une histoire de pétrole et de dédollarisation

    La Libye c’était une histoire de pétrole et de dédollarisation

    L’Afghanistan c’était une histoire de pétrole (oleoduc) et matières premières (lithium et terres rares) et de frontière Russie et Chine plus 

    L’Ukraine c’est une histoire de gaz et de dédollarisation.

    Les USA commencent par mettre des sanctions sur la mise en place du gazoduc. Raté
    Merkel viré c’est le bon Olaf qui reprend le flambeau aidé des verts vs Jadot.
    Macron va faire le pitre à Moscou pendant que Biden et le bon Olaf se réunissent pour mettre au point une liste de sanctions contre la Russie en cas d’invasion.
    Cette invasion n’aura lieu que s’il y a invasion du Donbass.

    Biden dit haut et fort : first sanction sera fin du nord stream et le bon Olaf ne dénie rien et confirme le reste et indirectement le gazoduc tout en foutant sa claque au gamin qui croyait pouvoir faire la paix..

    Biden assure qu’ils peut fournir en gaz toute l’Europe avec d’autres amis à lui.
    Les choses sont donc bien claires : le prix du pétrole monte grace aux menaces et aux tambours. La rentabilité du gaz de schiste redevient assurée et sa commercialization aussi. Beaucoup d’argent pour remettre à flot l’économie américaine. Un coût de l’énergie encore plus élevée pour les européens donc exit toute véléité de reindustrialisation. L’Europe surtout du Sud, vers un réservoir de main d’oeuvre bon marché pour les américains et allemands, style Chine. Prolos français et immigrés même combat : travailler plus pour gagner moins. Tapez-vous dessus et ça sera plus facile.

    Les Russes prévoyants préparent l’envoie énergétique vers la Chine : nouveau contrats et nouveaus gazoducs/oléoducs.

    Les américains envoient de tonnes d’armes destination les groupes nazis ukrainiens.

    Maintenant c’est au tour des néo-nazis de jouer leur partition pour que les Russes bougent.

    Faites vos jeux rien ne va plus : Poutine a déjà en main la partition complète, il a toujours un coup d’avance, est très rusé en en pleine possession de ses moyens cognitifs, en plus d’une très longue expérience KGB et scène internationale.


    • joelim joelim 12 février 20:53

      bon résumé


    • Et Hop ! 13 février 20:31

      @juanyves

      L’Afghanistan c’était aussi une histoire d’opium qui sert pour le financement secret de la CIA. A l’époque de la guere de l’opium, les Anglais le faisaient déjà produire an Afghanistan, et sortir par la Turquie.

      Les Taliban avaient arraché toutes les plantations d’opium, l’US Army est revenue pour les replanter. 

      L’opium transite par le Kosovo où il y a la base militaire géante de Bondseel, et alimente les fabricants américains d’opioïdes qui ravangent la population américaine.


  • sls0 sls0 12 février 18:10

    Pour info, le centre international de renseignement stratégique a placé l’Ukraine en noir.

    Normalement c’est la couleur qui fait se barré du pays.


  • herve_hum 13 février 12:30

    Bon, je n’ai écouté que les 5 premières minutes, suffisantes pour me rendre compte que l’auteur participe "en dépit de son plein gré" à la propagande gouvernementale, alors même qu’il prétend la dénoncer.

    La preuve repose sur deux éléments fondamentaux.

    La première étant qu’on confond l’outil avec la main qui le tient que pour manipuler les citoyens, car dans la réalité, il s’agit toujours d’une élite dominante qui agit pour son propre compte, que ce soit en occident, en Chine, en Russie et in fine, dans tout pays dont le système repose sur la propriété privé comme ordre premier, directeur de l’organisation socio-économique. Ce qui est le cas de la Russie et de la Chine. Autrement dit, il faut toujours parler des dirigeants et non du pays, sauf à considérer que le peuple n’existe pas et donc soutenir le système tel qu’il existe, fondé sur la dictature, mais dans ce cas là, inutile de commencer par parler de démocratie et affirmer vouloir informer pour que les auditeurs se fassent leur propre opinion. Mal nommer les chose n’ajoute pas au malheur du monde, c’est une des condition de son malheur et là, confondre l’outil avec la main est une des pires.

    La seconde, c’est que le conflit ukrainien et ce, en regard du 1er point, ne vise pas tant à maintenir inféodé les pays de l’UE, ils le sont déjà sans l’Ukraine, mais vise essentiellement à maintenir l’état d’urgence permanent au niveau intérieur et avoir un moyen de détourner une éventuelle menace intérieure. Ceci, car il n’existe pas de plus puissant levier que le mot d’ordre "la patrie en danger" qui fait taire toute voix discordante en l’accusant de collusion avec l’ennemi. Tout système repose d’abord sur la soumission, sans cela, il s’effondre, tout le reste en dépend.

    Autrement dit, avoir un ennemi désigné et crédible est une nécessité absolu de l’élite dominante pour maintenir la soumission de ses propres citoyens et où tout ce cirque de crise ukrainienne est savamment entretenu selon les besoins intérieurs, car au niveau extérieur, cela n’a absolument aucun sens et tout ce que dit l’auteur n’est que de la poudre aux yeux pour les dindes.

    Cette vidéo n’informe pas, n’éclaire en rien la situation, elle maintient au contraire ses auditeurs dans l’obscurantisme.

    Le pire ennemi du chef quel qu’il soit, c’est la paix, car elle vide de sens son utilité, il lui faut donc maintenir l’état d’urgence permanent et évidemment, faire en sorte d’affirmer oeuvrer pour la paix. C’est le principe du pompier pyromane. Cela fonctionne au niveau militaire, mais tout aussi bien au niveau économique, les fumeux "premiers de cordée" de Macron.

    Cessez donc de vous comporter comme des dindes !!!


  • Daruma 14 février 14:42

    La vidéo de Terra Bellum est intéressante et instructive. C’est déjà beaucoup mieux que les âneries propagandistes et partiales que pondent les médias mainstream. Cependant, bien que décrivant très bien certains mécanismes et enjeux, elle reste superficielle, n’allant pas au bout des choses, s’arrêtant à mi-chemin. Probablement par crainte de jeter une lumière crue sur la réalité et d’être ainsi soupçonné d’avoir choisi un camp.

    Je constate, et pas seulement ici, que même dans une analyse qui se veut impartiale, objective, rationnelle et qui se prémunit contre toute pollution émotionnelle, on sent un biais cognitif qui passe inaperçu car fortement intériorisé : la peur d’être accusé de manichéisme (ou de simplisme). Il s’agit de présenter les faits, mais sans aller trop loin dans le raisonnement, c’est-à-dire sans aboutir aux conclusions qui conduiraient à appeler un chat un chat. On apporte une lumière sur les mécanismes géopolitiques, mais pas trop car il ne faut surtout pas désigner un coupable. On assiste donc à un jeu d’équilibriste qui consiste à renvoyer dos à dos les adversaires, en en disant suffisamment pour être crédible, mais pas assez pour être vrai, l’essentiel étant de faire croire que les torts sont partagés et que, au fond, chacun ne fait que défendre ses intérêts. Je ne dis pas que tout cela est fait de manière consciente. Comme je l’ai dit, je pense que la crainte d’être accusé de manichéisme et de simplisme est fortement intériorisée et donc indétectable. N’allez pas en déduire que je fais l’apologie du manichéisme, je sais bien que la réalité est complexe. Je dis simplement que lorsqu’il y a d’un côté un agresseur impérialiste voulant conserver à tout prix sa position hégémonique, et de l’autre un agressé qui veut préserver son indépendance, sa souveraineté et sa sécurité, il ne faut pas noyer le poisson, il faut le dire. Expliquer les mécanismes, les intérêts et les forces en jeu ne doit pas se faire en occultant les mobiles profonds. La prédation, l’agression et la coercition existent. Ce n’est pas faire preuve de simplisme manichéen que de le dire. Ne pas le dire c’est maintenir les gens dans la confusion relativiste.


    • Sentero Sentero 16 février 11:25

      @Daruma

      lorsqu’il y a d’un côté un agresseur impérialiste voulant conserver à tout prix sa position hégémonique, ... hoho, c’est pas très gentil pour le Kremlin ça...

      et de l’autre un agressé qui veut préserver son indépendance, sa souveraineté et sa sécurité, ... ne soyez quand même pas trop manichéen... le régime ukrainien a ses défauts...  smiley


    • Daruma 17 février 23:36

      @Sentero
      Soit vous faites semblant de ne pas comprendre, soit vous êtes très con. Ou peut-être un mélange des deux...


Réagir