vendredi 14 décembre 2018 - par Serge ULESKI

Kémi Seba invité chez Thinkerview

              

 

Le mouvement Rastafari, ciment du panafricanisme, et la tradition vaudou, primordiale, et les tradipracticiens, gardiens de la tradition africaine...

Un esprit clair, une démarche positive... une lucidité exigeante... bien que né en France, Kemi Seba a élu domicile en Afrique depuis dix ans.

Trois axes guident aujourd'hui la pensée panafricaine de Kémi Seba : l'autodétermination (à l'opposé de tout afrocentrisme), l'antivictimisation et le courage héroïque (ce qu'il nomme "la virilité des Peuples").

 

____________

 

Pour prolonger, cliquez : Afrique - convoitise exploitation déstabilisation



11 réactions


  • Zatara Zatara 14 décembre 2018 18:00

    ah bah ça ! Je le mets en modération et ça ne passe pas ? pour voir Môssieur Uleski le pondre tranquillement !! smiley


  • Zatara Zatara 14 décembre 2018 20:19

    Pour ceux qui n’ont pas le temps :

    https://www.youtube.com/watch?v=UeBzsjGersk


  • PumTchak PumTchak 15 décembre 2018 07:51

    Kémi Seba s’exprime sans gants, met à nu les concepts qui l’intéressent et fait peur à ceux qui n’aiment pas qu’on bouscule les pensées communes.

    J’étais intéressé par ses vues sur le panafricanisme et le kémitisme, le retour aux sources qui permettrait aux africains de retrouver les raisons spirituelles à reprendre leur culture, vie commune et destinée.

    Mais l’animateur n’entrave que dalle au propos de Seba et n’avait que des questions triviales et bêtasses à lui proser.

    Bref, il m’a agacé au point que j’ai pas réussi à aller au bout de la video.

    Et c’est bien dommage.


    • Serge ULESKI Serge ULESKI 15 décembre 2018 08:25

      @PumTchak

      L’interviewer de Thinkerview est sans doute un petit Blanc propre sur lui qui se dit "hacker" ... "hacker de salon" et qui aime se faire peur en invitant Kémi Seba qui aurait pu n’en faire qu’une bouchée le matin à son petit déjeuner. Toujours à propos de l’interviewer : le ton de sa voix , son débit , indiquent une vie facile et tranquille  ; c’est une voix sans caractère et sans histoire qui ne semble pas témoigner d’une expérience de vie riche en prise de risques ; l’interviewer n’a manifestement jamais connu les gardes à vue, les insultes, le mépris ... Je ne pense pas qu’il se soit fait matraquer ou gazer une seule fois dans la défense de quoi que ce soit  ; Thinkerview est intéressant quand l’invité est intéressant car l’interviewer prépare rarement ses entretiens ; les questions ne permettent pas à l’invité d’aller au-delà de ce qu’il pensait avoir à dire.... la maïeutique, il connaît pas non plus... on se demande si finalement l’invité n’est pas juste un faire-valoir, genre : "Regardez donc qui j’invite car, quand je les invite , ils viennent tous !" En invitant Kemi Seba, Thinkerview veut faire "un coup" histoire de laisser entendre : "Nous, on n’a peur de personne ni de rien ; on invite qui on veut !".................... qu’il invite donc Dieudonné et Soral juste pour voir.... !!!! Inviter ces deux compères c’est apporter la preuve irréfutable d’un média indépendant capable d’un vrai courage (ou un média suicidaire ; c’est selon !). Thinkerview n’aspire finalement qu’à singer la télé  ; internet 2.0 ou 3.0, thinkerview a tout simplement oublié que c’est un métier, un vrai métier que le métier d’interviewer. 


    • PumTchak PumTchak 15 décembre 2018 09:16

      @Serge ULESKI

      Plus précisément, ce qui m’embête chez Sky, l’animateur, c’est la limite de ses propres pensées qui freine l’intérêt de l’émission qu’il a lui même créée.

      Il dispose de la chaîne la plus intéressante et la plus riche du Web français : elle reçoit une palette d’invités la plus large, aux pensées singulières et hétérodoxes, et elle rassemble une grand diversité de sujets. Le format qu’il a choisi (ou son équipe...) permet à l’invité de prendre le temps de déployer ses idées.

      mais j’ai l’impression que ses pensées n’évoluent pas, ne s’enrichissent pas, au fur et à mesure de ses nombreuses rencontres (hormis en écologie). Alors qu’il a tout ce qu’il faut pour dépasser ses propres rigidités, ne pas limiter ses questions à ses propres schémas de pensées.

      Il veut faire du Taddeï, sans y arriver. Il confie à un virtuose une boite de conserve et une baguette pour nous faire entendre ses talents. Et je suis frustré.


    • Serge ULESKI Serge ULESKI 15 décembre 2018 09:33

      @Serge ULESKI

      Et internet ne permet certainement pas de se soustraire à cette vérité et à cette exigence... 


    • Hijack ... Hijack ... 15 décembre 2018 14:07

      @Serge ULESKI

      Oui, tout à fait. Le questionneur n’est pas une fine lame ... Seba est tjrs fidèle à ses idées. Qu’on l’aime ou pas, c’est un gars intelligent, logique, libre ... un peu trop pour ceux qui ne comprennent pas.
      Merci pour le partage.


  • Serge ULESKI Serge ULESKI 15 décembre 2018 09:31

    "Il dispose de la chaîne la plus intéressante et la plus riche du Web français "


    Je ne suis pas d’accord ... Thinkerview a pris le train en marche ; à quelques exceptions près, il reçoit ceux qui sont reçus partout ailleurs sur le web depuis 10 ans au moins, sur les grands médias aussi.....



Réagir