lundi 6 juin 2016 - par hase

Indignez-vous

Si on passe sur le côté désuet de Hessel, si on s'attache au côté humain de Gatlif, son amour des minorités exclues, et si l'on transgresse le message en : « Ne vous soumettez pas », on se régale de la beauté des êtres qu'il filme, et de l'espoir que l'ensemble insuffle.

 

 



17 réactions


  • gerfaut 6 juin 2016 14:00

    ’Ne vous soumettez pas’, cela ne veut rien dire, il faut dire ne vous soumettez pas et à quoi, après on sait de quoi on parle. Si on accepte les chaines qu’ on a choisi, alors la vie peut-être belle.


    Sinon cela reste des généralités de copies d’ élèves de 4 ème ou de gauchistes.

    • hase hase 6 juin 2016 14:40

      @gerfaut
      Il y a des sous-entendus qui ont toutes les chances d’être compris !

      Mais, même à votre femme, ne vous soumettez pas, car, ça va cinq minutes mais vient le moment où c’est trop ! alors, c’est le divorce, ce serait dommage !!


    • gerfaut 6 juin 2016 18:15

      @hase
      Mais c’ est autre chose, mais ne s’ agit pas de se soumettre à sa femme mais de comprendre l’ altérité, et là attention, les femmes préfèrent les méchants.


    • hase hase 6 juin 2016 18:18

      @gerfaut
      mais non, on ne peut se soumettre qu’à un pouvoir ; l’amour, le climat, la météo, la santé... il ne s’agit pas là de soumission !


    • robin6 7 juin 2016 09:57

      @gerfaut : L’ennui c’est qu’il faut une solide connaissance de son historique et des tenants et des aboutissants du nouvel ordre mondial pour ne pas se soumettre à un des innombrables faux nez du système.

      Le diable se déguise en permanence en ange de lumière dit-on dans la 2e lettre aux Corinthiens.


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 7 juin 2016 20:12

      @gerfaut
      "’Ne vous soumettez pas’, cela ne veut rien dire"

       

      Je trouve pourtant cela assez clair. Il n’y a rien qui justifie la "soumission" d’une conscience à une autre (pas même le fait que l’une soit l’élève de l’autre). Quant au fait d’accepter des règles sociales que l’on estime bonnes et nécessaires, cela ne peut pas se nommer "soumission" (ou alors on perd toute la signification intuitive de la langue française en enculant les mouches à l’infini). Quel esprit dérangé souhaiterait d’ailleurs que son entourage (amis, familles, collègues) soit à son égard dans une posture de "soumission" ? Ne vous soumettez pas, ou - pour le dire autrement - n’acceptez pas d’être dominés. Ne souhaitez ps non plus dominer les autres (même si vous devez donner des ordres techniques pour des motifs pratiques, même si vous instruisez des moins savants que vous). Faites du sadomasochisme ludique dans votre intimité si vous aimez ça (genre cuir et fouet), mais ne faites pas de la relation sadomasochiste un modèle d’organisation sociale et politique. 



    • hase hase 8 juin 2016 10:33

      @Qaspard Delanuit
      Et pour ne pas se soumettre, souvent il faut désobéir car la soumission est, justement, imposée par notre modèle de société ; et comme cela n’était pas suffisant, s’y rajoute, ou tente de s’y rajouter aujourd’hui, la punition !

      Ne pas se soumettre est plus engageant et bien plus courageux que s’indigner !


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 10 juin 2016 07:52

      @hase
      "Ne pas se soumettre est plus engageant et bien plus courageux que s’indigner !"


      Exact et je l’avais souligné à l’époque de la sortie du texte "Indignez-vous" et de la naissance du mouvement des "Indignés". L’indignation, c’est bon pour les grands-mères alitées ou les hommes castrés psychologiquement. 


    • hase hase 6 juin 2016 15:09

      @Hieronymus
      Il fut, et il est des sociétés où les ancêtres sont respectés, et écoutés. J’aime ces sociétés, après, j’ai de fortes réticences pour Hessel mais son décalage n’est pas une agression !


    • Hieronymus Hieronymus 6 juin 2016 17:59

      @hase
      Gerfaut a raison : s’indigner pour s’indigner, ça n’a pas de sens

      au Club des vieux grincheux moralistes, Edgar Morin est encore bien plus insupportable que Stephane Hessel, dans le genre archéo-gôchiste (à partir de 6’40)

      https://www.youtube.com/watch?v=Jd3bl01Fp8E


    • hase hase 6 juin 2016 18:04

      @Hieronymus
      Je suis bien d’accord, d’autant plus que ce verbe est bien mou aujourd’hui ; mais j’aime Gatlif, son regard sur les gens. Ceci n’est presque pas un film, c’est une ballade : j’espère que vous connaissez ses autres, presque tous visibles gratuitement sur You Tube !

      Et puis j’ai posté ce film avant la réunion des insoumis, beaucoup plus politisée celle-la, c’est pourquoi ma petite phrase sur ma transgression !!


  • L’insurgé (---.---.234.5) 6 juin 2016 16:34

    Mon indignation est à son comble quand ma gonzesse ommet de s’épiler les aisselles, je le reconnais, je serais prêt à ouvrir le bal d’une révolution.


    • Flash 6 juin 2016 20:01

      Totalement formaté par les codes du système, L’insurgé...


    • L’insurgé (---.---.87.82) 6 juin 2016 21:55

      @Flash
      Donc les codes du système sont si néfastes qu’il faille, pour être un bon dissident indigné qui se respecte, avoir une hygiène corporelle totalement inverse que préconisée par les diktats de la mode autorisée et se contenter d’une compagne avec des poux qui copulent joyeusment dans ses dreads qui lui procurent moult démangeaisons, de la moquette pubienne jusqu’aux orteilles crasseux jusque derrière les ongles jaunis et les poils des dessous de bras jusqu’aux genoux tout en ayant la dentition d’un hippopotame moyen.

      En un mot un truc qui ressemblerait approximativement à ZaZ quoi, merci, mais j’aime baiser et avec une femelle qui me fasse plus ou moins bander, quitte à faire quelques concessions au système nazi et totalitaire du grand capital. Après si vous voulez vivre avec votre gorille dans une grotte pour fabriquer des dissidents purs sucre qui ne connaissent du savon et de la civilisation que les codes des punks à chiens qui s’ébrouent dans leurs vonissures, libre à vous. Nous n’avons certainement pas les mêmes goûts esthétiques.


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 7 juin 2016 20:19

      @Flash
      "Totalement formaté par les codes du système, L’insurgé..."


       

      La liberté consiste à être indépendant des "codes du système" en écoutant sa sensibilité, et non à faire systématiquement l’inverse des "codes". Faire le contraire de ce qui est convenu pour faire le contraire de ce qui est convenu, ce n’est pas être libre, c’est seulement être aliéné à l’envers (et la plupart du temps totalement manipulé tout en se la jouant rebelle)



  • JMichel (---.---.102.164) 7 juin 2016 21:46

    Moi, je suis indigné. Bon, je peux maintenant retourner sur facedeplouk et continuer a regarder TFun ?


Réagir