mercredi 21 juillet - par Zodiac

Hassan (Cercle Cobalt) : Le complotisme grand public et l’obsolescence programmée

Hassan, fondateur du Cercle Cobalt, s'interroge sur la pensée complotiste (mélange de finalisme et d'animisme), telle qu'on la retrouve dans les médias mainstream. Il évoque les Guignols de l'info (qui jouent avec l'idée d'un complot de Big Pharma) et Michael Moore, réalisateur de Fahrenheit 9/11 (qui insinue que le pétrole serait la motivation exclusive de la guerre anglo-américaine en Irak). Selon lui, il existe un continuum entre ces programmes grand public et le documentaire complotiste Hold-Up. Hassan évoque aussi des propos de José Bové et Philippe Poutou, qui expriment un complotisme de gauche, qui bénéficierait selon lui d'une certaine indulgence médiatique.

Autre vidéo sur l'obsolescence programmée, qui serait selon le Cercle Cobalt une théorie du complot "soft" ou mainstream. Hassan explique que le complotisme peut être une forme de radicalisation : en acceptant un complot ou une idée pseudo-scientifique socialement acceptée (comme l'obsolescence programmée), la personne peut ensuite appliquer son raisonnement à d'autres problèmes plus controversés.



11 réactions


  • sls0 sls0 21 juillet 14:35

    Intéressant, ouvre d’autres portes pour la compréhension.


    • yoananda2 21 juillet 16:10

      @sls0

      Intéressant, ouvre d’autres portes pour la compréhension

      Mais qu’est-ce qui t’arrive ? serais tu en train de perdre pied ?

      t’es sûr ? Hassan et son cercle Cobalt (ils sont plusieurs en plus) c’est la droite vitaliste, et en plus il est racialiste, il défends l’existence des races du point de vue scientifique (biologie et paléo-anthropologie), et l’eugénisme libéral.
      Oui, l’existence des races ça ouvre d’autres portes de compréhension, c’est vrai.
      D’habitude, tu les reconnais à leur tête les facheux fachos et tu te contente d’une petite accusation mesquine à base d’heuristique d’épicier.


    • CoolDude 21 juillet 16:43

      @yoananda2

      Perso, je n’ai pas cherché plus loin !

      Donc merci pour ces infos complémentaires et renforce mes appropries sur le discours tenu par une frange active de pseudo Zététicien qui agisse sur Agoravox actuellement.

      Sinon, je n’ai même pas regardé les vidéos tellement ce sujet ne mène à rien et n’informe en rien sur la véracité d’un sujet.

      Mais j’ai quand même lu :
      Hassan évoque aussi des propos de José Bové et Philippe Poutou, qui expriment un complotisme de gauche, qui bénéficierait selon lui d’une certaine indulgence médiatique.



      Cette phrase est lourde de sens. C’est une catégorisation arbitraire et c’est une dichotomie qui a une Intentionnalité ! C’est donc aussi du complotisme...

      Le but : Discréditer le discours de José Bové et Philippe Poutou, car complotiste, ainsi que les médias !

      PS : Voilez vous souvent José Bové et Philippe Poutou

      dans les médias ? Moi, non. Donc de plus, c’est faux !

      Les plus avertis auront vu la mécanique.

      ***

      en acceptant un complot ou une idée pseudo-scientifique socialement acceptée (comme l’obsolescence programmée), la personne peut ensuite appliquer son raisonnement à d’autres problèmes plus controversés.



      https://fr.wikipedia.org/wiki/Pente_savonneuse


    • yoananda2 21 juillet 16:53

      @CoolDude
      Hassan et son cercle sont des prométhéistes, ils croient que la technologie vont nous sortir des problèmes créés par la technologie. Ils sont libéraux (attachés à la liberté individuelle), et capitalistes.
      Ils sont racialistes (parce que scientifique), et zététiciens.

      Mais zététiciens "inverse" du la tronche en biais à acermendax qui eux sont des gauchistes mentaux du moins sur les questions sociales (féminisme, immigration, islam, décolonialisme, intersectionnalité).
      Ils s’affrontent donc sur les questions sociales, mais partagent la même méthodologie de "doute" et de "scepticisme".
      C’est plutôt bon signe en soi que cette communauté sceptique aie des débats et des points de vue différents sur certains points.
      Hassan dénonce vigoureusement et arguments à l’appui les dérives des sciences sociales. Dérives auxquelles la tronche en biais et acermendax adhèrent.
      Mais ils se retrouvent sur les dénonciations de complotisme : essentiellement il s’agit de dénoncer les arguments "d’ignorants" qui prennent position sur des sujets qu’ils en maîtrisent pas avec des raisonnements fallacieux.

      Hassan et son cercle défendent les OGM, arguments à l’appui (et je dois dire qu’ils m’ont fait évoluer sur ces questions), donc forcément pour eux, les ignorants comme Bové (des questions biologiques j’entends) sont d’affreux complotistes qui veulent saper les progrès de la science.

      Pour faire simple Hassan et son cercle sont pour les progrès technologiques et contre les progrès dit "sociaux".
      Ils ne voient pas le lien entre les 2 mais ça c’est une autre histoire.


    • sls0 sls0 22 juillet 09:28

      @yoananda2
      Je ne connais pas la bio du bonhomme. Je me base par rapport à ce qui est dit dans les vidéos.
      Il y a des choses intéressantes.


    • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 22 juillet 11:19

      @yoananda2

      "Hassan et son cercle sont des prométhéistes, ils croient que la technologie vont nous sortir des problèmes créés par la technologie. Ils sont libéraux (attachés à la liberté individuelle), et capitalistes. Ils sont racialistes (parce que scientifique), et zététiciens."

      Hum, cette collection de vices suffit à justifier le rétablissement de la peine de mort. Seulement pour eux, hein !

  • CoolDude 21 juillet 15:33

    Ils vont bientôt arriver à comprendre que 100% de la population est "complotiste" ! Ce qui est vrai...


    Il y a des MOOC de psychologie social qui l’expliquent très bien.

    Voir par exemple les cours de Sylvain Delouvée, Maître de conférences en psychologie sociale qui sont très bien si ils sont encore en ligne.


    En gros, ils sont en train de se battre contre des moulin à vent tellement cette mécanique est inscrite dans la pensée humaine de base !*

    En résumé, ça peut durer, trèèèèssss longtemps.


    Mais bon apparemment, ça fait vendre, donc on a pas fini d’en entendre parler !


    "Complostime" = plus ou moins "Rumeur"...


    Les "RUMEURS" grand public et l’obsolescence programmé ! Le scandale !!!


    Est ce que c’est plus vendeur ou moins ?


    * : Rêvent ils de surhomme imperméable à cela ? Allez savoir ??


  • Hijack ... Hijack ... 21 juillet 18:37

    Pffouuu ! Parle trop dès le début pour que ce soit intéresant, en disant tout et n’importe quoi, pour le peu que j’ai entendu. La théorie de l’obsolescence programmée n’a rien de complotiste, vu que ce sont les industriels eux-mêmes reconnaissent cette obsolescence programmée, en parlant de mémoire.

    Vu la façon dont commence la vidéo, on dirait qu’il s’adresse à des enfants ...

    Puis, complotisme par ci, complotisme par là ... c’en est trop, je manque de patience.

    Au fait, c’est qui ce barbu que l’on voit sur l’image de la vidéo ??? C’est la mode ...


  • Ritonas 4 21 juillet 19:14

    Intéressant le mur qui bouge derrière. 

    Zodiac, faites un article sur ça, svp :

    https://www.youtube.com/watch?v=8MWTmercdEg&t=509s


    • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 22 juillet 11:21

      @Ritonas 4

      "Intéressant le mur qui bouge derrière."

      C’est le truc le plus intéressant de la vidéo. 


  • Hijack ... Hijack ... 22 juillet 13:59
    Le Génie du Complotisme

    Le complotisme présente cinq caractéristiques majeures qui le distinguent de l’anti-complotisme et qui résument tout son génie. Ses caractéristiques, que nous passerons rapidement en revue, sont autant d’avantages sur l’anti-complotisme qui nous feront comprendre, par contraste, les limites épistémologiques de ce dernier, ses motivations profondes et ses soubassements idéologiques.

    Les avantages du complotisme

    Quelques extraits :

    Avantage Méthodologique

    Tandis que l’anti-complotiste se contente la plupart du temps d’énoncer la thèse (officielle s’entend), le complotiste est contraint de travailler, d’approfondir à la fois la thèse et l’antithèse. Ainsi, le complotiste a une connaissance fine de la version officielle et des arguments de la version opposée. Cela le contraint à chercher et à ausculter plus profondément les faits, à les présenter dans un ordre cohérent et à les soumettre à un examen critique poussé.

    Tandis que l’anti-complotiste n’a qu’à répéter la thèse officielle sans avoir besoin de la justifier, le complotiste est obligé de chercher des preuves solides à l’appui de ses propos et finit par acquérir une connaissance bien plus large que celle de l’anti-complotiste qui a borné son champ d’investigation parce qu’il lui suffit de citer une source «  prestigieuse » pour gagner la bataille du pouvoir médiatique et la considération de ses pairs.

    L’anti-complotiste confine ainsi le réel dans une forme figée pour les siècles des siècles. Il se comporte comme le gardien d’une prison où les faits récalcitrants sont tenus en joug et passés à tabac, loin du regard des foules, tant que leur volonté d’indépendance et de franchise n’a pas été brisée. Il rééduque et torture les faits qui ne suivent pas ses mots d’ordre ou son catéchisme et ne les relâche dans l’arène publique qu’une fois qu’ils ont perdu leur prétention à dire leur part de vérité. Le complotiste libère les faits cadenassés qui retrouvent tout leur sens caché et leur autonomie, il les rend à l’air libre où se meuvent à leur aise la vérité et le réel.

    Le complotiste n’ayant pas droit aux arguments d’autorité (par exemple, l’invocation d’un prétendu « consensus scientifique » des experts sur le réchauffement climatique anthropique) et étant soumis au feu permanent des critiques, il lui faut devenir un orfèvre dans son domaine pour pouvoir contrer un adversaire qui se contente de répéter un message univoque et balaie d’un revers de mains dédaigneux les arguments qu’on lui adresse.

    Enfin, le complotiste cherche à donner du sens à ce qui, apparemment, n’en a pas toujours. Il ne se contente pas de laisser l’inexplicable inexpliqué. Si trois immeubles s’effondrent sur eux-mêmes alors que seulement deux ont été percutés par des avions, le complotiste essaie de comprendre ce phénomène étrange en convoquant des causes humaines et physiques qui sont dans l’ordre naturel des choses. Là où l’anti-complotiste, à court d’idée et d’arguments, finira pas se contenter de hausser les épaules, le complotiste, ira chercher des causes humaines (des volontés) si les causes physiques (mécanique des corps et mécanique des fluides) ne sont pas suffisantes.

    De son côté, l’anti-complotiste, n’hésitera pas à réinventer les lois de la physique, juste pour l’occasion, afin de s’interdire de penser au-delà de la thèse officielle. Car, s’il devait s’aventurer sur le terrain glissant d’une hypothèse alternative, cela pourrait le conduire à devoir désigner un coupable inattendu, à découvrir un acte humain, voire une entente entre plusieurs personnes conscientes de leurs actes. Ainsi, pour expliquer l’absence de débris d’avion sur le Pentagone ou sur le site de Pennsylvanie en septembre 2001, l’anti-complotiste invoquera la possibilité que les avions se soient gazéifiés (thèse défendue par le très «  prestigieux » journal Le Monde), ajoutant de la sorte quelques règles nouvelles aux lois de la thermodynamique. Il ne lui viendrait jamais à l’esprit qu’un mensonge volontaire se cache peut-être derrière l’inexplicable. Dans le même ordre d’idée il en vient à voir, dans les guerres menées par les démocraties occidentales, des événements naturels que ne guident aucune pensée maléfique ni volonté humaine.

    Avantage Psychologique

    Le complotiste n’a ni d’à priori ni de tabou. L’impensable est pour lui toujours pensable. Si le complotiste navigue ainsi volontiers, par méthode et par prudence, dans l’air du soupçon et ne prête sa confiance à quiconque, il traite tout le monde à la même enseigne, les puissants comme les faibles ; il les écoute avec le même degré d’attention, sans chercher à plaire ou à déplaire à leurs susceptibilités respectives. Il veut comprendre et non pas justifier.

    L’anti-complotiste est tellement engoncé dans cette opinion, qui est pour lui une sorte d’article de foi, qu’il ne pourra jamais concevoir que nos dirigeants puissent, par exemple, en toute connaissance de cause : (i) empêcher l’utilisation d’un remède peu coûteux et efficace contre un virus, cousin de celui de la grippe, afin de favoriser une solution imaginaire et hypothétique (le vaccin) lors d’une pandémie annoncée et voulue, pandémie qui n’est pas tant le résultat d’une incompétence généralisée de nos commis en charge des affaires de l’État, que d’un chaos organisé par ces derniers comme un jeu de rôle mondialiste planétaire ; (ii) s’allier avec des mouvances terroristes islamistes pour faire tomber des régimes laïques en Libye et en Syrie en ayant recours à des actes de terrorisme à grande échelle et en organisant le massacre et le gazage de populations entières tout en accusant le camp adverse d’en être responsable. De telles conclusions, iraient au-delà de ses forces psychologiques et l’amèneraient, sans doute, au bord de la crise de nerf et de l’hystérie.

    Ainsi, pour l’anti-complotiste, la démocratie occidentale ne peut commettre de crime puisqu’elle ne peut avoir de mauvaises intentions : elle ne tue que par dommages collatéraux, jamais volontairement. Par conséquent, on ne peut lui imputer des crimes de masse, seulement des erreurs circonstancielles et contextuelles qui ont eu de tragiques conséquences humaines inattendues. La culpabilité de la démocratie occidentale ne dépasse jamais celle de l’élève qui aurait pu mieux faire.

    Suite et source.



Réagir