jeudi 12 octobre - par Simple citoyenne

Greenpeace, les conclusions alarmantes sur la sécurité des centrales nucléaires en France !

Les conclusions d'un rapport d'experts du nucléaire et du terrorisme, mandatés par l'ONG, sont si inquiétantes que l'ONG ne rend publique mardi qu'une version expurgée des informations les plus sensibles, rapporte dans son article, le Figaro.fr, en date du mercredi 10 octobre 2017.

 

Opération Greenpeace dans une centrale nucléaire !

Ci-dessous une vidéo rapportée par France Info via Greenpeace, opération des militants de Greenpeace dans une centrale nucléaire !

 

 

Ci-dessous une chronique sur France culture, qui fait froid dans le dos.

Je cite un extrait "Après Fukushima, ceux qui dorment sur leurs deux oreilles à côté d'une centrale nucléaire me paraissent, ou bien ; peu informés, ou bien dotés d'excellents somnifères !"



44 réactions


  • Pyrathome Pyrathome 12 octobre 14:06

    Malheureusement car je ne le souhaite sûrement pas, mais un accident nucléaire majeur en France est hautement probable si rien n’est fait urgemment......  smiley

    Faudra t-il en arriver là pour ouvrir les yeux une bonne fois pour toute ????????????????????????


    • Simple citoyenne Simple citoyenne 12 octobre 14:23

      Bonjour Pyrathome ; c’est terriblement inquiétant !


    • La mouche du coche La mouche du coche 12 octobre 15:11

      Greenpeace se fout de l’écologie. Elle est en réalité une officine travaillant en sous-marin pour les Etats-Unis. Vous noterez qu’elle ne s’attaque PAS aux intérêts américains mais aux autres. En son temps, le Général de Gaulle lui avait réglé son compte, mais aujourd’hui avec les s.onistes au pouvoir, c’est plus difficile.


    • Simple citoyenne Simple citoyenne 12 octobre 15:36

      Bonjour La mouche du coche ; j’avoue que, si selon vous, Greenpeace serait une officine des USA, selon vous, c’est à l’heure actuelle le cadet de mon souci.

      Car le vrai souci, c’est que les militants de Greenpeace, nous ont prouvé, une fois de plus, qu’ils ont pu rentrer tranquillou et ont été arrêtés au bout de deux minutes, et par là même occasion, ils ont fait un petit feu de joie !

      Voyez la mouche du coche, ça n’était que Greenpeace !

      Cela aurait été des terroristes, nous ne serions sans doute plus là pour échanger ces informations.



    • Simple citoyenne Simple citoyenne 12 octobre 15:55

      @La mouche du coche ; et d’ailleurs, entre-temps que va-t-il se passer ? Demain à qui le tour pour faire une petite promenade dans une de nos centrales nucléaires ?


    • La mouche du coche La mouche du coche 12 octobre 16:46

      @Simple citoyenne
      .

      Suis-je la première personne à vous dire que vous êtes une idiote ou est-ce qu’on vous le dit aussi de temps en temps ?


    • Simple citoyenne Simple citoyenne 12 octobre 17:07

      @La mouche du coche ! Si les réponses à votre premier commentaire ne vous plaisent pas, pourquoi insistez-vous ? ! Mais après-tout, vous avez le droit de penser ce que vous voulez, pensez-le, et alors !


    • pegase pegase 12 octobre 17:39

      @Simple citoyenne

      Vous n’avez encore pas compris ? Ils sont PROTÉGÉS !!!

      Rentrez dans une centrale par infraction, et on va bien voir ...

      nous on regarde de loin avec des jumelles smiley

      Blague à part, si vous survolez une centrale, ils vous envoie illico un avion de chasse qui vous sommera de quitter les lieux, un doigt appuyé sur la gâchette, votre misérable trapanelle dans le collimateur, et je vous garanti qu’ils ne plaisantent pas ! 

      Puis la PAF vous tombera dessus, au besoin avec un hélico qui vous arraisonnera, vous serez incarcérée, votre avion sera confisqué, votre licence de vol supprimée, et vous écoperez d’une sacrée amende assortie de prison avec sursis, le tout devant un tribunal avec des agents de la DGAC qui vous passeront un sacré savon ....

      Mais rien de tout cela avec Greenpeace ...


    • Simple citoyenne Simple citoyenne 12 octobre 17:53

      @pegase ; Oui, l’arrestation comme le souligne aussi le dernier commentateur, n’a pas été violente, comme on peut tous le constater sur la vidéo, et c’est assez surprenant, là, "on" ne peut qu’être entièrement d’accord ! On peut voir deux gendarmes seulement avec un seul véhicule ! C’est carrément surprenant !


    • Et Hop ! 12 octobre 19:38

      @La mouche du coche :

      Greenpeace est financé par les compagnies pétrolières, 

      ils ne militent jamais ou très peu contre l’énergie pétrolière ou charbonniere.


    • La mouche du coche La mouche du coche 12 octobre 19:52

      @Et Hop !

      C’est possible. Ce n’est pas incompatible.


    • mmbbb 12 octobre 22:37

      @Simple citoyenne oui parce que nous sommes en france dans d ’autres pays ce serait peu être plus simple : tir a balles reelles point barre. Idem lors de la surveillance de l espace aerien par les pilotes de Mirage, un avion de touriste allemand ayant perdu sa route et survolant une centrale a ete ramene a un aeroport Bon si les pilotes avec des consignes plus strictes en cas de reels problemes un missile MICA mach 3 pourrait facilement resoudre l affaire. Les militants de Greenpace font les zigotos parce qu ils savent qu in fine ils ne craignent pas d etre abattus. Quant aux terroristes, il faudrait qu ils possedent des missiles pouvant penetrer un mur de beton, ce genre d engin est de type militaire en ne peut etre lance qu un avion de combat. Une roquette ne pourrait pas alterer a la fois le mur et atteindre le coeur . Les terroristes pourraient s en prendre aux barrages aux installations electriques aux usines chimiques ect ect mais Greenpeace ne fait que des operations que dans les centrales etrange non .


    • pegase pegase 12 octobre 23:32

      @mmbbb

      oui parce que nous sommes en france dans d ’autres pays ce serait peu être plus simple : tir a balles reelles point barre.


      Il y a de fortes chances, et ça ne ferait même pas 2 lignes dans les journaux .... pas vu de militants greenpeace en Suisse faire les malins par exemple ...


    • Simple citoyenne Simple citoyenne 13 octobre 10:45

      @mmbbb ; en effet, on reste finalement tout aussi dubitatif devant cette arrestation (je ne prône pas la violence), tout en douceur !


    • sarcastelle 14 octobre 00:47

      @mmbbb

      .

      C’est vrai, ça, une bonne rafale d’obus de 30 mm ou un engin air-air vous calmerait les ardeurs des ULM et autres avionnettes qui survolent les centrales nucléaires. 

      .

      On ne l’a pas encore fait, car un aéronef de loisir non seulement peut très banalement s’égarer, mais aussi avoir le choix entre passer près d’une centrale ou entrer dans le banc de brouillard à côté, mais ça, c’est la mort. 

      .

      Une centrale nucléaire est entourée d’une zone aérienne interdite (75 000 euros d’amende) de cinq kilomètres de rayon et de 1100 ou 1500 mètres de hauteur. Un avion léger miraculeusement capable de trouer la centrale peut ainsi la survoler légalement à vingt ou trente secondes de son écrasement sur elle s’il décidait de piquer dessus comme un Stuka. Bonne chance à l’interception. 
      .

      Alors à quoi sert la zone interdite ? Elle est manifestement politique. Il faut pouvoir dire que quelque chose est fait. Nombre de débats ont eu lieu sur le sujet dans des sites aéronautiques, et il semble que la raison d’être plus précise de la zone interdite serait la suivante : empêcher qu’en cas de panne un aéronef de loisir se pose dans un champ proche de la centrale. En cas de panne à la verticale de la centrale au-dessus d’une certaine altitude, permettre à l’appareil de se poser en plané hors de la zone. But de la chose : éviter que le journal local ou les écologistes à la vue d’un Jodel cassé dans un pré à côté de la centrale ne se mette à hurler à un Tchernobyl évité de justesse.


    • makhno makhno 14 octobre 12:54

      @mmbbb

      Je te cite : "...Une roquette ne pourrait pas altérer à la fois le mur et atteindre le coeur. "

      Mais , le talon d’Achille d’une centrale NUCLEAIRE n’est pas forcément son "coeur".. ! Et pour faire plier un PAYS , ou une COMMUNAUTE de PAYS (! !) , pas besoin de roquette ou de missiles..., les CENTRALES ont des points très FAIBLES....

      Rappellez-vous cet épisode : https://youtu.be/w4pz0FfhamQ&nbsp ; et écoutez bien ce que dit cet homme averti... !


  • DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 12 octobre 15:52

    Je ne suis pas sûre que Greenpeace soit suffisamment neutre lorsqu’ils jugent une centrale nucléaire ... Pour l’objectivité on repassera !


  • WakeUp 12 octobre 17:21

    Et s’ils avaient été arrêtés violemment, ou si l’un d’entre eux avait été blessé ils auraient fait un scandale et probablement provoqué le licenciement du garde impliqué... bande de bouffons.


    • Simple citoyenne Simple citoyenne 13 octobre 07:43

      @WakeUp ; Ils auraient dû être arrêtés violemment justement ! deux gendarmes pour une dizaine de militants, (à ce que l’on voit sur cette vidéo) finalement c’est louche !


  • Modern_Bushido Modern_Bushido 12 octobre 19:24

    A chaque fois c’est le même cirque, et à chaque fois tout le monde marche. Ca en serait marrant si ce n’était pas en même temps inquiétant pour évaluer le niveau de manipulation qui est encore possible sur le citoyen moyen.


    Pour avoir travaillé personnellement dans les différents secteurs d’activité, je peux vous assurer qu’il est infiniment plus facile d’empoisonner le réseau d’eau potable de Paris pour faire plusieurs milliers de morts ou de polluer le Rhône avec le contenu des raffineries pétrochimiques au sud de Lyon que de rentrer dans une centrale nucléaire et de provoquer un emballement irréversible du réacteur (déjà il faut savoir comment faire pour neutraliser toutes les refroidissement de secours, parce que c’est autrement plus complexe qu’une batterie de voiture). Rien que bloquer le mécanisme de sécurité des grappes de contrôle demande des modifications trop lourdes et trop longue pour une attaque externe. Mais toutes ces choses ce sont pas arrivées jusqu’à présent, et il y a peu de chance que cela arrive tant que la France continue de suivre les directives de ceux qui pilotent les cellules terroristes. Si vous voulez un exemple bien détaillé sur ce genre de pilotage, regardez l’enquête sur l’attentat de Karachi en 2002 suite à non versement des commissions sur la vente des sous-marins Agosta. Je doute que le kamikaze ai sût quelle était la véritable raison pour laquelle on lui a dit de se faire sauter...

    La vérité, c’est que vous ne maîtrisez pas ce qui peut se passer à ce niveau. Aucune des personnes qui viennent ici ne peut empêcher quoi que ce soit si une quelconque sphère d’influence d’échelle internationale veut provoquer ce genre d’événement. Les phénomènes de cette ampleur nous échappent totalement, alors cela ne sert à rien de se préoccuper de ce genre de risques qui ne sont que les symptômes d’un problème plus profond et plus complexe, qui ne se résoudra pas avec des caméras, des flingues et la surveillance d’Internet. Arrêtez de vous faire peur, arrêtez de faire peur aux autres, et si vous voulez vraiment améliorer les choses trouvez un moyen pour régler les trois problèmes-sources qui créent les tensions entre puissances et entre classes sociales : l’éducation ou l’accès à l’éducation (facteur humain), les ressources matérielles, énergétiques et alimentaires (facteur technique) et le système monétaire (facteur organisationnel). Autrement, laissez-nous apprécier la vie en paix. Sortez dehors admirer le ciel, il fait un temps magnifique aujourd’hui dans ma région.

    • Simple citoyenne Simple citoyenne 12 octobre 20:09

      @Modern_Bushido

      " Si vous voulez un exemple bien détaillé sur ce genre de pilotage, regardez l’enquête sur l’attentat de Karachi en 2002 suite à non versement des commissions sur la vente des sous-marins Agosta. Je doute que le kamikaze ai sût quelle était la véritable raison pour laquelle on lui a dit de se faire sauter...dommage le commentaire était intéressant jusqu’à ce que la fin soit " dormez-bien bonne gens"

      Sources Affaire des frégates d’Arabie saoudite et des sous-marins du Pakistan

      En effet, mais dommage que votre commentaire intéressant, devient à la fin, comment dirais-je, je vais reprendre ce terme entendu récemment, soporifique "dormez bien brave gens vous ne maitrisez rien, circulez il n’y a rien à voir, ou bien même, restez chez vous, profitez de ce qui reste, où je vous cite

      " Autrement, laissez-nous apprécier la vie en paix. Sortez dehors admirer le ciel, il fait un temps magnifique aujourd’hui dans ma région."


    • Simple citoyenne Simple citoyenne 12 octobre 20:24

       @Modern_Bushido ; je rectifie mon commentaire.

      Je vous cite " Si vous voulez un exemple bien détaillé sur ce genre de pilotage, regardez l’enquête sur l’attentat de Karachi en 2002 suite à non versement des commissions sur la vente des sous-marins Agosta. Je doute que le kamikaze ai sût quelle était la véritable raison pour laquelle on lui a dit de se faire sauter..." fin de citation.

      Là, donne le lien de l’affaire dont vous parlez. Affaire des frégates

      En effet, mais dommage que votre commentaire intéressant, devient à la fin, comment dirais-je, je vais reprendre ce terme entendu récemment, soporifique "dormez bien braves gens vous ne maitrisez rien, circulez il n’y a rien à voir, ou bien même, restez chez vous, profitez de ce qui reste, où je vous cite également, " Autrement, laissez-nous apprécier la vie en paix. Sortez dehors admirer le ciel, il fait un temps magnifique aujourd’hui dans ma région."


    • Modern_Bushido Modern_Bushido 12 octobre 20:34

      @Simple citoyenne
      Je vous ai donné une piste de réflexion. Vous êtes libre de ne pas l’entendre et de rester bloquée sur les réalités évidentes qui ne font pas avancer le débat. Paniquer juste pour paniquer ne sert à rien. Réfléchissez et proposez. 

      Je croise déjà bien trop de personnes qui se plaignent sans vouloir réfléchir au-delà des événements du quotidien et dont la pensée ne s’élève jamais sur le plan des idées. J’appelle ça le Syndrôme de Don Quichotte : s’inventer des luttes totalement ou partiellement imaginaires pour se donner l’impression de faire quelque chose, de vivre une aventure formidable.

      Et je ne dis pas cela pour clore toute possibilité de débat. Les deux options vous étaient ouvertes dans mon précédents commentaires et le sont toujours maintenant. Si vous souhaitez une analyse plus complexe et argumenté sur la question, je suis à l’écoute et prêt à un échange d’idées. Très sincèrement.


    • Simple citoyenne Simple citoyenne 12 octobre 20:55

      @Modern_Bushido ; oui, j’entends ce que vous dites et c’est juste, sinon je n’ai rien de plus à ajouter !


    • pegase pegase 12 octobre 23:47

      @Modern_Bushido

      Mhhh ... AZF ce n’était pas un accident, on ne me fera pas croire qu’il est possible qu’un tas de nitrate parte comme ça tout seul .. il faut un carburant, et ce ne serait encore de loin pas suffisant, il faut un travail d’artificier ...

      On nous a bien enfumés sur cette affaire !

      Pour les centrales, un petit commando peut y pénétrer facilement pour miner la cuve, et là => c’est la cata, même avec les sécurités que vous évoquez ....


    • sarcastelle 13 octobre 10:44

      @pegase

      .

      Comme d’autres comburants le nitrate d’ammonium de par sa formation endothermique est parfaitement capable de sauter tout seul. Il est souvent risqué de parler physique ou chimie sans trop savoir. 


    • pegase pegase 13 octobre 15:02

      @sarcastelle

      NH4NO3 => à l’état naturel c’est du guano de chauve souris  smiley

      OK, mais seulement dans des conditions de pression et de températures qui n’existent pas sur terre, ou sur Jupiter peut être !

      Pour que ça puisse partir seul, il faut "casser" les molécules, et ça ne se casse pas comme ça tout seul, ou dans vos rêves seulement , quand bien même ce ne serait encore pas suffisant, il faudrait un choc violent pour le faire partir ... Tout les artificier savent que c’est un explosif difficile à faire partir, même mélangé à un combustible, et même avec un détonateur...

      Je maintien qu’AZF ce n’était pas un accident !


    • pegase pegase 13 octobre 15:17

      A partir de 170 degrés ..... je sais bien que les toulousaines sont des chaudasses smiley .. mais quand même ...

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Nitrate_d%27ammonium

      Le corps chimique correspondant se décompose à partir de 210 °C, température considérée comme sa température d’ébullition. À partir de 170 °C, le produit chimique métastable n’obéit plus à aucune loi thermodynamique codifiée par les tables de prédiction usuelles ; la réaction à partir d’une masse critique de matière atteignant par endroit 290 °C peut s’emballer sur un mode turbulent et provoquer l’enchaînement vers une explosion globale. Il suffit de points chauds apportés par un petit incendie préalable, des tuyaux surchauffés, des courts-circuits d’installation électrique défectueuse ou plus rarement la foudre. Mieux, une première explosion dispersante, non corrélée directement au dépôt de nitrates d’ammonium, peut soulever la masse critique mélangée à environ un cinquième en volume d’air qui initie la réaction explosive finale à partir des points chauds laissés par la première explosion.


    • sarcastelle 14 octobre 00:31

      @pegase

      .

      Pour faire partir certains explosifs, pas besoin d’une source de chaleur extérieure. A froid, le versement d’une goutte d’un produit usuel que je ne précise pas fait très bien partir les mélanges à base d’un autre type de comburant, que je ne précise pas davantage. Un mécanisme apparenté est évoqué comme possibilité dans l’article Wiki sur l’explosion d’AZF. Vous pouvez ainsi remballer le contenu de votre second message après celui sous lequel je réponds ici.

      .

      - le nitrate d’ammonium, c’est du guano smiley

      - tous les artificiers savent....

      .

      Ce sont là typiquement deux arguments moisis sans autre intérêt que de provenir de la bible du manipulateur :

      https://fr.wikisource.org/wiki/L%E2%80%99Art_d%E2%80%99avoir_toujours_raison


    • pegase pegase 16 octobre 03:47

      @sarcastelle

      Ben dites donc, toutes les exploitation agricoles devraient être classées SEVESO avec vous , à coup de 200 kg à l’hectare, on frise Hiroshima à chaque épandage smiley 


    • sarcastelle 16 octobre 09:00

      @pegase

      .

      Votre dernière pirouette ne change rien au point de départ : il est possible de voir sauter du nitrate d’ammonium non mêlé de combustible, d’où la possibilité du caractère accidentel de la catastrophe d’AZF. 

      .

      Lorsque la médecine autrefois soignait les brûlures à l’acide picrique, elle ne pensait pas non plus que le patient allait sauter comme de la mélinite.

      .

      Seconde tentative de ridiculisation du contradicteur jouant sur l’ignorance du lecteur qu’il s’agit de faire rire pour avoir raison. 


    • Modern_Bushido Modern_Bushido 16 octobre 18:30

      @sarcastelle @pegase

      Peu importe lequel de vous deux a raison, ça ne changera ni ce qui s’est passé, ni ce qui pourra éventuellement arrivé. Tant que vous focaliserez votre réflexion sur les événements, vous ne changerez pas les concepts qui les engendrent, donc vous ne changerez rien à part peut-être la vision que l’on a de ces événements.


  • Et Hop ! 12 octobre 19:42

    Greenpeace ne dispose d’aucun moyen pour évaluer la fiabilité du parc nucléaire français ou autre : 

    ils n’ont ni les ingénieurs spécialisés, 
    ni le matériel de mesure, 
    ni la connaissance des systèmes et des procédures, 
    ni la possibilité de visiter les installations et de prendre des mesures.

  • bob14 bob14 13 octobre 06:19

    Green-Pisse..ou LARD d’enfumer les foules...


  • LUCA LUCA 13 octobre 09:18

    Le système nucléaire français n’est plus français....


    Manquerait plus qu’un incident sous faux drapeau fasse éclater un réacteur dans une région plus contestataire que d’autres et n’ayant que peu d’intérêts économiques histoire de bien dominer la situation...C’est qui l’patron ?...Damoclès !

    Pour info, l’Ukraine va devenir la poubelle de déchets nucléaires US....vous voyez, pas besoin de larguer une bombe, un accident est si vite arrivé ! ...Parfois j’me fais des films en lisant entre les lignes, en espérant néanmoins que mes interprétations ne sont que des affabulations ! ... Je soupçonne tout de même que le rapprochement amoureux avec nos amis libérateurs devienne une relation un peu plus complexe de jours en jours, à la limite d’un rapport macro/prostituée, qui bloquerait l’accès aux ressources à une vielle dame usée qui ne la ferme pas. 

    Bref !...Un p’tit hiver nucléaire pour combattre le réchauffement climatique en Europe est une solution envisageable !...D’une pierre deux coups !..Nan mais là je me gausse !

    • le celte le celte 15 octobre 15:44

      @LUCA
      Vous avez raison, et je suis certain que le tsunami japonais de Fukushima a été créé par un système militaire. D’ailleurs les sites nucléaires sont souvent postés à des endroits stratégiques pour dissuader les attaques.


  • Debrief 13 octobre 09:22

    Dans l’audio de France Culture, le journaliste (?) évoque la mouche dans l’oreille de l’éléphant qui est dans un magasin de porcelaines et accuse Green Peace de donner des idées aux "terroristes" avec cette histoire de piscine. Comment peut-on être aussi naïf (ça mérite même un autre qualificatif) ? Les "terroristes" ne sont pas les demeurés qu’il croit et, experts de la guerre en Syrie et ailleurs, savent s’attaquer aux infrastructures par leurs points faibles sans l’aide de GP.
     
    Le grand nombre de centrales et le coût insupportable de leur protection font que le risque d’attaque terroriste ou conventionnelle en cas de conflit, jamais envisagé à l’époque de la nucléarisation de l’énergie, restera élevé et prometteur de dégâts considérables. Et ce ne sont pas quelques gendarmes arrivés sur le tard qui pourront arrêter un commando armé de gens prêts à tout.


    • sls0 sls0 13 octobre 18:34

      @Debrief
      Tree mils Island, erreurs humaines.

      Tchenobyl, erreurs humaines.

      En cas de stress, on risque fortement de ne pas prendre la bonne décision.

      Pour palier à ce problème la solution c’est une mise en sécurité automatique quand on sort des critères requis. Personne ne peut intervenir que ce soit celui qui conduit la tranche ou le président de la république. (Oui ça un cout car ça peut amener un manque de production)

      Si un commando pourrait influencer avec des arguments douloureux celui qui conduit ou le président de la république, l’automatisme peu respectueux de l’autorité ferait son boulot et mettrait en situation de repli.

      Pour un responsable d’une unité de gendarmerie de surveillance d’un centrale j’avais fait un sénario en 2010 de tranche sans sources d’électricité et sans turbo-pompe pour alimenter. Là ils étaient mal.

      Les parades ont été prise et Fukuhsima a boosté la chose.

      Rien n’est impossible mais il faut connaitre et je ne sais pas si je pourrai écrire un autre scénario, coté parades et détections ça commence à être trop complet.

      Comme il est écrit plus haut il y a des cibles plus faciles et plus empoisonnantes.

      D’un pays à l’autre ça change, les USA sont beaucoup plus sensibles, c’est plus le profit que la sûreté qui les guide. Ils ont plus d’ennemies et greenpeace les font pas trop chier ils peuvent donc somnoler.


  • Simple citoyenne Simple citoyenne 29 octobre 07:38

    en complément !

    "L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), est en France l’entité qui assure les missions, au nom de l’État, de contrôle de la sûreté nucléaire, de la radioprotection en France (travailleurs du nucléaire, environnement, populations locales) et de l’information des citoyens « pour protéger les travailleurs, les patients, le public et l’environnement des risques liés aux activités nucléaires »2." 


Réagir