mardi 7 juillet - par Simple citoyenne

Gouvernement Castex : Pompili à l’Ecologie, Dupond-Moretti à la Justice, Bachelot à la Culture

Source Marianne Des magistrats réagissent à la nomination de Dupond-Moretti à la Justice

"J’ai l’impression de vivre un cauchemar éveillé" : des magistrats réagissent à la nomination de Dupond-Moretti à la Justice Eric Dupond-Moretti a été nommé ce 6 juillet garde des Sceaux du gouvernement de Jean Castex. La nomination du célèbre avocat, connu pour ses critiques régulières à l'encontre des magistrats, interpelle la profession. L'article entier



19 réactions


  • ZardoZ ZardoZ 7 juillet 11:47

    Nous tombons de plus en plus bas, le gros sac de Dupond-Moretti est une gauchiasse larvée, pro immigrationniste..


  • Pyrathome Pyrathome 7 juillet 13:26

    Rendez-nous Sibeth !  smiley


    • Norman Bates Norman Bates 7 juillet 19:40

      @Pyrathome

      Sibeth aura quelques loisirs et pourra suivre une formation pour apprendre à porter un masque...
      Pénicaud aussi est partie, alors qu’il faudra encore plusieurs générations pour décrypter ses discours...
      Saluons Elisabeth Borne, avec sa gueule de hibou passé sous les roues d’un camion elle à réussi à s’accrocher à sa branche ministérielle...
      Castaner (de la guerre) se dit fier de son bilan...c’est certain qu’il a beaucoup œuvré pour les services d’ophtalmologie et plus globalement pour la chirurgie...


    • hase hase 7 juillet 20:22

      @Pyrathome
      Arrêtez de nous rendre si bêtes ! Nous avions droit à une deuxième chance, merdalors !


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 7 juillet 22:26

      @Norman Bates
      "Saluons Elisabeth Borne, avec sa gueule de hibou passé sous les roues d’un camion."

       smiley  smiley


    • Duke77 Duke77 8 juillet 08:55

      @Norman Bates Excellent ! smiley


  • louis 7 juillet 13:31

    Avec Dupont Moretti , c’est une mauvaise nouvelle pour la justice du citoyen lambda , mais une bonne nouvelle pour la voyoucratie , vous vous rendez compte , un d’entre eux ( il a défendu tellement d’assassins , qu’il a oublié de quel côté il devrait se trouver ) ministre de la justice .


    • Simple citoyenne Simple citoyenne 7 juillet 17:44

      Sa nomination au gouvernement semble être un peu étrange...si je me souviens bien il s’occupe d’une affaire politique je crois...


    • Maetha 7 juillet 21:05

      @louis

       On va enfin voir avancer le procés fait à Tariq Ramadan sur des bases plus saines que ce à quoi nous avons assisté jusque-là.
      Il s’agit là d’un scandale politique-judiciaire-et-médiatique de niveau séculaire.

       Pour plus de renseignement sur la situation de l’enquête actuellement, cliquer sur : Le réveil citoyen. Tariq Ramadan.


    • louis 7 juillet 22:54

      @Curiosus
      Dans son comportement , il va peut être retourner sa veste , c’est assez fréquent chez ce type d’individu , il va peut être être aussi zélé qu’il l’était en temps qu’avocat .


  • Octave Lebel 7 juillet 14:36

    Un gouvernement d’union nationale pas encore assez disruptif !

     Pourquoi pas

    - un journaliste de France inter ou France info comme porte-parole du gouvernement ?

    - Cyril Hanouna directeur de cabinet de Roselyne Bachelot à la Culture ?

    - Patrick Balkani secrétaire d’Etat aux comptes de l’Etat ?

    - Luc Ferry, conseiller spécial auprès du ministre de l’intérieur ?

    - Karine Le Marchand sécrétaire d’Etat aux conditions féminines et masculines ?

    Humour de défense, celui auquel on a recourt pour supporter ce qui nous navre et nous blesse, l’incurie et la servilité du traitement médiatique de cette période, la tristesse de voir l’image de notre pays ainsi dégradée à l’étranger, les occasions ratées d’un sursaut.

    Quelques rappels :

    30 000 maires élus au 1er tour le 15 mars 2020 en l’absence de 55% des électeurs contre 7600 en 2014 appuyés sur 64% de leurs concitoyens. Le reste élus au second tour avec 60% de leurs concitoyens leur tournant le dos et représentant entre 18% et 20% du corps électoral, contents d’empocher une mandature pour 6 ans. Quelle aubaine. Qui leur ouvrent de plus l’accès à l’élection des sénateurs. Vous savez quoi. Tout cela est légal.

    Et maintenant un président élu par défaut soutenu par l’assemblée dite des 62 (62 % des électeurs qui sont restés les bras croisés aux législatives) intervenant avant la déclaration de politique générale de son premier ministre devant le parlement. Il continue de creuser conforté par ses conseils encore un peu plus le sillon tracé avant lui qui éventre méthodiquement les apparences démocratiques de ce que sont devenues nos institutions.

    Je crois que notre pays sera acculé par ces gens-là à des événements ultra-légaux en dépit d’une volonté générale de réforme pacifique.Qu’on ne s’y trompe pas, c’est la méthode la plus coûteuse, la plus risquée et la moins efficace.

     


  • Hijack ... Hijack ... 7 juillet 16:37

    Bachelot à la culture ???  Ah ... bon !

    .

    Darmanin à l’intérieur ??? Va nous faire regretter Rantanplan, à tous les coups.

    .

    Dupond-Moretti ??? ... Au moins, il connaît les failles de la justice, même s’il est critiquable sur d’autres points.

    .
    Sibethoutai ? (ou t’es)


  • Serge ULESKI Serge ULESKI 7 juillet 16:38

    Un Darmanin sur lequel pèse des soupçons de viol (affaire en cours) ministre de l’intérieur (chef de la police)...

    Un gros porc qui moquait la révolte des femmes à propos des violences qu’elles subissent... Garde des Sceaux...

    Il est pas beau ce gigantesque doigt d’honneur de Macron qui choisit les deux seuls électorats à sa disposition pour 2022 face au taux d’abstention record annoncé !

    Un électorat réactionnaire, un autre sans conscience que... soit dit en passant, des Verts se feront très certainement un plaisir de rejoindre le moment venu... au deuxième tour contre MLP parce que... tout comme l’argent, l’électorat et les postes ministériels n’ont pas d’odeur.



  • crow crow 8 juillet 08:52

    Ce que je trouve pathétique dans tout ce fatras de remaniements ministériels, ce sont ces politicards professionnels se passant le flambeau d’une génération à l’autre, nous pondant des lois à la con qui portent chacune leur nom pour la postérité comme une vache éjecte sa bouse au bon plaisir des mouches qui se régalent. S’ils sont les pantins de la haute finance, les marionnettes de la razzia mondiale, ils n’en sont pas moins des malades mentaux s’essayant au pouvoir, formatés et conditionnés dans de pseudos écoles, des clubs très sélectifs dans lesquels chacun se renifle le derrière et ainsi choisir à leur tête, celui qui pétera le plus haut. A croire que la fameuse blague : "c’est qui le chef du corps humain ?" ... ce serait le trou du cul que ça ne m’étonnerait même pas !


  • ahtupic 8 juillet 09:16

    Va falloir que Pompili se méfie de Dardàlamain.


    • Vraidrapo 9 juillet 09:01

      @ahtupic
      Nan, pour Pompili ce serait plutôt Talonnettes :

      La scène se déroule dans le bureau du président de la République. Nicolas Sarkozy attend une élue locale qui vient lui demander des subventions pour un musée. Lors de son arrivée, elle découvre le chef de l’État très excité sexuellement. Il lui aurait alors réclamé "une gâterie" :

      "Sois gentille, tu vois bien que j’ai besoin de me détendre. Allez… C’est pas grand-chose. Tu ne peux pas me laisser comme ça ! " a-t-il imploré. L’acte sexuel qui s’ensuit aurait été "bref ", le "monarque", comme le surnomme l’auteur Marie-Célie Guillaume, "étant pressé", car il doit remettre la légion d’honneur à Isabelle Balkany, c’était le 30 janvier 2008, soit trois jours avant son mariage avec Carla Bruni !


Réagir