vendredi 3 février 2023 - par Bob34

Frédéric Lordon : « Macron est un bouffon haïssable ! Il faut tout bloquer, il faut mettre l’économie à genoux ! »

Comment gagner contre Macron et la réforme des retraites ? L'intervention musclée de Frédéric Lordon au meeting de Révolution Permanente le 1er février.

Le meeting dans son intégralité :

Avec Anasse Kazib (cheminot, porte parole de RP), Frédéric Lordon (philosophe), Fernande Bagou (travailleuse du nettoyage à Onet), Lorélia Fréjo (étudiante), Mouloud Sahraoui (ouvrier dans la logistique à Geodis) et Adrien Cornet (raffineur Total Grandpuits).



60 réactions


  • sirocco sirocco 3 février 2023 19:20

    "Il faut tout bloquer, il faut mettre l’économie à genoux !" 

    Tiens, quelqu’un qui est d’accord avec moi (c’est si rare !) sur cette prédiction que les Français n’obtiendront absolument rien (peut-être 3 cacahuètes, et encore...) en matière de retrait de la désastreuse réforme des retraites, tant qu’ils ne paralyseront pas le pays totalement par une grève générale illimitée !


    • mat-hac mat-hac 3 février 2023 20:06

      "Il faut tout bloquer, il faut mettre l’économie à genoux !" 

      Il faut voter pour Lassalle ou Kuzmanovic pour changer de paradigme.


    • TchakTchak 4 février 2023 07:01

      @sirocco

      Oué, mais c’est exactement ce que souhaite et fait macron. Il a déjà emprunté 600 milliards soi disant pour le covid, tout en continuant à faire baisser les lits d’hôpitaux en dizaines de milliers chaque année, et il doit encore emprunter 300 milliards en 2023 : ça s’appelle une banqueroute. Il détruit en même les PME/PMI pour qu’il n’y ait pas la capacité économique à remonter le pays. Est-ce le scénario à la grecque volontairement préparé, pour refourguer tous les actifs restants du pays à Blackrock vers une économie dirigée exclusivement par l’oligarchie ?

       

      Et l’Etat est complice de la trahison contre le pays, quand il n’est pas mis en coma artificiel :

      https://lecourrier-du-soir.com/revelation-explosive-en-france-en-3-ans-letat-a-passe-500-commandes-aux-cabinets-de-conseils-43-milliards-depenses/

       

      Eric Drouet Drouet avait raison : il faut rentrer dans l’Elysée. Ensuite, Dieu reconnaîtra les siens.


    • Conférençovore Conférençovore 4 février 2023 09:28

      @TchakTchak
      " il faut rentrer dans l’Elysée. Ensuite, Dieu reconnaîtra les siens"

      Et pour faire quoi au juste ? Dieu en décidera aussi le moment venu ? Je réponds à cette option dans un commentaire plus bas.


    • mmbbb 4 février 2023 10:30

      @mat-hac changer de " paradigme " comme en 68 ou ces révolutionnaires d hier sont responsables de la situation d aujourd hui .
      Ils sont devenus de bons patrons ou de bons petits capitalistes 
      Quant a mettre l econonomie à genoux telle la Grèce ou les salaires des fonctionnaires ont ete divises par deux .

      Notre economie a dejà un genoux à terre ! 


    • TchakTchak 4 février 2023 11:09

      @Conférençovore

      Pour faire changer la peur de camp, c’est là que tout commence. Le système médiatico-politique ne peut que produire du mensonge et de la malfaisance. Car il ne peut plus faire autrement. Il ne peut recruter que des malveillants. Si des députés intègres et intelligents sont rentrés à l’assemblée : ils ne peuvent que rester isolés, ou ils sont obligés de participer aux idéologies dont le système toxique a besoin pour être entretenu.

      Les urnes, c’est fini, le sketch dure depuis 40 ans, ce n’est que routine qui consolide le système. On ne sait même pas si deux millions de voix ont disparu aux élections présidentielles 2022. Car la possible victime n’a même pas posé la question. Car la candidate n’a même pas envie d’être élue présidente. Car elle sait qu’elle ne pourra pas gouverner contre le système. Bref, c’est fini, le système toxique marche trop bien, les cliquets sont trop nombreux, solides, affinés. On ne peut plus rien faire d’autre que péter la machine.

      Alors que devient une rébellion ? Je ne sais pas, vous non plus. Mais péter la machine infernale, soulagera déjà. Cela ferait des morts ? Sans doute. Le système produit déjà ses morts de toute façon : les malades pas soignés, les faux vaccins qui tuent, la précarisation du travail, l’inflation pour complaire à Washington qui a besoin de détruire la Russie, la destruction volontaire des artisans, PME, etc… Et ce système ne peut que produire de plus en plus de morts.

      Mais une rébellion, c’est une tragédie qui reprend, qui réveille tout le monde, permet de reprendre possession du politique, ouvre des choix et des possibles. Est-ce que ça peut être pire ? Le pire est déjà là de toute façon.

      Et j’avoue que le couplet permanent sur l’éducation des masses me fatigue. Aux réferendums de Maastricht, et du TCE, ce sont les ouvriers, paysans, professions intermédiaires qui ont voté pour garder le pays et la capacité à se gouverner. Ce sont les CSP + qui ont voté la vente du pays à l’UE et au fric. 


    • Croa Croa 5 février 2023 14:44

      À mat-hac,
      Lassalle est hors service pour s’être bêtement fait piquer et personne ne connait Kuzmanovic. De toute façon, il n’y a pas d’homme providentiel pour sauver le pays, seul le peuple lui-même a cette possibilité via une vraie démocratie, c’est-à-dire une démocratie directe.


    • lacsap151 6 février 2023 09:54

      @TchakTchak
      Oui, je crois aussi que tout bloquer n’est pas la solution mais servirait Macron et l’oligarchie qui verra là l’occasion d’accélérer la mise en place de mesures de contrôle encore plus coercitives. Ils ont testé la docilité des Français pendant 2 ans, ils ont vu qu’ils pouvaient pousser le curseur très loin.
      Lordon me paraît , comme toujours, caricatural engoncé dans ses postures marxo-anarchistes d’un autre âge. Il continue à alimenter l’imaginaire des masses avec l’idée du patron millionnaire vivant le fouet à la main alors que 95% des entreprises ont moins de 10 salariés et 90% aucun et se battent chaque jour pour maintenir l’activité de leurs boites. En matière de parasites Lordon s’y connaît comme " prof de fac " ! Je serais curieux de savoir ce que ce type fait de ses journées et s’il a la moindre idée de l’emploi du temps et des contraintes qui pèsent sur un de ces "petits patrons " 


  • alanhorus alanhorus 3 février 2023 21:57

    Le chemin de croix de Dieudonné.

    https://www.youtube.com/watch?v=Ktc8B4dfWl8

    Les Quenelles c’est bon mangez en....


    • sirocco sirocco 4 février 2023 00:17

      @alanhorus 
      Lu parmi les commentaires sur cette vidéo :

      "Un juif c est quelqu un qui assassine ton enfant et qui te fais condamner à sa place en criant au meurtre .... il se fera ensuite passer pour un témoin victime traumatisé en demandant réparation pour son choc psychologique."


    • alanhorus alanhorus 4 février 2023 01:50

      @sirocco

      https://www.youtube.com/watch?v=W4T56IRIZ8g

      Sous cette vidéo, commentaire du créateur à qui l’ont pose une question sur le couple Macron :

      "This couple is known for taking transvestigators to court."

      "Ce couple est connu pour avoir attaqué les travestisgations en justice."



    • alanhorus alanhorus 4 février 2023 02:09

      @sirocco

      Oui j’ai vu sur youtube, et quoi ?

    • Conférençovore Conférençovore 4 février 2023 08:30

      @sirocco
      Ce type de commentaire est très rarement écrit par une personne identifiable, pour des raisons évidentes. Il peut arriver qu’ils soient écrits par un anonyme et de manière sincère (au premier degré) mais ils sont très souvent écrits pour simplement tenter de pourrir la vidéo associée en envoyant le message "regardez, les gens qui regardent ce type de vidéo sont des malades... donc, il faut censurer la vidéo !". C’est du trolling.
      Ceci étant, c’est le genre de phrase que pourrait écrire allahorreur.


    • ged252 4 février 2023 14:07

      Je pense qu’il s’agit de la dénonciation d’un procédé banal, que beaucoup de gens utilise, et notamment dans les affaires de droit pénal, et qui consiste, de la part de l’agresseur, à accuser la victime de ce qu’il a fait..
      .
      Il m’a agressé dit l’agresseur, en oubliant de dire que c’est lui qui a porté les premiers coups et que l’autre n’a fait que se défendre.
      .
      C’est ce que veut dire le post j’imagine


    • alanhorus alanhorus 4 février 2023 15:01

      @sirocco
      C’est un peu l’histoire des adversaires de Jésus Christ cette histoire.


    • ged252 4 février 2023 18:08

      @alanhorus
      Toute la vidéo est bizarre, avec un éclairage pourri, un endroit pourri, des rideaux pourri, un Dieudo mal à l’aise, pas dans ses baskets habituelles ; ou qui ne parati pas être dans son état normal. On ne le reconnait pas.
      .
      C’est peut-être un sosie qui parle à sa place ?
      .
      Tellement bizarre cette vidéo 


    • alanhorus alanhorus 4 février 2023 21:42

      @ged252
      Exact ce n’est pas le comique qu’il est.
      Pourquoi accepte-t-il ce jeu de dupes ?
      Une autre possibilité serait qu’il soit ftan-maçon d’ailleurs Soral parle de Fraternité à la fin de la vidéo du Qui.
      https://odysee.com/@hotmail.com:68/DIEUDONNÉ-EST-IL-FRANC-MAÇON-?-ÉPISODE-1:1
      Bon il y a 4 épisodes.
      https://odysee.com/@jerusalem:5/c%27est-parti-mon-qui...-qui- !-%C3%A9pisode:4?t=5599
      Et je l’embrasse bien fraternellement dit Soral à Dieudonné.


  • perlseb 3 février 2023 22:05

    Il y a une information qui serait intéressante à avoir avant de croire que la grève générale mènera à quelque chose d’intéressant : quelle proportion de larbins irréductibles veulent un nouveau chef fort pour nous sortir de notre situation (créée par nos actuels et anciens chefs) ? Car c’est comme cela que ça risque de finir. Comme dans les années 30 en Allemagne entre les communistes et les ... autres. Ils ont eu leur chef fort et ils ont eu du travail immédiatement. C’est ce que tous les peuples veulent non ? Du travail ... pour mieux le détruire derrière. Ah que le chômage et la misère sont bons pour semer la zizanie et piloter le peuple comme du bétail.


    • Croa Croa 5 février 2023 15:02

      À perlseb,
      Le système actuel repose sur la corruption des élites. L’oligarchie choisi ses champions, ça commence comme ça ! Et si, par accident, un homme bien intentionné arrive au pouvoir, celui-ci sera acheté ou corrompu autrement, via son passé, par le sexe ou qui sait quoi. Regardez comment se comporte Lula au Brésil, un type issu de son peuple ! Sinon, en ce qui concerne les plus incontrôlables, un accident fatal est toujours possible !

      • Il n’y a donc pas d’homme providentiel, rêver de « nouveau chef fort » est tout simplement une erreur. Le seul moyen possible pour évincer la mafia occulte qui dirige ce monde passe par la démocratie directe. 

       

    • perlseb 5 février 2023 18:28

      @Croa
      Je suis entièrement d’accord avec vous, c’est même ce que je martèle constamment ici.
      Soit le chef est corrompu vu le pognon de dingue des oligarques, soit pour les très rares irréductibles qui passeraient à travers les mailles, on lui règle son compte.
      Je ne comprends pas que certains puissent encore croire à un chef providentiel, c’est faire l’autruche.
      Pour moi, nous sommes arrivés au bout du système pyramidal où les riches ont tellement d’argent qu’ils peuvent corrompre tous les chefs d’états en même temps. La tête de la pyramide est maître du monde. Leur seul espoir pour avoir plus de pouvoir : terraformer Mars, nous contrôler depuis l’intérieur (faux vaccins) etc... donc le même désir de tout chef : élargir le terrain sur lequel il soumet.


    • lacsap151 6 février 2023 09:58

      @perlseb
      Malheureusement je crois que votre analyse est indépassable


  • alanhorus alanhorus 3 février 2023 22:41

    https://odysee.com/@fabroots:8/%F0%9F%94%B6%EF%B8%8Fceux-qui-ont-pris-tout-le-plat:c

    Abbé pierre à propos de la paix et de la violence, discours appliqué à la reforme des retraites.


  • alanhorus alanhorus 4 février 2023 00:40

    Macron sera t-il pire que la trans sarkozy par rapport à la Lybie ?

    https://egaliteetreconciliation.fr/Macron-pret-a-faire-la-guerre-israelienne-contre-l-Iran-71212.html


  • Conférençovore Conférençovore 4 février 2023 09:26

    Il y a deux aspects à considérer. Le premier est la forme. Si l’objectif est de démolir ce système (donc la Révolution), je crains qu’une grève générale soit difficile à mettre en œuvre en l’état actuel. Tout l’effet qu’elle produira sera de nous affaiblir encore plus. Nos voisins ne sont pas nos amis... S’ils peuvent prendre possession de notre pays, ils ne s’en priveront pas. Rappelons aussi que Macron a été élu à 58%. Il a été le premier choix de plus de 25% de la population. Autrement dit, non seulement des millions de gens dans ce pays refuseront de suivre cette grève mais vous en trouverez des millions pour la combattre et soutenir l’Etat qui réprimera les manifestants. On se retrouvera alors avec un épisode GJ bis. L’autre solution suggérée par certains consisterait à prendre l’Elysée et les lieux de pouvoir (je ne suis pas certain que beaucoup de choses se décident à l’Elysée mais bon...). Elle est déjà plus crédible en termes d’efficacité mais ne pensez pas que les gens en place se laisseront faire. Il y aura beaucoup de morts et pas simplement des yeux crevés. Et souvenez-vous que quand les GJ se sont approchés de l’Elysée, les hélicos étaient prêts à décoller pour évacuer le poudré et sa greluche. Tout est déjà prévu à ce niveau. Il y a également des souterrains qui relient certains bâtiments stratégiques à Paris et plein d’autres choses que le Français moyen ignore. Il existe une troisième solution mais elle est beaucoup plus radicale et, de toutes façons, elle ne sert à rien si l’on ne considère pas le second aspect des choses.

    Virer la clique Macron, certes. Mais, encore une fois, n’oublions pas qu’il a largement été plébiscité. Bon, admettons que cela soit possible. La question devient « pour mettre quoi à la place ? ». Lordon est un type brillant mais c’est un communiste. Perso, vu les résultats là où cela été fait, je ne suis pas chaud : le communisme mène systématiquement à des pouvoirs autoritaires, de la surveillance de masse (avec délations, persécutions, emprisonnements, etc), des abus, des apparatchiks et enfin la ruine, la famine, les massacres et les camps. La démocratie directe à la Chouard, je n’y crois pas une seconde en l’état actuel. On peut préparer les masses, les éduquer politiquement mais ça prendra une ou deux générations avant que cela porte ses fruits (et vu le niveau de la pop, ça sera sans doute beaucoup plus). Que nous reste-t-il au juste ? L’anarchie ? L’anarchie, c’est, comme son nom l’indique, le bordel. La France deviendra une immense ZAD. L’ultra-libéralisme ? Ce serait la prise de pouvoir définitive de la finance internationale. L’écologie politique ? Ça donne des tarées comme Sandrine Rousseau qui veut importer des talibans en France pour mieux les surveiller. Le socialisme ? Ça donne cette France déclassée dans tous les domaines avec, en prime, une bureaucratie qu passe son temps à emmerder les Français en plus de nous coûter une blinde.

    Je ne vois qu’une seule idéologie fonctionnelle : le souverainisme. Le souverainisme est raisonnable, logique et juste une évidence appliquée dans de nombreux pays (plus ou moins). La France n’est plus souveraine sur l’ensemble des points : on ne contrôle plus nos frontières (le territorial) ; notre diplomatie est décidée ailleurs ; notre économie est en partie possédée par des étrangers ; notre droit n’est plus appliqué et la France se fait même condamner régulièrement comme un enfant que l’on punit ; on ne bat plus monnaie ; nos lois ne sont plus que des transpositions de décisions prises ailleurs ; notre armée est soumise à l’OTAN. Après le sanitaire (on a vu ce que cela donnait avec le covid), Macron et ses amis ont décidé de bousiller notre souveraineté énergétique et nous importons désormais la moitié de notre consommation alimentaire (sans parler de tout le reste qui est importé dans des proportions incroyables). A cela on peut ajouter que certains pays étrangers (et parfois même des shit-holes) ne nous respectent pas bien que nous les aidions par ailleurs. On peut également ajouter que les Français ont décidé de mettre des gens au pouvoir qui bradent les intérêts stratégiques de notre pays les uns après les autres et que des idéologies clairement ennemies comme l’islamisme (je déteste ce mot car il est la même chose que l’islam en réalité) et autres nous combattent sur notre propre sol.

    Le seul mouvement politique à être conscient de tout cela et de proposer des solutions crédibles est le souverainisme. Ce n’est pas un mot magique qu’il suffit de prononcer pour tout régler mais c’est une ligne à appliquer dans tous les domaines. Maintenant, il faut être lucide : combien de Français sont capables de comprendre cela ? Rien que sur ce forum, très peu de gens sont en mesure de nous expliquer ce qu’il voudrait eux-mêmes comme système. Faut voir d’où l’on part...


    • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 4 février 2023 10:09

      @Conférençovore

      "Le seul mouvement politique à être conscient de tout cela et de proposer des solutions crédibles est le souverainisme."

      Oui. 



    • Conférençovore Conférençovore 4 février 2023 10:45

      @Gaspard Delanuit
      Le pb est que les Français n’en veulent pas. Même si on le considère au sens très très large (c’est-à-dire en y incluant MLP ou EZ qui, tous les deux, sont souverainistes à certains égards), le souverainisme en France (en gros les mouvements incarnés par FA, NDA et FP) atteint péniblement les 42%. Et encore... il faut considérer qu’en face, on a une tanche comme Macron et ses 5 années + 2 sous Hollande de gouvernance catastrophique.
      Les Français ont quand même un peu évolué en bien ces dernières années (comme d’autres peuples européens). Il y a un espoir de réveil, mince, mais il existe. Le simple fait que beaucoup de gens admettent ouvertement voter pour Marine montre déjà qu’ils n’en n’ont plus rien à battre d’être éventuellement regardés de travers. Les gauchistes n’ont plus le monopole idéologique (ils en ont peut d’ailleurs). C’est plus facile dans certaines zones du pays que d’autres mais, au moins, les gens écoutent moins les collabos omniprésents dans les médias qui ressassent que Le Pen/Zemmour seraient des monstres.

      Par contre, il y a un autre problème, et celui-ci est au statut "work in progress". Cette vidéo le résume.


    • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 4 février 2023 12:13

      @Conférençovore

      "Le pb est que les Français n’en veulent pas."

      C’est vrai, donc ils vont (nous allons) souffrir. Quand un être humain ne comprend pas avec son intelligence qui ou quoi veut sa mort, il finit soit par mourir comme un con, soit par souffrir au point de commencer à cesser de nier l’évidence et voir ce qui est devant ses yeux et sa conscience. Par exemple, en voyant ses enfants revenir d’un concert avec une jambe en moins et défiguré, ou ne pas revenir du tout ; en voyant ses vieux parents maltraités par les robots de l’administration médicale, en voyant les forêts de son village pillées et détruites par des industries prédatrices étrangères, en se voyant empêchés de vivre pour "sauver la planète" et puis en devant baisser les yeux devant des racailles dont les petites entreprises ne connaissent pas la crise. À un moment, le zombie va peut-être arrêter de se dire que c’est la faute à la montée de lestremdroate et, dans un éclair de lucidité, ne pas glisser son bulletin dans l’urne pour reconduire à la présidence de la République Européenne le candidat Olivian Véreux "pour faire barrage à la montée" du nouveau parti du petit-fils de Marlène Lapine. Peut-être dans 30 ans, peut-être après une guerre atomique, peut-être jamais, je ne sais pas. Soyons stoïques. 


    • juanyves juanyves 4 février 2023 12:30

      @Globulard
      Pour une fois que tu avais quelque chose à dire sur Frédéric Lordon, que tu as l’air d’apprécier, vu qu’il défends les "tiens", tu ne peux t’empêcher de tomber dans le mantra habituel de l’insulte personnelle et de la "bérurisation" du propos. N’oublies pas non plus ce que dit Lordon sur le complotisme et le manipulation de l’information ( Le Monde Diplomatique )


    • Pyrathome Pyrathome 4 février 2023 15:27

      @Gaspard Delanuit

      C’est vrai, donc ils vont (nous allons) souffrir. Quand un être humain ne comprend pas avec son intelligence qui ou quoi veut sa mort, il finit soit par mourir comme un con, soit par souffrir au point de commencer à cesser de nier l’évidence et voir ce qui est devant ses yeux et sa conscience. 

      Le covidocircus est aussi un très bon exemple....

      Le gros problème des "tireurs de ficelles", c’est que ça ne marche pas sur tout le monde, il y aura toujours un pourcentage non négligeable de gens avec un odorat affûté pour mettre des pelletées de sable dans les engrenages de l’abjection....


    • perlseb 4 février 2023 15:32

      @Conférençovore
      Le souverainisme, pour moi, il faut l’appliquer à tous les niveaux, et ne pas se concentrer sur la nation.
      En fait, quand vous parlez de souverainisme, vous parlez d’autonomie française, et on ne peut qu’être d’accord avec cette idée. Mais pourquoi rendre tous les villages dépendants, pourquoi être autant spécialisés et aussi peu résilients économiquement ? On peut aller beaucoup plus loin et se demander pourquoi on a fait en sorte que la majorité de la population travaille en ville et soit complètement déconnectée de son besoin primaire qui est de se nourrir ? Car il y a énormément de "bullshit jobs" en ville (je parle d’expérience), beaucoup de parasites qui gagnent bien leur vie tout en s’emmerdant (pour les plus lucides) à faire un boulot complètement inutile. Pourquoi cette évolution forcée du travail ?

      La raison, pour moi, est très simple. Le but est d’empêcher toute autonomie, toute liberté justement. Car qui dit dépendance, dit fin de la liberté, soumission sans limite. Vous l’ouvrez un peu trop ? On vous supprime un seul élément indispensable à votre économie et elle va se casser la gueule complètement (dépendance = aucune résilience, à la merci de n’importe quelle spéculation internationale : la crise de 1929 est un bijou, un échec et mat, pour l’élite mondiale).

      Donc oui à l’autonomie mais sans chef, car les chefs ont toujours le même objectif : soumettre et agrandir leur domaine de servitude (fief, région, nation, continent puis monde). Et c’est exactement pourquoi nous en sommes là aujourd’hui, car nos chefs "possèdent" maintenant le monde et qu’ils peuvent rendre chaque nation complètement dépendante et à la merci de leurs décisions.

      Et si on pensait cette autonomie à tous les échelons géographiques (village, canton, département, etc...), alors non, on ne construirait pas une usine de semi-conducteurs dans chaque village, mais on pourrait avoir des usines réparties de manière un peu plus homogène et avec une taille parfois plus petite sans perte d’efficacité : favoriser les transports fait aussi partie de la perte d’autonomie, et des usines un peu plus petites (moins efficaces) mais qui échangent moins n’est pas forcément moins rentable globalement. Tout cela se calcule, il n’y a pas besoin de chef pour cela mais la segmentation de toutes les entités productrices (capitalisme) ne permet pas d’optimiser l’appareil productif dans son ensemble car chaque acteur est en compétition avec l’autre... Nous savons de quoi nous avons besoin, nous savons donc ce que nous devons produire, investir, et échanger de manière raisonnée, sans se mettre un fusil sur la tempe...

      C’est bien cela que les souverainistes doivent aussi comprendre : si le souverainisme revient à mettre un roi (ou un homme fort) à la tête de la France, la France a déjà donné, ça ne marche pas : ça mène au monde actuel (une fois que l’élite mondialisé achète tous les "souverains"). Les Gilets jaunes ne voulaient pas être représentés (par un chef)...


    • ged252 4 février 2023 17:22

      @Globulard

      , le post antisémite et répréhensible par la loi plus haut ne te dérange pas


      .
      Globulard en pétard  smiley
      .
      Globulard en pétard smiley

    • Conférençovore Conférençovore 4 février 2023 17:55

      @perlseb
      "Le souverainisme, pour moi, il faut l’appliquer à tous les niveaux, et ne pas se concentrer sur la nation."

      Cela va de soi.

      "Mais pourquoi rendre tous les villages dépendants, pourquoi être autant spécialisés et aussi peu résilients"

      Je n’ai jamais écrit qu’il fallait rendre les villages dépendants. Je suis plutôt favorable à un système inverse, à la suisse : en gros, ce qui n’est pas gérable par le village est confié au canton (province, département, région, peu importe), et ce qui ne l’est pas par le précédent, l’Etat (la confédération pour ce qui est de la Suisse). 

      "La raison, pour moi, est très simple. Le but est d’empêcher toute autonomie, toute liberté justement"

      Nous sommes d’accord. Le souverainisme que je défends commence par soi-même. As-tu un potager, un puits, une basse-coure, un système de récup des eaux de pluie, as-tu crée un petit écosystème local (avec des mares, des zones sauvages, d’autres tampon, des haies de fruitiers,, d’autres de culture), un système de production énergétique, un ou plusieurs chiens qui protègent en partie le tout ? Je pose la question parce que, en réalité, personne ne t’empêche d’avoir cela. Je n’ai jamais vu un fonctionnaire venir me faire chier parce que j’avais développé une forme d’automonie. J’ai même de quoi accueillir les merdes qui tenteraient de venir, et je parle bien d’armes légales (même si leur utilisation est ultra encadrée, et heureusement d’ailleurs).

      "si le souverainisme revient à mettre un roi"

      Aucun souverainiste que je connais ne soutient l’option royaliste. Le souverainisme ne défend pas plus l’idée d’une forme de despotisme, fut-il éclairé, pour sauver la France. Il défend l’idée que nous devons défendre nos intérêts. Il va de soi que défendre ses intérêts implique aussi de le faire à un niveau individuel mais... il va de soi que la dimension humaine importe : à titre individuel, nous défendons l’inétrêt de nos proches, connaissances, voisins. A titre collectif, nous défendons ceux de notre nation (au sens "peuple"). Ce système de pensée à ses limites (cf. la petite vidéo que j’ai collée plus haut dans un post à Gaspard : comment gérez le fait qu’il y a désormais plusieurs peuples ?)


    • Jean Beudeufair 4 février 2023 19:22

      @Conférençovore
      Encore cette logorrhée d’un rare stupidité et sans aucun sens , on atteint le fond lorsque cette tapineuse likoudienne parle de "souverainneté " .
      Tiens au passage ton pote poï-poï s’est fait choper : 
      https://www.cnews.fr/france/2023-02-03/meyer-habib-le-conseil-constitutionnel-invalide-lelection-du-depute-1318642 


    • perlseb 4 février 2023 21:46

      @Conférençovore
      Merci pour votre réponse. On est globalement d’accord. Pour ce qui est de mon autonomie personnelle, oui, j’ai beaucoup plus appris "à vivre" depuis que j’ai donné ma démission mais il faut parfois gérer les priorités (j’ai arrêté le potager pour me consacrer à la réfection d’une partie de ma maison en plus de certains murs qui retenaient de la terre et qui se sont écroulés dans le jardin). De toutes façons, il me paraît absurde de rechercher à être entièrement autonome individuellement (on ne crée pas du métal à partir de roches qu’on va récolter dans la nature pour fabriquer sa pelle) mais il est évident que le système cherche à nous rendre ultra-spécialisé pour nous rendre incapable d’une certaine autonomie.

      Pour le royalisme, je voulais dire se soumettre à une individualité. Même si j’ai voté contre Macron après le période covido-fasciste, je ne crois pas en MLP ni en Zemmour, ni, de manière générale, à ceux qui recherchent le pouvoir. Le pouvoir ne doit jamais être concentré dans des individus, surtout pas dans les mains de ceux qui le veulent. C’est pour cela que je ne crois qu’en la collectivité, seule à réellement réaliser les choses (de manière complète). Mais on est formé à être individualiste par tous les moyens (compétition à l’école, propriété privée taboue, etc...) pour empêcher notre auto-organisation (sans chef), seule garante de notre liberté. Et je ne souhaite pas imposer une participation coûteuse en temps pour la collectivité à ceux qui se débrouillent très bien sans trop d’échanges, mais empêcher qu’on puisse nous impliquer dans une crise (ou une guerre) par simple décision d’une poignée de banquiers (ou de marchands de canons) à l’autre bout du monde. Car c’est à ça que mène l’individualisme, l’élitisme, la compétition. Toujours plus de puissance dans toujours moins de mains.


    • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 5 février 2023 04:29

      @Pyrathome

      "Le gros problème des "tireurs de ficelles", c’est que ça ne marche pas sur tout le monde, il y aura toujours un pourcentage non négligeable de gens avec un odorat affûté pour mettre des pelletées de sable dans les engrenages de l’abjection..."

      Ils s’en battent les couilles, que ça ne marche pas absolument tout le monde : tant que ça marche globalement, c’est de fait imposé à tout le monde avec la force de la loi et l’efficacité administrative et policière. Il n’ y a eu aucune pelletée de sable dans la gestion Covid : les engrenages de la machine abjecte ont fonctionné. Les grains de sable Raoult ou Perronne n’ont rien enrayé du tout.

    • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 5 février 2023 05:10

      @perlseb

      "Mais on est formé à être individualiste par tous les moyens (compétition à l’école, propriété privée taboue, etc...) pour empêcher notre auto-organisation (sans chef), seule garante de notre liberté. Et je ne souhaite pas imposer une participation coûteuse en temps pour la collectivité à ceux qui se débrouillent très bien sans trop d’échanges, mais empêcher qu’on puisse nous impliquer dans une crise (ou une guerre) par simple décision d’une poignée de banquiers (ou de marchands de canons) à l’autre bout du monde. Car c’est à ça que mène l’individualisme, l’élitisme, la compétition. Toujours plus de puissance dans toujours moins de mains."

      Le mot qui manque dans un raisonnement qui nous coince entre l’individualisme et le collectivisme, c’est "coopératif". Or, une instance coopérative, par exemple au niveau d’un village, ne peut être forte que si elle fait coopérer des individus forts (du point de vue du caractère autant que de la propriété foncière et plus généralement économique). L’administration organisationnelle (municipalité, coopérative professionnelle, syndicat des eaux, etc.) ne doit pas enfler au point qu’elle puisse écraser ses membres, leur faire peur, en faire son bétail ; elle doit au contraire craindre un peu ses membres. Mais il faut aussi que chaque individu craigne un peu d’être banni d’une structure de "coopération" avantageuse au cas où son comportement serait antisocial, chieur, imbuvable. Bref, l’auto-organisation efficace implique des individus forts qui se font respecter et qui se respectent réciproquement, elle est impossible avec des chochottes plaintives. On ne fait pas une charpente solide avec des brindilles. 

    • Conférençovore Conférençovore 5 février 2023 05:44

      @Jean Beudeufair
      Tiens, la suiveuse de la team des débiles est de sortie. Va donc voir la section commentaire sous l’article d’ago consacré à l’algarade entre le Togolais Rost et l’Israélien Habib et revient ensuite (ou va te terrer comme la blatte que tu es).


    • TchakTchak 5 février 2023 08:18

      @Gaspard Delanuit
      .

      Coopératif, ou bien "autogestionnaire". Si ce qualificatif avait été choisi, plutôt que "anarchisme", le courant libertaire aurait sans doute été moins dévoyé que ce qu’il et devenu aujourd’hui.

      .

      Les fruitières à comté, sans doute les plus vieilles coopératives d’Europe, remontent au 13ème siècle.

      Dans le Jura Franco-suisse, (débordant vers le Sud alpin et le Nord), les éleveurs de vaches laitières avaient du surplus de lait en été, même après les ventes au village et insuffisance en hiver. Ils ne pouvaient rien faire du surplus. Mais en regroupant les laits, ils pouvaient faire du fromage : les fromageries, ou "fruitières", (au sens de fructifier, fruit du travail), qui appartiennent à ces producteurs.

      L’intéressant est que si un éleveur fournit son lait du jour qui a tourné, c’est tout le lait du jour dans le tank de la fruitière qui tourne. Donc ce n’est pas possible, sinon, c’est l’ambiance du village qui tourne aussi très vite à l’aigre. Alors que le fromage fournissait les stocks pour l’hiver et aujourd’hui rapporte plus que le simple lait. La qualité minimum s’impose d’elle-même, cahier de charges ou pas. Les éleveurs n’ont pas le choix de nettoyer les pis avant les traites et de mettre les vaches malades de côté. De même, ils peuvent forcer les vaches pour qu’elles produisent plus de lait, mais deviennent plus facilement malades : pour garder leur santé, les animaux doivent faire leurs vies dans les pâtures.

      .

      800 ans après, ça tient toujours : il y a 183 fruitières à comté, autant de villages qui en vivent en Franche-Comté (Jura+Doubs). Bon, avec les joies de la vie techno-administrativo-moderne et de l’UE, il y a au moins un pendu par village les 30 dernières années (j’en ai compté 7 en conversations dans un village qui fait aujourd‘hui 120 habitants). Mais ces villages ne veulent surtout pas renoncer à leurs fruitières.


    • TchakTchak 5 février 2023 08:28

      @TchakTchak

      Pour bien préciser, ces fruitières sont toutes des coopératives, ce ne sont pas des start-up, ni des filiales de Bill Gates.


    • Eric_F 5 février 2023 09:57

      @Conférençovore
      Je suis globalement d’accord avec l’idée générale que ni l’ultra-libéralisme mondialisé ni l’utopie collectiviste ne sont satisfaisants, mais qu’il faut rétablir une souveraineté qui assure l’intérêt du pays.

      Mais on voit, au fil des commentaires, que sous le terme ’’souverainisme’’ il peut y avoir des acceptions très différentes, entre autogestionnaire ou autoritaire, entre progressisme et conservatisme (voire rétrogradisme).
      On peut constater que ’’dans le monde tel qu’il est’’, les pays souverainistes ont souvent un régime autoritaire, pour assurer le volontarisme économique et une politique étrangère autonome face à la pression des instances multinationales (certains citent la Suisse comme exception, mais cela découle d’expérience historique et mentalité collective qui ne se décrète pas).

      Un pays comme la France, incluse dans l’OTAN et l’UE, n’entre pas dans le souverainisme d’un claquement de doigts, il faut considérer quelle marge peut être prise dans le contexte réel. L’urgence du moment me parait être de se mettre en retrait de l’OTAN, qui nous entraine ’’par cliquets’’ dans une guerre qui n’est pas la nôtre. On voit que la Turquie et la Hongrie qui en sont membres ont néanmoins une position plus autonome par rapport à cette guerre, on peut en prendre de la graine. Idem pour la néfaste politique des sanctions, qui sanctionnent davantage les sanctionneurs que le sanctionné.
      Concernant l’UE, il faut faire valoir la nécessité et l’urgence pour mettre en oeuvre des dérogations, mais ce point nécessite un plus long développement que ce commentaire.


    • perlseb 5 février 2023 14:30

      @Gaspard Delanuit
      Je pense que si on est réellement coopératif, alors ce qu’il faut éviter c’est justement que les personnes à "fort caractère" l’ouvrent un peu trop. Et une coopérative, une association ne peut écraser personne si elle n’est dirigée ou "représentée" par personne en particulier mais si chacun y est adhérant et la fait fonctionner sur un "pied d’égalité". Tout le monde peut avoir des idées, et s’il y a vraiment un petit génie qui a souvent de très bonnes idées, tant mieux, mais il a besoin des autres pour les mettre en pratique. Donc je ne vois pas de chef, de forts caractères, de génie : je vois des personnes qui doivent être libres de s’exprimer, de faire des choix en toute intelligence collective, ce qui n’empêche nullement d’avoir des activités totalement individuelles qu’on "monnaye" à d’autres ou à la collectivité.
      L’auto-gestion pour les affaires collectives est la seule solution, mais il faut apprendre à respecter les autres car personne n’est bon dans tous les domaines. Ce n’est pas parce que des gens sont très mauvais gestionnaires qu’ils ne savent pas travailler, etc...
      Nous avons comme chefs des très mauvais gestionnaires qui ne savent rien faire mais qui ont une très grande gueule, voilà à quoi mène le respect par la crainte : les plus inutiles sont aux commandes et le système les favorise et les pousse encore plus dans leur parasitisme. Et c’est bien par excès de confiance, de grande gueule, qu’on finit par faire des guerres ou détruire notre propre planète. Pour moi, la prudence s’impose, elle doit être mise en avant. Mais elle n’est pas vraiment à la mode.
      J’habite une région d’élevage où il y a des mouches même en hiver, et je suis devenu un expert en tuage de mouches (même si j’ai beaucoup travaillé pour qu’elles ne rentrent plus). Celles que je tue en premier, ce sont celles qui sont sûres d’elles, sûres de leur vitesse. Car les mouches aussi ont un caractère et ne se comportent pas toutes de la même façon !


    • Jean Beudeufair 5 février 2023 20:37

      @Conférençovore
      Mais c’est qu’il est sorti de son trou , le cloporte et il se sentirai presque pousser des couilles ... Toujours aussi pétochard ? Faut dire que la tête de gondole des Zemmouriens droitardés y croyait si fort ... smiley
      M’est avis que tu seras le premier à tendre ton petit cul de blanchette insignifiante pour préserver ton jardinet , quand les hordes d’islamo-bamboula vont déferler ! .
      Tu feras la bise aux collemboles smiley


    • lacsap151 6 février 2023 10:02

      @Pyrathome
      Il va falloir bien choisir et bien doser le sable


  • Eric_F 4 février 2023 10:30

    ’’Il faut tout bloquer, il faut mettre l’économie à genoux !’’

    Sauf que l’économie est déjà complètement à genoux, cela fera quelques faillites de plus. Mais c’est défoulatoire.

    Après mai 68, l’économie prospère a pu rebondir après un mois de paralysie, mais en 2023 elle est à l’os.


    • Croa Croa 5 février 2023 15:11

      À Eric_F,
      Tout bloquer est une solution, mais pas pour tout le monde. Ce qu’il faut faire c’est arrêter d’obéir à ce pouvoir illégitime. Pour certains, ce sera de bloquer, mais pour d’autres de faire du zèle. Soyez imaginatifs les gars, il suffirait de faire toujours le contraire de ce qui est exigé par le pouvoir.
      Bref, si tout le monde avait refusé de porter la muselière, nous n’en serions pas là ! smiley smiley smiley smiley


  • alchimie 4 février 2023 11:21

    Quel bouffon celui-là !

    Un intellectuel bourgeois qui se fait plaisir.


    • juanyves juanyves 4 février 2023 12:32

      @alchimie
      Idéologie tu nous aura. Diviser pour régner, ça marche toujours.


  • ged252 4 février 2023 14:10

  • vdob 4 février 2023 18:32

    "Pour prendre une décision il faut être un nombre impair, et trois c’est déjà trop"


  • alanhorus alanhorus 4 février 2023 22:01

    Il y en a qui soutenaient Zemmour sur ce site et bien il faudrait qu’ils réfléchissent 

    https://odysee.com/@jerusalem:5/karl-zéro-recadre-zemmour:9

    Je ne crois pas en Zemmour un sauveur anti Macron.

    Qui parle en ce moment des affaires Lola Justine Sihem Helena etc..... ?

    Pas Zemmour.


    • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 5 février 2023 07:38

      @alanhorus

      Karl Zero n’aide pas beaucoup à réfléchir, car ses raisonnements sont assez tordus, il déforme, il exagère, il ment, comme on le voit dans la vidéo dont vous donnez le lien. 


  • yoananda2 5 février 2023 11:33

    Ils se montent bien la tête les gaucho ... lol

    Il est satellisé le Lordon


  • Giordano-Bruno 5 février 2023 14:49

    Mettre l’économie à genoux ? Mais c’est justement l’objectif de Macron !


  • Croa Croa 5 février 2023 15:19

    Macron fait la guerre aux russes et tout ce qui vous préoccupe, c’est la retraite ! Au moins sommes-nous d’accord sur la nécessité de déloger Macron, sauf que c’est URGENT ! Écoutez ce que dit cette dame (vidéo d’une minute) → https://www.youtube.com/watch?v=YBJHjj-lcuc

     smiley

  • Fantômette contre Jean Robin Fantômette contre Jean Robin 26 février 2023 20:40

    Ce type est vraiment un pantin. Avant, les révolutionnaires de tout poil avait un idéal (communiste) de société et ils parlaient mieux que ça, sans être grossiers. Aujourd’hui, il n’y a rien derrière le discours, aucun idéal, juste : encore plus d’immigration (=Macron, le capital) et : détroussons les riches, arrêtons le pays, ouais, c’est nous qu’avons du pouvoir ! On a Peter Pan d’un côté qui se rêve en autocrate et des histrions comme Lordon de l’autre côté, des libéraux grimés en Che Guevara qui trouvent qu’insulter le Président, c’est être révolutionnaire. Dans les deux cas, on a l’esprit soixante-huitard.

    J’aimerais bien savoir si Lordon a une méga-télé chez lui.


Réagir