jeudi 13 février - par wendigo

Est-il juste de laisser le lion manger la gazelle ?

Bon, là pour être tout à fait honnête je ne sais pas trop quoi dire (penser, oui, mais bon, est-ce bien utile dans le cas présent ?) donc je vous laisse regarder ce joyaux de réflexion qui mérite d'être partagé.



30 réactions


  • Sparker 13 février 12:52

    Bonjour, on en parlait sur un autre fil...
    La question de notre rapport au monde animal va se poser évidemment, pour le moment on peut encore botter en touche mais ça devient de plus en plus difficile.
    Sommes nous prêt, sans changer de vision, à sacrifier le monde animal pour qu’ils nous laisse la place ? La prédation comme mode de développement est-elle toujours de mise ? Peut-on transformer le biotope avec intelligence créatrice ?
    Ces questions semblent délirantes pour certains aujourd’hui mais à ceux qui essaient de penser l’avenir ça l’est moins car les faits s’accumulent.
    Les questions qui fâchent ne font que commencer...


  • Hieronymus Hieronymus 13 février 13:27

    ce vieux monsieur pourrait trouver un précieux renfort auprès de la personne de Aymeric Caron qui prend la défense de Dame Moustique :

    https://youtu.be/HQKY3AIDpdQ

    p’tain fait chier, ce vieux

    c’est déjà vachement compliqué à vivre, tu sais que les gens ne sont pas tendres et ne te feront pas de cadeau (ou très rarement) qu’en gros le but du jeu, c’est d’être le plus fort si tu veux pas qu’on t’emmerde et, et,

    bah y a des vieux, qui jouent au "sage" et viennent te prêcher une morale qui au lieu d’être un kit de survie, une boîte à outils pour te permettre d’affronter l’existence, s’emploient à te miner le moral en cherchant à te culpabiliser a propos de tout et de rien, ce que tu bouffes, ce que bouffent les autres et ton chat, que fait ton chat ? vas-tu le laisser attraper les souris ? mais c’est très mal !

    p’tain, fait chier smiley


    • rogal 13 février 20:31

      @Hieronymus
      Les CGM n’attraperont plus les SGM, lesquelles ne grignoteront plus que du FGM.


    • albert123 14 février 07:27

      @Hieronymus

      Culpabiliser ? Non 

      le lion viandard se dit juste qu’il boufferait bien une gazelle antispéciste, non seulement ça le nourrirait mais en plus ça lui ferait fermer sa gueule à cette conne de gazelle


  • yoananda2 13 février 13:55

    Je n’ai pas encore vu la vidéo, mais, d’après le titre, j’estime que c’est tout à fait pertinent en tant que reflet de notre époque comme réflexion.

    Après tout, les inégalités et les hierarchies et la domination sont les trucs les plus "naturels" qui soient, entre humains, au sein de beaucoup d’espèces (demandez aux fourmis qui pratiquent le meilleur des mondes), et entre les espèces.

    Le gauchisme, en tant qu’héritage chrétien, vise à détruire l’ordre naturel. D’ailleurs, c’est marqué dans la bible, l’apocalypse de mémoire, que la gazelle et le lion dormiront cote à cote à la fin des temps. Les chrétiens "tradis" qui veulent marier nature et christisme sont juste des hypocrites.

    Bref. Donc si on est anti-raciste, il est logique d’être anti-spéciste, et si on est contre l’oppression alors, on est contre le lion qui bouffe la gazelle.

    Donc, il n’est pas "juste" que le lion bouffe la gazelle. C’est vrai ! qu’est-ce que la gazelle à fait de mal pour mériter d’être bouffée par le lion ? elle bouffe de l’herbe, soit, mais l’herbe n’a pas de système nerveux, c’est pas comparable.

    Voila donc, ou cette "logique" nous mène. C’est la même logique qui est derrière le féminisme actuel, et les intersectionnels de tout bord. Encore que ... la relation homme femme n’est pas une question de domination mais de complémentarité (mais bon ça, faut pas trop en demander à un gauchiste, élevé dans du béton, au mcdo et au starbuck).

    Donc oui, c’est bien une question de justice. C’est bien une question pan-spéciste.

    On en discutait sur d’autres thread, sur cette notion de justice, basée sur le fable du libre-arbitre chrétienne (qui n’a aucun sens selon moi), et sur les questions des pédophilie.

    Il y a 2 approches, l’approche religieuse, basée sur des dogmes. L’approche scientifique. La première débouche sur des absurdités logiques. La seconde n’est que descriptive et pas prescriptrice. Il faut un volet "transcendant" ... volet que prétends apporter la religion.

    Le pire, c’est le mariage entre la science et la religion, qui va nous donner cette nouvelle religion de dégénéré pour temps modernes : le transhumanisme. Pour réaliser le rêve christique grâce à la science, on modifiera le génome du lion pour qu’il bouffe de l’herbe, ou alors pour lui enlever tout agressivité et qu’on puisse le nourrir à base de viande artificielle (qui n’aurait fait souffrir aucun être conscient).

    L’autre voie, la voie païenne, qui est conforme a toutes les traditions spirituelles du monde (donc anti-religieuse), c’est de conscientiser la nature (grâce à la science, mais pas que) et de la transcender. Mais c’est inexplicable à mr moyen.


  • yoananda2 13 février 14:06

    J’ai écouté la vidéo. Très courte, mais qui va à l’essentiel, sans fioriture, sans masque.

    "il y a un problème de solidarité avec la gazelle" !!!

    "nous devons trouver un moyen pour que les chats ne chassent pas d’autres animaux"

    Exactement !!! lol

    Les blancs sont devenus fous.


    • pegase pegase 13 février 17:49

      @yoananda2
      Les blancs sont devenus fous.

      Je viens de poster une vidéo à propos de la lutte contre le sexisme, se serait prudent de mettre un casque, pour éviter la fracture du crâne en vous tapant la tête contre les murs smiley


  • gaijin gaijin 13 février 15:11

    il faut exterminer les prédateurs !

    pourquoi ?

    parce qu’ils sont violents....

    et madame la baleine ? ( qui bouffe du krill )

    a exterminer !

    et monsieur le dauphin ?

    pareil !

    les requins ?

    évidemment !

    les saumons , les truites , les pieuvres, les méduses, les anémones .....

    a détruire !

    et bien sur les chiens, les chats, les crocodiles, les aigles, les buses, les serpents les lézards, les libellules, les manchots, les pingouins, les phoques....

    on élimine

    les chouettes, les hiboux , les renards ...

    a la trappe !

    tout ça un nom d’une pseudo morale et d’un argument quantitatif fallacieux ...

    mais non d’un petit antispéciste et si on éliminait les végans ? 

    ça serait quand même une bonne nouvelle pour la bio diversité non ? 


    • gaijin gaijin 13 février 15:18

      @gaijin
      ps
      et puis a la fin on élimine 49 % de l’humanité pour que les 51% qui restent vivent mieux ( ben quoi logique comptable non ? )
      et puis 49% de ceux qui restent
      et puis ...
      et puis quand j’aurais éliminé tout le monde plus personne me fera chier et l’ harmonie règnera enfin sur terre et il n’y aura plus jamais de souffrance ...
      https://www.voyageway.com/wp-content/uploads/2012/02/desert-marocain-1.jpg


    • yoananda2 13 février 16:13

      @gaijin
      toi t’es un adepte de Thanos smiley


    • yoananda2 13 février 16:20

      @gaijin
      c’est l’application du christianisme à la sphère non humaine.
      On est solidaire avec la gazelle, mais pas avec le lion, parce que dans le nouveau testament on est des moutons envoyés au milieu des loups, parce que le "juste" c’est celui qui supporte l’oppression parce qu’il sait qu’il sera récompensé dans l’audela par le petit jésus.
      Mais comme au bout de 2000 la fin des temps, après une paire de fausses alertes, n’est toujours pas revenue et que la science a foutu en l’air 2 ou 3 mythes fondateurs, ben, les chrétiens ou crypto-chétiens (les chrétiens qui ne savent pas qu’ils le sont : les gauchistes), alors on décide que le paradis va devoir être ici bas.
      Donc, on y va à grand coup de lutte des classes, et de lutte intersectionnelle des opprimés, et donc, la logique de la compétition vertueuse oblige qu’à un moment, quelqu’un, pour se distinguer des autres, proposes d’inclure les animaux opprimés dans le lot.
      Et bim, tout d’un coup c’est mal, parce que injuste, que le lion bouffe la gazelle.


    • gaijin gaijin 13 février 16:55

      @yoananda2
      mon trip c’est plutôt indouiste :
      " j’ai été créé çiva l’implacable, la mort, le destructeur des mondes"
      https://static.wixstatic.com/media/935232_75b3ee56fbd5eefc13dffd2e22ae2cb6.j pg/v1/fill/w_400,h_525,al_c,q_80,usm_0.66_1.00_0.01/935232_75b3ee56fbd5eefc13dffd2e22a e2cb6.webp
      thanos peut retourner au vestiaire ... smiley


    • gaijin gaijin 13 février 17:05

      @yoananda2
      "c’est l’application du christianisme à la sphère non humaine."
      a noter que ce courant existe en inde c’est le jaïnisme
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Ja%C3%AFnisme
      mais que eux n’étant pas malades de la tête pratiquent vraiment la non violence ( genre il balayent devant eux pour ne pas écraser d’insectes ) et ne veulent pas contraindre le reste du monde a faire pareil par la force ....


    • wendigo wendigo 13 février 17:05

      @gaijin

       Dans la série des BD "Judge Dread", l’un des alter-égo de celui ci s’appelle "judge death", c’est un zombie d’une autre dimension dans laquelle les Judges ont estimés que seul les vivant commettaient des crimes et que donc la vie était un crime.
      A la réflexion je me demande si ce monde parallèle ne serait pas un univers dirigé par des antispécistes ?


    • wendigo wendigo 13 février 17:11

       Et puis il y a les asticots, ces pauvres bêtes qui be font de mal à personne, alors qu’elles bouffent quand même de la viande, les antispécistes pensent t’ils au devenir de ces pauvres petites créature sans défense qui ne pourront plus se nourrir quand la bonne morale aura réduit le monde biologique à néant ?
      Ces antispécistes sont des gens sans coeur.


    • yoananda2 13 février 17:25

      @wendigo

      Ces antispécistes sont des gens sans coeur.

      comparé aux anti-régnistes, ceux qui estiment que c’est mal qu’il y ai des règnes supérieurs à d’autres. C’est à dire, pourquoi les animaux seraient-ils supérieur aux plantes après tout ? et pourquoi les plantes seraient supérieurs à la matière inerte ?

      Vous pensez à tous ces callioux qui se font "sucer" par les arbres, à tout cet oxygène qu’on respire. La vie se nourrit de l’inerte, domine l’inerte, opprime l’inerte.

      Moi je dis, il faut mettre fin à toutes les oppressions, supprimer la vie !

      Parce que si tu n’es pas anti-régniste, tu ne peux pas être anti-spécistes, et si tu n’es pas anti-spéciste, tu ne peux pas être anti-raciste, et si tu n’est pas anti-raciste, tu ne peux pas être anti-classiste, et si tu n’est pas anti-classiste, tu ne peux pas être anti-sexiste ; et si tu n’es pas anti-sexiste.

      Ou alors ...

      Ou alors, on déboulonne toutes ces bullshit modernistes, on revient à ce qu’il y avait avait avant, avant le gauchisme, avant le christ anti-nature : ton clan, ta lignée, en premier et le reste après par cercles concentriques, par ordre de ressemblance et d’appartenance.

      A vous de voir.


    • Mahler 13 février 17:40

      @yoananda2

      "c’est l’application du christianisme à la sphère non humaine.
      On est solidaire avec la gazelle, mais pas avec le lion, parce que dans le nouveau testament on est des moutons envoyés au milieu des loups, parce que le "juste" c’est celui qui supporte l’oppression parce qu’il sait qu’il sera récompensé dans l’audela par le petit jésus
      . "

      C’est exactement ça, dans une de ses réponses à un internaute sous sa chaîne il sort : "Mais je ne saisis pas en quoi l’extinction des animaux carnivores serait une proposition inamicale envers les animaux, dès lors qu’elle vise à prévenir des processus que vous qualifiez vous-même de violents et brutaux " . Ces types sont prêts à voir mourir les prédateurs pour sauver les animaux dits "souffrants" "victimes", exactement comme dans le monde humain où les gauchistes détestent les créatifs, les forts, etc. D’où la haine de l’Homme blanc mis dans la "chaîne alimentaire humaine" comme le prédateur, l’oppression qu’il faut mettre à mal pour protéger les victimes : essentiellement les africains, les musulmans, les gays, les dégénérés qui se sentent je ne sais quoi dan leur tête etc.

      On remarquera que même certains anti spécistes sont choqués des propos tenus dans la vidéo. Pourtant c’est la logique des choses, si on enlève l’aspect prédateur de l’Homme(qui lui aussi aime la viande) alors pourquoi ne pas le faire pour toutes les autres espèces animal ? Bref, quand on empoisonne le puits, il ne faut pas s’étonner que ça aille aussi loin. 


  • BuSab 13 février 16:48

    Et ces millions de pauvres acariens impitoyablement massacrés chaque qu’un irresponsable décide de changer et de laver ses draps de lit ?

    Que dire de ces campagnes de génocides dont on fait la propagande de manière éhontée dans nos médias contre nos malheureux frères les poux ?

    https://www.youtube.com/watch?v=Qe9sIwn12OQ

    L’humanité a encore beaucoup de chemin à faire...


  • Buk100 13 février 18:52

    Considérer que l’humain doit régler les problèmes des relations violentes entre autres espèces, parce qu ’ "il est le seul en capacité de le faire ", c est pas déjà très spéciste comme postulat ?


    • Laconicus Laconicus 16 février 16:52

      @Buk100
      Remarque intéressante. C’est vrai que c’est un peu comme l’idée d’empêcher les "sauvages" de vivre à leur manière au nom de l’antiracisme. 


  • Julot_Fr 13 février 19:18

    La reponse des vegans pour solutionner le probleme serait de tuer tous les animaux dans la nature afin qu ils cessent de souffrir.. et oui, si on ne mangeait plus de vaches, les vaches disparaitraient.. pareil pour autres animaux de ferme.. transposer a la nature, ca veut dire les supprimer eux aussi.. brefs.. ces gens sont dingues mais bon quand on voit qu ils remettent en questions les genres sexuels on voit qu aucune insanite ne les arretera


  • Sozenz 13 février 23:44

    https://www.youtube.com/watch?v=f5rF452OfGU

    kriss papillon (paradoxa)

    voilà la vidéo qu’ il faut regarder ce ce sujet . il est plus complet


  • Laconicus Laconicus 14 février 02:49

    La question des tourments que les animaux s’infligent les uns aux autres dans la nature n’est pas sans intérêt, mais la réponse n’est pas à la portée de l’être humain actuel. Ce qui est à notre portée (mais déjà pas simple) c’est de minimiser autant que possible la souffrance que nous infligeons nous-mêmes à quantité d’êtres sensibles. 


    • Laconicus Laconicus 14 février 09:01

      "Minimiser" n’est pas le bon terme et son emploi introduit un contresens dans ma dernière phrase puisque ce verbe signifie "présenter (un fait, une action) de manière à en réduire l’importance". Je veux dire : réduire réellement le plus possible la souffrance que nous infligeons nous-mêmes à quantité d’êtres sensibles.


    • Hieronymus Hieronymus 14 février 14:59

      @Laconicus
      j’entends bien mais on en revient aux discussions déjà exprimées lors de la sortie de l’antispéciste Aymeric Caron :
      https://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/aymeric-caron-s-explique-apres-sa-82443
      la vie c’est sale, c’est très imparfait et souvent cruel, si on vit on est obligé d’accepter cette réalité et il faut aussi penser à se défendre dans un univers où tout ou presque est rapport de force
      me font bien marrer (non en fait ils me dépriment) ceux qui en costume de lin blanc, professent des "paroles de paix et de sagesse" parlent "d’amour universel" et autres fariboles, ce sont presque toujours des gens friqués qui n’ont pas besoin de se battre pour survivre, bref de la frime et du cinoche
      depuis je me méfie considérablement de tous ceux qui voudraient m’enseigner la "juste manière de vivre"
       smiley


  • Laconicus Laconicus 14 février 09:00

    "Minimiser" n’est pas le bon terme et son emploi introduit un contresens dans ma dernière phrase puisque ce verbe signifie "présenter (un fait, une action) de manière à en réduire l’importance". Je veux dire : réduire réellement le plus possible la souffrance que nous infligeons nous-mêmes à quantité d’êtres sensibles.


  • Nainconnu 14 février 14:00

    Benjamin Grivaux fait des émules ... Encore un branleur !


  • méditocrate méditocrate 14 février 22:16

    Il est très drôle de lire des articles sur le cri des plantes et de voir les veg’ utiliser la même mauvaise foi pour ne pas reconnaitre la souffrance des plantes smiley

    Celui-ci est particulièrement savoureux : http://www.slate.fr/story/157159/cri-carotte-vegetariens-plantes-douleur 


    • Laconicus Laconicus 16 février 16:39

      @méditocrate

      Tout le monde sait à présent que le cri de la carotte est un cri de jouissance. Des scientifiques on réussi à obtenir une traduction fiable à 98,98541 % du cri d’une carotte au moment où le jardinier la déracine. La carotte disait : "Oui, oui, épluchez-moi et mangez-moi, mangez-moi toute !" 


Réagir