samedi 10 décembre 2016 - par micnet

Eric Guéguen : il faut achever les grands médias !

Voici probablement la vidéo la plus combative proposée ici par notre ami Éric Guéguen qui, sur un ton déterminé, nous invite à en finir, chacun à notre petit niveau, avec les médias de masse !

 

Qu'il s'agisse du Brexit, de la victoire de Trump aux États-Unis ou de la défaite de Sarkozy et de Juppé à la primaire de la droite en France, nos médias ont une fois de plus démontré leur nullité absolue combinée à de l'arrogance crasse. Entre les bouffons de service (Hanouna, Ruquier, Morandini et autres Ardisson) et les "experts" (Attali, Minc, BHL, Giesbert, Joffrin, Libe, Le Monde, Le Point,...), chacun se doit de distiller la bonne parole que la "fachosphère" (c'est à dire en réalité une très grande partie du peuple) conteste de plus en plus via les médias alternatifs sur internet !

 

On ne sait pas si il y a "2 gauches irréconciliables" en France pour paraphraser Manuel Valls, ex-premier ministre et chasseur de "fachos" de son état, mais il y a assurément "2 France de plus en plus irréconciliables" qui se dessinent entre la France "des grands médias" et celle d'internet ! 

 

Une guerre médiatique est à l'oeuvre en ce moment entre ces 2 France et nous devons relever ce défi ! Car même si la "fachosphère" du net dans toute sa diversité a ses défauts, elle a l'avantage du nombre et peut faire mal au système, notamment au-travers du boycott ! 

 

Vidéo à consommer et à diffuser sans aucune modération (dans tous les sens du terme) !

 

 



100 réactions


  • medialter medialter 10 décembre 2016 10:03

    Plutôt sympa ce voeu pieux, hélas aussi utopique que de demander aux consommateurs d’arrêter de fréquenter les grandes surfaces pour ne privilégier que les échanges locaux. Achever les grands médias, ce serait d’abord achever la téloche, impératrice suprême des lavages de cerveaux ouvrant des autoroutes aux merdias (je passe sur le beauf qui achète encore Le Point ou Le Dauphiné, complètement irrécupérable). Le nerf de la guerre, déjà, c’est la redevance téloche, qui sert à financer France télévision (France 2, France 3 etc ...). Y a-t-il encore un imbécile pour croire que le blaireau moyen va arrêter de renouveler perpétuellement le centre névralgique de son salon, pour meubler son vide existentiel ou pour assouvir les desiderata de sa pétasse de femme ?
    *
    Pourtant Guéguen, qui a écrit "le miroir des peuples", sait parfaitement qu’il n’est proposé aux populaces, dans le cadre de l’asservissement consenti, que ce qu’elles attendent en leur for intérieur. Je passe régulièrement dans le centre commercial d’un "Géant" local, et suis toujours aussi stupéfait de constater les mêmes attroupements autours des rayons excentrés jusqu’au hall proposant les dernières technologies ou dernières promos d’écrans devenant toujours plus plats (triste jeu de mot smiley ). La fin de la télé au profit du moniteur PC, est-ce sérieux ? Le problème, ça n’est pas les merdias, c’est le cerveau qui plébiscite la vision du monde qu’ils colportent


    • La mouche du coche 10 décembre 2016 11:36

      @medialter
      Medialter a raison. le problème n’est pas de supprimer les médias mais de les remplacer par une vision du monde qui fasse rêver les gens. Et là à part la religion chrétienne, je ne vois rien d’excitant. Toutes les religions new age sont d’une pauvreté inouïe. smiley


    • capobianco 10 décembre 2016 12:26

      @La mouche du coche
      " à part la religion chrétienne, je ne vois rien d’excitant "

      Etre "excité" par la religion voila qui est original. C’est drôle, mais depuis tout petit j’ai toujours associé la religion à la mort, avec ses curés, bonnes sœurs, églises, cimetières, se mettre à genoux, se confésser...... Tout cela est d’une tristesse, d’un lugubre. Mais si cela vous excite, chacun son truc. 


    • La mouche du coche 10 décembre 2016 15:36

      @capobianco
      Vous l’avez associé parce qu’on vous l’a mis dans la tête mais la réalité est le contraire : relisez les évangiles. Plus d’un tiers des allocution du Christ se passe lors d’un repas. La vie du Seigneur était celle d’un bon vivant et la religion catholique a conservé cet esprit. Seuls les athées gavés de télé pensent l’inverse mais oubliez les ! smiley


    • medialter medialter 10 décembre 2016 17:57

      @Zatara
      Exactement, on est bien dans un problème de niveau de conscience, où tu ne feras jamais d’étalons avec des bourrins de labour. Je reviens d’un centre commercial, 10 mn à mater les bourrins suffisent à comprendre pourquoi la planète tourne ainsi. C’est sans solution (à part la dynamique individuelle ultra égotique)


    • manu manu 10 décembre 2016 21:15

      Les gens sont accros à la télé car : ils veulent se détendre, ils ont leurs habitudes, elle les réconforte on leur montrant que la France est rempli d’idiots comme eux, elle les fait rêver, s’évader.

      Les gens croient les médias car : ils ont peur d’être rejeté socialement si ils contredisent tf1ou fr2, sa fait tellement longtemps qui les croient que les remettre en cause c’est remettre en causes toutes les actions qui découle de cette croyance, ils ont pas le temps de réfléchir, ils sont paranos (ils ont peur qu’on les manipules sur internet).

      -

      Partagé la vidéo d’un gars qui s’écoute parlé ne suffira pas à tous changé. Surtout que la plupart des gens "zapperont" avant la fin (trop lent). Même si il à bien compris et expliqué une partie du problème.

      La masse n’est en rien notre force face aux médias, la télé parle tous les jours à tout le monde mais si nous on veut parler à tout le monde c’est difficile en plus il faut aussi les convaincre.

      il dit "(...)si un changement véritable doit intervenir il ne se fera pas par les urnes(...)" Il y en à eu pleins de petits et moyens changements véritables par les urnes mais la plupart pas dans le bon sens, faut qu’il sorte de son armoire à bouquins (avec son aigle de napoléon).


    • Croa Croa 10 décembre 2016 21:29

      À medialter, « La fin de la télé au profit du moniteur PC, est-ce sérieux ? »

      *

      Non, mais pas pour ce que tu crois ! La télé sert désormais aussi de moniteur PC, secondaire il est vrai. Si la plupart des UC de PC disposent désormais d’une prise HDMI ce n’est pas pour les chiens.


    • vesjem vesjem 11 décembre 2016 10:30

      @manu

      il y a également le phénomène de la "matrice médiatique", bien décrite par adrien abauzit


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 11 décembre 2016 16:34

      @medialter
      "Le problème, ça n’est pas les merdias, c’est le cerveau qui plébiscite la vision du monde qu’ils colportent."


      Pas faux. En même temps, il y a aussi un entretien de la connerie ambiante par les merdias, donc ça marche dans les deux sens comme la plupart des systèmes vicieux : la télé rend con, la connerie pousse à regarder la télé. 


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 10 décembre 2016 15:20

      @yoananda
       
      Bonne remarque. Je mûris depuis quelque temps une réflexion sur les GAFA, mais ça change perpétuellement, comme vous le dites. Par ailleurs, depuis un peu plus d’un an, je suis à présent sur Facebook. J’ai pu voir comment ça fonctionne. Je ne pense pas que Zuckerberg ait beaucoup d’efforts à fournir ; le conformisme s’y organise spontanément. Les gens que mes propos dérangent sur Facebook, finissent rapidement par sortir de mon réseau, ceux que mes propos intéressent le rejoignent, ce qui fait qu’au finale, on se retrouve entre gens qui pensent pareil. Un cloisonnement s’opère ainsi de lui-même, aucune dynamique n’est possible hors des conflits de chapelle... et le "système" est tranquille, en donnant l’illusion de la pluralité.


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 10 décembre 2016 21:17

      @yoananda
       
      "Pour le dire cruement, c’est la connerie humaine, on y peut rien."
       
      Ce que je m’échine à dire, c’est que 95% de l’ingénierie sociale, c’est de la connerie humaine. C’est une affaire rentable, une sinécure.


    • Joe Chip Joe Chip 10 décembre 2016 22:59

      @Éric Guéguen

      Les réseaux sociaux sont conçus pour fabriquer une bulle médiatique autour des individus ou groupes d’individus en sélectionnant uniquement les informations qui les intéressent ou les concernent. Il y a un phénomène d’auto-validation et de réassurance qui se met insidieusement en place à mesure que le sujet s’enferme dans cette "bulle". C’est une forme de solipsisme. 

      Angoissé par le réel, écrasé par un sentiment d’impuissance, l’individu est pris en charge, rassuré et conforté. Les "antisionistes" peuvent vivre dans un monde dominé par l’hydre juive. Les complotistes obsessionnels peuvent jouer à une passionnante chasse au trésor virtuel. Les identitaires peuvent librement fantasmer la remigration. Les antifas continuer leur lutte fantasmatique contre le fascisme. Etc. L’écrivain de SF américain Philip K Dick avait très bien anticipé cette évolution dès les années 50, en expliquant que le totalitarisme à venir fournirait à chacun d’entre nous une réalité consensuelle et aménagée, une sorte de dictature subjectiviste. 

      Le phénomène est déjà bien connu en ce qui concerne les apprentis djihadistes, qui s’enfoncent graduellement dans un monde virtuel où toutes leurs angoisses métaphysiques et tous leurs préjugés se trouvent confirmés. 

      Zuckerberg sert de la dissidence aux "dissidents" comme de la planche à voile aux véliplanchistes. Le phagocytage est total. C’est la société de consommation poussée à son paroxysme, le sujet choisissant de manière subliminale le type d’informations qu’il veut traiter. C’est là que les critiques du "système" ratent complètement leur cible dans la mesure où ils participent pleinement à cette création de fausse réalité. 

      Soral en est une bonne illustration, il est passé en moins de dix ans d’intellectuel "punk" et alternatif à dissident de pacotille sur internet, persuadé d’être persécuté tel un opposant sous Staline. Le fonctionnement même de la "bulle" n’a fait qu’exacerbé sa parano, envers le système, envers les juifs, envers le FN, etc... Le type n’écrit plus rien, ne pense plus rien depuis des années, il se contente de servir la soupe aux membres de sa communauté, celle qu’ils veulent justement avaler. 

      Comme le disait aussi Dantec (qui n’a pas écrit que des conneries) nous sommes devenus les interfaces humaines des outils que nous croyons utiliser. On voit bien que l’affranchissement illusoire permis par les réseaux sociaux est en réalité l’aliénation suprême, celle qui a obtenu notre consentement. 


    • Joe Chip Joe Chip 11 décembre 2016 00:30

      @Zatara

      Tiens, on ne m’avait jamais traité de conspirationniste, de mieux en mieux :)

      Je ne parlais évidemment pas de l’autodiscipline de l’étudiant en astrophysique qui se consacre jour et nuit à une passion qui deviendra un jour une activité enrichissante et productive. Je ne vois d’ailleurs pas le rapport avec le sous-diplômé qui se laisse happer par la djihadosphère ou les obsédés du complot, donc merci de ne pas caricaturer mes propos avec des comparaisons douteuses.

      Je me suis permis une petite comparaison iconoclaste avec le véliplanchisme pour expliquer - précisément - qu’il n’y avait pas de grande conspiration de l’information avec d’un côté des "médias mainstreams" cherchant à intoxiquer le monde et de l’autre de braves dissidents résistant au nouvel ordre mondial sur le net. En revanche, il y a bien un mode de fonctionnement induit par les réseaux sociaux et ces technologies qui peut déboucher sur ces créations d’univers et de réalités alternatives. Je ne parle évidement pas ici au sens littéral d’un monde virtuel à la matrix ou d’un délire dissociatif, mais de quelque chose de plus subtil qui n’implique pas une rupture complète avec la société ou le monde réel (à part dans les cas les plus extrêmes) et qui passe toujours par une adhésion volontaire voire concertée du sujet.

      Néanmoins, ce phénomène de "bulle" est bien réel. A la base, il s’agit de présenter aux gens une information familière et consensuelle qui renforce le sentiment d’adhésion communautaire (ou facilite l’acte d’achat). Cette logique est en soi inoffensive mais elle devient problématique dans le domaine de l’information et de l’échange des idées. 

      Combien de gens, ici même, ne fréquentent plus que des sites "dissidents" et alternatifs et considèrent que toute information d’importance délivrée par un média officiel est par définition manipulée ou biaisée ? 

      Dans le même ordre d’idée, j’ai visionné il y a quelques minutes le "débat" Soral-Conversano, puis j’ai cliqué sur un lien youtube dans un commentaire, et que vois-je à droite de mon écran ? Une bonne dizaine de vidéos supplémentaires sur le sujet : les analyses de Yann Merkado, de Ahmed Moualek, d’un identitaire païen, de Salim Laibi... et évidemment de Conversano lui-même. Toute la clique dissidente en train de se précipiter sur l’histoire comme sur le dernier os à ronger. Une mise en abîme qui créé et alimente cette "bulle" autour d’un évènement qui n’en est pas un en réalité. 

      Donc oui, il y a de puissants algorithmes qui sont à l’oeuvre sur les réseaux sociaux - et ce en temps réel ou presque. 


    • Joe Chip Joe Chip 11 décembre 2016 00:44

      @Zatara

      d’ailleurs, l’algo gougol, il marche tellement bien que c’est Trump le prèz....sans déconner....

      Ouais en fait tu n’as pas compris ou pas voulu comprendre ce que j’ai dit. Je n’ai jamais parlé de manipulation médiatique au sens où les médias essaieraient de vendre telle ou telle idée, ou de promouvoir tel ou tel candidat à une élection. Ca c’est la propagande à l’ancienne. Elle existe évidemment sur internet et dans les grands médias mais elle n’a pas changé de nature. Trump a d’ailleurs battu les médias à leur propre jeu en les faisant travailler pour lui et en retournant leur campagne de dénigrement à son avantage. Plus les médias libéraux le traitaient de bouffon fascistoïde, plus les petits blancs déchus se solidarisaient avec lui contre les "arrogants représentants du système". 

      Non, je parlais du fonctionnement même de l’outil en rebondissant sur le commentaire d’Eric, qui déplorait (ou constatait) que Facebook engendrait de manière imperceptible et algorithmique des "cloisonnements" au sein de ce qui devrait constituer un espace d’échange démocratique (c’est ça qui est écrit sur la vitrine, hein). 


    • Joe Chip Joe Chip 11 décembre 2016 00:49

      @Zatara

      Nan nan c’est toi qui tape ton petit délire là smiley

      Dialogue de sourd, on arrête-là, merci smiley


    • Joe Chip Joe Chip 11 décembre 2016 01:02

      @Zatara

      Finalement je sais pas pourquoi je suis revenu traîné mes guêtres par ici... entre l’autre qui me traite direct "d’identitaire sioniste" et zatara qui me traite de "conspirationniste" avant de m’expliquer comme à un neuneu le fonctionnement de la publicité et des cookies traceurs sur internet, ce fut court mais passionnant... 

      MaQiavel a raison au sujet des gens sur les forums qui s’efforcent de vous faire dire autre chose que ce que vous avez dit, et qui ont compris autre chose que ce que vous cherchiez à faire comprendre, mais ça devient vite gonflant quand on a perdu l’habitude. 

      Allez zou, retour au réel smiley


    • vesjem vesjem 11 décembre 2016 11:08

      @Zatara

      entièrement de ton avis ; il y aura toujours des indécrottables bienheureux (qui peuvent d’ailleurs passer dans la rébellion s’il sont touché par un avatar) et des dissidents qui peuvent se scléroser, et tout le panel en mouvement entre ces extrêmes ;

      l’individu le plus monolithique peut devenir le plus révolutionnaire sous l’effet d’un aiguillon et d’une prise de conscience ; il faut juste briser ses dogmes ; bon, c’est pas gagné quand même ;

      on vit une époque formidable (comme dirait l’autre) , grâce au net qui donne accès à toute l’info du monde et à sa contre-info ; un chaos désormais très difficile à maitriser pour nos élites de la pensée et de la finance


    • Baston Labaffe Gaston Lagaffe 11 décembre 2016 11:20

      @Joe Chip
      En effet à un moment donné je n’avais plus que des pubs pour apprendre à parler hébreux à force de consulter des sites parlant en bien ou en mal du judaïsme, c’était avant que je ne mette adblock+ (maintenant certains sites, principalement mainstreams n’autorisent plus l’accès si on ne désactive pas adblock) et m’installe un VPN permanent, j’avais acheté un article de Noël l’an passé et ici même quand je venais sur agoravox la pub en haut était celle de l’article que j’avais acheté sur un site complètement étranger. Bien sûr qu’on est traqué, mais même la FNAC le fait, Amazon et bientôt toutes les boutiques utiliseront ces algorithmes pour cibler le client de pubs pouvant l’intéresser, facebook en est truffé c’est clair, et ça devient plus chiant qu’autre chose, je hais la pub depuis toujours et ce genre de pratique me renforce dans ma volonté de ne plus consommer de l’inutile et me pousse à fuir ces sites plutôt que de les fréquenter.


    • pegase pegase 11 décembre 2016 23:26

      @Éric Guéguen

      Sur fb je vois au contraire beaucoup de gens réfléchir, les sources peu sûres sont traitées comme telles, les sources sûres sont prises au sérieux ...Il y a plein de "débutants" aux réflexions idiotes, mais globalement le niveau s’améliore, et il y a plein de gens qui camouflent leur opinion politique (fb est une agence de renseignement, ne pas oublier) ...


      Après il faut choisir son camp, chez certains partis ça ne vole effectivement pas haut ... Exemple sur le mur à Macron, ils en sont à vouloir lutter contre le populisme smiley smiley 


    • Qamarad Qamarad 12 décembre 2016 16:42

      @Joe Chip
      C’est en effet ce que j’ai constaté. La solution étant, me semble-t-il, de ne pas se laisser enfermer dans un groupe en particulier, et de profiter de certains outils technologiques comme feedly pour avoir la voix de tout le monde. Mais cela suppose, comme préalable, une formation classique pour ne pas tanguer entre différents univers et ne plus savoir qu’en penser.


  • Infogen Infogen 10 décembre 2016 12:37

    Bonjour, il y a une tendance depuis des années.
    Evolution des parts d’audience tv depuis 1995 (1995-2012) : 
    http://zupimages.net/viewer.php?id=16/49/bpz2.png


    • Croa Croa 10 décembre 2016 21:52

      À Infogen,

      Ce qui serait intéressant c’est la tendance des audiences absolue (le nombre de gens qui regardent) bien plus que les parts d’audience. L’audience absolue est connue, forcément, mais ceux qui savent pensent aussi très certainement que ça ne nous regarde pas !


  • berphi 10 décembre 2016 13:16

    Surprenant ! Comment E.G, se revendiquant démocrate, peut-il exiger la disparition sur les médias, de l’intervention de D. Cohn Bendit ou A. Minc ?
    Je suis pour l’expression de tous les avis ; )
    E. G. propose d’appliquer les mêmes méthodes que ceux qu’ils dénoncent ? Le véritable problème auquel nous nous heurtons est l’absence de pluralisme dans les idées véhiculées. Zemmour représente à lui seul le problème, après s’être fait éjecter de LCI et supprimer 2 matinales sur RTL.

    Et bien je propose, plutôt que d’interdire un quelconque droit à l’expression, celui de la contradiction et la pluralité des avis. Ce qui reste notre principal problème. Elle a l’avantage de révéler l’escroc plutôt que d’en faire un martyr bailloné...



    • micnet micnet 10 décembre 2016 13:29

      @berphi

      "Comment E.G, se revendiquant démocrate, peut-il exiger la disparition sur les médias, de l’intervention de D. Cohn Bendit ou A. Minc ?
      Je suis pour l’expression de tous les avis ; )"

      ---> Bonjour à vous ! Effectivement, c’est un des points qui moi aussi m’a interpellé d’autant que je sais qu’Eric est un ardent défenseur de la liberté d’expression de toutes les idées. S’il passe dans le coin, il pourra peut-être nous en dire un peu plus !


    • berphi 10 décembre 2016 13:51

      @micnet,

      Bonjour à vous également

      Je profite pour vous poser la question relative à la conclusion de l’article : Comment pouvez-vous faire appel au partage sans modération de cette vidéo ? Nous avons eu l’occasion d’échanger de nombreuses fois, mon cher micnet, et le peu que je connaisse de vous me fais penser que l’appel à la censure d’Eric ne vous correspond pas.
      Je le regrette pour Eric contre lequel je n’ai aucun grief particulier ; il a effectué un travail pointu au travers de ses vidéos et extrêmement généreux mais il merde de manière grandiose dans celle-ci. 


    • micnet micnet 10 décembre 2016 14:02

      @berphi

      Je pense qu’Eric sera le mieux placé pour vous répondre, d’autant que je le connais un peu et que je sais que la liberté d’expression totale des idées est l’une de ses grandes batailles de cheval !

      Je vous donne simplement mon point de vue de la manière dont j’interprète ses propos : E Guéguen ne souhaite pas "interdire" la liberté d’expression des BHL et autres Giesbert...Il souhaite simplement que ces gens là n’aient plus le "pouvoir" médiatique qu’ils détiennent de manière éhontée depuis tant d’années ! Et si c’est bien cela qu’il sous-entend au-travers de ses propos, alors vous conviendrez que cela n’a rien à voir avec une quelconque censure smiley


    • micnet micnet 10 décembre 2016 14:04

      @micnet

      "L’une de ses grandes batailles de cheval..." 

      ---> et le pire, c’est que je n’ai même pas fait exprès de le formuler comme ça smiley


    • berphi 10 décembre 2016 14:36

      @micnet,

       : E Guéguen ne souhaite pas "interdire" la liberté d’expression des BHL et autres Giesbert...Il souhaite simplement que ces gens là n’aient plus le "pouvoir" médiatique qu’ils détiennent de manière éhontée depuis tant d’années !

      8’45 : Nos médias se permettent encore d’inviter sur leurs plateaux des clown pour en discuter, il n’y a plus à tergiverser...

      8’50 : ainsi a-t-on pu vois Cohn Bendit l’a ramené dernièrement (...) Nous devons demander à ce qu’ils disparaissent de nos vues. Idem pour un type comme A. Minc.

      10’21 ; Canal +, c’est un homme à terre, au bord du précipice, par charité chrétienne, je propose de lui donner dans les 2 ans qui viennent le dernier coup de pied.

      Personne n’a à demander à ce qu’une personnalité médiatique, morale ou physique, aussi corrompue soit-elle, de disparaître... par un ultime coup de pied.
      Ce que dit Eric est parfaitement clair dans les extraits cités, il ne s’agit pas d’établir une pluralité d’idée mais bien d’en évincer les persona non grata. 
      Mais comme vous le dites, il lui revient de s’en expliquer. Si toutefois il passait dans les parages...


    • berphi 10 décembre 2016 15:56

      @micnet
      Eric est passé, il n’a pas semblé prêter attention à notre échange. Et il en a le droit !

      Et je me battrai pour qu’il puisse encore s’exprimer 
        smiley

      Bonne journée à vous Micnet 


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 10 décembre 2016 15:58

      @berphi
       
      Bonjour.
      Merci de me donner l’occasion de préciser certaines choses...
      Je pars du principe depuis quelques années que l’erreur majeure des sociétés libérales est de tout privatiser et de faire de l’espace public un no man’s land où n’interviendraient que des professionnels de la gouvernance, de la finance, de la com’. Et les consommateurs que nous sommes n’auraient qu’à se servir dans l’ensemble des produits proposés. Je pense que ce modèle ne peut engendrer que l’avachissement intellectuel et le conformisme culturel et moral.
       
      Je pense aussi que nous devrions faire de l’espace public un SANCTUAIRE, débarrassé de la pollution de certains. Qu’est-ce que j’entends par pollution ? Leurs directives qui invitent la population à adopter certains points de vue, et les politiques à agir d’une certaine manière. Je pense qu’il est malsain que des gens accaparent la parole - en particulier ceux que je cite. Et vous ne me direz pas le contraire. Vous parlez de "liberté", je vous réponds "monopole", qui plus est en vue de tromper la population (et vous ne me direz pas le contraire non plus). Et les gens ne bronchent pas car ils ont été conditionnés à se satisfaire de ce que je disais plus haut, à savoir la professionnalisation de toute dimension intellectuelle. Et comme en régime de masse, le changement ne se fait qu’avec la masse et que la masse par définition n’est sensible qu’à un nombre réduit de stimuli, l’oligarchie est tranquille : elle seule dispose des caisses de résonance nécessaires à ce genre de stimuli.
       
      Par conséquent - et j’enfonce le clou - il faut refuser la parole à certains... dans tout média où la population a "placé des billes" : Radio France, France Télévisions, et les grands médias subventionnés. Ce n’est que justice. Ne vous en faites pas pour la liberté d’expression d’Attali, il aura largement de quoi s’offrir SON média attitré. Et ne vous en faites pas d’avantage pour le tournure prochaine des choses, ce que je dis n’adviendra pas : on continuera de les entendre, LEUR liberté d’expression valant mieux que la nôtre.


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 10 décembre 2016 16:15

      @berphi
       
      Pressé d’en découdre ?
      Il vous fallait simplement être patient. Tout vient à point...


    • berphi 10 décembre 2016 17:08

      @Éric Guéguen

      Bonjour et merci de votre réponse

      Le système à ce jour autorise un monopoles comme celui de Lagardère pour le secteur presse et subventionne, à hauteur non négligeable, les titres en très grosse perte de vitesse (l’Huma, Libé etc). Sarko en 2008, a décidé que d’orénavant, le président de France TV serait nommé par le président de la république.
      Il est donc parfaitement logique qu’ils aient accaparé la parole. Rien de surprenant. Oui, il est profondément scandaleux qu’un Ruquier officiant sur une chaîne publique, payé par l’Etat (nos impôts) se permette de donner ses points de vues politiques... Quand bien même ses idées seraient pareils aux miennes, il n’a pas à le faire.
      Il suffit seulement d’appliquer la loi ;
      Lorsque Ruquier outrepasse ses fonctions en prenant celle du conseil politique ou lorsqu’un Drucker, qui invite à tour de bras toute la classe politique à l’exception du FN parce que ne faisant pas beau sur son canap’ (toujours sur le service public) doivent être virés. Mais non pas pour leurs idées politiques mais pour abus de pouvoir.
      La différence est là : obliger un Drucker à respecter l’équité de la représentation politique ou à un Ruquier de fermer sa bouche sur les questions politiques parce que son rôle étant d’être neutre au regard du très beau salaire qu’il touche grâce à nos impôts !
      Il reste 2.80€ dans les caisses de l’Etat, les très grasses subventions que touchent les titres presses sont moribondes ! Canal + réunis 150 000 spectateurs pour les diffusions en clair (tu parles d’un impact !) ; c’est un gouffre pour Bolloré.
      JM Apathie ? Même Ruquier n’en veut dans la perspective du remplacement d’un de ses deux chroniqueurs ! Qui se souvient de A. Caron, plus personne n’en veut.
      Ces personnalités que vous citez appartiennent au passé. Cohn bendit officie sur Europe 1, comme le nom de la radio l’indique cela n’a rien d’étonnant. 
      Le constat que révèle l’impact média après l’élection de Trump devrait plutôt vous faire sourire puisqu’il annonce, sans aucune intervention contraire aux idées dominantes, la fin du monopole. Et ça se poursuit : ils ont tenté d’imposer Jupé. Ils avaient pourtant mis le paquet.
      Il faut au contraire mettre en place par une loi et sur la liberté d’expression, et sur une équité de la représentation politique dans les médias financés par l’Etat (radio et TV) et qu’elles soient appliquées. Condamner tout licenciement abusif de la part d’un média pour des raisons d’opinions (Zemmour n’est pas le seul, il y en a un paquet qui sont passées sous silence).

      Une dernière chose, il y a une masse d’individu convaincus du bien fondé de l’absence des frontières et d’identités culturelles sans qu’ils soient pour autant à la solde de qui que ce soit. Ils se définissent comme citoyens du monde et ils en ont le droit. Vous ne pouvez pas interdire de parole une personnalité aussi pourrie soit-elle, au prétexte qu’elle n’aille pas dans votre sens. En revanche, un vrai débat contradictoire (non pas les pseudos débat à 1 contre 10) composé à valeurs égales est impératif si vous souhaitez, à juste titre, éveiller les consciences. Vous verrez alors que ces mêmes pourris, de leur propre chef, et sans soutient financier, sans pouvoir se réfugier dans la posture du brimé en nouveau Soljenitsyne privé de ses droits, abandonnera toute tentative de bien-pensance mais qui, au contraire, tournera sa veste. L’Histoire se répète.


    • berphi 10 décembre 2016 18:12

      @Éric Guéguen

      Pressé d’en découdre ?

      C’est une bien étrange intention que vous me prêtez là. Nous n’avons jamais eu ce type d’échanges, enfin, en ce qui me concerne, je ne les ai jamais envisagés de cette manière.


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 10 décembre 2016 21:22

      @berphi
       
      Ce que je voulais dire, c’est que votre message à micnet suite à ma première réponse à Yoananda me paraissait très prématuré. J’avais bien pris en compte votre échange, je ne comptais pas esquiver une réponse.
       
      Je lis ce que vous m’avez répondu dès que possible (je suis peu dispo aujourd’hui).
      Bonne soirée.


    • Croa Croa 10 décembre 2016 22:11

      À berphi,

      Ces gens ici cités sont tout simplement des vecteurs de la propagande. Pour ceux qui ont tout comprit ils sont devenus insupportables. La requête de l’auteur n’a pas le sens d’une censure mais d’une exigence des diversités d’expressions au contraire.

      L’idée c’est que ce ne soient pas toujours les mêmes qui seraient appelés à donner leurs avis, c’est tout.


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 11 décembre 2016 09:26

      @berphi
       

      Je suis d’accord avec votre long développement, seulement une vidéo polémique de dix minutes n’a pas, selon moi, vocation à rentrer dans le détail.

      Par ailleurs, étant donné l’influence d’un Ruquier et d’un Drucker, pour les mettre au pas, il n’est pas impossible que vous soyez contraint d’avoir recours à la force...

      Croa a parfaitement retranscri le fond de mon propos, merci à lui !

      Et merci à vous pour cet échange.


    • Baston Labaffe Gaston Lagaffe 11 décembre 2016 11:07

      @Éric Guéguen
      Il y a un problème générationnel notamment avec ce fossile de Drucker par exemple pour ne citer que lui, il était déjà là lorsque la tv était en noir et blanc, il a "bercé" de sa voix suave et chiante au possible des générations entières de téléspectateurs, c’est devenu un problème d’affect chez beaucoup de gens, Drucker fait partie de la famille comme on dit. Il ne faut pas négliger l’affectif, à l’instar des adorateurs de Claude François ou autre figure médiatique car ils représentent des images, des sons, des ambiances, des odeurs qui sont ancrées dans le cerveau et lié à des moments de "bonheur" ou de bien être, comme des souvenirs de la petite enfance, de la douce France, cher pays de mon engeance... etc...

      .

      Les habitudes ont la vie rude et celui dont le rituel du matin après s’être acheté sa baguette et ses clopes est de se balader avec son Liberation sous le bras, ou Figaro peu importe, achètera le journal machinalement, c’est donc un problème générationnel avant tout, laissons internet faire le travail de sape, bien que je crains que le problème ne se déplace car ce n’est pas une question de support, internet est un média comme un autre, et les nuisibles de la tv ou de la presse écrite qui sont de vieux médias en perte de vitesse se recycleront tôt ou tard sur internet, et tout recommencera tant qu’ils auront des fans, n’oublions cependant pas qu’internet a un sacré point faible, il ne peut fonctionner sans électricité et il suffirait que quelqu’un tire la prise et plus d’internet... Bon ce jour là ce sera le chaos et retour à l’âge de pierre si quelqu’un avait la bonne idée de couper le jus pour tous et on aurait d’autres priorité que de mettre BHL et consorts sur un pal, c’est évident...


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 11 décembre 2016 11:10

      @Gaston Lagaffe
      "Il y a un problème générationnel notamment avec ce fossile de Drucker par exemple pour ne citer que lui"


      Il est à lui seul un argument suffisant pour qu’une personne sensée soit convaincue de détruire joyeusement sa télé à coups de manche de pioche et de barre de fer.


    • vesjem vesjem 11 décembre 2016 11:31

      @berphi

      je répond à la place d’EG

      tu es très très naïf, au regard de la sur-représentation de ces "communautaires agréés" par leur obédience, sur tous les mainstreams


    • berphi 11 décembre 2016 12:11

      @Éric Guéguen

       seulement une vidéo polémique de dix minutes n’a pas, selon moi, vocation à rentrer dans le détail.

      Ma réponse est justement de rentrer dans le détail de notion de la liberté d’expression.

      Je pense aussi que nous devrions faire de l’espace public un SANCTUAIRE, débarrassé de la pollution de certains. Qu’est-ce que j’entends par pollution ? Leurs directives qui invitent la population à adopter certains points de vue, et les politiques à agir d’une certaine manière.

      Ce n’est pas sur la pollution que je m’interroge mais sur le "sanctuaire". A l’image de l’espace médiatique sanctuarisé 
       nettoyé de toute pollution que propose la Corée du Nord ?
      Vous pouvez, à grand renfort de fan, m’expliquez que nous nous sommes pas compris. Mais lorsque vous dites :

      Par conséquent - et j’enfonce le clou - il faut refuser la parole à certains... 
       
      Croa peut venir me pondre une petite tartine en m’expliquant : 
      L’idée c’est que ce ne soient pas toujours les mêmes qui seraient appelés à donner leurs avis, c’est tout.
      C’est une mauvaise foi qui renvoie à l’image des accusations que vous faites contre ces personnalités. Croa ne vous rend pas service en tentant de maquiller avec ses arguments fallacieux ce que vous avez écrit... Les écrits restent.
      La vidéo comme la première réponse que vous me proposez sont très clairs quant à vos intention (surlignés en gras). Vous voulez virer des Apathie, Atalli, et Minc ; je souhaite au contraire pouvoir continuer à les entendre pour qu’ils puissent être mieux contredits. Nous ne somme pas d’accord, on s’en tient là.

      Bonne journée à vous et merci également pour cet échange



    • Éric Guéguen Éric Guéguen 11 décembre 2016 14:03

      @berphi
       
      Je veux voir disparaître des médias publics cette clique de nuisibles, en effet. Libre à eux d’intervenir sur leurs propres réseaux. Je ne vois pas bien ce qui apparente mes propos à ce qui se fait en Corée du Nord.
       
      Vous vous souvenez de Chouard chez Taddeï face à Attali ? Pas de débat possible, et c’était sur France Télévisions, qui plus est chez Taddeï qui était sûrement le plus ouvert idéologiquement des journalistes du PAF. Pour une fois qu’un "dissident" avait le droit de cité, on s’est complu à tourner ses propos en ridicule. Voilà la réalité, Berphi. Les choses ne sont pas équitables. Et je ne pense pas que vous soyez assez naïf pour croire qu’un Attali, en l’occurrence, n’a pas fait jouer son réseau.
       
      "Sanctuariser" l’espace public, ça n’est pas interdire l’expression de certaines visions du monde, c’est au contraire sanctionner celles et ceux qui, par des méthodes dignes de certains régimes totalitaires, se débrouillent pour que leur Wetltanschauung soit exclusive de toute autre.


    • berphi 11 décembre 2016 14:36

      @Éric Guéguen

      L’exemple que vous me citez avec l’émission à laquelle Chouard a dû faire face à Atalli est précisément ce à quoi je pensais lorsque je préconisais des débats à valeurs égales. (non pas 1 contre 10). On peut se souvenir de Zemmour, toujours chez Taddéï, se retrouvant seul à défendre une idée pourtant partagée par de nombreux français qui n’a pas baissé sa garde mais qui s’est vu félicité par un dernier intervenant pour sa pugnacité à faire face devant le nombre de ses adversaire.

      "Sanctuariser" l’espace public, ça n’est pas interdire l’expression de certaines visions du monde, c’est au contraire sanctionner celles et ceux qui, par des méthodes dignes de certains régimes totalitaires
      Si ! Si vous privez de paroles vos adversaires, vous pouvez me le présenter dans tous les sens qui vous conviennent, cela reste du totalitarisme ! C’est précisément le piège qu’ils espèrent voir fonctionner en cas de changement de régime. Et vous tombez dedans à pieds joints. Ils se rêvent en Soljenitsyne. Leur kif absolu ; martyr de la liberté d’expression. Non, il ne faudra pas leur faire ce cadeau.


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 11 décembre 2016 15:16

      @berphi
       
      Alors les gens comme vous subiront encore longtemps les Minc, les Ruquier, les Askolovitch et consorts. Si votre libéralisme vous pousse à ne pas faire de distinguo entre le privé et le public, entre le droit à la déconne et l’exigence d’information de qualité, c’est que nous ne voyons pas l’avenir de la même manière. Je souhaite que votre tolérance voltairienne vous porte chance, mais encore une fois ça n’est pas trahir le combat pour la liberté d’expression que de demander à ce que soient sanctionnées certaines personnes ayant le monde des médias à leur solde depuis trente à quarante ans.


    • berphi 11 décembre 2016 15:24

      @Éric Guéguen
      L’idée n’est pas de les subir mais de les rendre utiles   smiley
      Si vous pensez que votre camp et les personnalités intellectuelles et politiques qui le composent sont toutes dénuées de mauvaise tentations ; vous vous trompez. Le Pouvoir corrompt et ce, dans tous les camps. Les pourris que vous pointez sauront, en temps utiles, être les marqueur de certaines dérives, ils sauront se montrer en véritables chiens de garde. Ce n’est pas seulement de l’idéologie, c’est également de la tactique.


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 11 décembre 2016 15:30

      @berphi
       
      Je n’ai pas de "camp", ou alors il faudra que vous réussissiez à le qualifier. smiley


    • berphi 11 décembre 2016 15:40

      @Éric Guéguen

      Ce qu’il s’appelle botter en touche. Ce fut un plaisir.

      BonDimanche à vous


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 11 décembre 2016 15:56

      @berphi
       
      Prenez-le comme vous voulez. À partir du moment où je fais de mon mieux pour éviter d’être rivé à une chapelle idéologique particulière (et je ne prétends pas y parvenir toujours), je ne vois pas pourquoi je me verrais reprocher d’en favoriser une au détriment des autres.
      Depuis le début Berphi, vous me prêtez de drôles de tentations. Dommage, pour une fois que vous commentiez l’une de mes vidéos !
      Bon dimanche également.


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 11 décembre 2016 16:22

      @Éric Guéguen
      "Depuis le début Berphi, vous me prêtez de drôles de tentations." 

      Problème récurrent sur les forums. Parfois on ne sait même pas quelle intention nous est précisément prêtée. Il m’est arrivé dans ce genre de situation insolite de poser la question à mon interlocuteur-accusateur... qui m’a alors simplement répondu "Vous le savez très bien, ne faites pas semblant de ne pas comprendre !".  smiley


    • berphi 11 décembre 2016 16:27

      @Éric Guéguen
       je ne vois pas pourquoi je me verrais reprocher d’en favoriser une au détriment des autres.

      Eric, Eric... Pas vous ! 

      1) je ne vous prête aucune tentation, j’ai relevé les points - mot pour mot - de ce qui pouvait m’interpeller et le désaccord qui nous oppose sur votre volonté à ne plus laisser de place aux profils déjà cités plus hauts dans les médias.
      Ou est le problème ? 
      Je vous réponds que, par idéologie mais également par tactique, je ne peux pas être d’accord. Ai-je le droit de ne pas être d’accord ? (c’est de la vanne)

      2) D’une part, si mes interventions se font rares, c’est que les interventions de certains, dont le seul but sont de vous emmerder, fonctionnaient à merveilles. Vous ne marchiez pas : vous courriez. Ce jour est à marquer d’une pierre blanche (puisque vous n’avez pas prêtez le flanc). Ca prenait parfois des proportions délirantes. Je suis intervenu récemment pour rectifier une attaque non fondée sur votre dernière politeia. En toute sincérité, la philo demande une attention et un temps de réflexion que je n’ai pas. Je ne rajouterai rien dans les commentaires qui n’ait été déjà dit : Zéro intérêt, pour personne. Mais ce n’est pas pour autant que je me désintéresse d’un sujet que vous proposeriez.


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 11 décembre 2016 16:38

      @berphi
       
      Entendu, au temps pour moi.
      Cela dit, depuis quelques vidéos, je fais davantage dans la polémique que dans la philo politique. C’est intéressant également, c’est autre chose, mais forcément ça plaît davantage sur Agoravox (ce que je trouve dommage).


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 11 décembre 2016 16:42

      Il est plus aisé de ne pas "courir" quand on ne connaît pas Agoravox que quand on donne l’impression d’en être que le produit.


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 11 décembre 2016 16:44

      @berphi
      "le désaccord qui nous oppose sur votre volonté à ne plus laisser de place aux profils déjà cités plus hauts dans les médias." 

      On pourrait peut-être juste se dire qu’on les a suffisamment entendus durant des dizaines d’années pendant lesquelles ils ont tout accaparé. Pour moi, c’est depuis l’adolescence, merci, ça va bien comme ça ! Pas besoin de les jeter en prison, mais une retraite loin des micros leur fera du bien. Et à nous aussi. Il existe d’autres personnes largement aussi intéressantes à écouter. 


    • berphi 11 décembre 2016 16:57

      @Qaspard Delanuit

      La question de fond que soulève Eric est : Laisse-t-on encore une place dans les médias pour des idées et projets politiques qui ont accaparé la totalité des diffusions ?
      Que ce soit Apathie ou un Minc qui les véhiculent importe peu, ces mêmes idées seront relayées par d’autres jeunes loups bordés des mêmes ambitions que les deux premiers. Il s’agit seulement de rétablir un juste équilibre dans la diffusion d’idée, et de se plier au règle démocratique. Il y a une différence entre une diffusion de 100% d’Apathie et une autre à 50 % laissant place au concurrent politique. 0% d’Apathie est, à mon sens, contre-productive.


    • berphi 11 décembre 2016 17:07

      @Éric Guéguen

      Il est plus aisé de ne pas "courir" quand on ne connaît pas Agoravox que quand on donne l’impression d’en être que le produit.

      1) Petite pichenette sur ma faute  : vous avez raison. Elles sont légions, je me console en remarquant toutes celles qui illustrent les commentaires, rares sont ceux qui échappent au dérapage.

      2) En toute franchise et sans aucune malice, je ne pige absolument pas ce que vous sous-entendez.



    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 11 décembre 2016 17:13

      @berphi
      Il ne faut pas confondre un coup de gueule avec une proposition de loi. Je ne pense pas qu’il puisse exister une loi interdisant à priori à tel ou tel autre de s’exprimer selon le pourcentage de ceci ou cela dans leurs opinions. C’est impraticable. 


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 11 décembre 2016 17:15

      @berphi
      "Il s’agit seulement de rétablir un juste équilibre dans la diffusion d’idée, et de se plier au règle démocratique."

      Concrètement, comment on fait ça ? 


    • berphi 11 décembre 2016 17:21

      @Qaspard Delanuit
      Il n’est pas nécessaire de faire appel à la loi pour mettre au placard un journaliste opposant politique. Cela c’est toujours pratiqué... Même Daniel Gilbert peut vous en parler.


    • micnet micnet 11 décembre 2016 17:21

      @Qaspard Delanuit, Éric et Berphi

      A ce stade des échanges, et afin de pouvoir avancer concrètement, la question est maintenant de savoir QUI décide des personnalités pouvant s’exprimer sur le service public et, question subsidiaire et néanmoins fondamentale, COMMENT tout cela doit-il être organisé ?


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 11 décembre 2016 17:29

      @micnet

       
      Très juste. 


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 11 décembre 2016 17:38

      Au vu de l’importance que prend aujourd’hui l’information (même la matière du physicien tend à n’être plus que de l’information dans les sciences contemporaines), je me demande si une chambre de décision dédiée au sujet et démocratiquement représentative de l’intérêt général ne devrait pas être garantie constitutionnellement. Un CSA pour de vrai, donc certainement pas avec des responsables nommés mais avec des élus du peuple et/ou des citoyens tirés au sort. 

      Parce que ça, en dessous, ce n’est plus tolérable :

      "Le Conseil supérieur de l’audiovisuel est composé d’un Collège qui comprend actuellement huit membres nommés par décret du Président de la République. Deux d’entre eux, dont le président, ont été désignés par le Président de la République, trois par le président du Sénat et trois autres par le président de l’Assemblée nationale."

      http://www.csa.fr/Le-CSA/Presentation-du-Conseil/Le-College


    • micnet micnet 11 décembre 2016 17:44

      @Qaspard Delanuit

      Ce principe du CSA me semble très intéressant et mériterait un article (ou une vidéo de Politeia) à part entière !


    • berphi 11 décembre 2016 17:50

      @micnet

      La réponse est apportée par Sarko en 2008 : il nomme le président de France TV, le bouquet est suffisamment conséquent pour contrecarrer une propagande privée adverse.
      Plusieurs titres de presse ne survivent que grâce aux subvention de l’Etat, cette presse papier exorbitante est moribonde, le net a pris le relais. La liberté sur le net me parait être une question plus alarmante que celle de l’organisation de la grille de programme et de leurs animateurs qui l’ont du reste parfaitement compris, ils n’ont plus aucun effet sur les masses. Trump, de l’autre côté de l’Atlantique et A. Juppé et N. Sarko ici, sont là pour le leur rappeler.


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 11 décembre 2016 18:06

      @Zatara
      "et comme on connait le résultat de la plus parfaite honnêteté de nos chers élus, oui, pour sûr mes pourceaux, un CSA élu saura faire régner la loi et l’ordre à l’ouest du pecos..."


      Aucun remède ne garantit un résultat parfait à 100% mais ce n’est pas une raison valable pour laisser le pire en place. Un CSA (qu’on le nomme ainsi, ou Conseil Médiatique ou autrement) composé de représentants du peuple serait toujours meilleur que sa parodie actuelle. La manière de choisir ces représentants peut bien sûr être discutée (par exemple la moitié pourrait être tirée au sort). 


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 11 décembre 2016 18:25

      @Zatara
      Vous partez vers un autre sujet qui nous éloigne de la question politique que posait Micnet. 


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 11 décembre 2016 18:36

      @Zatara
      Ce qu’est la télé, ce qu’elle pourrait être et ce que devient Internet, c’est intéressant, mais ce sont des questions en amont de la question primordiale qui est politique et même constitutionnelle. Si vous voulez mon avis, je pense que dans peu de temps, tous les écrans vont fusionner et que télévision et internet seront la même chose. C’est déjà le cas pour de nombreux jeunes qui ne font plus la différence entre les sources de diffusion ; tant que ça arrive sur leur écrans, ils se foutent du reste (service public ou pas).


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 11 décembre 2016 18:59

      @Zatara
      "parce que remettre des coups de peinture, sur un truc vouer de toute façon à disparaitre un jour ou l’autre"

      Ok, mais cela n’a rien à voir avec mon propos... qui est plutôt complètement révolutionnaire. 


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 11 décembre 2016 19:03

      @Zatara
      "aucun intérêt de parler d’un medium voué à disparaitre"

      Ce qui ne va pas disparaître, ce sont les émissions diffusées sur les écrans et sur les radios (ne pas oublier l’importance considérable et nullement en baisse de la radio). Que le terme "télévision" disparaisse ou perdure n’a pas d’importance. 


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 11 décembre 2016 19:08

      Et donc pas de rapport non plus avec le biais des coûts irrécupérables de la vidéo (intéressante).


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 11 décembre 2016 19:26

      @berphi
       
      Une précision : dans la vidéo, il ne me semble pas avoir dit que je désirais voir interdire telle ou telle idée. Mon truc pour le coup est vraiment AD HOMINEM, c’est une question de personnes : des gens qui se trompent et nous trompent depuis tellement longtemps et qui en vivent doivent être débarqués, c’est une question d’hygiène intellectuelle, n’ayons plus peur du mot.


    • berphi 11 décembre 2016 19:58

      @Éric Guéguen,

      Canal+ est une personne morale.


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 11 décembre 2016 20:30

      @Zatara
      "étant donner la portée des prérogatives du CSA..."

      Les prérogatives de la chambre du conseil médiatique de mon hypothèse ne sont pas "étant données", elles ne sont pas encore définies. Elles seraient évidemment différentes de celles de l’actuel CSA.


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 11 décembre 2016 20:32

      @Zatara
      "si"

      Non (pas de rapport avec mon propos).


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 11 décembre 2016 22:52

      @berphi
       
      L’"esprit Canal", ça n’est pas une légende. On trouve ça aussi chez les "Inrocks", une mentalité très biactol. Je ne suis pas pour interdire Canal, c’est une boîte privée ; je souhaite juste qu’elle se casse la gueule définitivement. Rien de fasciste là-dedans.


    • berphi 11 décembre 2016 23:55

      @Éric Guéguen,

      Oui, vous souhaitez qu’elle se casse la gueule définitivement... dans deux ans... à coup de pompe...  smiley

      Cela me fait sourire parce que je sais pertinemment que vous n’êtes pas facho.

      Bonne fin de soirée à vous Eric


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 12 décembre 2016 06:05

      @Zatara
      "à la louche, ça donnerait quoi ?"

      Je ne vais pas refaire la constitution tout seul, je lançais une piste de réflexion en réponse à la question de Micnet. Cependant, vous pouvez à présent vous-même proposer des réponses à votre question.


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 12 décembre 2016 17:15

      @Zatara
      "qui vous parle de constitution ? on parlait du CSA et d’une éventuelle chambre du conseil médiatique..."

      Moi, je parle de constitutionnaliser l’accès à la diffusion médiatique, non pour la restreindre mais au contraire pour éviter que certains s’en emparent et la confisquent. Si la communication est un pouvoir politique, ce pouvoir doit être encadré par la constitution, avant même que d’être l’objet d’un traitement au niveau législatif. Il doit être anticonstitutionnel que les responsables du CSA (ou de ce qui le remplacerait) soient nommés par le gouvernement ou à la botte de grands groupes financiers (par exemple). 


  • Soi même 10 décembre 2016 15:58

    Une vision très Manichéisme, très Wall-Disney ?

    J’ai vraiment un doute sur sa rigueur philosophique , car assimilé le Manichéisme au mal et une fainéantise philosophique.

     


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 10 décembre 2016 19:46

      @Qiroreur

      chl91@hotmail.fr

      Passionnant, merci.


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 11 décembre 2016 07:20

      @Qiroreur
      Je connais des histoires analogues à celles que vous racontez à propos de cette petite merde de journaliste. J’ai déjà croisé moi aussi ce genre d’individus peu recommandables, qui doivent leur succès au fait que leurs victimes n’arrivent même pas à supposer l’absence de vergogne dont ils peuvent faire preuve (l’entretien sympa dont le but est en réalité dès le départ de vous couvrir de vomi dans leur torchon pourri). On rencontre pas mal d’ordures de ce genre dans cette "profession". Au-delà de l’aspect "trahison", il faut dire que ce sont simplement des crapules lâches déguisées en intellectuels... pour qui la vérité ne présente en définitive aucun intérêt. 

      (Conseil : Ne cédez pas aux demandes d’indices risquant de mettre en péril votre anonymat.)


    • Baston Labaffe Gaston Lagaffe 11 décembre 2016 10:53

      @Qiroreur
      Barre les noms ou mets *prénoms et noms d’emprunts smiley

      A moins que cet article soit trouvable sur internet encore (pas de droit à l’oubli dans la mémoire collective virtuelle)

      Alors je te comprends car je tiens à mon anonymat également. Je vous livre un scoop à tous, c’est pas marqué Gaston Lagaffe sur mes papiers d’identité, je sais que je vais faire des déçus parmi vous smiley


    • vesjem vesjem 11 décembre 2016 11:43

      @Hieronymus

      ouai, un indice !, pour qu’il soit habillé chaudement par les internautes pour tous les hivers à venir ; on en crève de cette racaille.


  • Éric Guéguen Éric Guéguen 11 décembre 2016 09:12
    Excellent apport, Joe Chip.
    Je vais même me permettre d’en faire un copier-coller sur Facebook.

    Il y a dans toute cette histoire les éléments d’une gestion inédite et inquiétante du nombre, du "Brave New world", une "démocratie" 2.0...

  • Baston Labaffe Gaston Lagaffe 11 décembre 2016 10:39

    Je suis évidemment d’accord avec la vidéo, mais quand on parle de masses et qu’on voit ça :
    https://www.youtube.com/watch?v=-xL8rE9DT4g
    .
    On se dit que le chemin sera encore long, trèèèèèèèèèèèèèès long.
    .
    World War Z c’est tous les jours de soldes


    • Baston Labaffe Gaston Lagaffe 11 décembre 2016 10:42

      Y en a plein des comme ça, si au premier abord cela peut prêter à sourire, le système dispose de cohortes de décérébrés prêts à fondre sur ceux qui résistent pour que les zombies ne soient pas privés de leurs gourmandises...

      https://www.youtube.com/watch?v=M8U9GheW0eU


    • Baston Labaffe Gaston Lagaffe 11 décembre 2016 10:55

      @yoananda
      Oui mais c’est par les merdias partenaires des multinationales et dont les propriétaires sont milliardaires, que les zombies connaissent le jour des soldes, le dernier modèle d’écran plat a avoir avant le voisin etc, donc ça fonctionne de pair, l’un ne va pas sans l’autre.


  • Constant Danlerreur Constant Danlerreur 11 décembre 2016 12:16

    Bonjour chez vous jeune homme, vous me sembliez jusqu’ici sympathique à part votre coupe de cheveux typique du nostalgique du troisième reich moyen, je vous prenais jusqu’ici pour un sympathique libraire passionné de jouets pour enfants comme les soldats de plomb et maquettes d’avions mais je vois que je me suis trompé, vous êtes un propagandiste de la pire espèce à la solde de l’extrême droite la plus virulente.
    .
    Qu’ouï je ? Vous voulez détruire Libération ? Rien que ça ? Vous vous rendez compte, j’espère, du blasphème éhonté que vous proférez ? En plus de l’apologie du terrorisme que vous prônez ? Vous êtes dangereux Monsieur, dangereux pour la liberté, dangereux pour les valeurs de la gauche authentique qui fait la fierté et la grandeur de notre pays en vous attaquant à ce merveilleux organe de presse que je lis depuis sa création, non pas seulement depuis le grand Sartre, galopin, mais déjà son homonyme fondé par le grand Jules Vignes, puis sous l’occupation le Libération du grand Emmanuel d’Astier de la Vigerie, qui était notre rayon de soleil dans la grisaille germanique, jeune effronté malveillant ! Respectez les morts, vous bafouez d’un revers de langue 89 ans de lutte pour que vous ayez le droit de déblatérer des insanités en toute liberté, il n’y a plus de jeunesse, j’en frémis à vous entendre, malgré mon sonotone.
    .
    Sachez Monsieur, que Libération a été le compagnon d’infortune des plus démunis, nous livrant des informations de première fraîcheur qui galvanisait les troupes de la gauche authentique en décrivant les faits, rien que les faits, crus et nus même les plus douloureux pour que nous soyons toujours informé des mouvements de l’ennemi boche, la Vérité, la Pravda de chez nous, Monsieur, et c’est cet illustre journal que vous souillez de votre bave immonde issue du ventre de la bête éponyme au ventre toujours fécond, mais vous vous fourvoyez gravement dans votre bêtise surréaliste de fasciste nazifiant car voyez vous cher Monsieur, c’est grâce à ce journal, monument de l’information, que des gens aussi prestigieux que François Mitterrand et François Hollande ont gagné haut la main les élections afin d’écraser la menace rampante de la droite la plus extrême pour que triomphe l’internationale, partout dans le pays, que nous ne parlions pas allemand mais français, que nous ne marchions pas au pas de l’oie, que nous soyons libre, vous comprenez, pour que nous soyons des hommes de gauche libres, L-I-B-E-R-A-T-I-O-N, tout est dans le titre le plus explicitement explicité.
    .
    C’est cette liberté que vous voulez détruire ? A votre aise, mais sachez que de plus chauves que vous s’y sont essayé sans succès, nous nous dresserons toujours devant vous pour vous combattre mais aussi pour vous faire taire à tout jamais, espèce de nazi.
    .
    Tenez le vous pour dit et retourner vaquer à vos soldats ss en plomb et autres Stukas miniatures, ce sera beaucoup moins dangereux pour vous. Je ne vous salue pas, galopin.


    • Constant Danlerreur Constant Danlerreur 11 décembre 2016 12:35

      Petite précision qui me paraît utile tant je suis abasourdi par la haine qui émane de votre discours, ce que j’ai dit pour LIBERATION est valable pour l’HUMANITE également, vous êtes donc contre l’Humanité libre, votre place est au goulag, au minimum pour préserver la LIBERTE d’EXPRESSION, ce concept que vous semblez avoir en horreur en pratiquant vos méthodes d’un autre âge, Monsieur.

      .

      Par contre je serais d’accord avec vous en ce qui concerne l’immonde Figaro du non moins immonde D’Ormeson, ce collabo fascistoïde au petit pied qui a eu la mauvaise idée de me rencontrer lors d’un souper du réseau résistant MALDOROR dont je faisais partie, et bien croyez moi sur parole, j’ai giflé ce collabo vendu aux boches et il a fait prout dans son froc avant de s’éclipser sous les rires et quolibets de mes camarades.

      .

      Voilà comment je traite les traîtres, moi, homme de gauche authentique, et priez Monsieur, de ne jamais croiser mon revers de main encore leste.


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 11 décembre 2016 16:49

      @Zatara
      Quelle bonne idée que cette taxe à l’ensoleillement. Mais pour être équitable, il faudrait lui adjoindre une taxe à l’ombrage. 


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 11 décembre 2016 17:17

      @Zatara
      "peut être bientôt l’oxygène, façon Total Recall"


      Ne riez pas trop... Le rêve de tout capitaliste est de détenir le brevet de l’unique médicament (à prendre trois fois par jour) contre une horrible maladie qu’il a répandu lui-même sur l’humanité entière. 


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 11 décembre 2016 17:18

      "répandue"


  • Semi Kebab 11 décembre 2016 14:05

    Détruire les merdias dominants ?
    Ce serait une bonne chose, mais ce ne serait que faire fondre la partie immergée de l’Iceberg, tant que le Bilderberg et semblables existeront, on peut bien brûler des journaux pour se chauffer l’hiver, mais fondamentalement rien ne changera pour nous, ça ne peut que s’empirer.


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 11 décembre 2016 16:52

      @Semi Kebab
      "tant que le Bilderberg et semblables existeront"

      Et comment croyez-vous qu’ils peuvent principalement exercer leur nuisances, sinon par les hyper-médias ? Raison pour laquelle les chiens de garde de l’information y ont leur gamelle. 


  • La Vouivre La Vouivre 11 décembre 2016 14:24

    C’est toujours le même problème, idéalement pour nous en tout cas, ce serait bien que ces médias disparaissent, ou tout du moins changent de politique, et deviennent subitement des outils d’informations aux mains de journalistes qui feraient leur travail correctement, ce qui est de facto impossible nous sommes d’accords, que les gens ne les achètent plus ou ne regardent plus la tv, mais alors de qui on parle là ? Qui regarde les médias dominants ? Qui s’esclaffe devant Hanouna, qui ne parle pas, au bureau, devant la machine à café, du dernier épisode de game of thrones ? Ceux qui sont à la rue ? Ceux qui ont déjà tout perdu ? Non, les classes moyennes, les bobos, les retraités, les chômeurs, les handicapés de toute sorte, ce sont eux, principalement, qui consomment les médias dominants, combien de divisions chez les gens qui peuvent se payer le luxe de les regarder, luxe au sens large du terme ?
    .
    Parmi ces catégories précitées il y a une partie qui s’informe sur les médias alternatifs, combien de divisions eux aussi ? En tout cas, il y aune catégorie qui au moins ne participe pas au gonflage de l’audimat, ce sont toutes les personnes qui ont déjà tout perdu, qui dorment dans la rue, qui ne voient la tv que devant des vitrines ou des supermarchés dans lesquels les écrans sont allumés, eux ont trop à faire à survivre pour se prélasser devans les cht’is à Ibiza. Combien de divisions représentent ils ? Ces survivalistes un peu plus couillu qu’un Piero San Giorgio ? Parce pas le choix, parce que plus rien à perdre, parce que retourné à la survie pure et dure.
    .
    Qui est à même de mener une révolution contre l’ancien monde ? Si ce n’est que des gens qui ont pu s’instruire, se cultiver, vivre décemment ? Ce sera alors une nouvelle révolution bourgeoise, comme en 1789, mais les paysans qui se suicident, qui travaillent à perte, seront ils pris en considération ou pas du tout par ces nouveaux révolutionnaires qui ne veulent qu’être califes à la place des califes ? Ce ne seront pas les paysans ni les pauvres qui bougeront car même si ils auraient intérêt à voir mourir ce système, ils ne sont pas unis par les mêmes intérêts que les gens de la classe moyenne ou des catégories citées en premier qui se prétendent "éveillés". Ce sera un autre recommencement, il ne faut pas rêver, nos modes de vie étant ancrés au plus profond de nos cervelles à tel point que peu de gens imaginent une alternative à ce monde marchand. Ou alors il faudrait qu’une masse critique de gens qui pensent refonder intégralement le concept de civilisation en tenant compte du monde moderne démontrent aux masses qui courent après des miettes et seraient prêtes à tuer père et mère pour conserver ces miettes que leur jettent les oligarchies en place, qu’un autre monde est possible, meilleur, mais meilleur pour qui ? Pas ceux qui se plaisent comme des poissons dans l’eau dans le système actuel en tout cas.
    .
    Compliqué tout ça n’est il pas ?


  • Pierre Régnier 12 décembre 2016 10:00

    Pas d’accord (une fois n’est pas coutume) avec Eric Guéguen : il ne faut pas "achever les grands médias", il faut reconstruire des radios et télévisions de service public.

     

    Et il faut les mettre sous le contrôle de ce peuple aujourd’hui méprisé par ceux qui les occupent.

     

    Les meilleurs médias alternatifs aujourd’hui libres ne le resteront pas longtemps. Ils tomberont eux aussi sous le contrôle des puissances financières s’ils deviennent trop influents en gardant leurs qualités.

     

    Après publication, en 1986, de notre livre Le gâchis audiovisuel l’un de mes deux camarades co-auteurs avait proposé qu’on étudie la possibilité de faire mettre en place un Parlement de l’audiovisuel. Il me semble que c’est plus indispensable que jamais et il faut donc reprendre la proposition.


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 12 décembre 2016 11:25

      @Pierre Régnier
       
      Bonjour à vous. Vous n’êtes pas d’accord avec moi et pourtant je suis d’accord avec vous.
       
      Quand je clame « achever les grands médias », ça n’est pas, ça n’est surtout pas se débarrasser de toute idée de médias publiques, mais au contraire les refonder sur des bases saines, avec implication – notamment – de la population. Les médias doivent être mis au service du savoir, et non seulement au service d’un divertissement lardé d’idéologie.
       
      Je regardais la semaine dernière l’émission « Des Racines et des Ailes » (et quel beau titre !). Voilà une émission formidable et pérenne ! L’un des rares moments où la qualité rencontre un public conséquent. Eh bien il n’y a pas de raison que cela reste une exception.
       
      Je ne développe pas outre masure, désolé, car je n’ai plus trop de temps à accorder à de longs échanges sur le net.
      Bonne journée.


    • Pierre Régnier 12 décembre 2016 14:50

      @Éric Guéguen

      Bonjour

      Merci. Je suis évidemment heureux que nous soyons en réalité d’accord sur l’essentiel cette fois-ci encore.

      L’implication de la population - parlement audiovisuel ou pas - me paraît être, en la matière, le plus important à préparer dès maintenant par cette population.

      Bien cordialement


  • pegase pegase 12 décembre 2016 13:44

    Je reprend le titre de cet article : 

    "il faut achever les grands médias"

    Titre un brin provocateur, mais on est nombreux ici à en comprendre le sens, le truc qui cloche sévèrement, c’est que la plupart des canards sont des entreprises ..

    Exemple avec "Le Monde", qui fait partie d’un groupe de presse français, lui même détenu par la société "le monde libre" .. elle même détenue par le trio BNP (P. Bergé, M.Pigasse, xavier Niel), et le groupe de presse Prisa (espagnole)... Rien que ça !

    "Le Monde" détient aussi la société éditrice ... Ce sont des sociétés définies par l’article 1832 du code civil, des grosses entreprises qui en plus des subventions annuelles se chiffrant en dizaines de millions d’euros, ont beaucoup de capital derrière, et ils en réinjectent si nécessaire ..

    Question :

    Comment voulez vous concrètement vous en prendre à des sociétés ? 

    A part en établissant une dictature sévère, ce qui serait à mon sens encore pire, je ne vois pas comment ce serait possible autrement ?  smiley


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 12 décembre 2016 14:28

      @pegase
       
      Comme je le dis dans la vidéo, tout est conçu pour que nous ne puissions jamais faire usage d’un pouvoir de type « positif » engageant. En revanche, et à la manière d’une sécession de la plèbe (consumériste en l’occurrence), nous disposons d’un pouvoir de type « négatif », ou de « retrait ». Exemple : quand les gens savent qu’une entreprise alimentaire leur fourgue de la merde, ni une ni deux, ils la boycottent et elle s’effondre. L’image de marque ne s’en remet pas. D’autres peuvent continuer de nuire, mais au moins celle-ci, son compte est bon.

      Nous n’avons pas d’autres choix, nous avons plébiscité le monde de l’offre et de la demande omniprésentes. Même topo, dans ce cas, pour une « entreprise » qui nous empoisonne intellectuellement… Encore faut-il bien sûr que la masse soit sensibilisée au poison intellectuel comme elle peut l’être vis-à-vis du poison corporel/matériel (je renvoie ici à ma vidéo précédente) !


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 12 décembre 2016 17:28

      @Qaspard Delanuit
       
      Absolument, et dans cet ordre d’idées, notez que le mot "masse" est généralement considéré comme péjoratif. Pour moi, il est tout à fait indicatif et pertinent.


  • pegase pegase 12 décembre 2016 22:28

    Notez aussi que le net, et en particulier les réseaux sociaux ne sont pas non plus des références 100 % fiables smiley

    70% de faux amis pour Melanchon, est ce une info fiable ? difficile de dire ....

    https://www.dailymotion.com/video/x2mzg90_melenchon-et-nkm-champions-des-faux-amis-sur-les-reseaux-sociaux_news


Réagir