dimanche 7 avril - par Simple citoyenne

Darmanin hostile à une TVA à 0% sur les produits de 1re nécessité, une des revendications des G.jaunes semble balayée d’un revers de main

Si Macron promettait plus de justice et excluait « 66 millions de réponses », il a au moins pu donner une réponse qui démontre l'injustice de "sa politique", qui entre autres, est aussi celle de la politique européenne qu'il applique comme un bon élève premier de SA CLASSE.

L'invité de RTL ci-dessous expliquait déjà le 27 janvier 2019 pourquoi on ne pourrait pas avoir une TVA à 0% sur les produits de 1re nécessité l'Europe. 

Source le parisien 7 avril 2019 Gérald Darmanin hostile à une TVA à 0% sur les produits de première nécessité : " Le ministre des Comptes publics s’oppose à cette mesure qui recueille le soutien d’une écrasante majorité de Français selon un sondage de l’Ifop.

Alors que la synthèse du grand débat national doit avoir lieu lundi, au Grand Palais à Paris, en présence du Premier ministre, Edouard Philippe, une des principales revendications des Gilets jaunes semble balayée d’un revers de main par le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin.

Dans un entretien au Journal du Dimanche, Gérald Darmanin estime qu’une baisse de la TVA sur les produits de première nécessité ne constituait pas le « meilleur moyen de soutenir le pouvoir d’achat ».

Ce positionnement d’un des ministres clés de l’Etat va à l’encontre non seulement d’une des principales revendications des Gilets jaunes mais plus largement d’une écrasante majorité des Français interrogés lors d’un sondage de l’Ifop ce dimanche. la suite

Ci-dessous RTL - Ajoutée le 27 janv. 2019

 

Sputnik France Ajoutée le 3 janv. 2019

Etienne Chouard : « Évidemment que nous ne sommes pas en démocratie ! »



15 réactions


  • Simple citoyenne Simple citoyenne 7 avril 19:46

    Darmanin n’a pas besoin de produit de première nécessité, lui il a même droit de se sentir un peu gilet jaune parfois ! Rappel : Pour montrer qu’il comprend les gilets jaunes, Darmanin évoque ses restos parisiens à 200 euros (sans le vin !)


  • Simple citoyenne Simple citoyenne 7 avril 21:10

    Ce sont des injustices flagrantes, alors qu’ils se gavent au sens propre, voir les propos de Darmanin, les plus pauvres n’ont même pas le droit à une TVA à 0% sur les produits de 1re nécessité, C’est sieur Darmanin qui nous le dit ! C’est révoltant ! C’est UNE HONTE ! Voilà enfin un bon argument de plus pour enfin sortir de cette imposture européenne !


  • danae141 8 avril 07:10

    Ce gouvernement déteste les pauvres, la preuve après 5 mois de manifestations, Macron nr veut pas entendre parler des GJ !

    Sa "HAINE" envers les pauvres et les retraités est légendaire.


  • gerard 8 avril 16:56

    Juste une question ;

    on baisse la tva qui est à 5% en générale sur les produit de première nécessité.

    Ok ; et si les commerces ne le répercute pas ? l’agroalimentaire se plaignant de ne pas gagner leur vie.. ;peut être à juste titre...

    on fait quoi ?

    on tape sur Darmanin, ou on a une solution ?


    • Simple citoyenne Simple citoyenne 8 avril 17:52

      Bonjour gerard : Les gouvernements sont champions pour inventer des taxes depuis des décennies en France, je rappelle que c’est à cause d’une hausse des taxes sur le carburant que cette révolte citoyenne a commencé, eh bien comme les gouvernements sont les plus créatifs dans le domaine des taxes, il n’y a aucune raison qu’ils ne le soient pas tout autant pour trouver pas une solution à leur problème, de plus, c’est aussi l’Europe qui est encore en cause !


    • Garibaldi2 9 avril 09:17

      @Simple citoyenne

      Darmanin a raison de ne pas vouloir baisser le taux de TVA de 5,5% sur les produits alimentaires, et autres produits soumis à ce taux. Car si on baisse le taux à 0% pour les produits de première nécessité, les commerçants ne répercuteront pas cette baisse sur le prix final, il se mettront la différence dans la poche. C’est ce qui est arrivé avec la baisse de la TVA sur la restauration, elle n’a pas été répercutée au profit des clients et il n’y a pas eu les embauches promises.

      Si vous baissez la TVA, vous la baissez aussi pour les touristes, et c’est une perte de recette.

      De plus une baisse de la TVA ne concernerait pas que les précaires.

      Ce qu’il faut c’est augmenter les minima sociaux, et en forte proportion, et surtout créer un système qui supprime les démarches administratives redondantes pour recevoir les aides auxquelles on peut prétendre quand on est en difficulté. Si l’état n’a besoin de personne pour vous imposer sur le revenu, il n’y a aucune raison pour qu’il ne puisse pas de lui-même vous verser ces aides. 30% des personnes qui pourraient bénéficier du RSA ne le demandent pas !

      Il faut aussi supprimer l’effet de seuil qui entraîne la perte des aides quand on retrouve un job, ou qu’on obtient une augmentation de salaire.

      Il y a des milliers d’employés dans l’organisme social X qui traitent les même éléments que ceux qui travaillent dans l’organisme social Y. Ces gens seraient plus utiles dans les EHPAD, pour accompagner les personnes à mobilité réduites, pour encadrer les enfants, pour renseigner dans les services publics, pour contrôler les chantiers, lutter contre la petit délinquance qui prospère sur la misère, ...

      Cette réforme peut se faire en douceur, en s’appuyant sur la technicité des personnels, et non pas à leur détriment.

      Je soutiens les gilets jaunes et je considère Darmanin comme le type même du dirigeant méprisant et prétentieux.


    • Simple citoyenne Simple citoyenne 9 avril 10:04

      @Garibaldi2 ;En effet la TVA à 5 % pour les restaurateurs n’aurait pas profité aux clients mais aux restaurateurs et tant mieux pour eux ! mais je ne sais pas trop où cela en est à l’heure actuelle... et dans les propositions dont vous parlez, je cite :"Il faut aussi supprimer l’effet de seuil qui entraîne la perte des aides quand on retrouve un job... " c’est déjà appliqué pendant quelques mois après avoir retrouvé un "job" mais après avoir cherché et trouvé un éventuel emploi, les gens sont tellement ruinés en thunes et moralement, que les quelques mois où ils sont les bénéficiaires de cette mesure dont vous parlez, ils dépensent ce qu’ils leur a coûté en recherche d’emploi et autre en quelques temps ! En gros on a encore des travailleurs oui, mais des travailleurs pauvres ! Donc cela revient au même.


    • Garibaldi2 10 avril 09:23

      @Simple citoyenne

      L’effet de seuil c’est aussi le fait que vous perdez certaines aides au prétexte que vous avez des rentrées de fonds, sans qu’on prenne en compte les emprunts que vous avez contractés pour survivre et qui doivent s’étaler sur plusieurs années.

      La baisse de la TVA n’a eut un impact que dans la restauration d’entreprise, pour le reste : nada !


  • Simple citoyenne Simple citoyenne 8 avril 18:21

    Sputnik France Play : Un homme perturbe le discours de Philippe

    Le Premier ministre a été interrompu en plein discours ce lundi 8 avril en tirant le bilan du Grand débat national. Selon des journalistes présents dans la salle, un homme a crié « Monsieur Macron doit être poursuivi pour haute trahison », avant d’être évacué par la sécurité. Édouard Philippe a plaisanté avant de reprendre.


  • Jean Keim Jean Keim 12 avril 07:48

    REVEILLEZ-VOUS !

    La TVA à 0 % sur des produits de 1ère nécessité est à terme du pipeau, c’est masquer les causes de la pauvreté institutionnalisée, on pallie ces causes mais la pauvreté perdure, entretenue car utile au statuquo.

    C’est semblable à une décision politique qui consisterait à prélever une contribution sociale sur les salaires, et autres revenus, donc payée par quasiment tout le monde dont les « revenus sont déclarés », pour ensuite la redistribuer aux nécessiteux, mais sans pour autant remédier à la pauvreté, heureusement personne n’agirait d’une façon aussi insensée.


    • Simple citoyenne Simple citoyenne 12 avril 08:12

      @Jean Keim ; Mais alors comment enrayer la pauvreté concrètement ! Les classes moyennes sont maintenant les nouveaux pauvres !
      Arnaud Montebourg : l’appauvrissement des classes moyennes a été décidé


    • Jean Keim Jean Keim 12 avril 18:20

      Jean Keim @Simple citoyenne Je ne suis pas un économiste, c’est un avantage, j’ai tenté de lire qq. ouvrages sur le sujet mais très vite je me suis rendu compte qu’il y a plus d’idéologie que de bon sens en la matière. Notre pays est riche malgré tous les coups bas pour le torpiller, seulement il n’y a pas de répartition. La situation est semblable à un tas d’or placé sur un étal, on doit procéder à une distribution, arrive un puissant avec ses sbires munis de gros gourdins, il en prend la moitié, ensuite il convie ses copains à se servir avec comme consigne d’en laisser quand même un peu, il est observable que années après années, le pays est de plus en plus riche mais le reliquat diminue comme peau de chagrin, la dernière invention majeure fut l’invention de la dette souveraine. Donc ensuite les besogneux se débrouillent avec le reste, ce qui ne les empêche pas de se quereller, certains parce qu’ils sont chefs, d’autres sous le prétexte qu’ils sont soit-disant talentueux, décorés, bien nés, curé ou amis du curé, protégés du potentat, en revendiquent plus que les autres, le puissant, ses sbires et ses copains se gaussent de la stupidité des plébéiens qui pourtant par leur travail ont produit le tas d’or. Alors on fait quoi, on partage le travail et ce qu’il produit, suivant quelles règles ? Et bien tout est à inventer, cela n’a jamais existé de mémoire d’hommes.


Réagir