mardi 10 novembre - par Simple citoyenne

Crise sanitaire : En même temps les labos se frottent les mains !

Quelques labos en ce moment n'en finissent plus de rivaliser pour être les premiers à découvrir un vaccin très très cher bien sûr, afin de vacciner les populations victimes d'une belle sal***rie, et qui par un étrange hasard se serait peut-être échappée d'un laboratoire, ou pas, il faut le dire, on fait absolument tout pour nous embrouiller, autrement dit le nouveau virus C.19. Mais en attendant les bigpharma, eux, se frottent bien les mains ; car c'est avec la peur des images de gens qui pleurent à la télé qu'ils se font une fortune avec les anxiolytiques, et c'est d'ailleurs comme cela que ces dealeurs à grande échelle ne sont jamais perdants.

"Coronavirus. Le Brésil suspend ses essais de vaccin chinois après un « un incident grave » "

Mais ce matin je tombe sur l'info suivante, "Coronavirus. Le Brésil suspend ses essais de vaccin chinois après un « un incident grave » "

Cet "accident" grave, visiblement, n'est pas sans rappeler les affaires pas si lointaines, celle de Bio trial, labo qui porte mal son nom, je trouve, puisque BIO est un Préfixe d'origine grecque indiquant une relation avec la vie. bref... et une autre affaire tout aussi désastreuse en 2006 à Londres où les petites gens qui se vendent aux labos et servent de cobayes pour trois francs six sous à des labos au détriment de leur vie. Ces terribles affaires méritent bien plus qu'un petit paragraphe mais, elles ont déjà été abordées, et le seront sans aucun doute par d'autres, mais à l'heure où les labos s'enrichissent sur notre dos, je me permets de les remettre au jour !

Les lobbyistes heureux et riches au pays des gens malheureux !

Publicité

La réaction de Monsieur Bercoff semble faire rire madame Lacombe, bref on ne sait plus où on en est !

expose quelques données factuelles & conclut : "Nous avons été manipulés par une espèce d'extraordinaire fantasme de pandémie"

 

 

Big Pharma, labos tout-puissants



1 réactions


  • Norman Bates Norman Bates 11 novembre 01:28

    C’est surtout Pfizer qui se frotte les mains avec cette campagne publicitaire mondiale autour de son futur vaccin...

    Un laboratoire qui a des actions en bourse mais aussi des bourses en action puisqu’il commercialise aussi le Viagra...et là, j’imagine le scénario catastrophe, la fausse bonne idée...le Viagra inclut en guise de cadeau bonus au vaccin...

    Les personnes les plus fragiles en premiers cobayes et les drames dans les EHPAD avec épidémie de viols collectifs, de tournantes plus sordides les unes que les autres...bref, un véritable holocauste hormonal...

    Je le vois arriver gros comme une maison... smiley


Réagir