vendredi 4 juin - par Simple citoyenne

Coût des compteurs Linky : nous aurait-on menti ? UFC que choisir confirme !

Source Marianne : Le Parisien et UFC-Que Choisir nous alertent : contrairement à ce qu’Eric Besson avait affirmé en 2011, la mise en place obligatoire des compteurs Linky (130€ par compteur, 5,7 milliards à l’échelle nationale) sera bien payée par les clients d'Enedis…



10 réactions


  • CoolDude 4 juin 14:35

    Ce n’est pas tout à fait vrai ce qu’elle dit :


    Le Linky mesure la Puissance Apparente exprimé en VA qui est la somme de la Puissance Active (ou réelle) et de la Puissance Réactive.

    L’ancien compteur ne mesurait que la Puissance Active exprimé en Watt.


    C’est le fameux facteur de puissance cosinus Phi.


    https://www.cours-online.com/2020/02/les-puissances-apparente-active-reactive.html


    Ceci entraine obligatoirement une augmentation de la Consommation/Facturation car un VA, n’est pas un Watt.


    C’est un peu technique, mais il y a déjà ici une belle arnaque.


    • CoolDude 4 juin 14:37

      @CoolDude

      Ahhh oui, j’oubliai... On estime cette surfacturation grâce à cette "manip." de 10% à 20%. Rien que ça.


    • Doume65 4 juin 17:26

      @CoolDude
      « Ceci entraine obligatoirement une augmentation de la Consommation/Facturation »

      Qu’on ait un Linky

      ou non, la consommation demeure la même, et la facture liée à la consommation aussi. Ce qui peut éventuellement changer, c’est l’abonnement. C’est à dire que si vous aviez une consommation qui s’approchait de près de la puissance maximale autorisée, elle peut ne plus passer avec un Linky, la façon de mesurer (pour faire simple)

      cette consommation n’étant pas la même (ce n’est plus V*A mais V*A*Cos φ ce dernier étant égal à zéro pour les radiateurs)). Peu de personnes en sont affectées, mais pour celles-là, le passage à un abonnement demandant davantage d’ampères n’est sera pas tout à fait sans douleur.


  • albert123 4 juin 14:54

    130 € parait bien peu par apport à la sanction amenée par les khmer verts et leur délire éolien et solaire qui va multiplier par 3 le prix de l’électricité tout en nous rendant dépendant des allemands, 

    alors qu’avec un parc nucléaire renouvelé nous serions non seulement indépendants énergétiquement mais exportateurs qui plus est.

    linky c’est le faux problème que les mougeons aiment agiter pour continuer de se faire enfiler carottes sur carottes.


    • sirocco sirocco 4 juin 18:59

      @albert123

      Linky n’est pas exactement un faux problème. Car il présente d’autres aspects aussi inquiétants que l’augmentation de la facture d’électricité.


    • chantecler 5 juin 08:28

      @albert123
      Oui, sauf que nous ne disposons pas d’uranium .


  • LUCA LUCA 4 juin 17:53

    Meuh non ! ...pourquoi voulez-vous qu’ils vous mentent ?! ... à l’eau quoi !


  • jjwaDal 4 juin 19:38

    Enedis est propriétaire des compteurs et en obligeant le client captif (sauf à se couper du réseau) à changer son compteur qui marche par un autre modèle ne fait rien de plus que de la vente forcée. Quelqu’un doit payer les 5,7 milliards d’euros de l’opération et ce ne peut être que le consommateur.
    Le coût unitaire du Linky est réel et les économies d’énergie faites grâce à lui sont purement hypothétiques.
    A savoir que ceux qui se préoccupent de leur consommation l’ont déjà diminuée et ceux qui s’en moquent (coût marginal pour eux) maintiendrons leur consommation, Linky ou pas.
    Il était inévitable que les consommateurs d’électricité paient in fine le remplacement du parc de compteurs. Ce qui pouvait être débattu, c’était la possibilité pour chacun de diminuer sa consommation et de récupérer la dépense.
    L’unique intérêt réel du Linky est pour le distributeur qui va devoir gérer le surcoût des énergies aléatoires à travers un réseau relooké, un double parc de production et les fameux compteurs "intelligents".


  • rinbeau rinbeau 4 juin 20:56

    Le problème du Linky, comme toute la technologie financée par les banquiers, c’est qu’elle est intrusive dés la base et que l’on ne sait pas si les innovations à venir dans le temps, ne le seront pas toujours plus.

    Gare au télécran !


    • rinbeau rinbeau 4 juin 21:00

      @rinbeau

      La sciences ne doit plus être financée par les banques, sans quoi elle se retrouve à servir les intérêts particuliers ! Or elle doit impérativement être au service de l’intérêt général !


Réagir