vendredi 19 mars - par Simple citoyenne

Coronavirus : où en est la Suède, ce pays qui a fait le pari de ne pas instaurer de confinement ?

Mais avant ce rappel Article en date de 2018 source les echos  Publié le 19 janv. 2018 à 01:01

Les laboratoires rappellent à Macron ses promesses La filière pharmaceutique estime que l'action gouvernementale ne correspond pas aux promesses de la campagne présidentielle.

Publicité

[...]

 « Je veux qu'on arrête cette politique au petit pied qui consiste tous les six mois ou tous les ans à changer notre politique de remboursement ou de déremboursement avec une variable d'ajustement qui sont les laboratoires pharmaceutiques », avait déclaré Emmanuel Macron lors d'un meeting à Nevers en janvier 2017, concluant : « Nous sommes en train de sacrifier notre industrie pharmaceutique pour essayer de faire des économies sur son dos. »

L'article entier

Source le 17 mars 2021 Coronavirus : où en est la Suède, ce pays qui a fait le pari de ne pas instaurer de confinement ?

La Suède ne varie pas dans sa stratégie face à l'épidémie de Covid-19 : aucun confinement n'a été décrété, même au printemps dernier. Si la situation n'est idyllique, le gouvernement mise sur la responsabilité individuelle des Suédois et quelques recommandations, principalement respectées. Europe 1 s'est rendue sur place. L'article entier 

 



13 réactions


  • eau_du eau_du 19 mars 10:38

    Test PCR - C’est une bombe - Incroyable une fois la vérité est dite à la télévision !

    .
    Deuxième vague de cas positifs à la COVID 19 à cause des tests PCR trop puissant Pr Toussaint (test PCR 40 cycles)
    Et la même histoire (escroquerie monstrueuse) se répète pour la soit disant 3ème vague ! Ce sont des escrocs en puissance diabolique !

    .
    Non fiabilité des TESTS PCR COVID-19 : Un tribunal portugais juge que
    - les tests PCR sont « peu fiables » et les quarantaines « illégales »
    - un seul test PCR positif ne peut pas être utilisé comme un diagnostic efficace de l’infection.

    .

    Dans leur décision du 11 Nov. 2020, les juges Margarida Ramos de Almeida et Ana Paramés de La Cour d’appel de Lisbonne (arrêt du 11 novembre 2020 – 1783/20.7T8PDL.L1-3) ont fait référence à plusieurs études scientifiques.
    https://academic.oup.com/cid/advance-article/doi/10.1093/cid/ciaa1491/5912603
    .
    Dans l’Extrait 4, la cour revient sur l’absence de fiabilité des tests PCR :

    La fiabilité des tests PCR réalisés dépend du seuil de cycles d’amplification
    - jusqu’à la limite de 25 cycles, la fiabilité du test sera d’environ 70%
    - à partir de 30 cycles, le degré de fiabilité tombe à 20%
    - et si 35 cycles sont atteints, le degré de fiabilité tombe à 3%.

    .

    En France, les tests sont réalisés entre 40 et 45 cycles en moyenne :

    Dans ce cas, une quantité de virus faible ou nulle (débris de virus) suffit donc pour rendre les tests faussement positifs et permet d’appliquer toutes sortes de restrictions

     (distanciations, masques, confinements, couvre-feu, vaccins, passeports santé ...)

     .

    En Allemagne, l’avocat Reiner Fuellmich poursuit devant la justice l’inventeur du test PCR – le Dr Christian Drosten qui préconise 45 cycles pour son test PT-PCR :

    https://www.francesoir.fr/opinions-entretiens/video-debriefing-reiner-fuellmich

    Rappel : L’avocat Reiner Fuellmich avait réussi à condamner le géant de l’automobile Volkswagen dans l’affaire des pots catalytiques trafiqués et la Deutsche Bank comme entreprise criminelle.

     .

    En France, le Conseil Scientifique est également dans le viseur de la justice notamment pour l’inexistence des comptes-rendus de ses réunions. Il ne respecte donc pas les règles nécessaires de transparence qui sont édictées par le Code de la Santé Publique depuis la loi Bertrand de 2011.
    https://www.youtube.com/watch?v=LUTWFI-qPrY

     .

    Maître Virginie de Araujo-Recchia : « Des actions sont envisagées sur le plan pénal, concernant notamment les faux tests PCR qui permettent de justifier toutes les mesures liberticides mises en place... Des poursuites ont déjà été engagées au Portugal, en Allemagne et en Italie.  »
    https://www.youtube.com/watch?v=NDDXoP2XcPY

     .

    Nous sommes en droit de nous interroger sur le silence de l’AFP (Agence France Presse) et de la totalité des grands médias français ...

     


  • Scalpa Scalpa 19 mars 11:13

    On attrape le virus comme un poison a la ligne ou c’est lui qui nous attrape comme un hameçon dans le doigt du sage qui montre la lune ?


  • sls0 sls0 19 mars 13:02

    Ce n’est pas le seul pays sans confinement, personnellement je n’ai pas connu de confinement.

    Il y avait couvre-feu car les locaux sont très festifs et conviviaux la nuit. La nuit c’est la fraicheur, les enfants jouent dans les rues jusqu’à 23h.

    La circulation entre les provinces étaient difficiles pour ceux qui n’avaient pas de motifs sérieux, du barrage routier.

    Pas d’amende, dehors pendant le couvre feu sans motif, c’était garde à vue la nuit et parfois passage à la télé. 272000 se sont fait moucher, riche ou pauvre, au trou, je préfère à l’amende moins églitaire.

    En ce moment la prévalence est 25 fois inférieure par rapport à la France, la plupart des gens que je connais sont vaccinés avec du chinois alors que dans les médias au début ça parlait de Pfizer ou Astrazeneca.

    Un pays qui connait des épidémies tropicales, les gens réagissent avec intelligence. Au même moment il y avait la dengue bien plus dangereuse.

    C’est la protection civile qui dirige, c’est avec intelligence et efficacité. Bien plus rapide pour éradiqué la dengue qu’à la Réunion. Bon, un allemand qui ne voulait pas une fulmigation dans son jardin, on l’a décidé à coups de crosse. La communauté passe avant.


    • ZardoZ ZardoZ 20 mars 17:32

      @ChorIzO s’est barré en 2011 dans son île merdique qui à l’avantage de ne pas avoir de convention d’extradition avec la France.


  • Simple citoyenne Simple citoyenne 19 mars 17:36

    Concrètement je suis en train de voir des commerces et des spécialistes fermer définitivement leurs portes, dont jamais je n’aurais cru qu’il fermerait un jour sauf bien sûr pour cause de retraite mais là ce n’est pas le cas, alors qu’ils tournaient à plein régime et marchaient super bien ! Dentiste, Couturier, vétérinaire c’est la surprise du jour.


    • Conférençovore Conférençovore 20 mars 10:31

      @Simple citoyenne
      Il est évident qu’au-delà des restos (en temps normal, il me semble qu’un resto sur deux ou trois  je ne sais plus mais c’est une proportion énorme  ne tiennent pas plus de deux ans pour différentes raisons : pb de positionnement, charges, projet mal ficelé, gros investissements, etc), ce sont quantités d’activités et secteurs qui souffrent de la paupérisation d’une partie croissante de la pop. Si certains ont rempli leurs comptes d’épargne (les retraités aisés notamment) parce qu’ils n’ont pas pu consommer comme d’habitude, la majorité a subi un affaissement de son pouvoir d’achat. 
      Des commerçants ou artisans en biens et services considérés comme moins prioritaires payent forcément l’addition. Autant nous avons tous besoins d’un plombier, autant un caviste relève plus de l’accessoire et, "logiquement", ce dernier doit morfler plus. Ce sont également tout un tas de professions saisonnières qui ont douillé comme le loueur de matériel de ski, tous ces gens dans l’événementiel et tout le monde de la culture en général, les gens qui tiennent des boîtes de nuit (souvent des familles), des boulots comme artificiers qui font leur chiffre sur qq dates par an et quantité de petits artisans. Maintenant tu me surprends un peu avec des professions comme dentistes ou véto parce qu’il est tout de même difficile de s’en passer... mais il n’est impossible qu’une partie des gens retardent certaines interventions...
      Il me semble que nous assistons de plus en plus à une fracture avec, d’un côté, les gens qui bénéficient d’une protection de part leur statut, à savoir typiquement retraités et fonctionnaires et, par extension, tous ceux qui, soit vivent de la commande publique, soit exercent des professions indispensables au fonctionnement de la société* et de l’autre côté des gens dont la situation s’est précarisée, soit parce qu’ils sont employés ou cadres dans des boîtes en difficulté, soit parce qu’ils sont à leur compte et que quand tel est le cas, ils n’ont aucun filet de sécurité en cas de coup dur (le chômage n’existe pas pour eux). Au milieu, il y a les gens qui vivent de l’aide sociale pour lesquels la situation actuelle ne change pas grand chose. Tout cela donne une société extrêmement fragilisée où le capital social déjà largement entamé devient de plus en plus maigre. Dans ce cadre, il est évident que le regroupement communautaire et la recherche d’autonomie devient essentiel et constitueront, de toutes façons, les solutions d’avenir. 

      * La crise n’a malheureusement pas totalement la vertu de les mettre à jour parce qu’avec plus de 60% de notre PIB qui est de la dépense publique, on a des experts en consulting en inclusivité qui survivent là où un éleveur, un céramiste, un forgeron crèvera peut-être...


    • Simple citoyenne Simple citoyenne 20 mars 11:46

      @Conférençovore "Maintenant tu me surprends un peu avec des professions comme dentistes ou véto parce qu’il est tout de même difficile de s’en passer...

      " Je suis la première surprise !


  • jjwaDal 20 mars 10:51

    Face à une nouvelle maladie, l’unique façon de découvrir la meilleure stratégie pour y répondre est la diversité des réponses. En l’absence (au printemps 2020) de toute étude scientifique montrant un avantage à confiner ou à faire porter le masque en extérieur ou ne pas détecter et traiter de façon précoce , l’unique façon de savoir est de comparer. Il est facile de proclamer que faute de confinement ce sera l’apocalypse, si tout le monde le fait. La Suède ne l’a pas fait et déplore moins de morts au million d’habitants que nous, bien moins que les USA, la Grande-bretagne, l’Espagne, l’Italie. Pas un score très bon mais suffisamment révélateur pour pondérer l’effet "crucial" du confinement ou du masque en extérieur, des couvre-feux et autres mesures liberticides.
    On va refaire la même chose avec le vaccin et là on peut "remercier" les palestiniens de nous montrer que sans vaccin la courbe des décès de la covid chez eux suit la même pente que chez leur voisin sioniste qui a vacciné en masse...
    Nous avons fait globalement moins bien que la Suède tout en plombant à mort notre Sécu et en faisant gonfler notre dette souveraine de 20% pour des conneries improductives. Quand au coût social (faillites, suicides, morts collatérales de la gestion de l’épidémie) on saura bien trop tard pour influer sur les décisions actuelles.
    Tout le monde sait maintenant que le masque en extérieur protège surtout contre la police et marginalement contre la transmission du virus, mais on va continuer. Rarement le bon sens et la liberté d’expression auront été à ce point la cible des gouvernements. On comprend pourquoi.


  • Scalpa Scalpa 22 mars 22:51

    https://www.youtube.com/watch?v=Ie-PlbosT6I

    Les microzymas : clé du vivant

  • alanhorus alanhorus 23 mars 13:10

    https://rumble.com/vctfnn-faked-covid-crisis.html Fausse pandémie aux Etats Unis ils ont aussi interdit la chloroquine.


Réagir