lundi 8 novembre - par News

Ces rares Présidents qui résistent aux pressions de l’oligarchie internationale

Ils sont en lutte dans leur propre pays contre d'éventuelles mesures imposées sous prétexte de pandémie covid

Publicité

 

Les arguments du Président brésilien : honneur à son esprit d'indépendance 

 

Les arguments du Président Biélorusse : honneur à son sens de la justice



10 réactions


  • sls0 sls0 8 novembre 09:54

    Bolsonaro est impliqué dans Prévenu Senior, il a une commission d’enquête sénatoriale sur le dos au sujet de la gestion du covid, on oublie pas que le Brésil tient un record de mortalité.

    Il fait l’éloge de Pinnochet.

    21 scientifiques ont refusé une médaille de sa main car il a refuser de donner une médaille au chercheur qui a fait la plus grosse étude en double aveugle sur l’hydroxychloroquine.

    Loukachenko, comme disent les russes, on ne peut pas compter sur lui, c’est une véritable girouette, pas fiable le mec.

    Il y a 197 pays, dans le lot on peut avoir des dirigeants différents, l’auteur en a trouvé 1%.


  • Étirév 8 novembre 10:33

    « Ces rares Présidents qui résistent aux pressions de l’oligarchie internationale »
    Aujourd’hui, aucun Chef d’Etat ne s’oppose réellement à l’oligarchie, ils n’en ont pas les moyens. La plupart du temps, lorsqu’ils le font, c’est une mise en scène. D’autant plus que le pataquès autour du Covid et du « Pass sanitaire » n’est que « l’arbre autocratique » qui cache la « forêt totalitaire », qui arrive à grand pas, et dont les « milices » ont déjà commencé à en montrer un échantillon en affrontant avec une grande violence et en toute impunité, les vrais combattants pour la liberté, dont les derniers en date sont les « Gilets Jaunes ».
    Enfin, lorsque des politiques, des Chefs d’Etat, des vrais Leaders populaires tentent de résister aux intimations et aux pressions mafieuses des prosélytes du « Nouvel Ordre Mondial », ils finissent généralement très mal.
    Cela ne veut pas dire non plus qu’il n’y a pas d’Espoir.
    BLOG


  • Le Glaude Le Glaude 8 novembre 10:37

    .
    .
    Face à ses ministres vendus aux labos et à la propagande mensongère mondialiste ....... les arguments du Président Biélorusse sont imparables pour montrer l’absurdité , l’incohérence et l’illogisme des mesures prises .

    .
    .
    Incroyable ! ...... par le passé , Loukachenko avait déjà montré dans une autre vidéo que la Banque Centrale et le FMI avait tenté de l’acheté avec un prêt 940 millions d’euros en échange de confinements , de couvres feu , etc etc etc sur sa propre population .

    .
    .

    VIDEO — 2 minutes
    .
    .
    http://odysee.com/@partiscientifiquecitoyen:a/legrandreveilfr---CKL67DBIhHN:6

    .
    .


  • méditocrate méditocrate 8 novembre 11:23

    L’Australie quand à elle vient de passer un projet de loi de surveillance validé par le sénat permettant à la police, sans le mandat d’un juge, de pirater les appareils de la population, d’y collecter ou effacer des données et de prendre la main sur les comptes des médias sociaux des citoyens.

    https://www.lesnumeriques.com/vie-du-net/l-australie-fait-passer-une-effrayante-loi-sur-la-surveillance-en-ligne-n167845.html

    Quand on sait qu’en France ce genre de lois sont à plus de 90% utilisées pour museler la contestation politique...


  • juanyves 8 novembre 17:28

    Bizarre : ce sont les gouvernements les plus soupçonnés d’atteinte aux libertés qui sont les champions de la défense des libertés et inversement. Le monde à l’envers et soumission à l’idéologie. C’aurait pu être l’inverse et c’est à cause de hackers chinois et russes qui ont influencés les élections française et américaines en passant par l’Australie et la GB.

    À moins que ce ne soit encore un coup du Mossad ou des Talibans. Au fait le SARSCov il est pas arrivés en Afghanistan ? Bizarre, c’est peut’être l’opium.


  • Et Hop ! 9 novembre 19:17

    Les chefs d’État qui résistent à l’hégémonie de l’impérialisme américain sont présentés par la presse internationale comme des dictateurs.

    Ils sont assassinés, et si ce n’est pas possible, une révolution de couleur est créée dans leur pays pour le renverser, et si ce n’est pas possible, leur pays est attaqué par une coalition militaire internationale dirigée par les Anglo-saxons pour les tuer et prendre possession de leur pays par la force.

    Hitler,... Qassem Soleimani (Iran), Millosevic, nombreux présidents d’Amérique du sud, Saddam Hussein, Khadafi, Bachar El Assad, Poutine, 


Réagir