mardi 13 septembre - par eau_du

Ça se passe comme ça chez McKinsey - La toxicomanie en Amérique

On peut se demander : À quoi servent les grandes écoles françaises si l'état français laisse diriger la France par une puissance étrangère ? 

 

Publicité

McKinsey :

  1. Contribué à la réforme des APL - La réforme des APL en « temps réel » s’est traduite par une perte pour un tiers des allocataires, et un gain pour l’Etat de 1,1 milliard d’euros.
  2. Fait une mission d'audit sur les enseignants - Des questions "d'opacité et de souveraineté"
  3. Ont été partie prenante sur la crise Covid et la vaccination

Tout ceci pour un résultat qu'on connaît.

MacKinsey fait du :

En fait nous avons affaire à une société qui déclenche des scandales successifs.

On peut se demander : À quoi servent les grandes écoles françaises si l'état français laisse diriger la France par une puissance étrangère ? C'est le signe de l'abandon voire de la perte de la souveraineté française qui est associé au passage progressif à la gouvernance mondiale. Ce nouveau monde sera géré par des gens très fortunés et qui nous imposeront de gré ou de force leur vision du monde, un nouveau monde totalitaire, eugéniste et transhumaniste où nous serions transformés en objets, QR-CODE, et où nous deviendrons leurs esclaves.



3 réactions


  • V_Parlier V_Parlier 13 septembre 19:03

    Et question supplémentaire : A quoi servent des électeurs qui, quelles que soient leurs prétendues tendances politiques, ont voté pour prolonger ça, et en connaissance de cause ? Déclin, quand tu nous tiens.


    • LUCA LUCA 14 septembre 07:37

      @V_Parlier
      Vous parlez des 15% de "Français" qui l’ont élu ? Faut arrêter de croire que les élections sont une issue, il n’en existe plus aucune qui soit honnête, les salopards mènent la danse des chiffres et se foutent royalement de ce qui se nomme "DEMOCRATIE".


    • V_Parlier V_Parlier 14 septembre 22:16

      @LUCA
      On pourra dire ça quand ceux qui ont laissé élire Macron ou un autre euro-compatible auront voté contre, et que le pouvoir aura été obligé de truquer le scrutin. Pour l’instant, non, on ne peut pas le dire.


Réagir