mercredi 22 avril 2015 - par Serge ULESKI

Bachar, mon amour !

 Après une interview accordée à la chaîne américaine CBS en mars 2015 et la visite de députés français au président syrien en février dernier, force est de constater que Bachar al-Assad est à nouveau courtisé : quatre ans de conflit, plusieurs centaines de milliers de morts, le patron de la Syrie, du moins... de ce qu’il en reste, redevient fréquentable et "interviewable" ; et c’est à Pujadas qu’il sera donné de le faire au journal de 20H de France 2.

 

Et tous reprennent le chemin de Damas. Aussi, peut-on d’ores et déjà prédire que Bachar al-Assad deviendra très vite à nouveau respectable ?

 

Sans doute finiront-ils par aimer celui qu’ils ont haï (ou feint de haïr) quatre années durant jusqu’à lui faire risette dans les mois à venir, une langue dans la raie, après avoir un temps rêvé à son endroit d’une balle dans la nuque ou d’un missile dans le cul lancé par un drone sodomite aux couleurs du drapeau US accompagné de la dédicace suivante : "See you in hell Bachar ! But you go first !"

 

Il est vrai que nous n’avions rien vu de la Syrie.

 

 

 

 Inutile de préciser que cette interview de Bachar al-Assad n’aurait pas pu avoir lieu sans le feu-vert de l’Elysée et du quai d’Orsay (CBS est une chose, France 2 et Pujadas une autre !) car, souvenez-vous : Laurent Fabius (que l’on dit aujourd’hui affaibli car malade), le ventriloque de l’Otan, du Pentagone et d’Israël, la honte de la diplomatie française, n’avait-il pas déclaré en 2012 à la stupéfaction générale : "Assad ne mériterait pas d’être sur la Terre" (1).

Les chancelleries ont dû apprécier la formule et ce nouvel exercice diplomatique : l’appel au meurtre.

 


Syrie le 17.08.2012 - Laurent Fabius

 

 

***

 

 La tentative de destruction de l’Etat syrien ayant échoué à la suite de l’instrumentalisation d’un soulèvement populaire orchestré par la CIA au cours duquel les forces de l’ordre seront prises pour cible - on retrouvera le même procédé en Ukraine, place Maïdan où les balles qui ont tué les manifestants sont les mêmes que celles qui ont tué les membres des forces de l’ordre -, et même si jamais plus la Syrie ne sera une et indivisible - en effet, une partie de son territoire restera livrée longtemps encore aux pilleurs et aux assassins avec la bénédiction de l’Arabie Saoudite, des USA et d’Israël quisoigne les combattants d’Al Qaïda avant de les renvoyer sur le front syrien -,...

 

Bachar al-Assad aura eu finalement plus de chance que Saddam Hussein et plus récemment, Kadhafi. Et personne ne s’en plaindra quand on sait ce que sont devenus l’Irak et la Libye ; et quand on connaît le profil et les motivations de ceux qui ont cherché à abattre le régime syrien, on ne boudera donc pas son plaisir même si une fois encore on pourra déplorer la "saloperie " d’un monde qui s’évertue à nous demander de choisir depuis 15 ans, entre la peste d’un côté et le choléra atlantico-sioniste de l’autre.

 

 

1 - Non content d’appeler à la mort de Bachar al-Assad, Le 12 décembre 2012, à Marrakech, Laurent Fabius critiquait la décision des États-Unis de placer le Front Al-Nosra, branche syrienne d’Al-Qaïda, sur leur liste des organisations terroristes, estimant qu’en Syrie Al-Nosra « fait du bon boulot ».

________________

 

Pour prolonger, cliquez : La Syrie et nous

 



17 réactions


  • Doume65 22 avril 2015 18:47

    Bonjour.

    Est-ce que quelqu’un peut nous en dire un peu peu plus sur ce qui semble être une pitrerie de Pujadas, c’est à dire le papier qu’il brandit, et qui, semble-t-il contenait deux photos et qu’on n’a pas eu droit de voir, une d’un hélicoptère et l’autre d’un cylindre explosé au sol. Manifestement ces deux photos sont indépendantes l’une de l’autre. Comment peut-il lui-même croire que ces deux photos constituent une preuve de quoi que ce soit ? Si je lui montre un papier d’une photo de notre Président accolée à une autre d’un enfant, en conclura-t-il que notre Président est pédophile ?


    • pegase pegase 23 avril 2015 02:50

      @Doume65


      Il est vrais qu’il a l’air un peu ridicule face à Assad smiley


      Il faudrait peur être lui dire, vous croyez qu’il s’en rend compte ? 


  • Béo Ulaygues Béo Ulaygues 22 avril 2015 18:48

    "choisir depuis 15 ans, entre la peste d’un côté et le choléra atlantico-sioniste de l’autre."

    Pas certain de bien saisir qui est la peste ici .

    Assad ? Daesh ( à travers le choléra sionard ) ?


    • Serge ULESKI Serge ULESKI 23 avril 2015 16:28

      @Béo Ulaygues

      La peste : tous les régimes et toutes les politiques qui renforcent une coalition scélérate : hier, Saddam Hussein, plus récemment Bachar al-Assad ; le manque d’intelligence de tous ces régimes aussi cruels qu’intolérants.


    • Béo Ulaygues Béo Ulaygues 24 avril 2015 09:37

      @Serge ULESKI ... Aïe ..O_o.

       J’ai tendance à penser qu’il est quand même trop simple et trop manichéen de ne voir que des bouchers (pas vraiment Casher ... o_O) dans les patrons de ces régimes comme la Libye, la Syrie etc ...

      C’est vraiment de leur faute ?

      Ils doivent gérer des territoires issus des anciennes colonies et notre vision occidentale sauce France Inter n’a pas l’air applicable là bas.

      Quand je lis "régimes cruels et intolérants manquant d’intelligence" je dois t’avouer que ce n’est pas à la Syrie que je pense en premier... smiley


  • Hijack ... Hijack ... 22 avril 2015 18:55

    Souhaitons une chose : qu’El Assad refuse toute communication avec la France, tant que cette dernière ne reconnaît pas avoir soutenu (avec toutes les excuses qu’ils sont sûrement en train de préparer) les terroristes (Fabius dit, d’ores et déjà qu’il ne faisait qu’appliquer les stratégies politiques françaises) islamistes.

    C’est à peu près ce que Bachar a donné comme conditions à Pujadas ... qui déjà doit se faire tirer les oreilles  :

    VIDEO. La colère des membres du PS après l’interview de Bachar Al-Assad sur France 2

  • Hieronymus Hieronymus 22 avril 2015 21:27

    la propagande officielle prend de moins en moins auprès des masses

    sur les réseaux sociaux les commentaires sont à 70% favorables à Bachar

    c’est un paradoxe (incompréhensible) de notre époque, plus les moyens de réinformation (surtout internet) se développent, plus la propagande officielle est grossière et aberrante (Syrie, Daech, Ukraine, etc...)


  • Hijack ... Hijack ... 22 avril 2015 22:54

    Je ne m’intéresse que peu de ce qui se passe sur les réseaux dits sociaux ... mais je suis content de savoir que la majorité, même des moins informés ne tombe plus dans le piège.


  • michel-charles 23 avril 2015 08:11

    Assad est la seule clé pour la sécurité dans la région...les USA viennent de s’en apercevoir.. ?
    Comme quoi les "CONS" évoluent avec le temps.. !


  • Lisa Sion Lisa Sion 23 avril 2015 08:33

    Objection votre honneur, les armes aveugles existent, on peut les rencontrer.
    Les médias, par exemple, sont des armes aveugles qu’un chef présentateur hyper trop bien payé n’ayant aucune idée de la réalité du terrain, mais juste programmé pour répéter n’importe quel faux grossier, telles ces armes aveugles dont personne n’avait entendu parler à ce jour, armé de photos aveugles. Trompé par quelques milliers de reporters de terrain toutes fraises payées, chargés de lire en direct des dépêches aveugles apprises par chœur et récitées sur la terrasse d’un hôtel de luxe. Le tout afin de rendre plausible la version militaire de l’information auprès des millions de téléspectateurs et tateuses qui fourrent leurs plats cuisinés au micro onde pour leurs enfants qui pendant ce temps télé achatent leur dernière appli de smartfone dernier cri...
    Les médias aveugles n’ont qu’une mission : rendre ignorante l’opinion publique afin de l’habituer à avaler tous les jours un peu plus de conneries pendant les pubs et le JT. Malheureusement pour le présentateur en CHEF du JT, il peut mentir à deux millions d’ignorants téléphages, mais pas au Président légitime d’un pays en guerre aveugle comme il l’a fait il y a quatre ans pour Mouammar Kadhafi
     ???? ??????? .


    • Lisa Sion Lisa Sion 23 avril 2015 08:56

      En un mot les médias sont des armes aveugles au profit du lobby militaire qui tire dans le tas ! entre les pubs et le jt, des reportages passionnants sur des régions vierges avant leur dévastation par le monde militaire : http://pluzz.francetv.fr/videos/le_monde_de_jamy.html dans celle ci la plus grande mine de lithium avant exploitation prévue par le lobby militaro industriel.


    • Lisa Sion Lisa Sion 23 avril 2015 09:11

      " Le désert se compose de sels de bore (Ulexite), de chlorures, carbonates et sulfates de sodium, potassium, magnésium et lithium. Selon l’estimation de l’United States Geological Survey, le salar d’Uyuni recèle 5,5 millions de tonnes de lithium exploitables sur les 11 millions de tonnes que compte la planète[réf. nécessaire]) . Les réserves de lithium, composant essentiel des batteries électriques, sont actuellement le centre des attentions du gouvernement, ainsi que de plusieurs multinationales. Le salar d’Uyuni fait partie du « triangle du lithium » entre le salar d’Atacama au Chili et le salar del Hombre Muerto en Argentine qui concentrent 70 % des réserves mondiales de lithium2. " source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Salar_d%27Uyuni


  • psain psain 23 avril 2015 18:28

    On a un gouvernement qui sert de larbin à la puissance américaine et ses alliés mais c’est pas une raison de se jeter dans les bras de Poutine ou pire d’admirer Bachar qui nie les droits les plus élémentaires à la dignité humaine vous plongez dans la propagande de la dictature Assad en dénonçant vos clones qui eux on choisis les atlantistes. Prenez du recul la vie n’est pas faite de noir ou de blanc. Dans ce cas que des pourris doués pour la propagande et des civils qui meurent .


    • Doume65 24 avril 2015 14:35

      @psain
      « Prenez du recul la vie n’est pas faite de noir ou de blanc. »

      On est bien d’accord. A qui s’adresse ton conseil ? Au gouvernement de la France ou à ses journalistes ?


Réagir