mardi 23 avril - par Hypatie

Aluminium des vaccins : les doses injectées sont officiellement toxiques

Ou comment la médiocrité généralisée et l’incompétence des organismes sanitaires bousillent les cerveaux de nos bébés (entre autres…)

Après avoir étudié à fond le sujet des adjuvants d’aluminium des vaccins pendant 18 mois, j’ai réuni dans une vidéo complète, L’ALU TOTAL, toutes les preuves scientifiques du danger extrême de l’aluminium vaccinal, en particulier pour le développement neurologique du nourrisson.

Je poursuis donc mon travail d’information en continuant de créer des vidéos dans un format beaucoup plus court, afin de délivrer une information ALU-cinante par vidéo.

Cette fois-ci, je m’attaque aux doses d’aluminium des vaccins, doses qui dépassent les niveaux de sécurité fixés par l’EFSA et présentent donc officiellement, un danger pour la santé et le développement du nourrisson, pendant au moins sa première année de vie.

Avec le nouveau calendrier vaccinal, nos enfants se retrouvent de fait avec une charge corporelle en aluminium objectivement et officiellement dangereuse pour leur développement (sans même prendre en compte l'apport par l'alimentation, également problématique).

L’overdose est aujourd’hui obligatoire.

 

MONDE DE FOUS : Nous injectons aux nourrissons un neurotoxique en quantités… officiellement toxiques ! Dans le même temps, nous observons une explosion des troubles neuro-développementaux dans les pays développés (dont 1% de Troubles du Spectre Autistique en France, et une prévalence mondiale entre 1 et 2 % selon les CDC américains )

Et alors qu’aujourd’hui, les chercheurs connaissent la plausibilité biologique qui relie l’aluminium injecté et l’autisme.

Ne serait-il pas temps de… je ne sais pas moi, s’alarmer ?

Parents ! Nos institutions sanitaires sont incompétentes et irresponsables : elles enchaînent les scandales sanitaires. Et celui des vaccins à l’aluminium est le plus gros de tous : il ne pourra jamais éclater. Il est grand temps de vous informer et de protéger vos enfants contre les injections neurotoxiques (qui peuvent avoir de nombreux autres effets délétères à moyen ou long terme, du fait notamment de l’extrême persistance de l’aluminium dans l’organisme).

Dans une prochaine vidéo, nous verrons que l’aluminium des vaccins n’a jamais JAMAIS subi aucun test de sécurité, et que les études cliniques des labos sont systématiquement biaisées par l’usage de faux placebo (qui contiennent de l’aluminium).

 

Il s’agit donc d’une expérimentation médicale forcée à échelle mondiale, portant sur les nourrissons. Ouais, rien que ça.

 



55 réactions


  • sls0 sls0 23 avril 17:07

    Comparer des doses maximales journalières à des doses de vaccins non prises journalièrement il faut oser.

    Si on injecte un vaccins par jour je suis d’accord avec vous.

    Comme à priori ce n’est pas le cas je préfère aller voir du coté du haut conseil de la santé publique, le rapport est disponible à cette adresse :

    https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=369

    Cela dit je suis parfaitement au courant des magouilles des groupes pharmaceutiques, il faut les surveiller et des scandales sortent.

    J’ai connu en mon temps le scandale du E330, son soi-disant danger pour la santé. Le E330 est un anti oxydant, de l’acide ascorbique ou jus de citron. Ca a bien duré 3-4 ans cette phobie.


    • Hypatie Hypatie 23 avril 18:24

      @sls0
      ah là là... il faut que vous regardiez mon film sur le sujet, car de toute évidence, vous avez de grosses lacunes, notamment concernant la pharmacocinétique des adjuvants d’aluminium :
      https://www.youtube.com/watch?v=tGdkUB8HTM8

      Par ailleurs, votre réflexion n’est pas valide puisque je me base sur l’étude de Mitkus 2011, la seule étude officielle qui détermine la persistance de l’aluminium dans l’organisme du nourrisson. Je me contente de lui appliquer les doses de sécurité européens là où Mitkus applique les niveaux de sécurité américains (7 fois plus élevés ! Oui oui).

      Vous comprenez ? L’aluminium des vaccins est fait pour rester dans le corps, il s’agit donc d’une intoxication chronique, il n’est pas éliminé (surtout chez le nourrisson qui a un organisme immature). Sachant que l’aluminium est neurotoxique, c’est une information extrêmement grave.

      Evidemment, les organismes sanitaires ne sont pas à jour sur le sujet (et le rapport du HCSP est le moins pire...). La pharmacocinétique précise des adjuvants n’a été établie qu’en 2013 : tous les rapports antérieurs ou actuels qui ne prennent pas en compte ces connaissances (en gros, qui se limitent à citer Flarend 1997) ne sont pas valides : ces rapports sont objectivement dépassés.


    • sls0 sls0 24 avril 15:00

      @Hypatie
      Je devrais regarder votre film ?
      Je préfère regarder un exposé d’un spécaliste de l’autisme :
      https://m.youtube.com/watch?v=_wwaSBF6Kb8
      Telle une Jeanne d’Arc vous faites votre croisade personnelle. C’est un croyance que vous défendez en faisant des grossières erreurs de méthodes.
      Je suis un risque avéré d’autisme, oui je suis vieux, au niveau reproduction de mon ADN c’est plus le top je risque de refiler un ADN défectueux à partager avec la mère.
      Des médicaments sont avérés comme amenant à l’autisme ainsi que des maladies comme la rubéole dont la vaccination vous indispose.
      Dans les possibles il y a les pesticides et d’autres choses.
      En 2002 l’OMS s’en est inquiété du risque vaccins. La première études sérieuse c’est 600 000 enfants, pas de risques avérés.

      Ben oui Jeanne d’Arc, votre croisade amène des risques de santé déjà visible au Canada et en Hollande.

      Bien sûr qu’il y a des chercheurs qui ont parti lié aux industries pharmaceutiques mais ils sont une minorité.
      Bien sûr il y a eu des scandales pharmaceutiques, en ce moment les américains sont transformés en junkies avec un anti douleur dévié de son emploi primaire, la soufrance en fin de vie.
      Mais de là à voir des complots partout, il y a de la marge.

      Plus tard il y aura des personnes handicapées qui pourront vous dire merci parce que leur mère n’auront pas été vaccinées.
      Votre croisade c’est limite de la mise en danger d’autrui. 

      J’ai beaucoup de respect pour le travail d’Elyse Lucet, comme elle j’ai horreur de Mosanto, son reportage sur l’autisme et le glyphosate je l’avais trouvé superbe, un clou pour le cerceuil de Mosanto.
      J’ai été déçu d’apprendre que les études sur lesquelles elle se basait n’étaient pas fiable.
      D’avéré, c’est redescendu en possible.
      Oui je suis déçu mais je préfère la démarche scientifique, elle se base sur du factuel et non des croyances.


    • Hypatie Hypatie 24 avril 15:40

      @sls0
      Ce qui peut provoquer l’autisme, c’est une activation immunitaire dans le cerveau en développement : cette activation peut en effet être causée par la rubéole (pendant la grossesse), par des neurotoxiques (glyphosate, mercure, plomb, aluminium...) ou part une encéphalite vraiment importante soit en intensité, soit en durée.

      Normalement, on a arrêté d’injecter du mercure (retiré des vaccins), par contre, on continue avec l’aluminium, sans jamais avoir réalisé de tests de toxicité. Et ça, c’est franchement irrationnel et inacceptable.

      Cela fait 20 ans qu’on recherche le gène de l’autisme : et toujours rien. Par contre, évidemment qu’il y a des susceptibilités génétiques (être un garçon en est une notamment, ou le fait de mal éliminer les toxiques).

      Pour l’exemple du glyphosate : vous pensez vraiment que des chercheurs indépendants n’ont que ça à faire de produire des études bidons ? Ou bien plutôt : est-ce que la recherche indépendante ne dévoile pas les sales petits secrets de l’industrie, qui fait tout pour faire passer ces études pour "contestables", créant ainsi un faux débat qui s’éternise... ce qui leur permet de gagner du temps.

      Mais sinon, ma croisade n’a rien de personnelle : je ne suis même pas concernée. Mon enfant va très bien, merci ! :)

      Faites-vous confiance : je suis sûre que votre ADN est très bien et qu’un être serait ravi de partager vos gènes, avec amour.


    • sls0 sls0 24 avril 16:39

      @Hypatie
      Regardez donc la vidéo que j’ai mis en lien. Le mec maitrise le sujet. Vous vous apercevrez que certaines de vos affirmations sont de fait fausses.
      En plus vous aurez des éléments vis à vis des dernières recherches.
      Au niveau génétique il n’y a pas un gène de l’autisme, il y a une multitudes de gènes qui sont impliqués.
      Dans cette vidéo j’ai appris que le profil autiste du cerveau c’était avant 26 semaines ce qui met de coté quelques causes à effets plus plus tardifs.
      Je suis plus vieux que vous, j’ai vu les effets sans vaccins.
      J’avais une voisines Gina qui avait 6 ans de plus que moi. Pendant ces 6 ans la couverture maximal contre la polio est devenue effective.
      A 6 ans près cette jolie fille de Gina n’aurait pas eu la démarche de Quasimodo. Ses parents auraient entendu votre discours vous auraient promis l’enfer ou au bûcher.
      Il n’y avait pas internet à l’époque avec son lot de complotistes, il y avait encore des maladies sans couverture vaccinale et les dégâts étaient visibles.

      Vous êtes sûr que mon ADN est normale, encore un certitude basée sur du vent. Le seul qui pourrait savoir c’est moi si je fais contrôler mon sperme. A mon âge faire des enfants sans savoir garantir leur avenir je trouve cela limite.


    • Hypatie Hypatie 24 avril 17:23

      @sls0
      Je ne manquerai pas de regarder cette vidéo, ça a l’air très intéressant, en effet ! Merci beaucoup.

      Par ailleurs, le DTP Mérieux (anti diphtérie, Tétanos et Polio, retiré du marché en 2008 après 47 années de bons et loyaux services) ne contenait pas d’aluminium. Donc bon, ça prouve bien que l’aluminium est juste rajouté pour faire du profit, faire baisser les quantités d’antigènes, pas par nécessité)

      Du coup, je ne comprends pas bien ce que vous me reprochez. Et pour l’ADN, j’essayais juste d’être sympa :) Je pense que votre coeur vous dit quelque chose et que votre raison dit le contraire...


    • Larry Bird Larry Bird 24 avril 19:24

      @Hypatie

      Il n’a rien à vous reprocher, il souhaite simplement discréditer vos propos, comme il le fait assidûment depuis des années au travers d’un rationalisme de façade et d’une mythomanie bon marché, au long de près de 2600 commentaires du même tonneau. A ce stade, ce n’est plus un passe-temps, c’est une vocation.

      https://www.youtube.com/watch?v=x-gX8CGceoE 


    • sls0 sls0 25 avril 01:04

      @Hypatie
      Le DPT Mérieux engendrait des problèmes d’allergie d’où son retrait.
      Extrait de la fiche de ce vaccin :

      Une augmentation importante du nombre de manifestations allergiques à la suite de la vaccination par D.T. POLIO MERIEUX a été relevée depuis le début de l’année 2008 par rapport aux années précédentes. Ce vaccin était recommandé avant son retrait selon le calendrier vaccinal en vigueur, en rappel chez l’enfant âgé de 6 ans, pour la prévention de la diphtérie, du tétanos et de la poliomyélite.

      Par mesure de précaution et en accord avec l’Afssaps (qui est maintenant devenue l’ANSM), Sanofi Pasteur MSD avait décidé de suspendre temporairement, puis définitivement, la distribution de la spécialité vaccin D.T. POLIO MERIEUX. Depuis la séparation en deux entités de Sanofi Pasteur MSD, c’est le laboratoire Sanofi Pasteur qui est en charge du suivi de l’AMM de ce vaccin.

      Explication officielle mais il y a peut être une histoire de gros sous. Sans preuve j’écris peut être comme je pourrai écrire peut être que la terre est plate ce que franchement j’y crois pas de trop mais comme tout bon baysésien du sûr à 100% m’est impossible.

      Sinon le lien sur le DTP Mérieux en plus détaillé.
      https://www.mesvaccins.net/web/vaccines/4-d-t-p-pasteur

      Vous écrivez après 47 ans de bons et loyaux services.
      La demande vaccinale il y a 47 ans était certainement différente.
      D’ici 30 minutes chez moi sous les tropiques les moustiques tigres vont commencer à faire chier.
      Il y a 47 ans en France, on ne se faisait pas piquer par ces moustiques, maintenant si.
      Malaria, dengue, chikungunya viendront à la mode en France, faut il garder les reflex de prévention d’avant ?
      On est entouré de pays qui pratiquent l’hexavalent, pour eux la France est une réserve à maladies. La vaccination est une affaire mondiale et non nationale.
      25 cas de rougeole dans une station de ski, résultat d’une non vaccination.
      400 cas à New York.
      Avant la vaccination la rougeole tuait 2 millions de personnes par an maintenant 90 000 car il y a encore des foyers.
      Source : https://www.who.int/features/factfiles/measles/fr/
      Quand l’alu fera 2 millions de morts on en reparle.
      La vaccination n’est pas sans risque, c’est un fait mais si elle sauve 100 000 fois plus de vies qu’elle en perturbe ça me va bien.
      Une bonne couverture c’est 95%, il y a 5% de la population qui empêche l’éradication d’une maladie. Eux travaillent plus pour les compagnie pharmaceutiques, le curratif coute plus cher que le préventif.


    • Hypatie Hypatie 25 avril 09:39

      @sls0
      Quand on veut tuer son chien, on l’accuse d’avoir la rage. Le DTP Mérieux n’a jamais provoqué d’allergie : Sanofi a fait des faux rapports. L’entreprise est attaquée en justice par l’association E3M pour faux et usage de faux.
      https://www.vaccinssansaluminium.org/suspension-dtpolio-sans-aluminium/

      Ce vaccin ne coûtait que 6 euros : il n’était pas rentable face à un hexavalent qui en coûte 40. Il y a des preuves, lisez l’article ci-dessus.

      Pour le reste de votre argumentaire, il est hors sujet ici (le ROR ne contient pas d’aluminium).

      Je rajouterais juste ceci : le mythe de la balance bénéfice-risque n’a strictement aucun fondement ni rationnel ni scientifique. Si on exonère d’office les vaccins, en n’exerçant strictement aucun contrôle sur eux, et en refusant de reconnaître leurs effets secondaires (on estime officiellement qu’à peine 1% des effets secondaires graves sont répertoriés), alors cette "balance" est irrémédiablement truquée, au détriment de la santé publique.


    • Hypatie Hypatie 25 avril 10:31

      @sls0
      Puisque vous appréciez les conférences scientifiques (je n’ai pas encore regardé celle que vous avez mise en lien, mais je vais le faire !) regardez celle de Martha Herbert, neuropédiatre à Harvard, c’est extrêmement bien résumé : les gènes ne sont pas en cause, ils sont seulement des "susceptibilités" : c’est bien l’inflammation et le stress oxydatif (potentiellement causés par tout neurotoxique) qui provoquent les dysfonctionnements cérébraux qui aboutissent à l’autisme.

      https://vimeo.com/155793682

      (je viens de découvrir cette conférence de 2015, mais elle est parfaitement cohérente avec l’état actuel des connaissances, qui ont beaucoup évolué ces dernières années).


    • Duke77 Duke77 28 avril 11:16

      @sls0

      La rougeole est une maladie qui n’engendre pas la mort. Arrête ton char pauvre taré. Il a été prouvé depuis longtemps que les cas de complication n’arrivent qu’aux patients dont le système immunitaire est inefficace.


    • Duke77 Duke77 28 avril 11:19

      @sls0

      La bonne vieille technique de la culpabilisation ! Faire passer des gens non vaccinés pour des criminels en puissance... comme si le costa-rica ne recevait pas des voyageurs des 4 coins du globe et donc d’une multitude de pays sans campagne de vaccination intensive. Tu n’as vraiment aucun esprit critique et es toujours prêt à propager la propagande !


    • Duke77 Duke77 28 avril 11:28

      @Larry Bird

      En effet, sls0 est soit un dingue, soit un type payé pour embrouiller son monde. Ses propos sont souvent incohérents bien que déguisés en sérieux derrière une approche scientifique de facade. Il est capable de vous raconter avec moulte demonstrations que acier se ramoli à 800 degrés le 11/09, mais pas pour l’échaffaudage de ND. Idem ici, on lui prouve que l’alu est un neurotoxique et il fini par essayer de vous faire passer pour un "antivaccin". Cet idiot étant au final incapable de comprendre qu’on ne dénonce pas la vaccination en tant que telle mais la dérive des labos actuels qui mettent sur le marché de la merde. Bref, ne faites pas attention à sls0, c’est un idiot dénué de bon sens qui ne sais pas réfléchir par lui-même et préfère déléguer sa jugeote à des études dont il ne vérifie même pas la qualité. Ça serait du complotisme de prouver que les labos fabriquent des études biaisées pour vendre leur cam, vous comprenez... Pourtant il nous dit qu’il est vieux (faite d’être sage ?). Comme chantait Brassens : le temps ne fait rien à l’affaire.


    • Duke77 Duke77 28 avril 12:15

      @sls0

      "Une étude réalisée par Fine et Chen (5) constate que le taux de mortalité des bébés est presque 8 fois plus grand dans les 3 premiers jours suivant la vaccination DTC.

      Ottaviani et autres (6) ont étudié la mort d’un bébé de 3 mois qui a succombé subitement après une vaccination 6-en-1. Ils ont clairement attribué la mort du bébé au vaccin hexavalent :

      L’examen du tronc cérébral sur des coupes sériées a révélé une hypoplasie bilatérale du noyau arqué. Le système de conduction cardiaque présentait une dispersion fœtale persistante et une dégénérescence résorptive. Ce cas donne un aperçu unique sur le rôle possible du vaccin hexavalent dans le déclenchement d’une issue fatale chez un bébé vulnérable."

      Infos rassemblées ici : http://m.alterinfo.net/Les-vaccins-sont-la-seule-cause-plausible-du-syndrome-de-mort-subite-du-nourrisson_a79156.html


    • Duke77 Duke77 28 avril 12:19

      @sls0

      "Une recherche rapide sur pubmed.gov en révélera pas mal d’autres dont une première qui date de 2006 et qui a été publiée dans le journal Vaccine, sous le titre : « Cas inexpliqués de mort subite du nourrisson peu après le vaccin hexavalent » et qui conclut après autopsies qu’il s’agissait « probablement de complications fatales après administration de vaccins hexavalents. »

      En 2011, une autre étude a été publiée dans Statistics in Medicine intitulée : « Une méthode… pour examiner l’association entre les vaccinations multidoses et les décès », a conclu que sur la base de l’examen de 300 morts subites inexpliquées à la suite de vaccins penta- ou hexavalents, il a été constaté qu’« une augmentation du risque 16 fois supérieure après la 4ème dose pourrait être détectée avec une puissance d’au moins 90% » et qu’ « après la vaccination, une augmentation générale du risque par deux, pourrait être détectée avec une puissance de 80% ».

      Une autre étude de 2011 publiée dans PLOS, intitulée : « Cas de morts subites et vaccinations durant les deux premières années de vie en Italie : une étude de plusieurs cas » a enquêté sur le signal d’une association entre la vaccination avec le vaccin hexavalent au cours de la deuxième année de vie et la mort subite du nourrisson (SMSN) dans les deux jours suivant la vaccination."

      Source : http://initiativecitoyenne.be/article-vaccins-mort-subite-on-ne-peut-plus-fermer-les-yeux-123949180.html


    • sls0 sls0 29 avril 04:31

      @Duke77
      C’est là qu’on s’aperçoit que vous êtes vraiment une buse, un ignare de première.
      A 800° l’acier S235 est à 15% de sa résistance, à 600° à 50% et à 400° il commence à perdre ses qualités de résistance.
      https://twintowerstpedotcom.files.wordpress.com/2011/12/bbbonnecapture-d_c3a9cran-2012-01-21-c3a0-18-08-07.jpg

      En plus vous affabulez, je n’ai jamais parlé de l’échaffaudage de notre dame.

      Ici on ne prouve pas que l’alu est toxique, on le dit sans preuve valable.
      Autant que les affabulations de reopen ne posent pas de problème de santé, une mauvaise couverture vaccinale tue. Empêcher une bonne couverture vaccinale avec des fantasmes, c’est pas loin de l’homicide.

      Là la miss fait de belles vidéos où elle démontre qu’elle ne sait pas calculer et se plante dans ses données. Elle a enfin une existence grâce à ses messages. Ca fait peut être plaisir à son égo mais ça tue.
      Chaque mort de la rougeole en zone francophone je le mets à son actif. Le jour où elle réfléchira son karma va prendre un sale coup.
      On peut tuer avec une arme, on peut aussi tuer par bétise.


    • sls0 sls0 29 avril 05:36

      @Duke77
      La mort subite survient entre 1 mois et un an dont 90% entre 2 et 4 mois.
      Aux USA il y a vaccination à 2 mois et 4 mois.
      Qu’il y ait une corrélation temporelle est tout à fait normal. Corrélation ne veut pas dire cause.
      Il y a corrélation temporelle entre les vacances et les coups de soleil. Les vacances c’est l’été où on a tendance à bronzer idiot.
      C’est l’exposition au soleil qui en est la cause malgré la corrélation temporelle entre les vacances et le coup de soleil. 

      J’ai voulu vérifier l’étude de Neil Z. Miller et Gary S. Goldman dans google scholar, une seule parution chez un éditeur Sage Journal qui est un éditeur spécialisé dans le médical.
      On envoit un article, on paie, il parait.
      Pas de zone de discussion, pas de pair review.
      Un canada dry d’article scientifique.
      L’OMS a fait faire une méta analyse pour prouver l’inverse. La méta analyse c’est ce qu’il y a de plus solide. Ca ne se base pas sur du canada dry et il y en a des études prises en compte dans une méta analyse.

      Un consensus scientifique c’est quand il y a 85% de scientiques qui sont d’accords.
      Dans les 15% restant on peut trouver des avis divergents, le monde scientifique à droit aussi à ses platistes.

      Pour votre info, Miller est un journaliste médical et Goldman un informaticien. Il y aurait eu un maraicher associé à leur étude elle aurait été plus sérieuse leur étude.
      Voilà la différence entre un sceptique et un complotiste, le sceptique contrôle les sources et les auteurs des sources. Le complotiste se nourrit des salades d’alter-info.


    • sls0 sls0 29 avril 05:55

      @Duke77
      Le pauvre taré n’arrête pas son char, sans vaccination on tournait en 1963 à 2,6 millions de décès par an pour 3,2 milliards d’habitants.
      On tournait en 2016 à moins de 90 000.
      On a eu le premier décès français le 13 mars, je le mets au passif de la gentille mère de famille qui pense plutôt que réfléchit. Un peut de lecture, ça évitera de sortir une connerie à chaque commentaire. http://origin.who.int/mediacentre/factsheets/fs286/fr/


    • Belenos Belenos 29 avril 06:59

      L’objectif principal de la vaccination reste la santé publique, pas la santé individuelle. La plupart des confusions et des disputes viennent de là. Du point de vue de la santé publique, le fait qu’un petit nombre d’enfants meurent à cause d’une vaccination généralisée est acceptable si cela semble garantir des avantages importants en termes de santé collective. Pour les parents des enfants, ce n’est pas acceptable. 


    • sls0 sls0 29 avril 17:29

      @Belenos
      J’ai lu l’article de santé magazine.
      Contrairement à ce qui est dit, sur le site de l’OMS on parle d’une étude scandinave avec un suivi de 601 000 enfants, c’est déjà un bon échantillon avec 100 au niveau statistique, 600 fois plus c’est pas mal.
      Ce médecin en profite pour faire de la pub pour les médecines alternatives que je reproduit ci dessous :
      Dr Eric Ménat : « En réalité, ce qui est dommage, c’est que nous comparons souvent un vaccin à rien, à aucune autre solution. Il faut savoir qu’il existe des traitements préventifs des infections hivernales (à base de probiotiques, d’homéopathie, de phytothérapie et de vitamines) qui ont une certaine efficacité. Ils permettent parfois d’éviter les antibiotiques et les infections à répétition. Ici on obtient une protection globale alors qu’un vaccin assure une défense contre une seule maladie.

      C’est le dernier truc à la mode la médecine globale. C’est normal qu’on en parle dans santé magazine, ce n’est pas une revue médicale elle se doit d’être à la mode. En France à part prescrire qui est vraiment indépendant, difficile d’avoir du factuel.

      Désolé, je préfère comme source les sites ou revues dont c’est la spécialité.
      L’OMS nous a débarrassé de la variole, elle connait son boulot et elle a un sacré retour d’expérience. Ce sont des millions de médecins ou pédiatres qui font remonter les problèmes. Et oui, des problèmes peuvent survenir. Exemple à Madacascar des morts dus à la rougeole malgré une vaccination qui était mal faite. Ca fait tilt au niveau OMS alors que sur place ça ne réagissait pas trop.
      Chez moi il y a des foyers de malaria, je ne suis pas vacciné. Je sais me défendre contre son vecteur qu’est le moustique.
      Il y a quelques années dans un rayon de 15m par rapport à ma chambre il y avait 18 cas de chinkungunya, pas un moustique m’a piqué pendant un mois, ça ne demande que de la rigueur.
      Une fois qu’on a eu le chik on est immunisé, la population est immunisée.
      Pour la dengue localement ils ont été très réactifs bien plus que pour les iles françaises.
      Pas une maison qui est passé à coté du traitement, celui qui n’était pas d’accord se prenait un coup de crosse dans la tronche parfois. On ne dit pas non, l’intérêt général passe avant les "je crois que".
      La liberté individuelle fini où commence l’intérêt général. Même temps pour éradiquer chez moi qu’à la Réunion 30 fois plus petite.


    • Belenos Belenos 29 avril 17:56

      @sls0

      "Ce médecin en profite pour faire de la pub pour les médecines alternatives"

      "Pub" est un bien grand (et vilain) mot. Il ne fait de la pub pour aucune marque commerciale en particulier. Il donne son point de vue de médecin (comme le titre de l’article nous le signale) sur les différentes sortes de traitements préventifs prescriptibles. Vous ne faites pas non plus en ce moment de la pub pour des vaccins.

      J’ai surtout cité cet article parce qu’il met en évidence la différence d’approche du calcul risque/avantage qui peut exister entre la santé personnelle et la santé publique. Ce que vous confirmez d’ailleurs à la fin de votre message et que vous illustrez très bien avec votre propre cas en écrivant : "Je ne suis pas vacciné. Je sais me défendre. (...) pas un moustique m’a piqué pendant un mois, ça ne demande que de la rigueur".



    • Belenos Belenos 29 avril 18:00

      @sls0
      "C’est le dernier truc à la mode la médecine globale."

      Truc à la mode, possible. Ou bien c’est plus profondément une évolution de la médecine occidentale, en partie parce qu’elle s’est enrichie d’autres cultures médicales. 


    • sls0 sls0 30 avril 01:19

      @Belenos
      Je ne suis pas pour ou contre le vaccin, je me vaccine si c’est nécessaire pour moi ou la communauté.

      J’ai fait tilt vis à vis de la médecine globale qui n’est pas une médecine car en regardant les bio des médecins antivax, ils sont souvent médecine globale.

      Des médecins qui font référence à de la non médecine pour argumenter contre un aspect de la médecine, c’est un peu un physicien qui emploieraient des motifs religieux pour rejeter la relativité.
      On oppose des arguments médicaux à des arguments médicaux.
      Je ne suis pas médecin donc je ne peux que me baser que sur ce qui fait consensus.
      J’emploie souvent les stats, plus je les emploie, plus je m’en méfie ou plutôt je me méfie de mes biais de confirmation.
      Dans les exemples de duke il y a des stats.
      Sans biais à confirmer je regarde les chiffres de la mort subite du nourisson. Entre 1 et 12 mois dont 90% entre 2 et 4 mois.
      Ensuite je regarde les âges de vaccination aux USA d’où vient l’étude. Vaccination à 2 et 4 mois. On a donc 90% des morts subites que l’on doit trouver corrélés à ces vaccins. C’est une corrélation de dates et non une corrélation de causes à effets.
      Pour les antivax c’est une corrélation de causes à effets.
      Une corrélation n’est pas une cause tout comme un indice n’est pas une preuve. C’est une interpellation pour approfondir le sujet.
      Un site intéressant au sujet des corrélations.
      http://www.tylervigen.com/spurious-correlations


    • Belenos Belenos 30 avril 08:40

      @sls0
      "Je ne suis pas médecin donc je ne peux que me baser que sur ce qui fait consensus."

      Oui mais il est compréhensible que des parents de très jeunes enfants s’inquiètent et ne veuillent pas se contenter de faire confiance aux consensus. Pour ne prendre qu’un exemple parmi des dizaines d’autres, les canalisations d’eau potable en plomb c’était aussi un consensus. Il a bien fallu que des gens sortent du consensus pour mettre en évidence la toxicité du plomb. Pour que les savoirs et les pratiques évoluent il faut parfois remettre en cause les consensus et pas seulement se contenter de croire que l’infinité des possibles se limite pour toujours au cadre paradigmatique intellectuellement rassurant du moment présent et d’une société donnée.

      Ensuite, je ne dis pas non plus qu’il faut pour cela accepter de tomber dans l’irrationalité ou perdre tout bon sens ; mais il vaut mieux toujours garder quelques portes ouvertes dans son système de connaissance. 


    • sls0 sls0 30 avril 16:06

      @Belenos
      Les tuyaux en plomb :
      Pendant longtemps c’était les seuls qu’on savait faire.
      Ils avaient une durée de vie extraordinaire. Les tuyaux on les remplace que lorsqu’ils fuient. L’installation s’est faite sur plus de 1000 ans à certains endroits et c’est à la main que l’on creusait.
      La toxicité était connue depuis des siècles, mais pas de problème si l’eau ne stagne pas.
      La peinture au plomb c’était aussi une peinture antirouille excellente. Elle avait un gout sucré qui attirait les jeunes enfants.
      Quand la fonte est arrivée elle a remplacé le plomb pour les grosses dimensions. Le neuf et le remplacement en cas de fuite avec de la fonte.
      C’est toujours à la main que ça se faisait.
      C’est seulement avec la démocratisation des pelles mécaniques que l’on a pu envisager un remplacement systématique d’un réseau vieux de plusieurs siècles.
      Sans la mécanisation, celui qui préconisait de tout remplacer on lui donnait une pelle pour qu’il explique comment faire.
      Il y avait un consensus vis à vis de la toxicité de l’eau potable stagnante dans les tuyaux de plomb, mais il y avait aussi un consensus vis à vis du manque de mécanisation pour permettre le remplacement.
      A Londres où le réseau potable était lamentable au 19ème siècles il y a eu des morts du choléra en pagaille. Un choix à faire, un risque potentiel de saturnisme où il y a de l’eau stagnante ou le choléra.

      De ma jeunesse je me rappelle du risque du bout de réseau pour le saturnisme. Un risque connu et mesurable. La parade était de faire couler l’eau le temps de rincer le circuit.
      Le saturnisme touchait surtout les couches défavorisées culturellement qui ignoraient ce problème. Chez moi, il était d’usage de laisser couler l’eau avant de s’en servir. Il y avait aussi une pompe relié à un puit et une autre à une citerne d’eau de pluie.

      Le consensus tuyau de plomb c’était suite à un choix, Londres ou faire couler l’eau le temps de rincer l’eau stagnante.
      Pendant longtemps le yaka fokon on lui donnait une pelle jusqu’au jour où il est revenu avec une pelle mécanique. On a eu les moyens de remplacer le plomb.

      La peinture au plomb est interdite depuis 1949 dans les bâtiments. Elle a été vendu jusque dans les années 70 et c’est seulement dans les années 90 qu’elle a disparue. C’est pas tout d’interdire, il faut trouver pour remplacer. Je me rappelle d’une excellente peinture qui servait pour protéger l’intérieur des paliers turbine, après 20 ans de recherches l’équivalent était une merde qui bouchait les filtres.
      Elle résistait même aux huiles hydrauliques hautes température. Là l’huile est beaucoup plus toxique que le plomb.
      Une grosse dérive sur le plomb par rapport au vaccin mais qui démontre que la solution n’est pas binaire. A l’époque celui qui ne prenait pas les précaution "plomb" prenait des risques souvent par ignorance.
      Celui qui ne voulait pas être alimenté par un circuit plomb il lui restait la solution Londres avec ses pompes parfois alimentées par les égouts.

      Pour Londres, la cause a été trouvé par un médecin aimant les stats et la géolocalisation.
      Les stats, bien faites sont d’une aide efficace. Il ne faut pas confondre corrélations et causes.
      En France pour le saturnisme c’est les stats qui géolocalisaient les zones à risques, où il fallait intervenir.
      Chez moi pas de plomb pour l’eau potable mais une zone à 40km où il y a des maladies "plomb". Encore les stats qui ont mis le doigt sur une usine de batteries au plomb.

      Les stats bien faites sont un très bon outil, au niveau mondial c’est l’OMS qui récupère toutes les données. J’ai tendance à leur faire confiance, elle a quand même éradiqué quelques saloperies de maladies via la vaccination.
      Je suis assez vieux pour avoir connu des gens qui ont eu la polio, ça saccage quand même la vie. Ca ne tue pas mais avoir une vie à la Quasimodo il y a mieux.

      Si vous voulez vous torturer les boyaux de la tête avec la causalité, il y a la thèse de doctorat de philosophie d’Isabelle Drouet qui est en ligne. Après on est un peu plus précis avec les termes : cause, corrélation, ect.


    • sls0 sls0 30 avril 16:26

      @sls0
      Une vidéo qui démontre combien il est facile d’avoir tord.
      https://youtu.be/lwJ1mzMbv9Q


    • Stupeur Stupeur 30 avril 17:14

      Une vidéo qui démontre combien il est facile d’avoir Thor.

      https://www.youtube.com/watch?v=jdvCHyy86os

       
       smiley


    • Belenos Belenos 30 avril 17:17

      @sls0

      Oui, je m’intéresse aussi aux biais, aux erreurs de raisonnement et à l’approche bayésienne. Il est effectivement facile de se tromper et de provoquer des catastrophes en toute bonne foi. Connaissez-vous cette affaire d’erreur judiciaire ?
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Sally_Clark


    • Belenos Belenos 30 avril 17:19

      @Stupeur
      Une vidéo qui démontre combien il est facile d’avoir Tor :
      https://www.youtube.com/watch?v=zjqw1VnuKLs

       smiley


    • sls0 sls0 30 avril 19:09

      @Belenos
      Oui, je connais l’histoire.
      Je suis assez stats et ça fait du bien ces piqures de rappel.
      J’emploie R pour les stats, il est puissant et surtout il y a une multitude d’outils pour contrôler les corrélations.
      Je suis à la retraite maintenant, j’ai plus de temps je peux passer du mode de pensée instinctif au mode analytique au moindre doute.
      On doute plus facilement des autres que de soi, ce qui implique que l’on doit plus contrôler ses arguments du fait de ce biais.
      J’ai eu une vie professionnelle considéré comme " un expert" une somme de connaissances qui fait que l’on fonctionne assez souvent à l’instinct, un rappel de déjà vu. Mais dans un environnement où il est obligatoire de se contrôler ou se faire contrôler.
      Suite à l’accident nucléaire de TMI aux USA, il y en a eu des études sur le facteur humain. Résultat, pas un humain prend une décision dans le feu de l’action, il y a les automatismes pour mise en condition de sûreté et l’homme applique des procédures réfléchies et analysées avant.
      Dans l’heure suivant un incident à stress, on a 70% de chance de faire la mauvaise manip par manque d’analyse et de vue d’ensemble.
      Ces études ont été faites avec des sujets ayant les connaissances. 70% quand même. Il y a des simulateurs qui permettent de mettre en conditions d’accident ou incident. Les opérateurs avec tout leur savoir sortent humbles après le simu.
      En condition de stress on est pas fiable. Dans la vie de tout les jours, c’est mieux mais pas merveilleux.
      Donner un avis, si on se trompe c’est pas grave. Quand on délivre un message ça peut devenir grave.
      Dans nos arguments, nos biais sont les maillons faibles, on doit donc trouver la faille de notre argument.
      C’est un peu la méthode scientifique qui est la parade.
      Comme on peut voir dans la vidéo de 8m ci-dessous, elle n’est pas sans problème.
      https://youtu.be/fCEeNo3j6dM


    • Belenos Belenos 30 avril 19:28

      @sls0
      Bonne vidéo. 

      Ca aussi c’est instructif :
      De l’erreur de calcul à l’erreur judiciaire. 
      https://lejournal.cnrs.fr/articles/de-lerreur-de-calcul-a-lerreur-judiciaire

      https://lejournal.cnrs.fr/




    • ahtupic 1er mai 23:18

      @sls0
      Pour les tuyaux en plomb, chez moi, l’eau étant très calcaire, les tuyaux de plomb qui faisaient environ 5 cm de diamètre- étaient vite recouverts d’une gangue de calcaire ce qui fait que l’eau n’était plus en contact avec le plomb.
      Mais aujourd’hui les tubes en polyéthylène ne sont-ils pas nocifs également ?


    • llsalv 5 mai 06:52

      @sls0

      Merci pour la référence à la thèse de Drouet.
       
      Voici le lien pour les personnes intéressées :

      www.ihpst.cnrs.fr/sites/default/files/these_drouet_isabelle_0.pdf

    • Reignor Reignor 23 avril 20:20

       

      L’alu, encore et toujours. Métal facile à produire, peu cher et très pratique. Mais, il y a effectivement une surdose d’alu dans beaucoup d’objets qui nous entourent. Je ne citerai que les médicaments présentés sous forme de plaquettes thermoformées (PVC + Aluminium).

       


    • Julot_Fr 23 avril 21:38

      C’est bien de faire ces videos... ci-dessous pour voir une demarche similaire aux US ou ils s’organisent : https://www.youtube.com/watch?v=8Wh3a6nhpKM


      • Hypatie Hypatie 24 avril 12:04

        @Julot_Fr
        Oui, mais sans réseau, difficile de les diffuser. Même le Highwire a assez peu de vues (ils ne sont pas répertoriés sur les réseaux sociaux, à moins de faire une recherche active).
        Donc aidez-moi à diffuser ;-D


      • Julot_Fr 25 avril 22:35

        @Hypatie
        Quand il s’agit de sujet qui genent, Youtube retire des vues, deconnecte les suscribers, et google declasse les resultats de recherche.. Donc on ne peut pas se fier aux chiffres en rapport avec le Highwire
        Sinon, la video suivante est la derniere actualite sur les vaccins avec une campagne en cours pour vaccination obligatoires pour tous
        https://www.sgtreport.com/2019/04/dr-graham-downing-mandatory-vaccinations-measles-mmr-vaxxed-autism/


      • Hypatie Hypatie 26 avril 09:39

        @Julot_Fr
        Oui ! Même à mon tout petit niveau, les chiffres ne correspondent pas ! C’est dingue, parce que je n’ai vraiment pas de public, et pourtant on m’enlève quand même des vues et des likes... Si je ne le voyais pas moi-même dans les statistiques, je ne le croirais pas.

        Et oui, ce qu’il se passe actuellement à NY et en Californie est extrêmement préoccupant (mais ça bouge pas mal du coup, du côté des parents).


    • thierry3468 24 avril 07:31

      Pendant très longtemps ,l’autisme était limité aux formes les plus sévères (l’autisme de Kaner).

      Maintenant,on évoque des troubles du spectre de l’autisme.

      Cette évolution a donc de facto multiplié le nombre de personnes concernées.

      Il est donc abusif d’expliquer la multiplication des cas que par la vaccination.

      Malgré tout,la présence d’aluminium dans les vaccins pose question car il est neuro toxique.Philippe Jandrok ,dans ses ouvrages hyper documentés,dans ses multiples vidéos,évoque les dangers de tous ces éléments potentiellement dangereux présents dans les vaccins .


      • Hypatie Hypatie 24 avril 12:12

        @thierry3468
        Les TSA sont associés à de nombreux troubles biologiques (pertes de cellules de Purkinje dans le cervelet, déséquibilibre entre synapses inhibitrices et excitatrices, dysbioses intestinales...) Les TSA ne passent pas inaperçues. Si elles existaient depuis la nuit des temps, alors 1% des adultes seraient touchés de par le monde, ce n’est pas le cas.

        On ne peut pas attribuer l’augmentation exponentielle à un changement dans les critères de diagnostics (changement qui date de 1994). Pourtant, d’année en année, les TSA continuent d’augmenter : on aurait pourtant dû atteindre un pallier, depuis le temps...)

        Les TSA sont dues à une inflammation cérébrale (activation de la microglie) pendant les années de développement du cerveau : potentiellement, plusieurs facteurs environnementaux pourraient être en cause (Dépakine, rubéole, mercure, plomb...) Mais pour atteindre une prévalence de presque 2 % au niveau mondial (chiffre du CDC), alors il faut que ces facteurs environnementaux soient omniprésents partout sur terre.

        De plus, il faut que cela touche l’enfant pendant la grossesse ou pendant les toutes premières années de vie, pendant la formation du cerveau.

        L’injection d’un neurotoxique, dont il est prouvé qu’il migre jusqu’au cerveau par le biais des macrophages, en quantité qui dépassent les niveaux de sécurité prévus pour l’alimentation (absorption 0,1% contre 100% pour l’injection), au pire âge possible d’un point de vue formation du cerveau... ça s’appelle une plausibitilité biologique.

        et normalement, quand il y a plausibilité biologique, on applique le principe de précaution.

        Mais pas dans ce cas-là... et le délire continue. Sommes-nous tous complètement fous ?


    • cassini 24 avril 08:56

      Bien entendu on se vaccine et on vaccine les siens. 

      On n’est pas meilleur citoyen et on ne gagne rien en QI parce qu’on adhère (par manque de quelle reconnaissance ?) à des absurdités. 


      • Hypatie Hypatie 24 avril 12:02

        @cassini
        Du coup, il paraît logique d’avoir droit à des vaccins non neurotoxiques, non ? Les profits des labos ont-ils plus de valeur que le développement neurologique de nos bébés ? Les études sur le sujet sont très nombreuses aujourd’hui, et puis il n’y a strictement aucune étude scientifique capable de démontrer que l’aluminium (neurotoxique notoire) est sans danger pour le nourrisson. Même l’étude de Mitkus (seule étude officielle sur le sujet) montre le contraire.

        Si encore on ne voyait aucun signal d’alarme, aucun enfant souffrant de troubles neuro-développementaux (dont l’autisme n’est qu’une partie), aucun enfant souffrant de maladies chroniques (54% aux USA), alors là oui d’accord, il n’y aurait pas de quoi s’inquiéter.

        Mais là, c’est juste un aveuglement aberrant.

        On injecte à nos bébés un produit officiellement dangereux pour son développement neurologique. Rien ne peut garantir la sécurité du produit (pas de cancérogénèse ni de mutagénèse n’est exigée...) Nos enfants sont de facto des cobayes.
        En tant que maman, je ne trouve pas cela acceptable, pas vous ?
        sans compter que c’est un petit peu contraire au Code de Nuremberg, et au Code de la Santé Publique, et aux droits de l’Homme...


      • cassini 24 avril 14:39

        @Hypatie
        .
        Garde ton baratin. 
        Et la Terre creuse ? T’as pas d’opinion ? 


      • Hypatie Hypatie 24 avril 15:44

        @cassini
        Non, et vous ? :)


      • Giordano-Bruno 24 avril 15:49

        @cassini
        Si le sujet de la Terre creuse vous intéresse, parlez-nous en. Mais écrivez un article plutôt que d’intervenir sur un autre n’ayant aucun rapport. Je pense que l’auteur de par son aptitude à aller chercher les informations à la source, pourra vous opposer facilement des arguments scientifiques montrant que votre idée de Terre creuse est avant tout une idée creuse.


      • Hypatie Hypatie 24 avril 17:24

        @Giordano-Bruno
        Non, j’avoue, le sujet ne m’intéresse pas le moins du monde. Alors que bon, être forcé par la loi d’injecter un neurotoxique à un être en développement neurologique, et cela en quantité officiellement toxique, je trouve que c’est bien plus important.

        Mais chacun ses priorités, évidemment.


    • Giordano-Bruno 24 avril 15:40

      Je vous remercie pour votre travail de vulgarisation.

      Christopher Exley recommande l’ingestion de sélénium (via certaines eaux minérales) pour éliminer/diminuer l’aluminium. Je n’ai pas bien saisi si sa recommandation concerne l’alu contenu dans les macrophages ou non. Avez-vous des informations sur ce sujet ?


      • Hypatie Hypatie 24 avril 15:44

        @Giordano-Bruno
        Oui, il s’agit de la silice (le sélénium est aussi utile) mais en l’occurrence, les études d’Exley portent sur la silice qui est le voisin de l’aluminium dans la classification périodique, et forme un composé non toxique naturel avec l’alu.

        Vous trouvez de la silice dans la Volvic (30mg/L), la Salvétat (60mg/L) ou la Rozana (90mg/L).

        Il faut boire 1,5 L en 1 heure, puis attendre une heure avant de faire du sport afin de transpirer (ou du sauna). Une cure permet d’éliminer l’aluminium, selon ses travaux. Et puis, ça peut pas faire de mal, donc autant tester :)


    • thierry3468 25 avril 06:33

      L’aluminium est comme le squalène pour big pharma qui explique que ces additifs sont indispensables pour l’efficacité du vaccin.Et pourtant certains labos proposaient des vaccins sans squalène pour les femmes enceintes lors du fameux H1N1......Concernant les vaccins,il est impossible de connaitre le prix de la fabrication d’un vaccin......Pour le GARDASIL,la dose est vendue plus de 136 euros.....Il serait instructif de connaitre le bénéfice du labo sur une vaccination qui comporte 3 injections.


    • Duke77 Duke77 28 avril 13:27

      Pour contrer les idiots utiles du système comme sls0, il est important de relayer les témoignages de parents dont le nourisson est décédé des suites de l’injection d’un vaccin "moderne", c’est à dire contenant des tas de saloperies qu’on ne nous injectait pas avec les vaccins d’il y a 20 ans (car nous ne sommes pas ANTIVAX !, comme ils disent...) : http://forum.doctissimo.fr/sante/vaccination/vaccination-subite-nourrisson-sujet_147050_1.htm

      Ou ici : https://m.youtube.com/watch?v=G69F-K8s0j4

      Ou ici : http://www.alis-france.com/temoignage-dune-maman-vaccin-ror-sur-enfant-de-20-mois-en-bonne-sante

      Ou ici : http://initiativecitoyenne.be/2018/04/encore-un-bebe-de-deux-mois-qui-decede-apres-avoir-recu-8-vaccins-combien-en-faudra-t-il-encore.html

      Ou ici : http://initiativecitoyenne.be/2018/11/deces-d-un-nourrisson-de-14-semaines-ne-en-bonne-sante-moins-de-24h-apres-ses-8-vaccins.html

      Et il y a des centaines de témoignages sur les réseaux sociaux...

      En effet, beaucoup de lecteurs peuvent être partagés entre les études scientifiques menées par des chercheurs indépendants (ou les avis des spécialistes du genre comme le Pr Luc Montagnier qui expliquent les mécanismes en jeu) et les études statistiques mises en avant par les pro-lobbystes actuels. On a d’un côté des Medecins et chercheurs qui se rebellent contre le dictac du pognon en utilisant la pédagogie et de l’autres des statistiques invérifiables.

      Par ailleurs, beaucoup ne savent pas que les statistiques sont souvent utilisés comme des outils marketing genre : " 93% des dentistes conseillent notre super dentifrice !" alors que le questionnaire n’est pas un comparatif mais demande simplement à des dentistes s’il faut utiliser un dentifrice, plus que comme outil scientifique fiable. Chacun notera que l’argument couramment avancé de la coïncidence statistique entre le décès et l’injection, essayant de faire croire qu’une mort subite peut aussi bien arriver durant cette période et que "cela ne prouve rien", n’est pas recevable quand les parents expliquent comment l’état de santé de leur nourrisson s’est dégradé progressivement. L’affaiblissement de l’organisme du bébé lié au vaccin étant avéré au moment du décès. Cela corrobore parfaitement les études que j’ai mis en lien plus haut où des autopsise ont confirmé l’impact du vaccin. CQFD


    Réagir