mercredi 29 juin 2016 - par Serge ULESKI

Aéroport de Notre-Dame-des-Landes : le "oui" l’emporte au référendum

 

  967.500 électeurs de Loire-Atlantique ont été invités ce dimanche 26 juin à se prononcer pour ou contre le projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes : le "oui" l'a emporté à 55,17%.

Avec un taux de participation de 51,08%, le "oui" a recueilli 268.981 voix, soit 55,17% des suffrages exprimés. Sur la commune de Notre-Dame-des-Landes, le "non" est arrivé en tête avec 73,57% des 1.150 suffrages exprimés.

Manuel Valls, a tenu à s'exprimer dans un communiqué comme suit : "La démocratie a parlé. Elle a validé le projet de transfert d’aéroport déclaré d’utilité publique en 2008 (2 pistes). Le gouvernement fera appliquer le verdict des urnes" L’autorité de l’Etat et les lois de la République s’appliqueront à Notre-Dame-des- Landes comme partout ailleurs dans le pays".

 

______________________

 


NDDL : pour les opposants, le combat continue

 

 

 Référendum, consultation citoyenne, retour au peuple...

Avec ce résultat en faveur du projet de construction d'un aéroport sur le site de Notre -Dame-des-Landes - Loire-Atlantique, les partisans d'un régime de démocratie directe voient là les limites de l'exercice car, à trop vouloir consulter une majorité qui ne connaît pas le dossier technique, une majorité peu consciente des enjeux à la fois économiques, politiques et environnementaux derrière ce projet très technique d'aéroport, même avec un taux de participation de 51%, on finit toujours par se tirer une balle dans le pied et à noyer dans un océan de contradictions et d'incompétences ingérables une mobilisation contre un projet vieux de 50 ans, dans l'anonymat d'un vote qui favorise toutes les complaisances à l'égard d'une responsabilité citoyenne, selon le principe qui veut que plus on interroge la masse, plus c'est l'ignorance qui répond.

 



18 réactions


  • jeanpiètre jeanpiètre 29 juin 2016 11:51

    des nouvelles de rue du commerce 89 ?


  • cathy cathy 29 juin 2016 12:10

     plus on interroge la masse, plus c’est l’ignorance qui répond.


    Quel mépris ! Vous n’êtes pas tenté par la politique ?

  • Hieronymus Hieronymus 29 juin 2016 12:21

    un référendum organisé sur un département, c’est tout nouveau ça ?

    pourquoi pas juste les communes concernées par la construction ?

    ou alors pourquoi pas un référendum régional, voire national ?

    .

    sérieux, j’y comprends rien à ces référendums ..

    on interroge qui et pourquoi ?


    • lemi1 (---.---.55.52) 29 juin 2016 15:04

      @Hieronymus
      simple : on interroge ceux qui répondront le plus probablement la réponse souhaitée.


    • Maetha 30 juin 2016 22:13

       @Hieronymus,

       Ils savaient par sondage que le résultat du vote serait oui à plus de 55%. Après désinformation, mensonges et bourrage de crâne.

       Le mouvement des Zadistes est non violent, comme celui de la lutte du Larzac de 1971 à 1981*. Les médias ont monté de toute pièce le mythe de leur sauvagerie, auquel la majorité des habitants de L.A. ont cru sans se donner la peine de vérifier, puisque tout ce que la TV dit et exact.

       => Le résultat du vote des Nantais est particulièrement intéressant : une majorité d’électeurs + les non votants, ont bien compris qu’ils se faisaient rouler dans la farine : beaucoup sont allés sur place, à N-D-d-L voir ce qu’il s’y passait vraiment et ils savent que les destructions des "casseurs"* lors de la manifestation du 28 avril sont bien suspectes.

       "Ils ont gagné ! le résultat est là, bien réel. Ce vote apparemment démocratique permet aux décideurs de faire cocorico !... Et pourtant, si on prend du recul et un peu de hauteur, il n’y a pas lieu de pavoiser :

       - 1° Le vote des Nantais devrait inciter à la prudence : A Nantes, majorité à 100 voix près pour le oui, avec 56% de non votants.

       23% des inscrits ont voté "oui" mais 77% d’entre-eux ont voté "non" ou n’ont pas voté. Voilà la vérité, c’est tout aussi irréfutable que de dire que le "oui" gagné.

       -1° Le projet reste toujours aussi boiteux et indéfendable : Il y a un aéroport à Rennes, à Angers, à Saint Nazaire et un à Nantes qui marche très bien : pourquoi faudrait-il en faire un nouveau, à grand frais, en zone humide protégée à vocation agricole, plus loin et moins pratique pour les Nantais uniquement pour satisfaire les intérêts de VINCI ? Deux aéroports ("internationaux", puisque L.A. l’est déjà) à quelques km l’un de l’autre, c’est tout simplement comique.

       -2° Nos décideurs sont là, maintenant, comme des idiots et il va falloir qu’ils assument.

       Un conseil pour eux, puisqu’ils ont maintenant gagné la bataille "démocratique" et que leur pouvoir est reconnu par le peuple : qu’ils choisissent enfin la prudence et le droit : les recours juridiques en cours, en particulier ceux qui touchent à la loi sur l’eau des régions bocagères humides leurs laissent la possibilité de sortir honorablement de l’impasse dans laquelle ils se sont mis.


    • Maetha 30 juin 2016 22:44

       PS :

       * Trouvé sur Wiki : "La lutte du Larzac est un mouvement de désobéissance civile non violent contre l’extension d’un champ militaire sur le Causse du Larzac qui dura une décénnie, de 1971 à 1981, qui se solda par une victoire des paysans lorsque F.Mitterand, nouvellement élu Président de la République, décida d’abandonner le projet."

       ** Qui sont ces "casseurs" qui viennent pourrir maintenant, de plus en plus souvent des manifestations citoyennes tout à fait justifiées et généralement pacifiques et très correctes ?

       Toujours la même tenue : survet sport et sweat capuche en molleton gris foncé. Capuche enfoncée sur le crâne, bien ficelée + foulard sur le nez. Non identifiables et très volubiles. Ils font parti maintenant de la mascarade médiatique.


  • Syrys 29 juin 2016 12:38

    @ Serge ULESKI
    Vous parlez de "référendum" alors qu’il s’agit d’une "consultation". Veuillez ne pas être le relai de la propagande de ce gouvernement de vendus, traitres et criminels.


    • Serge ULESKI Serge ULESKI 29 juin 2016 20:14

      @Syrys

      Rérérendum ou pas... peu importe...

       Cette consultation c’est une idée de Hollande ; il savait que la consultation apporterait la victoire au "oui"... puisque une grande partie de ceux qui se sont déplacés ne connaisse pas le dossier ; un dossier très très technique ; de plus, le niveau conscience à propos de l’écologie dans l’électorat français est sans doute un des plus faibles de toute l’Europe. Les Français ne connaissent rien à l’écologie ; tous les intérêts privés les maintiennent volontairement dans l’ignorance. Pour le Français moyen " l’écologie fait perdre des emplois, tue l’économie et les entreprises ; l’écologie est liberticide, elle vous interdit de vivre comme vous l’entendez... etc..."


    • Auxi 3 juillet 2016 00:34

      @Serge ULESKI
      l’écologie fait perdre des emplois

      Gagné ! La formule magique "sakrédézemplois" fonctionne à tous les coups, et permet toujours de justifier tout et le contraire de tout. On peut essayer même avec les pires horreurs : le Sida, par exemple. Eh oui, médecins, infirmières, ambulanciers, aide-soignants, secrétaires médicales, agents d’entretien, standardistes… Le Sida, "sakrédézemplois", vive le Sida, donc ! Vous ne voudriez pas mettre tous ces gens au chômage, tout de même ?!


  • alanhorus alanhorus 29 juin 2016 17:30

    En France les referendums démocratiques c’est du vent depuis que sarkozy a traité la France de lisbonne, ce qui pourtant n’est pas une insulte, mais dans sa bouche tout devient insulte envers les français.


    • izarn 29 juin 2016 19:34

      @alanhorus
      Les referendum locaux sont de la foutaise, l’Etat n’est pas obligé de leur obéir....

      N’allez pas voter à ces merdes citoyens ! On se fout de votre gueule !


  • Charless (---.---.240.134) 29 juin 2016 17:55

    "les partisans d’un régime de démocratie directe voient là les limites de l’exercice"

    Non, parce qu’il y a plusieurs problèmes sur ce référendum qui font qu’il est biaisé :

    -La formulation de la question : La question parle d’un "transfert" alors que ce n’est pas le cas, puisque l’aéroport de Nantes devrait continuer à fonctionner.

    -Le périmètre : limité à un seul département, pas à la région, ni à la bretagne qui finance aussi le projet, voire à la France puisque l’Etat le finance. A l’inverse, il aurait pu être limité au communes voisines, qui ont largement voté contre le projet.

    -Les moyens des 2 camps : forcément, avec l’appui financier de grandes entreprises du cac40 comme Vinci, le camps du oui était clairement avantagé.

    -La couverture médiatique et politique. Une partie de la presse, en particulier locale, et des politiciens ont transformé ce référendum en "pour ou contre la ZAD". La couverture médiatique a été tres faible les mois précédents le scrutin. Les arguments du "non" ont été assez peu relayés en général.


  • bob.polet (---.---.46.221) 29 juin 2016 18:07

    les joyeusetés du vote faussement majoritaire

    967.500 électeurs de Loire-Atlantique ont été invités ce dimanche 26 juin à se prononcer pour ou contre le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes …..268981 ont répondu "OUI"
    les autres ont voté "non" ou sont restés chez eux …..ca fait du monde , peu ou pas du tout emballé par le dit transfert ! 967500 - 268981 = 698519 opposés ou sans motivation pour le oui !


  • sls0 sls0 29 juin 2016 18:07

    L’aéroport sera construit qu’il n’y aura plus de pétrole ou kérosène pour les avions et je ne parle pas de l’essence pour les 11 000 voitures du parking.

    En ce moment il y a de bons ou des mauvais référendums ou consultations, il faudrait faire un référendum pour donner ou non une légitimité aux référendums.

    Elle en a fait du dégât l’Europe avec ses référendums à géométrie variable.

    Certains vont dire qu’avec le taux de participants, c’est seulement 27,8% des personnes en droit de voter qui sont d’accord. C’est pas faux, mais si on suit ce raisonnement c’est seulement 22,59% des personnes en droit de voter qui sont contre.

    Le oui a gagné dont acte, quid du pétrole ?

    Je ne réside pas dans la région, je n’ai pas lu l’enquête d’utilité public, je n’ai pas à avoir un avis. Comme c’est quand même mes impôts qui vont servir en partie, je me pose des questions c’est tout.


  • izarn 29 juin 2016 19:31

    Le problème c’est que ce n’est qu’un faux referendum, puisque si le non l’avait emporté, il ne faisait pas force de loi.
    Ce n’est guère qu’un sondage sur une commune.
    Voila l’état de notre démocratie : Des referendum pipos, qui n’ont aucune valeur de contrainte, aucune valeur juridique, aucune légimité véritable. Trés éloigné du RU. Les anglais sont morts de rire !
    Referendum foutaise. OUI je gagne, NON tu perds.
    Valls est un fieffé menteur, comme à son habitude d’apprenti dictateur franquiste...

    Hollande mérite l’hosto psychiatrique et la destitution. Valls l’exil à Cayenne.

    Vivement qu’on se débarrasse de cette chienlit !


  • zebulon zebulon 30 juin 2016 16:51

    Quand on voit la carte les oui sont plus au nord ou la plupart des gens se sont dit : ça nous rapproche de l’aéroport et d’autres se sont dit : ma maison ou mon terrain va prendre 50 % de plus 

    Je précise j’habite la région au nord justement pas loin Notre Dame des Landes
    quand on voit au sud c’est plutot Nantes et l’actuel aéroport faites en vos conclusions
    Pour moi les OUI c’est très égoîste et ringard
    Quand on voit l’éclatement de joie des oui à la télé on peut comprendre mais cela ressemble à un "vous l’avez dans l’cul"par rapport aux NON qui se battent depuis des années



  • Qamarad Qamarad 1er juillet 2016 12:50

    Un argument en faveur des anti-démocrates, il faut le concéder...


Réagir