mercredi 9 juin - par Mao-Tsé-Toung

8 juin 2021 - Former des chiens à reconnaitre les Gens atteints par le Covid-19 ? Cluster à l’IHU ? Le Pr Didier Raoult répond !

Les chiens & l'information

Publicité


•8 juin 2021

IHU Méditerranée-Infection


Bulletin d'information scientifique de l'IHU - Nous avons le droit d'être intelligents !
Pr Didier Raoult, Directeur de l'IHU Méditerranée Infection



25 réactions


  • alanhorus alanhorus 9 juin 11:12

    http://stateofthenation.co/?p=30117

    pandemie programmée jusqu’en 2025

    https://odysee.com/@RedWolf88:8/Plandemic:d

    La chaîne donne aussi les emails de faucci, qui, au passage, nomme le président américain leur ersatz de président


  • sls0 sls0 9 juin 12:03

    Intéressant le tableau à 8 minutes 30.

    Lors de la première dose on a pas de protection pendant une à deux semaines. Au moment de la deuxième dose on est à 52% d’efficacité. Normalement la deuxième dose c’était à 4 semaines, ça été repoussé à 7 semaines.

    Deux semaines après la deuxième dose on atteint les 95%. C-à-d 9 semaines après le première dose.

    Ca explique l’hystérésie entre le début de la vaccination et ses premiers effets au niveau du nombre de cas. Il faut un nombre conséquent de vaccinés et un pourcentage de protection correct, le temps intervient deux fois.

    Ça explique aussi qu’il y ait des vaccinés qui ont chopé le covid, avec une protection à 95% il y a 5% de risque de choper le virus, avant les 9 semaines ça se balladait entre 0 et 95% de protection et entre 5 et 100% de risque de choper le covid.

    Il revient toujours avec l’hydroxychloroquine et le remdesevir. Depuis mai 2020 que c’est plier pour l’hydroxychloroquine et moins d’un mois après le remdesevir la suivait à la poubelle.

    Ca fait un an que les deux médicaments ont été écarté et il en est toujours à les comparer.

    D’accord pour le test des anticorps, c’est le meilleur juge de paix.

    Les chiens ont déjà été testés sur le dépistage de maladies, ils sont performants.

    Il faut tenir compte du temps de dressage, pas sûr qu’il y ait encore des cas covid quand ils seront au top. Et ça fait un paquet de chiens à dresser et de maitres à former pour éviter l’engorgement aux frontières.


    • bubu12 9 juin 17:18

      @sls0

      Ca fait un an que les deux médicaments ont été écarté et il en est toujours à les comparer.


      c’est surtout que ces deux médocs n’ont jamais été en concurrence contrairement à ce qu’il veut faire croire. Le remdesivir n’a quasiment été utilisé que dans les essais cliniques, et il était prévu pour des patients hospitalisés dans un état sérieux. Si les deux médocs fonctionnaient ils auraient très bien pu être utilisés tous les deux

    • CoolDude 9 juin 18:01

      @sls0

      Depuis mai 2020...

      Yep, je confirme. Ça plus d’un an que vous radotez...

      PS : Le 22 mai 2020, une méta-analyse des données médicales anonymisées collationnées par l’entreprise américaine Surgisphere...


    • juanyves 9 juin 20:56

      @sls0
      Ça serait intéressant ce que tu entends par efficacité. Si c’est de l’efficacité à s’infecter par un variant de 3ème génération (pour l’automne qui vient), on sera certainement d’accord. Pour le reste ça ne veux rien dire, surtout si ce n’est pas défini.


    • abolab 10 juin 14:44

      @sls0 La COVID n’est pas une maladie contagieuse. C’est une maladie du métabolisme, qui dépend du terrain des personnes infectées.. Ce n’est pas pour rien que seule une minorité de la population tombe gravement malade.
      La COVID est certes déclenchée par une infection, mais elle n’est pas contagieuse. La confusion volontairement maintenue entre contagiosité et infectiosité par l’Etat fait partie de la propagande vaccinale de masse opérée par l’Etat.


    • sls0 sls0 10 juin 16:05

      @abolab
      C’est ça, avec un R0 de 2,4 minimum ce n’est pas une maladie contagieuse.
      A part l’Antarctique la terre entière est mouchée mais c’est pas une maladie contagieuse.
      La grippe espagnole tuait surtout les jeunes, le covid tue surtout des vieux.
      Propagande de l’état ? Je suppose que c’est l’état français dont vous parlez.
      Les autres états font de même et ce malgré des idéologies différentes.


  • méditocrate méditocrate 9 juin 20:36

    Donc à l’IHU, les vaccinés qui font des formes graves ne sont pas plus protégés que les non-vaccinés voir même un peu plus hospitalisés ?

    Je croyais pourtant que le seul intérêt de ces vaccins c’était d’éviter les formes graves ?

    De plus, ils n’ont pas le recul suffisant à l’IHU pour affirmer que les vaccinés font moins de cas ?


    • sls0 sls0 10 juin 16:16

      @méditocrate
      A 8 minutes 30 Raoult montre un graphique.
      Le jour de la première dose le vaccin protège à 0%.
      2 semaines après la deuxieme injection le vaccin protège à 95%. A 95% c’est après 8 semaines, presque 2 mois.
      Sur le graphique on voit un maximum de 85 vaccinés avec covid, c’est normal, ça ce situe dans la période 0-95% d’efficacité.
      95% d’efficacité, ça veut dire qu’une personne vaccinée sur 20 risque de choper le covid.
      Les vaccins traditionnels leur efficacité tourne entre 60 et 70% donc il y a 30 à 40% des vaccinésqui risque de choper la maladie et là ça dérangeait personne.


    • Alain Melon Alain Melon 10 juin 17:34

      @sls0

      " 95% d’efficacité, ça veut dire qu’une personne vaccinée sur 20 risque de choper le covid.

      "

      Mon avis

      En france 5 800 000 cas déclarés et 65 000 000 d’habitants = 0,08

      soit 8 sur 100 ou 16/200 1,6/20

      Donc avec le vaccin 1 personne sur 20 risque d’attraper le covid avec 95% d’efficacité à prouver ( phase III en cours)

      Dans le réel 1.6 personne sur 20 attrape le covid

      Faut-il bloquer l’économie et la liberté d’un pays pour ça ?




    • méditocrate méditocrate 10 juin 19:12

      @sls0
      Donc vous suggérez soit que le vaccin à un effet binaire et qu’on passe de 0% le 55ème jour à 95% le 56ème jour. Sinon une différence statistique serait visible entre les vaccinés et les non vaccinés puisque les vaccinés bénéficieraient d’un début même faible de protection...
      Soit que les vaccinés hospitalisés du graphique en étaient tous à leurs tout premiers jours de leur première dose mais que Raoult ne l’aurait pas remarqué ?


    • sls0 sls0 10 juin 21:57

      @Alain Melon
      Tout les français ne sont pas vaccinés, on revoit ça copie.
      Le chiffre de 95% de Pfizer vient de la phase III, Ils ont vacciné des personnes et ils ont eu un taux d’échec de 5% ce qui est peu pour un vaccin. On tolère jusqu’à 40%.

      Dans le réel 1,6 personne sur 20 attrappe le covid.
      Non, 1,6 personne sur 20 A attrappé le covid malgré des confinement et des couvre-feux.
      Sans ces moyens extrêmes et liberticides, une épidémie s’arrête quand l’immunité collective est atteinte. Il y a qu’un endroit où c’est arrivé c’est à Manaus, 70% de la population a eu le covid.
      Donc votre 1,6/20 sans contrainte pour limiter la propagation serait de 14/20.

      Et je ne vois pas ce que ce chiffre a à faire avec une efficacité de vaccin.


    • sls0 sls0 10 juin 22:17

      @méditocrate
      Je ne suggère surtout pas que le vaccin a un effet binaire, j’écris que son efficacité évolue dans le temps.
      D’après l’étude de phase III de Pfizer.
      Efficacité de 0 le jour de la vaccination ce qui est compréhensible.
      Au bout d’une semaine 28%.
      A 4 semaines top normal de la deuxième dose 52%.
      Et on atteint 95% d’efficacité 2 semaines après la deuxième dose. Avec 6 semaines entre les deux doses en France au lieu des 4 semaines préconisées, les les 95% sont atteints à 6+2 semaines.
      C’est évolutif et surtout pas binaire. Ca ressemble assez bien à une régression linéaire avec un r² de 0,95.


    • sls0 sls0 10 juin 22:21

      @Alain Melon
      Sa copie et non ça copie, veuillez m’excuser. Ca distrait de faire deux choses en même temps.


    • méditocrate méditocrate 10 juin 23:42

      @sls0
      Alors quel effet du traitement sur les vaccinés, ré-infectés, hospitalisés dont les chiffres sont semblables voir moins bons que ceux des non vaccinés ?
      Leur système immunitaire devrait être plus alerte avec déjà 28% sur une semaine ?
      Ou font-ils parti des 5% sur qui cela ne fonctionne pas et qui ont recroisé le virus (ça devrait pas faire beaucoup statistiquement ces deux conditions) ?


    • sls0 sls0 11 juin 08:48

      @méditocrate
      Ce sont des chiffres de Raoult et depuis avril 2020 on sait qu’on ne peut pas faire confiance à ses chiffres.
      Il prend toujours l’IHU comme modèle, l’IHU n’est pas Marseille ni la région PACA, ni la France, ni l’Europe, ni la terre.
      Ce n’est qu’un échantillon aux données incontrôlables.


    • méditocrate méditocrate 11 juin 12:00

      @sls0
      Donc Raoult ment et/ou il y a un microclimat de pathologies exotiques à l’IHU.
      Hum, ça me paraît un peu court pour une alerte aussi grave, j’attends la suite avec impatience, ça concerne de plus en plus de gens.
      Si ça redémarre en Novembre et que les vaccinés sont autant voir plus à risque sur les formes graves il faudra le savoir pour se préparer et non être dans le déni en priant saint Pfizer...


  • cevennevive 10 juin 10:08

    Quel gloubiboulga que ces vaccins, autant mâcher des crottes de biques !


Réagir