juanyves juanyves 6 septembre 16:59

@wendigo
La question n’est pas d’analyser les facultés de résistance au froid ou leur amour du froid d’habitants de tel ou tel pays, c’est plutôt de voir le degré de préparation et d’équipement d’unités militaires soumises aux rigueurs de l’hiver.
Il est reconnu que l’armée russe est la mieux préparée au monde pour opérer dans des conditions extrèmes de froid. C’est d’ailleurs assez logique étant donné le territoire qu’elle a à défendre. Les finlandais aussi sont bien préparés.
Au niveau équipement cela suppose des armes qui fonctionnent correctement en conditions adverses et dures, que les troupes soient bien vêtues et entrainées et une logistique à l’épreuve des conditions météo. L’histoire nous donne des pistes, mais les russes, eux, ont appris de leur histoire et l’hiver sera, très probablement, le tournant de cette guerre, tant au niveau économique que militaire et autant pour les occidentaux que la chair à canon ukrainienne.
L’histoire des mid terms c’est déjà joué : faible participation et déroute de Biden. Jouer la montre n’est pas une stratégie militaire russe. Le pouvoir Yanki n’a rien à voir avec Biden ou Trump, ce sont des marionnettes avec lesquels le "peuple" fait joujou. Croire que Trump peut sauver le monde c’est croire au Père Noël. Les russes ne croient pas au Père Noël mais plutôt au Dieu de l’Hiver qui a toujours fait chuter ceux qui se sont attaqué à eux.
Le fait que les ukrainiens demandent des fringues d’hiver pour 200 000 soldats, montre très correctement le degré de préparation de l’armée ukrainienne face à l’hiver : c’est essentiellement des tranchées et de l’artillerie. Des armes sophistiquées et informatisées ça s’enraille et à de très basses températures c’est souvent le désastre. On en reparlera pour les Caesars et autre Himars.
Le meilleur allié que les russes ont c’est Zelenski, c’est un chef militaire extraordinaire pour les pâtés maison. Ce ne serait guère étonnant que les militaires décident de le renvoyer à ses séries télévisées avant qu’il ne soit trop tard pour eux. Je ne pense pas qu’ils soient très contents de voir leur troupes décimées, mais les américains et anglais font la loi.
Les russes lacheront les chiens le jour où tout le potentiel militaire valable aura été détruit et c’est ce qu’ils font actuellement avec succès : il n’y aura bientôt que des conscrits. Pour eux nul besoin d’avancer, ça ne ferait que bruler plus de territoire. La stratégie du grand chef ukrainien c’est de tenir à tout prix des positions continuellement bombardées. Les types meurent et on les remplacent sur des territoires brulés, détruits et hostiles. Le seul endroit où les milices du Donbas essayent d’avancer c’est autour de Donetz à cause des bombardements sur les zones résidentielles qui commencent à les gonfler un peu trop.
L’armée ukrainienne s’effondrera d’elle même quand il n’y aura plus de militaires motivés, entrainés et professionels. Le peu qu’il reste Zélenski les envoie au massacre et l’hiver fera le reste en Ukraine et en Europe.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe