juanyves juanyves 2 septembre 16:18

Ce qu’en pense l’amiral de la flotte suisse : beaucoup de travail avec le SouthStream1

La contre-attaque tant attendue sur le front sud-Kherson : un authentique massacre. Si le plan du commandement ukrainien était de confondre l’ennemi, alors ils ont réussi. Car personne du côté russe ne comprend le sens de telles attaques suicidaires. Un chaudron en terme militaire est quelque chose qui se construit avec du temps et est difficile de mettre en oeuvre. Mais quand c’est l’ennemi qui le mets en place alors c’est l’hallucination : ils mettent en place 3 pontons pour traverser le fleuve, les russes n’y touchent pas (peut-être même qu’ils étaient prêts à en prêter 2 de plus pour améliorer l’opération). Une foule de soldats s’engouffrent sur les pontons pour arriver sur un territoire brulé, style steppe sans rien pour se cacher. Les russes les laissent bien rentrer, courrir et de tous les côtés ça se mets à tirer : la Berezina. Résultat des courses + de 2000 morts et + de 5000 blessés et beaucoup de ferraille à recycler. Comme en 14/18 : machine à pâtés. Qui sont les criminels ?
https://i.ibb.co/5YPzG7f/2-09-en.jpg


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe